Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’OTAN lance Trident : son plus grand exercice militaire depuis la fin de la guerre froide

Tous les commandements et les bases USA/OTAN sont en pleine activité pour préparer le « Trident Juncture 2015 » (TJ15), « le plus grand exercice Otan depuis la fin de la guerre froide ».

Il se déroulera en Italie, Espagne et Portugal du 28 septembre au 6 novembre, avec des unités terrestres, aériennes et navales et avec des forces spéciales de 33 pays (28 Otan plus 5 alliés) : plus de 35mille militaires, 200 avions, 50 navires de guerre. Y participeront aussi les industries militaires de 15 pays pour évaluer de quelles autres armes a besoin l’Otan.

Objectif de cet exercice « à haute visibilité et crédibilité » : tester la « Force de riposte » (30 000 effectifs), surtout sa « Force de pointe » à très haute rapidité opérationnelle (5 000 effectifs). Sur le flanc méridional, en partant surtout de l’Italie, l’OTAN prépare d’autres guerres en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Confirmé par l’attaque effectuée en Libye, dimanche dernier, par des chasseurs étasuniens F-15E qui, ayant probablement décollé d’Aviano (région Frioul, ndt), ont largué de nombreuses bombes officiellement pour tuer un présumé terroriste.

L’Aéronautique italienne se prépare à des actions similaires : pour vérifier « les capacités de ses rangs dans le cadre d’une force à rapidité élevée d’utilisation », elle utilisera dans le TJ15 l’aéroport de Trapani (et pas celui de Decimomannu où la « sérénité » fait défaut à cause des manifestations contre les servitudes militaires), « pour des raisons éminemment logistiques, opérationnelles et de distances parcourables ainsi que pour l’expérience déjà acquise et mûrie au cours d’autres opérations conduites depuis la base » : c’est-à-dire le bombardement de la Libye en 2011.

À Trapani-Birgi opèreront environ 80 avions et 5 000 militaires, qui (malgré les déclarations rassurantes de l’Aéronautique) mettront en danger la praticabilité et la sécurité des vols civils. Un rôle central sera tenu dans l’exercice par le Jfc Naples, commandement OTAN (avec quartier général à Lago Patria, Naples) aux ordres de l’amiral étasunien Ferguson, qui est aussi commandant des Forces navales étasuniennes en Europe et des Forces navales du Commandement Africa : en alternance annuelle avec Brunssum (Hollande), le Jfc Naples tient le rôle de commandement opérationnel de la « Force de riposte » Otan, dont le commandement général appartient au Commandant suprême allié en Europe (toujours un général étasunien nommé par le Président ). La projection de forces au sud va bien au-delà de l’Afrique du Nord : c’est ce qu’explique le Commandant suprême en personne, le général Breedlove, en annonçant que « les membres de l’OTAN joueront un grand rôle en Afrique du Nord, Sahel et Afrique subsaharienne ».

Sur le flanc oriental, l’OTAN continue à accroître sa pression militaire sur la Russie. Selon des informations fournies au New York Times (13 juin) par des fonctionnaires étasuniens et alliés, le Pentagone entend « prépositionner » des armements lourds (chars d’assaut, cannons etc.), suffisants pour 5 000 soldats, en Lituanie, Lettonie, Estonie, Pologne, Roumanie, Bulgarie et Hongrie. Et pendant que Washington fait savoir qu’il n’exclut pas d’installer en Europe des missiles nucléaires avec bases à terre, Kiev annonce que pourraient être installés en Ukraine des missiles intercepteurs USA/OTAN, analogues à ceux qui sont en cours d’installation en Pologne et Roumanie. En ignorant que Moscou, comme il a déjà averti, prendra des contre-mesures puisque ces rampes de lancement peuvent être utilisées aussi pour lancer des missiles à têtes nucléaires.

C’est dans ce scénario que s’insère le « Trident Juncture 2015 », expression d’une stratégie de guerre tous azimuts. Que confirme la participation du secrétaire général de l’Otan Stoltenberg, la semaine dernière en Autriche, à huis clos du groupe Bilderberg : celui que le magistrat Ferdinando Imposimato dénonce comme « un des responsables de la stratégie de la tension ».

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le trident, outil fétiche de satan, le nom de ces manœuvres est cohérent.


  • Ok et c’est qui l’ennemi ? Faites le total démographique de la chine, la Russie contre les usa et l’Europe. On arrive à un total de 1 soldat de l’otan contre 2 pour la Russie et la chine. Et encore on compte pas l’Iran et l’Inde et autres. En plus si c’est pour se battre contre des obèses des usa. Je pense que l’argent de cet exercice peut servir à autre chose. En plus la nature et la pollution qu’elle se prend en à pas besoin pour nourrir les pseudo troupes.


  • La guerre n’est que le prolongement de l’économie et comme l’économie US et celle du vieux continent est aux abois,que nos monaies ne vallent plus rien...
    Quelle bonne idée de déclancher une guerre en europe et en Afrique du Nord voir même l’Orient...
    Et comme d’habitude faire la guerre loint de chez eux (US) "Surtout pas sur leurs sols".
    Moi je sais déja choisi mon camp.


  • Italie, Espagne , Portugal, ces trois pays au bord du défaut de paiement après la Grèce auraient ils pactisé avec le Diable pour un report de leur dette ??

     

  • Le trident est surtout planté dans le cul des peuples européens ! Ces annonces de préparatifs de guerre vont bien évidemment avoir un impact au niveau de la future crédibilité commerciale et bancaire de toute la zone euro. Être dans le camp Atlantiste signifie à terme être dans le camp des perdants ! Ce mauvais choix stratégique risque fort d’entrainer « plus vite que prévu » tout le continent européen vers la ruine et le chaos !


  • L’empire du mal peut rouler des mécaniques ,faire le paon ,grimper aux cocotiers, se souffler dans le cul pour faire l’autobus ,depuis que les moujiks et les petits bridés ont désintégrés l’atome sa force de "petite" frappe il peut s’assoir dessus ! Bien sur l’otan peut dévaster des petits pays qui n’ont pas les moyens de se défendre mais il sait que plus jamais il ne s’en prendra impunément aux puissances nucléaires comme par le passé et que inexorablement la monté en puissances des économies du BRICS et de leurs alliés annoncent la fin de son hégémonie sur le monde ,et comme toujours dans son histoire criminelle il choisira la fuite en avant et le chaos qui est sa raison d’être mais cette fois la ligne rouge franchis signifiera aussi sa disparition !


  • Ces exercices visent probablement l’Algérie, dernier maillon "résistant" en Afrique du Nord aux tarés de l’OTAN (en emporte le vent).
    - L’Histoire nous apprend qu’une coalition est hétéroclite, avec une volonté à géométrie variable, et des acteurs qui font double-jeu. ( Italie, Grèce, etc )
    - Le problème des manoeuvres comme celle-ci c’est qu’elles cachent de véritables opérations de guerre, camouflées par les dites manœuvres.
    - L’avantage c’est qu’elles sont annonçées des mois à l’avance, et donc les Russes, les Syriens, les Algériens vont pouvoir s’y préparer dès maintenant.