Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Europe face à l’immigration massive

Entretien avec Dominique Baettig – Propos recueillis pour E&R par Alimuddin Usmani

L’immigration massive vers l’Europe suscite une inquiétude croissante auprès des populations européennes. Dominique Baettig fait partie de ces personnalités comme Jean-Marie Le Pen ou Alain Soral qui mettent en garde depuis de nombreuses années face à cette politique migratoire incontrôlée et qui est imposée par le haut.

 

Dominique Baettig, des milliers de migrants, africains pour la plupart, affluent chaque jour en Europe par la Méditerranée. Cette situation vous évoque-t-elle celle du roman de Jean Raspail, Le Camp des saints, qui décrit les conséquences d’une immigration massive sur la civilisation occidentale ?

Oui bien sûr…Ce livre culte dessinait il y a fort longtemps, alors que l’immigration était encore relativement « retenue », la vague apocalyptique, déferlante, d’une masse de crève-la-faim qui s’emparaient de bateaux pour se déverser, presque sans résistance, sur une France en déclin démographique, sans capacité de résistance politique, culturelle, morale, civique ou militaire. J’avoue ne pas me souvenir de la fin, sûrement tragique, de ce roman d’anticipation. Peu importe d’ailleurs car ce récit qui évoque l’Apocalypse de Saint-Jean, est prophétique et pédagogique. Il avait aussi le mérite de montrer la pathétique résignation du politique, de la culpabilité psalmodiée de façon masochique par toute la classe bien-pensante de gauche qui a imposé ses valeurs multiculturelles, la religion de la supériorité de l’Autre (avec un grand A), totalitaire, avec la bénédiction de la droite économique et financière qui se rabattait pragmatiquement sur la gestion, abandonnant complètement les valeurs culturelles et civilisationnelles à leurs adversaires. Jean Raspail voyait dans cette déferlante subversive la fin « physique » de la civilisation européenne, caucasienne, chrétienne, traditionnelle, héroïque, inventive, industrielle, patriarcale. Balayée par une masse informe de « barbares », un nuage de sauterelles à haute fécondité et fort appétit.

On peut aujourd’hui se poser la question si la civilisation européenne ne s’est pas plutôt écroulée de l’intérieur, sous le travail des forces libérales qui visent à développer exclusivement un individualisme, de type droits de l’Homme (avec un grand H) qui isole chacun dans un Grand Marché (avec un grand M) de liquéfaction des identités, des rôles, des cultures, des frontières… La citadelle envahie s’effondre car ses fondations sont minées, sa démographie faible, son courage chancelant, sa bonne conscience gangrenée par la peur de discriminer, la repentance, le « plus jamais ça »…

Et quelles valeurs de civilisation méritent-elles d’être défendues : la laïcité, le show business, l’agriculture industrielle, la théorie du genre, la privatisation des tâches de l’Etat confiées à des multinationales, l’Église conciliaire, la libre circulation des biens, des capitaux et des personnes ? Sûrement pas.

 

La plupart des migrants sont des hommes jeunes qui ont amassé quelques milliers d’euros pour une traversée périlleuse. Ils ne font pas partie des plus pauvres et des plus démunis. Il faut également admettre qu’un certain courage est nécessaire pour affronter ce périple. Ces forces vives, qui ont souvent du mal à s’adapter au marché du travail européen, ne risquent-elles pas de faire défaut à l’Afrique ?  

Votre analyse est juste et pertinente. Au-delà de la prévision apocalyptique et tragique, du récit humanitaire du marketing du business de la migration imposée (par les mafias, le clientélisme politique, le mondialisme qui utilise une stratégie du chaos), il est utile de déconstruire ce projet en l’analysant de manière rationnelle.

Effectivement, les migrants qui arrivent aujourd’hui de l’Afrique subsaharienne, d’Érythrée, de Syrie, d’Irak en transitant par les zones de non-droit que sont devenus la Libye, l’État islamique, le Nigéria, le Mali, ne sont pas de misérables affamés. Ce sont effectivement des hommes jeunes, capables d’avoir récolté des milliers d’euros pour acheter les passeurs ou de travailler en chemin pour récolter des fonds. Il est intéressant de constater que ces zones de passages mafieuses passent par des zones de non-droit qui servent aussi de route au trafic de cocaïne, qui corrompt et démonte les économies locales. L’analyse des économies parallèles, drogues, immigration illégale, marché noir, corruption est passionnante. Le légal et l’illégal finissent par se rejoindre et se compléter dans une subversion totale et réussie de l’État de droit.

La lecture du livre de Roberto Saviano, Extra pure, chez Gallimard, est un questionnement passionnant sur la dissolution ultime des différences entre le légal et l’illégal, au service de groupes puissants multi et transnationaux. La migration illégale (et toujours tolérée au bout du compte) est la poursuite de la dynamique de l’esclavage au service de l’économie. Soyez-en persuadé, si l’immigration massive et illégale posait problème à l’économie financiarisée et multinationale, des obstacles auraient été posés depuis longtemps. Aujourd’hui les esclaves paient pour venir, chargent des passeurs mafieux du transport, les garde-côtes italiens ou grecs de l’accueil et du service après-vente, les pays riches européens du centre et du nord devenant les payeurs du loyer et de l’aide sociale, les garants de l’accès au supermarché et à la société de consommation. Une propagande larmoyante et culpabilisatrice (sur le thème de « la barque n’est pas pleine ! ») raconte des histoires de miséreux sur des bateaux pourris qui s’échouent sur la côte italienne et qu’il faut sauver. Or le naufrage final est prévu dans le scénario pour forcer au sauvetage. Les trafiquants préviennent même les autorités. Les autorités faillies (car dépossédées de leur souveraineté et de leur droit de contrôler leurs frontières) des États membres de l’Union européenne sont contraintes à se répartir, selon le PIB bien sûr, les victimes consentantes de ces pratiques abjectes.

La collusion entre les autorités européennes, la gauche de la pleurniche, les voyous des économies parallèles (ainsi que ceux de l’économie officielle qui légalisent finalement) et les passeurs est totale, hollywoodisée et impérative. C’est une stratégie du choc, du chaos, qui communique le sentiment d’impuissance et le désarroi, le démontage des souverainetés, prépare le monde de l’économie globalisée au service d’une petite aristocratie supranationale. En l’occurrence le scénario du Camp des saints est devenu, entre les mains de réseaux politico-mafieux relayés par les médias (les Maîtres du Discours), une arme de destruction et de résignation massive.

D’un autre côté il est choquant de voir des forces de travail manquer à l’Afrique, qui a des potentialités de développement énormes. Mais peut-être qu’il s’agit aussi de créer du chaos là-bas pour laisser se développer l’économie de pillage mondiale. La remigration dans une perspective de développement local éthique ou la responsabilisation des peuples pour reprendre leur destin en main seront plus utiles que les scénarios catastrophiques. La collaboration avec les forces vives et critiques du Système (patriotisme économique et enracinement en Afrique) est une piste incontournable. Psychologiquement, celui qui émigre et échoue (le plus grand nombre actuellement) doit revenir au pays pour se ré-enraciner et s’épanouir dans sa culture, soutenir sa famille sur place. Et celui qui a réussi doit revenir mettre à disposition ses compétences. Autrement les générations suivantes risquent de payer le prix fort des déstructurations sociales et culturelles (addictions, psychoses, troubles de personnalité, troubles dissociatifs comme le démontre l’ethnopsychiatrie).

 

L’ancien président tchèque Václav Klaus estime que seules les individualités souhaitent se défendre en Europe face à l’immigration, contrairement aux élites qui sont, selon lui, des adeptes convaincus du multiculturalisme et du cosmopolitismei. Partagez-vous ce constat ?

La classe politique dominante, transnationale, nomade, cosmopolite vit très bien au-dessus de la mêlée, sans être confrontée directement à la concurrence ou aux incivilités des illégaux, en vivant dans sa bulle de résidences protégées. Ceci dit je pense, comme la psychiatrie, qui s’est intéressé aux psychotraumatismes et aux troubles de l’identité, qu’il n’est pas vraiment possible de vivre dans un monde multiculturel, au risque de perdre ses repères en étant confronté à une mosaïque de possibilités d’identifications ou d’adaptations à l’environnement. D’ailleurs le multiculturalisme est prôné, voire imposé par ceux qui ont très souvent un ancrage identitaire fort et structuré, mais dans la discrétion de la sphère privée.

 

Les anciens pays communistes sont jusqu’à présent relativement épargnés par l’immigration extra-européenne. On voit très peu d’immigrés dans les rues de Prague, de Varsovie ou de Tallinn tandis que les rues de Londres, de Bruxelles ou d’Amsterdam font état d’une présence massive de ces mêmes immigrés. Si l’on considère que l’immigration a été imposée au peuple de A à Z, les anciens pays communistes ne respectaient-ils pas en réalité de meilleure manière la volonté populaire ?

Sans doute. Les citoyens des pays qui ont vécu le communisme ou le modèle soviétique n’ont pas eu le problème de se soumettre aux valeurs sociétales de la gauche comme l’artificiel antiracisme ou la quasi religieuse lutte contre la stigmatisation. Ces sociétés s’enracinaient dans la lutte contre les inégalités sociales et les valeurs communautaires de mérite fortes. Certaines valeurs traditionnelles (à l’exception de l’écologie et du respect de la nature), comme la hiérarchie au mérite, l’héroïsme du travail, la défense de la patrie socialiste, le respect de l’armée, l’engagement pour le bien commun, l’ont emporté sur les valeurs bourgeoises libertaires (mariage pour tous, théorie du genre, droit à l’avortement de confort psychosocial). Le socialisme devait se réaliser partout, dans chaque patrie, et il n’était pas imaginable d’organiser une migration paternaliste avec la connotation de mépris pour les nations en lutte du tiers monde. C’était l’Internationale, pas le Grand Remplacement pour les seuls avantages de l’oligarchie mondialiste et de l’Économie de Marché.

 

La Suède a reçu plus de 80 000 demandes d’asile l’année dernière, un chiffre très élevé pour une population de moins de dix millions d’habitants. Un remplacement de population est-il à l’œuvre dans ce pays ?

Les sociétés d’État-providence du nord de l’Europe, marquées par la culture protestante et démocratique solidaire, sont particulièrement la cible de la stratégie du chaos. Les blonds aux yeux bleus sont la cible de fantasmes de certains, qui voudraient gommer ces individus libres et enracinés aussi dans une mémoire païenne et égalitaire, intolérable pour l’idéologie du Grand Marché.

 

La Commission européenne souhaite imposer des quotas de réfugiés aux pays de l’Union européenne. Quelles pourraient être, selon-vous, les conséquences d’une telle mesure ?

Ne pas régler le problème des effets collatéraux pervers des guerres de l’Empire en refilant la patate chaude aux autres membres de l’Union européenne selon des quotas est absurde. Cela augmentera la résistance des peuples et nations historiques à Bruxelles, stimulera l’économie à court terme d’une fausse croissance et finira par démanteler les acquis sociaux, les retraites, et les institutions démocratiques.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1200676
    le 05/06/2015 par Je suis siné
    L’Europe face à l’immigration massive

    Il faudrait leur dire que le pognon est dans la colonie israhellienne... En plus connaissant la bonté des israhellchiens ils sont prêts pour les accueillir, non ?


  • #1200683

    Ca va zouker moi qui met des milliers d euros de cotés pour me casser à la campagne.
    Mais en même temps c’est laisser une place vacante à ses putes.

    "Mais peut-être qu’il s’agit aussi de créer du chaos là-bas pour laisser se développer l’économie de pillage mondiale" Exact et peut on s’appeller africain quand on laisse faire ça ?? criquet du mondialisme point !

    Souvent un ancrage identitaire fort et structuré, mais dans la discrétion de la sphère privée. Qui est pointé ?

    Quelles réactions : tags directs aux affiches candidats système UMPS, cassage de rétro direct à toutes mercos suspectées de gauche avec crevage des pneus en plus ça fait bosser Michelin, la vie impossible enfin possible pour tous un vrai programme partageux de gauche :)
    L’emmerdement c’est maintenant !

     

  • #1200695

    quelqu’un a t’il la réponse sur le fait que ces dernière années soudainement l’eldorado est désigné en la suède ?

    outre je veut bien l’accepter ses conditions, ce n’est pourtant pas le seul pays d’Europe du nord a être intéressant pour migrer donc pourquoi ?
    tout semble avoir été designé en haut lieu

     

    • #1201089

      c’est signalé en fin d’article, cette particularité doit être détruite et comme la porte a été ouverte haro !
      de plus la maçonnerie est forte surtout en Suède qui est dans la zone euro.

      d’ailleurs si la Suisse rentrait dans la zone, je donne peu de sa peau à 10 15 ans, à éradiquer aussi


    • #1201383

      merci ! nul doute que l’opinion des suédois de souches va vite s’inverser,
      entre un nordique au yeux bleu et un subsaharien quel lien ou passé commun qui explique cela ? aucun !


    • #1201396
      le 06/06/2015 par goguenard
      L’Europe face à l’immigration massive

      La Suède connait surtout un coup d’état "légal", en gros la coalition UMPS contre FN (prévu et annoncé par Ratier pour la France, avec une coalition large de droite sociale autour de Juppé).

      Quand à l’immigration là bas, elle déclenche des émeutes (voir l’analyse de Soral), et elle a fait monter de manière vertigineuse le nombre de viols, statistiques "officielles" à l’appui.

      Il faut se méfier des miroirs aux alouettes, avant la crise économique, l’Irlande était présentée comme l’Eldorado ultime.


    • #1202043

      Bonjour,
      Oskar Freysinger avait dit que la France était foutue... moi quand je vois la composition de l’équipe nationale de foot helvétique....je dirais que c’est son pays qui est mal en point...

      Pour en revenir à la Suède.... la dernière partie de l’interview est terrifiante. Je pense que l’élite prend un malin plaisir à détruire le peuple scandinave via le métissage et nargue le monde en diffusant une série caricaturale comme "Viking". Il est certain que c’est une "extermination soft d’un peuple". Après la raison, on la sait tous ici....

      Je trouve que c’est beau peuple, avec des spécificités physiques qu’on ne trouve pas ailleurs. J’aime la diversité et l’amitié entre les peuples.


  • #1200810
    le 05/06/2015 par la pythie
    L’Europe face à l’immigration massive

    la personne interviewée oublie que le capitalisme étant un système en faillite quasi permanente, celui-ci est contraint de trouver des solutions telles que la baisse des salaires par la venue de millions d’immigrés ! l’on ne peut voir les choses que de deux manières : si l’on est capitaliste, alors accueillir des immigrés et ouvrir les frontières est logique et souhaitable ; sinon, il faut oeuvrer à la chute du capitalisme lui-même...et là, seule solution : attendre que le système crève de l’intérieur, de ses propres contradictions : car seul le capitalisme peut détruire le capitalisme...

     

    • #1201947

      Je ne pense pas que l’immigration soit nécessaire au capitalisme, parce qu’il existe des pays capitalistes sans immigration, et parce qu’une politique nataliste suffit à la croissance naturelle. Je pense que la politique d’immigration est plus idéologique et qu’elle vise en réalité la dissolution des nations.

      L’idée d’attente de la chute du capitalisme sous le poids de ses contradictions internes est une idée fausse qui ne tient pas compte de l’histoire cyclique des crises du capitalisme, de ses mutations, et de ses rebonds systématiques. C’est une erreur funeste commise par les communistes depuis Marx.


    • #1202281
      le 07/06/2015 par Jean-Philippe
      L’Europe face à l’immigration massive

      @Titus.

      Bien vu ! Effectivement le capitalisme n’a pas besoin de l’immigration pour survivre. L’ultra-libéralisme, par contre oui.


    • #1207804
      le 14/06/2015 par Wallersteinite
      L’Europe face à l’immigration massive

      @Titus

      Faux...en tous cas actuellement, post-industrie et non à l’époque des chasseurs-ceuilleurs, ce que tu avances est faux...
      Un système fermé ou les ressources ne sont pas infinies et ou les moyens de production ne changent pas assez ou ne peuvent pas changer assez et assez rapidement...
      ...Le schmilblick doit trouver de nouvelles ressources internes au système (humains/labeur)...sorte de cannibalisme...auto consommation...

      Les cycles changent un peu la donne ou les donnes mais sur la longue-durée, pas assez...

      L’immigration de la périphérie au centre est obligatoire pour freiner le changement qui lui même cause ou causerait bcp de problèmes si révolutionnaire (changement rapide, plus rapide que l’évolution des moyens de production)....

      L’idéologie, tout comme la culture, les traditions etc...vient du mode de production et non le contraire. Cela est facilement vérifiable en regardant l’histoire du monde sur la longue-durée encore...

      Ta définition du mot Capitalisme est fausse. Celle de pythie l’est aussi mais moins que la tienne. Il faut penser le capitalisme comme le besoin de consommation de ressources et les façons dont celles-ci sont consommée...Il faut concevoir et comprendre que la vie consomme forcément...pour faire court qu’il y a du bien et du mal dans tout...que la lumière suit la pénombre...

      Alors tu pourras commencer à chercher des moyens de freiner l’inévitable...comme un chercheur en médecine ferait pour faire durer la vie de l’être... :-)


    • #1208273

      Ta définition du mot Capitalisme est fausse.




      Je n’ai pas défini le mot capitalisme !


  • #1200843
    le 05/06/2015 par message1
    L’Europe face à l’immigration massive

    Il faut parler du rôle fondamental des remittances ( les fonds que les immigrés vont envoyer dans leur familles) :

    - ces fonds maintiennent les pays de départ dans une situation de dépendance et de soumission philosophique.
    - plus personne ne veut travailler car c’est tellement plus facile d’attendre l’argent des immigrés
    - donc les pays de départ sont maintenus dans le sous developement à cause de ces fonds.

    Si les pays d’Europe taxaient ces fonds, l’immigration s’arrêterait en 2 jours.

     

    • #1201092

      disons que Western Union prend des comissions abracadrabrante, donc c’est le vers dans la pomme mais pas une logique de taxe qui s’argumenterait facilement : "cet argent ne servant pas l’économie national, bing taxe"
      si le contre-argument était "il est injuste de taxer cet argent en destination de la pauvre afrique"
      ben répondre : aléat morale de la verrue car ça bosse plus la-bas et si vous vous inquiétez du développement de l’Afrique ne serait il pas le moment d’en discuter sérieusement plutot que de faire dans le chantage affectif qui ne doit pas faire parti du politique


    • #1201385

      De plus quand vous dites cela au concerné la mauvaise foi les poussent a dire "vous nous devaient bien ça !"
      que je sache les français sous les colonies ne profitaient pas des largesses ni du soleil des colonies
      par contre les élites de l’époque sont les mêmes héritière actuellement
      aujourd’hui on assiste a un procédé inverse de néo-colonisation et le pire on ne doit rien dire


    • #1201911

      @ras
      Evidemment qu’on ne doit rien dire. Tout processus de colonisation est justifié par un quelconque motif bidon servant à cacher l’avidité des colons.
      La bien-pensance sert toujours à justifier les pires projets. Voilà comment des drames à grande échelle arrivent.
      La bêtise, le déni de réalité, l’inversion des valeurs, voilà ce qui permet l’actuelle néo-colonisation.
      Et dans un siècle les historiens constateront toute l’étendu de ce phénomène voulu par les uns, mais ignoré et subit par les autres.


  • #1200874
    le 05/06/2015 par pinpin43
    L’Europe face à l’immigration massive

    Ces clandestins qui débarquent en masse font les affaires du patronat européen, ça leurs fera de la main d’oeuvre docile bon marché et corvéable à merci !! Les hommes travailleront sur les chantiers et les femmes s’occuperont des ménages et des enfants de la classe dirigeante ,comme à l’époque de l’esclavage aux States !!


  • #1200923

    Personne ne parle du Franc CFA ça serait bien de commencer par se débarrasser de ce poison qui empêche tout décollage économique de l’afrique (pas toute l’afrique n’est concerné fort heureusement)

     

    • #1200975

      Oui tu as raison. Le franc CFA est la plaie de la somalie notamment, d’où viennent beaucoup des immigrés récents. ..Et les suédois méritent les vagues massives car ce sont des colons épouvantables qui payent à coup de triques et de francs CFA. ..Et qui pillent l Afrique et ses richesses.
      Fondamentalement on en revient toujours à une responsabilité française et ou europeene de la pauvreté en Afrique. Si il y a une responsabilité eventuellement dites qu elle est Mondiale (En réalité elle est surtout américaine et désormais chinoise car ces pays tiennent les rennes)...Mais en realite
      la responsabilité est africaine. Et la politique de natalité (ou plutot son avsence) est le plus gros fléau actuel. Si les pays ne peuvent pas se contrôler démographiquement C est meme pas la peine de rêver à un avenir meilleur. Toujours cette irresponsabilité infantile . l Afrique est pas sorti de l auberge...


    • #1201136
      le 06/06/2015 par Jojo l’Afreux
      L’Europe face à l’immigration massive

      J’ai appris un truc fou en regardant mes le dessous des cartes aujourd’hui : sur la décennie 2000-2010, la Chine a acheté 6% des terres agricoles qui se sont vendus en Afrique (parce qu’elle n’est pas autonome du point de vu terres arables), les Etats-Unis ont acheté 26% de la superficie qui s’est vendu... la Chine a payé en bien et en service (construction), les américains ont payé en billet de monopoly issu des quantative easing.
      Ce qui caractérise les pays de la zone CFA, c’est la stabilité comparé à ce qui s’est passé dans les pays hors zone depuis les indépendances. Ce n’est pas notre faute si le Sahel est la région pauvre de l’Afrique, c’était déjà comme ça avant qu’on vienne, on ne contrôle pas le climat.
      En Cote d’Ivoire, pays le plus riche de la zone, l’économie se portait bien pendant la période Félix Houphouët-Boigny, dictateur pro-français, que le pays a accueilli des travailleurs du Burkina, du Mali, de Guinée et des réfugiés du Libéria (pendant la guerre civile à 1 million de mort déclénché par qui on sait) au point qu’ils forment 25% de la population (comme les étrangers de la Suisse). Après la chute de l’URSS, le dictateur est mort et les Américains ont commencé à lorgner sur la zone d’influence Françafricaine. Ils ont diligenté une attaque spéculative contre le cacao, principale richesse Ivoirienne, et la France a du, moyennant chantage à l’aide au développement, faire pression sur l’ensemble des pays de la zone pour dévaluer le CFA et atténuer les pertes des Ivoiriens sur un produit vendu en dollar. Ça n’a pas suffit, il a fallu licencier dans l’agriculture et c’est alors que le concept d’Ivoirité est né (les Burkinabés volent notre travail). Le concept d’Ivoirité (qui nie l’appartenance à la nation de 30% de la population, Ivoirien d’avant l’indépendance ou d’après) a lui-même débouché sur un état de guerre civile larvée pendant la décennie 2000, lié au chômage et à l’insécurité induite puis par le coup d’état de Bagbo et une guerre ouverte. Alors vous pouvez accuser le Franc CFA et la volonté supposé de Bagbo d’en sortir, mais pour le cas particulier de la Cote d’Ivoire, le problème vient du fait que les Américains se sont arrogé le droit de contrôler le prix de toutes les denrées alimentaires du monde, y compris celles qu’ils ne produisent pas (le cacao est de plus en plus consommé dans le monde et la production stagne parce que les cours sont à la baisse depuis 25 ans, le prix de chocolat aussi à augmenté pour le consommateur final).


  • #1201182
    le 06/06/2015 par Agricola
    L’Europe face à l’immigration massive

    Les scandinaves sont très perméables à toutes les nouvelles idéologies comme la théorie du genre. Ce sont des sociétés qui ont toujours eu un statut très haut de de la femme et dans un occident qui en rajoute une couche avec la féminisation intempestive de nos temps, ces pays sont en train de vivre une dévirilisation morbide qui met en jeu leur propre existence en tant que peuple.


  • #1201236

    Tant qu’il y aura de l’ingérence dans les ‘pays du sud’ par ‘les pays du nord’ il faut s’attendre à ce que la situation s’empire. Quant aux politiciens qui combattent cette immigration, sauvage il faut le dire, comme le FN et autres, ils doivent d’abord avec honnêteté attaquer et détruire le corporatisme et le banquisme qui sont la gangrène d’une nation digne de ce nom. Il faut après-ca arrêter de violer la souveraineté de ces peuples qui ne demandent que de disposer d’eux-mêmes (lire et relire la Chartre des Nations Unis jusqu’à que ça rentre dans la cabeza) et les laisser changer leur systèmes politiques afin de développer leur économies, et de ne plus les emmerder par les invasions militaires, les changements de régimes et par le terrorisme économiques comme les sanctions criminelles et le chantage. Ces points importants ne figurent nullement dans cet article, quant aux politiciens nationalistes ils gardent lâchement leurs becs clos.

    Mamadou m’a dit, Mamadou m’a dit : "On a pressé le citron, on peut jeter la peau." Mamadou m’a dit, Mamadou m’a dit : "On a pressé le citron, on peut jeter la peau" www.youtube.com/watch ?v=G-wy...

     

    • #1201801
      le 07/06/2015 par Jojo l’Afreux
      L’Europe face à l’immigration massive

      La surpopulation non-géré par l’état n’y est pour rien ? Ils font des gosses, ils doublent leur population tous les 30 ans et ils n’assument pas leur subsistance en se donnant les moyens de les nourrir et de les employer. C’est pour ça qu’il y a émigration de masse et qu’elle empire. Le rôle des états du "nord" n’est pas si important que ça dans le phénomène.
      D’autre part, exception faite de la Libye, nos deux dernières interventions ont été faite pour virer des ressortissants Algériens du Mali, pays qu’ils occupaient depuis 10 ans pour trafiquer de la coke et enlever des occidentaux et pour virer des ressortissants Tchadiens et Soudanais venus piller la centrafrique. On ne contrôle pas les djihadistes que l’état Algériens a virer de chez lui parce que c’étaient des tueurs, ni les milices d’Omar el Béchir qui s’occupent utilement quand Khartoum n’a pas de travail à leur confier.
      Le droit des peuples à disposer d’eux-même est une jolie formule sur le papier, mais dans la pratique c’est devenu une gentille façon de provoquer des sécessions violentes. Vous voulez qu’on reparle du cas des Touaregs ? Les Touaregs c’est un peuple à part entière mais un peuple sans pays, il ne peut disposer de lui-même, depuis la décolonisation des méchants blancs il est colonisé par les Algériens d’Alger, les Maliens de Bamako, les Nigériens de Niamey et les Libyens de Tripoli... qu’est qu’on fait ? En plus la région regorge de pétrole ! :)
      Il ne peut pas y avoir de droit des peuples à disposer d’eux-même sans souveraineté nationale et la souveraineté s’exerce par des leviers précis. Actuellement 100% des états africains sont de fait plus souverains que nous, le peuple Français ne détient plus que le quart de la souveraineté d’un état, notamment il a perdu le pouvoir de décision sur l’immigration et vous venez nous parler de droit des peuples à disposer d’eux-même ?


  • #1201365

    Le rappel est clair : rien n’est possible tant que nous restons dans la camisole européenne, qui feint de légiferer, mais en fait trop peu sur ces clandestins.
    (Paris sera une zone de non-droit dans les 20 ans si on ne fait rien ! )
    Par contre, mr Baettig généralise un peu sur les politiques sur ce point ; si certains feront toujours de l’angélisme (pas besoin de citer les partis ! la mère Guedj et le ronchon poivrot, pour donner un indice), d’autres ne font pas d’angélisme et restent lucides, tout de même.....


  • #1201391
    le 06/06/2015 par goguenard
    L’Europe face à l’immigration massive

    Il est intéressant de voir qu’il fait le même constat qu’Onfray (Onfray version 2015) : la vraie faillite de l’Occident est que personne n’est prêt à mourir pour ses "valeurs". En fait, cela a déjà commencé, mais sur la défense des valeurs traditionnelles de l’Europe (Breivik) contre la subversion libérale mondialiste, et ne pourra que continuer dans les années qui viennent...

    écouter Onfray, qui s’énerve par ailleurs des raccourcis de ses petits copains de gôche :
    lien avec notre histoire et notre terre = déterminisme = conservateur = nationaliste = facho = Pétain = nazi = Hitler = Shoah

    C’est à dire qu’il rejoint Bernamej :)

    Une fois ce constat sur l’immigration clandestine fait et refait, une fois les arguments énoncés et ré-énoncés, il devient urgent d’agir, et de pousser au débat public. C’est ce que propose de faire le Mouvement pour la Remigration. Initiative nécessaire et urgente, à soutenir.

     

    • #1201421

      "Occident est que personne n’est prêt à mourir pour ses valeurs"

      Perso, je ne me considère pas comme occidental mais comme européen et la France fait partie de la terre des européens.
      Si je devais immigrer aux USA eux sont en Occident, ce serait avec vraisemblablement un état d’esprit voisin qu’un africain qui va en Europe, il est pas chez lui, dans une sorte de fuite, pour des steaks et du marketing, mais on en est pas la.

      D’ailleurs c’est quoi l’Occident (conception extrème d’une idéologie), ceux qui pousse l’anti nation à l’extrême comme aux USA mais d’une certaine manière on est colonisé par cet état d’esprit.


    • #1202545
      le 08/06/2015 par la pythie
      L’Europe face à l’immigration massive

      Pour la remigration, tu repasseras ! le système ne nous fera jamais un tel cadeau. Pourquoi ? parce que le Capitalisme étant un système en faillite perpétuel, la venue toujours plus accrue d’immigrés permet d’écouler les stocks de production : un immigré qui débarque peut, au bout de quelques mois, prendre un I-phone et une voiture après quelques années...voilà pourquoi parler de remigration n’a aucun sens : la souveraineté réside dans les mains des multinationales qui seules disposent d’un agenda à très long terme - les états nations n’en ont plus guère et leur rôle se limite à réprimer et lever les impôts...


  • #1201469

    Merci Sarko, BHL and co


  • #1201646
    le 06/06/2015 par giolliano
    L’Europe face à l’immigration massive

    une chose qui n’est pas dite chacun des états touchent 6 000 euros par migrants plus divers subventions c’est le moyen de se faire un peu d’argent 10.000 fois 6000 =60 millions actuellement
    si on a 100.000 cela fera 600 millions.
    cela permet de financer des associations pour reverser l’argent au parti socialiste.
    et indirectement ces pauvres migrants vont provoquer un salaire a la baisse sur le salarié français,
    et alimenter le trafic d’organe et la prostitution pour faire augmenter la croissance


  • #1201795

    Quand la Libye était stable et prospère, il n y avait aucune immigration massive, la Libye offrait même des opportunités de travail aux migrants africains. Mais certains ont décidé de dégommer Kadhafi, après lui avoir soutiré de l’argent !! l’Europe, la France en tête, est à l’origine des maux qui dévastent l’Afrique. L’Europe ne doit pas donc s’en plaindre, mais plutôt assumer sa politique méprisante à l’égard de ce continent. Dans la vie tout ce paie à un moment ou à un autre.
    Je pense que Sarkozy et les comparses (genre BHL) qui l’ont aidé à prendre la décision de bombarder la Libye et de tuer Kadhafi, savaient pertinemment les conséquence de la déstabilisation de la Libye sur la sécurité de l’Afrique du nord et de la méditerranée, et s’il n’avait pas envisagé les conséquences de sa politique d’agression contre la Libye, alors c’est un irresponsable total qui n’a nullement l’envergure d’un président digne de confiance.

     

    • #1201869

      Bien sur Walid.
      On nous vend une guerre "humanitaire" pour sauver des civils contre des colonnes de chars . On nous demande d’ailleurs même pas notre avis. Moi par exemple j étais contre et je connais pas de français qui étaient pour. Et après on a encore le toupet de dire que des consequences facheuses ont eu lieu et que tout est de notre faute.
      Si il y a une responsabilité c’est celle de sarko et bhl qui en ont rien à foutre des français ( et des africains) et n’ont jamais agit pour notre intérêt . Oriente ta volonté de "justice" envers ces escrocs. Nous ça nous fera des vacances.
      On peut même s’allier entre africains et français pour réclamer cette justice. Ça aurait plus de gueule. A moins que ce soit juste une excuse pour justifier la présence dans une france qui n a pas besoin de toi et qui ne t a pas demandé ?


  • #1202881

    Tout ça c’est fait exprès.
    Comme je dis : il faut unir les français et les africains de sorte que chacun comprenne ceci
    1) Non les Français ne sont pas ceux qui viennent détruire les pays africains :
    ce sont les dirigeants "français".
    2) Non les Africains ne savent pas que ceux qui viennent bomber leur villes et villages,
    piller pour les matières premières ( et maintenant on parle même de pédophilie sur les enfants africains) aiment se cacher derrière "Français", mais s’en foutent royalement de l’image de la France.

    Une fois que les gens connaitront la vérité, on commencera à tous avancer.


  • #1205133
    le 11/06/2015 par Garveyite
    L’Europe face à l’immigration massive

    En temps qu’européen blanc, j’appelle toutes personnes d’origines européennes/blanches à sortir des "Amériques" maintenant ! Revenez !


  • #1211728
    le 20/06/2015 par stovepipe
    L’Europe face à l’immigration massive

    Je suis à peu près d’accord, sauf sur "Les anciens pays communistes sont jusqu’à présent relativement épargnés par l’immigration extra-européenne". C’est vrai, mais c’est peut être simplement parce que des crève la faim ne vont pas aller s’installer chez d’autres crève la faim. Non ?


  • #1211755

    Sur la Suède :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%...
    1792 Gustave III de Suède par un complot de Jacob Johan Anckarström.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacob...

    Parait il régicide décidé en 1786 en loge illuminati comme Louis XVI.


Afficher les commentaires suivants