Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’ancien ministre socialiste Pierre Joxe (Halévy) visé par une plainte pour agressions et harcèlement sexuels

La femme à l’origine de la plainte a occupé le poste d’assistante de vie de l’épouse de l’ancien ministre socialiste de septembre 2017 à décembre 2018. Elle avait déposé une main courante en juillet 2018.

 

Alexandra Besson, la fille d’un autre ancien ministre, Eric Besson, l’avait accusé d’attouchements lors d’une représentation à l’Opéra Bastille, en 2010, ce qu’il avait nié. Mme Besson n’avait pas saisi la justice, pour des faits prescrits. Deux ans plus tard, une autre femme dénonce le comportement de M. Joxe. Elle a porté plainte, mardi 12 novembre, pour des faits d’agression et de harcèlement sexuels.

Cette démarche survient à quelques jours d’une audience prévue lundi 18 novembre, qui doit opposer M. Joxe et Mme Besson. La 17e chambre civile du tribunal de Paris doit se prononcer sur la plainte en diffamation déposée par M. Joxe, avocat au barreau de Paris, 84 ans, après les écrits de Mme Besson le mettant en cause. Les avocats de cette dernière veulent s’appuyer sur la déposition de la nouvelle plaignante, prénommée Ritha, pour défendre leur cliente.

Ritha – elle ne souhaite pas que son nom soit publié – avait déjà déposé une main courante en juillet 2018. Elle dénonce des « attouchements sexuels répétés », entre avril et juin 2018.

Lire l’article entier sur lemonde.fr

En lien, sur E&R :

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents