Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jérôme Rodrigues : "C’est quoi ce président qui se permet de tirer sur son peuple ?"

À son corps défendant, le leader des Gilets jaunes Jérôme Rodrigues a compris que la démocratie française était un leurre. Nous sommes dans l’émission d’André Bercoff sur Sud Radio, le 11 février 2019. Bercoff tente de faire ami-ami avec Rodrigues, mais la liaison entre le national-sionisme et les Gilets jaunes a du mal à se faire...

 

Rodrigues à 10’47 : « On vit dans des institutions archaïques qui ne représentent plus le peuple, qui ne font que représenter les gouvernants et ils se font une gabegie là-dessus, ça commence à bien faire... »

Quand le leader gilet jaune déclare « moi je préfère me battre pour avoir 200 balles en plus », la réponse de l’animateur ne manque pas de saveur (à 11’24) :

Bercoff  : « Quand on vous répond oui d’accord mais le gâteau il est plus ce qu’il était au moment des 30 Glorieuses, le gâteau s’est rapetissé, y a pas pour tout le monde, qu’est-ce que vous répondez ? »

Rodrigues  : « Faut arrêter, faut arrêter, y a de l’argent. Déjà qu’on me dise d’où viennent les 2 100 milliards, à qui on les doit. Moi j’ai un crédit de 4 000 euros sur ma voiture, je sais à qui je dois l’argent. À qui je les dois les 2 100 milliards pour commencer. Et puis je sais pas moi, quand on se permet d’aller faire des guerres dans des pays qui nous coûtent un million d’euros par jour, on le trouve où le pognon ? Quand on arrive à aider Carrefour qui licencie 2 500 personnes, on les trouve où les milliards du CICE ?
500 millions d’euros pour les GAFA ! On parle de Facebook, Google, Apple et le dernier c’est Amazon... Le mec 1% de sa richesse permettrait de soigner toute l’Éthiopie ? En un an. Le pognon il y en a, qu’ils arrêtent de mentir. J’ai lu un dernier article, l’État espagnol va taxer les banques pour financer les retraites. C’est une bonne chose à faire. »

Oui mais Alain Minc et Jacques Attali ne seront pas d’accord, jeune rêveur !

Bercoff n’opine pas du chef, enfin pas trop : on l’entend juste grogner car il doit se mettre les Gilets jaunes dans la poche, c’est l’objectif du national-sionisme. Il est vrai que les lancements de son invité sont confondants de simplicité, mais dans le bon sens du terme. Que répondre à ça (à 12’33) :

Rodrigues  : « Si on va chercher l’argent aux banques, on les a aidées nous en 2008, ils font quoi là les gens ? Pourquoi ils nous aident pas ? Et l’argent y en a, je suis désolé. »

C’est le moment que choisit Bercoff pour changer de sujet, dévier le débat qui commençait à se diriger dangereusement vers la pointe de la pyramide...

 

Rodrigues, sur E&R :

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2143795

    Son peuple ?!! ce type est une synthèse.

     

    Répondre à ce message

  • « Quand on vous répond oui d’accord mais le gâteau il est plus ce qu’il était au moment des 30 Glorieuses, le gâteau s’est rapetissé, y a pas pour tout le monde, [...]"

    Bercoff, on est en 2019, pas en 1990. Faut se mettre à jour !

     

    Répondre à ce message

  • Il a pas encore compris Jérôme qu’ils veulent aussi son oeil gauche ... après la main éclatée du français Gilet Jaune !!!

    Nous avons affaire à une armée étrangère très hostile. Nous sommes en guerre, non pas civile mais de civils contre la police-milice-armée de l’OTAN avec une apparente couverture de fonctionnaires de police et CRS républicains. Ils ne sont « français » que de papiers, tous ces fonctionnaires, hommes politiques & Cie ...

    L’oligarchie a besoin de français Gilets Jaunes pour tester notre capacité de réaction afin de nous essouffler d’une part avant éventuels autres événéments en préparation.

    Nous montrer qui sont les maîtres. D’expérimenter. De faire sortir les ex-sans dents du bois, de repérer qui est qui. Les infos dont ils tirent de tou ça, leurs sont précieuses notamment celles des réseaux sociaux et commander à la baguette les médias de propagande. L’ingénierie sociale a besoin de ces infos-clefs pour affiner les techniques de subversion et d’assentiment forcée, articiel du peuple et de toutes les populations.

    Comme ils sont à bout de souffle, un regain de tensions permet d’agiter le peuple et ainsi leur donner les énergies dont ils ont toujours besoin, pour renforcer les dispositifs de contrôles, surveillance et police de la pensée : tout le monde est sur le pied de guerre dans leurs états-majors !

    Tout ceci, étant un avant-goût du régime ultra-fascisant de leur futur gouvernement mondial s’il parvienne à le mettre en place, ce sur quoi j’ai des doutes !

    Ils sont sur une partie d’échecs au sens aussi,où ils ne font qu’échouer. Mais, ils ne peuvent s’en rendre compte. Certes,« Le Grand Échiquier » du monde leur appartient. Les français en Gilets Jaunes sont les pions qu’il fallait faire avancer pour le Plan mondial.

    Très révélateur que Jérôme Rodriguès nous parle d’aider l’Éthiopie et non de la France, son pays. Un mondialiste de F.I. ?

    Un passage par E&R lui ferait du bien : il saurait au moins pourquoi il a perdu un oeil et pourquoi il lui faut veiller à son deuxième oeil. Il ne réalise pas que son passage à la télé et dans les radios est « sponsorisé » par la Kommandantur ! Faut vraiment être aveugle (sans jeu de mots), sourd, formaté, déconnecté des réalités !!!!!

    Il ne voit rien, de l’enfumage de son entretien avec le sioniseux bercoff ... Aucune avancée patente, concrète pour nous français en Gilets Jaunes ou pas, que des paroles, et paroles et paroles !

     

    Répondre à ce message

  • #2143987

    "le gâteau il est plus ce qu’il était au moment des 30 Glorieuses, le gâteau s’est rapetissé, y a pas pour tout le monde"

    Culot de cette réponse, de la part de quelqu’un qui, lui, continue de la savourer, sa part de gâteau

     

    Répondre à ce message

  • Comment une soi-disant démocratie, même bourgeoise peut-elle mutiler un manifestant et laisser en liberté des égorgeurs revenus du Moyen-Orient ? (évidemment chacun connait la réponse dans la colonie anglo-saxonne que ce pays est devenu)
    Ensuite, si je ne juge que ses propos, c’est assez mollasson : au bas mot, il y a 200 à 500 milliards d’euros annuels qui peuvent revenir au peuple. Donc au mieux 12500 euros par personne si l’on considère que 40 millions de gens auraient besoin d’une revalorisation de leurs moyens d’existence. Les banques européennes ont reçu environ 1600 milliards en 2008 (1400 M. de $ en Amérique du nord). On ne pourra pas taxer les GAFA sans encourir de graves sanctions style Syrie ou Vénézuéla.
    Le rappel de 1789 est maladroit : c’est l’arrivée d’une dictature bourgeoise.

     

    Répondre à ce message

  • "taxer les banques pour financer les retraites"...taxes qui seront répercutées sur les clients...donc on sait déjà qui va payer...mdr, c’est ça la révolution ?

     

    Répondre à ce message


  • Jérôme Rodrigues : "C’est quoi ce président qui se permet de tirer sur son peuple ?"




    Bah en France c’est un démocrate voyons.

    Bon en Libye, en Syrie, en Irak on appelle ça un dictateur devant être pendu par le TPI, mais bon on va pas chipoter non plus, c’est un détail.

     

    Répondre à ce message

  • Bercoff et son histoire de gâteau se fout du monde. Quand le gâteau rapetisse, ben les parts rapetissent en proportion. Y’en n’a pas un qui bouffe à lui tout seul la moitié du gâteau ! Elle est où la logique de ce mec ?

     

    Répondre à ce message

  • Parlons-en de rêver !
    Quand était-ce mieux avant ? Quand le peuple a-t-il été souverain ?
    Quand l’oligarchie, l’élite, ne l’a-t-il pas dominé ce peuple ? QUAND exactement ?
    Allez, j’exige une réponse claire, nette et précise ! mdr

    Comme le disait Tocqueville il y a près de 2 siècles, je cite, "nos contemporains sont travaillés par 2 passions ennemies, ils sentent le besoin d’être conduits et l’envie de rester libres".

    Au-delà de votre schizophrénie fantasmagorique pro et anti Europe en même temps, c’est très simple, pas de fringue, pas d’énergie, pas de transport, pas de bouffe, pas de com etc sans CONCENTRATION DU POUVOIR, celui de votre chère nation supranationale depuis plus de 1000ans, donc, soit vous acceptez en restant bien à votre place d’esclaves des dieux humains sans broncher, soit vous vous soumettez aux lois naturelles, vraiment libres, vraiment égaux et vraiment frères, il n’y a pas d’alternative, le système artificiel est parfaitement efficace, vouloir l’ "humaniser" est stupide, comme il est stupide de croire qu’internet à été créé et imposé pour vous libérer.

    Il est urgent d’identifier la menace, et pour n’avoir absolument jamais croisé d’homologue, je peux vous affirmer que vous en êtes loin avec votre fanatisme religieux, votre obscurantisme civilisationnel et votre progrès universel (monoculture fasciste de merde).

    La réalité c’est que l’Europe n’a jamais été plus puissante dans l’Histoire et que c’est la France et ses joujoux "sataniques" qui menacent le reste du Monde, en aucun cas l’inverse, ,en aucun cas les mongoles, les papous ou les bédouins.

     

    Répondre à ce message

  • #2145280

    « Déjà qu’on me dise d’où viennent les 2 100 milliards, à qui on les doit. Moi j’ai un crédit de 4 000 euros sur ma voiture, je sais à qui je dois l’argent. »

    Entièrement d’accord.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents