Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’accord secret sur la question kurde

L’opération turque à la frontière syrienne a débuté dès l’annonce du soudain retrait des troupes d’occupation états-uniennes. Rappelons qu’en 1998, le président Hafez el-Assad avait accordé aux Turcs le droit de poursuivre dans cette bande de 30 kilomètres de profondeur les artilleurs du PKK qui les menaçaient.

 

La presse présente l’opération d’Ankara comme comportant le risque d’un massacre des Kurdes en général, oubliant que de nombreux Kurdes occupent des fonctions importantes dans l’appareil d’État turc.

Surtout elle ne présente que la version américaine de l’affrontement entre le président Trump (partisan du retrait américain) et certains officiels du Pentagone (partisans de la continuation de la guerre). C’est pourquoi elle insiste sur le sort des mercenaires kurdes qui travaillaient pour le Pentagone contre la Syrie.

Un élément est systématiquement occulté : le 16 septembre la Russie, la Turquie et l’Iran ont trouvé un accord sur la question kurde. Le projet russe de Constitution pour la Syrie pourrait prendre la forme d’une fédération culturelle (et non plus administrative comme envisagé initialement). Le retour des Kurdes syriens alliés aux États-Unis dans le giron de l’autorité de la Syrie pourrait être piloté par l’Iran dont les propres Kurdes ont patiemment infiltré le commandement du YPG.

La France, qui mise depuis un siècle sur la création d’un Kurdistan sur le modèle d’Israël, se trouve écartée par les États-Unis de ce règlement de la question kurde.

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2294297
    Le 9 octobre à 14:18 par Clio
    L’accord secret sur la question kurde

    La France miserait sur "la création d’un Kurdistan SUR LE MODELE d’Israël" ? Aucun rapport . Le peuple Kurde est présent DEPUIS TOUJOURS dans une zone située au nord de la Syrie et de l’Irak . En 1920 le Traité de Sèvres prévoyait la création d’un Etat kurde dont les frontières engloberaient tout le territoire kurde . Mais en 1923 le traité de Lausanne partagea le territoire kurde entre la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran . La Pologne, à la suite de son troisième partage, avait été rayée de la carte entre 1795 et 1918, le Kurdistan en tant qu’Etat n’a jamais pu voir le jour .

     

    Répondre à ce message

    • #2294464
      Le 9 octobre à 17:52 par uzfr
      L’accord secret sur la question kurde

      @ Clio, "aucun rapport"... et, selon vous, c’est pour leur vendre des "armes qui ne tuent pas", comme aux Saoudiens que le relais du pouvoir, Emmanuel Macron, les reçoit régulièrement à l’Elysée ?
      Ces derniers temps Thierry Meyssan était souvent complètement à côté de la plaque, maintenant qu’il remet un peu de crédibilité dans son analyse le voilà contredit par un nouveau spécialiste du Proche Orient connu sous le pseudonyme de "Clio"...

       
    • #2294639
      Le 9 octobre à 21:31 par Atakan
      L’accord secret sur la question kurde

      Le traité de Sèvres était le plan des envahisseurs occidentaux, les Turcs ont enterré ce plan dans la décharge de l’histoire. Personne ne nie l’existence des kurdes. Les kurdes doivent abandonner le racisme ethnique et doivent accepter de devenir les citoyens du pays dans lequel ils vivent. La Turquie, la Russie, l’Iran, l’Irak ne laissera pas créer un Kurdistan(Deuxième Israel) sous le contrôle des États-Unis. Il faut savoir qu’il y a aussi des soldats d’origine kurde dans l’armée turque, ils se battent contre les terroristes PKK/PYD/YPG soutenue par les États-Unis.

       
  • #2294371
    Le 9 octobre à 15:47 par Moi, le Blanc
    L’accord secret sur la question kurde

    Le retour des Kurdes syriens …. pourrait être piloté par l’Iran dont les propres Kurdes ont patiemment infiltré le commandement du YPG.



    C’est quoi YPG ?

    Merci d’avance.

     

    Répondre à ce message

  • #2294626
    Le 9 octobre à 21:14 par Atakan
    L’accord secret sur la question kurde

    La Turquie, la Russie, l’Iran, l’Irak et la Syrie sont contre la création d’un Kurdistan, parce que ce sera une deuxième Israël sous le contrôle des Etats-Unis. La Turquie a le droit de faire des opérations contre l’organisation terroriste PKK/PYD/YPG soutenue par les Etats-Unis. Il faut savoir qu’il y a aussi des soldats d’origine kurde dans l’armée turque.

     

    Répondre à ce message