Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’ex-directeur du FBI James Comey compare Trump "à un chef de la mafia"

Un nouveau livre explosif contre Donald Trump. Quatre mois après l’ouvrage choc du journaliste Michael Wolff, c’est cette fois-ci James Comey, l’ancien directeur du FBI limogé par le président américain en mai 2017, qui signe un livre au vitriol contre le locataire de la Maison Blanche.

 

L’ouvrage, qui s’intitule A Higher Loyalty : Truth, Lies, and Leadership (en français Mensonges et vérités), sort ce mardi aux Etats-Unis et en France. À cette occasion, BFMTV a pu rencontrer James Comey à New York, et évoquer avec lui ce livre qui a d’ores et déjà fait couler beaucoup d’encre outre-Atlantique, et dans lequel il aborde plusieurs aspects de la présidence Trump.

 

Un président qui « menace les valeurs »

Face à Ruth Elkrief, l’ancien numéro un de la police fédérale américaine, qui a occupé ce poste sous George W. Bush, Barack Obama et Donald Trump, a expliqué avoir décidé d’écrire ce livre car les États-Unis « traversent une époque dangereuse ».

[...]

Trump, « parrain de la mafia »

Dans son livre, James Comey dépeint ainsi Donald Trump comme un « chef de la mafia », qui ne se concentrerait que sur ce qui est bénéfique pour lui-même.

« Jamais je n’aurais pensé un jour avoir à comparer le leadership d’un président des Etats-Unis à celui d’un parrain de la mafia. (...) Je ne dis pas que Donald Trump casse les jambes des gens ou fait exploser des épiceries comme un parrain. Ce que je veux dire, c’est que son leadership ne se concentre que sur ce qui est bénéfique pour le patron, la fidélité envers le patron, et n’a rien à voir avec les valeurs éthiques. Le type de leadership qu’il a adopté est très similaire à celui d’une famille mafieuse », a détaillé James Comey sur BFMTV pour justifier cette comparaison.

[...]

Une ingérence russe dans la présidentielle de 2016 qui « ne fait aucun doute »

Les liens entre le clan Trump et la Russie sont au coeur de l’enquête du procureur spécial Robert Mueller. Et pour James Comey, cette interférence russe dans la campagne présidentielle de 2016 « ne fait aucun doute », et a répondu à des buts bien précis.

« Les Russes ont interféré dans l’élection de 2016 avec trois objectifs. Premièrement, nuire aux États-Unis et à leur image de démocratie. Deuxièmement, nuire à Hillary Clinton. Et enfin, aider Donald Trump. Cela ne fait aucun doute. Cela fait partie d’une longue tradition russe. Ils ont interféré dans les élections européennes et américaines », a ainsi estimé James Comey.

[...]

Un comportement « anormal » pour un président

James Comey fait partie des nombreuses victimes des attaques et insultes publiques publiées par Donald Trump sur son compte Twitter. L’ancien numéro un du FBI a notamment été récemment qualifié de « raclure » par le président américain, qui a fait de ces salves de tweets sa marque de fabrique. Mais si les propos l’ont laissé indifférent, James Comey estime qu’il ne s’agit pas d’un comportement approprié pour un chef d’État.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

(Pour voir l’interview intégrale, allez sur le site de BFM TV)

Trump contre à l’Empire,
à lire chez Kontre Kulture :

 

La « raclure » Comey, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On peut noter qu’aux US, un nationaliste se fait traiter de mafieu alors qu’en France, on parlerait d’antisémite notoire à pensée fascisante : Bel exemple de différences culturelles.

     

    • Un nationaliste qui a besoin d’aller frapper la syrie à coups de missiles parce qu’il est persuadé (sans preuves plausibles) que le méchant Bachar utilise des armes chimiques sur son peuple ? Le nationalisme / Protectionnisme , c’est s’occuper du bien-être de sa patrie sans avoir besoin d’emme*der les autres . Mais peut-être que j’ai mal compris votre message . Si oui , j’en suis désolé et n’hésitez pas à me le faire savoir .

      A bon entendeur .


    • Le terme "mafieux " a une connotation xénophobe et laisse à supposer qu’un WASP ne peut pas etre un pourri ....Il laisse clairement ça aux RITALS ....Ce genre d’ attitude a donné , entre autres "Sacco & Vanzetti"...Ces anglosaxons seront toujours des tordus, des ennemis !


  • Par BFMTV ? Hahaha. Bande de rigolos.


  • Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour cracher arbitrairement sur un individu, quand on n’a pas les mêmes idées et quand on vous vire comme une vieille merde ?Alors il ne reste qu’une seule et unique chose à faire, c’est de baver son fiel, c’est ma méthode des lâches et des sans couilles .Et ce genre de personnage vient se confier à la chaine anti-Trump "BFMWC" qui est comme tout le monde sait , la chaine sans idéologies et d’une impartialité à toute épreuve .Quand on a le courage de regarder "bfmwc" et une telle émission, c’est qu’on a du temps à perdre.Le mieux c’est d’éteindre son téléviseur ,et vite se connecter sur E&R .


  • Un ex directeur du FBI défroqué, qui taxe le président de mafieux, il y a tout de même quelque chose de savoureux... Surtout lorsque l’on connait l’histoire et l’esprit de la "maison" FBI !


  • . "L’ex-directeur du FBI James Comey compare Trump "à un chef de la mafia" "

    Parfaite inversion accusatoire.

    La guerre fait rage entre l’Etat-Profond profond et Trump : ce dernier doit être éliminé à tous prix. C’est le "cailloux dans la chaussure" du N.O.M..

    Car enfin, M. Comey soyez sérieux : à qui voulez-vous faire croire que votre employeur n’est pas précisément celui qui accuse l’autre d’avoir "la paille dans œil, en occultant que c’est lui même qui a LA poutre"... ?

    Certes Trump n’est pas blanc-blanc, certes l’Etat-Profond veut sa peau et lui serre le kiki (comme dirait Pierre Hilard) mais au moins son discours de campagne a le mérite d’être clair : sauver l’Amérique en remettant le peuple au cœur du monde multipolaire en cours d’élaboration.

    Tout le contraire de la politique infâme menée par la faction communautaire des oligarques de la Finance internationale et de son N.O.M., dont le terme "mafia" n’est qu’un doux euphémisme.

    Petit rappel :
    . qui a assassiné JFK ?
    . qui a crashé l’avion de Richard Rockefeller le "13" 06 2014, qui voulait se présenter aux présidentielles, alors que l’Establishment US tenait a introduire Hillary Rodham-Clinton, afin de continuer la politique néo-conservatrice mondialiste unipolaire ?
    . qui ignore encore que le FBI a organisé, planifié, des attentats sous faux-drapeau, à dessein... ?
    . M. Comey : si "Killary" avait été élue en 2017, grâce à vos "bons et loyaux" services de sayan, serions nous encore vivants aujourd’hui pour nous pencher sur votre cas, car vous êtes un sacré spécimen d’"idiot utile" vous !

     

    • Ou bien John Fitzgerald Kennedy Jr. décédé aussi dans l’explosion de son avion le 16 Juillet 1999 alors qu’il se présentait pour les élections contre entre autre killary ( son mari ayant fait déjà 2 mandats, il ne pouvait plus se présenter). On peut appeler ceci une coïncidence mais c’est fou le nombre de décès qui ont gravités autour des clin... (27 morts au total ).


    • son discours de campagne a le mérite d’être clair :

      Les mérites des actes sont infiniment plus intéressants que les mérites des discours.
      Et spécialement lorsqu’il s’agit de discours de campagne électorale.

      Ne croyez-vous pas que l’observation de la réalité devrait primer sur des raisonnements, qui peuvent être logiques, certes, mais ne sont pas prouvés ?


  • . "L’ex-directeur du FBI James Comey compare Trump "à un chef de la mafia" ".

    Parfaite inversion accusatoire.

    La lutte fait rage entre l’Etat-Profond et Trump : ce dernier doit être "dégagé" (come chaque Printemps de quelque chose...) à tous prix, dont cette diabolisation idoine ("Trump Bashing"). The Donald, ca reste l’énorme "cailloux dans la chaussure" pour la Cabale du N.O.M..

    Car enfin, M. Comey soyez sérieux ! : à qui voulez-vous faire croire que votre employeur n’est pas précisément celui qui accuse l’autre d’avoir "la paille dans l’œil, en occultant que c’est lui même qui a LA poutre"... ?

    Certes Trump n’est pas "blanc-blanc"..., certes l’Etat-Profond lui "serre le kiki" comme dirait Pierre Hilard, mais au moins son discours de campagne a eu le mérite d’être clair : tenter de sauver l’Amérique en remettant le peuple au cœur du monde multipolaire en cours d’élaboration.

    Tout le contraire de la politique infâme menée par la faction communautaire des oligarques de la Finance internationale et de son N.O.M., dont le terme "mafia" n’est qu’un doux euphémisme.

    . M. Comey : si "Killary" avait été élue en 2017, grâce à vos "bons et loyaux" services de sayan, serions nous encore là aujourd’hui à nous pencher sur votre cas, car vous êtes un sacré spécimen de "sot utile" militant contre les peuples et un monde apaisé, vous !


  • Il était patron de casino à Atlantic city, faut vous faire un dessin...

     

    • Le plus interessant dans l’aventure de Trump à Atlantic City, c’est la manière dont cela s’est terminé, et surtout, qui sont les individus qui l’ont renfloué après sa faillite. En l’occurrence, l’un est l’ex employeur de Macron, et l’autre est celui qui a servi de modèle à Oliver Stone pour le personnage de Gordon Geko dans le film Wall Street : Rothschild et Carl Icahn.


    • Rien à voir les casinos c’est du blanciment une joint venture ancienne entre les états et le milieu,de nos jours les banques font le job des casinos d’où les faillites en chaine des casinos et secundo si trump était dangerous ça se saurait et une fois devenu président il aurait coulé dans le béton pas mal d’emmerdeurs il n’en est rien ce qui confirme trump est une marionette qui veut doubler son marionnetiste autant dire perdu d’avance car pour faire ça une guerre de cessssion n°2 devra avoir lieu et personne n’aime la guerre civile alors les marchandages et soumissions sont la norme le nwo ne pourra couler que grace au peuple ,détruire l’argent electronique et le système politique par l’abandon volontaire du travail pour le capital (usine,service etc..) au profit du travail collectif hopitaux et individuel agriculture et circuit court !


  • Mes amicales salutations au modérateur.

    Ce post pour vous signaler que j’ai re-posté un texte modifié pensant que le premier n’avait pas accepté.

    Ayant découvert qu’il n’en était rien, je vous en remercie.

    Bien à vous.

    ...et vu l’heure, bon appétit ! ;)

    GP


  • Ca veut dire que la boutique est bien tenue alors !


  • Si la Russie a influé sur les élections US ...Je n’aurais pas voulu etre dans la tete de Vladimir Vladimirovitch à l’heure des choix : Trump et Clinton , sont aussi cinglés l’un que l’autre.Quant aux élections européennes ....Pourquoi diable faire élire le freluquet , ou cette folle de may..... ?


  • Ah ah ah !
    comme d’hab, on glisse au passage un mot sur l’ingérence des méchants Russes bouilleur d’enfants, qui au passage, soulignons le... seraient efficaces au point de pouvoir pirater ou/et d’interférer dans les élections américaines... aveux de faiblesses ?
    C’est un peu comme l’agression de notre frégate par un chasseur russe... en gros, c’est surtout de ne pas être capable de les voir arriver qui les enerves.
    Bref ! accuser Trump de "mafioserie" est plutôt drôle venant de toutes ces pourritures et rabaisser systématiquement leur propre chef d’état, est la réelle nuisance pour l’Amérique.


  • Je pense qu’un petit procès en diffamation s’impose.


  • "Je ne dis pas que Donald Trump casse les jambes des gens ou fait exploser des épiceries comme un parrain"

    non en effet, ça c’est plutôt le genre du FBI comme à Waco. Tout le monde sait qu’on peut compter sur la police pour défendre la liberté !


  • c’est bien ça... on va pas bouder son plaisir !!


  • Petite citation : "Ils possèdent un territoire, imposent des taxes et usent de la violence si celles-ci ne sont point payées. Quelle est la différence entre un état et une mafia ?"
    La seule différence est le mot utilisé par les médias pour en parler. Les "régimes" c’est pour les méchants et les "démocraties" pour les gentils. Sur le fond il n’y a rien de différent.


Commentaires suivants