Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jérôme Salomon accusé d’avoir enterré un rapport sur l’insuffisance des stocks de masques en 2019

Le Monde s’est procuré des échanges de mails entre le directeur général de la Santé Jérôme Salomon et Santé Publique France. Il demandait en 2019 de « modifier la rédaction » d’un rapport qui alertait sur la nécessité de faire des stocks de masques.

 

C’est une tache supplémentaire sur la liste de mauvaises gestions de la crise sanitaire en France : selon des informations révélées par Le Monde le 9 décembre – basées sur des échanges de mails entre le directeur général de la santé Jérôme Salomon et Santé publique France (SPF) – celui-ci aurait effectué des pressions sur SPF pour empêcher la publication d’un rapport qui établissait dès 2018 que la France devait disposer d’un milliard de masques en prévention d’une pandémie.

Ces informations ont été recueillies par la commission d’enquête du Sénat mise en place pour faire le point et tirer des leçons de la crise sanitaire.

Elle a d’ailleurs rendu ses conclusions ce 10 décembre. Dans son rapport public, elle pointe la responsabilité du numéro 2 du ministère de la Santé dans la pénurie de masques dont a souffert la France au début de l’épidémie.

Et impute « directement cette pénurie à la décision, prise en 2018 par le directeur général de la santé de ne pas renouveler le stock de masques chirurgicaux », même si « elle est également la conséquence de choix antérieurs, tout au long des années 2010 ».

Selon les sénateurs ayant eu accès aux conclusions, Jérôme Salomon aurait tenté de modifier un avis remis en août 2018 à l’agence Santé publique France (SPF) par Jean-Paul Stahl, professeur de maladies infectieuses au CHU de Grenoble. Celui-ci préconisait de faire un stock d’un milliard de masques.

L’avis du médecin propose ainsi des « contre-mesures médicales » à mettre en place en cas de pandémie grippale : stocks de médicaments, de matériel médical et de masques. Il explique : « En cas de pandémie, les besoins en masques sont d’une boîte de 50 masques par foyer, [soit] 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30 % de la population ». Un total, donc, d’un milliard de masques.

 

Fin 2018, Jérôme Salomon n’autorise la commande que de 50 à 100 millions de masques

Le rapport est transmis à François Bourdillon, directeur de Santé publique France (jusqu’à la mi-2019), en même temps qu’une autre analyse. Celle-ci révèle l’insuffisance criante du stock national de masques : sur 735 millions, environ 80 % n’étaient plus conformes.

François Bourdillon contacte alors, le 26 septembre 2018, Jérôme Salomon afin de lui faire part de ses préoccupations. Dans un courrier consulté par Le Monde, il alerte sur le fait que le stock de médicaments et de masques « ne permet[te] pas de disposer de moyens de protection contre une éventuelle pandémie ». Tout en avançant qu’« il est important qu’une doctrine soit rapidement établie par vos services pour que les éventuelles acquisitions de produits de santé soient mises en œuvre, afin de disposer d’un stock avant le deuxième trimestre 2019 ».

Malgré les signaux d’alarme, le 30 octobre 2018, Jérôme Salomon autorise Santé publique France à commander seulement 50 millions de masques, 100 millions si le budget le permet. Un audit est alors lancé en parallèle par la Direction générale de la Santé afin de déterminer les capacités de production en France en cas de pandémie. Une démarche sans grand effet puisqu’aucun contrat d’approvisionnement n’est signé.

 

Des mails de pression

L’écart entre le nombre de masques commandés et les recommandations du rapport de Jean-Paul Stahl est conséquent. Jérôme Salomon aurait alors tenté d’étouffer les informations contenues dans le rapport sur les masques. Dans un mail qu’il a envoyé à François Bourdillon – et auquel la commission d’enquête sénatoriale a eu accès – le 21 février 2019, lu par des « sources proches du dossier » au Monde, il est écrit :

« En ce qui concerne les parties qui n’étaient pas couvertes par la saisine initiale [qui portait uniquement sur les antiviraux], la position du groupe d’experts de SPF est délicate et risquée. L’avis est rédigé de façon ambiguë entre le besoin en contre-mesures médicales et le volume de stock nécessaire. Il faut absolument dissocier les deux ».

Il ajoute :

« En effet, comment concevoir, sauf à vous décharger sur la DGS puisque vous agissez au nom de l’État pour la question des stocks, qu’un groupe d’experts de SPF […] laisse penser que le stock de masques doit être autour d’un milliard et que l’établissement pharmaceutique de SPF n’ait pas constitué des stocks à hauteur de ce qui est recommandé ? »

Le directeur général de la Santé va jusqu’à demander des modifications du rapport :

« L’une des solutions pourrait être alors de modifier la rédaction de certaines formulations afin de centrer l’avis sur les besoins en contre-mesures médicales. Ensuite, il reviendra aux autorités de définir le stock nécessaire en prenant en compte notamment les disponibilités des produits sur le marché. »

Son argument :

« Je souhaite éviter de nous mettre en situation de prendre des décisions précipitées qui pourraient nous mettre en difficulté collectivement, y compris sur le plan budgétaire. »

 

« L’indépendance de l’expertise est un sujet sensible »

Dans des mails de réponse, François Bourdillon souligne « l’indépendance scientifique de l’agence » basée sur une « charte de l’expertise ». « Ces modifications doivent obtenir l’aval des experts avant publication et [il faudra] leur donner une explication, ce qui ne va pas être simple tant l’indépendance de l’expertise est un sujet sensible », rétorque-t-il alors à Jérôme Salomon.

Paradoxalement, il envoie par la suite un mail allant dans le sens des requêtes du DGS. « Voilà donc en retour l’avis dans lequel j’ai retiré toute allusion à un stock chiffré, notamment pour les masques. » Contacté par Le Monde, il affirmé s’être limité à « répercuter » la demande du DGS, « tout en sachant que les experts n’accepteraient pas de modifier leur rapport ». Il revendique : « Une expertise soumise au pouvoir politique, ce n’est pas possible. Cette indépendance des experts est indispensable. »

Le rapport est en fin de compte publié « sans avoir été modifié ou censuré », affirme le professeur Jean-Paul Stahl. Pour la commission d’enquête, ces faits relèvent tout-de-même d’une « pression directe » exercée de la part de Jérôme Salomon.

En outre, les différentes versions du rapport d’expertise ont été demandées par les sénateurs composant la commission. « Je les écrase au fil de l’eau pour ne pas faire d’erreur », a répondu Jean-Paul Stahl au Monde. Quant aux échanges de mails, il auraient disparu à la suite « d’un gros bug informatique à l’hôpital de Grenoble », affirme le professeur.

À propos de Jérôme Salomon, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Moi ça me choque pas puisque ces masques ne servent à rien.

    Et s’il était honnête il aurait défendu cette position. Et en encourageant la distanciation sociale lors du pic de mars/avril.

    Tout ça a été mal géré de bout en bout. Les personnels soignants (pas tous) ont poussé à la roue et fait dans le catastrophisme pour enfin avoir des augmentations de salaires.

    Et puis il a les millions de petits commissaires politiques qui ont pu se montrer en plein jour pour dénoncer leurs voisins et faire les gros yeux aux supermarchés .

    Les profs en ont profité eux pour prendre 3 mois de vacances avant l’été .


  • Quoi ? Oser accuser le descendant du capitaine Dreyfus, qui en plus ne pense qu’à venger son illustre aïeul (sic). Il va hurler à l’éternel antisémitisme des Français (et de l’univers).


  • On avait dit à propos de Dreyfus : "quand on regarde son visage "couleur traître", ses petits yeux clignotants au moindre rayon de soleil, on se persuade qu’il est certainement coupable de quelque chose On ne sait pas de quoi, mais de quelque chose". Evidemment, il faut se méfier de ce genre de raisonnement.

    On dira peut être la même chose de son descendant Salomon dont le patronyme est le nom d’un roi tueur d’enfant.. Les lieux de pouvoir de la haute administration sont pleins de descendants ou d’arrières-neveux du déporté de l’ile du diable (Bernard Stirn arrière-petit-neveu d’Alfred Dreyfus président du Conseil d’Etat et persécuteur de Dieudonné). On peut penser qu’ils déclenchent une sorte de sidération hypnotique lorsqu’ils passent un examen ou un concours et qu’on ose pas les recaler sur des mots d’ordre de la Grande Maçonnerie interplanétaire

    Voilà le beau résultat de cette politique ! Alors que la simple vue de ce directeur de la santé faisait froid dans le dos à tout français. Mais il est tout de même curieux.de leur part à chercher des noises à ce point. Qu’ils renoncent une bonne fois pour toute à fureter dans les dossiers de l’Etat Major ! Dès qu’ils paraissent, il y a des catastrophes dont les simples citoyens souffrent. Ils sont "los desdichados".

    On va finir par comparer leurs écritures avec un compatriote d’Esterhazy comme Georges Soros, tiens, traître contemporain célèbre ! Cela recommence comme en 1898 mais avec un ampleur sidérante ! Comme pour le sang contaminé où seuls de naïfs et ingénus goyim ont été condamnés et le bizarre Fabius innocenté. Mais là, la grosse caisse communautaire va se faire d’abord discrète. Parce que là c’est grave/

     


    • Ils déclenchent une sorte de sidération hypnotique lorsqu’ils passent un examen ou un concours




      Disons qu’ils font les examens et les concours, donc ils les remportent.
      Ils ont, par exemple, créé la médecine moderne (tableau clinique des symptômes >> traitement allopathique / opération), ils y excellent donc.
      Le tri se fait bien en amont des concours et examens : chirurgie, médecine pour les "meilleurs", puis la finance, la politique, etc. Pour les moins intelligents, ce sera l’abrutissement des goy : chanteurs ou acteurs. Puis on descend encore, les plus bêtes deviennent animateurs télé. Et pour les plus crétins, ce sera l’art contemporain : barbouiller une toile et se la faire acheter des millions par sa communauté pour devenir un artiste contemporain de l’art contemporain.


  • Qui peut croire en l’honnêteté de ces gens-là .Le mensonge les fait vivre .C’est la seule chose qui les raccroche à la vie .
    Votre métier c’est quoi ? menteur professionnel, et ça paye bien .On prend les gens pour des cons, et en plus ils vous disent merci .On fait de beaux discours que personne n’écoute, mais ça passe le temps car cela donne l’impression de faire quelque chose .Je n’emploie pas le mot travaillé parce que je ne sais pas ce que cela veut dire .


  • Salomon le super Kapo du camp d’internement exagonal qui voulait priver les Français de masques pour les faire crever.

     

  • Et bien moi, je trouve que le Pr Salomon avait raison lorsqu’il affirmait que les masques ne servent à rien ! Répétons le : les masques ne SERVENT A RIEN ! sauf à nous intoxiquer, à nous déhumaniser, et à nous transformer en moutons bien obéissants !
    Il y a bien d’autres scandales infiniment plus graves (interdiction de soigner avec l’HDQ ,etc...etc...) à dénoncer , comme la fermeture des commerces, les confinements et j’en passe !


  • Masque ou pas masque, le monde nous révèle une bavure du directeur de la santé ?
    Un journal financé par Gilead ? Les masques peuvent-ils remplacer les mensonges ou la volonté de l’état de mettre le pays à terre ? Après la condamnation de zemmour, vont-ils nous faire plaisir de condamner Salomon ?


  • Que j aime prononcer son nom en verlan

     

  • "le Monde " fait là un article essentiel et courageux ... !? , on nous prend pour des cons comme d’habitude ...


  • Un sujet sensible mon cul ! Foutez-moi ça en taule !


  • Le scandale principal, c’est le coupage de pattes subi par l’hydroxychloroquine depuis un an et la promotion du remdesivir en dépit du bon sens . Scandale qui devrait éclater . Acteurs en ligne de mire : Buzyn, Veran . Les premiers couteaux...

    Le Monde dégage un scandale potentiel : tiens, les masques ... tiens Salomon cad pas Buzyn pas Veran pas l’HCQ ...


  • Le Monde cherche des poux à Salomon à propos des masques .
    Mais le vrai scandale, c’est les entourloupes autour de l’hydroxychloroquine-remdesivir/ Buzyn, Véran ...
    Donc : diversion du Monde . "Avec Le Monde tout est possible " .


  • La manoeuvre est bien grosse.

    L’objectif final incertain.

    Mais au passage faire sauter un fusible pour faire croire que tout est maîtrisé et transparent et personne ne sera protégé donc voyez bien français qu’il n’y avait ni complot ni préméditation ni influence mais seulement des êtres humains pris au dépourvu mais qui ont tout fait honnêtement, sincèrement, humainement, héroïquement, pour sauver les gens, en prenant les décisions parfois difficiles sous la pression de l’urgence, faire le sacrifice de se tromper, au péril de leur vie, pour nous sauver, et s’ils ont fait des erreurs c’était seulement l’impact psychologique du moment, ce sont des résistants, des héros français, sous la pression, ils n’ont pas craqué et su prendre les décisions qui s’imposaient, par altruisme humaniste universel.

    Et tous ceux qui diront le contraire seront antisémites.

    Et ceux qui continueront à crier au complot seront des terroristes antisémites qui veulent tuer les gens et réduire la population mondiale en diffusant le virus par leur refus de porter le masque.

    Ils seront appelés les démasqués, vivront sous terre, et feront de temps en temps des raids sur des restqurants pizza hut.

    Que quelqu’un me r’foute au frigo !...


  • La manoeuvre est bien grosse.

    L’objectif final incertain.

    Mais au passage faire sauter un fusible pour faire croire que tout est maîtrisé et transparent et personne ne sera protégé donc voyez bien français qu’il n’y avait ni complot ni préméditation ni influence mais seulement des êtres humains pris au dépourvu mais qui ont tout fait honnêtement, sincèrement, humainement, héroïquement, pour sauver les gens, en prenant les décisions parfois difficiles sous la pression de l’urgence, faire le sacrifice de se tromper, au péril de leur vie, pour nous sauver, et s’ils ont fait des erreurs c’était seulement l’impact psychologique du moment, ce sont des résistants, des héros français, sous la pression, ils n’ont pas craqué et su prendre les décisions qui s’imposaient, par altruisme humaniste universel.

    Et tous ceux qui diront le contraire seront antisémites.

    Et ceux qui continueront à crier au complot seront des terroristes antisémites qui veulent tuer les gens et réduire la population mondiale en diffusant le virus par leur refus de porter le masque.

    Ils seront appelés les démasqués, vivront sous terre, et feront de temps en temps des raids sur des restaurants pizza hut.

    Que quelqu’un me r’foute au frigo !...


  • Ecran de fumée, diversion...le système va commencer à noyer le poisson en inondant le narratif médiatique d’accusations mineures comme celle-ci. Par contre rien en ce qui concerne les 4 D (doliprane, domicile, dodo, décès), c’est à dire ces mesures littéralement génocidaires entravant le libre accès à des soins et traitement adéquats (interdiction de l’hydroxychloroquine), ruinant économiquement des millions de personnes en entravant leur droit inaliénable à subvenir à leurs besoins en travaillant, en isolant socialement et en incarcérant les personnes âgées dans les Ehpad, en les euthanasiant (assassinats purs et simples) sans leur consentement ni celui de leur famille, en faisant des faux et usages de faux en écriture en émettant de faux certificats de décès attribuant frauduleusement des décès au covid 19...en autorisant l’usage d’un "médicament" (remdésivir) inutile et hautement toxique... !


  • Il se retrouve sur l’autel du sacrifice, ses complices vont lui mettre tout le reste sur le dos désormais. Ce membre de la liste de S. va servir de bouc-émissaire afin de croire à la population que justice a été rendue.

    L’absence de courage bien connue de la communauté a obligé la direction à arbitrer. C’est tombé sur lui, le pauvre descendant du capitaine Dreyfus. Accusé, une nouvelle fois, comme son aïeul, le sort s’acharne sur sa lignée. Qui sera son Victor Hugo ?
    Enfin, il prendra sa retraite anticipée et voguera certainement vers une autre terre.

    Quant au peuple, circulez, il n’y a rien à voir. Mais si vous insistez, l’Etat le désignera aussi comme l’unique coupable des conséquences du vaccin.


  • Celui là, je lui confierai tout, absolument tout, sauf mon portefeuille !

    Il représente dans sa totalité le macronisme : oppacité, technocratie, mensonge.


  • Un gars qui fait cela aussi précisément n’en est pas à son coup d’essai.
    Cela doit faire un bon moment qu’il triche dans la vie sur les sujets les plus importants comme la santé ou un rapport officiel.


  • Je n’aime pas ce croque-mort représentatif, mais :
    Ils veulent faire un exemple ? Décidément...
    Pourquoi, tant qu’on y est, ne pas le déchoir en lui retirant sa médaille d’honneur du Service de Santé sur le front des troupes ? Dans quelques décennies il sera peut être réhabilité, qui sait ? Ce fusible va sauter alors qu’il faut changer tout le tableau électrique, notamment les gros disjoncteurs.


  • Le Puy en Velay (43).Marc Boléa, un conseiller départemental proche de LREM en garde à vue pour proxénétisme et blanchissement d’argent.


  • Comparé à un “assassin”, Olivier Véran recadre sèchement une invitée un peu trop agressive sur le plateau de LCI
    véran , ferme là et dégage , t’as déjà foutu assez la merde


  • Rien sur le décret du 13 janvier 2020
    qui interdit la vente libre de
    L’hydroxychloroquine en vente libre,
    signé par Jérome Salomon sur demande
    d’Agnès Buzyn.
    Plus tu portes le masque, plus tu es confiné,
    Plus il y a de CAS.
    Donc le masque et le confinement ne servent à rien.
    Suffit de regarder la Suède.


  • Ouai on sait déjà comment tout va se passer, une commission le truc va être diffusé sur la chaine parlementaire, la chaine qui n est plus regarder qu’ en soins palliatif , un obscurs député qui a surement fait ses études avec salomon "ouai gégé les masques quand même" l autre il va embrayer "une fois de plus l histoire se répéte en tant que descendant direct du capitaine dreyffus blablablabala ou est mon zola ? blablabla" deux ou trois autres connard qui ont eux aussi fait des soirées étudiantes avec salomon pendant leurs études, auront les larmes aux yeux, blanchis comme pas deux le mec, porter en triomphe au sénat , dans le coin y aura bien une ou un dactylographe pour lui sucer le poireaux en dédommagement
    Tout ces putains de procès ou les mecs sont tous cul et chemise a se bourrer la gueule aux fouquet’s ou a partouzer, ca prends plus avec personne.


Commentaires suivants