Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Konrad Schreiber – L’agro-écologie appliquée aux fruits et légumes

Intervention de Konrad Schreiber, ingénieur agronome de l’Institut Agriculture Durable. Enregistré le 23 juin 2016 lors du colloque « L’Agroécologie appliquée aux fruits et légumes » organisé avec le Conseil départemental du Lot-Et-Garonne à Agen dans le cadre des programme Agr’eau et SMART.

 

 

Retrouvez sur Au Bon Sens
un assortiment de graines du potager, variétés anciennes de semences paysannes :

En complément, lire sur E&R :

 






Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • A ce stade de la société ,on ne parle plus de l’ironie mais de l’ironie du sort

    Pratiquement tout le process de fabrication d’une perceuse électrique de la fabrication du moteur en passant par le montage est fait main
    Alors que la principale composant d’une baguette "artisanale" boulangère cad la farine est entièrement obtenue industriellement.

     

    Répondre à ce message

    • #2767738

      C’est normal tu parles du montage pour la perceuse. Les matières premières de celle ci sont obtenues avec des machines et des hommes, comme la farine !
      Une société où la machine gagnerait tout les stades de production n existe pas.

       
    • #2767884

      Dans l’agriculture moderne, les moteurs sont fréquemment de 1000 chevaux. Est-ce que l’on se rend compte de la consommation de foin ou de pétrole que cela représente ?

      C’est également le travail de 10.000 paires de bras. Alors pourquoi l’exode rural ?
      A cause de la révolution industrielle, mais pas celle qui attire à la ville, mais celle qui met la campagne au chômage.
      Il n’y a rien de plus industrialisé que l’agriculture.

       
  • #2767821

    Ouf !!!

    Je croyais ... en lisant le mot " légumes " , qu’on allait nous parler des gens vaccinés !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2767865

    20 tonnes de paille à l’hectare ?
    Ça fait 2 kg/M2.
    La paille n’est pas du plomb, donc disons : 20 litres soit 20mm sur le sol.
    La photo montre au moins 10 fois plus.

    C’est le retour du Bec-Hellouin ! Sauf que le fumier du centre équestre voisin est remplacé par de la paille.
    La 2e astuce du Bec-Hellouin, c’était l’année de démarrage avec une couche de 1ere année de 10 fois l’apport d’entretien.
    Soit 200 tonnes à l’hectare.

    D’où viennent-elles, gratuites ou achetées ?
    Remerciements

     

    Répondre à ce message

  • Réponse à "Je suis ver",
    Souvent ça vient de l’extérieur mais tout les sols peuvent accueillir mieux que de l’herbe comme plante fourragère .
    Il faut aussi compter 10% du poids de l’enracinement qui reste en terre .
    Le rolofaca permettant de bien faire les choses reste un outil cher ( car rare et prix du métal en hausse ).
    Je suis actuellement en train d’essayer le laiterons maraîcher , ça produit beaucoup .

     

    Répondre à ce message

    • #2768328

      Merci pour ta réponse, Nicolas.

      Restent 2 réserves :
      1- C’est de l’engrais vert qui pousse sur place, donc 6 mois sans les plantes de rapport.

      2- d’accord pour planter a la main a travers ces couches de 20cm si c’est des grosses graines ou des plants a repiquer. Mais si c’est du blé ou des radis ?
      Remerciements

       
  • Très intéressant. Merci E & R

     

    Répondre à ce message

  • Paysages in Marciac est un super evenement annuel où on parle de tout ce qui touche à l’agriculture de régénération. L’édition 2021 commence la semaine prochaine ! Konrad Schreiber y est, comme Selosse, Hervé Coves et d’autres agronomes et chercheurs de pointe. Les plats de midi sont de superbe qualité, l’ambiance détendue.

     

    Répondre à ce message