Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jean-Marie Bigard s’emporte contre la "dictature", Gérard Jugnot le compare à "Hitler"

Il y a bien deux Frances aujourd’hui : celle de ceux qui se soumettent, et celle de ceux qui refusent de se rabaisser. Se rabaisser aux injonctions délirantes du couple Castex-Véran qui souffle le chaud et le froid depuis des mois, sciemment, pour désorienter le peuple de France et lui faire avaler toutes ses réformes nuisibles. Des réformes pseudo sanitaires qui cachent des changements si profonds que les Français ne les auraient jamais acceptées en temps normal.

 

Il faut pour cela un environnement de psychose permanente, mâtinée d’attentats terroristes (venus de nulle part, sans revendications politiques ni commanditaires) et de chiffrage quotidien des morts, et des morts en puissance, c’est-à-dire tout le monde selon Bill Gates.
Mais le gouvernement par la peur – comme le management du même nom – a une limite : pendant que beaucoup de Français baissent les bras et que certains se suicident, d’autres ouvrent leur gueule et se déclarent prêts à se battre. C’est le cas de Jean-Marie Bigard depuis le début, non pas de la pandémie, mais de l’exploitation par une caste politique visiblement corrompue de cette grippe pas comme les autres.

 

Quand la France bleue et la France rouge se heurtent

Bigard est l’invité de France Bleu, la station de service public qui coûte cher en redevance pour une audience en baisse depuis 2013 (la Cour des comptes explique ce paradoxe par « la rigidité du cadre social »), et une fois n’est pas coutume, le passage de l’humoriste a fait exploser l’audience. L’émission s’appelle Dans le rétro (quel titre) et a pour principe de revenir sur la carrière d’un artiste. Elle est animée par Déborah Grunwald, qu’on ne présente pas. Aujourd’hui, dans une France coupée en deux, quand une journaliste bien-pensante invite une personnalité mal-pensante, ça fait des étincelles.

 

 

L’émission d’Hanouna TPMP a aussitôt sauté sur le buzz pour deux raisons : d’abord parce que son émission fonctionne sur les autres émissions, c’est le hachis parmentier de la télé ; ensuite parce qu’il fallait à tout prix éteindre l’incendie. Pour cela, Cyril a invité deux personnalités bien-pensantes, le ministre de la Citoyenneté Marlène Schiappa et le comédien Gérard Jugnot qui va comparer Bigard et son prétendu complotisme à « Hitler ».
Télé-Loisirs a repris les arguments de l’ancien humoriste de la bande du Splendid :

« "Ça parle par soi-même. Je veux dire, il est fou, quoi." Cyril Hanouna l’a tout de suite interrogé plus en détail : "C’est trop là ? En plus je vous le dis, il est sincère, moi je le connais bien". Mais l’avis de son invité était arrêté : "Oui, c’est ça le pire, mais Hitler aussi... Hitler était très sincère", a lancé Gérard Jugnot en dérapant, aussitôt repris par l’animateur de TPMP : "Non, alors là, on peut pas comparer."
Gérard Jugnot s’est alors repris et a expliqué ses propos tout en humour : "C’est pas comparable mais ce que je veux dire c’est le problème des élites. Les élites, les mecs sont contre les élites... C’est vrai, nous on est contre les élites. À Roland-Garros, y en a marre des élites. J’en ai marre de voir jouer Nadal et Djokovic. Il y a mon beau-frère, il joue très, très bien, y en a marre, faut arrêter là !" »

Gérard Jugnot, soumis à la pression dominante comme la majorité des acteurs (qui ont besoin du CNC et de leurs grasses rémunérations d’intermittents) a marqué un joli point Godwin sans le savoir. Il explique qu’il était en conflit avec Coluche à ce sujet :

« Le “tous pourris” me fait chier »

 

 

Un bel exemple de démission intellectuelle. Si la politique est un métier à laisser aux politiques, alors on en voit le résultat : corruption et destruction ! Quant à cette pauvre Schiappa, la féministe devenue la bonniche de Darmanin, elle ose parler de « démocratie » directe :

« D’abord, comme je l’ai dit tout à l’heure, je pense que si quelqu’un pense que le pays est mal gouverné, que les députés ne votent pas des bonnes lois, etc., la démocratie c’est que chacun a le droit de se présenter et d’essayer de le faire à sa place... »

Il y a fort à parier que l’intervention de Jugnot va lui coûter cher en entrées cinéma, s’il fait encore des films, vu que le cinéma est par terre. Franck Dubosc a vécu la même mésaventure en reniant les Gilets jaunes, qu’il avait soutenus au départ. Mais entre la Tsédaka et les Français, il faut choisir son camp !

Question

Si Bigard dénonce la « dictature » et que Bigard est « Hitler », alors quelle est cette « dictature » ?

 

Bonus 1 : la gueulante complète de Bigard chez Grunwald

 

 

Bonus 2 : le courage (cinématographique) du collabo Jugnot
qui sauve un enfant juif

« On a essayé de ne pas être dans le manichéisme »

Malgré des critiques élogieuses (« Un merveilleux film, touchant » pour Madame Figaro, « Le meilleur film de Gérard Jugnot » pour Le Parisien), le film ne reçut pas l’accueil qu’il méritait avec environ 9 millions d’euros de recettes pour un budget de 10 millions. Toutefois, il est régulièrement diffusé à la télévision grâce à ses bonnes audiences. (Wikipédia)

Le crash des people, sur E&R :

Bigard, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

141 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Jugnot y a qu’à observer sa tête ... Ils étaient tous là, pour manger chez Coluche, ils se sont tous battus les copains de Coluche, quand il est passé sous le camion pour dire la vérité orchestrée ... Ils ont fait une belle carrière de "peigne cul" bien rangée ... à la botte du système grassement payé.
    Bigard n’a pas digéré ce qu’ils ont fait à Coluche ... et il dit crument et clairement les choses AGIR ou PERIR ... Quand l’élite enlève des yeux et des mains, il en.....le le peuple et pas la chauve souris ni le pangolin bien plus malin que les humains.

     

  • Juniot et Schiappa se contredisent. L’un dit que la politique est un métier, donc pas à la portée de tous, l’autre suggère que si nous ne sommes pas contents nous devons entrer en politique. Lorsqu’elle prétend que nous ne pouvions pas prévoir cette crise sanitaire, je suis très étonnée. Du fin fond de ma campagne , avec juste les info de Yahoo, j’ai su qu’une grande ville de chine était mise en quarantaine, avec désinfection de rues et toutes sortes de mesures hyper restrictives, donc qu’il était possiblement envisageable que dans un court délai, comme tenu des échanges que nous avons avec la Chine, nous soyons aussi touchés. Je ne sais pas quoi penser concernant cette épidémie mais il est clair que toute la vérité n’a pas été dite.

     

    • @Rita

      Si, la plandemie a été programmée (pléonasme) ? Evidemment, la Schiappa n’a pas été mise au courant ! Pourquoi l’aurait-elle été, cette pimbêche au QI à 2 chiffres, là par hasard ?

      Les premiers signes visibles datent de fin 2017 si l’on considèrent le début des licenciements massifs des multinationales et le passage des contrats CDI en contrats d’intérimaires courant 2018... ! Capito ?

      Maintenant, si on prend les USA avec la fourniture en millions de cercueils à 4 places et 30.000 lames de guillotines des FEMA, on est en 2014-15.
      Enfin, l’Allemagne a signé un contrat pour 60 Centres de Vaccination, il y a déjà quelques années et qui sont en cours de construction.

      Wuhan est un génocide par haute-fréquence 5G et camouflé en Covid-19. N’oubliez jamais le rôle du Deep State mondialisé (Banksters) et celui du marxisme qui mène inéluctablement au mondialisme et donc à l’élimination des humains (Chrétiens en premiers c.f. URSS + RPC = 120 millions).

      Etes-vous prêt à mourir ? Non, alors demandez à votre Député pourquoi il vote pour des Lois génocidaires ?



  • Le "tous pourris" me fait chier



    Nous, ce sont les "tout-propres" qui nous font chier. Surtout, quand ils sont contraints de donner des gages pour bouffer. Parce comme comédien, franchement hein, Gérard...


  • La version un peu plus longue ... Bravo jm !

    https://youtu.be/HnD5rLk_5QI


  • Ne jamais oublier la petite mentalité de l’équipe du "Splendide" dont faisait partie Jugnot... ne pas oublier non plus le coup tordu que le noyau fit également à leur "camarade" pas assez politiquement correcte qu’était Anémone. Le différent entre feu Anémone et le noyau (essentiellement Blanc, Jugnot, Lhermite, Clavier... tous devenus des "stars" grassement enrichies par le petit cinéma hexagonale) portait essentiellement sur des droits d’auteur des adaptations des pièces de café théâtre à succès portées à l’écran. Le noyau considéra que les quelques apports d’Anémone dans les dialogues des films que chacun apportait au gré des scènes tournées n’étaient pas suffisamment importants (une phrase improvisée ici et là et gardée au montage) pour justifier qu’Anémone touche une part...

    J’ai rencontré un certain Clavier dans ma toute petite carrière télé et je peux affirmer ici que l’homme est particulièrement antipathique. Balasko n’est pas non une actrice très chaleureuse... Les plus sympathiques sont Jugnot, Lhermite et Blanc...mais on ne peut nier que ces personnes venus de pas grand chose ont eu la chance de faire du café-théâtre au moment où le monde culturel français entamait sa lente descente vers un pseudo naturalisme basé sur la dérision populaire, un divorce net d’avec le grand cinéma français et américain où les Stars occupaient essentiellement nos nos rêves. Ils étaient vraiment comme des étoiles fichées dans nos esprits pleins d’imaginaire...

    La bande du Splendide fut largement l’ambassadrice de l’esprit "mon beauf" au sein du cinéma. Un univers où les acteurs sont devenus ordinaires et les dialogues indigents à souhait. On a aussi commencé à voir l’idéologie libertaire et l’égalitarisme imbécile se pointer par cet "art" devenu marchandise.

    Jugnot à tout intérêt - comme ses potes - à aller se prostituer chez Hanouna. Imagine-t-on une Adjani dans cette émission ras des neurones ? On aime ou pas Bigard mais je l’ai déjà écrit ici, je le connais personnellement (c’était un pote de l’époque du "Petit théâtre de Bouvard").

    Bigard est un authentique humaniste, un sincère gentil, un indigné viscéral qui se sent plus libre de parler maintenant qu’il a renoncé à la recherche de la staritude... Il est la métonymie du "mâle blanc hétéro et français"... une image à détruire par tous les moyens dans notre pays en ruine.

     

  • Cocasse, venant de celui qui incarna (avec brio) un certain Adolfo Ramirez...

     

  • "TPMP ... le hachis parmentier de la télé !" J’ai ri. C’est bien trouvé.


  • Jugnot se retrouve dans la même position que Goupil lorsque Coluche avait lancé son célèbre : "Un pour tous, tous pourris".

    On reconnait ainsi les êtres du marais !

    La politique n’est pas un métier effectivement ; - bien compris - c’est un sacerdoce qui doit aller jusqu’au sacrifice suprême de sa personne.


  • Décidément les Jean-Marie sont des gens bien !


  • Je ne suis pas vraiment fana de Bigeard en raison de sa vulgarité et son absence de respect des convenances (reçu au Vatican par le pape en faisant partie des accompagnateurs de Sarko, il se contentait d’attendre en mâchouillant un chewing-gum...), mais il a au moins le mérite d’être clair !

    En face un Jugnot vraiment décevant, mais bon, la gamelle est bonne et il faut bien manger...

     

  • Bigard a eu une tournée annulée par la bien pensance.
    jugnot, tourne des films les uns après les autres.
    Je constate donc qu’il en ait de même pour les acteurs que pour les journalistes.
    "Un acteur c’est une pute ou un chômeur..."
    Merci Soral.

     

  • La meilleure solution, à ce qui me semble, serait de faire interner le macron le plus vite possible. C’est de l’ingénierie sociale ou de la perversion sadique. Honte aux forces de l’ordre qui obéissent à des ordres totalement déments ! Après le passage du macron, la France va n’être qu’un champ de ruines dont nous nous remettrons jamais, sauf vaccinés avec des nanoparticules, des OGM, et en étant transformés en bétail ! Il faudra se souvenir, si nos capacités cérébrales ne sont pas détruites, que le macron aura transformé le peuple de France en bétail corvéable, ou en viande destinée à abattoir !

     

  • La meilleure solution, à ce qui me semble, serait de faire interner le macron le plus vite possible. C’est de l’ingénierie sociale ou de la perversion sadique. Honte aux forces de l’ordre qui obéissent à des ordres totalement déments ! Après le passage du macron, la France va n’être qu’un champ de ruines dont nous nous remettrons jamais, sauf vaccinés avec des nanoparticules, des OGM, et en étant transformés en bétail ! Il faudra se souvenir, si nos capacités cérébrales ne sont pas détruites, que le macron aura transformé le peuple de France en bétail corvéable, ou en viande destinée à l’abattoir !


  • J.M Bigard est j’en suis certain quelqu’un d’extrêmement sympathique et sincère. Cependant il devrait faire attention à son volume sonore car il monte de plus en plus dans les tours, ce qui à mon avis le dessert auprès de ses interlocuteurs en plus de mettre possiblement sa santé en danger. Quant aux autres, on n’en parle même pas.

     

    • Ça le desser pas non, il est honnête, franc, en colère comme beaucoup de gens qui pensent pareil et ne peuvent pas le dire. Faire blablater des techniciens des scientifiques ok, mais les gens n’ont pas tous le décodeur. Il est, je pense,une pièce légitime du puzzle, c’est quelque chose qui a besoin d’être dit et entendu. Les intello ça va pour contrer d’autres intell/mytho, mais les journalistes ont besoin qu’on leurs rentre dedans comme le fait Bigard, leurs envoyer d’une manière simple,brut et direct la vérité.


    • Jean-Marie Bigard m’a toujours fait rire, il est sincère et profondément attaché à la France. Je crois aussi qu’il se met en danger à prendre fait et cause contre ce qui se met en place. Pourvu que ses coups de gueule atteignent certains, et les tirent de la léthargie étrange dans laquelle ce pays est plongé ( noyé, anesthésié sous les perfusions de faux argent)


    • C’est bien ça le problème avec les français. Il y’a quelques années j’ai gueulé sur mon c... de banquier. Toute l’agence était en panique et j’ai été convoqué à la gendarmerie.

      On peut même plus gueuler dans ce pays. Les français ont peur du « volume sonore »

      Minables. Planqués. On détruit la vie des gens pour une grippe. On emmerde les gosses 10h par jour avec des masques. Et dieu sait quoi encore demain.

      Dans un pays qui se gargarise matin midi soir sur juin 40 et la résistance, les masques sont vites tombés. Des minables.


    • Je dis juste que la colère, y compris et même surtout légitime, peut et doit se maîtriser un minimum @Yjack, dans son propre intérêt donc. On connaît beaucoup de gens extrêmement critiques qui s’énervent malgré tout beaucoup moins alors qu’ils subissent bien plus que ce sympathique Bigard, et ils sont beaucoup plus efficaces. Mais eux n’essayent plus ce grand égard impossible qui consiste à s’adresser aux pires interlocuteurs en croyant naïvement qu’il est possible de ménager la chèvre et le chou. Ça ne sert à rien de vouloir passer pour un gentil à toute force.m surtout auprès de gens qui eux sont de faux gentils.
      Qu’il sollicite E&R et Dieudonné, il y sera bien reçu et pas traité de nazi par des branques. En d’autres termes, ça ne sert à rien d’aller chez Hanouna et consorts, vaut mieux franchir le rubicon une bonne fois pour toutes et s’éviter d’inutiles allers et retours.


    • Et la colère froide et raisonnée, ça vous parle @Thed ? Ce n’est pas vraiment une question dans la mesure où la teneur de votre post et les termes tout en mesure que vous employez y ont déjà répondu.


    • Je ne suis pas une grande fan des plaisanteries au-dessous de la ceinture de Jean-Marie Bigard. Mais je préfère des gens qui "gueulent" et sont sincères, à des mièvres comme il y en a un, cité dans cet article, qui sont franchement hypocrites et retournent leur veste à la convenance de ce que cela leur rapporte au crédit de leur compte en banque.
      Et puis, d’aucuns d’entre nous, seront plus sensibles à des paroles tonitruantes qu’à des discours posés. Il faut de tout pour faire un monde.


    • @elba, je n’ai rien contre par principe, c’est le côté systématique qui ne me paraît pas forcément judicieux, d’autant que l’intéressé est bien plus efficace quand il ne monte pas dans les tours et maîtrise les décibels, ce qui est bien plus efficace pour maîtriser ses idées. Et en aucun cas je ne ferais l’éloge de la mièvrerie. C’est tout, ni plus ni moins.


    • La colère chaude et passionnée de JM est vraie et puissante.
      Sincérité qui se transmet parce qu’elle est vraie et nécessaire et rare maintenant dans les cercles de parlotte, précieuse, je suis bien d’accord avec vous Thed et Yjack.
      Sa voix existe, sa force est celle de ceux dont il parle et qu’il défend, concrète. Et je crois que c’est compris ou ressenti autant par ceux qui s’y retrouvent que par les autres que ça écarte ou effraie.


    • Je suis entièrement d’accord avec les propos @Eric... Je me suis fait la même réflexion sur "le volume sonore" de Bigard... Il me casse la tête à tel point que j’ai coupé la vidéo avant la fin.. C’est dommage.Je trouve que ça le dessert. Je n’écoute pas les "shouters", sauf quand ils s’appellent Wilson Pickett ou Buddy Guy !


  • Si je devais dessiner un visage illustrant la soumission, celui de jugnot serait presque parfait.
    Entre des yeux qui s’effacent et le reste des traits pendants, bien soumis à la gravitation terrestre, on ne peut pas le blâmer d’orbiter comme la majorité autour du soleil de la bien-pensance.

     

  • De toute façon, mesurons la cote de popularité d’un Bigard et d’un Jugnot par les temps qui cours, et c’est plié pour Jugnot je pense car il a oublié un truc, c’est qu’il est considéré comme faisant partie intégrante du système, alors que Bigard, Dieudo, en sont sortis....là est la différence.

    Bigard est vulgaire mais lui ne ramasse pas la savonnette avec le pantalon sur les chevilles, contrairement à Jugnot et ses enfoirés d’amis et si coluche était encore là, Jugnot et ses amis fermeraient leurs grandes gueules.


  • Ah le fameux point Godwin ! décidément on n’y coupe pas ! et en plus, de la part de quelqu’un qui est dans la même galère que nous finalement...... Gérard, tu as gagné un point Godwin, quand tu en auras totalisé 3 tu gagneras un tour gratuit ....un tour de quoi ? je te laisse deviner. Tu sais ce qu’on fait de la peau du citron quand on l’a bien pressé. Bien sûr que tout cela fait peur. Mais bon, s’il y a un « avantage » à tirer d’une telle situation, c’est celui de s’apercevoir de qui est qui. Et en ce moment, on est largement édifiés !!!


  • À propos du président : " lui , il obéit " :... tout est dit !
    Quant à la forme de son discours , je ne suis pas un aficionado, mais c’est son style !
    Un autre " couac " que je n’ai pas compris , c’est le pied au c. Que lui ont infligé les GJ lors de la dernière pseudo manif à Paris ( à moins que ce ne fût un coup monté) ?
    A propos des intermittents , dont fait partie l’autre , c’est bien une " caste " ( encore une ) , unique en Europe , fabriquée patiemment depuis 68 , administrativement , la rendant redevable à tous les gouvernants qui se succèdent et s’en servent à chaque occasion , - encore les gauchos de service grassement payés par les contribuables -
    Donc dans l’ensemble , bravo M.Bigart pour un énième coup de gueule !
    Le seul bémol est que ,comme d’habitude , les " kapos " de service tous azimuts , interprètent d’une telle façon qu’ils le font passer pour un " fou " aux yeux du peuple ( la ficelle est grosse ) mais ils font le taf ! ...rien ne change


  • Jugnot et Sciappa dans un lieu clos
    Sans distanciation et Sans masques, .comment ces gens peuvent autant se foutre de nos gueules
    sans que personne ne réagissent.
    Les gens sont paralysés du cervelet.
    Jugnot en bon petit Kapo du système,
    le beauf qui va à l’école à Neuilly et qui du
    coup, se retrouve surclassé dans l’échelon social.
    Le beauf de service, voilà son role auprès de
    ses obligés. Déconnecté de la réalité.


  • Finalement on fini toujours par ressembler aux rôles que l’on joue ; et Jugnot a toujours été parfait en semi débile qui se croit de droite, vitupère les impôts et emploie une arabe au noir pour son ménage, à moins que ce ne soit une black pour son Riad... Rien de nouveau sous le soleil, saloperie de volaille Orléaniste ! Ce gars à un QI de 30, comme ses protégés et une ambition de 140. Prototype de l’ennemi éternel... Bigard lui tourne mal, sacrément mal ; et ça fait du bien !


  • J’ai le souvenir de Coluche comme beaucoup. Une France plus clivante mais plus attentive. Soral et Dieudo ont été et restent la jauge. Au lieu de discuter, on sort Hitler (? ??). Misère de la pensée et auto censure pour le plus grand bien du triangle et de l’étoile. En face, la Rotschildo Macronie nous déboussole de lois iniques. À quand un Chavez français ? À quand un Trump français ?

     

    • Vous avez raison et par extension, si on vous suit, à quand un Pétain de 1940 français ?
      Bonne journée quand même, nonobstant les multiples déconvenues nationales et internationales présentes et à venir de ceux qui se "déversent" sur votre site... Votre travail est très important, à valeur de thérapie indispensable... Ne lâchez rien, Continuez à nous transmettre ce que pensent certains, une indicative étude d’une votre panel de suiveurs...


    • Arrêtez vos salades avec Chavez. Le pays est en ruine à cause de son socialisme.

      S’il avait utilisé l’argent du pétrole pour pousser les venezueliens à creer de petites entreprises là ça aurait été bien. ILS ne produisent même pas de quoi se nourrir !

      Autre utilisation utile des barrages. Baisser les charges sur le travail. Former sa population dans de vrais métiers manuels : ébénisterie - etc etc


  • Bigard m’a étonné. Moi qui ai cru que c’était un vrai lâche et bien je me suis trompé.
    Mea culpa.

     

  • Vive Bigard.
    Jugnot... Aux oubliettes, définitivement et vite !


  • Quand un artiste critique la gauche c’est "un humouriste, ou un comédien, ne devrait pas faire de politique". Par contre quand des artistes crachent sur des politiciens à droite on a droit à toutes les insultes ?
    Je me suis toujours demandé comment certain artiste pouvaient être devenue collabo en période de guerre passé, maintenant je sais la proportion de collabo qu’abrite le pays.


  • Gérard Jugnot est un petit gars sans grand talent qui est arrivé à se faire une place à force de comédies lourdingues plaisant au populo. Il partage avec François Morel une même prédisposition à la bassesse... Jugnot est un type qui a raté sa vocation, il était fait pour être concierge et délateur mais une erreur du destin l’a placé au mauvais endroit au mauvais moment.


  • Que dire ? Sincèrement, face à autant de paroles dénuées de sens profond. Ils pensent ce qu’ils veulent, mais, et parce qu’il y a toujours un "mais", je trouve qu’ils pensent "pauvre" : une pensée étriquée, réduite, dans le cadre. Aucune originalité dans le discours, aucune subtilité non plus. ’fin bref !!! On sait tout ça déjà. Jean-Marie Bigard est respectable, mais bien seul. Cela ne se bouscule pas au portillon pour monter au créneau, pourtant leur déchéance crève les yeux : ils sont terminés. Le monde politique, le monde artistique, pour ce qui est surtout des hautes sphères, regorge d’arrivistes, de personnes au petit talent, talent pris comme "unité de masse". Ils jouent tous à présent le même rôle : celui qui cultive la misère intellectuelle, au texte brodé de dentelles contrefaites. Je m’amuse avec les formules imagées juste pour m’éloigner des phrases manufacturées, industrielles, qui sont légions. Redorer la pensée, la magnifier, est un objectif plaisant, attirant, car celle-ci se barre, part en cacahuètes. Le discours, c’est comme en cuisine : il est souvent question de dosage. Chez ER on sait faire le savant mélange, et leurs articles me régalent. Je préfère un bon potage, un bon velouté, à la soupe.


  • Merci à Bigard, on est nombreux à avoir envie de gueuler.
    Lorsque Jugnot dit "À Roland-Garros, y’en a marre des élites. J’en ai marre de voir jouer Nadal et Djokovic. Il y a mon beau-frère, il joue très très bien..." il sous-entend qu’on a vraiment les meilleurs au gouvernement, que personne ne ferait mieux. Est-il sincère ?


  • Depuis le début de l’année, les médias russes
    1/ diabolisent Soral et Dieudo
    2/ terrorisent leurs auditeurs / lecteurs avec le coronavirus
    3/ font la publicité des vaccins russes
    4/ n’ont pas émis la moindre critique du projet totalitaire du Forum Economique Mondial

    Pierre Hillard avait raison : Poutine collabore sur de nombreux points avec nos ennemis.

     

    • Les russes jouent leur propre jeu et ils ont raison de le faire. les mesures actuelles prises en France et dans les autres pays dits occidentaux les affaiblissent. Pourquoi voulez vous que les russes soient contre ces mesures alors qu’ils ne reçoivent aucun soutien de ces pays ? Nous sommes entrés dans un conflit mondial d’une intensité sans précédent. Il y aura des vainqueurs et des laminés. Il n’y a pas de cadeaux, il faut le comprendre. Je respecte Poutine et son camp car ils défendent leur nation, je respecte Trump et les siens pour les mêmes raisons, idem pour Jonhson. je ne respecte pas nos gouvernants, non pas pour ce qu’ils sont, mais pour ce qu’ils font, à savoir creuser notre propre tombe.


  • Ah parce que véreux s’est reproduit en plus ? Comme soros, il assure sa relève ? Sinon, arrête tes conneries, Marlène. Avec ton petit dictateur poudré, il y a belle lurette que les députés font de la figure à Sion et que les lois sont imposées sans qu’ils soient consultés. Toi, tu ne dois pas mettre souvent les pieds et tes fesses volumineuses à l’assemblée nationale.


  • Comment un type aussi laid que Jugnot a pu faire carrière au cinéma...

     

  • Berléant, Arditi, Biolay, Jugnot, Dubosc, par respect pour ceux qui souffrent FERMEZ VOS GUEULES.

     

  • La France est bien coupée en deux.
    Et parfois, on en arrive à se demander si on ne va pas bientôt devoir faire attention aux propos que l’on tient devant nos proches.

    Le terreau est parfait pour créer un mouvement de fanatisme religieux sur fond de campagne de vaccination.
    Le "vaccin magique" (l’"ostie" dont on ne connait pas vraiment la substance) prêchée par le nouveau clergé (les journalistes et les médecins foireux) qui vont tenté d’évangéliser les réfractaires par la bonne paroles, la culpabilisation, l’intimidation et les menaces en s’en remettant à la "très haute autorité de santé" (le saint esprit) que personne ne peut remettre en question (sinon, tu es ex-communié...).
    Il y a plus de collabos que de résistants.
    Et il est fort possible que la propagande réussisse à pousser les légitimistes à persécuter ceux qui ne veulent pas de la dictature.

    Un gros coup de chapeau à Bigard.


  • dans des commentaires, je lis : "Jean-Marie Bigard est vulgaire"

    vulgaire , adjectif :
    - Ordinaire, répandu.
    Synonymes : ordinaire, banal, quelconque, commun

    - Qui se limite uniquement à ce qu’il est déjà.
    Exemple : Un vulgaire bout de chiffon.
    Synonymes : simple, médiocre

    - Grossier, indélicat, sans aucune distinction.
    Synonymes : effronté, irrévérencieux, inélégant, grossier

    conclusion, ’va peut-être falloir cesser pour certains de vous soumettre vous aussi à la bien-pensance...
    dans le même genre, il y a "Jean-Claude Van Damme est un crétin" ou "Sylvester Stallone, c’est que de la gonflette", etc...

     

  • Juniot : " J’étais en conflit avec Michel sur ce sujet : "Tous pourris" "

    Pauvre Juniot qui dit "Michel",alors que tout le monde dit Coluche, pour montrer qu’il était très proche.
    "J’étais en conflit" !! Comme si son avis comptait et compte aujourd’hui !
    Monsieur Batignoles cherche un film de plus et fait son fayot chez Hanouna. Pitoyable . Il y a goy et goy. Lui ce serait plutôt un gouif.

     

  • Jean-Marie troque le gilet jaune pour le gilet brun !


  • Gérard Jugnot, tout comme François Berlean, est un acteur People bobo gauchiste qui a une très bonne situation de vie, un très gros salaire, très éloigné de la réalité de la vie, et de celle des gilets jaunes, que défend Bigart.
    Bigart est éveillé, et s’interoge sur ces restrictions totalement délirante et destructrice pour notre pays. Lui, il est humain et s’inquiète pour ses enfants et pour sa liberté !
    Quant à Chiappa, son discours est lamentable, Veran à beau avoir une femme et des enfants, ça ’empêche en rien que c’ est un gros con, abrutis, et psychopathe.


  • Adolfo Ramirez/Gérard Jugnot :
    « Français pro-nazi et collaborationniste, Adolfo Ramirez garde une rancune pour la famille Bourdelle, qui date de l’époque où il était le concierge de l’académie de musique de Paris, c’est-à-dire l’Opéra. Ayant rejoint la Gestapo française pendant la guerre, il décide de profiter de son pouvoir pour se venger des humiliations des Bourdelle. Son enquête est néanmoins gênée par le général Spontz, qui n’aime guère les traîtres à leur pays ; celui-ci l’humiliant régulièrement. La narration du « film dans le film » explique que Adolfo Ramirez est mort renversé par un camion avec le maréchal von Apfelstrudel. Lors du débat télévisé qui suit l’histoire, son fils, Adolfo Ramirez Jr., venu de Bolivie, révèle que son père a survécu au conflit et assure qu’il lui aurait fait des révélations gênantes sur les Bourdelle (le mariage de Spontz et Bernadette consommé bien avant les noces, la collaboration d’Héléna avec les Allemands, la mort bien étrange d’Henrique le nain). Ramirez Junior essaie aussi de défendre la mémoire de son père en le faisant passer pour un agent double ; ce qui ne convainc pas grand monde et fait enrager l’assistance quand il commence à ironiser sur la « véritable histoire » des protagonistes. »

    Comme quoi, l’équipe responsable du casting de ce film déjà en 1983, avaient du flair pour choisir ce faux-beauf lequel espère encore pouvoir continuer une carrière par ces temps démoniaques où les mensonges prévalent sur le bon sens et l’argumentation comme le souligne et le rappelle le sociologue Laurent Mucchielli, directeur de recherche au CNRS.au cours de son intervention en discours d’ouverture auprès du Conseil scientifique de l’IHU Méditerranée Infection, le 14 octobre 2020. wikipedia

    Quels arguments Adolfo Ramirez père&fils peut-il avancer en face de Bigard ? Sinon, celui d’invoquer son joker Reductio ad Hitlerum procédé rhétorique consistant à disqualifier les arguments d’un adversaire en les associant à Adolf Hitler servant de faire-valoir argumentaire à cette communauté qui se serre les coudes ! Pitoyable ...

    La fiction rejoint la réalité ? Ce rôle lui colle-t-il à ce point à la peau aux mains gantées ? Devient-il dès lors lui-même 27 ans plus tard, une caricature de marionnette de son personnage, se croyant vivante, mais hélas manipulée !

    - Allo La Bourdelle ! c’est Rami euh non, Juju :)
    - Non, je n’ai pas changé, j’suis toujours l’apprenti du baratin [sur Hitler]


  • Dans son intervention FBleue,

    Bigard devrait rester fort modeste sur le sujet des conditions de travail abominable que subissent les jeunes génération.

    Particuliérement s’interesser à la tyrannie du cool et au management par la terreur car sur ce coup il est simplement dépassé.

    En 2, J’éspère qu’il ne renie pas ses propos sur le 11 septembre, c’est décisif, car il est évident la version officiel ne tiens absolument pas.

    En 3, pour le reste, ses témoignagnes sont très juste et même parfois bouleversant.


  • JMB est très courageux de dire tout haut ce que la plupart des gens pensent mais n’ont pas droit à la parole.
    Par contre Jugnot est un fayot collabo, comme d’ailleurs dans "Papy fait de la résistance".


  • Bigard a la même bague que Raoult


  • Grand bravo à Bigard ! Lui, au moins il a des couilles et il les montre. Bigard est un des seuls artistes qui ne se pli pas au système. Comme Coluche.


  • Notre brave troyen a mille fois raison d’exprimer sa colère. et moi aussi je suis en colère contre toute cette situation de crise fabriquée de toute pièce.
    Bravo Jean Marie !


  • Pinot , simple beauf .

     

    • Exact : exemple de comédien avec le charisme d’une huître , souvent dans des rôles de franchouillard ou de beauf d’une époque révolue , faisant passer les " sans dents " pour des arriérés ( faut dire que ça lui va comme un gant ! ) .
      Aucun talent , seulement la chance d’avoir jouer dans quelques films à succès .
      Sa seule qualité c’est de s’être accroché à la comédie , pour nôtre malheur , j’ai connu de meilleurs cabotins ... bref , acteur de seconde zone , et je dis pas ça à cause de ses déclarations vaseuses , comme lui !
      Il aurai pu jouer dans le dîner de con , mais pas aussi talentueux qu’un J.Villeret .
      Relou le mec !


  • Le théatre des bourgeois antifas.

    Jugnot à la TV : "Hitler était sincère"
    Bigard sur twitter"...mais de là à me comparer au pire monstre de l’histoire,..."

    Quand on sait que M.Soral a dit il y a peu que Bigard lui avait crié depuis un restau :
    "tenez bon toi et dieudo !"

    Tu ne vas pas me dire qu’il ne connait pas Faurisson et toute l’escroquerie politique qui en découle.

    Bigard est un antifa comme les autres.

    Pour ma part, Jugnot et Bigard peuvent aller se faire e.....

     

  • Cet échange résume tout :

    La belle présentatrice : " qu’est ce que ça fait avancer dans le debat en fait ? es-ce que ça fait avancer le débat ?"

    JMBigard : "que ceux qui ont les couilles les sortent ( en buvant dans la bouteille d’eau...) et ceux qui n’en ont pas , qu’ils sachent que ce sont des laches..."


  • Jugnot, je le vois bien faire son prout à la seule pensée de croiser Alain.

     

  • Gérard Jugnot dérape au sujet de Jean-Marie Bigard dans TPMP, Cyril Hanouna le recadre
    sr faire recadrer par Hanouna , c’est dire où cette merde est tombée !!!!


  • Pauvre Jugnot, tu es désolant. Finalement ton personnage de bourgeois prétentieux dans les bronzés n’était pas un rôle de composition. Ah vieillesse ennemie...


  • "Un peu de haine, un peu d’amour, mais quelque chose..."
    (l’indifférence, Gilbert Becaud)


  • Un petit montage vidéo humoristique sur jugnot serait le bienvenu. Je propose que l’on aille puiser dans le film "papy fait de la résistance" ou le petit moustachu chauve à déjà le costume du collabo.

     

  • Comme disait Coluche :
    "la grossièreté et la vulgarité ce n’est pas la même chose" ...


  • La loi Schiappa

    Cette loi ne « légalise pas » la pédophilie !!! c’est bien plus pervers et dégueulasse : elle supprime la notion de discernement chez l’enfant de plus 5 ans, faisant de cet „enfant de 5 ans” et de l’adolescent un jeune responsable de ses actes.

    C’est la fin de la justice des mineurs telle qu’elle existait depuis la 1ère guerre mondiale ! À l’époque (en 1912) le parlement français ayant jugé utile de créer une justice des mineurs, était dans la foulée créée la fonction de Juge pour Enfants : Henri Rollet devenant le 1er magistrat pour enfants.

    Vigoureusement opposé à la théorie du « criminel-né », de Lombroso, Henri Rollet inspira notamment deux lois :
    - la loi du 24 juillet 1889 qui permet de séparer l’enfant de ses parents, lorsque ces derniers sont reconnus « indignes » ;
    - la loi du 22 juillet 1912 qui fixe l’âge de la responsabilité pénale à treize ans et décide la création des tribunaux pour enfants.
    Le travail d’Henri Rollet sera largement complété par l’Ordonnance de 1945 créant l’Éducation Surveillée (devenue Protection Judiciaire de la Jeunesse) comme partie intégrante du Ministère de la Justice, en en faisant une direction à part à l’intérieur de ce ministère au même titre que l’administration pénitentiaire, la magistrature, …
    13 ans donc, par cette loi de 1912, permet de définir l’âge de la responsabilité, donc l’âge de la capacité de „discernement” (pour ceux intéressés à une étude approfondie sur cette notion, voici un lien : http://www.prepa-isp.fr/wp-content/... ).
    Le discernement, c’est la capacité à séparer le bien du mal, à conscientiser non seulement la gravité de ses propres actes mais aussi de ceux que les ont subis.
    Tout le monde se souvient, j’espère, de cette phrase de Finkielkraut défendant son copain Roman Polanski, violeur et sodomite d’une gamine américaine de 13 ans et demi : „à 13 ans ce n’est plus une enfant”. [1]
    Effectivement, c’est choquant mais c’est un fait : à 13 ans passés elle était censée être en capacité de discerner, et donc de choisir.
    Dites vous bien que désormais l’âge du discernement est „tombé” à 5 ans puisque l’enfant „victime” va devoir prouver qu’il était réellement victime et non pas consentant, complice, voire provocateur !!!
    5 ANS … dans certains pays une jeune fille est pré-mariée dès qu’elle a ses premières règles, mais 5 ans …
    Il ne reste plus qu’à supprimer la direction de la protection judiciaire de la jeunesse, étonnamment absente (écartée ?) dans ce déb


  • Franchement Jugnot me fait de la peine. Il n’est même pas capable d’argumenter et de dire pourquoi il n’est pas d’accord avec ce que dit Bigard.
    Qu’il ait des limites intellectuelles ne me dérange pas mais qu’il ne les montre pas devant tout le monde, c’est gênant.
    A côté de lui Hanouna semble plus intelligent c’est dire !


  • Jugnot il le porte sur lui le trait marquant de sa personnalité, il est veule, rampant. Son"talent"n’est pas de faire rire, mais de ricaner, aux dépens de "simples gens" qu’il a tout spécialement choisi de toujours présenter de la manière la plus ridicule possible.
    Au moins Jean-Marie me fait marrer, quand ça va pas, un sketch comme celui de la chauve-souris et c’est reparti ! Et lui en plus a la délicatesse de respecter quelqu’un comme Lamoureux, qui est juste génial ( allô Églantine !).
    Les Jugnot et consorts sont infoutus de faire rire vraiment. Ils ne sont capables que de projeter de l’acide corrosif . Mais bon une fois que tout a été dissous, qu’il ne reste plus qu’une soupe informe, il n’y a plus rien à railler, à critiquer, sauf à aller chercher au dessus , là où c’est le soleil, mais les couards ne s’y risquent pas, bien trop peur de brûler ce qu’ils croient être des ailes.
    En tout cas moi je trouve que c’est bien pour situer vraiment ces gens là. Et au moment de choisir le film le spectacle ou la pièce de théâtre à voir.


  • Jugnot : "J’étais en conflit avec Michel (Coluche)"
    Comme si tu voulais te mettre à son niveau de géant, toi la petite punaise !


  • La schiappa est une menteuse quand elle dit que n’importe qui du peuple peut se présenter à l’élection présidentielle à partir du moment ou la politique actuelle ne plait pas.
    Qu’on me corrige si je dis une connerie mais il faut un compte de campagne de plusieurs millions d’€ et un réseau aux quatre coins de la France pour obtenir les 500 signatures, parce que sans ces deux critères remplis, le prolo de base comme moi ne peut pas se présenter...donc non les élections ne sont réservées qu’à une catégorie de gens et pas au peuple entier.

     

  • On a bien vu que depuis les bronzés 3 les ressorts du comique étaient cassés parmi toute la clique du splendid , Jugnot n’a rien compris ; les discours contre les élites n’ont pas pour objectif de les remplacer par des baltringues ou des troisièmes couteaux mais de faire que ces mêmes élites deviennent patriotes, défendent le bien commun et l’intérêt général plutôt que des intérêts privés et communautaires et qu’elles arrêtent de se coucher devant les élites allemandes.


  • t’as fréquenté toutes ces raclures de la télé de jugnot à Robin qui te crachent à la gueule et c’est Booba qui met en avant tes qualités


  • confinement + couvre feu + masques pour les enfants + gestapo si on dépasse d’1km chez soi + imposition de ce qui est "essentiels" par l’état + fermeture des salles de sport ou il y a 4m² en moyenne par pratiquant masqués et scannés à l’entrée et maintiens des métros bondés + destruction méthodique des restaurants et des bars (avec le piège de la réouverture et du manque de visibilité..) + vaccin marron aux effets inconnus + passeport sanitaire + loi de sécurité globale qui s’ajoute à la loi Avia.. .. tout ca donne en sortie :

    "Véran il fait ce qu’il peut, il n’a pas vu ses enfants le pauvre".
    "il faut arrêter de critiquer, le tous pourris"
    "Jean Marie vous avez une rage incroyable"

    je ne sais pas si on nous injecte des trucs dans l’eau pour devenir des mauviettes (nappes phréatiques bourrées d’œstrogène il parait) mais cette docilité d’une bonne frange de la population me dépasse. il y a eu des manifs c’est vrai, mais on devrait être des millions dans les rues !


  • Bigard a raison. À tel point qu’on entend à la radio des annonces pour respecter les gestes barrières pour le Covid mais aussi pour la grippe saisonnière. On n’en a pas fini avec l’hygienisme. On marche sur la tête.
    Quand à Jugnot il devient décevant. Le velours sous ses petites fesses doit devenir trop moelleux


  • le bouton play de youtube sur l’image de la dernière video fait une moustache à la Hitler à jugnot !


  • À propos du président : " lui , il obéit " :... tout est dit !
    il s’est arrêté juste avant l’insulte suprême : antisémite , mais bon avec Jugnot le problème c’est le contraire , il ne s’est pas où s’arrêter
    gégé , si t’as des couilles comme Bigard , tu devrais demander aussi, à Timsit , s’il pense toujours que Hitler a du génie


  • « Il y a une hystérie publique totalement infondée motivée par les médias et les politiciens, c’est scandaleux, c’est le plus grand canular jamais commis sur un public sans méfiance », a déclaré Hodkinson
    chercheur au Corpus Christi College. Après une résidence à l’Université de la Colombie-Britannique, il est devenu pathologiste général certifié du Collège royal (FRCPC) et également membre du College of American Pathologists (FCAP).


  • Jugnot dans ses rôles n’a pas caricaturer les bourgeois mais la classes moyenne !!

    Dans les bronzés, il a acheté une semaine en Time share... Il n’a pas un chalet à lui...

    En fait la bande du splendide est talentueuse mais a dirigé son talent pour critiquer le bourgeois qui travail : médecin - pharmacien.

    Ou bien critique de la bourgeoisie issue de la noblesse ( les visiteurs avec Clavier)

    Ou aussi rendre ridicule le scoutisme...

    Voyons un peu qui ils critiquent et qui ils ne critiquent pas ?
    = le français de souche, le noble déchu, le scoutisme, le français moyen = bon à critiquer

    ///Par contre la franc maçonnerie, le lobby qui n’existe pas, le patronat issu des corps d’Etat ... Ceux là faut pas compter sur Jugnot.


  • un expert pro-covid, dont le faciès vient d’ un pays pratiquant d’ autres valeurs que les nôtres, a proffessé chez Pujadas, à l’ instant même : "le vaccin pour tous sera obligatoire, ce sera le vaccin ou l’ effondrement économique !"
    je sens que dans le monde d’ après, la consommation de vaseline va exploser..


  • Tous ces pseudos rebelles des années 70 finissent un jour par s’embourgeoiser, et au final c’est eux les plus fervents défenseurs de la soumission organisée ; du masque à la piquouze pour tous !

     

  • Pauvre Gérard Jugnot qui n’a pas encore compris que le Père Fouettard est une ordure...et qui ayant bien fait son gras sur le dos des Français, n’a même pas la reconnaissance du ventre en ayant un peu d’empathie pour ceux qui lui ont permis de se vautrer dans l’insouciant confort et l’indifférence crasse, et qui sont désormais réduits à n’avoir le droit de montrer que des signes de soumission et d’obéissance aveugle et stérile.

    C’est très désagréable de l’entendre se vanter d’avoir reproché à Coluche d’avoir eu de la reconnaissance et de l’empathie pour ceux que l’on appelle "le public", en dénonçant courageusement les mensonges de la démocratie Potemkine.

    J’espère que Gérard aura son bon point Godwin, et qu’au bout de plusieurs points, il se verra offrir un poster de Marlène Schiappa.

    En tous les cas, on est en droit de se demander si Gérard n’est pas un peu antisémite en comparant un humoriste vivant à un défunt chancelier, parce que s’il y’a une chose sur laquelle tout le monde s’accorde, c’est que personne n’est mort de rire à Auschwitz.


  • Une saine colère... enfin, il était temps !


  • C’est vrai que dans sa façon de hurler, Bigard peut faire penser à Hitler. Du coup je comprends beaucoup mieux ce côté "harangueur de foules" : on disait qu’Hitler était un grand orateur mais je ne le croyais pas car sans comprendre l’allemand, il a juste l’air de hurler.
    Mais quelque part c’est vrai qu’une question sans réponse monte en volume... jusqu’à trouver une réponse, une solution. Il y a une veritable catharsis qui prend aux tripes dans la sincérité qui sort de ses gonds avec toute l’assurance et la classe du blagueur profane, accessoirement catholique et généreux. Allez Bigard, on en redemande !


  • "les décideurs"

    Bien Jean-Marie, bien, continue....

    Quant à Jugnot, c’est un bon acteur mais comme beaucoup dans son milieu, faut pas trop lui en demander. Le conformisme intellectuel est très présent, tout comme chez les journalistes, les enseignants etc


  • On sent que ça le démange de désigner les vrais coupables ! Cela rappelle un peu sa phrase, dans un entretien donné à Valeurs Actuelles : "La France est devenue une réunion de co-propriétaires." Cette périphrase est très éloquente. En effet, Bigard sait parfaitement qu’aller plus loin dans la dénonciation peut être dangereux. N’avait-il pas eu droit à des accusations d’antisémitisme quand il avait parlé de Larry Silverstein (LISTE DE SCHINDLER) dans une de ses vidéos contestant la version officielle du 11 septembre ? Dans son entretien donné à Valeurs Actuelles, Bigard n’est qu’à quelques verres d’un gros dérapage ; on ne va pas faire un dessin. In vino veritas...


  • Savez vous que les élèves du collège sont maintenus en rang par classe, des dizaines de minutes après la cantine sans avoir la possibilité de bouger hormis pour aller aux chiottes et si il pleut, n’ont même pas la possibilité de s’abriter et s’asseoir.
    Bienvenue dans le dressage du monde d’après !

     

    • « Savez vous que les élèves du collège sont maintenus en rang par classe, des dizaines de minutes après la cantine sans avoir la possibilité de bouger hormis pour aller aux chiottes et si il pleut, n’ont même pas la possibilité de s’abriter et s’asseoir.
      Bienvenue dans le dressage du monde d’après ! »

      ca fait tout de suite pensser au tres long appel du matin dans les camps.


  • Je suis chirurgien dentiste . installé en 1995 .j ai évité a mes patients , l herpes , la syphilis , les hépatites a , b, c, le sida, les grippes saisonieres, h1n1, avieres les poux .....j ai toujours travaillé avec masque et gants , et stérilisation minutieuse et constante .... le gouvernement m a interdit de soigner pendant trois mois ...

     

  • J .M.Bravo - Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier ! Je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai - Vous êtes tous une bande foireux et des sales cons… vous savez pourquoi… vous avez pas les couilles pour vous imposer dans ce monde. Il vous faut des vrais mecs comme moi - .on te dit quoi il faut penser, ou quoi écrire, quoi faire, être le mouton tu aimes ? Avec le troupeau des bêtes beeh cogno. Tu bosses 8-10 heures en te crevant le cul, tu gagnes rien, rien il est à toi. Tu veux qu’on te mettes un tchévato dans ta maison il surveille, il espionne tout ce que tu fais, tout ce que tu dis tout. ahahah....


  • Mes respects au grand Jean-Marie...
    Il réussit à nous la faire en mode sketch de la chauve-souris.. Il est exceptionnel et il en a !
    Ça manque dans ce pays, les hommes et les femmes courageux !


  • Concernant la Belgique, Le ministre Frank Vandenbroucke avoue que la fermeture des Commerces n’avait pas d’autre but que de "détruire" les Commerçants ;
    https://www.rtl.be/info/belgique/so...
    Désolée pour ceux et celles qui ne comprennent pas le Flamand car je n’ai pu trouver une traduction en français.
    Il semblerait que les patins politiques supportent de moins en moins la supercherie.
    Quand je pense à toutes ces personnes tombées en dépression ou suicidées... J’espère que le Jugement viendra pour eux de leur vivant.


  • Gérard Jugnot une ordure que les français pensaient être quelqu’un de bien grâce a la machine a lobotomisation (tv).(comme ces amis d’ailleurs)

    Il défend la tyrannie marconienne qui est bien pire que Hitler (oui Hitler ne tuer pas son propre peuple lui)

    Hahaha quel plaisir de voir toutes ces célébrités affiché leurs vrais visages d’enfoirés. (on comprend pourquoi le groupe des enfoirés c’est appelé comme telle)

     

  • "L’instinct de servir est si ancré dans la psychologie du bra-
    chycéphale qu’il le pousse, aussitôt libre, à chercher un maitre
    qui lui garantisse la sécurité. In servitutem ruunt. Jamais un
    peuple de race anglo-saxonne n’aurait les allures étranges
    des Français de notre temps, qui vivent en tremblant dans
    l’attente d’un sauveur. Le phénomène sociologique le plus
    curieux n’est cependant pas là. Il ne reste plus en France d’é-
    léments susceptibles de reconstituer une caste aristocratique
    fondée sur la réunion de la fortune et de l’intelligence, et ca-
    pable de se reproduire. Cette aristocratie cependant se constitue
    sous nos yeux. Elle est formée d’étrangers comme toujours,
    et comme toujours d’étrangers venus d’au delà du Rhin, les
    Juifs sans cesse plus nombreux dans le monde scientifique et
    littéraire, dans l’administration et la magistrature, les Juifs
    qui se substituent rapidement à la bourgeoisie brachycéphale,
    et joueront bientôt le rôle dirigeant de l’ancienne aristocratie
    dolichocéphale. Ils se saisissent en quelque sorte en vertu de
    l’adage « nul serf sans seigneur », de par la supériorité de leur
    intelligence et de leur activité. "

    Les Selections sociales : cours libre de science politique, professé a l’Universite de Montpellier, 1888-1889"

    le comte Georges Vacher de Lapouge (1854-1936),
    anthropologue et eugéniste, dans son ouvrage
    « L’Aryen, son rôle social » concluait en 1899 « Par la
    Révolution le brachycéphale a conquis le pouvoir, et par une
    évolution démocratique ce pouvoir tend à se concentrer, en
    théorie, dans les classes inférieures, les plus
    brachycéphales (...) C’est la première fois dans l’Histoire
    qu’un peuple à tête ronde parvient au pouvoir. Seul l’avenir
    dira comment ce singulier précédent va évoluer »


  • L’on ne va pas cracher dans la soupe d’un coup de gueule bon à prendre, quand bien même il peut être théâtralisé par l’expérience de la scène, mais j’ai regretté le choix de Jean-Marie pour étayer son argument concernant les prévenus complotistes d’un jour, s’étant révélés prophètes le lendemain.
    Comme je l’ai écrit par ailleurs et même répondu à ceux qui m’avaient fait tourner l’instant depuis hier, j’aurais souhaité, quitte à regarder dans le rétro l’époque encore visible, qu’il prenne l’exemple d’un autre Jean-Marie, qui prédisait à la France, quarante ans auparavant, des vertes et des pas mûres concernant les frontières ouvertes au tout-venant, (virus compris en ce qui concerne notre contemporanéité) et ce qu’il allait en coûter. Alors, on traitait le gaillard, non de complotiste, mais de raciste, antisémite, selon la même méthode dénoncée ici. Et les humoristes de la bande de la Main Jaune bien-pensante, n’étaient pas en reste pour crier haro sur le baudet...

    Autant mes souvenirs de gosses sont très prégnants, autant je n’ai pas le souvenir d’un coup de gueule d’un Jean-Marie soutenant l’autre. Par contre, en 2004 les soirées de l’UEJF, « Rire contre le racisme », ça je me souviens : il y eut même une BD et quantité de DVD. Pour autant, les attentats du 11 septembre avait eu lieu : sans que l’on sache à qui profitait le crime ? ^^
    Ah, le « Rire ensemble »... Ça rigole moins, là.

    Dites-moi, les Jean-Marie - désormais associés par la méthode d’actualité - au fait, qui sont les décideurs ? « Votre mission, si toutefois vous l’acceptez, sera de révéler à qui profite le crime. Dans le cas où vous-même ou l’un de vos agent prendrait un coup de rayon paralysant, les complotistes nieront avoir eu connaissance de vos agissements. Vos carte de membre fondateur et d’humoriste s’autodétruiront dans les cinq secondes. » Sol sol si♭ do sol sol fa fa# sol ♫


  • J’en connais qui parlent avec leur coeur.
    D’autres qui parlent avec leur tête.
    Bigard lui, parle avec ses couilles !

    Mais on a la chance d’avoir un Soral qui parle avec son coeur, sa tête et ses couilles ^^
    Respect a Bigard !


  • Adolfo Ramirez n’en a pas.


  • Au moins, on sait de quel côté se situe Jugnot, du côté des "suce-boules", du genre qui rejoint la résistance quand la défaite des nazies est actée. Bravo à Jean-Marie Bigard pour son engagement, on n’oubliera pas. Surtout, n’oublions rien.


  • Jugnot peut avoir accumulé une fortune de 50 à 100 millions d’euros...

    Actuellement, il engrange 5 millions/film + ses droits d’auteur + pub...

    Clairement il ne va pas espérer un changement. Tout ça pour se moquer de la classe moyenne .Bravo JM .


  • Quand Bigard dit : " Macron...il obéit ", la journaliste se garde bien de lui demander, : " à qui ? à qui il obéit ? "

     

  • Le retour du petit kapo Adolfo Ramirez.


  • Jugnot illustre parfaitement le cabotin abruti et infect qui ne peut jouer que des rôles minables de beaufs collabos !!!


  • Jugnot s’est toujours pris pour une star en jouant des rôles de nase complexé, ce qu’il est. Ça saute aux yeux dans "Grosse fatigue". Michel Blanc est nettement plus intéressant et intelligent. Jugnot et Clavier le bouffi sont les deux imbus conformistes de la géniale bande du Splendid, dommage pour eux.

     

  • Vous connaissez la différence entre Bigard et ses détracteurs ?

    Hormis le fait que Bigard n’a pas le pouvoir, n’y participe pas, n’en vit pas et n’en veut pas ?

    Il croit que Jesus Christ est un chic type et que sa mère Marie, est "Reine".

    Il est Français (un des derniers).

    Il a le même logiciel idéologique que Saint Louis et Louis XIII.
    Enfin, un logiciel "Français".

    C’est normal que ceux qui n’ont pas son logiciel, le traitent de fou (Jugnot) ou en ait une peur (bleue ?) ( Grunwald) : IL EST FRANCAIS

    Comment ils disaient les italiiens ?
    Furia francese ?

    Dies irae.

     

  • Le prochain film dans lequel jouera Jugnot le minable se nommera "Les bronzés sucent". Ou "Monsieur Branquignole".


  • Il fallait s’y attendre ! Jugnot simple flic interprète "le père Noël est une ordure"... Encore un tapin du système ?


  • Le sans talent jugnot,n’est plus "le père noël est une ordure",il est l’ordure,asservie aux élites et a leurs pouvoirs...C’est devenue un nantie qui ne se rappelle même plus qu’il arrive du caniveau !!


  • La seule chose à retenir d’urgent est : QUE CEUX QUI ONT DES COUILLES LES SORTENT " . Mais bon sang, à quel moment, ça va bouger juridiquement ? A quel moment le peuple va foutre le masque en l’air ? A quel moment les flics vont comprendre ce qu’ils font ? A quel moment les restaurateurs, bars et autres vont rester ouverts au lieu de pleurnicher qu’on les oblige à fermer ? A quel moment, le peuple va aller dans ces lieux pour les soutenir au lieu de se ruer chez les macDo et autres drives ? Pas manifester, juste de la désobéissance civile, ils ne pourront rien faire. Bigard a osé remettre en question le 11 septembre, il est donc voué à subir le sort de Dieudo, pour l’instant il est encore invité car il ne dit pas QUI organise cette chienlit mondiale, mais ça va venir. Quant à Jugnot, au moins, il a bien fait "ses devoirs" et c’est le principal voyons !


  • Je ne regarderai plus les films avec Jugnot... un de plus sur ma liste ! Après les critiques méchantes contre les G.J. et maintenant avec le covid, les masques tombent chez les soient-disant "artistes" ; c’est tant mieux ! Ils trahissent et insultent le Peuple qui a contribué à leur richesse... Eh bien, nous n’irons plus les voir au cinéma ou au Théâtre. Tous des traitres et des collaborateurs zélés du système qui broie les gens du Peuple. De plus, ils sont bien rémunérés quand ils sont au chômage ces intermittents du spectacle... Honte à vous ! Nous vous voyons tels que vous êtes, maintenant.
    Bravo Monsieur Bigard vous êtes quelqu’un de bien ! Un homme honnête et courageux... Nous vous soutenons dans vos prises de paroles.

     

    • Les acteurs ne sont-ils pas des menteurs professionnels ? ils simulent, feignent, prennent des airs, entrent dans des personnages pour nous capter l’esprit, en bien ou en mal. D’ailleurs dans certaines cultures et même dans la nôtre il y a plus d’un siècle, il était mal vu d’être un "saltimbanque". C’est une catégorie de privilégiés qui feraient mieux de se rappeler dans leur intérêt, que si la parole est d’argent, le silence est d’or. C’est le résultat de notre comportement de groupies qui peut encourager ce genre d’intervention. Que voulez-vous, on les applaudit, on les adule, on leur fait signer des autographes ! comment ne pas se croire au-dessus de la mêlée, pour certains qui se laissent emporter par la notoriété sans réfléchir ? Bravo M. Bigard, qui n’avez pas perdu votre humanité et votre libre-arbitre dans ce monde de faux-semblants.


  • Ils sont où les Charlie qui défilaient dans les rues, se montraient sur les réseaux sociaux qui faisaient des grands discours ? La, l’état leur pique leur vie au sens propre comme au sens figuré et ces abrutis baissent leur froc , ? Comme il a raison Bigard , on prend le peuple pour un con, mais il l’est finalement. Quand on lit encore des commentaires comme " fallait pas voter Macron " on n’est pas sortis du sable. Ils croient encore aux élections.


Commentaires suivants