Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un cortège d’étudiants enfonce les grilles du ministère de l’Enseignement supérieur

« Vidal, démission ! » : les étudiants qui manifestaient le 12 novembre 2019 contre la précarité en ont profité pour régler leurs comptes avec la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. Parti devant le siège du Crous à Paris, dans le 5e arrondissement, le rendez-vous s’est terminé dans un siège improvisé du ministère.

 

 

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • N’oubliez pas de voter Mélanchon le prochain coup ,ou Poutou !

     

  • Les français vont finir par donner un coup de pied au cul de ceux qui saccagent son histoire, son mode de vie, son identité ?


  • Des manifestations étudiantes après qu’un des leurs se soit immolé, ca rappelle étrangement ce qu’il s’est passé apres certaines révolution colorées, la tunisie par exemple.

    Après avoir perdu le contrôle de l’opposition avec une vraie contestation sociale, celle des gilets jaunes, où les étudiants ont brillé par leur absence. Les gauchistes de tout bords vont pouvoir la récupérer, avec en premières lignes leurs assos étudiantes et notamment les antifas qui s’y attachent. Histoire de bien pourrir la prochaine grande journée de convergence qui s’annonce même deja dans les médias.

    Et concernant ce pauvre étudiants qui s’est immolé, il s’avère que ses bourses lui ont été retirées après avoir triplé sa première année. Le problème qui se pose surtout pour ce cas, c’est au bout de combien de premières années doit on commencer a se poser la question de les lui retirer ?

     

  • Sur BFMerde hier, la grande inquiétude de route et du guignol avocat du diable... « Si les Universités s’y mettent maintenant »... Moment délicieux, pas encore du niveau de l’Election de Donald, mais bien.


  • Meme si c’était des gauchistes, ça fait toujours du bien !


  • Le Macron et la Castaner savent que ce sont les étudiants qui ont renversé De Gaulle.
    En conséquence de quoi, ils ont donné des consignes pour qu’aucun étudiant ne souffre d’aucune éraflure. Par contre, pour les Gilets Jaunes, c’est open bar.


  • Je méprise le fond mais me réjouis de la forme !

    Tout est bon pour montrer que notre société est une pépinière de contestations encore très protéiformes lesquelles pourraient très bien converger vers une lutte verticale et non horizontale.


  • Enfin ça se réveille !!!! La condition d’étudiante précaire je la connais et on ne peut pas réussir dans ces conditions ...


  • Ces mêmes étudiants qui nous lyncheraient si on essayait de leur expliquer que l accueil des migrants coûte cher et que l’ argent qui va aux uns manque forcément pour les autres !

     

  • C’est Gilles-William Goldnadel qui doit se réjouir de cette situation . L’avenir de la France qui est mal ...


  • Aucune confiance dans ces pseudo syndicats gauchistes pseudo révolutionnaires... On connaît leurs revendications : l’université gratuite et le travail facultatif... avec beaucoup d’immigration ! Moi, je veux un De Gaulle (un Poutine français) avec le courage d’un Trump, pas Bob Marley !


  • Oui enfin le bordel est partout ! mobilisation général pour faire tomber le gouvernement libéraliste qui ruine notre nation et qui nous fais payer la notes pour qu’on finissent a l’abattoir bien gentiment.

    Le 16 novembre 2019 est une date qui va nous faire comprendre si le peuple réalise la situation du pays. (Il est grand temps d’un procès contre l’élite sioniste et francs-maçons et mettre un gouvernement favorable au R.I.C afin de récupéré les biens de la nation)
    A tous ! Mobilisé les troupes des gilets jaunes et tous ceux qui aime la France et son peuple.
    Le diable n’est pas le bienvenue en France grâce a DIEU.


  • L’étudiant n’est pas une catégorie sociale.
    La pauvreté étudiante n’est que le ruissellement de la pauvreté des parents sur leurs progénitures.
    Par ailleurs, il n’est pas scandaleux qu’un étudiant soit en général pauvre, puisque improductif et assisté de l’aide de leurs aînés.
    Cette manif n’a donc rien du centième d’un mouvement social sérieux, mais une énième réaction hystéro-gauchiste motivée par le fait "qu’un des leurs" à été touché.

    Étudiant relativement pauvre, je l’ai été, de 2012 à 2017.

    Pauvre mais malin, et surtout, pas consommateur d’alcools, de tabac, de soirées arrosées quotidiennes, de week-ends à Amsterdam, de fast-foods-pizzas systématiques (+ la livraison Uber qui n’existait pas à l’époque)... Jamais de médecin depuis plus de 10 ans, hormis 2-3 visites médicales obligatoires pour le sport et une entorse à soigner.
    Combien parmi ces manifestants peuvent prétendre assumer un mode de vie aussi spartiate ? On ne me la fait pas, à moi. Je parie qu’au moins un tiers d’entre eux est fumeur, trois quarts de fêtards, et presque tous individualistes à souhait.

    "La solidarité fait vivre" lit-on sur leur banderole. Alors commencez vous-même par la jouer collectif avec autant de vigueur que dans vos manifs plutôt que d’en appeler à une "solidarité" aussi abstraite que vaine.
    Et concernant l’alimentaire, quelques conseils de Thierry Casasnovas + le réseau AMAP pour manger sain à peu de frais.

     

  • Dommage qu’aucun d’entre eux ne met en évidence dans leurs actions ( et dans leur conscience ) la relation de cause à effet entre la situation actuelle ( perte de souveraineté économique et budgétaire du fait de la nécessité de la survie de l’euro aux mains de technocrates non élus , art 5 et 121 TFUE ) et notre appartenance à l’UE .
    D’ailleurs celui qui s’est brûlé vif devant le CROUS , lui devait en être largement conscient , je ne pense pas qu’on puisse aller jusqu’à un tel acte si on pense qu’il suffit que le gouvernement français décide d’être simpa pour que ça change . ( il a d’ailleurs parlé de l’UE dans son message )


  • Les antifas s’inquiètent pour leur avenir ?


  • Comme cela est souvent rappelé chez E&R, l’étudiant, improductif et coûteux, est un parasite.
    Le nombre d’étudiants en France a été multiplié par 10 depuis les années 60.
    Il faudrait peut-être commencer par limiter certaines aides aux seuls étudiants qui méritent vraiment un soutien national : ceux qui font des études ayant une réelle utilité publique, et ceux qui ont atteint un certain niveau d’avancement dans leurs études (il y a 20 % d’étudiants décrocheurs en première année).
    Ensuite, il faudrait privilégier les aides concrètes (logement, nourriture) aux aides financières.
    Après, il faudrait peut-être arrêter le délire des bourses Erasmus, dont j’ai du mal à discerner l’intérêt profond, au-delà d’aider un jeune vacancier à faire le tour du monde des bars de nuit.


  • Tout cela part de l’immolation d’un "étudiant" , et donc récupéré par les gauchos fainéants.
    S’il est établi que le "suicidé" était en 2 eme redoublement de 2 eme année de licence et que sa bourse de ce fait avait été annulée , je pose la question :
    Pourquoi n’a t’il pas envisagé une réorientation , je sais pas peut être un métier manuel ? Ah oui c’est vrai que se salir les mains c’est pour les noirs et les arabes qui eux sont bien visibles sur les chantiers et le bord des routes et ils bossent eux.Ici dans le sud l’été dans la chaleur et l’hiver dans le froid.Voila ce que deviennent les étudiants en sociologie littérature philosophie matieres nobles s’il en est mais que souvent choisissent les bacheliers les moins brillants souvent fils(les) de gauchistes incurables qui ne pensent qu à revendiquer et foutre la merde.


  • Bravo à BFM qui nous présente l’étudiante Tatiana Masson (maçon ?) se plaindre des conditions tellement précaires des étudiants à Lyon 2. La pauvre petiote revenait de Cancun où elle se bronzait les fesses.


  • Le collège unique de Monsieur René Haby, 80% d’une classe d’âge au BAC. Des gamins qui ne foutent rien pendant toute leur scolarité, qui font chier tout le monde et qu’on caresse dans le sens du poil pour ne pas les traumatiser, des parents démissionnaires et qui pensent que leur cancre mal éduqué sera un jour prix nobel de médecine sans jamais rien foutre. Des universités surpeuplées de branleurs fainéants et geignards...Et puis l’éternel retour du réel. Mon pauvre petiot, on t’a jamais dit que tu étais un con fainéant ? Non !! Et bien il est temps que te le saches. Et après ça se révolte. Quoi de plus normal, on leur ment depuis le primaire et on leur fait croire qu’ils sont des petits génies sans qu’ils aient à se sortir une seule fois les doigts du cul.
    Le cynisme d’un système pourri depuis plus de 40 ans et le désespoir d’une jeunesse décidément trop conne pour se rendre compte des sources du mal.


Commentaires suivants