Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean Bricmont – En défense des Gilets jaunes et d’Étienne Chouard

Dans un monde de chaos informationnel, les analyses de Jean Bricmont, par leur efficacité logique et par le ton débonnaire employé, sont toujours rassérénantes. Sa grande connaissance du monde d’aujourd’hui mais aussi d’hier – Jean Bricmont n’est pas né de la dernière pluie – permet des mises en perspective bien souvent judicieuses.

 

Cependant, nous devons préciser ici – sans aucunement vouloir paraître défendre le programme de 2017 de Marine Le Pen que nous avons dans nos colonnes bien souvent critiqué chaque fois que cela était nécessaire – que Jean Bricmont semble ne pas avoir connaissance de quelques points importants de son programme présidentiel :

« Marine Le Pen, qu’est-ce qu’elle ferait d’un point de vue socio-économique ? La même politique que Macron, et probablement en pire. La seule chose c’est qu’elle donnerait des victoires symboliques : embêter un peu plus les femmes voilées, contrôler l’immigration, réprimer plus la délinquance... des choses qui satisferaient une certaine couche de la population, mais les revendications des Gilets jaunes sont avant tout sur les questions socio-économiques et là elle ne changerait rien. »

Il est très probable qu’ici, Jean Bricmont, à l’instar d’Etienne Chouard dont il parlera plus loin, cherche à se protéger de l’accusation dont justement Chouard est l’objet : vous faites le jeu du Rassemblement national, voire vous êtes d’extrême droite donc, une fois qu’on a tiré tout le fil de la pelote, vous êtes antisémite. On peut comprendre son attitude : le système arrive à faire passer l’anarchiste libertaire Etienne Chouard pour un fasciste, alors pourquoi pas Jean Bricmont qui n’est pourtant pas très éloigné de Noam Chomsky, anarcho-syndicaliste juif pourtant peu suspect d’extrémisme de droite ?

Il n’empêche que l’objectivité la plus grande nous oblige à dire que le programme présidentiel de Marine Le Pen prévoyait les choses qui suivent.

Concernant le RIC qu’appellent de leur vœux les Gilets jaunes (et que nous préférerons appeler RIP, l’adjectif Citoyen sentant la récupération gauchiste par répugnance pour le mot Populaire) :

1er point des 144 engagements :
Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique). Pour cela, une négociation sera engagée avec nos partenaires européens suivie d’un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne. L’objectif est de parvenir à un projet européen respectueux de l’indépendance de la France, des souverainetés nationales et qui serve les intérêts des peuples.

2ème point :
Organiser un référendum en vue de réviser la Constitution et conditionner toute révision future de la Constitution à un référendum. Élargir le champ d’application de l’article 11 de la Constitution.

3ème point :
Permettre la représentation de tous les Français par le scrutin proportionnel à toutes les élections. À l’Assemblée nationale, la proportionnelle sera intégrale avec une prime majoritaire de 30 % des sièges pour la liste arrivée en tête et un seuil de 5 % des suffrages pour obtenir des élus.

5ème point :
Créer un véritable référendum d’initiative populaire, sur proposition d’au moins 500.000 électeurs.

Concernant le programme socio-économique lié aux revendications des Gilets jaunes :

58. Revaloriser le minimum vieillesse (ASPA) partout en France (...)
59. Instaurer une Prime de Pouvoir d’Achat (PPA) à destination des bas revenus et des petites retraites (pour les revenus jusqu’à 1500 euros par mois) (...)
60. Baisser immédiatement de 5 % les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité.
64. Défiscaliser les heures supplémentaires et maintenir leur majoration.
88. Revaloriser l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) (...)

Au sujet de la fiscalité :

74. Assurer une juste contribution fiscale, en refusant toute hausse de la TVA et de la CSG et en maintenant l’ISF.
75. Baisser de 10 % l’impôt sur le revenu sur les trois premières tranches.
78. Lutter efficacement contre l’évasion fiscale (...)
79. Priver d’accès aux marchés publics les multinationales qui pratiquent l’évitement fiscal (...)

Nous laisserons de côté les nombreux points relatifs à l’écologie, notre propos n’étant pas de revenir sur un programme dont on ne saura de toute façon jamais s’il aurait été appliqué ou... s’il s’agissait encore de vaines promesses électorales. Car, on le sait, les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

 

Voir aussi, sur E&R :

Prolonger la vidéo avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est tout aussi bien qu’un autre se mêle au bain, cela fait jacter les gilets jaunes sur les ronds-points. Quand on pense qu’une énième exaspération des automobilistes et autres motards, en début d’année, finit en jactance sur le RICF ou RIPF au détours des carrefours, l’invétéré démocrate (voire anarchiste au sens mélioratif) a presque envie de se marrer.
    2019 risque d’être chaud bouillant : il faut prendre rendez-vous ?


  • "(et que nous préférerons appeler RIP, l’adjectif Citoyen sentant la récupération gauchiste par répugnance pour le mot Populaire)" Bravo !

     

    • Moi je ne dis pas Bravo car il est grand temps d’arrêter la division issue de notre programmation liée aux partis politiques... RIP ou RIC peu importe c’est la même chose qui est demandée...

      Je sais bien que les termes ne sont pas neutres mais je reste persuadé qu’on doit tenter d’observer les choses avec un oeil neuf sans se rattacher continuellement au reflexe pavlovien droite-gauche... Faisons abstraction deux minutes de tous ces partis et pensons de façon neuve, porté par nos valeurs profondément ancrées. La meilleure façon de le faire c’est d’être très critique envers tous les candidats. Et dire qu’on ne veut plus de ce modèle moisi de représentation.


  • #2109836

    L homo égoticuss, l’humain "moderne", robotisé, prisonnier de l’argent travaille par devoir (ego) en obéissant conscience éteinte au cahier des charges de sa profession pour gagner confort et statut social !

    Sa conscience inhérente au sixième sens spirituel l’intelligence du coeur est ainsi bâillonné par le mental ego qui est l’effet des mots issus d’une convention abstraite (vocabulaire) qui permettent de SE penser ( je ME pense donc je suis raisonnablement calculateur) et de dominer ainsi émotions et sentiments concrets produits par le sixième sens spirituel l’intelligence du coeur qui est l’ ÊTRE !

    L’humain naturel est vrai par ses émotions et sentiments CONCRETS qui le font agir par envie, l’humain "civilisé" est artificiel par le devoir, il est contaminé par la pathologie d’abstraction égotique (1) !...

    Avoir un minimum de confort sans vendre son âme au diable implique d’ être gratuit par son âme et conscience inhérente au sixième sens spirituel l’intelligence du coeur ( l’ ÊTRE ) !

    (1) Pathologie d’abstraction égotique = je ME pense donc je suis = dualité coeur-ego = Je DOMINE mon ÊTRE sixième sens spirituel l’intelligence du coeur qui produit émotions et sentiments CONCRETS qui font agir par ENVIE (monisme) avec la raison égotique ABSTRAITE babélienne ( je ME pense donc je suis= dualité ) qui fait agir ABSTRAITEMENT par DEVOIR !


  • J’ai l’impression qu’il (un de plus) résume, en partie, le discours sociétal tenu par Alain Soral depuis plusieurs années...


  • N’ayant aucune visibilité médiatique, je n’ai pas à craindre la "reductio ad hitlerum"..
    Je pense pourtant exactement comme M. Bricmont, soit que Mme Le Pen n’aurait rien amené de mieux sur le plan socio-économique.
    Faire référence à son programme n’est pas pertinent car constitutionnellement, un président n’a aucune obligation de le respecter.
    Pas plus que de s’engager à des RIP sans que les modalités desdits RIP ne soient détaillées.
    Dans le cas du RN, son nationale sionisme et la trahison filiale de sa présidente ne sont d’ailleurs pas de très bons indicateurs de courage politique face au monstre technocratique qu’est l’UE (qui a fait mettre genou à terre à plus d’un).

     

  • Monsieur Bricmont, vous avez tout à fait raison de mentionner le mépris de classe du président Macron et de sa clique mais ne vous y trompez pas ; il s’agit là du mépris qu’ont les parvenus pour leur propre origine.
    La vieille société française n’a jamais méprisé les petits ni ne s’est jamais courbée devant les \puissants car héritière des valeurs de l’Ancien Régime.


  • Gilets Jaunes : le ver est-il déjà dans le fruit ?

    J’ai soutenu le mouvement jaune et en principe, le soutiens encore. Pour autant... tel le compteur Geiger qui crépite, à mesure qu’on s’approche de certaines zones de Tchernobyl, mon "complotimètre" se met lui aussi à grésiller, à intensités variables. Ce qui fait que je m’interroge !

    Car que peut devenir ce mouvement, initialement 100% pur jus populaire, si certains Gilets jaunes entrent en politique ? C à d : dans le système ou si vous préférez, sur le terrain de l’ennemi ? On sait tous, comment ça marche, une fois qu’on est aggloméré au système merdique que nous dénonçons, on devient "le" système !

    Imaginez les GJ qui rejoindraient LFI et le franc-mac Mélenchon. Qu’adviendrait-il de l’idéologie qu’ils défendent. Ils seraient tous convertis en immigrationnistes convaincus ou, en tout cas... empêchés de pouvoir critiquer l’immigration de remplacement. Cette immigration qui tue la France de souche à petit feu, en l’empêchant de vivre comme Elle l’entend, en lui confisquant ses aides sociales, au profit d’envahisseurs usurpateurs.
    Les GJ qui frayeraient avec Mélenchon, seraient tous pro-sodomites, anti-famille, anti-chrétiens, sous peine d’être excommuniés. Et j’ai failli oublier... tous réchauffistes. Tu parles d’un changement, avec la situation actuelle !

    Comme on accuse de plus en plus intensément d’autres GJ d’être d’extrême droite (chemises brunes) il y a fort à parier, qu’un certain nombre, rejoindraient feu le FN. Mais le large virage pro sioniste amorcé (et sans doute pas terminé) par le RN, fait qu’on devra s’attendre à des G J ayant beaucoup perdu de leur fraîcheur et leur spontanéité initiales ; de sorte que nous n’aurions plus que des ersatz de G J. Surtout au RN où un récent passé, nous a convaincus que le réflexe "exclusionniste" n’est pas chose exceptionnelle...

    N’évoquons même pas ceux qui rallieraient le PS ou les dépravés, junkies de la chlorophylle.

    Pour ces raisons, je me fais beaucoup de souci, sur l’avenir du mouvement, qui a le plus perturbé ce gouvernement merdique. Et à ceux qui me taxeraient de complotiste, je réponds que je préfère me tromper par excès de prudence, que de crédulité béate, dont on voit, mais un peu tard, où elle a conduit l’Europe entière.

    À bon entendeur !

     

    • @GERARD R.
      Je ne soutiens pas ce mouvent comme vous le faites, j’ai endossé le gilet pendant trois weekend. Je l’endosserai après ces fêtes dont il faut respecter la sacralité pour certains. Ceci dit, votre propos est un peu méprisant, vous nous identifiez à des moutons incapables de percevoir les manipulations, si on avait voulu nous joindre à ces partis dont vous dénoncez l’hypocrisie à ciel ouvert, nous l’aurions fait bien avant. Les tentatives de récupération fusent de tous les côtés, d’une l’extrême à l’autre extrême, nous on s’en balance de ce jeu politicien, nos revendications avant toute chose, rien que nos revendications, nous désignerons ceux qui les appliqueront par les changements impératifs d’un point de vue constitutionnel. Il est évident que le moment de la reconstruction ne doit pas être en flottement dans l’attente de je ne sais quelle organisation rendue impossible par des lois que nous refusons. Vous inquiétez pas,après l’acceptation en préambule de tous nos revendications par Macron et son gouvernement de nos injonctions rapportés par nos délégations sous contrôle de résultat, le temps des analyses et autres bonnes habitudes reviendront, les experts en toute matière débiteront, mais de ça perso je m’en tape, seul compte l’obtention de notre souveraineté nous permettant de gérer nos affaires communes dans la justice et la transparence maximale.


    • @ Pitchou : vous avez vu du mépris, là où il n’y a que crainte. Dieu vous l’entende et bonne continuation. Dans la voie actuelle. ;)


  • Je vois pas pourquoi les americains couperaient le robinet du petrole... Surtout sous la presidence de Trump. C’est meme la fenetre de tir ideale pour leur mettre l’ultime quenelle.


  • C’est toujours un peu pareil avec lui et pourtant j’adore son accent, mais l’éternel clivage D-G qui ne m’a jamais semblé signifiant ne tient plus en 2018 (bientôt 19). La preuve, il le dit lui-même, les idées de tous ces partis sont une guerre sans fin contre le peuple autochtone qui finira (référence à l’immense JMLP) comme les Amérindiens et politiquement l’arrivée lente mais inéluctable du totalitarisme de la marchandise. Que Marx et Engels avaient prédit, Francis Cousin sera content.
    Et en ce qui nous concerne, il faut arrêter de tout mettre sur le dos de l’U.E., ce n’est pas elle qui a ordonné de favoriser le trafic d’armes et de drogues ici, d’entretenir l’insécurité depuis 1981 au moins, d’aller se faire tuer pour faire plaisir à l’OTAN ou de prélever 60 % de taxes sur les salariés.
    L’Allemagne n’a jamais été un état social, il est basé sur le travail et la vie (immobilier par exemple) y est moins chère donc la comparaison ne tient pas car ici en échange des prélèvements, on n’obtient plus rien, d’où cette révolte.
    Le pays ici se dit social mais sans travail, on ne peut pas y vivre. Seules les ponctions opérées sont celles d’un véritable état-providence.


  • Bricmont tjrs plein de bon sens et de clairvoyance sous estime quand même la "révolution" dans les consciences des gilets jaunes voire dans leurs soutiens . La prise de conscience de l importance de l unité ds les luttes, la communauté d intérêts du peuple dans sa quasi totalité (85% de sympathie au début et encore 70% aujourd’hui !), l expérience pratique des luttes contre l ennemi commun.
    D autre part il néglige l existence de l UPR qui présente un programme solide ( triple sortie et retour au CNR) quoi qu on pense des insuffisances de son inspirateur qui n est tjrs pas clair sur l immigration, malgré sa récente critique du pacte de Marrakech.


  • rappelons à tous les imbéciles ( à ce stade c’est ce qui me semble le moins grossier à leurs encontre) qu’israél aussi a ses gilets jaunes. n’en déplaise à ceux qui mettent du nazi là ou ça arrange leurs magouilles.

     

  • Tu n’achèterais pas un micro Jean ????


  • RIP est un acronyme qui renvoie d’abord à la locution latine, couramment employée d’ailleurs sous cette forme réduite même sur les réseaux sociaux, Requiescat in pace, qui n’a rien de réjouissant et qui en l’occurrence ici n’augurerait rien de bon.

     

  • Le problème des gilets jaunes c’est que si ce mouvement incarne la colère légitime du peuple, plupart des gilets jaunes ne revendiquent que de la merde . Ils se plaignent d’etre harassés par les taxes mais ne demandent qu’un peu de souplesse et de pouvoirs d’achat pour continuer d’être les dindons de la farce du Grand Capital qui faut ces taxes .
    Le RIC ? C’est bien gentil mais ca voudrait dire que chaque français serait apte à reflechir et proposer avec raison . Tout le monde n’est pas fait pour ça ; le mouvement né sur Facebook vous pouvez voir très facilement le niveau de reflexion .
    Le mouvement va stagner et s’autodétruire si il ne se trouve pas un but à atteindre . Il a la forme mais pas le fond d’une vrai revolte , une coquille vide en somme

     

    • @Montparnasse, des commentaires comme le tien sur les gilets jaunes, il y en a plein, seulement ce sont des commentaires d’observateurs.
      Avec un camarade voilà six semaines que nous nous rendons sur le rond point du Magny à Montceau les Mines, qui compte au plus fort des rassemblements jusqu’à 2000 personnes sur un point que sûrement moins d’un Français sur dix pourrai situer sur une carte de France.
      Ce que j’y vois, c’est un vrai mélange de la France laborieuse, de l’électeur de LFI au RN, de l’ouvrier au petit patron, la quasi totalité n’était jamais descendue dans la rue, ce sont des gens qui se prennent en main pour la première fois et qui prennent conscience de leur force.
      On peut discuter avec tout le monde, quel que soit le bord, et de bien des choses.
      Pourquoi la dette ?
      A qui on la paye ?
      D’où vient le pouvoir d’Attali ?
      Faut-il abolir l’argent ?
      Etc...
      Les gilets jaunes ne veulent plus de représentants professionnels de la politique, ils bossent la semaine et prennent sur leur temps de repos pour tenter de changer le système qui les broie.
      Sur la longueur, ceux qui étaient venus pour gratter cent balles sont partis, ne restent que ceux qui veulent changer l’avenir.
      Bien sûr, c’est un joyeux bordel(Très Gaulois...), mais les idées émergent et prennent corps, grâce à tous ceux qui y participent.
      Après tout, même le patron a mis son gilet jaune, alors si tu trouves que la coquille est vide, mets ton gilet et va la remplir..


    • Pourquoi la dette ?
      A qui on la paye ?
      D’où vient le pouvoir d’Attali ?

      parce que, et du fait, que les GJ ont besoin de mettre de l’essence dans des voitures de merde qui leur servent uniquement à faire un boulot de merde (+ la connexion de merde), faire des courses de merde et payer des taxes de merde... et aller manifester sur des péages et des ronds-points de merde pour obtenir plus de pouvoir d’achat ... de merde !

      Oui je sais, y a beaucoup de merde, et c’est bien ça le problème.


    • En espérant que le temps trie le bon grain de l’ivraie ou que l’ivraie veuille bien voir un peu plus loin que son pouvoir d’achat et faire des selfies sur Facebook .
      J’attend de voir si cette réunion publique du 19 Janvier sera suivie et que les gens sauront depasser la vision que donnera BFMTV ( Parce qu’encore une fois les gens sont toujours prompt à dire que BFM et autre c’est de la merde mais quand il faut arriver aux bonnes conclusions ils rentrent dans le rang )


  • Excellent article, comme toujours d’ailleurs. Un bémol cependant, l’acronyme RIP qui pourrait remplacer RIC présente l’inconvénient majeur de signifier en anglais " Rest In Peace" et de figurer sur la plupart des pierres tombales dans les pays anglophones, ce qui ne serait ni de très bon augure, ni idéal en terme de com’... J’ai d’abord cru à un trait d’humour ( noir ) puis j’en ai déduis que personne dans l’équipe de rédaction n’avait relevé ce regrettable hasard.

     

    • RIP je trouve cela au contraire très bien. Premièrement c’est un acronyme latin, requiescat un pace, et non pas anglais. Il faut descendre en son tombeau pour de bon la caste par le référendum d’initiative populaire qui peut le faire en tout repos et en toute paix, sans heurts ni violence. Il faut euthanasier la Vème république. Ces gens-là parlent d’euthanasier le monde, c’est à Attali et consorts d’aller enfin prendre un repos bien mérité sous quelques fleurs.


  • Vu l’ampleur du problème français et aussi mondial, 144 points me semblent bien faibles pour le résoudre.
    Prenons un exemple : baisse du prix du gaz. Inutile si par la suite, l’entreprise décide de se rattraper comme elle nous a fait le coup plusieurs fois. Rappelez vous des gels de tarifs qui nous ont coûté au final plus cher. Une belle enculade. Donc, baisse des tarifs sans possibilite d’y revenir. Cela revient à supprimer les collusions politiques, les conflits d’intérêts, la corruption, le lobbying...


Commentaires suivants