Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le califat voulu par les États-Unis

Revenant sur les documents disponibles, Manlio Dinucci affirme sans l’ombre d’un doute que (1) Daesh est fonctionnel à la stratégie des États-Unis au Levant et (2) la CIA arme Daesh pendant que la Coalition internationale dirigée par le Pentagone fait mine de le combattre. Cependant, son analyse diffère de celle de Thierry Meyssan pour qui Washington a deux fers au feu et choisira au dernier moment lequel lui est le plus profitable. En effet, pour Manlio Dinucci, les États-Unis poursuivent avec détermination l’installation du chaos. Cette différence de conclusions s’explique par le fait que le consultant Thierry Meyssan observe à la fois les opérations militaires et les tractations en cours, tandis que le géographe Manlio Dinucci se fonde exclusivement sur les rapports de force sur le terrain.

 

JPEG - 64.4 ko
Pour prendre Ramadi (Irak), Daesh est arrivé en colonne, une proie facile pour d’éventuels bombardements. Mais, à la surprise générale, la Coalition internationale n’est pas intervenue. Par contre, pour prendre Palmyre (Syrie), Daesh a pris soin de se déplacer en petits groupes coordonnés, rendant impossible une opération aérienne de l’Armée arabe syrienne. À l’évidence, la Coalition internationale n’est pas sérieuse lorsqu’elle prétend combattre les jihadistes et ceux-ci le savent.

 

Pendant que l’Isis (Daesh) occupe Ramadi, la deuxième ville d’Irak, et le jour suivant Palmyre dans le centre de la Syrie, en tuant des milliers de civils et en en contraignant des dizaines de milliers d’autres à la fuite, la Maison Blanche déclare :

« Nous ne pouvons pas nous arracher les cheveux à chaque fois qu’il y a un obstacle dans la campagne contre l’ISIL [1]. »

La campagne militaire « Inherent Resolve » a été lancée en Irak et Syrie il y a plus de neuf mois, le 8 août 2014, par les USA et leurs alliés : France, Grande-Bretagne, Canada, Australie, Arabie Saoudite, Émirats arabes unis, Bahreïn et autres. S’ils avaient utilisé leurs chasseurs-bombardiers comme ils l’avaient fait en Libye en 2011, les forces de Daesh, opérant dans des espaces ouverts, auraient été une cible facile. Celles-ci ont au contraire pu attaquer Ramadi avec des colonnes de véhicules blindés chargés d’hommes et d’explosifs. Les USA sont-ils devenus impuissants ? Non : si Daesh avance en Irak et en Syrie, c’est parce qu’à Washington on veut justement cela.

C’est ce que confirme un document officiel de l’Agence de renseignement du Pentagone (DIA), daté du 12 août 2012, déclassifié le 18 mai 2015 par initiative du groupe conservateur Judicial Watch dans la compétition pour les présidentielles [2]. Il rapporte que « les pays occidentaux, les États du Golfe et la Turquie soutiennent en Syrie les forces d’opposition qui tentent de contrôler les zones orientales, adjacentes aux provinces iraniennes occidentales », en les aidant à « créer des refuges sûrs sous protection internationale ». Il existe « la possibilité d’établir une principauté salafiste en Syrie orientale, et cela est exactement ce que veulent les puissances qui soutiennent l’opposition, pour isoler le régime syrien, arrières stratégiques de l’expansion chiite (Irak et Iran) ». Le document de 2012 confirme que l’Isis (Daesh), dont les premiers noyaux viennent de la guerre en Libye, s’est formé en Syrie, en recrutant surtout des militants salafistes sunnites qui, financés par l’Arabie Saoudite et d’autres monarchies, ont été approvisionnés en armes à travers un réseau de la CIA [3].

Cela explique la rencontre en mai 2013 (documentée photographiquement) entre le sénateur états-unien John McCain, en mission en Syrie pour le compte de la Maison-Blanche, et Ibrahim Al-Badri, le « calife » à la tête de Daesh [4]. Cela explique aussi pourquoi Daesh a déclenché l’offensive en Irak au moment où le gouvernement du chiite al-Maliki prenait ses distances de Washington, en se rapprochant de Pékin et Moscou.

Washington, en déchargeant la responsabilité de la chute de Ramadi sur l’armée irakienne, annonce maintenant vouloir accélérer en Irak l’entraînement et l’armement des « tribus sunnites ». L’Irak est en train d’aller dans la même direction que la Yougoslavie, vers la désagrégation, commente l’ex-secrétaire à la Défense états-unien Robert Gates. Pareil en Syrie, où USA et alliés continuent à entraîner et armer des miliciens pour renverser le gouvernement de Damas. Avec la politique du « diviser pour régner », Washington continue ainsi à alimenter la guerre qui, en 25 années, a provoqué massacres, exodes, pauvreté, au point que de nombreux jeunes ont fait des armes leur métier. Un terrain social sur lequel font prise les puissances occidentales, les monarchies qui sont leurs alliés, les « califes » qui instrumentalisent l’islam et la division entre sunnites et chiites. Un front de la guerre, à l’intérieur duquel il y a des divergences sur la tactique (par exemple sur quand et comment attaquer l’Iran), pas sur la stratégie.

Front armé par les USA, qui annoncent la vente (pour 4 milliards de dollars) à l’Arabie Saoudite de 19 autres hélicoptères, pour la guerre au Yémen, et à Israël de 7 400 autres missiles et bombes, parmi lesquelles celles anti-bunker pour l’attaque de l’Iran.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1192923
    le 26/05/2015 par Julien
    Le califat voulu par les États-Unis

    ils construisent le grand Israel ...

     

    • #1193033

      Ho non !! satan ne se contentera pas du Moyen-Orient ! il veut la planète entière depuis toujours ,il a été stopper plusieurs fois dans l’histoire et toujours de manière violente en réponse à son incroyable barbarie ,mais là en ayant soumis l’occident à sa folie messianique , il a les armes pour continuer la destruction du monde et cela les peuple sur lesquels le mensonge et le chantage victimaire n’ont pas de prise l’ont compris et ils s’organisent pour détruire la bête immonde qui sème le chaos et la mort sur tous les continents en attendant de se retourner contre ses alliés actuels qui ont été depuis toujours ses principaux bourreaux !!!


    • #1196888
      le 31/05/2015 par Akira
      Le califat voulu par les États-Unis

      satan gouverne déja le monde il ne lui reste plus que les pays musulmans


  • #1192961
    le 26/05/2015 par Giversold
    Le califat voulu par les États-Unis

    Et de ce fait le vrai Calife habite en USA et tente de dominer le dernier territoire non conqui par l’empire.


  • #1192992
    le 26/05/2015 par tobson
    Le califat voulu par les États-Unis

    Pour moi c’est la Chine et la Russie que je ne comprends pas dans cette affaire avec tous les intérets qu’ils ont dans la région. L’iran est la seule a se mouiller completement avec le Hezbollah je suis persuadé que les 2 premiers cités ont lachés Assad .A un moment on ne peut pas passer son temps a condamner verbalement face a des barbares sourds qui executent des centaines d’innocents par jour. On peut comprendre pour la Libye,ils étaient sur des oeufs,pour l’Irak ils etaient en retard mais pour la Syrie et le Yemen c’est trop.Soit ils ont la puissance pour règler ce probleme et ils sont entrain de le faire,jusqu’ici on a rien vu,soit ils n’ont pas les capacités pour le faire ,ce qui me semble le plus probable donc c’est la fin des haricots C’est deseperant.En tout cas Israel sera parvenu a ses fins

     

    • #1193075
      le 26/05/2015 par l’AbbéParia
      Le califat voulu par les États-Unis

      Nous Savons déjà que la Russie aide indirectement le régime Syrien avec des moyens militaires (chars, hélicos, port de Tartous...) et économiques. Pour ce qui est de la Chine on ne peut jamais savoir mais elle doit sûrement aider l’Iran ou la Syrie d’une façon ou d’une autre. C’est dans son intérêt politique et énergétique. A mon avis les deux pays n’osent pas trop se mouiller directement et ils ont raison. Car s’ils s’impliquent trop, ça peut facilement dégénérer en conflit mondial. On vit une nouvelle guerre froide ou les grandes puissances s’affrontent à nouveau par procuration. Mais bon, comme tu dis : tout ça "c’est bon pour Israel".


    • #1193432
      le 27/05/2015 par DreSix
      Le califat voulu par les États-Unis

      Ils ont raison, les USA à vouloir imposer le nouvel ordre mondial avec qques alliés vont être obligé de dépenser tellement en hommes et munitions que si la Russie et la Chine s’économisent ils ne peuvent que gagner, n’oublier pas aussi que la Russie ainsi que la Chine ont des alliés et les dirigeants Français actuelle sont au pouvoir pour éviter que la France s’allie à la Russie et j’en passe... Contrer le Nouvel ordre mondial c’est largement possible mais il faut changer certaines choses c’est sur... Comme vos dirigeants pro Israël et américain (Comme par hasard ?) :D


  • #1193353
    le 27/05/2015 par Starkamanda
    Le califat voulu par les États-Unis

    Les arabo-musulmans n’ont toujours construit une identité nationale qui serait propre à leur région et à leur culture.
    Ils préféreront toujours se soumettre au mondialisme de leur religion sunnite.
    Le nationalisme n’est pas haram en islam par hasard.
    D’où les confusions mentales identitaires qu’on retrouve au sein de 80% de la population musulmane, prête d’elle même à basculer dans un Califat si il se présentait à la porte de leur pays, celui qui leur a valu leur perte identitaire et leur retard sur l’occident ...
    Malheureusement la bêtise de ces peuples est de ne pas apprendre des erreurs passées ...

     

    • #1193947
      le 28/05/2015 par lazare
      Le califat voulu par les États-Unis

      N’oubliez pas, qu’a la base, c’est l’essence meme de l’islam et du coran ! La oumma n’a que faire du nationalisme et de ses frontieres, le but ultime étant l’islamisation générale de l’espace vitale jusqu’au but ultime.