Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

Une édition "critique", bien sûr

[…]

Le livre antisémite d’Adolf Hitler Mein Kampf va être réédité en France, pour la première fois depuis 1934 [FAUX ! voir plus bas, NDLR], par la maison d’édition Fayard en 2020, a indiqué jeudi le Journal du dimanche.

 

« Le manuscrit est quasiment prêt », a précisé le responsable du projet, Florent Brayard, également directeur de recherche au CNRS et spécialiste de l’histoire de la Shoah.

[…]

Dans cette nouvelle publication, le texte sera cette fois, accompagné d’une édition critique de plus de 1000 pages rédigée par une quinzaine de chercheurs et historiens français et allemands.

En Allemagne, le livre a été réédité en 2016 après avoir été interdit pendant 70 ans. Il s’est vendu à plus de 100 000 exemplaires.

 

* * *

 

Alain Soral présente l’édition Kontre Kulture de Mein Kampf, d’Adolf Hitler :

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2302779
    le 20/10/2019 par pluie & beau temps
    L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

    Ré-édité depuis les années 1950 dans les pays arabes, disponible au format pdf depuis plusieurs années.

     

    • #2302879

      "Ré-édité depuis les années 1950 dans les pays arabes, disponible au format pdf depuis plusieurs années"

      Et alors ? qu’est-ce que les pays arabes peuvent apporter à la France en ce qui concerne ce livre ? Le Mein Kampf des Nouvelles Éditions Latines (NEL) est en vente libre en France depuis 1934 et en papier, pas en pdf. Réédité par périodes, parfois épuisé, mais en vente libre quand même. J’ai acheté mon exemplaire des NEL en 2012 dans une Fnac de Paris, tout bêtement (donc, pas besoin d’aller dans des librairies "politiquement stigmatisées"). Ainsi donc, n’importe quel vendeur averti de la Fnac donnera la bonne réponse : chez la Fnac ce livre peut parfaitement être en rayon, mais la Fnac n’a pas le droit de le mettre en valeur, voilà tout. Il me semble qu’après celle de 1934, l’édition de Kontre Kulture (de 2016) a été la deuxième en langue française. C’est tout simplement une autre traduction, celle de Kontre Kulture. Tout comme Fayard proposera sa propre traduction en 2020. Nous aurons donc, en 2020, trois traductions différentes en français de Mein Kampf : il sera alors intéressant, pour les germanistes, de les comparer toutes les trois.

      En tout cas ce commentaire prouve une fois de plus que ceux qui cherchent systématiquement à valoriser le monde arabe aux yeux des Occidentaux connaissent peut-être le monde arabe… mais pas l’Occident.


  • #2302786

    J’ai lu Mein Kampf il y a bien longtemps : il est temps que je le relise . Mais mon livre de chevet c’est Bagatelles, très supérieur à Mein Kampf, et pacifiste, lui .

     

    • #2302853

      Monsieur est un esthète. On peut néanmoins se passer de la première partie de Bagatelles sur la danse à mon humble avis, et la remplacer par quelques morceaux des Beaux draps.

      Les 1000 p d’édition critique sont à lire, pour voir comment ils vont essayer de retourner ça.
      Pour Céline personne n’a essayé plus loin que antisémite nauséabond, l’étude de texte. Même le grand Lucchini l’a traité de fou. Sur France Culture Monsieur.


  • #2302788

    Aucune importance, ce livre est de toute façon illisible… Peut-être est-ce dû à la traduction ?

     

    • #2302829

      Peut-etre mais la traduction de l édition Kontre Kulture n est pas celle des Editions latines (la seule jusqu en 2015) ! Je vous la conseille fortement.


    • #2302858

      Si tous les livres un peu difficiles etaient illisibles ou mal ecrits, cela ferait du monde dans les poubelles. Vous relayez un cliche bien pensant destine a decourager a priori toute lecture, du genre ’’ le mec etait dingue, si en plus c est illisible je vais pas lire....’’ La verite est que ce texte est difficile d acces car l auteur ne fait pas de litterature. Il a quelque chose a dire et il le dit. Le debut est un peu lourd stylistiquement c est vrai mais pas illisible. Au fil des pages l auteur prend plus d aisance, le texte est plus accessible et l on surprend des passages pas mal ecrit du tout. Surtout la pertinence de certaines analyses est frappante. L analyse de la fin de l Autriche Hongrie par exemple... entre autres... On a le droit de ne pas partager les convictions de l auteur, pas de repeter comme des perroquets que c est un livre illisible. Surtout sans l avoir lu, ce qui semble etre votre cas. Pour ceux qui l ont lu il est loisible de citer des passages tres bien ecrits dans un ensemble sec mais correctement ecrit.


    • #2302909

      La traduction des Nouvelles Éditions Latines (1934) est un texte limpide. Cela ne veut pas dire qu’elle soit une bonne traduction (je ne connais pas l’allemand) mais elle constitue au moins un texte français bien ficelé en ce sens que le texte est parfaitement compréhensible pour un francophone moyennement intelligent.


    • #2302915

      C’est ce que je me suis toujours dit à propos du Coran : je ne peux lire ce livre, il me tombe des mains . La traduction de l’arabe au français doit être très compliquée .


  • #2302789

    Je suis halluciné de voir que la news a été relayée par tout le monde, y compris E&R et Sputnik sous le titre :

    ’’ Mein Kempf réédité pour la première fois ’’

    C’est quand même hallucinant. J’ai trouvé un seul message faisant allusion à la réédition de KK.
    Comme si cette maison d’édition n’existait pas.

    Je vous parle même pas des commentaires sur RT, d’une crétinerie que j’aurais jamais cru voir sur média alternatif...

    On oscillait entre la niaiserie, le nationalisme mal compris, et les bons sentiments...

    Même si on répète beaucoup ici que ce sont les minorités qui font l’histoire, et qu’évidemment, il faut continuer d’y croire, je trouve que le niveau de conscience politique des masses est d’une médiocrité effrayante.

     

    • #2302826

      Y compris RT*

      Et non pas E&R bien sûr.


    • #2302885
      le 20/10/2019 par Tortue géniale
      L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

      La section "commentaires" de RT c’est de la merde qui pue le gauchisme bien-pensant et tout commentaire qui contrevient à la doxa est aussitôt censuré.
      Certains présentaient la version française de RT (à ses débuts tout du moins) comme du véritable journalisme faisant contrepoids aux médias Mainstream, ceux-là en sont pour leurs frais.
      L’émission de Taddéi ne sert à rien car il n’invite que des personnes déjà vues sur le Mainstream, il est d’ailleurs quasi-certain que la rédaction de RT ne le laisserai pas inviter un Soral par exemple.
      Pour le reste RT a plutôt couvert le mouvement des GJ de manière professionnelle mais je dois dire que c’est le seul crédit qu’on peut leur accorder.


    • #2302894

      RT vire alter-gauchisme depuis quelques temps.


  • #2302792
    le 20/10/2019 par Tartarin de Tarascon
    L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

    « Le manuscrit est quasiment prêt », a précisé le responsable du projet...

    Ah ah ah ! Manque plus que l’accord de l’auteur non ?

    Je vais poser ma candidature chez Fayard puisque de toute évidence on doit bien se marrer là-bas ! À moi les poilades débridées entouré de spécialistes de la "Haine"...

    Sinon - en dehors de 5 ou 6 obsessionnels - QUI à envie de se fader 1000 pages supplémentaires d’élucubrations de 15 fonctionnaires d’État justifiant leurs émoluments en expliquant qu’il faut être "pour le bien et contre le mal" (© Michel Drac) ?

     

    • #2302900

      Bien d’accord, et en plus de ça, avec l’ajout de 1000 pages imbitables, cela pèse ; ils le vendent combien pour éviter qu’on ne le lise ?
      [ y a pas à dire ! c’est encore du "bizness" attrape nigaud ]


    • #2302918

      Surtout qu’avec les 1000 pages de notes et d’exégèse,
      le livre va faire 1 350 pages, et il va coûter très cher.


  • #2302808
    le 20/10/2019 par un promeneur
    L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

    J’ai la version traduite en français des années 30 ou 40 je crois !
    Et dans son jus !
    donc l’édition propagandiste de Fayard, ils se la garderont !

     

    • #2302924

      C’est la traduction des Nouvelles Éditions Latines qui était toujours imprimée et vendue il y a 20 ans.

      Elle a au moins un gros défaut : elle traduit Volk, volkich,.. par Race, raciste, alors que ça veut dire Peuple, populaire.

      Du coup " régime populaire", " défendre le peuple allemand", a été transformé en "régime raciste", "défendre la race allemande" !!!


    • #2302989
      le 20/10/2019 par Paysan Breton
      L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

      @ PL

      Pour les non-germanistes, il est difficile d’appréhender les termes völkisch, et donc Volk selon les catégories françaises. A mi-chemin entre le peuple et la race, le terme Volk évoque une communauté organique dont la pureté originelle aurait été corrompue. Le terme völkisch apparaît au XIXème d’abord sous la plume des Romantiques qui exaltent le Moyen-Âge puis des théoriciens (Max Müller, Paul de Lagarde) contribuent à rassembler tout ce qui s’oppose :
      - à la modernité (exaltation du Moyen-Âge)
      - aux Juifs (exaltation de la race aryenne)
      - au christianisme (exaltation du paganisme)
      - au Libéralisme (exaltation du culte du chef)
      - au métissage (exaltation de la pureté)
      - à la rationalité et au réel (exaltation de la jeunesse)
      En fonction des marottes de ses chefs, le mouvement s’est d’ailleurs scindé en de très nombreuses chapelles... mais le fond de pensée reste un des éléments déterminants du national-socialisme et de son succès dans les années 1930.

      Pour en revenir à la traduction : le peuple fait pour un Français trop référence à la Nation fille de la Révolution. Je trouve le terme race bien plus approprié... pour les années 1930 bien entendu, car il n’avait pas alors sa teinte brune-noire ... Relisez Péguy ! « Quand Péguy parle de race, il ne désigne pas une catégorie physique ou les traits héréditaires d’une entité collective, il affirme la liaison intime d’un peuple et d’une idée ». La citation est du seul Finkielkraut que j’aime, celui qui ne se plaît pas dans la modernité et qui admire Péguy dans le Mécontemporain.


  • #2302825

    Entre le Talmud et Mein Kampf, le plus haineux est celui qui clame sa supériorité raciale en se revendiquant le peuple élu.

     

  • #2302831

    Bien entendu, j’ai l’édition publiée chez Kontre-Kulture. Un très bel ouvrage à la couverture brune (et or). Pas d’appareil critique encombrant : juste la parole du Führer qu’on se prend à imaginer, en sa prison, tantôt romantique quand la pluie tombe sur la ville, tantôt combatif et concentré quand il s’agit de consigner les solutions qu’il a échaffaudées.
    Et puis Mein Kampf sur votre table de nuit c’est vraiment le petit plus quand vous attirez une conquète dans votre chambre.

     

    • #2302891
      le 20/10/2019 par Tortue géniale
      L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

      "Et puis Mein Kampf sur votre table de nuit c’est vraiment le petit plus quand vous attirez une conquète dans votre chambre"

      Surtout si la meuf est une gauchiste végane ^^


    • #2306425

      @mojo risin

      Mon édition Kontre kulture était aussi sur mon chevet avant mon déménagement, comme tout livre en court de lecture et vu que celui ci demande quand même beaucoup de concentration, il y est resté très longtemps. Mais je suis loin de l’avoir fini.
      Je viens de retomber par hasard dessus cette semaine entre deux cartons de livres et jeux pour enfant. J’ai souri du hasard et puis je me suis vite rassérénée et dit que, les services sociaux ont enlevé des gosses pour moins que ça ! Bref, ça va vite retourner fissa fissa dans la future chambre parentale où j’aurai de la place pour une petite bibliothèque.


  • #2302843
    le 20/10/2019 par Democrate participatif
    L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

    Mein Kampf n’a jamais été interdit en Allemagne ; Les droits étaient simplement détenus par le gouvernment d’Oberbayern qui s’est évidement abstenu de le publier. Maintenant ce remarquable ouvrage est tombé dans le domaine public, c’est tout.


  • #2302861
    le 20/10/2019 par pasdepetitsprofits
    L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

    Moi, je croyais naïvement qu’un spécialiste de la shoah c’était un survivant des camps mais vous m’apprenez que ce sont des glandus de bureau, déçu, très déçu !

    Et, pourqoi autant de cerveaux réunis qui n’ont écrit que 1000 pages ensemble, ont-ils besoin de l’oeuvre originale si celle-ci ne serait pas un contrefort pour occulter que c’est du business et, qu’il n’y aura pas plus d’intelligence dans ce certain pensum qu’il n’y en a dans un protozoaire.

    L’original se trouve facilement.


  • #2302889
    le 20/10/2019 par Tortue géniale
    L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

    On me dit dans l’oreillette que la critique de 1000 pages sera rédigée par les grands spécialistes du nazisme - neutres et impartiaux - que sont : BHL, Arnaud Klarsfeld, Wievorka, Cohn-Bendit, etc...

     

    • #2302966
      le 20/10/2019 par Szczebrzerzyszczykowski
      L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

      Informations contradictoires :
      préfacé par Cyril Hanouna, notes de bas de page de Frédéric Haziza et postface de Jerry Seinfeld signée Gad.


  • #2302896

    ’’L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020...Une édition "critique", bien sûr"...
    Car , il est entendu que comme le prêt à mâcher a ses industriels, le prêt à penser a les siens. Des individus qui s’arrogent la connaissance infuse et la dispensent à leur contemporains. Heureusement qu’on peut encore (pour combien de temps ?) se dispenser des lumières de ces photons (au-dessus c’est le soleil) tyranniques qui n’attendent que le moment de devenir incontournables pour assumer leur névrose de domination et y soumettre leurs semblables dans l’hyperviolence.


  • #2302901

    Ouais enfin... aujourd’hui nous savons ce qu’avait écrit Coudenhove-Kalergi en 1925 et qu’il s’agissait d’un projet de métissage de masse.
    Hitler connaissait Coudenhove-Kalergi et ses fréquentations (Louis de Rotschild/Max et Paul Warburg), il l’appellait le "batard banal".
    Donc au delà de tout le baratin qu’on nous chante, il a toujours été question d’une guerre raciale à faire valoir comme un "projet sociétal sous un aspect moral".
    Le vernis posé sur la griffe en somme... acceptez de vous laissez griffer, c’est pour votre "bien", c’est "moral" (derrière le banquier il y a le rabbin, toujours).

    Que dirait Maurass aujourd’hui ?
    Soral a raison de replacer le contexte historique, mais l’actualisation du problème me semble encore plus subversive. Je doute que Maurass se féliciterait de voir la France devenir l’Afrique.
    De quoi, avec le recul, regretter son anti-germanisme ?

     

    • #2302969
      le 20/10/2019 par Doux jeux bruns
      L’édition Fayard de Mein Kampf sera pour 2020

      Je suis tout à fait d’accord avec vous.... la grille de lecture raciale est essentielle pour bien comprendre tout ce qui se joue depuis un siècle.

      Voila pourquoi ce pouvoir mondialiste use de tout ses stratagèmes pour que les peuples ne puissent acquérir ou user de cette grille de lecture.... notamment avec leur anti-racisme (ce qui d’ailleurs sous-entend l’existence des races, mais qu’il est formellement interdit de le faire remarquer)

      Sur cette question des races, les chinois sont beaucoup plus pragmatiques...et scientifiques....voilà peut-être une explication au recommencement de leur diabolisation


  • #2302920

    J’ai acheté et lu Mein Kampf, jusqu’au bout, mais je ne l’ai jamais relu . Les livres qui comptent sont ceux qui vous accompagnent toute la vie, comme ceux de Céline, dont son chef d’œuvre : Bagatelles .


  • #2302979

    Je me rappelle avoir lu sur le net qu’il valait mieux privilégier les éditions Fayard (des années 70 !!) si on souhaitait se procurer la trilogie de Jean Mabire (La brigade Frankreich, la division Charlemagne et Mourir à Berlin) aux Éditions Grancher qui avaient amputé certains passages de "Mourir à Berlin"...


  • #2302981

    Je ne lis pas des gens qui ont commis des crimes ou soutenus des crimes.
    Surtout qu’il y a eu des gens pour relativiser les souffrances du monde et dénoncer le Système. (ex : Soral). Ca me suffit.
    Ayant conscience depuis toujours que le Système est hautement destructeur et criminel, je n’ai pas besoin de lire et relire des paroles de "dissidents" (ici, Hitler) puisque je suis deja totalement opposé au republicanisme, au materialisme et au Système en général.
    J’ai mis "dissident" entre guillemets, car selon moi, Hitler n’est pas un dissident, ni aucun fasciste non plus, en ce qu ils sont tous profondément matérialistes (donc très décadents à terme), et criminels, comme le systeme.
    Toutes les mouvances se moquent du monde depuis la promotion du matérialisme de la Renaissance.
    Que chacun en tire les bonnes conclusions.


  • #2303006

    Je souhaite compléter mon commentaire précédent :
    Que maître Jean repose en paix !


  • #2303032

    « Le manuscrit est quasiment prêt », En gothique, on ose espérer.....


  • #2303053

    J’ai lu environ un quart de Mein Kampf il y a quelques années...ma première impression était que c’était beaucoup plus profond que ne le laissait paraître la propagande officielle dépeignant Hitler comme un médiocre personnage. En lisant ces premières pages j’ai tout de suite réalisé que l’on avait à faire à un auteur intelligent. Je n’avais pas fini le bouquin car à l’époque je n’avait pas de tablette or pour d’obscures raisons j’ai eu toujours un mal fou à lire de manière continue sur l’écran d’un ordi, alors que sur une tablette même si cela est un pauvre pis-aller à un vrai livre en papier je peux malgré tout me placer confortablement sur un fauteuil, sur mon lit...et lire pendant des heures d’affilées comme si j’avais un vrai livre en main...c’est l’occasion de reprendre la lecture de cet ouvrage afin de comprendre un peu plus la pensée de cet homme !


  • #2303063

    Une édition de plus de 1000 pages ???! En tout cas moi, je ne lis jamais les préfaces. Et j’ai déjà lu Mein Kampf, en version numérique. Un véritable traité de l’action politique, méthodologie de la propagande, art oratoire en politique etc. Bref de véritables leçons de sciences politiques. Un politologue avant l’heure.


  • #2303068

    "Florent Brayard, également directeur de recherche au CNRS et spécialiste de l’histoire de la Shoah". Hitler ne parle absolument pas de la Shoah dans Mein Kampf.
    Il vient faire quoi le mec ? Et puis, 1000 pages de commentaires alors que le livre en fait 350, çà en devient ridicule cette histoire.


  • #2303088

    En terme de combat, si tant est que les mêmes gonzes critiquent avec la même verve et sur le même ton, l’article de Oded Yinon : « Une stratégie pour Israël dans les années 80 » ainsi que celui du néocon Richard Perle "A Clean Break : A New Strategy for Securing the Realm", ainsi que toutes les notes d’analyse de l’American Entreprise Institut et leurs comparses, je suis preneur.
    Dans le cas contraire, il se trouvera toujours un nez rouge pour ramener ce qu’il considère être sont peuple saoulé, à bon port : avec un combat de derrière les fagots (de bois).


  • #2303103

    Le monde occidental est à l’"âge du commentaire", mais rien ne vaut la parole originelle !


  • #2303685

    Quand on voit l’état de la France, et le danger idéologique et ethnique qu’elle représente pour l’Europe tout entière
    on se demande finalement s’il n’avait pas un peu raison !


Commentaires suivants