Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les internautes démolissent les stars : "Elles n’ont jamais été capables de nous divertir"

L’article de France Info inspiré de Vanity Fair est aussi valable pour la France, mais on sent que les médias nationaux n’ont pas envie de se fâcher avec leurs personnalités favorites. Comprendre que si ces personnes connues sont des personnalités, les personnes non connues ne sont pas des personnalités, on a appelle ça des nobody, en haut lieu, des gens « qui ne sont rien » ou des « sans-dents ». Sauf que les sans-dents, ça peut encore mordre.

 

Chez nous, donc, un quatuor de médiocres en manque de publicité (et de rentrées) : Franck Dubosc (parrain de la Tsédaka 2017), Elsa Zylberstein, l’actrice étrangement surreprésentée dans les médias comme si elle était Brigitte bardot en 1960, Claude Lelouch, le réalisateur flemmard, et Gad Elmaleh le voleur de vannes, certains pataugeant dans des affaires assez pénibles qui nécessitent un travail de réparation d’image colossal, notamment chez Drucker. Ce quator a décidé d’aller soutenir nos anciens dans les Ehpad en les appelant par téléphone. Les pseudo-stars ont reçu en paiement une volée de bois vert sur les réseau sociaux. Et encore, on reste polis.

Mais les stars ne sont qu’un symbole, celui de l’effondrement moral des élites et de leur crédibilité, que ces élites soient sanitaires, politiques ou médiatiques. Les deux dernières, liées par un pacte d’intérêts, étaient déjà mal en point. Il se peut qu’elles sortent laminées de l’ingénierie « Covid-19 » de Bill Gates et ses amis. Quant aux autorités sanitaires, comme souvent, il faut bien distinguer le haut du bas, qui n’ont pas les mêmes intérêts ni la même influence.

Les soignants, cela fait 10 ans qu’ils sont en première ligne dans des conditions de plus en plus difficiles, et l’ingénierie du Covid les a mis, et a mis toute la France, devant une réalité : volontairement ou pas, le néolibéralisme des dirigeants aux commandes du pays depuis 1983 est meurtrier. La hiérarchie médicale, elle, alignée sur les théories sanitaires néolibérales des ministres successifs de la Santé, jouent le jeu des multinationales du médicament et des assurances. D’où la dissonance actuelle entre le discours soignant d’en bas et le discours politico-soignant d’en haut.

 

 

Aux États-Unis, la « star » de confession sioniste Gal Gadot, ultra vendue par le Système et Hollywood (Hollywood faisant partie du Système), a pris la tête des « personnalités » contre le virus et a fait entamer à ses collègues une version claudicante de Imagine, la chanson pacifiste phare de John Lennon (probablement éliminé par le pouvoir profond US en décembre 1980 après JFK en novembre 63, Martin Luther King en avril 68 et Robert Kennedy en juin 68).

« Début mars, l’actrice a convié une vingtaine de célébrités à interpréter une reprise d’Imagine de John Lennon, en direct de la planète Malaise. “Nous sommes tous dans le même bateau”, lance-t-elle en introduction dans un sourire. Dès sa publication, le clip s’attire une avalanche de moqueries sur Twitter. Comble de l’échec, même des célébrités chambrent, comme l’humoriste Ricky Gervais. La presse pointe la gêne suscitée par cette chorale de privilégiés, brochette de “multimillionnaires chantant le rêve d’un monde sans possessions, et ce, alors qu’une foule de gens perdent leur travail”. » (France Info)

 

Heureusement, tous les Américains ne sont pas manipulables et certains d’entre eux ont saisi le soubassement de propagande derrière le désintéressement :

 

 

La fronde anti-élites qui prend forme aux USA pourrait bien venir chez nous avec un petit décalage, comme pour l’affaire Weinstein ou l’affaire Epstein... un vent nouveau va souffler sur la France après le déconfinement, et pas mal de pommes pourries vont tomber. Que les Gaulois se rassurent, ce n’est donc pas le ciel qui va leur tomber sur la tête, mais bien ceux qui se prenaient et se faisaient passer pour le ciel...

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Le 26 février, l’actrice américaine Gwyneth Paltrow embarquait dans un avion pour Paris. Sur Instagram, elle en profitait pour poster un selfie avec l’accessoire incontournable de la saison à venir : un masque. « J’ai déjà joué dans ce film. Prenez soin de vous. Ne vous serrez pas la main. Lavez-les souvent », conseillait la star et gourou du bien-être, avant de traverser l’Atlantique. Le long-métrage auquel elle fait référence s’appelle Contagion (2011). Elle y incarne le patient zéro, première victime d’une pandémie mondiale.

 

Deux mois après ce cliché, la réalité a rejoint la fiction : sur cinq continents, 215 000 personnes ont été emportées par le Covid-19. Mardi 28 avril, les États-Unis avaient enregistré plus de morts en huit semaines qu’en vingt années de guerre du Vietnam et plus de 26 millions de personnes avaient perdu leur emploi. Gwyneth Paltrow, elle, ne prend plus l’avion, mais continue de témoigner de son quotidien masqué et confiné sur les réseaux sociaux, rejointe dans les semaines qui ont suivi par une horde de stars au chômage technique.

Mais de l’autre côté des écrans, dans les foyers de citoyens anxieux face à une crise sanitaire et sociale sans précédent, les complaintes et les conseils du tout-Hollywood passent de plus en plus mal.

« Aussi rapidement que le virus s’est propagé, de façon effroyablement exponentielle, notre relation à cette caste a viré à l’aigreur », relevait début avril le journaliste de Vanity Fair chargé de la rubrique divertissement. Stars moquées, jugées, voire insultées… En braquant le projecteur sur les « besoins essentiels » et les inégalités sociales, le coronavirus a-t-il mis à terre le culte des vedettes ?

 

« Les célébrités sont à côté de la plaque »

Tout avait plutôt bien commencé. Le 10 mars, la rappeuse Cardi B publie une vidéo sur Instagram dans laquelle elle confie − avec son style bien à elle − sa peur du « CoRonaVAïrussss ! » Son post devient immédiatement viral − ni plus ni moins que la vidéo la plus regardée sur ce réseau social en mars, avec 27,8 millions de vues. Le lendemain, Tom Hanks, l’acteur préféré des Américains, et son épouse, l’actrice Rita Wilson, annoncent avoir été infectés et placés en quarantaine en Australie. Pour paraphraser Cardi B et son discours prophétique de la veille : « Shit go real ! » (« Le coronavirus, c’est du sérieux »).

Alors que les messages de sympathie pleuvent sur le couple d’acteurs, le New York Times relève que « certes, la pandémie a déstabilisé les marchés financiers, fait fermer les universités et interdit tout déplacement à l’étranger. Mais infecter notre cher Tom Hanks ? C’en est trop ». Comment un pays dans lequel il faut qu’une célébrité soit malade pour prendre conscience de la gravité de la situation a-t-il pu se retourner contre ses idoles ? À cause de gens extraordinairement maladroits, à l’instar de Gal Gadot, qui incarne Wonder Woman au cinéma.

[...]

« On savait que les célébrités étaient à côté de la plaque, mais jamais elles n’avaient provoqué une telle colère », remarque une éditorialiste du Guardian.

Quelques jours plus tard, c’est Madonna qui en remet une couche. Le virus « est un grand égaliseur et c’est ce qui est terrible et génial. Il nous rend égaux », lâche la star dans une vidéo que ne renierait pas Arielle Dombasle. La chanteuse y apparaît plongée dans un bain où flottent les pétales de rose, accompagnée en fond par quelques notes de piano. « Non, Madge. Loin d’être un “grand égaliseur”, le coronavirus a rendu les inégalités impossibles à ignorer », corrige l’éditorialiste du Guardian, tandis que le clip disparaît d’Instagram.

 

 

C’est ainsi qu’une innocente vidéo montrant Jennifer Lopez dans le jardin de sa villa au côté de son fils, perché sur un hoverboard, et dans laquelle elle déplore de ne plus pouvoir aller au restaurant, a écopé d’un commentaire cinglant. « On te déteste tous ». Si même celle qui chantait « ne te laisse pas tromper par mes diamants, je suis toujours Jenny de la cité » en prend pour son grade, c’est bien que l’Amérique, ou plutôt la celebrity culture, est en feu, estime le New York Times.

Surtout, sa luxueuse villa ressemble à s’y méprendre à celle habitée par la riche famille autour de laquelle se déroule l’intrigue du film coréen Parasite, oscarisé en début d’année, entre autres, pour sa représentation des privilèges dans toute leur cruauté.

[...]

Ceux qui n’ont rien sont ceux qui font tout

Avec le confinement et la mise à l’arrêt de l’usine à rêves, les célébrités ont cherché, comme beaucoup de confinés à domicile, à tuer le temps, voire à se rendre utiles. Logiquement, elles ont inondé les réseaux sociaux de leurs contenus maison.

[...]

Au fil des semaines, des dizaines de stars ont ainsi publié des vidéos à vocation d’utilité publique, demandant à leurs millions de followers de « rester à la maison ». De Taylor Swift à Arnold Schwarzenegger, cigare au bec dans un jacuzzi, en passant par Danny DeVito ou Kim Kardashian.

 

 

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

Le masque tombe chez les people, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci pour cet article salutaire !

    Surtout pour moi qui ai découvert hier sur YouTube et Twitter une flopée de "stars" japonaises nous supplier de "rester à la maison". J’ai été notamment écoeurée de découvrir un certain Tadashi Hasegawa, bassiste et leader du groupe Plastic Tree (groupe de mon adolescence, avis aux fans de vk/jrock) , antithèse physique de Frédéric Delavier, sommant ses fans nippones ados qui composent son public de se cloîtrer à la casbah. Ouais, super.

    Le type, maigre comme un clou, ridé comme un noyau de pêche (il n’a même pas 50 ans, il en fait 80 comme une certaine Brigitte M.), très bon musico, a vu la tournée annulée et il joue la comédie comme Jean-Louis Aubert et tant d’autres.

    Dire qu’un paquet de mecs et de nanas sont obligés de donner des gages pour continuer à vendre leur came culturelle... Ça va être rude à la libération s’il y en a une.


  • En France, non seulement les artistes ne divertissent plus beaucoup de monde, mais certains n’ont jamais diverti personne autrement qu’en piquant les idées des autres (ou leurs vannes). Ajoutez à cela le comportement de certaines "célébrités" face aux gilets jaunes et vous avez là un cocktail explosif pour le 11 mai. Gouvernement méprisé + artistes à la même enseigne + troubles socio-économiques = gros doute de ma part pour une libération à la date prévue. Il est bien évident que j’espère me tromper.

     

  • Si le coronavirus peut servir à détruire le show-business ou au moins à sérieusement l’effriter,ce sera une excellente nouvelle.
    Je serais tellement heureux de voir toutes ces "stars" à l’agonie,goûtant à la vraie vie.
    Sans les gens,ils ne sont rien.
    Aujourd’hui,ils font tout pour exister.Qui sont les vrais mendiants ?

     

    • Ç’est sur ça fait toujours plaisir de voir ces mange-gamelle de la sous-culture dominante se faire claquer le beignet, et même si l’ingénierie Coronavirus se prend dans la gueule bon nombre de contre-effets non desirés, ce qui est encourageant, n’oublions pas que la decredibilisation facile et programmée de nos célébrités, ces semi elites interchangeables (culturelles ou politiques) fait partie de l’agenda. Les stratèges du chaos globalistes s’attachent à siphonner toutes les fonctions symboliques pour mieux imposer la démoniaque bouillie techno-materialiste, 100% décérébrée et repressive, qu’ils nous ont mijotée de longue date. Ils vont dégringoler les mononeurones du show Biz, les nains arrogants des médias, les journalistes factices, et le décor vulgaire et degueulasse avec eux, ainsi le peuple aura son semblant de revanche dans le bordel exponentiel, histoire de baisser un peu la garde du cul avant la monumentale et généralissime enculade définitive ha haha !! Mais je me marre. Tout ça si on continue à roupiller bien sur.


  • Ricky Gervais, après sa sortie aux Oscars contre les pédophiles, il est grillé et il n’en a plus rien à foutre ... Malgré sa haine anti-religion, j’ai une énorme sympathie pour lui.

     

    • Hé hé hé, Ricky aux golden globes à l’attention des stars hollywoodiennes : "La plupart d’entre vous sont allés moins longtemps à l’école que Greta Thunberg" ou bien encore :"Vous n’êtes pas en position de faire la leçon au public sur quoi que ce soit, vous ne savez rien du monde réel", "Spoiler alert, il y a une saison 2, donc à la fin, il ne s’est pas suicidé. Tout comme Jeffrey Epstein. Taisez-vous, je sais que c’est votre ami, mais je m’en fiche ».
      Les "célébrités" ont dû apprécier…...



  • En braquant le projecteur sur les « besoins essentiels » et les inégalités sociales, le coronavirus a-t-il mis à terre le culte des vedettes ?



    Au risque de passer pour un ringard (et je m’en tape !) le "culte" des vedettes est un concept que j’ai réglé, en ce qui me concerne, dès ma prime jeunesse. Ma philosophie étant que je me fiche des "vedettes" -dont Brel, disait que ça ne veut rien dire- comme lesdites vedettes, se fichent de moi. Ni plus, ni moins. En clair, je les ignore autant qu’elles m’ignorent. C’est juste un échange de bons procédés. Cela ne veut pas dire que je ne reconnaisse pas le talent de certaines d’entre elles, bien au contraire ! Mais de là, à les idolâtrer et à m’identifier à elles, à essayer de la joindre... Hors de question ! On peut apprécier les prestations d’un artiste, mais sans plus. D’ailleurs la plupart d’entre eux, se disent perturbés, harcelés par l’intrusion permanente de "fans dégénérés" qui espèrent Dieu sait quoi. Un peu dignité et de réserve, n’a jamais tué personne !

     

    • Ringard ? Tu plaisantes ?
      c est le travail que devrait toute personne normalement constitué... le monde en mal d identification va malheureusement à l opposé...
      ceci dit cet article est grisant ! Les savoir tous en mal d image et critiqué fait tellement de bien !
      au moins pendant cette période on peut apprécier ça et la haine anti élite... ça fait du bien et ce st pas trop tôt. Espérons que la recuperation politique ne leurre pas trop le monde et on pourrait bien dici quelques temps avoir de vrais changements positifs... je prie pour ça


    • Oui, c’est simple : ils sont là pour nous divertir. Et certains nous divertissent très bien. Mais c’est toujours difficile d’équilibrer un même divertissement à l’étendue variée de nos asservissements. Il suffit néanmoins de s’excuser auprès des uns, de "communier" avec les autres. Lorsque, soudain, les asservissements précipitent en ces filaments viraux que nous connaissons actuellement, qu’ils existent ou nous soient imposés, cela devient dangereux. On se découvre, nous, sous un joug commun réagissant non plus aux continuités télé-divertissantes mais depuis les confins d’une liberté qu’on étrangle contre les couffins des célébrités qui se branlent. Qu’ils le fassent jusqu’au sang.


  • Les stars ? Ces mêmes stars qui rêvent d’un monde global sans frontières, et qui mettent des murs et de la sécurité partout où ils vivent, la populace n’y a pas le droit. Ces stars qui sucent coluche, et qui haïssent les gilets jaunes, ces stars qui prennent leurs jets privés pour aller baiser des enfants, des putes, des salopes sur des îles paradisiaques, et expliquent encore au peuple de prendre le bus pour sauver la planète, ces stars qui ne balanceront jamais leurs porcs dans ce milieu mediatico politico showbiz , ou avec un choix ordonné. Allez ! On va dire que 80 % des ( stars ? ) sont des putes, mais des putes sales, pas des nobles putes, eux devraient êtres rasés après covid 19 si nous gagnons.

     

  • Pourquoi se divertir ? Se divertir de quoi ?


  • Qui est ce machin dans la bassine d’eau avec les pétales de fleurs ?
    C’est un homme une femme ?
    Ça ressemble à rien
    C’est une publicité pour l’euthanasie ou l’IVG ?

     

  • À la date du 02 mai 2020, l’Australie comptabilisait 6778 cas de covid 19 et 93 morts soit sur 25 500 000 habitants, 0,026% de la population contaminée (un taux de1,37% de mortalité parmi les contaminés et un taux de mortalité de 0,0000036% dans la population) ! Tom Hanks et son épouse n’ont vraiment pas eu de chance de le choper dès le 11 mars ! Victimisation et propagande quand tu nous tiens !
    https://www.mediterranee-infection....


  • Tous ces gens sont narcissiques. Le confinement, même dans le luxe, leur est insupportable. Soudain ils n’existent plus. Personne pour se précipiter et leur demander un autographe, leur serrer la pince, les féliciter pour leur récente prestation ou leur carrière.

    Ils se retrouvent face à la réalité du monde. Pour tenter d’exister ils se replient sur les réseaux sociaux. Mais sur les réseaux sociaux il y a aussi ceux qui les détestent contrairement aux milieux aseptisés dans lesquels ils navigent habituellement et où on leur lèche les pompes à longueur de journée.

     

  • La vieillesse des artistes est pire que le naufrage du quidam lambda. John Carpenter qui a façonné mon adolescence a disparu de mes radars quand je l’ai entendu sur youtube parler du boucher Assad. Dave Gahan de Depeche Mode, groupe talentueux mais pollué par leur socialisme de milliardaire s’est aussi fendu d’une vidéo YT sur le covid, passage obligé pour tout artiste qui s’ennui entre deux rails. Je lui ai demandé de la fermer et de nous laisser ’enjoy the silence’.

     

    • "John Carpenter qui a façonné mon adolescence a disparu de mes radars quand je l’ai entendu sur youtube parler du boucher Assad." :

      réaction typique du spectateur-consommateur à zapette :
      il faut absolument que ce qu’ils idolâtrent corresponde à leurs petits caprices

      la filmographie de John Carpenter


    • John Carpenter a été trompé sur ce qu’il devait penser d’Assad.
      Et alors ? Il ne s’est pas trompé sur le milieu du showbiz !


    • @Palm Beach :

      Non, la réaction de Joffe est parfaitement saine et ne relève pas du caprice mais de la lucidité.
      Ce n’est pas parce qu’une personne (qu’il s’agisse d’un réalisateur, d’un artiste, d’un responsable politique, voire d’un ami) nous plaît que nous devons éternellement être en accord avec chacun de ses faits et gestes. Il n’y a pas de rente garantie de la popularité.
      Cela relève de la responsabilité, de la distance critique et du "sérieux" (selon l’expression chère à Alain Soral).

      Personnellement, j’ai toujours adoré la filmographie de John Carpenter (Invasion Los Angeles reste un brûlot d’une extraordinaire actualité, par exemple !), mais je comprends que ses déclarations main stream sur Assad (que j’ignorais) puissent décevoir et jeter un doute sur la lucidité et l’engagement réel du bonhomme.


  • Les stars ne s’engagent plus ;
    Elles sont le porte-parole d’un système, et vont dans le sens du porte-monnaie ;
    Inutile d’’attendre quoi que ce soit de subversif de leur part.
    Un Depardieu (même un van damme) ont plus de panache que cette petite aristocratie satisfaite !


  • Quand je pense que JP Belmondo, qui ne se faisait pas doubler dans les scènes de cascades a été blessé plusieurs fois dans "l’animal" de Claude Zidi, dont une morsure à l’oreille lors de son combat avec un tigre, a continué à ne pas se faire doubler par la suite. Pendant ce temps, Madonna se fait doubler par sa grand-mère pour une simple scène dans une baignoire. Plutôt triste…….

     

  • tout dépend de ce que l’on entend par "star"...

    et puis, il faut dire que le public de base n’est pas bien fini non plus

    Charles Bronson, pour moi, c’est une star
    et pourtant le mec est mort
    extrêmement taciturne, extrêmement conscient de ses origines sociales
    il venait sur le plateau tourner sa scène, et basta
    ’paraît que des actrices avec lesquelles il a tourné, il ne leur a même jamais dit bonjour une seule fois

    non, le reste ce sont des "people", des gens qui sont connus parce qu’ils sont connus

     

  • Des mesures néolibérales dites vous ? La seule chose que l’on attendrait de décisions néolibérales ce serait la baisse des impôts, des taxes , des monopoles, des cartels, etc. Ce n’est pas ce que je vois. Au contraire. Tout est fait pour nourrir la bureaucratie, le contrôle, l’excès de règlements contre le peuple, la diminution de ce que le travail met dans la poche, la multiplication d’officines technocratique. Bref une sorte d’internazionalisme sozialiste.

     

  • C’est le retour en boomerang de ce monde du paraître, du vide intellectuel abyssal, des blogs ineptes de célébrités narcissiques, mais comptabilisant pourtant des millions de clics, comme cette dinde absolue de Kim Kardashian.

    Les fans - ces étranges créatures vivant par procuration - commenceraient-ils enfin à se rendre compte de la vacuité version XXL de ces degrés zéros de l’intelligence que sont leurs "stars", vivant, elles, dans un monde totalement hors sol ?
    Ce serait une bonne chose !

    Et que tous les Dubosc-Berléand et Cie, qui ont conspué les GJ - avec un mépris et une arrogance stupéfiants - se prennent ce qu’ils méritent en retour - un bon seau de m**** - ne fera que leur rappeler ce qu’ils sont...


  • Personnalité.
    En voilà un mot censé vous pétrifier sur place car considéré porteur de profondeur d’esprit, de clairvoyance, de vérité ultime et absolue.
    Quand une "personnalité" l’ouvre, il vaut l’équivalent des Paroles de l’Évangile de nos jours.


  • Point commun ?

    holywood epstein ou westein on ne sait même plus, marina abramovic, satanisme, pedophilie canibalisme,....

    Il parait que la "jeunesse" de ces "héros" tient du fait qu’ils s’enfilent des litres de sang d’enfant...

     

  • Les stars n’existent plus et non même jamais existé : pur concept, poudre aux yeux, strass, paillettes, pour vendre du rêve. Artistes et artisans du divertissement : ceux-là existent bel et bien, mais sont peu nombreux en fin de compte. [Petit aparté : Wharol avait raison lorsqu’il parlait du 1/4 d’heure de gloire pour tout le monde]. Les vrais artistes donc sont humbles, modestes, souvent timides, sensibles ou pudiques, ils ne la ramènent pas sans cesse. Péter plus haut que son derrière est donc l’affaire de ces personnes se sentant au-dessus, comme investit d’une mission, non par sincérité mais par opportunisme. Cela sonne faux, une énième mise en avant de leurs parts, à l’image des Enfoirés ( Il y a le bon et le mauvais enfoiré comme dirait les Inconnus). J’aime y aller de mon petit commentaire car j’en ai maintenant marre de ces couillons au talent limité qui prenne toute la lumière au détriment de vrais talents. Cinéma, chanson, humour, la qualité n’y est plus. Pour la chanson et l’humour y a internet ok, si on cherche on trouve, mais pour ce qui est du ciné, comment qu’on fait ? Messieurs les acteurs et actrices de qualités moyennes et souvent médiocres : svp, continuez de rester confiner, ou comme dis Dieudonné "Faites de la mécanique". Ou tiens si vous avez tenu à vous rendre utile en téléphonant aux personnes âgées : réorientez-vous, devenez aide-soignants, aide à domicile, bon la rémunération est moins importante mais quand on a la vocation naissante, on s’arrête pas en si bon chemin, ce serait dommage. Allez va !!!

     

  • Je vais faire un violent effort de compassion pour ces parasites. Je souhaites a Galinette Gadot le meme sort que son grand-père. Ca nous fera des vacances

     

  • Quand je pense à ces "stars", je ne peux m’empêcher de revoir ce passage….

    https://www.youtube.com/watch?v=3YB...

     


  • "les États-Unis avaient enregistré plus de morts en huit semaines qu’en vingt années de guerre du Vietnam"



    Les G.I. ont débarqué à Danang en 1965 et sont repartis de Saïgon la queue entre les jambes en 1975. Ca ne fait pas 20 ans de guerre.

    Un détail qui en dit long sur la rigueur (et le professionnalisme) du milieu journalistique français.


  • L’artiste et son oeuvre mais je ne comprends pas toute cette multitude qui se passionne - en amour et/ou haine - pour ces... Indéfinissable.


  • les zartistes actuels c’est le silence des pantoufle et "te prend pas la téteuuuh" .
    sans commentaires .



  • un vent nouveau va souffler sur la France après le déconfinement



    Il y aura un après déconfinement ? Le gouvernement hier ne vient-il pas de le prolonger jusqu’au 24 juillet l’état d’urgence "sanitaire" ? Et imposer une limite à la libre circulation sans attestation à 100 km ? (Par contre rassurez-vous les Roms pourront toujours venir chez nous...) J’ai l’impression que si on attend le feu vert de nos autorités bienveillantes pour être déconfinés on pourra attendre encore très très longtemps !

     

  • Personne n’est une star et tout le monde peut le devenir...suffit que le directeur d’un média s’intéresse à toi... !!
    Théâtre ou cinéma sont de bonnes écoles pour apprendre à réciter les textes des autres.... !!
    Idées reçues et lieux communs suffisent hors plateau en évitant,bien sûr, de cracher dans la main qui vous nourrie !

     

  • Le problème c’est que les stars se veulent trop proches des gueux. Comment veulent-elles ne pas se faire éclabousser par leur médiocrité ? Ceux qui ont la chance d’avoir un véritable talent, un don, d’être brillant, devraient rester hors d’atteinte et secrets comme dans le temps. Les réseaux sociaux sont en train de détruire toutes les valeurs liées à la rareté, à la performance ou au glamour.


  • Combien de stars millionnaires y a-t-il dans le monde ?
    Il suffirait que chacune d’entre elles investisse seulement 1 million dans un fond joint rentable pour lever des milliards rien qu’avec les dividendes (comme le fait Bill Gates) et ensuite aider le monde avec de vraies actions humanitaires, pas des vaccins bourré d’aluminium.


  • Madonna qui philosophe ou parlotte sur le virus à poil dans sa baignoire !!! Et Schwarzenegger dans son jacuzzi , cigare aux lèvres !!
    ils sont narcissiques comme l’écrit quelqu’un ici.
    Donnez de votre fortunes aux nécessiteux aux lieu de faire vos jérémiades.
    Attali a dit plus d’avions. Restez chez vous les stars et vos gueules !


  • S’il vous plaît faites le même article avec les "célébrités françaises" ...

    Merci pour tout en tout cas


  • Dans le paysage médiatique français, nous avons un acteur fabuleux, humble et à la fibre sociale, qui s’appelle Vincent Lindon (le voir dans "En Guerre")
    Il a lancé un appel que je trouve remarquable - étant donné son "statut"
    Je vous conseille de le regarder, voir peut-être de le publier ?
    Il propose de taxer les grandes fortunes pour résorber la crise !
    https://www.youtube.com/watch?v=EdZ...


Commentaires suivants