Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jeûne et autophagie soutiennent la santé

Un processus de régénération méconnu

On sait depuis peu que nos cellules sont capables de régénérer leurs parties abîmées ou usées par le temps. Notre corps entier bénéficie de ce « rajeunissement cellulaire ». Nous pouvons déclencher nous-mêmes ce processus par des jeûnes courts, comme nous allons le voir.

 

L’autophagie : un processus de régénération au sein de nos cellules

Littéralement, ce mot signifie que nos cellules se « mangent elles-mêmes ». En fait, elles disloquent en elles des particules usées ou étrangères (grâce à des enzymes) pour les utiliser éventuellement plus tard. Dans certains cas, elles peuvent « faire du neuf avec du vieux ».

 

L’autophagie de corps étrangers dans la maladie

L’autophagie (ou autolyse) permet aux cellules d’éliminer des corps ou substances indésirables qui ont pu pénétrer dans les cellules : virus, bactéries, toxines, protéines dégénérées… Elle est impliquée dans des maladies infectieuses, des troubles neuro-dégénératifs, le cancer, etc…

 

L’autophagie sans maladie

Chaque jour, sur les millions de réactions qui se produisent dans nos cellules, certaines ont des « ratés » et produisent des composants anormaux ou trop usagés. Lors de l’autophagie de ces composants détériorés, une sorte de « recyclage des pièces défectueuses » de la cellule se fait.

L’autophagie est aussi décrite comme une source alternative d’énergie pour la cellule, mise en œuvre lors de certains stress comme le jeûne, la baisse du sucre dans le sang ou le manque d’oxygène… En clair, pendant ces périodes de stress, la cellule génère de l’énergie avec ses déchets.

Parmi les composants importants de la cellule vous avez peut-être entendu parler des mitochondries, ces « petites chaudières » qui brûlent oxygène et nutriments pour produire l’énergie de notre corps.

Étant le siège de fortes réactions oxydantes, leur mauvais fonctionnement ou leur détérioration est très préjudiciable à notre santé. En effet, des radicaux libres peuvent alors être produits en excès et abimer à leur tour d’autres éléments de la cellule, voire son ADN (qui contient nos gênes), et sortir hors de la cellule pour attaquer d’autres tissus. Ces réactions d’oxydation se poursuivent jusqu’à ce que notre système antioxydant les neutralisent.

Des études ont montré des corrélations entre ces phénomènes et l’accélération du vieillissement, le cancer et des maladies dégénératives.

Lire la suite de l’article sur antiageintegral.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1279322

    Il ne faudrait manger que lorsqu’on a faim, ce qui ne peut se faire que lorsqu’on vit seul : alors seulement on mange "à sa faim", sans excès . En famille c’est impossible, et manger ensemble stimule l’appétit : on mange davantage en voyant les autres bâfrer . On a fait cette expérience : on donne du grain à une poule jusqu’à ce qu’elle ne picore plus ; si on amène une autre poule qui se met à picorer, la première poule, pourtant rassasiée, se remet à picorer...

     

    • #1279424

      eh oui, je confirme i ! Tendance à manger plus lorsqu’on est plusieurs ! du coup manger lentement, voire très lentement pour faire durer. Eviter le pain ! Mâcher lentement, ressentir les aliments descendre dans son estomac. Trouver sa cadence personnelle pour avaler son bol alimentaire, ne pas se caler sur son interlocateur surtout les « d’la gueules » !

      En reprendre rarement surtout les cochonailles et tout ce qui mets l’eau à la bouche ! La viande est lente à digérer donc se prendre des petites parts ! Evitez qu’on vous serve ! Préparez à répondre aux réflexions du genre : tu prends que ça ? tu n’as pas faim ce soir ? Oser, ne pas terminer son assiette ! Les femmes sont très observatrices et n’en râtent pas une pour vous faire des remarques maternantes du style : tu termines pas ton assiette ? Tu en veux encore ? Ne pas hésitez à aller aux chiottes et se faire vomir si la bouffe ne pas passe pas !

      Trouvez des stratégies !

      Manger est un rituel ! à la manière de voir comment un quidam absorbe la nourriture, vous pouvez déjà devinez comment il ou elle entre en amour avec son corps, le respecte ! Le verbe « adorer » renvoie à la bouche ! Manger, c’est de l’érotisme !

      Lorsque je suis invité le soir, je croque une pomme le midi et je bois !

      j’ai appris tout ça car je suis musicien le soir les repas interminables des banquets et autres mariages pendant que je joue, j’observe les comportements !

      sans compter les alcools .....


  • #1279361

    Il y a 8 ans j’ai commencé à avoir de l’arthrite inflammatoire aux mains. C’était non seulement très douloureux mais les articulations gonflaient et se déformaient.
    Ne pouvant supporter les anti-inflammatoires et les piqûres aux articulations j’ai commencé un jeûne sur 3 jours...et aussi bizarre que cela puisse paraître je n’avais plus de douleurs !
    Depuis je jeûne le lundi et constate que mes mains sont redevenues quasi normales. J’ai pu reprendre nombre d’activités. Je recommande donc vivement d’essayer...Cela permet même d’économiser de l’argent et de maintenir son poids !!


  • #1279381

    Pour illustrer le sujet par mon expérience personnelle, je pratique le jeûne buchinger régulièrement (21 jours la première fois, 10 jours les fois suivantes, tous en solo et en continuant de travailler des journées de 12h).
    Ce jeûne est plus une diète car il suit un minimum de nutrition liquide,et, au delà de la perte de poids, c’est un bienfait général, autant physique que psychique.

    Le principe du jeûne est que le corps utilise au moins 40% de son énergie à produire de la chaleur pour digérer les aliments solides et à pousser ensuite ce qui reste à travers 6 mètres d’intestins.
    Quand on dispense le corps de cette énorme dépense énergétique, il recentre ces 40% d’énergie sur un rééquilibrage du corps et une réparation de ses dysfonctionnements.

    il est prouvé que le corps est réglé pour se débarrasser en premier de ce qui lui pèse et de ce qui lui est nuisible.
    Ce principe naturel est identique à celui de survie qui veut qu’un corps soumis à un grand froid concentre prioritairement la chaleur sur ses organes les plus vitaux.
    Les cellules défectueuses (donc potentiellement cancéreuses) ne possédant pas le réflexe inné de se protéger de l’autophagie, elles sont donc les premières à être éliminées.
    C’est pourquoi le jeûne amplifie de manière prouvée les effets d’une thérapie ciblée.
    Le jeûne permet grosso modo un reboot sur la configuration sortie d’usine (ou du ventre maternel) et un vrai assainissement du corps.

    A ceux qui redoutent la sensation de faim, vous n’avez en fait qu’à tenir simplement 46 heures. Ensuite le corps passe naturellement en auto-nutrition et la sensation psychologique de faim disparaît complètement.
    C’est le temps qu’il faut pour que le corps comprenne qu’il n’aura plus d’apport extérieur de calories et qu’il doit continuer à s’alimenter sur son stock de graisses superflues issues de la vie sédentaire (graisse autour des artères et des organes vitaux, poignées d’amour, gras du bide, des fesses, des cuisses).
    Le jeûne n’est donc pas un arrêt de toute alimentation, c’est juste un arrêt de l’alimentation externe.

    J’ai pu arrêter de fumer complètement lors de mon premier jeûne et je n’ai plus eu de rhume ni de coups de froid depuis que je le pratique.

    Je vous conseille de vous documenter sur le jeûne avant de vous lancer, cela prépare l’esprit et permet de le vivre aisément.
    Je vous recommande l’excellente méthode pas à pas "Le jeûne : Maigrir, éliminer, se désintoxiquer" de Hellmut Lützner


  • #1279602

    Combien de temps faut-il jeûner pour commencer à désintoxiquer le corps de quelques merdes ? Je ne risque pas de vomir si je jeûne au moins 3 jours ? C’est ma grande peur en fait, vu que j’ai la phobie de vomir et que je suppose être très intoxiqué (alimentation de merde depuis plusieurs années... j’ai 23 ans). Merci.

     

    • #1279707

      Comme dit Thierry Casasnovas (allez voir ses vidéos) ce qui rompt le jeûne chez les pratiquants débutants, ce n’est pas la faim, c’est la peur ! Mais il faut bien se lancer ! D’autant qu’il n’y a aucune contre-indication, au contraire tous les médecins trouvent la démarche positive. Commencez par 1 jour (ne mangez qu’en fin d’après-midi), ensuite 2, 3, 4... en étant attentif à vos réactions (mais pas non plus parano, il est important de suivre ses activités normalement, d’autant que vous disposez davantage de temps dans la journée !). Chaque personne est différente et plus ou moins intoxiquée selon ses habitudes alimentaires passées donc on ne peut pas vraiment prévoir à l’avance... Bref lancez-vous, trouvez votre rythme, et prenez de nouvelles bonnes habitudes ! N’étant pas un expert je ne peux vous en dire plus :) Cdt.


    • #1279977

      il y a une contre indication majeure.
      les personnes souffrant de diabète type 1 (insuffisance en sucre) ne doivent absolument pas pratiquer le jeûne.


  • #1279638
    le 29/09/2015 par pince mon seigneur
    Jeûne et autophagie soutiennent la santé

    Le jeun à sec de quatre jour reconstitue le système immunitaire,pas bon pour l industrie alimentaire donc les medecins disent c po bien,par contre ils te disent de boire du pinard pour doper les ventes alors que c est bourrer de pesticides monde corrompu


  • #1279650

    Un bon jeûne d’une semaine par an est le meilleur remède préventif contre cancers, maladie dégénératives et cardio-vasculaires. En plus, on se sent régénéré !
    L’important est également de surveiller son alimentation, préférer les produits frais et saints, éviter la bouffe industrielle (selon ses moyens), la malbouffe et ses poisons (aspartam & co).
    Il est plus sain de favoriser les végétaux par rapport aux produits animaux.
    Il est également bon de réduire sa quantité de nourriture, on mange trop.


  • #1281674

    J’ai personnellement fait un jeûne hydrique (rien que de l’eau) pendant 15 jours il y a deux ans dans l’espoir de perdre du poids et de nettoyer une peau qui était affreuse et pour laquelle les produits exfoliants ne faisaient plus rien, et je peux vous dire que c’est comme si j’avais découvert l’Amérique ou mis le pied sur la lune plutôt.

    Cette expérience m’a fait prendre conscience de réalités nouvelles en ouvrant mon champ de conscience et de possibilités comme je n’avais cru possible.

    Il est vrai que c’est un peu dur les trois premiers jours, puis plus rien, mais entre le 4e et 5e jour, vous avez très mal par endroits ( c’est la crise d’acidose), puis les jours suivants le grain de la peau s’affine et elle se magnifie on dirait une peau de bébé et on entre dans un sentiment de calme absolu, de félicité, et on a une énergie colossale !

    C’est un sentiment indescriptible, une expérience unique... Je le conseille fortement aux personnes sérieuses et motivées.

    De plus, j’ai découvert depuis le jeûne sec que l’on ne fait que quelques jours, ou avant de continuer sur un jeûne hydrique, c’est extraordinaire et plus efficace.

    Un site excellent est ce site canadien en langue française, où les jeûneurs parlent de leur expérience. Vous verrez nombre de pathologies guéries grâce à cette pratique :
    http://jeune-et-sante.forumcanada.o...


  • #1298738

    Il y a très peu de ressources en français sur le jeûne thérapeutique. Néanmoins, il y en deux très bonnes :
    - http://metanoialaporteauxmiracles.c... qui amènent sur d’autres liens intéressants sur la question.
    Il y a une liste de pathologies guéries par le jeûne entre autres et quelques exemples :
    Abcès dentaire, acné, acouphène, allergies aux acariens, angine, aménorrhée, arthrite, asthme,calcul rénal, cancer du sein, vessie, maladie de Crohn, diabète de type 2, eczéma, endométriose, fibrome utérin, fibromyalgie, gingivite et parodontite, goitre, hernie discale, herpès, kystes, lymphomes, paralysie, polyarthrite, psoriasis, sinusite, vision, zona.

    - http://jeune-et-sante.forumcanada.o...

    J’ajoute à cela un article intéressant de Libération ( désolé, c’est Libération, mais il me semble que c’est le meilleur article que ce journal ait écrit) : http://www.liberation.fr/societe/20...

    _