Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Arménie adhère officiellement à l’Union économique eurasiatique

L’Arménie a apposé vendredi sa signature sur un traité en vertu duquel elle devient membre de l’Union économique eurasiatique émergente (UEE).

L’UEE qui comprend actuellement la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan sera officiellement lancé le 1er Janvier 2015 et aura, entre autres, un espace commun de douane et impliquera la libre circulation des biens, des services, des capitaux et du travail sur le territoire des pays membres.

Avant de signer le traité les fonctionnaires arméniens ont dit que des exemptions sur une gamme de produits avaient été accordés à Erevan et que progressivement, au fil des années, certains ajustements des droits de douane auront lieu sur les normes communes de l’UEE. Ils ont dit que la mesure va aider le pays à avoir des avantages, tout en évitant les pertes conditionnées par l’adhésion dans le bloc commercial dirigé par la Russie.

Participant au sommet du Conseil économique eurasien suprême à Minsk, au Bélarus, le Président Serge Sarkissian a exprimé l’espoir que, malgré les spécificités de l’adhésion de l’Arménie, à savoir l’absence d’une frontière commune avec les autres membres de l’Union, l’intégration de la nation du Caucase du Sud se révélera efficace, avec un maximum d’avantages pour elle-même et toutes les parties concernées.

Le chef de l’État arménien a reconnu que les négociations sur l’entrée du pays n’ont pas été faciles. Mais il a souligné qu’elles ont réussi à atteindre l’objectif en raison de « la volonté politique et le professionnalisme » des parties concernées.

L’une des questions qui a émergé au cours des pourparlers est à propos des frontières à l’intérieur desquelles l’Arménie entre dans l’Union.

En mai 2014, le président Nursultan Nazarbayev du Kazakhstan a soulevé la question de l’admission de l’Arménie à l’UEE dans ses frontières internationalement reconnues, c’est à dire sans le Haut-Karabagh. Cela a conduit à la spéculation que des postes douaniers devraient être installés à la frontière arménienne du Haut-Karabagh. Dans leurs déclarations publiques, les responsables arméniens ont exclu un tel scénario.

S’exprimant lors du sommet de Minsk Nursultan Nazarbaïev a à de nouveau évoqué la question, disant qu’il n’y avait pas d’obstacle à l’entrée de l’Arménie dans l’UEE.

Parmi les participants à la réunion présidée par le président biélorusse Alexandre Loukachenko figurait également le président russe Vladimir Poutine.

Au sommet le Kirghizistan a également exprimé l’espoir de terminer son processus d’adhésion au moment où l’UEE serait officiellement lancé.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.