Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

Pour survivre, Macron prend des risques...

L’Élysée est disposé à accréditer les médias publics russes Sputnik et RT France, d’après un conseiller du président Emmanuel Macron. La décision mettrait fin à des relations houleuses depuis la campagne présidentielle de 2017.

 

Un conseiller du président de la République a déclaré ce 13 novembre, selon l’agence Reuters, que Sputnik et RT France pourront être accrédités à l’Élysée. « Je suis assez favorable à ce qu’on fasse en effet tomber cet interdit, de fait les deux médias ont été accrédités le 11 novembre pour la première fois », a déclaré ce conseiller, toujours selon Reuters. Contacté par RT France, le service presse de l’Élysée a confirmé l’information.

« À ma connaissance, le fait que RT France comme Sputnik décident de se faire les vecteurs d’une campagne de désinformation visant le candidat Macron, ça, ça n’a jamais été purgé », a-t-il poursuivi. De fait, RT France n’a jamais relayé de fausse information sur Emmanuel Macron. Et le conseiller d’estimer, en inversant – exprès ? – le dicton : « Ma foi, je préfère guérir que prévenir, en l’occurrence et donc on verra comment ils se comportent au fur et à mesure que les accréditations [seront accordées]. »

La Présidente de RT France, Xenia Fedorova, s’est félicitée de la nouvelle. « Nous sommes heureux de pouvoir enfin couvrir les événements et les conférences de presse de l’Élysée. Nous avons toujours dit et répété qu’il n’y avait absolument aucun motif valable à cette mise à l’écart de notre média et de nos journalistes, et qu’on ne nous a jamais expliqué clairement pourquoi on refusait de nous accréditer », a-t-elle déclaré. « Comme ils l’ont fait jusqu’à maintenant, nos conseillers juridiques continueront de suivre tous les commentaires ou déclarations diffamatoires accusant RT France de relayer de fausses informations », a-t-elle toutefois souligné.

 

 

En visite à Paris pour la commémoration de l’Armistice, le président russe Vladimir Poutine avait condamné le traitement réservé par l’Élysée à RT France.

Le chef de l’État russe avait regretté la « constitution de listes d’autorisations d’accès », qui sépareraient les médias que le pouvoir juge « bons » de ceux qui « seraient mauvais ». « À mon avis, cela va à l’encontre et n’a rien à voir avec la démocratie et est inacceptable », s’est insurgé Vladimir Poutine, notant en outre, non sans ironie, que les pays occidentaux avaient « toujours dit que l’un des principes essentiels de la démocratie était la liberté de diffusion de l’information ».

 

 

En outre, Vladimir Poutine a souhaité que la France et les autres pays respectent le principe consistant à octroyer à leurs citoyens la liberté de faire leur choix parmi différentes sources d’information et de se faire leur propre opinion. « Si l’on n’est pas d’accord avec quelque chose, il faut présenter un point de vue opposé, donnant aux spectateurs, aux auditeurs, aux utilisateurs d’internet la possibilité d’y voir clair par eux-mêmes, de décider où est la vérité et où cette vérité est déformée. C’est le chemin à prendre, à mon avis », avait-il fait valoir.

Jérémie Assous, avocat de RT France, a quant à lui tenu à rappeler que « depuis que RT diffuse (...), il n’y a jamais eu une fausse nouvelle diffusée (...) contrairement à ce que ne cessent de dire un certain nombre de personnes et particulièrement monsieur Benjamin Griveaux. »

 

 

Une inimitié de longue date du camp Macron vis-à-vis de RT

Le 22 octobre dernier, lors d’une interview, Benjamin Griveaux avait justifié les différents refus d’accréditation à l’Élysée opposés à RT France, accusant le groupe de presse public russe de faire de la « propagande payée par un État étranger ». Il est néanmoins à noter que ce 11 novembre 2018, pour sa couverture des commémorations du centenaire de la fin de la Grande Guerre, la journaliste de RT France Vera Gaufman a été autorisée à accéder à la cour de l’Élysée (mais non, convient-il de le préciser, au palais présidentiel proprement dit).

L’accréditation de RT France et de Sputnik à l’Élysée constituerait un revirement majeur à l’égard des deux groupes de média étatiques russes. Dès la campagne présidentielle de 2017, les équipes d’En Marche ! avaient accusé RT de diffuser des « fake news », sans apporter de preuves à l’appui de ces graves allégations.

La question de RT France avait été évoquée en mai 2017 lors du premier tête-à-tête à Versailles entre Emmanuel Macron et le président russe. Le Président de la République avait alors fustigé, devant son homologue russe, l’attitude de Russia Today et de Sputnik, les qualifiant d’« organes d’influence » à l’origine de « contre-vérités infamantes ».

Toutefois, en mars dernier, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et du ministre de l’Action publique Mounir Mahjoubi admettait que RT ne relayait pas de « fake news » – contrairement à ce qu’avait affirmé jusqu’alors le camp macronien – mais que son « état d’esprit » dérangeait.

 

 

Le 4 septembre dernier, un rapport présenté à la ministre des Armées épinglait les « manipulations de l’information ». En 214 pages, les experts évoquaient les dangers que représentent la propagande des groupes djihadistes comme Daech, ainsi que l’influence grandissante de la Chine. Mais l’écrasante majorité du texte est consacrée, sans grande surprise à la Russie, bête noire des services de renseignement et des gouvernements occidentaux.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2081438

    Tiens, l’Elysée chercherait il à nous faire croire qu’il fait un pas dans le sens de la liberté d’information ? A suivre …..

     

    Répondre à ce message

  • #2081589
    Le 14 novembre à 22:43 par anonyme
    L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

    Sputnik vient de publier sur YouTube une vidéo pro-vaccins.
    Donc fuir un lobby, pour en embrasser d’autres, est-ce une évolution positive dans un sens ou dans l’autre ? Ça dépend pour qui et pour quoi, mais il me semble que les français n’y ont pas grand intérêt dans ces conditions.

     

    Répondre à ce message

  • #2081598

    Propagande payée par un Etat étranger... Ça fait sourire quand on sait comment les Etats-Unis ont investi les médias et la culture en France dès le lendemain de la guerre.
    Après la guerre, l’accord Blum-Byrnes (poussé par Monnet) échangeait un prêt de 650 millions de dollars à la France contre un abaissement significatif des droits de douane français, des importations de produits américains déterminés et... la distribution en exclusivité trois semaines sur quatre des films américains, ce qui impliquait une limitation de la production cinématographique française. Ce fut le début d’une "colonisation culturelle" qui a imposé une lecture atlantiste de l’histoire et l’ « american way of life »...]
    (d’après "l’ami américain" d’Eric Branca)

     

    Répondre à ce message

  • #2081666
    Le 15 novembre à 07:00 par awrassi
    L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

    Si vous croyez que RT et Spoutnik sont des organes de presse indépendants et humanistes, c’est que vous êtes de très beaux pigeons ! Ils sont aussi sionisés que les autres merdias ... Les véritables dissidents sont ceux dont Attali, BHL, Crif, Sos racisme, etc. veulent la tête : Alain Soral, Dieudonné et consorts.

     

    Répondre à ce message

    • #2081743
      Le 15 novembre à 11:12 par herbert
      L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

      Telespectateur régulier de RT ( seule chaîne selon non vomitive ) je suis forcé de constater que depuis quelques mois cette chaîne se normalise si on peut dire et fait sa part de plus en plus large aux agents du système ; sous les pressions et chantage bien sûr :pas le choix ; ça permet quand même à RT de continuer à véhiculer une vraie information , le reste est à zapper (agents de la pleurniche , atlantistes , sociologues socialo-sioniste , syndicalistes du système . . .)

       
    • #2081756

      pas faux mais il est vrai que l’information y est dite autrement

       
    • #2090219
      Le 29 novembre à 10:48 par Michelly58
      L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

      RT a des intervenants très pertinent que n’on pas les autres chaînes, de plus Soral a déjà été interviewé par RT. Vous ne pouvez pas dire que c’est une chaîne alignée.

       
  • #2081687
    Le 15 novembre à 08:53 par GERARD R.
    L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

    Pour être accrédités plus vite, RT et Sputnik, doivent faire preuve d’imagination. Comme... je ne sais pas moi... ouvrir leur actionnariat à une communauté... hyper organisée ? Non ? J’essaye juste d’aider, hein !

     

    Répondre à ce message

  • #2081688
    Le 15 novembre à 09:00 par anonyme
    L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

    Alors que les " médias " de propagande à la solde de milliardaires mondialistes foisonnent dans le PAF il est plus que malvenu de donner des leçons de liberté et de probité au reste du monde ! L’incohérence des décisions des représentants de commerce ,auto-proclamés hommes et femmes politiques) mis en place par le système ( système qui visiblement n’assume pas le service après vente ) cette incohérence laisse pantois , en effet soit RT et Sputnik ont commis les crimes horribles dont les accusent le président et ses sbires à travers leurs agences de fake-news et dans ce cas ils faut les interdire , soit tout cela n’est qu’invention politico-mediatique à usage interne et dans ce cas il faut arrêter de diaboliser ceux qui refusent de rentrer dans le moule des architectes du decervelage qu’est devenue la quasi-totalité de la presse française !

     

    Répondre à ce message

  • #2081729

    "Dans quelques années, la France deviendra la colonie de ses ex-colonies".
    Vladimir Poutine

    Que la France puisse rester blanche est le plus grand cauchemar de la république.
    Monsieur Poutine constitue un danger pour l’UE des banquiers cosmopolites. CQFD

     

    Répondre à ce message

  • #2081733
    Le 15 novembre à 10:57 par Listo59
    L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

    Le problème de RT est qu’ils sortent des articles qui critiquent Israël, exemple :
    https://francais.rt.com/internation...
    https://francais.rt.com/internation...

    C’est pour ça qu’ils sont blacklistés, donc la question est : est-ce que Israël sera toujours critiqué ?

     

    Répondre à ce message

  • #2090152
    Le 29 novembre à 08:40 par Michelly58
    L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

    Là je le trouve de mauvaise fois Assous, on ne peut pas mettre Russia Today et les incivilités d’Accosta dans le même sac. Accosta avait finit son temps de parole et s’en est pris à la porte parole de la Maison Blanche. RT a été injustement exclu de l’Élysée sous de fausses accusatoires, en tout cas si Macron a accrédité RT et Sputnik c’est qu’il sait qu’il va perdre voir même être contraint à la démission.

     

    Répondre à ce message

  • #2090153
    Le 29 novembre à 08:40 par Michelly58
    L’Élysée se dit prêt à accréditer RT France et Sputnik

    Là je le trouve de mauvaise fois Assous, on ne peut pas mettre Russia Today et les incivilités d’Accosta dans le même sac. Accosta avait finit son temps de parole et s’en est pris à la porte parole de la Maison Blanche. RT a été injustement exclu de l’Élysée sous de fausses accusatoires, en tout cas si Macron a accrédité RT et Sputnik c’est qu’il sait qu’il va perdre voir même être contraint à la démission.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents