Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les étudiants branleurs en liesse : ils ont triché massivement aux examens

L’université française n’avait pas besoin de ça.

 

 

On se souvient tous des étudiants gauchistes de Tolbiac, Rennes 1 [1] que les facs sont bloquées à chaque mouvement estudiantin, et qu’on assiste à des scènes type Evergreen. À Rennes-1 (où chaque fac a son campus) je n’ai jamais vu rien de tel.ou Lyon 2, les pires de France, en grève du matin au soir pendant les Nuits debout au printemps 2016, qui avaient réclamé d’avoir plus de 10 à leurs partiels à cause de la mobilisation et du temps « perdu ». Ces médiocres n’ont évidemment rien à faire dans les études supérieures, mais le socialo-sionisme, avec beaucoup de perfidie, les a laissés passer, pour des raisons politiques d’abord (les idiots sont plus faciles à embrigader), mais aussi pour flinguer l’excellence française, qui sentait trop la droite, voire le fascisme. Car la vraie culture est de droite.

La dévalorisation constante des diplômes depuis 50 ans (Mai 68), suite au refus hiérarchique de la sélection au bac, a fait exploser les effectifs étudiants et aujourd’hui, à cause de cette connerie de confinement décidée par un aréopage de néolibéraux à la tête de l’État (qui eux sont passés par les grandes écoles), les branleurs gauchistes vont avoir des notes de réacs, c’est-à-dire des bonnes notes.

 

 

C’est la première fois dans leur vie qu’ils seront brillants. Mais cela ne durera pas : la sanction des entreprises (celles qui auront survécu à la grande destruction de valeur de mars-avril 2020) viendra bientôt les réveiller sur le plan social. Nous ne nous réjouissons pas de cet état de fait, mais il n’y a pas grand-chose à faire, le mal est profond, et les médecins sont aussi les porteurs du virus de la chute du niveau...

Il faudra peut-être que tout notre système éducatif s’effondre pour qu’on puisse le reconstruire correctement. D’après nous, le mammouth va s’effondrer sous son poids et générer des petites structures plus légères, plus adaptées, et indépendantes. Nous en reparlerons.

Pour être raccord avec la politique de discrimination positive qui a élevé une Laetitia Avia au rang de député, nous avons choisi d’illustrer l’article du Figaro par un élève de couleur blanche qui copie sur un élève de couleur noire. Cela rappellera la campagne du gouvernement sur les incivilités dans le métro, quand un homme de couleur blanche flanqué d’une mallette agresse un homme de couleur flanqué de rien.

 

Bienvenue en Ecnarf, la France à l’envers

Nous ne mettons évidemment pas tous les étudiants dans le même sac à patates des branleurs gauchistes. Il y en a qui sont de gauche et qui bossent dur pour s’en sortir, être de gauche ne veut donc pas dire être gauchiste. La vraie gauche est anti-gauchiste, c’est-à-dire anti-trotskiste, et ce sont les trotskistes qui ont bousillé, sciemment, l’université française, qui était un exemple pour le monde entier dans les années 60. Leur pouvoir était à ce prix.

La chute de niveau a aussi arrangé les néolibéraux qui sont venus au pouvoir chez nous au milieu des années 70, qui ont corrompu le socialisme dans les années 80 et perverti la droite nationale dans les années 90. Bref, de la gauche sociétale à la droite libérale, tous ont eu intérêt à détruire l’excellence française et la valeur travail. Les uns ont le pouvoir éducatif et culturel, les autres le pouvoir économique. C’est cette pince gaucho-libérale qui fait aujourd’hui tant de mal à la France.

 

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

La mise en place des partiels à distance pose de grandes difficultés aux établissements qui ne parviennent pas à neutraliser les nombreux tricheurs.

 

Le système est parfaitement rodé. Avant son partiel, Laurie, étudiante à l’université de Lille, prépare son poste de travail : les cours sont judicieusement disposés sur son bureau, le téléphone portable est posé devant elle, et l’ordinateur est à sa place. Sur son téléphone, elle se connecte sur Messenger, l’application de messagerie instantanée de Facebook, et ouvre une conversation dans laquelle sont présents tous les étudiants de sa promotion. Depuis ce matin, les réponses ont déjà commencé à circuler sur le groupe. Sur son ordinateur, elle se connecte au site de son université et termine en quelques minutes seulement, le QCM faisant office d’examen.

« Entre mes cours, Google et les camarades de promo qui publient la moitié des réponses sur Facebook, je suis assez sereine pour l’obtention de mon semestre », lâche l’étudiante, avec un grand sourire.

Comme Laurie, de nombreux étudiants se sont mis à tricher lors des partiels du second semestre, cette année. La raison est simple : à cause de la pandémie de coronavirus, la quasi-totalité des universités ont décidé de faire passer ces examens à distance, laissant ainsi leurs étudiants composer sans aucune surveillance. Depuis quelques semaines, chaque jour, des dizaines de jeunes se vantent même publiquement de frauder lors de leurs partiels.

« J’ai triché à chaque partiel bien salement et je suis fière de mes capacités de tricherie », « Update de mon partiel : j’ai jamais autant triché de ma vie », « J’ai tout préparé pour mon partiel d’esp, je suis prêt pour la maxi triche » : voilà quelques exemples du type de messages que l’on peut lire quotidiennement, sur Twitter.

Valider son année n’a jamais été aussi simple

Lorsque l’on contacte ces jeunes pour les faire témoigner, certains paniquent et suppriment les messages pouvant les incriminer. D’autres, au contraire, assument : non, ils n’ont eu absolument aucun scrupule à tricher, et ils continueront à le faire.

[...]

« Si certains veulent tricher, on ne peut pas y parer » (Sandrine Rui, vice-présidence formation de l’université de Bordeaux)

Pour tricher, les techniques sont nombreuses. Certains passent simplement leurs partiels en consultant leurs cours ou en cherchant les réponses sur Google. D’autres mettent en place des systèmes bien plus élaborés.

« Personnellement, j’ai passé mes partiels confinée avec mon copain. On a fait tous nos examens à deux : le premier lisait les questions pendant que l’autre faisait des recherches sur Internet et donnait les réponses », raconte Chloé, étudiante dans une université de région parisienne. « Avant chaque épreuve, avec une dizaine d’amis de ma promotion, on se connecte sur Discord (une plateforme de discussion très utilisée par les joueurs de jeux vidéo, NDLR). Au fil de l’examen, ceux qui connaissent de manière certaine les réponses les envoient aux autres. Cela permet à tout le monde d’avoir les bonnes réponses », explique Mathilde. Théo et ses camarades étudiants à l’université de Rennes 2 ont même trouvé une technique encore plus rusée.
« On demande à quelqu’un qui abandonne la filière de passer le QCM avec son compte, il copie colle les questions dans un document Word qu’il nous envoie. Cela nous permet de chercher les réponses sur Internet, et enfin, de passer officiellement le test avec notre compte personnel », raconte-t-il.

« Tout le monde triche. C’est démoralisant et inutile. C’était ma première année à l’université et ça m’a sincèrement dégoûté » (Un étudiant)

Lire l’article entier sur etudiant.lefigaro.fr

 

Notes

[1] Un lecteur avisé demande un erratum : Vous avez confondu Rennes-1 la sérieuse (Droit, Médecine, Économie, Philosophie) avec Rennes-2 la gauchiste (sociologie, langues, art, études de genre) ! C’est évidemment à Rennes-2 (presque entièrement regroupée dans le campus de Villejean).

La fac ou la fuck ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Espérons que je n’aurai pas besoin de leurs services lorsqu’ils exerceront leur futur métier. Comme dirait Dieudo ; "suffit d’le savoir, c’est tout".


  • La fabrique des anti Raoult du futurs !


  • Ce doit être surtout en sciences sociales dites molles ici qui ne servent de toute façon à rien comme tout ce qui n’est pas chiffrable à 100%.
    Chez les autres après avoir éliminé les QI inférieurs à 100 en première année on travaille sur projet donc copier est impossible.
    De toute façon les thésards qui dirigent ces instituts savent à qui ils ont affaire.

     

  • Il n’y a pas si longtemps, en février, une école du VIe arrondissement de Paris a fait passer à des candidats au CAPES-CAFEP des concours blancs sans surveillants où chacun arrivait à l’heure qu’il voulait, ceux qui voulaient le passer chez eux le pouvaient. C’était à la carte. Pire : le sujet était envoyé par courriel à tous les étudiants la veille. Evidemment personne n’a regardé le sujet la veille pour ensuite faire semblant d’être surpris le lendemain noooon...
    Même ça c’est moins aberrant que ce que l’on peut lire dans cet article.

    Je sais même de source sûre que les étudiants en master de certaines universités doivent rendre leur mémoire en version numérique uniquement. En raison du confinement, pas de dépôt au secrétariat universitaire de la version papier dûment reliée à la papeterie, pas de soutenance où l’étudiant s’attend à se faire cuisiner même s’il a préparé ses réponses... Juste une cinquantaine de pages par mail, emballez c’est pesé ! Un mémoire, cela veut dire rendre par mail ET en version imprimée un travail à un jury qui va le décortiquer pour ensuite convoquer l’étudiant à une épreuve orale où il devra défendre son travail : une soutenance. Là, cette année, mémoire bradé où on peut dire au revoir à 75% de la difficulté.
    Mémoire sans soutenance ? C’est un mémoire qui n’a de mémoire que le nom.
    Juste un mémoire en version numérique, c’est une grosse blague. Pourquoi ne pas aller au bout de la logique en annulant tout ? Au point où on en est...


  • Je ne veux pas faire du "c’est la faute à la société", mais je pointe aussi du doigt le système éducatif français : on cherche à ce que les élèves apprennent plutôt qu’à ce qu’ils comprennent. 2 exemples plus ou moins concrets :
    - en droit, où les étudiants passent un semestre entier à prendre en note ce que dicte un prof, pour se retrouver en fin de semestre à devoir apprendre par cœur des centaines de pages et en ayant parfois 2 épreuves par jour.
    - dans des matières qui utilisent les maths, où les étudiants ont passé un semestre entier à faire des exercices qui sont corrigés le lendemain sans explication particulière, et où ils se retrouvent à devoir connaître des formules toutes plus complexes les unes que les autres.
    Dans ces conditions, liées à l’abaissement du niveau et à des velléités de contrôle social, le climat est propice à la triche.


  • Alors mon BTS de 1998 est equivalent a un diplome (lequel d’ailleurs) de l’ENA ?

    Super ! je veux etre ministre maintenant car c’est mon projet !


  • Ce n’est pas la peine qu’il s’énerve, puisque le bac n’a absolument aucune valeur dans de telles conditions .Un jour ou l’autre on est toujours rattrapé par ses lacunes .Et il faut voir le niveau actuellement .Et par la suite tout ce petit monde va en fac .Pour y faire quoi . (la grève !)
    Exemple : J’ai vu un gamin de 5e qui ne connaît pas ses tables de multiplication, j’étais complètement ébahi de voir ça .Donc ne comptons pas sur eux pour calculer ne serait pas -ce l’hypoténuse d’un triangle rectangle, ou le volume d’un contenu .
    Maintenant s’ils veulent le bac, j’ai des bacs à glace , ou des bacs à douche .Mais au moins ça sert à quelque chose .L’école devient une fabrique d’idiots .


  • Les recruteurs se méfieront d’autant plus des diplomés de 2020... tant pis pour eux, leur bêtise est collective


  • Trop drôle. Dans la réalité, c’est l’administration de la fac qui veut pas qu’on les choppe ou bien qui « classe » l’affaire. Et jamais tu remets le portable en main propre, l’étudiant doit accepter de le mettre dans une enveloppe...je vous laisse deviner la suite... et c’est encore pire pour les plagiats


  • La première fois que j’ai triché de ma vie c’était en école d’ingénieur à Paris. J’avais jamais triché avant. Le système doit clairement être réformé.


  • Bof, ceux qui avaient des notes minables aux partiels ne font pas illusions..ils seront éjectés l’année prochaine.
    Sinon un de mes enfants a passé un examen par internet : durée de l’épreuve= 8h, et 6000 signes max par réponse... Certes on pouvait avoir accès à des documents en ligne, mais l’épreuve consistait à rédiger des synthèses, ce que mon rejeton a réussi en 6 h chrono.


  • Dernière vidéo, à 1’45, "on triche plus dans les matières scientifiques et techniques"...
    Et ça donne le CARE et la délégation "scientifique et médicale" du gouvernement...
    Abonnez vous au mossad, la tromperie à de l’avenir.


  • Tricher est une chose, être fier en est une autre !
    On ne fera jamais rien avec des gens comme ceux-là donc :
    Longue mort à ces petits trous du cul...

     

    • bon, ça fera donc de bon élus ! (ceux qui ont lu/regardé Etienne Chouard comprendront tout de suite ce que je veux dire ! sur les effets de l’élection, entre des candidats qu’on peut aider, et quels sortes de caste d’élus que ça crée, automatiquement, pas sélection naturelle).

      Si vus n’avez pas tout de suite "percuté" et ne saisissez pas le lien, là vous avez intérêt à potasser votre Chouard tout de suite ! Vous ne savez pas dans quel monde vous vivez, ni ce qui fait que la politique est ce qu’elle est. C’est grave !


    • Il y a quinze ou vingt ans, quand internet balbutiait, les étudiants pouvaient copier-coller (donc plagier) à gogo et ça ne se voyait pas parce qu’on en était encore aux débuts d’Internet. Heureusement pour eux ! De nos jours, il y a des logiciels anti-plagiat (le copy-comic du travail universitaire), plus question de copier-coller en toute impunité, impossible de faire des gaderies ! J’imagine qu’au début des années 2000, ça devait y aller ; ceux qui ont "gadé" dans leurs travaux à cette époque seraient privés d’examen aujourd’hui. Cela dit, n’accablons pas les élèves et les étudiants, certains professeurs ne se privent pas du copier-coller ! Les Gad Elmaleh, il y en a aussi chez les enseignants (du secondaire et du supérieur, ils ne sont pas en reste) !!
      Au début des années 2000 j’étais en primaire, je ne m’inclus pas dans les élèves-étudiants "gadeurs" impunis. En revanche, des enseignants qui gadent, j’ai déjà vu ça. Et des professeurs qui font des fautes de français aussi. Le pire c’est de voir ça dans une université où l’interdiction du plagiat et le respect de la langue française sont des choses primordiales inscrites noir sur blanc dans le règlement des examens. J’ai la délicatesse de ne pas nommer cette université parisienne située non loin du jardin du Luxembourg.


  • Tout ça pour finir à Pole emploi ou au salaire minimum (pour ceux qui ont beaucoup de chance). L’Avenir est de toute façon à la Robotisation et ce, dans presque tous les corps de métiers possibles et imaginables.


  • Le Temps et la Vie s’occuperont de ces abrutis bien mieux que nos cris.


  • Je demande un ERRATUM !

    Vous avez confondu Rennes-1 la sérieuse (Droit, Médecine, Économie, Philosophie) avec Rennes-2 la gauchiste (sociologie, langues, art, études de genre) !
    C’est évidemment à Rennes-2 (presque entièrement regroupée dans le campus de Villejean) que les facs sont bloquées à chaque mouvement estudiantin, et qu’on assiste à des scènes type Evergreen. À Rennes-1 (où chaque fac a son campus) je n’ai jamais vu rien de tel.


  • La culture et le savoir ne sont plus de mise,généralement.
    La société belle et noble n’est pas pour demain vu le niveau de l’éducation.
    Il faudrait commencer par réformer l’éducation pour que dans 20/25 ans on est une société globalement bien instruite,cad créatrice.
    Les jeunes se pointent pour avoir un job très bien rémunéré et pensent qu’ils vont passer de buro en buro et qu’on va les écouter bouche béa.
    Ils tel. pour avoir un stage,et quand on leur décrit le job,c’est le silence au bout du fil,et puis finissent par dire que ce n’est pas le job qui leur correspond.Faut se lever le matin de bonne heure.Ils ne savent pas qu’en se levant le matin de bonne heure,au bout de 8 jours,on est en pleine forme,et on en redemande.
    Heureusement,le soleil brille pour tout le monde encore,à condition de retrousser les manches,ce sont ceux là qui réussiront.


  • Je veux pas dire mais le niveau des entreprises baisses aussi, du moins les grosses qui accompagnent la decadence genre microsoft etc... leur personnel senior comprend desormais une large quantité de femmes noires homosexuelles ou autres qui ne bite rien aux ordinateurs (heureusement ils travaillent plutot sur le marketing et la presentation de produits, mais pas que hehe). Alors la sanction des entreprises, faut voir :)


  • « D’autres, au contraire, assument : non, ils n’ont eu absolument aucun scrupule à tricher, et ils continueront à le faire. »

    Le système coopte les tricheurs, ils en sont conscient et ils s’entraînent.

     

    • #2463674
      le 15/05/2020 par ex premier de la classe honnête
      Les étudiants branleurs en liesse : ils ont triché massivement aux (...)

      Exact, et à tout les niveaux. Le non tricheur sera tôt ou tard éjecté, quelque soit ses compétences. Et même accusé de toute la triche des autres, les non tricheurs sont devenus tellement rares qu’ils attisent la haine de tous. Le tricheur est apprécié car il est considéré comme rusé et prêt à tout les vices pour arriver à son but, but qui est d’avoir la meilleure place possible dans la société en travaillant le moins possible, donc en s’appuyant sur tout ceux qui travailleront à sa place. Voilà pourquoi les tricheurs sont systématiquement mis à des postes clés dans toutes les entreprises. Le système lui même basé sur la triche et l’incompétence de ses membres les plus influents à de plus en plus besoin de leur roublardise et de leur enfumage pour accéder aux plus hauts rangs. Le système n’aime pas les honnêtes qui pensent au bien commun. Ceux la resteront toujours en bas, sauf très rares exceptions. Les honnêtes feraient mieux de s’engager dans les ordres et s’habituer à vivre de l’aumône, que d’espérer une place correcte et respectée dans n’importe quelle autre branche de la vie ici bas.


  • ce n’est pas que le système éducatif qui est à refonder, c’est toute la société, et ça c’est une autre paire de manches


  • Attention : ce n’est pas le cas partout ! A Lyon III,c’est l’inverse : une hécatombe car ils ont refusé de faire passer des exams à distance et ont finalement opté pour la sélection de quelques notes obtenus en TD ds les matières majeures et en abandonnant les mineures qui permettent en général de remonter les moyennes puisque,par ex,en Droit,en majeures,les profs fracassent dur (qd tu as 7 ,tu es content !).Certains vont dc se planter alors qu’en passant ttes les matières,ils auraient réussi. C’est dégueulasse.Chaque fac fait sa popote ds son coin...Où est l’équité ?


  • pour continuer à tricher vu le niveau scolaire , c’est triste et ça montre cette France des lumières qui ne sait même pas changer les fusibles quand l’électricité saute !


  • Je pense que cette année, tous ceux qui s’abstiendront d’écrire "j’enc... MACRON" sur une de leur copie d’examen auront leur diplôme.


  • Leur président a ouvert la voie et donné le feu vert, ils ne font que l’imiter !


  • Les ados sont très conscients du niveau des ministres, secrétaires d’état, députés des derniers gouvernements, Sarkozy, Hollande, Macron et ils se disent pourquoi pas moi. Et sont satisfaits qu’ils n’y aient pas de réelles sélections, ni diplômes de qualité.
    Certains profs qui les encouragent dans cette voie, sont souvent mariés à un autre prof et leurs enfants sont boostés et reçoivent un appui scolaire important. De même les politiques et l’hyperclasse envoient leurs enfants dans des écoles très structurées et qui créent des réseaux pour les élèves.
    Alors que le peuple moyen-bourgeois ou petits salariés envoie, parce qu’il n’a pas d’alternative, ses enfants dans des lycées merdiques avec un bac qui ne vaut plus rien. Et cela ils n’en ont rien à carer. Au pire cela leur permet de créer une masse de cerveaux à deux neurones qui sont plus faciles à manipuler.


  • « Pour être raccord » je n’ai jamais entendu cette expression ; est-elle correcte ?

     

  • Il y a les élèves qui trichent avec leur smartphone, avec des antisèches, ou en copiant ou en étant aidé par le voisin, et cela est une chose. Mais il y a les élèves qui arrivent aux interrogations écrites ou pire, aux examens, en connaissant déjà les réponses. Des sujets du baccalauréat ont déjà fuité. Aussi, autant les délits d’initiées ont cours dans les affaires économiques, autant un faible nombre d’enseignants peut aussi être informé sur les sujets des examens, et non en faire part directement à leurs élèves car trop risqué, mais les préparer en insistant abondamment sur les parties du programme qui sont les résultats du tirage de la loterie, et cela pas que pour le bac, et pas que dans l’éducation nationale.


  • J’ai un peu glousser quand j’ai lu "la sanction des entreprises viendra bientôt les réveiller sur le plan social"... Pour ça il faudrait déjà que les entreprises françaises valent quelque chose. Il faut se rendre à l’évidence, notre pays ressemble de plus en plus à un pays du tiers monde. Pardon... Non en réalité ça fait déjà un bon moment que c’est le cas mais il faut du temps pour voir la réalité en face. Les PME françaises ? Je pense que les étudiants tricheur auront aucun mal à s’en sortir dans ce cirque, j’ai même des raison de penser que plus ils sont menteur et tricheurs plus ils s’en sortiront. Je ne justifie pas mes paroles ce serait trop long mais j’ai constaté à de multiple reprise que le monde du travail en France c’est soit des entreprises étrangères, soit des incapables qui surfacture en se persuadant d’offrir un service de qualité, tout est système D, tout est en toc. La seule chose qui a l’air de qualité c’est la vitrine, le décor.


  • Pourquoi critiquez-vous l’école inclusive ?


  • Rennes 2 fait " étude de genre" ?
    C est quoi ça comme section ?

     

  • Punaise au moins a mon époque pour tricher fallait se casser la tête, fausse copie, sur la règle la gomme etc...

    On préparait un plan élaboré, on bossait dur pour tricher, fallait ruser... C’était toute une stratégie

    Maintenant il n’y a qu’à chercher sur Google et remplir le QCM au calme ! Franchement autant le donner l’exam ...


  • Bof, ils sont nuls sur un banc de la Fac, alors c’est pas le cul enfoncé sur le canapé de la maison que ça va les réveiller !


  • Oui c’est évident que ce sont les gamins et gamines d’origines européenes blondes ou rousses qui copient les maghrébines et les noirs à l’école LOL ! Ça explique pourquoi les blancs et les asiatiques émigrent en masse au Maghreb, au moyen-orient, au sous-continent indien et dans les pays noirs...(Sarcasme)
    La dystopie (((française))) ou quand l’antiracisme(racisme anti-blanc) étatique devient tellement grotesque que même un trisomique flairerait l’arnaque ! Sauf que dans la réalité actuelle, l’on assiste toujours à l’indifférence généralisée des masses de zombies que sont les français mais aussi la plupart des européens de l’Ouest !


  • L’école de la république, c’est l’école de la triche.
    Et la notion de mérite est une innovation humaniste
    Pour savoir ce qu’est une innovation, faudra se poser un peu devant les Ecritures (attention, c’est pas le titre d’un livre !).

     

    • C’est drôle parce que l’Allemagne, les USA, la Corée etc... sont aussi des républiques. Mais il n’y a que la France qui est pourrie jusqu’à l’os.
      Dans aucun pays du monde on ne pense que les études supérieures sont un "droit". Sauf en France.

      On appelle ça le "modèle social".


  • tout ca pour nous faire croire que ces diplomes ont une quelconque valeur...j’ai jamais eu ma licence j’avais été voir un concert d’eric clapton a dublin le jour des examens et pourtant je bosse comme si c’etait le cas personne ne verifie mon CV je peux mettre ce que je veux dessus

    ca c’est la vraie triche

    c’est celle qui gere le monde, celle des banques, celle des gouvernements


  • On comprend toutes les fautes de français que font tant de journalistes à la télé, à l’oral mais aussi à l’écrit encore qu"à l’écrit ils pourraient répondre faute de frappe mais à l’oral !! Pour parler un anglais aussi pourri, je me demande toujours s’ils ont suivi l’anglais obligatoire à l’école et quand ils ont décroché dans les études de cette langue... la France a décroché ? pas étonnant. Tout est fait pour réduire les français à néant, pourquoi croyez-vous que rien n’est fait contre le trafic de drogue, l’alcoolisme...réduire la conscience pour mieux contrôler les masses abruties... par une système qui soutient l’abêtissement.


  • En 1969, le classement de la France dans la production de brevet correspondait à la deuxième place juste derrière les USA, pour régresser lentement par la suite. Mais c’est François Mitterrand qui a vraiment donné le coup d’envoi de la débâcle…

    Vers la fin des années 80 le gouvernement socialiste a tordu le bras des chefs d’établissements et 30 % d’étudiants supplémentaires ont passé le seuil des écoles d’ingénieurs forcées d’ouvrir leur portes à des candidats directement expédiés chez Paul Emploi à la fin de leurs études sans passer (ou si peu) par la case travail.

    Fidèles à leurs habitudes, les entreprises françaises ont, bien sûr, profité du déséquilibre entre l’offre et la demande pour imposer à ces jeunes ingénieurs, et donc candidats chômeurs, des contrats déprimants et des salaires affligeants. Et cela d’autant plus facilement au fur et à mesure de la privatisation des entreprises nationalisées….

    Il s’en est suivi une relative désaffection pour les métiers de la recherche et de l’innovation…. et un déficit au niveau des exportations … en France... car beaucoup de candidats de valeur sont partis pour l’étranger tandis que les autres désertaient les métiers de la recherche en mécanique, électricité, électronique… j’en passe...

    La recherche fondamentale et la recherche appliquée sont donc logiquement aujourd’hui aux mains de nos vertueux voisins allemands qui au contraire, et depuis toujours, ont choisi de respecter les métiers du technique et des sciences appliquées qui ont d’ailleurs toujours garanti leur succès. La réussite allemande procède en grande partie de leur état d’esprit vertueux …

    Pendant que les allemands nous taillent des croupières sur tous les plans, les responsables de cette faillite française sont loin de tous ces problèmes… à l’abri de tout examen… protégé par cet entre-soi à la française, sophistiqué et suave, qui nous garanti l’admiration et l’étonnement dans le reste monde


  • #2465465
    le 18/05/2020 par Ouvrier a 12€50 horaire (avec 3 job)
    Les étudiants branleurs en liesse : ils ont triché massivement aux (...)

    C’est à quelle âge que l’on sort de la FAC et que l’on commence à travailler ?
    39/40 ans ?
    Ça va être dur pour avoir ses 43 annuités
    Pour peu et j’imagine que c’est le cas...1 ou 2 voir 3 ou 4 années sabbatique pour décompresser , de la dureté du travail a la FAC (lire, tourner des pages,écrire, remplir son cartable, courir jusqu’au resto U, se rouler des clopes pendant les blocages, faire des AG et manifester )
    Comment tu fais pour demander un crédit pour payer ta baraque,faire bouffer ta femme et tes 4 gosses , les nourrir, payer les impôts, les 2 voitures, les vacances ect... ????
    Comment tu fais ?
    Aaaaaah le métier d’ étudiant quel sacrifice
    Et dire que tous ces connards, peuvent glander ,parce-que des travailleurs comme moi, mes voisins, amis, collègues, payent des impôts
    Et ça ouvre sa gueule alors que ça n’a jamais tenu une truelle ni enfiler un bleu de travail qu’il pleuve qu’il vente ou qu’il fasse canicule
    Bande de peigne cul

     

    • Pour préserver la flamme du savoir qui nous permet de proposer à l’export ces quelques produits de haute technologie qui sont encore le fer de lance de notre économie, il faut des étudiants dans les universités et les écoles d’ingénieur. C’est comme ça.

      Cela ne sert à rien de jeter le bébé avec l’eau du bain. Je vous accorde que certains diplômes universitaires servent assez peu le rayonnement de la France. Je reconnais que dans la compétition qui s’est engagée, on a plus besoin de savants que d’intellectuels mais on aurait sans doute tort de sous-estimer les intellectuels. Dans leur majorité, les étudiants sont des gens extrêmement sérieux et honteusement sous payés lorsqu’ils arrivent sur le marché du travail. C’est pourtant de ces gens là que dépend notre avenir. En les maltraitants nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis.

      Les personnes qui sous-évaluent l’effort que représente un cycle de doctorant en mécanique ou en électricité, par exemple, le font soit par méconnaissance, soit par jalousie soit par calcul. Et certains employeurs avaricieux sont bien trop heureux de retrouver au sein de la population des relais d’opinion qui affaiblissent encore nos chercheurs dans leur demande de reconnaissance pécuniaire. Ce sont ces diplômés mal traités qui finissent par émigrer. Privées de cette ressource vitale nos entreprises soumises à la concurrence allemande perdent pied….de plus en plus vite...

      C’est dommage… Les allemands qui n’ont jamais commis cette erreur, font preuve aujourd’hui d’un dynamisme et d’une supériorité écrasante par rapport aux français. Et Angela a beau jeu de dicter sa conduite à Emmanuel qui est bien obligé d’acquiescer…. et de vous faire payer la note...


    • #2465845
      le 18/05/2020 par Ouvrier a 12€50 horaire (avec 3 job)
      Les étudiants branleurs en liesse : ils ont triché massivement aux (...)

      @nenaud
      Désolé... un étudiant ,ça étudie, ça va pas manifester , faire des AG et chier le travailleur, qui finance ses études, (par ses impôts) ,ça tague pas sa FAC, ça pète pas les amphithéâtres, ni le matériel, avec ses copains antifas de mes deux couilles
      Ça fait pas chier le peuple, celui qui bosse tous les matins, pour faire vivre ce pays de merde, qu’est devenue ma France
      Moi quand je vais bosser , je vais bosser, je vais pas avec mes collègues foutre le bordel, fumer des joints, pendant mon travail, parce-que c’est ma paye, qui finance mon crédit, ma voiture, les cours de mes gosses, leur nourriture, leurs soins, leurs vêtements, leurs loisirs, mes charges (impôts, assurances, électricité, eau, chauffage...) ...etc.....
      Je suis a mon compte et a coté, je bosse (j’arrive pas a me sortir un salaire, alors je bosse en plus a coté, pour faire vivre décemment, ma famille)
      Si mes impôts, vont a de tels guignols, a des migrants, a des énarques ,a ces cons de flics, qui ne nous protègent plus, mais nous verbalisent, a des assoces de branleurs, si mon pognons part dans des subventions, pour des journaux, des journalistes, qui me pissent de longue sur la tronche, derrière leurs camera, leurs journaux de merde, si mon fric finance des banquier, des banlieusards qui dealent du shit, brûlent des voitures, agressent les jeunes, si mon flouze part pour que des partis politiques d’enculés du FN a LFI, en passant par le MODEM, LR, NPA et toute cette clique de pédales de gauche comme de droite, un jour faudra pas s’étonner, si des travailleurs, pères de famille se mettent a péter un câble
      Donc que ces petits cons étudient au lieu de



      https://www.youtube.com/watch?v=d75...
      https://www.youtube.com/watch?v=Zpg...
      https://www.youtube.com/watch?time_...




      Que ces petits cons, ne nous fassent pas chier, la patience a des limites


    • @nenaud
      Chez les étudiants sérieux ,zéro antifa, branleur ou cas-soces
      Quand un jeune décide de travailler d’étudier, il subit en plus de ses profs de gauche, toutes ces petites gauchiasses de L’UNEF, SUD étudiant, FSE, des Antifas et leurs copains assistés, cas-soces des quartiers, mis là pour les chances pour la France (par idéologie ) et tous les petits punks fils de, bourgeois en crise de pré-adolescent de 28 piges
      Tu confonds tout camarade
      Le bosseur qui subit ces petits connards et ces petits connards qui ne feront rien de leur vie , qui iront en Fac jusqu’à 32 ans et sortiront pour se fouttre au chômage au RSA pour les plus pauvres et pour les petits bourgeois reprendront l’entreprise de papa ou seront pistonné par grand-papa
      Et enfin ceux venu pour bosser et que tout le monde fait chier (et qui sont en fait une minorité, si en plus tu enlèves ceux qui sont là mais n’ont pas le niveau )
      Nettoyons notre France du sol au plafond de la cave au grenier
      Force et honneur


  • Tricher au collège, pendant la scolarité obligatoire, je comprends, mais dans des études supérieures qu’on a choisies ?!


Commentaires suivants