Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Luc Mélenchon a-t-il abandonné la stratégie populiste pour retenter l’union des gauches ?

Opération portes-ouvertes pour La France insoumise, qui effectue jeudi sa rentrée à Marseille. En plus de ses 3 000 militants, le mouvement a également convié à son université d’été d’autres familles de gauche : Parti socialiste, Générations, EELV.

 

[...]

Depuis quelques semaines, les relations entre LFI et ses partenaires de gauche semblent s’être améliorées. « Jean-Luc Mélenchon, qui n’avait plus de relation avec le PS, est venu au pot de fin de session des parlementaires le 17 juillet. Il y a des signes de réchauffement », confirme Régis Juanico, député Nouvelle Gauche et désormais membre de Générations. Fin juillet, communistes, socialistes et insoumis déposaient ensemble une motion de censure contre le gouvernement.

« Face au rouleau compresseur Macron, il est important de porter une voix commune comme on a pu le faire sur cette motion de censure, estime Régis Juanico. Les Insoumis avaient indiqué vouloir sortir de l’axe droite-gauche pour former une opposition plus verticale [peuple contre oligarchie]. C’était d’ailleurs une de nos divergences ».

[...]

Pendant la campagne présidentielle, le tribun Mélenchon avait tenté de fédérer le peuple plutôt que d’unir les gauches. Le député LFI Adrien Quatennens rappelait en février dans le JDD les échecs du Front de gauche. « L’effet "rassemblement de la gauche" est plutôt un repoussoir qu’une dynamique […] Aujourd’hui j’en suis convaincu, les gens n’attendent pas que du vieux bois mort se rassemble pour faire le radeau de la méduse ».

La France insoumise aurait-elle donc changé d’avis ? C’est ce que dénonçait sur son blog François Cocq, orateur national de LFI début juillet :

« La ligne stratégique dite "populiste" a été rangée ce week-end au placard pour laisser place au "leadership à gauche". Je considère pour ma part qu’il s’agit là d’une erreur terrible et d’un profond retour en arrière. »

Lire l’intégralité de l’article sur 20minutes.fr

Voir aussi, sur E&R :

Donner des idées à Mélenchon avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • S’il veut faire l’union des gauches, il devrait commencer par un geste s’inscrivant dans l’idéologie dominante dans ces partis : démissionner. Les hommes blancs de plus de 50 ans doivent laisser la place aux candidats "féminins et métissés" pour reprendre un slogan utilisé par les partisans de Monsieur Hamon.

     

  • #2029624

    Il n’y a jamais rien eu à attendre de JLM, ni d’aucun parti, il faut bien dire les choses comme elles sont. Ces espèces de louvoiements politicards en attestent. Le plus grand danger est nous-même. C’est de continuer à y croire et à leur attribuer la moindre compétence ou crédibilité.
    Les quelques milliards de retournements de veste de la Merluche ne suffisent visiblement pas.


  • Passées les présidentielles plus besoin pour JLM de jouer la carte Peuple vs Oligarchie. La suite logique, c’est le retour des grandes manœuvres politiciennes et l’union des gauches. Mais la véritable opposition est silencieuse aujourd’hui, c’est l’abstention et tous ceux qui vouent, à juste titre, la classe politique, dans son ensemble, aux gémonies. Je fais partie de ceux-là et je me suis promis en juin 2017 ne plus participer aux simulacres de démocratie qui ponctuent notre vie politique. D’ailleurs je ne suis même plus démocrate. J’appelle de mes voeux une révolution nationale conservatrice, un régime fort, un pouvoir autoritaire et martial qui sortira la France de la situation catastrophique qui est la sienne depuis 40 ans et qui la libérera de l’oppression des marchés, et des prédateurs apatrides et cosmopolites qui la vampirisent depuis trop longtemps.

     

    • @ Etre et durer

      "D’ailleurs je ne suis même plus démocrate. J’appelle de mes voeux une révolution nationale conservatrice, un régime fort, un pouvoir autoritaire et martial"

      Bienvenue chez les Royalistes !


    • @Etre et durer
      Je ne suis pas d’accord avec vos souhaits, j’espère un régime tenant compte de la volonté du peuple, aussi bien dans ses aspirations politiques, économiques ou même stratégiques. Un régime ou Dieu revient en puissance, la religion traditionnelle serait à nouveau enseignée dans les écoles, peu importe le culte, mais une morale commune doit se dégager. Un régime ou l’impôt ne sert pas à engraisser les mêmes, et peut être le plus important, nous serions maîtres de notre monnaie etc...
      Je ne veux pas d’une quelconque dictature, on ne sait jamais comment se termine ces régimes si plaisants et pour cause, le leader meurt et le peuple trinque en général.


    • "un régime tenant compte de la volonté du peuple, aussi bien dans ses aspirations politiques, économiques ou même stratégiques."

      MDR 80% de nos contemporains sont en état de mort cérébral. Ils n’aspirent qu’à consommer et ont déjà renoncé pour beaucoup à être des citoyens éclairés, actifs, et engagés dans la vie de la cité.


  • La stratégie de Merluchon n’a jamais été de rassembler qui que ce soit, mais de geler une partie de l’opposition populaire.

    La preuve, il fout des tirailleuses négroïdes en première ligne, pour bien diviser le peuple, et il fait des remarques clivantes et désobligeantes envers les blancs, exprès devant les caméras. Quand on veut rassembler, on ne fait pas cela.

    C’est du machiavélisme crasseux et grossier. Un piètre Labraid.

    Peu s’y laisse berner, comme pour le reste d’ailleurs.

    Qui manipule qui ? En êtes-vous certains ?


  • La Merluche..., laissez-moi tranquille avec cet hurluberlu p’tit frère gaucho-internationaliste et protecteur des ultrafas.
    L’union des gauches avec PS et consort qui pendant plus de 20 ans nous a foutu dans la merde actuelle... Il voudrait quoi ?, qu’on recommence plus fort ?...
    Il ne doute de rien ce traitre à la nation qui défend d’abord les migrants de tous horizons.
    Mais ferme là à tout jamais comme dit Dieudo. Aujourd’hui les français (les vrais) voudraient revenir à un régime fort qui redresse la France, abolit cette putain de loi de 1973, remette les frontières et chasse les sionistes vautours. CQFD. Le reste c’est du pipeau mondialiste.


  • Melanchon c’est comme Cohn-bendit c’est la même communauté , c’est un sans frontiériste cosmopolite (cosmopolite pour les autres pas pour sa race) .


  • Méluche c’est un "tribun" verbeux sauce 3ème république . La proportionnelle lui donnerait 70 députés au lieu des 16 que lui a donné le scrutin majoritaire à deux tours . Or il ne réclame pas le retour de la proportionnelle, preuve qu’il est de mèche avec les sionistes qui tirent les ficelles dans les coulisses - et dont la proportionnelle est la bête noire .


  • Je vais la tenter en deux briques...
    social...traitre...

     

  • #2029784

    Les insoumis ! Haha ! Quel folklore, quelle mascarade !
    Mais insoumis à quoi ?
    Que des adultes puissent se nommer ainsi et croire à de telles conneries me paraît sidérant.
    Nos ptits gosses de 69 (de l autre vidéo) avaient bien plus de jugeote que ces masses immenses de misérables crétins.

     

  • Quelles Gauches ? Où ça ? Où sont-elles ?
    Et même lui,est-il seulement "de gauche" ?

    Pour le reste c’est comme les syndicats, il reste un logo,un nom, un peu de prestige et amuse toi avec ça. (monnaie le). pff.


  • LFI n’est plus populiste ? Merde alors ! Merluche est quoi alors ? Vu qu’il est : soit communiste, soit socialiste, soit ministre, soit député en France ou en Europe, soit simple orateur, soit Rien aussi ! Il n’a surtout jamais bossé de sa vie ! À l’époque du front de gauche, ses moutons conviaient les promeneurs à un apéro citoyen, j’avais décliné.... Ça sentait trop l’arnaque ! Bande de nazes !


  • De nos jours, être populiste, c’est être fasciste (version oligarchie, on s’entend). Le frère Mélenchon était populiste quand le FN-Marine existait car le fascisme avait un visage. Maintenant que l’extrême droite a volé en éclats, populisme et fascisme sont "réunis" et plus personne ne veut endosser le rôle d’épouvantail.

    Le hic, c’est que sans épouvantail, l’ancien système gauche-droite va avoir du mal à faire peur aux sans-dents. Et donc ce qui va se passer, c’est encore plus d’abstentionnistes et Macron intouchable. Macron a niqué absolument tout le monde, "venez me chercher". Cette élection présidentielle est un coup de maître. Les anciens parties politiques sont tous KO, la nouvelle donne politique ne rentre pas dans leur grille de fonctionnement, ils ne savent pas quoi faire et ça je kiffe.

     

    • Il faut au populisme majoritaire en France un leader charismatique et la le système explosera ; l ’élection du Macron n ’est en rien un "coup de Maître" mais une escroquerie ; il aura suffi d ’escamoter Fillon par les réseaux judiciaires de l ’état profond .Tout le problème de la France est et reste la passivité du peuple . Mais l ’exaspération contre Macron est si puissante qu ’il peut tomber au moindre coup de tabac .


    • @ derruchet

      Question à 1 millions d’€uros, vos populistes, ils veulent quel type de gouvernement ?
      République ? Royauté ? Dictature ? Autre ?

      La passivité des Français vient du fait qu’ils ne veulent pas faire un de ces choix.

      Personnellement, ce que vous appelez un "leader charismatique", moi j’appelle ça un Roi de France. Donc le mode de gouvernance est vite vu : Royauté. En plus ça tombe bien, en France on a 1300 ans d’expérience en la matière. Un petit coup de dépoussiérage et on est bon. C’est bon pour vous, on part sur la Royauté ?


    • « République ? Royauté ? Dictature ? Autre ?
      La passivité des Français vient du fait qu’ils ne veulent pas faire un de ces choix. »
      Ah ! parce qu’au niveau de l’offre politique les français se sont déjà vus proposer un choix entre des candidats républicains, royalistes et dictatoriaux ?! Personnellement je n’en ai vu que de républicains et qui se revendiquaient comme tel, donc de choix je n’en ai pas vu vraiment non plus. Vouloir c’est bien, mais il est difficile de se soustraire à la réalité de l’offre.


  • Ce n’est pas grave il suffira à Méchant c... de déblatérer quelques âneries en parlant fort pour se refaire une santé populacière. Avec la bénédiction des média autorisés bien évidemment.


  • Merluche a raison de tenter la nouvelle union des gauches. Ce pays n’a pas de mémoire ni conscience politique et est tendance SM. Les français, au stade où ils en sont, en arriveraient à faire élire un bouc à la prochaine présidentielle. Sans moi ...


  • Coluche l’avais déjà dit : La doite c’est l’exploitation de l’homme par l’homme , La gauche c’est le contraire .
    Et aussi parlant des politiques : Un portos ; tos pourris !
    Bon à part ça , vu qu’ils bouffent tous dans la même gamelle .....
    PERSONNE pour qui voter en ce moment , on y vas quand même histoire de n’être pas fiché NON VOTANT et par plaisir je marque sur le bulletin : Allez tous vous faire enc ....


  • Ça vous étonne ? Moi pas. J’ai toujours vu la complicité entre Mélenchon, les socialistes immigrationnistes et les verts.
    Je n’ai jamais compris la naïveté de tous ceux qui croyaient que Mélenchon était "l’anti-système" Ah ah quelle blague !
    Quand on a été trotskiste anti-fasciste, on le reste toute sa vie. Mélenchon est tout sauf un patriote et encore moins un nationaliste.


  • Socialiste un jour, socialiste toujours.


  • insoumis mais soumis à la grande loge,tout est dit.ce mec représente l’immobilisme le changement dans la continuité de Hollande et Macron.
    le seul qui pourrait donner un véritable électrochoc indispensable à la France c’est Nicolas Dupont-Aignan.

     

  • Mélenchon, tu fais de la merde meme si je ne t’aime pas spécialement, j’aurais pu voter pour toi face a Macron en 2022 (puisque ce sera ca le 2 eme tour) mais vu que tu veux t’allier a ses salopes de gauchistes qui ont ruiné le pays, et qui veulent plus d’Afrique en France je m’abstiendrai


  • En tant que « nigaud » (ligne FN Holeindre JMLP bien comprise) qui a de la mémoire. Jamais un bulletin pour vous, jamais !


  • Que ceux qui appellent de tous leurs voeux l’établissement d’une dictature en France se réveillent : ils l’ont déjà depuis 1992 ! Vous n’avez plus voix au chapitre, que vous faut-il de plus ? Des drones devant vos fenêtres ? D’ailleurs, tout est dit dans le titre de l’article : "Jean-Luc Mélenchon a-t-il abandonné la stratégie populiste pour retenter l’union des gauches ?". Quand on comprend un tantinet le sens d’une phrase, on en déduit qu’il a (peut-être) abandonné sa posture populiste. Toute la politique se résume à ça : une posture, rien de plus...


Commentaires suivants