Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Journal d’un Français confiné – Jour 3

On nous demande de suivre l’exemple italien, ces super confineurs. Oui, on a vu ça : au bout de 2 jours, il paraît que le respect des consignes commençait à tanguer. C’est pourquoi les forces de l’ordre sont intervenues avec de plus en plus de sévérité. Chez nous les 100 000 policiers et gendarmes censés mater les rebelles ne sont pas encore très visibles. Une petite résistance anti-Macron ? L’occasion de prendre des vacances après 66 ou 67 samedis éprouvants de répression ? Un manque d’envie de faire la chasse aux Français qui ont juste envie de respirer un peu ? On ira leur demander, après tout ce sont des humains comme les autres, ils peuvent donner leur version des faits.

 

 

En attendant de choper une patrouille pour la cuisiner un peu sur l’humeur du moment, on a visionné pas mal de vidéos de Français qui se sont échappés de France à vélo. Du sport, du grand air, de la nature, des pays étrangers, on sait que nos compatriotes aiment le vélo et le voyage, alors ils sont de plus en plus à prendre des bécanes, se charger de matos et partir sur les routes, qui avec des sponsors, qui avec un financement participatif (la liste de donateurs en fin de vidéo en général), qui avec 5 euros en poche.
On s’est intéressé aux motivations de ces coursiers, pistards, fugueurs qui ont eu la bonne idée de quitter depuis un an ou deux notre pays transformé en gigantesque prison. On a été humer l’air de liberté qui montait de leurs vidéos Facebook, Instagram ou YouTube. Coincés dans notre appartement de futurs pestiférés, on a apprécié les ciels bleus, les montagnes, les forêts, tout ce qui va nous manquer pendant 15, 30, 40 ou 60 jours. Et comme on peut pas s’empêcher de chercher la petite bête immonde partout où on fourre notre nez, on a constaté un truc assez intéressant, vous allez voir.

D’abord, ces cyclistes du bout du monde mettent leurs vidéos en ligne. Qui les monte ? Quand on part en bécane à travers les Andes avec 40 kg de matériel, où trouver un banc de montage ? Les rushes sont-ils envoyé en France chez des potes ou des pros ? Les vagabonds à vélo montent-ils directement sur iPhone ou Samsung ? Faudra qu’on le leur demande... Mais parfois, on a des épisodes tellement bien foutus qu’ils pourraient passer à la télé. Image 4k, montage nerveux, musique choisie, voix off à point nommé, cartes et explications, inserts de photos et stats... On est loin des randos à l’ancienne. La technologie peut s’allier avec l’esprit voyageur, on va pas jouer les rétrogrades. Mais on a remarqué un truc original : le voyage autour du monde étant devenu une sorte de must, surtout pour les 20-30 ans, une belle ligne à insérer dans le CV, de plus en plus s’adonnent à ce sport panoramique. Le résultat ? La plupart des vidéos qu’on a regardées n’avaient pas 300 vues... en un ou deux ans. C’est donc un trip personnel qui pourrait se passer de vidéos, ou alors de spectateurs.

 

 

Et puis il y a ces sponsors, qui sont partout, et qui paraît-il permettent le voyage. Ce qui est faux, puisqu’on a trouvé Houpheng, un Hmong qui traverse l’Europe à vélo et, tenez-vous bien, sans sponsor ni idéal caritatif ! Parce que tous les autres ont un objectif caritatif ou écolo. Les uns posent avec des sacs poubelles en Asie, genre on dénonce la pollution, les autres font ça « pour » le climat... Au bout du compte, avec ou sans fric, tout le monde pédale, en chie un max, mais se taille de bons muscles longs.

« One Bike » ne pipeaute pas, il roule et filme, y a presque pas de montage, on remonte avec lui, le petit Asiatique moustachu basané, chez le géants blonds du Grand Nord :

 

 

Dans les autres vidéos, on exalte l’aventure – mais avec des sponsors –, l’humanisme – on s’invite chez des pauvres – et les valeurs, voir les poubelles et le climat. C’est dans l’air du temps, mais nos SDF ou nos routards font ça tous les jours sans le vélo, le matos, le fric de l’industrie ou des donateurs. L’expérience est à portée de tous ! On se rend rapidement compte qu’on peut vivre sans argent, et quand on en a besoin (pour bouffer, fumer ou changer ses pompes), on peut bosser ici ou là pour trouver du cash. Il y a toute une économie sous les radars qui permet de vivre avec un peu de cash... Espérons que la coronacrise bancaire ne va pas le supprimer.

Ce qui nous a plu chez Houpheng, c’est qu’il a compris que le truc entier avait été perverti, que ceux qui fuyaient le consumisme, la société occidentale étouffante, le manque d’espace ou de contacts humains véritables, étaient retombés dans ces mêmes travers avec leurs calculs de sponsors, de publicité, de participation presque directe au Marché, au grand méchant Marché, surtout avec les salades de l’économie verte.

 

 

Notre Hmong s’est dépouillé de tout ce qui avait rattrapé ces aventuriers de plus en plus équipés, de plus en plus publicités, de plus en plus connectés (alors que l’aventure est déconnexion !), et il roule sans but, même si son but est évidemment de se connaître et d’essayer d’être libre. Mais ne jetons pas la pierre à ceux qui font ces nobles efforts, c’est mieux que de bouffer du KFC – livré par un coursier à vélo payé des clopinettes par une plateforme Uber – devant sa télé avec un jeu vidéo de dégommage de zombies. On ne va pas chier sur tout quand même !

Pendant que ces chanceux traversent des régions magnifiques, mais aussi désolées parfois, nous on entame notre 3e jour de grève des autres, et on se demande comment certains tiennent le coup : les couples de bobos sans autorité qui ont 3 garçons dont 2 hyperactifs, la famille africaine dans un F10 (ils ont double F5 en général) avec 3 épouses, 17 enfants dont 9 infibulées-excisées, 3 abonnés à la taule, 2 dealers et 4 dingos ? Et le jeune cadre bancaire homosexuel qui avait l’habitude de courir 3 heures le vendredi soir pour se vider la tête des saloperies néolibérales de la semaine puis d’aller en backroom pour se faire remplir l’oignon ? La convivialité, ça doit lui manquer un max !

 

 

Ce reportage distrayant nous montre deux communautés, les gays et les juifs, confinés dans 2 km2 au cœur de Paris, deux groupes humains sociologiques qui n’ont pas du tout l’air de souffrir. Au contraire, ils se sentent bien entre eux, et le Marais est devenu une attraction, une sorte de fête foraine (mais sans les Gitans du type Campion, considérés comme trop ploucs) permanente dans la ville. Tout ça pour dire qu’il y a des Français – ici les gays – qui aiment le confinement (il y a un jeu de mots mais on n’a pas fait exprès, juré), on les qualifie de communautaires ou communautaristes. Vivre les uns sur les autres ne les gêne pas, au contraire.

Heureusement, comme les gays ne peuvent pas faire d’enfants (la Nature le leur a interdit par contrat léonin, c’est vrai que c’est dégueulasse, mais que voulez-vous), sauf s’ils s’en achètent (30 000 dollars le môme en moyenne et encore, les prix baissent sur ce nouveau marché), eh bien ils n’ont pas de risque de consanguinité. C’est quand même un sacré avantage : par exemple si deux cousins gays s’accouplent ils ne risquent rien (le sida c’est encore un autre sujet, on va pas tout mélanger, on vous rappelle qu’on est sur le confinement).

On va terminer cette rubrique qui part de plus en plus en sucette (à cause des gays) par une étude éthologique sérieuse. Il s’agit de petits animaux qui vivent dans le confinement le plus absolu et qui en ont fait une force.

 

 

Pour les humains qui ont des puces de lit, c’est moins sympathique. Pour les humains confinés avec des puces de lit, c’est encore plus dur. Et pour les gays confinés avec des puces de lit, on vous raconte pas...

 

Bonus : y a-t-il 6 milliards d’îles désertes dans le monde ?

« Il vit là gratuitement depuis 30 ans, peut-être même plus ! »

 

Avertissement : Journal du confinement, attention aux contrefaçons !

Le Monde a lancé son Journal, mais tout le monde se moque déjà :

 

 

L’extrait poignant (Slimani n’arrive pas à dormir) et glaçant (l’herbe est verglacée) !

« Jour 1. Cette nuit, je n’ai pas trouvé le sommeil. Par la fenêtre de ma chambre, j’ai regardé l’aube se lever sur les collines. L’herbe verglacée, les tilleuls sur les branches desquels apparaissent les premiers bourgeons. Depuis vendredi 13 mars, je suis à la campagne, dans la maison où je passe tous mes week-ends depuis des années. Pour éviter que mes enfants côtoient ma mère, il a fallu trouver une solution. Nous nous sommes séparés, sans savoir dans combien de temps nous nous reverrions. Ma mère est restée à Paris et nous sommes partis. D’habitude, nous remballons le dimanche soir. Les enfants pleurent, ils ne veulent pas que le week-end se finisse. Nous les portons, endormis, dans la cage d’escalier de notre immeuble. Mais ce dimanche, nous ne sommes pas rentrés. La France est confinée et nous restons ici. »

Confinée au château... Vous êtes priés de pleurer et de ne pas rire !

Jour 2, sur E&R :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2411817
    Le 20 mars à 05:46 par à Dieu vat
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    Un article du Figaro interdit le vélo, sport solitaire, sain et non contaminant par excellence !
    Tout ce qui permet d’avoir l’impression de se diriger librement est interdit. Seul le jogging absurde, sans but, épuisant, est toléré dans un rayon de 2km.
    Cette interdiction idiote et méchante prouve que le confinement n’est pas une mesure raisonnable de santé, mais une oppression majuscule pour invalider la population.
    C’est la considérer comme du bétail.
    Ce confinement est injustifié, illégal, déraisonnable, contre-productif, mais conseillé (pour nous) par des conseillers de la perfide Albion, qui entourent le prétendu président auquel d’aucuns forcent la main.
    Les ânes ruent dans les brancards. Il ne tient qu’à nous.
    Cet emprisonnement n’a aucune raison d’être. A l’extrême rigueur, le port du masque obligatoire, des gants et d’une charlotte, comme en milieu hospitalier, pourrait être envisagé. Chacun peut fabriquer son masque, en cas de pénurie, avec du sopalin ou des chiffons. Les vieillards, les plus fragilisés, sortent peu et vivent seuls, de toutes façons.
    A Paris, et probablement dans toutes les grandes villes mixées, tout le monde est porteur du virus, selon une infirmière à Bichat citée/entendue dans le dernier "J’suis pas content", qui révèle que l’ordre a été donné de taire ce fait important. Ce qui explique le refus de test même sur ordonnance. Et les Parisiens ne s’en portent pas plus mal. Les virus, ça va, ça vient, c’est éternel.
    Souvenez-vous de la panique médiatisée du H1N1. C’était du vent pour vendre des vaccins.
    Si la maladie devait en toucher quelques-uns, à Dieu vat. Inch Allah, qu’ils disent en Orient. Mêle-toi donc des comptes, Macron, Philippe. C’est ton boulot et ça urge. nous, on se mêle de notre propre libre circulation.

     

    Répondre à ce message

    • #2411908
      Le 20 mars à 08:09 par adile11
      Journal d’un Français confiné – Jour 3

      Ne vous fatiguez plus !!! Les hommes n’en valent plus la peine !!! J’ai de mon côté dénoncé la supercherie de tout ça dans des files d’attente de magasins ou ailleurs . Je n’ai rencontré que des esclaves submergés par la peur ! Et même ceux qui semblaient me donner raison ne disaient pas un mot dans mon sens ....tenant bien ferme leur chariot et évitant de me regarder.

      Quand il y a longtemps je regardais la série TV "Le prisonnier" avec McGoohan, je me disais quel cauchemar d’en arriver là....Maintenant je me dis qu’il n’était pas si prisonnier que ça, car il pouvait se promener dehors..lui .

       
    • #2412227
      Le 20 mars à 13:31 par Paul82
      Journal d’un Français confiné – Jour 3

      "Cette interdiction idiote et méchante prouve que le confinement n’est pas une mesure raisonnable de santé, mais une oppression majuscule pour invalider la population."

      C’est ce que je ressens aussi. Je ne m’ennuie pas chez moi hein c’est pas ce que je dis. Mais nous savons tous ici que la République, de plus en plus nerveuse, est prête à passer en mode dictature. Ce confinement n’inaugure rien de bon.

       
  • #2411838
    Le 20 mars à 06:52 par La Morche
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    Je ne dis pas que le virus n’est pas , qu’il ne peut pas être dangereux dans certains cas .
    Quel bonheur de voir tous ces dirigeants a galérer dans leurs directives , on y comprends rien :
    Rentrez chez vous ! Tous au travail !
    Tout le monde se casse en vacances
    Tout le monde se balade avec sa dérogation !
    C’est le bordel le plus total ! Jubilatoire !
    On se retrouve avec un médecin hier soir sur BFM qui balance que même malade , avec le masque , on peut aller au travail !
    Vaut mieux en rire !
    Les flics revendiquent , attentat , hop ! Je suis Charlie , soutien inconditionnel du peuple aux FO.
    La santé revendique , coronavirus , hop ! J’applaudis tous les soirs au balcon !
    Macron : " on a plus un lovet , mais vous avez toute la considération de la nation , faudra s’en contenter ! "

     

    Répondre à ce message

  • #2411859
    Le 20 mars à 07:14 par tatiebaba
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    à 0,39 "l’objectif étant de toucher tout le monde"...Il ne croit pas si bien dire car regardez les policiers en arrière-plan : ils sont à beaucoup moins d’un mètre, s’appuient même sur la portière (j’imagine les postillons bien ciblés... :) )...Alalala cette mascarade incohérente me fait pleurer de rire ...Jusqu’où allons nous descendre ? Bon je vais me préparer mon attestation pour aller marcher jusqu’à mon jardin sous la pluie pour aller voir les grenouilles et les escargots spectacle reposant....

     

    Répondre à ce message

  • #2411891
    Le 20 mars à 07:51 par adile11
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    Je vois partout la formule "bon courage à vous" !
    le me semble qu’il serait plus juste de dire : bonne soumission à vous !
    Le seul courageux en France c’est Macron ...qui a enfermé tous les gilets jaunes en prison ! en un claquement de doigt !

    Comme disait Cervantès :
    Celui qui perd la richesse perd beaucoup. Celui qui perd un ami perd davantage. Mais celui qui perd courage perd tout.

    Je crois que nous sommes en train de tout perdre.....grâce à notre courage !

     

    Répondre à ce message

  • #2411926
    Le 20 mars à 08:29 par mamamia
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    Chez nous, on les voit les gendarmes.

    Petit village de campagne.
    Les gamins se cachent en sortant pour aller voir leurs potes.
    les pépés font de la résistance et envoient bouler leurs règles sanitaires.
    Les mémés sont devenues baby sitter à temps plein.

    Parait même qu’une pauv’ mamie avait oublié de mettre le nom de ses petits enfants sur le papier ... et BAM 135 euros d’amendes pour avoir fait les courses avec les bambins.

    Comme on m’a si bien dit "faut dire que les radars engrangent plus assez d’argent, ils compensent avec les piétons récalcitrants" ... pas con le mec. Bin ouai, ça semble logique.

     

    Répondre à ce message

  • #2411970
    Le 20 mars à 09:20 par jesuismoi
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    Faire une vidéo et une pétition pour des DLOU faut vraiment n’avoir rien à foutre et se concentrer sur le futile, le secondaire au détriment de l’essentiel et du grave. Le genre de sujet "d’information" de la une du 20h plébiscité par nos mérdias.

     

    Répondre à ce message

  • #2411996
    Le 20 mars à 09:40 par lau
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    estrosi le prince de monaco et la femme de trudaut au canada ce sont fait testés positifs et nous ? Comme je suis une grande voyante vous verrez que dans deux ans ils sont encore là LIBERTE EGALITE mon cul c’est les pauvres que l’on fait mourir eux ils sont bien soignés

     

    Répondre à ce message

  • #2412141
    Le 20 mars à 11:44 par RPG.29
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    Dans le prochain vaccin contre le Covid-19, si vous êtes sages vous aurez droit à une petite gâterie... une bio puce RFID !!!... Merci Big Pharma !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2412272
    Le 20 mars à 14:14 par Redsniper06
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    Aujourd’hui à Nice les flics tournent en voiture avec haut parleurs pour "inviter" la populace à rester parquer à la maison...des drones tournent aussi au dessus des plages pour repérer les contrevenants...un univers concentrationnaire s’installe petit à petit en France ...mais pour défouler le petit peuple zombifié on a quand même le droit de pousser sa gueulante a 20h à sa fenêtre !!!....Ouf !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2412374
    Le 20 mars à 16:11 par Jérômeproudhon
    Journal d’un Français confiné – Jour 3

    Et le meilleur dans l’ introspection de soi, c’ est les millions d’ amants et de maîtresses, où les maris et les femmes se retrouvent ensemble pour le meilleur et pour le pire, A confronter leurs mensonges , à essayer de dissimuler leurs actes de trahison. Le confinement amènera une certaine vérité, et un paquet de divorce.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents