Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Brexit : nouveau coup de théâtre, les parlementaires britanniques trahissent Boris Johnson

Alors qu’il avait arraché un accord de sortie avec l’Union européenne, Boris Johnson a vu les parlementaires britanniques demander un délai afin de valider le texte... forçant le Premier ministre à demander un nouveau report à Bruxelles.

 

Enième coup de théâtre dans la saga du Brexit : alors que les parlementaires britanniques réunis pour la première fois depuis des décennies un samedi ont approuvé ce 19 octobre un amendement reportant leur décision sur l’accord de Brexit conclu entre Londres et Bruxelles – entraînant de fait l’obligation pour Boris Johnson de réclamer un nouveau report à l’Union européenne quant à la sortie du Royaume-Uni – le Premier ministre n’a pas signé la lettre le demandant.

C’est ce qu’a indiqué une source au sein de ses services. Boris Johnson a en revanche envoyé une deuxième lettre, elle signée, spécifiant qu’il ne voulait pas de ce délai, qu’il était légalement contraint de demander.

Une troisième lettre a enfin été écrite par l’ambassadeur britannique à l’Union européenne, Tim Barrow, pour préciser que celle réclamant un délai est uniquement envoyée pour se plier à la loi.

La loi qui a forcé Boris Johnson à réclamer cette extension a été baptisée le Benn Act, du nom du député travailliste Hillary Benn (opposition) qui l’avait présentée à la Chambre des communes.

Elle stipule que si aucun accord de sortie n’est approuvé par le Parlement britannique d’ici au 19 octobre, le Premier ministre doit réclamer un report du Brexit, prévu le 31 octobre, au 31 janvier 2020. « Le but de cette loi est de garantir que le Royaume-Uni ne sorte pas de l’Union européenne sans accord », avait expliqué Hillary Benn.

Boris Johnson espérait y échapper en faisant approuver son nouvel accord de retrait de l’UE, qu’il avait arraché contre toute attente cette semaine à Bruxelles.

Mais les députés ont voté un amendement – l’amendement dit Letwin – leur permettant de repousser leur vote sur cet accord : ils préfèrent en effet se prononcer seulement après l’adoption de toutes ses lois d’application.

Faute d’accord approuvé aux Communes samedi 19 octobre, le Benn Act a donc été déclenché, Boris Johnson étant contraint de s’y plier. Pour que le délai soit effectif, les 27 autres membres de l’UE doivent approuver le report à l’unanimité.

À Bruxelles, le président du Conseil européen Donald Tusk a confirmé avoir reçu la demande de délai.

« La demande de délai vient juste d’arriver. Je vais commencer maintenant à consulter les leaders européens sur la façon de réagir », a tweeté Donald Tusk.

Un peu plus tôt, à la Chambre des communes, M. Johnson avait déclaré qu’il dirait aux dirigeants européens que « tout retard supplémentaire serait mauvais pour notre pays, mauvais pour l’Union européenne et mauvais pour la démocratie ».

 

L’analyse de François Asselineau :

 


 

Le plan de Boris Johnson pour éviter un nouveau report

 

Le gouvernement de Boris Johnson estime possible de contourner l’amendement adopté par le parlement britannique et qui l’a contraint à demander formellement un report du Brexit. Selon Michael Gove, si le parlement adopte dans la semaine les textes nécessaires à l’accord du Brexit, alors celui-ci sera possible au 31 octobre.

 

Le gouvernement de Boris Johnson s’échinait à assurer dimanche pouvoir encore honorer sa promesse de sortir de l’Union européenne le 31 octobre, malgré la confusion semée la veille par une lettre de Londres, envoyée à contre coeur à Bruxelles, pour demander un report du Brexit.

La journée de samedi, avec un vote historique prévu au Parlement britannique sur le nouvel accord de Brexit triomphalement annoncé deux jours plus tôt à Bruxelles, devait enfin apporter une clarification après plus de trois ans de saga suivant le référendum de 2016. Bilan : les députés ont décidé de repousser leur décision et les Européens se retrouvent dimanche avec trois lettres, dont l’AFP a obtenu copie, disant tout et son contraire. Et moins de deux semaines pour éviter une sortie sans accord qui donne des sueurs froides aux milieux économiques.

Lire la suite de l’article sur latribune.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le Peuple GB a voté pour le Brexit, mais le Parlement GB ne représente pas le peuple car il n’est pas élu à la Proportionnelle : il peut s’opposer à la volonté du peuple, c’est un coup d’Etat légal mais en aucun cas légitime . Mais quel % de gens font la différence entre ce qui est légal et ce qui est légitime ?

     

    • La proportionnelle garantirait contre la trahison des élus ?


    • Peu de monde. Ce qui est légitime est ce qui est consacré par une loi ou conforme au droit.
      Légal est ce qu’il est confirmé à la loi, qui a valeur de loi, qui est défini par la loi.
      Nous voilà bien avancé.
      Légitime est encore ce qui est conforme à la justice, à l’équité.
      En somme, ne pas respecter la décision du peuple qui se manifeste à l’occasion d’un vote 2005 est légal. Est-ce légitime ? Pour les tenants de la République, oui. Car c’est légal.
      Qui est plus légitime, au regard de l’Histoire, pour gouverner la France : le Roi ou un président ?
      La République peut elle légalement détruire la France ? Oui.
      Est-ce légitime ? Tout dépend de votre amour pour la France.


    • Le distinguo essentiel pour remettre les choses à l’endroit est de rappeler qu’entre une expression directe de la volonté, et une expression indirecte, c’est l’expression directe qui prévaut... car précisément elle est directe. Lorsque je parle directement à quelqu’un ma parole sera toujours plus forte qu’en passant par un tiers, car elle est pleine, entière, en conformité totale. Tandis que par le tiers celle-ci peut toujours être altérée.

      Un référendum est l’expression directe de la volonté populaire, des élus sont et ne resteront toujours qu’une représentation ; de fait leur devoir est de courber l’échine lorsque le peuple s’exprime.

      La manoeuvre mensongère de l’oligarchie consiste à faire croire que l’indirecte équivaut, voire même a plus de valeur, que la directe ce qui est un non-sens.


    • Une action illégale peut être légitime, une action illégitime est forcément illégale.

      C’est une question de différence de degré au fait que légal est une convention de situation (les lois peuvent différer suivant les pays et concernant un sujet en particulier).
      Donc tout le travail actuel de Macron visant à harmoniser les lois entre les différents pays de l’Euro-zone (travail, fiscal, retraites etc...) vise justement à éradiquer cette différence de degré pour pouvoir poser légal = légitime et simplifier juridiquement les futurs conflits, à savoir éradiquer la possibilité d’actions illégales, ou pour simplifier, empêcher la contestation de la loi en toute légitimité, donc renforcer les pouvoirs de l’Etat de droit.

      Nous sommes en plein système Orwellien.


  • Le Brexit n’a de sens que s’il est total et donc sans accord !

     

    • C’est mon opinion. Mais il existe une opinion plus radicale encore : il ne peut y voir de Brexit puisque l’Europe juridiquement n’existe pas. On ne sort que de quelque chose qui existe. On ne peut sortir de rien.

      Ou même soutenir que l’Europe est contraire aux lois fondamentales anglaises. Elle l’est en tous cas aux lois françaises puisqu’il n’y a pas en Europe (exemple parmi beaucoup) de séparation des pouvoirs déterminée. Et que le mode de régime de l’Europe n’est pas précisé (République ? Royaume ?). Et que tout y est fictif : parlement fictif, exécutif fictif, président fictif, règlements charabias.

      La grande ruse de l’Europe, c’est qu’elle ne contraint pas les individus directement à payer des impôts et faire le service militaire. A savoir qu’elle ne prélève qu’indirectement des fonds mais qu’elle n’instaure pas d’impôts européens. Le jour où elle enverra ses polyvalents et ses gendarmes et saisir nos meubles, et nous enrôler, les petits cabris s’étrangleront.

      C’est ce qui vaut à l’Europe un peu de popularité : pas d’impôts, pas d’armées. Les Etats font le sale boulot. Et à côté, les états traditionnels reçoivent toutes les critiques.


    • A Listener,
      Parfait !


    • @u roitelet

      Tiens ? Plus rangé sous la coupe des préceptes de surcouf qui disait que le brexit était ultralibéral ?


    • Fictif à ceci prêt : les truffes qui jouent le jeu, que ce soit au parlement européen ou dans les tribunaux, sont bien réels, et sont fait de chairs et de sang, tout comme les parlementaires anglais. Et les bâtiments qui les accueillent ou l’énergie qui les alimentent, eux aussi possèdent une réalité indéniable, et fragile.

      Donc quand la fin de la récré retentira, ceux-là seront bien en peine.

      Ça me rappelle la période où je passais le bac en internat. Des marlous buvaient des bières dans la cuisine à coté de ma chambres, et faisaient trop de bruit pour que je puisse dormir. Il était 3H du mat, et j’avais des épreuves à fort coef. dans quelques heures. A deux reprises, j’ai expliqué ma situation aux mecs, et j’ai demandé de cesser ce bruit, sans résultat.
      La 3eme fois, je me suis levé, je me suis dirigé directement vers le tableau électrique, et j’ai arraché tous les fusibles, plongeant les mecs dans le noir. Ils sont partis et j’ai eu la paix.

      Ça va se terminer pareillement avec l’union européenne, la république, et les castes de truffes qui se la pètent sur les plateaux dans des simulations de débat qui n’ont qu’un but : occuper les esprits pendant qu’on nous fait les poches. Tout cela risque fort de voler en éclats.

      Concernant les propos du gros nounours, ce sont ceux d’un hypocrite au culot monstrueux ; lui veut nous imposer sa francophonie, ses Africains, ses Maghrébins, et toute la Smala, contre nos intérêts. Les préjudices qu’il nous cause ne sont pas mieux que ceux causés par l’union européenne.

      Il perd donc toute crédibilité, comme tous le camp souverainiste ou prétendument nationaliste, qui nous chante les louanges de Toufik, Moustafa et Malika. Il joue la partition d’individus dont les intérêts sont en dehors du continent. Son entourage suffit pour en attester. Enthoven, Todd, plus tous les joueurs de flûte, les économistes.

      Donc, on ne rejoindra pas nounours, et on jouera le pourrissement. Ça reste notre meilleure option. Qu’ils sentent la marée monter à mi-cuisse ne peut que leur faire grand bien.

      Voila ce qui arrive quand on force une nation vers un chemin contraire à ses intérêts. D’abord l’immigration, puis le forçage dans l’union, puis la monnaie ... Il va y avoir un rééquilibrage pour démontrer qui est vraiment le souverain ici bas.

      Un conseil : n’investissez pas dans l’immo. La valeur des biens risque de chuter drastiquement.


    • Bojo et les MP vont finalement s’entendre : il y aura un faux Brexit, Bojo ne perdra pas la face et les MP seront satisfaits .


  • Le Parlement GB, élu grâce à un mode de scrutin injuste, viole tout simplement le droit du peuple GB à disposer de lui-même . Les députés félons méritent la corde .


  • François, tu demandes à ce que tous les europhobes se donnent la main pour combattre la tyrannie. Tu tends donc la main à E&R, ou j’ai mal compris ton message de grand revolutionnaire ?


  • Bon ba ça sent le grand flop, je sens les english ne rien payer du tout et se barrer comme si de rien n’était, et c’est la France qui va tout prendre dans la gueule comme d’ab.

     

  • Pas sûr que le Brexit soit une bonne affaire pour la France : sa balance commerciale avec la GB est largement excédentaire .


  • En 2007 les parlementaires "français" ont trahi le peuple français en votant le traité de Lisbonne qui avait été retoqué par le referendum de 2005 sous le nom de "constitution européenne" . Parlement GB et français sont également illégitimes car élus au scrutin majoritaire (à deux tours pour le français, à un tour pour le GB) , ils procèdent à des coups d’Etat "légaux", selon des lois illégitimes .


  • Excellente intervention de F. ASSELINEAU


  • Le pauvre Asselineau n’a rien compris. Le Brexit démontre justement l’impossibilité du Frexit. Et je suis persuadé que ce cirque est voulu pour dissuader d’autres démarches similaires.
    Un exemple de plus qui démontre l’inanité de ces institutions auxquelles Asselineau prétend en même temps se soumettre pour arriver au pouvoir. Une escroquerie chasse l’autre.
    La réalité, c’est qu’il y a des manifestations monstres partout, qu’elles échappent totalement aux partis qui ne rêvent de mettre leur grosses pattes dessus, tout en ayant pas les c.... d’appeler le peuple à des mobilisations d’ampleur.
    Je ne commenterai même pas ses fantasmes d’insurrection (guerre civile ?) dans un pays gangréné par le communautarisme et le politiquement correct à un niveau largement équivalent au notre.

     

    • Que proposez-vous pour changer les choses ?


    • Vous avez tort @The MZW , tout repose sur la composition du gouvernement en place dans le pays . Si c’est un gouvernement opposé au brexit , cela donne la situation actuelle pour ce brexit . Ce serait bien plus rapide et mois chaotique si le gouvernement du pays était pour la mise en oeuvre de la sortie de l’UE . Ce sont les parlementaires eux même qui empêchent que le Brexit ait lieu .


    • The MZW effectivement il n’a rien compris ce gros veau de fonctionnaire ! Ni les réseaux agissants, ni la psychologie de l’ennemi ! Ni lu Soral, ni lu Ryssen.

      Ses suiveurs sont pareils, aussi cons idiots et fanatiques que ceux de Mélenchon ou de Le Pen !

      C’est la faiblesse des pro-République de croire qui peuvent la réformer, avec des traités, des lois, qui prennent des plombes : au dernier tournant c’est la mafia mondialiste qui vous tombe dessus !


    • @MZW, je souscris à vos propos concernant le spectacle tragi-comique quant à dissuader d’un Frexit.
      Mais je pense que ce n’est pas la manoeuvre principale.
      Le peuple a voté le Brexit et les derniers avatars ne tournent qu’autour du avec ou sans accord.
      Il y aura un Brexit, c’est acté, mais les pro hard Brexit se déchirent avec les pro Soft Brexit.
      BoJo et les Eurocrates (Barnier & cie) cherchent le soft Brexit, la chambre Britannique cherche le Hard Brexit.
      Il faut donc analyser ce différentiel, en ayant bien à l’esprit qu’il existe deux courants Europhiles :

      - Les Eurocrates pro Bruxelles, disons selon un modèle Européen Allemand.
      - Les agents Atlanto-sionistes, qui sont passés par le Bilderberg ou la French American Fondation et dont le tropisme est que l’Europe capote, car elle est une concurrence à l’impérialisme marchand Anglo-US.

      Je ne suis pas en train d’affirmer que la chambre des députés ayant demandé un report appartient à le seconde catégorie, mais il y a matière à s’interroger sur ses motivations profondes et en transcendant le discours d’Asselineau.


  • Le pauvre Asselineau n’a rien compris. Le Brexit démontre justement l’impossibilité du Frexit. Et je suis persuadé que ce cirque est voulu pour dissuader d’autres démarches similaires.
    Un exemple de plus qui démontre l’inanité de ces institutions auxquelles Asselineau prétend en même temps se soumettre pour arriver au pouvoir. Une escroquerie chasse l’autre.
    La réalité, c’est qu’il y a des manifestations monstres partout, qu’elles échappent totalement aux partis qui ne rêvent de mettre leur grosses pattes dessus, tout en ayant pas les c.... d’appeler le peuple à des mobilisations d’ampleur.
    Je ne commenterai même pas ses fantasmes d’insurrection (guerre civile ?) dans un pays gangréné par le communautarisme et le politiquement correct à un niveau largement équivalent au notre.

     

    • C’est rigolo, les gens qui ne savent rien mais expliquent que les autres ne comprennent rien. Si tu exprimes un désaccord avec quelqu’un, assure-toi d’abord de savoir au minimum ce qu’il raconte, et aussi ce que tu racontes.
      Donc le Brexit, depuis le début, ne fait que démontrer comment fonctionne le régime du Royaume-Uni, Asselineau l’a expliqué en long et en large, pourquoi Mme May (anti-Brexit), pourquoi le seul blocage vient du fait que le pouvoir parlementaire est opposé majoritairement à la volonté exprimée, et sur cette vidéo il explique la difficulté d’un parlement qu’on ne peut pas dissoudre. Des problèmes donc purement institutionnels qui n’existent pas en France, régime présidentiel.
      Et oui, il le dit et le sait bien, on fait tout pour embrouiller et expliquer que c’est "le bordel", que c’est super compliqué et dangereux de sortir de l’UE. Pour faire croire aux ignorants que finalement c’est impossible, alors que c’est un foutu bout de papier à déchirer, c’est uniquement une question de volonté du pouvoir.
      Bref je sais que tu prends plaisir à "démonter" ce monsieur dont le CV et la caricature ne te plaisent pas, mais sache que tu te trompes (sur la question de se soumettre à des institutions etc.), voilà, t’en fais ce que tu veux maintenant.


  • Députés anglais qui sont, comme chacun pourra le subodorer, aussi corrompus que leurs "homo-loques" français.

     

  • Très subsidiairement, je remarque le sieur LETWIN est vraisemblablement un britannique plus britannique que les britanniques.

     

  • Ce qui ne change absolument rien à la situation ici qui demeure celle d’un pays occupé par les anglo-saxons depuis 1940.
    A l’extrême-rigueur ça peut juste montrer que l’UE est totalement dépassée dans le monde actuel où l’on assiste à un incroyable retour des nations, déjà dans la maison-mère mais aussi dans toutes les ex-colonies libérées soi-disant depuis les années 1960. Et à la fin de toutes les alliances imposées de force comme les traités commerciaux de moins en moins viables.


  • Asselineau est bête ! Il passe son temps à insulter les fascistes en parlant d’eurofascisme alors que ce sont les brexiters qui sont fascistes et qui ont bien raison de l’être : la démocratie, c’est la recette assurée vers la décadence et le métissage (mauvais tissage en bon français). Il y a deux idéologies dont la synthèse est féconde : l’idéologie communiste et l’idéologie fasciste. En 1939, cette synthèse a démontré son efficacité redoutable avec le pacte de non-agression germanosoviétique dit pacte Molotov-ribbentrop. Asselineau est un âne bien-pensant comme son patronyme l’indique bien... Les bien-pensants ne sont que des détritus de la morale la plus vulgaire.

     

  • En fait ces députés cherchent à faire revoter les gens, ou repousser encore et encore jusqu’aux élections "législatives", ce qui revient in fine au même...Donc on va sortir sans accord en Novembre


  • Et les mecs n’ont même pas l’euro...
    Le Monde Libre n’aime pas voir partir ses esclaves.


  • Pauvre Asselineau, lui et les boomers mous du bulbe qui le suivent n’ont toujours pas compris que c’est justement le fascisme et son corollaire le populisme (fascisme soft) qui sont les véritables remparts contre l’eurocratie sise à Bruxelles.


  • Pour que l’UE refuse que la GB sorte de l’UE ce n’est certainement pas pour rien .Ils ne veulent pas lâcher le morceau , parce que nous ne sommes pas en démocratie, et si c’était le cas, tout ceci se passerait pas , mais là l’UE confirme sans aucune contestation qu’elle est sous un régime totalitaire .La preuve encore une fois nous sommes bien en UERSS .
    Le Frexit avec ces gens là ne se fera jamais ,ils contesteront quoi qu’il arrive .La France s’est enfermée dans un carcan insoluble .


  • Ils doivent s’amuser comme des fous, ces politiciens britanniques, quand ils se réunissent pour trouver des moyens de différer le Brexit.

    Ça me rappelle un exercice pratique durant ma formation à l’encadrement : Comment feriez-vous pour briser un esprit d’équipe ?
    J’ai rarement autant rigolé tellement c’était facile !

    Thémistoclès


  • Très bon "Eurofasciste" . Ce sont les mots qui portent. Magnifique épouvantail.
    Négrofasciste ? Pédofasciste ? comme Dany ?


  • Un seul politicien sérieux en France : Asselineau.

     

  • Le spectacle pour les cancres à plein régime. Shakespeare est vivant ?


  • Conseil pour ceux qui vivent et travaillent en angleterre depuis au moins 5 ans. https://www.gov.uk/settled-status-e...
    C est vraiment á faire car le brexit va finir en lisbonne 2006. Pour les expats en Albion depuis10/20/30 ans...


  • Ils vont nous mettre une grosse carotte les britons


  • Je ne suis pas à l’UPR mais Asselineau a raison. L’amendement Letwin demande à que soit voté par le parlement toutes les lois du passage de l’appartenance à l’UE à la souveraineté. Exemple : L’UE dit que le pommeau de douche doit être comme ceci, il faudrait une loi alors une nouvelle loi britannique sur le pommeau de douche. On voudrait démontrer que la démocratie représentative est une escroquerie on ne s’y prendrait pas mieux.


  • Coucou l’homme qui ne s’est jamais trompé...MDR...
    Ah bin zut alors, donc le RU n’est pas la fabuleuse grande démocratie qui illuminait le monde entier de son incomparable brillance il y a encore 6 mois ?
    Quand est-ce que vous comprendrez que "démocratie" est un mot vide de sens, que le peuple ne décide de rien, que l’oligarchie et le pouvoir profond se contrefoutent royalement d’une opinion qu’ils manipulent comme bon leur semble ?
    Dire que j’ai pu militer de 2014 à 2017 dans cette secte de canards boîteux.


  • Soyons sérieux un instant : pourquoi le peuple déferait ce que l’oligarchie a mis en place ? Pour le dire autrement : depuis quand le peuple décide-t-il en "démocratie" ?


  • Boris Johnson la joue très très fine. Il applique la loi sous la forme d’un formulaire (lettre 1), dit que cette lettre a été envoyée par obligation de se conformer à la loi (lettre 2), dit qu’il ne souhaite pas de report (lettre 3). Il refile le bébé à l’UE tout en faisant apparaître les parlementaires britanniques pour ce qu’ils sont. En résumé c’est une double quenelle épaulée et ça mérite respect et admiration. Une grosse quenelle épaulée jusqu’au fond du fion des députés traîtres une seconde au fond du fion de l’UE. Le tout en même temps à la Goldorak. C’était inédit, c’est artistique, efficace, chapeau l’artiste.


  • J’aimais bien Asselineau mais là il me consterne.
    Défendre le Brexit avec comme argument, que les Britanniques se sont battus contre la "barbarie nazie". Rien à voir.
    Il met aussi la seconde guerre mondiale sur le tapis. On remarque que c’est symptomatique des gaullistes actuels (Philippot Rougeyron). On tape sur l’Allemagne actuelle et les "collabos" de 45 mais on oublie de taper là où il faut.
    Rougeyron a fait la même l’autre jour, vantant l’Angleterre (et Churchill), alliée historique de la France selon lui, au contraire de l’Allemagne...

     

    • Si tu veux bien on réglera le problème de l’historiographie officielle une fois qu’on aura retrouvé notre souveraineté... Asselineau n’a pas fait une vidéo pour E&R et n’a pas l’intention de s’attaquer à plus que le problème de la souveraineté de la France et de sa pérennité. Je pense qu’il se fout d’avoir fait tiquer quelques pro-nazis en reprenant ces expressions grandiloquentes.


    • Oui, alors qu’il faut faire preuve de compassion et d’amitié envers le peuple allemand qui subit une occupation mentale et militaire depuis 45. Solidarité avec mes frères et soeurs allemands opposés farouchement à cette UE en rejetant le cosmopolitisme qui l’accompagne.

      Gloire à l’Angleterre qui souhaite rester anglaise, Gloire à l’Allemagne qui souhaite rester allemande ! Gloire aux peuples soumis à l’ordre naturel des choses en conformité de la morale et de la vertu !


    • Vous n’avez pas totalement tort mais vous cérébralisez trop la chose. Asselineau était grandiloquant certes mais il se voulait à la hauteur de l’événement. Je ne sais pas si vous vous rendez compte mais les parlementaires britanniques piétinent la démocratie à un niveau inégalé. C’est incontestable, tellement clair et évident pour n’importent qui. Pro UE compris. La volonté du peuple exprimée par référendum est par nature supérieure à la volonté de ses représentants. Ce qu’ils font est plus que scandaleux, c’est monstrueux. Je pense que c’est une sorte de folie du désespoir. J’ai des craintes mais au feeling BoJo est peut-être bien du marbre dont on fait les statues, cela veut dire que la sortie aura lieu le 31. Mais ces gens sont en train de griller auprès de leurs électeurs et de griller aussi leurs partis. D’une certaine manière c’est positif. Au-delà de la sympathie qu’on peut avoir ou pas pour les rosbeefs il faut que le Brexit ait lieu et vite et que l’économie Britannique se porte bien, car ça permettra aux Français de comprendre qu’ils peuvent en sortir et qu’ils y ont grand intérêt.


    • Bien sûr, chacun a sa définition des mots "fasciste", "démocratie" et son avis sur un tas de questions qui relèvent de l’analyse de ce que furent la "Révolution Française", la Seconde Guerre Mondiale et autres événements historiques... Ces débats-là devront avoir lieu. ( Aujourd’hui, ces débats-là sont interdits...)
      Cependant, il faut accepter que certains ( beaucoup de monde en réalité...) restent encore imprégnés d’une vision ou le vocabulaire est lié à une échelle de valeur qui même si elle est fausse, reste pour le plus grand nombre la référence mentale qui construit leur pensée.
      Cependant, il faut bien considérer que si l’on attend que tout le monde soit d’accord sur une juste analyse globale, plus rien ne sert à rien car en face, la puissance de feu de la propagande est énorme.
      Alors même si le discours d’Asselineau est construit sur une pensée "républicaine", il n’en est pas moins vrai que son combat pour la survie de la Nation est un élément tout à fait prioritaire et devrait rassembler tout ceux pour qui cette notion semble primordiale.
      Les autres débats sont très importants mais l’urgence existe, et de toutes façons, les autres débats ne peuvent pas vraiment avoir lieu dans l’environnement politique qui est le nôtre...
      Il faut absolument se rassembler sur des objectifs prioritaires, rester dans sa chapelle est le plus sûr moyen de regarder passer les trains...
      Comme disait Mao, deux se rassemblent en un et un se divise en deux... L’heure est au rassemblement plus qu’à la division... Les débats viendront, espérons le...


  • Les citoyens britanniques ont-ils compris que leurs parlementaires, tous partis confondus, ont décidé de tout faire pour empêcher le brexit et donc le respect du référendum. Ils font tout pour faire traîner en longueur jusqu’à ce qu’ils puissent faire revoter avec un nouveau référendum. Le peuple comprend-il que ses "zélites" le trahissent tout comme nos députés contre notre référendum de 2005.


  • C’est surtout le peuple britannique qu’ils trahissent ces félons !


  • Bojo envoie deux lettre la premiere non signé, demandant le report du brexit trois mois, la deuxieme signé, Bojo, signifie qu’il refuse cette prolongation.
    Une troisieme lettre de l’ambassadeur uk auprés de l’ue, il explique que c’est uniquement par respect à la loi qu’il y a ce report et hier le bras droit de Bojo, dans une interview à sky, annonce qu’ils sortiront bien le 31/10 de l’ue parce qu’ils ont les moyens et le "droit" de le faire.
    Sincerement, c’est encore de la politique ?

     

  • C ’est beaucoup plus difficile de sortir de l’UE que d’y rentrer ...on vous y fait rentrer par la force au detriment de principes basiques democratiques meme en cas de refus mais pour s’en echapper quelle histoire !!!un vrai feuilleton ce brexit


  • Plus ils se déchirent et plus j’aime. Cette fosse septique de Bruxelles répand son contenu partout, c’est parfait, nous sommes prêts pour la suite.


  • Pauvre Asselineau ! Soutenir le Brexit, projet ultra-libéral porté par la frange néothatcherienne du parti conservateur, est pitoyable. Je ne sais pas si son “analyse” est simplement erronée ou mensongère, mais en tous les cas ce qu’il dit n’a rien à voir avec la réalité. Et puis toute cette grandiloquence et/ou ces mensonges pour plafonner à 2% des suffrages aux différentes élections, c’est triste. Si c’est lui “le recours”, l’espoir de la France et des souverainistes alors c’est la fin des haricots pour la France.

     

    • Asselineau ne soutient pas le Brexit en soi, il le soutient en tant qu’exemple (et expérience) de sortie de l’UE, pour la France. Il n’est pas Britannique, il ne juge pas par principe de ce qu’ils feront de leur souveraineté. Il est évident que nous retrouverons notre souveraineté avec d’autres projets en tête.


  • @jc
    Asselineau soutient le Brexit en tant qu’exemple de reprise de sa souveraineté par le peuple britannique, or encore une fois, le Brexit est le projet d’une partie de l’elite anglaise pour servir ses intérêts au détriment du peuple et des classes les plus populaires. Le Brexit n’est pas la révolte d’un peuple dont Johnson serait l’incarnation, donc ce n’est en aucun cas un exemple.
    Asselineau soutient le Brexit comme s’il s’agissait d’un contre modèle à une UE libre-échangiste, libérale et mondialiste, or c’est tout l’inverse : le Brexit pousse à l’extrême le modèle économique de l’UE. Pour un frexiter, souhaiter le succès d’un contre-modèle britannique aurait un sens car un tel succès pourrait affaiblir le modèle de l’UE. Mais si le Brexit ultra libéral devenait une réussite ce serait “la preuve” pour beaucoup qu’il faut suivre l’exemple britannique et transformer l’UE dans un sens encore plus libéral. Souhaiter le succès d’un Brexit ultra-libéral c’est se tirer une balle dans le pied.
    Enfin les propos d’Asselineau sur les “eurofascistes” britanniques sont faux et délirants. La démocratie britannique n’est pas la démocratie française, il ne faut pas appliquer la culture politique et constitutionnelle française à la GB. Le parlement britannique est souverain. Le référendum de 2016 était consultatif et c’est le parlement qui par un vote fin 2016 l’a rendu impératif. C’est au parlement de voter ou de rejeter les deals signés par le gouvernement avec l’UE. Par le même raisonnement juridique le parlement était tout à fait légitime quand il a voté le Benn act, qui interdit un Brexit sans accord. Que cela plaise ou non à Asselineau et à ses soutiens, le parlement britannique est constitutionnellement celui qui a le dernier mot sur le Brexit, et “ la mère de tous les parlements “ assume son rôle de façon exemplaire.


  • Correction : le parlement a voté en Mars 2017, pas fin 2016, l’autorisation de l’invocation de l’article 50 (retrait de l’UE) par le gouvernement, rendant ainsi effectif le référendum consultatif de Juin 2016.


Commentaires suivants