Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean Zay au Panthéon : Hollande choisit d’insulter la Nation

François Hollande a pris la décision de faire entrer mercredi quatre nouvelles personnalités au Panthéon, des figures de la Résistance, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Claude Brossolette et Germaine Tillion, ainsi qu’un certain Jean Zay.

Décrit comme « républicain, juif et franc-maçon » par le Cercle d’étude de la déportation et de la shoah, ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-Arts du gouvernement du Front populaire de 1936 à 1939, il est arrêté en août 1940 à Casablanca pour « désertion en présence de l’ennemi ». Il est d’abord condamné à la déportation à vie et à la dégradation militaire, puis finalement expédié à la maison d’arrêt de Riom, où il résidera durant toute l’Occupation, avant d’être abattu par trois miliciens le 20 juin 1944.

La décision du chef de l’État avait déjà été vivement critiquée par le Comité national d’entente (qui fédère une trentaine d’associations d’anciens militaires, de vétérans et de réservistes) en mars 2014, dans un communiqué où étaient notamment dénoncés les écrits de Jean Zay contre les symboles de la nation, comme son poème Le Drapeau, écrit en 1924 :

Ils sont quinze cent mille qui sont morts pour cette saloperie-là.
Quinze cent mille dans mon pays, Quinze millions dans tous les pays.
Quinze cent mille morts, mon Dieu !
Quinze cent mille hommes morts pour cette saloperie tricolore…
Quinze cent mille dont chacun avait une mère, une maîtresse,
Des enfants, une maison, une vie un espoir, un cœur…
Qu’est-ce que c’est que cette loque pour laquelle ils sont morts ?
Quinze cent mille morts, mon Dieu !
Quinze cent mille morts pour cette saloperie.
Quinze cent mille éventrés, déchiquetés,

Anéantis dans le fumier d’un champ de bataille,
Quinze cent mille qui n’entendront plus JAMAIS,
Que leurs amours ne reverront plus JAMAIS.
Quinze cent mille pourris dans quelques cimetières
Sans planches et sans prières…
Est-ce que vous ne voyez pas comme ils étaient beaux, résolus, heureux
De vivre, comme leurs regards brillaient, comme leurs femmes les aimaient ?
Ils ne sont plus que des pourritures…
Pour cette immonde petite guenille !
Terrible morceau de drap coulé à ta hampe, je te hais férocement,
Oui, je te hais dans l’âme, je te hais pour toutes les misères que tu représentes
Je te hais au nom des squelettes… Ils étaient Quinze cent mille
Je te hais pour tous ceux qui te saluent,
Je te hais a cause des peigne-culs, des couillons, des putains,
Qui traînent dans la boue leur chapeau devant ton ombre,
Je hais en toi toute la vieille oppression séculaire, le dieu bestial,
Le défi aux hommes que nous ne savons pas être.
Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le sang bleu que tu voles au ciel,
Le blanc livide de tes remords.

Laisse-moi, ignoble symbole, pleurer tout seul, pleurer à grand coup
Les quinze cent mille jeunes hommes qui sont morts.
Et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré et tes victoires,
Que tu es pour moi de la race vile des torche-culs.

Voir aussi, sur E&R :

Sur les fossoyeurs de la nation et des valeurs traditionnelles
et comment leur résister, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est n’importe quoi que d’ouvrir les portes du Panthéon à ce type, non seulement il crache sur nos symboles nationaux, mais en plus il n’a accompli aucune geste héroïque ou acte de résistance durant le conflit ! Il a déserté l’armée et a passé toute la guerre dans une prison. Tant que l’on y est, pourquoi ne pas admettre Charb et ses petits copains au Panthéon, comme l’a demandé la mère Bougrab ?

     

    • Je n’ai pas lu Jean Zay, mais je ne l’ai pas compris comme çà. Pour moi c’est plutôt quelqu’un qui ne souhaitait pas finir au Panthéon puisqu’il maudit la république. Hollande le fout au Panthéon, histoire d’avoir un juif de plus, peut-être pour construire le mythe selon lequel "les juifs ont fait la France" comme disait Valls récemment. Et puis ce n’est pas la nation ni la patrie qu’il critique c’est le symbole maçonnique qui nous sert d’étendard depuis 1789 (à la place du Sacré-Coeur et de la fleur de lys), symbole bleu-blanc-rouge sous lequel sont allés se faire massacrés nos compatriotes, au contraire il est du côté du peuple qu’il blâme pour avoir tant souffert inutilement.


    • C’est juste qu’en 1789 ce drapeau tricolore, ce "torche-cul" lui a aussi accordé la nationalité française... parce qu’ils étaient "persécutés". Et ça Jean Zay l’a un peu oublié...
      .
      Et comment qu’il s’appelle déjà le dernier étage de la FM ? Ah oui, le B’naï Brit.

      Sans rancune...

      Hervé


  • Haine absolue de la nation, tout pour plaire aux socialopes !


  • #1192914
    le 26/05/2015 par Francisco Franco Valls
    Jean Zay au Panthéon : Hollande choisit d’insulter la Nation

    Ceci dit, il y a un fond de vérité dans ce qu’écrivait de clone de Hollande (regardez donc sa tronche) : un militaire français qui crève en ce moment en Centrafrique ou au Mali, ne le fait certainement pas pour la France.

     

    • Exactement ce que je me disais, il ne faut pas non plus tout tourner à décharge des gens... A la limite je comprends le poème, dans le sens où la guerre c’est de la merde et que c’est jamais dans l’intérêt ni de l’initiative des peuples qu’elle est faite. Donc là on peut éventuellement cracher sur le drapeau quand Hollande envoie ces pauvres mecs en Afrique pour les intérêts des US etc.

      Pour le reste cependant, le contexte nous étant inconnu, il est maladroit de juger la désertion etc. mais clairement à ce moment-là il n’y a aucune raison d’ouvrir le Panthéon à ce gus.


  • Un haineux du drapeau français au Panthéon lol
    De l’art contemporain, certainement...


  • On sait à qui on a affaire avec hollande, un traître.


  • Corrigez moi si je me trompe, mais ce mec là,le jean zay, il n’a rien fait du tout.
    En tôle tout le temps des combats ,il n’a pas dynamité un pont ,que dalle.
    Donc ,en fait, flamby l’inutile,chercher juste a flatter la synagogue ,une fois de plus.
    "républicain, juif et franc-maçon" ,c’est tout ce qu’il avait pour lui ce brave zézé, point barre.
    Flamby,p’itain... Occupe toi d’aller sauter des vilaines en scooter et laisse la France tranquille.

     

    • Vous touchez-là le problème : Jean Zay n’est en fait pas un "résistant" puisqu’il n’a fait aucun acte de résistance. Il a été emprisonné et a été tué par la milice qui se vengeait de la mort de leur chef tué par des résistants. Il apparaît donc que ce qu’on lui reconnait, c’est le fait d’être juif (quoiqu’il était fils d’un protestante, donc pas juif au sens des rabbins) et surtout franc-maçon assez virulent. Il y a un malaise autour de cela car c’est tout de même un peu mince pour entrer au Panthéon des Grands Hommes.. Mais passons.


  • Ce Jean Zay , un air de Hollande avec lunettes .


  • #1192950

    J’ai peur qu’il y ait un petit malentendu.

    Dans l’esprit de Flamby Zay rentre au Panthéon, non pas parcequ’il serait patriote, ou une gloire de la république, ou juif méritant de la république.

    Car s’il était tout cela, le Panthéon ne serait pas ce qu’il est devenu ou ce que Flamby cherche à en faire : le Temple des gloires pseudo françaises du N.O.M., soit faussement françaises mais authentiquement mondialistes et nihilistes, et à cause de cette inversion, à ses yeux : glorieuses.

    Hollande est cynique et pervers : il inverse tout et salit tout ce qu’il touche

    Ceci dit, le drapeau tricolore, qui n’est pas le drapeau de la France mais de la république, à cause de cette appartenance, est effectivement UN TORCHE CUL !

    Brûlons-le sur la place publique, dans les dix minutes qui suivront, tous les ennemis de la France seront dans la rue pour le défendre : on y trouvera bras dessous bras dessous, toute la FM et les 30 000 apparatchiks du régime.

    Et puis c’est tout.

    Et pas un seul patriote !

     

    • Je plussoie.

      Le Panthéon c’est ceux qui ont défendu la République (avec un grand R) c’est-à-dire l’idéologie de la Révolution. C’est ceux qui ont défendu la patrie imaginaire des droits de l’Homme (par opposition à la patrie réelle, charnelle, qu’est la France).

      Napoléon y est parce qu’il a propagé les Lumières en Europe.

      Le patriote dont vous parlez est l’homme impur de la Marseillaise.


  • Holland reste cohérent dans la logique du plug anal.

     

  • 4 nouveau pantheonisés..........

    4 FRANCs MAÇONs OU MAÇONNEs

    la ripoublik....y a pas a dire c est l umps vive les ripoublikains

    what else ?


  • Si Hollande n’annule pas cela, c’est un scandale.


  • cette manie d’accrocher des médailles, des insignes...au delà de cette mascarade, il faut reconnaitre que les drapeaux furent souvent agités pour " engourdir " les masses !...


  • Ce poème de jeunesse dégage une bonne hargne haute en couleur. Mais ce n’est pas de la poésie. C’est un tract issu du pacifisme compréhensible de l’après première guerre mondiale.
    La génération qui avait été au casse-pipe avait été biberonné au patriotisme amidonné. Tout ça pour se faire casser la gueule dans les grandes largeurs. Mais Zay n’avait pas été en âge de connaitre les tranchées... C’est donc bien facile de jouer les cadors. Mieux vaut lire "Ceux de 14" de Maurice Genevoix. Un grand écrivain qui savait de quoi il parlait, sans effets faciles.


  • Comme l’a écrit un jour André Figueras, "on peut toujours dire que la France,n’existe pas. Mais l’anti-France, elle, elle existe !" .

    Par antinomie, "apophatiquement", en voyant se déployer cette hideuse anti-France, ses pompes et ses œuvres, ses sermons faux, ses pseudo-saints, on peut imaginer ce qu’était .. la France.


  • #1192993

    Il y a des rues, des collèges autres bâtiments publics qui portent le nom de ce monsieur pourtant.


  • "désertion en présence de l’ennemi" on a les modèles qu’on peut françois !

     

    • Si l’on en croit Wikipédia, Zay a été condamné pour avoir embarqué pour le Maroc puis direction le Royaume-Uni, notamment avec Mendès France. Il a été réhabilité en 45 par la cour d’appel de Riom.
      Il y a pire comme modèle...


  • Et mon arrière-grand-père (et tous les autres),vrai résistant ! Dans le dernier train pour aushwitz ? Il fait quoi mimolette ??? Inversement des valeurs.... Incroyable.

     

    • Mais justement, Jean Zay n’a jamais été "résistant" puisqu’il n’a rien pu faire.Il a été coffré en 1940 et est resté en prison jusqu’à sa fin malheureuse. C’est une victime de la guerre, mais pas un "résistant". De même qu’il ne faut pas confondre les "Français Libres", ceux qui étaient à Londres, et qui n’étaient pas des "résistants" et les vrais "résistants" qui, eux, étaient en France. Soyons précis.


  • Hélas ! Les monarchistes ont raté une belle occasion de revenir au pouvoir en 1873, à cause de leur refus du drapeau tricolore.

     

    • C’est une légende tenace mais le comte de Chambord s’en est expliqué à des intimes...d’abord,il n’avait pas de descendance et lui sur le trône,l’opinion aurait voulu la revanche immédiatement ce que lui ne voulait pas par bon sens...les rois ne font la guerre que comme dernier argument....et un roi ne doit être le prisonnier d’aucunes coteries même patriotique.. !!
      LE drapeau...c’est du pipeau,surtout que les rois n’en avait pas (le drapeau blanc était celui de la marine)...et les 3 couleurs sont celles de Marie,Monarchie et St Denis....alors,hein... !!


    • Lire la lettre de Bismarck à son ambassadeur en France du 16 novembre 1871. Ce qu’en dit Bainville aussi. C’est plus compliqué que l’histoire du drapeau.


    • Vive Henri V ! Et cela nous aurait évité les guerres et l’Autriche-Hongrie dominerait l’Europe car l’enfant du miracle aurait repris la fine politique de ses ancêtres, et se serait appuyé sur la monarchie bicéphale contre la Prusse devenue empire. Mais le problème de la monarchie, c’est la nullité du monarque. Il ne faut donc pas restaurer la monarchie (qui exige un homme de grande classe, et les Louis XIV sont rares) mais la royauté. Ce qui est beaucoup plus facile puisqu’on demande à un roi de ne rien faire, de ne pas agir et de parler le moins possible, et de faire des enfants. Le plus parfait imbécile peut faire un roi remarquable (la reine d’Angleterre) Un roi ne peut donc pas se tromper puisqu’il ne fait rien ! Et le système peut durer longtemps. (le Royaume Uni, le Japon). Louis XVI n’aurait jamais été détrôné s’il s’était contenté de ne rien faire. Son prestige aurait été énorme. C’est sa manie d’agir qui l’a perdu. Mais la conception française du roi-monarque a tout perdu. Donc, vive le roi ! A bas le monarque !


    • Encore une chose : le comte de Chambord aurait aussi mieux fait de ne pas épouser sa cousine germaine et d’avoir des descendants à tout prix.


  • Jean Zay n’était pas seulement un déserteur, il était également un fauteur de guerre puisqu’il a voté les crédits concernant la défense nationale (c’est-à-dire l’entrée en guerre de la France contre l’Allemagne comme le rappel Vincent Reynouard).
    non seulement il pousse à la guerre mais il ne la fait pas.

    « Si le texte qui a été produit était, et ce n’est pas le cas, l’expression d’une opinion sérieuse et réfléchie, l’homme que je suis le repousserait avec horreur et, ayant voté ici les crédits concernant la défense nationale, attesterait avec force, quels que puissent être les commentaires, la loyauté de son patriotisme. »
    http://www.lemonde.fr/idees/article...


  • Je sais pas si je suis a coté de la plaque ,mais j’ai compris differement son poeme
    Je le vois comme un ecrit pacificiste de quelqu’un qui s’indigne que l’on sacrifie autant de jeunes hommes pour un conflit de territoire .

    Moi-même je suis triste et ému a 100 ans de distance du sort des soldats français et allemands (qui étaient des gosses) broyés par cette guerre insensée

    Je pense qu’il méprise le drapeau symbole de chauvinisme débile qui conduit a la guerre,pas le drapeau qui représente la patrie et surtout son peuple
    Je le rejoins dans cette distinction

     

    • #1193210

      Cher Monsieur, vous n’avez sans doute pas tord si l’on prend un peu de recul, et que l’on procède à une lecture au second degré. Cette analyse, rejoint sensiblement le cynique Jean Yan lorsqu’il disait, que la différence entre les moutons et les hommes, était qu’il n’y avait pas besoin de parler de patriotisme aux premiers pour les conduite à l’abattoir.

      On peut être partisan d’un nationalisme ouvert, patriotique, ouvert à tous ceux qui aiment la France sans distinction d’origine, et être parfaitement conscient, que nous pouvons nous faire manipuler par le biais d’un patriotisme dévoyé et perverti par les lobbies financiers, par exemple, lorsqu’ils en ont l’intérêt.

      C’est peut-être simplement ce type de mise en garde que Jean Zay, écrivait de manière très directe, et qui a pu être mal comprise par certains miliciens ultra patriotes à l’excès, et à la tête trop près du bonnet. Il eut été justice que de demander des explications à l’intéressé avant de l’occire. Mais en cette période des plus trouble, les "justices" si on peut les appeler ainsi, dans les deux camps, ont été hélas des plus expéditives. Bien dommage et bien triste. Maintenant Jean Zay, mérite-t-il d’aller au Panthéon, là c’est une autre histoire.


    • Que doit-on faire alors quand on est envahi ? La soumission ou la liberté, que choisir ?


  • #1193113

    il ne mérite certainement pas le panthéon mais il avait compris que la nation (se système )se moquait deja bien de ca population alors peut importe qu’il mette au pantheon ca ne sert jamais le peuple ca garanti la cerviliter de celui ci les parti politiques use de tous les moyens pr s’assurer des faveur des riches


  • #1193116

    il ne mérite certainement pas le panthéon mais il avait compris que la nation (se système )se moquait deja bien de ca population alors peut importe qu’il mette au pantheon ca ne sert jamais le peuple ca garanti la cerviliter de celui ci les parti politiques use de tous les moyens pr s’assurer des faveur des riches


  • Qu’est ce que vous pouvez être mauvaise langue.
    Sur le site education.gouv.fr, on lance des concours destinés aux 3ème pour perpétuer le devoir de mémoire chez les élèves. Le thème cette année, c’est "la libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire". Vu le climat, la désinformation va passer plusieurs crans au dessus du supportable pour bien endoctriner les chères têtes blondes.

    Vous pourrez y lire aussi, concernant le sujet du jour, "qu’à la déclaration de guerre, Jean Zay choisit de démissionner de son poste de ministre de l’éducation et de la culture le 2 septembre 1939, pour suivre l’ordre de mobilisation.
    Sous-lieutenant, il se porte volontaire pour les missions les plus périlleuses et les plus délicates.
    Son emprisonnement et son assassinat ne sont dus qu’à la haine que lui vouait Pétain qui lui reprochait d’avoir perdu la guerre."

    Quel rancunier, ce Pétain ! Mais qu’est ce qu’il peut être utile aux socialos pour encaisser tous les mauvais coups qui devraient logiquement leur revenir, si on laissait les historiens, les vrais, écrire l’histoire, la vraie !


  • Le type déteste les putains mais pas les maîtresses, cherchez l’erreur.

    En tout cas, question littérature, il n’arrive pas à la cheville de Brasillach.

     

    • Brasillach était tout de même un provocateur inconscient pour mélanger nationalisme et nazisme !
      Il faudrait aussi rendre compte de la puérilité de ces jeunes nationalistes qui sous prétexte de bouffer du juif franc-maçon, se perdaient dans une idéologie païenne et destructrice de leurs propres racines catholique chrétienne.


  • Jean Zay a été assassiné par la Milice pour venger l’assassinat de Philippe Henriot, assassiné par la "Résistance" juive . Œil pour œil... La loi du Talion est équitable, ce serait trop facile autrement . Celui qui tue mérite la mort .

     

    • La loi du talion est à sens unique, évidemment. Philippe Henriot était une des hommes politiques les plus sincères et les plus éloquents que la France ait connu. Il ralliait d’ailleurs à lui les auditeurs, et c’est pourquoi il est devenu une cible. Mais qui se souvient de lui, sinon nous ?


  • #1193280
    le 27/05/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Jean Zay au Panthéon : Hollande choisit d’insulter la Nation

    Zay au Panthéon, et alors ! Finky est bien à l’Académie (comédie) Française ! En quoi devrions-nous nous étonner ?


  • Prenez du recul chers internautes : n’oubliez pas que — c’est mon cas, mais pour beaucoup d’autres qui s’informent et ont lu sur le sujet, de l’histoire de France — nos maîtres ne représentent ni les français, ni LA France, pas la nôtre du moins ; ils représentent ce pays laquais au régime anglo-saxon sioniste, depuis qu’ils ont décidé de massacrer notre pays et son peuple à partir de 1790 (pour exemple, connaissez la "loi de suspects", de Robespierre et son comité ?).

    Cette junte en a toujours été une et, comme je l’ai lu dans ces commentaires, en vu de son effondrement, elle ne fait que flatter ces supérieurs pour les rassurer, rien de bien inquiétant — ne vous en faites pas, notre pays a été colonisé, acculturé puis détruit (symboliquement) depuis bien longtemps.


  • Moi je trouve que c’est bel et bien de la connerie d’aller se faire trouer la peau pour un drapeau, comme le défendait Céline. Maintenant il est clair que cet homme là n’a pas sa place au panthéon.


  • Aucun tirailleur "indigène" au Panthéon, mais des traîtres, oui ; la honte ! Heureusement qu’on ne sait pas tout ...


  • Je ne sais pas ce que c’est que la "République" (et d’ailleurs je m’en fous) et je ne sais pas ce que c’est que le "goût". Mais je peux affirmer que les républiques (de la première à la Vème) ont toujours singulièrement manqué de goût.

    La royauté était peut-être un régime insupportable et odieux, mais on y avait quelques notions de se qui se faisait et de ce qui ne se faisait pas en matière de bon goût.

    Ou c’est plat et vide, ou c’est boursouflé et plein. Déjà les obsèques de Victor Hugo était à crouler de rire (le "corbillard des pauvres", le catafalque sous l’Arc de Triomphe ! ). Les gens de goût - il y en avait encore à l’époque - avait ricané (une trace de cela dans Nietzsche qui y a vu la cérémonie la plus grotesque de tous les temps).

    Mais que le Panthéon devienne le grand collecteur de ce lugubre cérémoniaire républicain, finalement, je suis pour car cela permet de rire de temps en temps (je me souviens encore avec émotion de Mitterrand et de sa pérégrination belphégorienne une rose à la main entre les colonnes ! ) . Mais le stock des momies résistantes est maintenant épuisé. Que faire ? Envoyer au Panthéon ceux qui auront perdu les élections municipales face au Front National, et refusé de "perdre leur âme" ? Michel Noir au Panthéon ? !

    Ce qu’il y a de bien, avec les "républicains", c’est qu’ils n’ont aucune conscience de leur propre ridicule. A force de tenue blanches secrètes, ils en oublient le public. Vous les avez vu défiler en tablier ? Je préfère la messe, la bonne vieille messe ! Confiteor !

     

  • Il n’annulera pas ... je trouve ça franchement pas normal de mettre ce type au Panthéon, hors il y en a qui se sont battus pour qu’on soit FRANÇAIS !!! ça me désole de voir qu’on a un président qui vaut pas un sous !!! et le truc qui est le plus choquant, c’est le fait que le Zay est insulte notre drapeau et que le Panthéon est symbole de notre patrie, qu’il est déserté et que malgré c’est deux choses, qui sont grave, Flamby veut le mettre au Panthéon ... faut franchement pas qu’il le fasse !!! un Jean Moulin, un Charles De Gaule oui, mais un Zay non !!! c’est mon point de vu et ça n’engage que moi ...

     

    • Qui ne serait pas senti horrifié à 19 ans devant les millions de morts de la grande boucherie de la 1ere GM. C’est dans ce contexte que Jean Zay écrit ce poème à l’allure de pamphlet dans une France pacifiste… On parlait à l’époque de la "der des der" vous l’avez peut-être oublié ou bien vos cours d’histoire sont très loin. Insulte à la patrie Jean Zay ? lui qui le 2 septembre 39 démissionne de son poste de ministre pour s’engager dans l’armée et aller défendre le pays les armes à la main ? Déserteur Jean Zay qui est un des 80 parlementaires (sur 679) à ne pas voter les pleins pouvoir à Pétain et à s’embarquer pour continuer la lutte contre l’occupant nazi depuis l’Algérie ? Pas un résistant ? lui qui du fond de sa cellule continue d’écrire contre Vichy et contre l’occupant, faisant sortir ses écrits sous le manteau de sa femme ? Traitre Jean Zay ? qui devant ses bourreaux de la Milice venus l’exécuter alors que les américains ont débarqué en Normandie, meurt en criant "vive la France" ! Vous insultez la mémoire de celui qui a oeuvré pour une école plus juste et pour mettre le savoir à disposition du plus grand nombre… Dommage que vous n’en ayez pas un peu plus profité !


  • Cette panthéonisation est une opération de propagande mondialo-gauchiste : faire croire que la résistance ( parmi les quatre panthéonises aucun homme de droite ) c’est l’oeuvre de la gauche, voire de l’ extrême - gauche , contre la méchante droite nationaliste et populiste.
    Je sens que le discours de Hollande va être croquignolesque.
    Hollande qui va nous parler de résistance contre la bête immonde ( l’ histoire de la seconde guerre étant circonscrite aux malheurs des juifs ), alors qu’ il oeuvre activement au nettoyage ethnique du peuple français sur sa terre historique , au génocide de la civilisation européenne et chrétienne, qu’ il instaure le chaos sécuritaire et économique, que sa haine de la France, de son passé, de son identité, explose à chacun de ses actes ou discours, qu’ il a détruit toute souveraineté nationale au profit d’ intérêts étrangers, qu’ il monte les populations fraichement importées contre les Français historiques , auxquels il dénie même d’ avoir existé.


  • Et je rajoute que l’application de la " parité" entre hommes et femmes à cette occasion suffit à discréditer à elle seule cette opération.


  • Je ne connais pas la vérité historique de ce monsieur, (déserteur pour les uns, criant "vive la France" au moment de son exécution pour les autres. Peut être les deux d’ailleurs ? L’être humain est complexe) mais ce texte sur le drapeau devrait suffire à ne pas le faire entrer au Panthéon quel que soit ses hauts faits.


  • l’emmener au panthéon est effectivement innaceptable !

    Si M. le Président de la République souhaite rendre hommage à un patriote français de confession juive, qu’il rende hommage à Julien Helfgott, qui fût un jeune maquisard ayant combattu sur le plateau des Glières !

    Rares furent les survivants de ce haut lieu de la Résistance où tant de patriotes ont donné leur vie pour le pays !

    Lui aurait plus sa place au Panthéon que ce M. Zay !


  • Exemple d’ignorance crasse : l’article du Monde d’aujourd’hui : "Mercredi 27 mai, quatre personnalités, deux femmes et deux hommes, vont faire leur entrée au Panthéon. L’occasion de revenir sur l’histoire de ce temple devenu républicain en 1791".

    "Républicain en 1791" ? Mais faire du Panthéon (la Basilique Sainte-Geneviève) un tombeau pour les "grands hommes" a été une décision de Louis XVI, qui a été d’abord Roi de France et de Navarre jusqu’au 14 juillet 1790 et chef de l’exécutif du 14 juillet 1790 jusqu’au 22 septembre 1792, date à laquelle la monarchie fut abolie par un décret de l’assemblée nationale.

    Et puisqu’on est sur le registre de la niaiserie républicaine, une petite question "mémorielle" à poser à nos "républicains". Qu’est exactement, juridiquement la "Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyens" ? Hein ? Qu’est-ce que c’est ? Réponse : un simple "rescrit" royal !

    Cette déclaration (dont les mérites rédactionnels sont incontestables) indépassable apportant la Lumière au monde a été simplement proposée à Louis XVI et signée par lui en août 1789. Il était encore monarque absolu. Il n’a même pas la nature d’une ordonnance royale ou même d’une "loi" de l’assemblée nationale. A l’époque, les bourgeois qui étaient entrés en effervescence messianique mais qui restaient des avocats et des notaires, n’ont pu que lui donner cette qualité. Ce qu’il y a de plus insignifiant dans l’ordre juridique de l’époque.. Juste en dessus du coton pour se torcher.


  • Les portugais sont beaucoup plus malins que nous : dans leur Panthéon national créé à Lisbonne en 1916, une dizaine de personnalités seulement (dont la chanteuse de fado Amalia Rodrigues) mais aussi un footballeur, Eusébio da Silva Ferreira !

    Zizou au Panthéon ! Voilà une idée qu’elle est bonne.


  • Je propose à sa place Henri Guillemin.

     

    • Henri Guillemin fut un historien bien typé, vulgarisateur de qualité, mais en quoi fut-il un défenseur exemplaire des valeurs de la république ? La plupart de ses biographies ont été déconstruite par la recherche universitaire sérieuse car cet écrivain était généralement de parti-pris, cherchant à détruire l’homme sur lequel il écrivait. Alors soyons sérieux, ce qui n’est pas la qualité dominante des messages du site qui visiblement ignorent tout de l’action politique et patriotique de Jean Zay dans les années trente et quarante


  • Lisez bien le dernier verset :

    "Que tu es pour moi de la race vile des torche-culs." Choquant et humiliant. Un Président normal et digne n’aurait jamais accepté cette insulte.
    Et quand on pense que le cadavre de cette Abomination Jean Zay repose à l’Eglise Sainte Géneviève /Panthéon !

    N.B. Mon commentaire sur le fait historique que le Panthéon d’aujourd’hui est l’Eglise Sainte Géneviève confisquée et ôtée par les "Révolutionnaires" en 1795 est censuré. Pourquoi ? Pas mal de gens ne savent pas ce fait ! Un peu trop de censure, Modérateur !


  • #1193802

    Aucun respect pour nos anciens, soldats, maquis ou résistants...



    François Hollande annoncera vendredi, dans un discours au Mont Valérien en hommage à la « résistance », les noms des prochains « panthéonisés ». Plusieurs médias ont annoncé que quatre noms ont été choisis. Des choix très politiques : tous ont été engagés politiquement, à gauche ou à l’extrême-gauche, ou dans de très autopromotionnels engagements « humanitaires ». Toutes sont liés à la « résistance ».

    Le premier est Pierre Brossolette, militant d’extrême-gauche, franc-maçon, mais aussi cadre de la LICA, l’ancêtre de l’une des plus importantes associations de l’anti-France, la LICRA, quand l’association ne se cachait pas d’être un organe de combat des seuls Juifs. François Hollande a ensuite choisi Germaine Tillion et Geneviève De Gaulle, deux autres « figures » de la « résistance » non-patriote.

    Le dernier est l’ignoble ministre de l’Éducation nationale sous la IIIe République, Jean Zay. L’entrée au Panthéon de cet homme qui haïssait la France est une vieille revendication de la secte maçonnique. Le Grand Orient de France (GODF) a multiplié ces dernières années les actions pour imposer cette pourriture au Panthéon. En 2007, le GODF avait publié une plaquette consacrée à ce sujet.
    Récemment encore une loge juive exigeait que François Hollande cède. Cela n’a pas été long.

    Cet homme, qui déshonore par son nom de nombreux établissements scolaires en France, fut un ministre particulièrement haineux contre les valeurs patriotiques et traditionnelles.




    http://www.thomasjoly.fr/2014/02/l%...



    Que penser de ce geste d’un président lui même anti-France anti-Catholique...
    Si ce n’est une insulte au français, à leurs parents, leurs grand parents, qui se sont battu pour ce drapeau, pour cette Patrie, cette Nation, et pour eux ?
    Honte à cette répute-blique maçonne et sioniste...


  • Mes amis, ne nous fâchons pas ! Un tel sujet n’en vaut pas la peine et je vais rassurer tout le monde par une simple considération, un rappel opportun..

    Jean Zay ne restera pas au Panthéon très longtemps et il va en être très prochainement extirpé par les pompiers de Paris pour une raison bien simple, c’est que le Panthéon est voué à s’écrouler !

    En effet, tous les architectes de la ville de Paris le savent pertinemment. Cette énorme et pesante masse a été construite en dépit du bon sens par cette fausse gloire de Soufflot (qui d’ailleurs s’est bien gardé de s’y faire enterrer) et a été décidé sous Louis XV et restait inachevé à la révolution car le chantier était retardé par des mal-façons, non façons et désordres divers. La basilique est construite sur une petite colline ("montagne" Sainte-Geneviève) mitée depuis Clovis par des carrières et des souterrains. Il n’est pas adapté et n’est pas bien construit. Il aurait donc dû s’effondrer depuis des lustres. D’ailleurs, il s’effondre en effet en permanence et la visite en est régulièrement interdite à cause des chutes de pierres. Il y a des fissures partout. Le "big-one" est pour bientôt pour le Panthéon. Ce n’est pas une blague, pas même une blagounette, mais une réalité , et bien propre à donner le frisson.. Vous ne me croyez pas ? Demandez aux architectes de la ville qui tirent le signal d’alarme. Mais il n’est pire sourd..

    Il y a probablement une omerta sur cette affaire et les rafistolages inutiles ont coûté des sommes faramineuses (observez les échafaudages masquant l’état des choses pendant la cérémonie). Probablement, toutes les loges du monde ont contribué (j’espère) puisqu’il y a une prophétie genre Malachie - qui vaut ce qu’elle vaut - qui énonce que, Grand Temple du Sublime Secret, Nouveau Sanctuaire de Salomon, refuge d’Hiram, lorsque le Panthéon s’écroulera, la F.M. s’écroulera ! Allez savoir. Mais que personne ne s’avise à accélérer les choses en précipitant un drone sous prétexte de sauver la France pour la rendre au Sacré-Cœur ! Non ! Inutile, les choses se feront toutes seules. "Proprio motu" comme on dit au Vatican. Ou par le Saint-Esprit ?

    J’attends donc le prochain discours présidentiel au milieu d’un tas de ruines : "Sort d’ici, Jean Zay, sors Zola, sors Germaine Tillon, sors Victor Hugo, sortez avec l’immense armée des ombres, déterrées dans la nuit" etc etc ... Les résistants zombies ! Belphégor ! Atroce !

    Allez, bonne nuit, les petits !

     

    • Merci Listener pour tes bons mots. On trouve effectivement des infos sur les défauts architecturaux du Panthéon sous http://www.univ-orleans.fr/mapmo/me...
      Ce bâtiment me rappelle les fissures du Tribunal de Bruxelles...le plus grand du monde construit dans un endroit inadapté...
      La démesure a quelque chose de positif...elle s’autodétruit. Il en va de même pour les hommes mauvais qui se prennent pour des Dieux et asservissent les autres. Comme Icare ils tomberont !


  • "La race vile des torche-culs" selon Jean Zay, représentée par Hollande accorde une place au Panthéon à un juif franc-maçon...forcément...On avait bien eu droit à Finkielkraut à l’Académie française...A près cela il ne faut pas s’étonner de la surreprésentation d’une communauté qui s’octroie les postes, titres et statuts !
    C’est un scandale pour la majorité des citoyens, notamment les catholiques, qui ont perdu une partie de leur famille dans ces guerres absurdes...


  • Hollande s’est également alarmé que «  reviennent  », 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les «  haines  » de la «  démocratie  », des juifs, des francs-maçons ou encore des «  libres penseurs  », mercredi lors de la cérémonie d’entrée de quatre résistants au Panthéon.
    ...pourquoi aujourd’hui le président Hollande ne se soucie pas des dissidents et résistants pour la démocratie et des libres penseurs ??


  • Mon grand père, officier a été tué en 1940 avec TOUS SES TIRAILLEURS ALGERIENS ET MAROCAINS (et je précise que je suis identitaire), même chose pour son frère, mon grand oncle sous officier MORT POUR LA FRANCE. J’ai vu hier une émission sur ce Monsieur qui était officier de réserve et dont on dit qu’il a été volontaire et qu’il s’est battu en 1940 : non, ceux qui se sont battus pour de bon en 1940, c’est ceux qu’on a envoyé face à l’offensive Allemande pendant que le reste de l’armée, officiers en tête, se barraient !!! J’ai un autre grand oncle, lui aussi officier, fait prisonnier, mais qui avait tué des Allemands (très bon tireur) et qui détestait parler de cette période, donc "qu’ils" arrêtent avec leurs héros à la gomme ... et puis sa tirade contre le drapeau français, ça veut dire quoi ? qu’il était anarchiste ... soit, mais alors pas officier ni franc maçon qui ne savent et ne veulent pas se battre, l’occasion, pourtant, de mourir les armes à la main contre la bête immonde était à porté de ... fusil, il suffisait de ne pas se rendre ... la suite, que des miliciens l’aient assassiné, cela fait parti de l’histoire de l’occupation ce qui est un tout autre chapitre, mais si on parles des sacrifiés de 1940, Jean Zay n’en fait pas parti ! Un tas de brave gaulois et aussi de braves tirailleurs Sénégalais, tirailleurs Algériens ou Marocains, Bretons, Limousins, d’authentiques officiers, eux sont MORTS POUR LA FRANCE, et" mort pour la France", ça veut dire mourir en soldat les armes à la main ... est ce qu’on en fait un fromage pour les foutre au Panthéon ou je ne sais où ?


  • Ce sont les écrits d’un jeune con de 20 ans, je trouve ça léger.
    Il est allé se battre en 39 au front, c’est ce qui compte au final, le réel concret en acte par delà les discours. Si il pensait vraiment ce qu’il a écrit à 20 ans dans ce petit texte débile, il serait resté au chaud et il aurait donné raison à Céline pour ce qui est de l’engagement des juifs dans l’armée.


  • pas mal vu "doc" : entre vingt et trente ans, Jean Zay, a eu le temps d’évacuer ses boutons d’acné et de révolte juvénile mal ciblée puisqu’il ne semble pas s’être dérobé au moment de la mobilisation.
    Cependant, il aurait du rétracter ses propos injurieux envers le Drapeau,quand bien même il aurait eu un ou plusieurs membres de sa famille disparus dans la guerre. Les parents des tués ont porté leur deuil et les ruines qui ont suivi, avec courage voire fierté. Son action en Résistance n’a pas retenu l’attention des historiens.Il faut peut-être penser que les propos de ses vingt ans ont été instrumentalisés par les ennemis de la France pour mieux "La"défigurer en introduisant cette loque mortuaire au Panthéon, qui n’en est plus un, lieu de "Gloires" ; mais une annexe du "carré touristique" d’un Père-la chaise !


Afficher les commentaires suivants