Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’homme : un dieu ou une bête ? – Conférence d’Antoine Martin à Genève

L’équipe d’E&R Haute-Savoie a reçu Antoine Martin le 2 mars 2019 à Genève pour une conférence intitulée « L’homme : un dieu ou une bête ? – Menaces sur l’anthropologie chrétienne ».

 

Écouter la conférence :

 

Antoine Martin, sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Selon le récit biblique de la Genèse, le Fruit de l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal, au Jardin d’Eden, était défendu par Dieu, mais Eve et Adam, qui avaient le choix, le consommèrent, ce qui les rendit coupable du péché originel. Nous sommes les enfants de ces derniers (voire premiers #humour) qui, lors de l’immaculée conception, étaient innocents. Depuis nous nous sommes civilisés et recherchons inlassablement le progrès. Cependant, si nous voulons revenir à Dieu, c’est la voie de la Nature qu’il faudra suivre, car nous avons été créé ainsi, nus, purs et parfaits, heureux, en harmonie avec notre environnement.
    L’humilité quant à notre condition serait donc la bonne voie.
    Nous ne devrions pas être les maîtres de notre cadre de vie et de ce qui le compose, mais les serviteurs de Dieu et son œuvre, qui est en partie lui et dont nous faisons partie intégrante.
    Comprenons dès lors que nous sommes les deux, bête et Dieu, en toute modestie.
    Je me permets d’ajouter que les sages, comme Jésus, sont à mon sens, ceux qui seront justes et exigeants, travaillant à s’affranchir de Mammon, pour être à nouveau libres, indépendants et autonomes, comme la bête, assimilée au diable, à la stupidité, à un être inférieur : novlangue qui détourne de la source de l’humanité, pour mieux la dénaturer et la précipiter vers le retournement final, où ceux qui se prenaient pour des lumières lèveront enfin le voile sur leurs instincts et sentiments qu’ils avaient abandonnés, au profit de la pensée seule, nourrissant rituellement leur hubris.

     

    • Le transhumanisme va bientôt avoir les moyens de changer l’être humain avec un eugénisme faustien. L’apocalypse de Jean 13 dans la bible est en train de se réaliser avec la marque de la bête qui va s’imposer à l’humanité dans l’indifférence générale (implant connecté de nano puce dans la main droite ou la tête et modification de l’ADN humain). La nouvelle créature hybride dite améliorée sera coupée de son Créateur et perdra son âme, elle pourra acheter et vendre par l’argent électronique (barres code des produits de consommation avec le nombre caché 666, il suffit de vérifier : la norme est passée au niveau mondial avec les 3 barres de garde des codes-barres qui sont visuellement des 6 pour des raisons obscures), être connectée à l’intelligence artificielle et vivra plus longtemps, mais : perdra son âme. Heureusement tout finit bien si on refuse, la vie est une succession de choix ...


  • Impressionnant ! Le plus dur pour l’intelligence est de voir ce que l’on voit malgré tout ce qu’on entend tout autour de soi. Est un maître celui qui y parvient et qui le communique.
    Je suis enrichi à l’écoute d’une telle conférence. Merci à l’auteur et à ER.


  • Je suis admirative face à ce professeur de classe de seconde. Et je peux comprendre qu’il ait choisi de ne pas se montrer car il est dans l’éducation nationale - tout comme moi - et il serait radié sur le champ si - éventuellement - on découvrait ses activités et ses pensées.

    Il m’a emporté vers le chemin de la vérité en plus de m’imprégner de la foi catholique que je porte depuis toujours.

    Un professeur brillant avec de très fines analyses et surtout, très parlantes. Ce sont les "MAUX" de notre société tout en sachant que beaucoup de français ne soupçonnent pas...

    Il a une formidable capacité d’eveiller les consciences somnolentes et on sent bien sa façon - innée - de transmettre.

    J’ai passé un agréable moment en l’écoutant et cela m’a donné une envie irrésistible de me procurer ses livres.


  • Avec qui le fils d’Adam et Eve à t’il eu un enfant ?

    rien qu’avez cette question vous mettez en PLS toute ces conneries de religions

     

    • Eve accouchait que de jumeaux garcon et fille , Dieu leur a juste interdit de se marier avec leur propre jumeau.


    • A lire ;
      - le livre d’Enoch
      - le livre des jubilés

      Après tu comprendra bien mieux les textes de la bible et la descendance des nations.


    • Vous vous croyez si malin que ça ?

      Mais vous ne connaissez rien de la mentalité des peuples traditionnels qui ne mentionnent que rarement les filles. Rien non plus du texte de la Genèse qui ne parle pas d’un fils mais de trois (Caïn, Abel et Seth). Rien de l’enseignement de vérités métaphysiques au moyen de paraboles.

      Quand il est écrit par exemple que Dieu a créé le monde en sept jours, il ne faut pas y voir une révélation d’ordre scientifique. De même l’histoire d’Adam et Eve n’a pas non plus besoin d’être historiquement vraie pour véhiculer un message important pour nous sur la nature humaine.


  • Franchement très fort !!! mon ex-femme était devenue juste tellement égocentrique après des stages de sudheer la roche ( Tantra et tralala), puis après de longo initiatique (blabla africain).. Que ma famille a explosée ! Maintenant elle est avec un gentil IT... alors que je suis dans la merde !
    Quand je la suivais dans leurs formations, instinctivement , je savais qu’on se foutait de ma gueule..... malheureusement j’étais seul ....


  • Excellent.
    Ca part sur une analyse très intelligente de la diffusion massive du développement personnel (devenir à tel point individualiste que notre rêve est d’être Dieu) : et comment ne pas le remarquer quand on passe du temps sur you tube comme 90% de la population.
    Tout le reste est parfaitement sourcé et balaye toute la variété du transhumanisme : LGBT, Vegan ...
    Rien de parfaitement religieux mais du bon sens traditonnel.

    A ne pas louper.


  • Excellente conférence, merci à l’intervenant et à E&R. A ne pas manquer.


  • Bonne coférence pour le fond et la forme ; juste une petite remarque sur un point très secondaire mais néanmoins énervant qui est cette manie très actuelle , répandue chez les phraseurs médiatiques , forcement et qui ne manque pas d ’enerver comme tout ce qui est automatique et suiviste : celle de truffer son propos hein ! de "hein " et encore de "hein " .


  • très bonne conférence merci.
    content aussi de voir e&r rejoindre le "canal historique".


  • 1 Deux anthropologies antagonistes" : celle de l ’homme -dieu et celle de l ’homme bête .Mais sont t elles si antagonistes dans les esprits de ceux qui les promeuvent ? les hommes - dieux ne sera-ce pas les 500 millions (quorum promis sans doute à des abaissement successifs ) d ’hommes triés sur le volet , les élus , les plus doués ou talentueux qui auront mérité d ’être encore sur terre et les hommes - bêtes (nuisibles) les surnuméraires dont on prévoit bien de soulager le monde de manière ou d ’autre ? 2 Par ailleurs cette idée de " religiosités " modernes ou post -modernes qui auraient " migré" et se plaçant sur la culture du moi ( en fait optimiser ses performances , ses résutats . . .loin de l ’égotisme à la Stendhal ) n ’est qu ’un abus de langage car de religion , de spiritualité il n ’y en a pas la trace , l ’égoisme éloignant de Dieu autant qu ’il est possible .


  • Oh lalalala MERCI ! pour cette synthèse. Cela m’évoque tant de situations vécues où je me suis trouvé dans une totale impuissance dialectique. Tu écartes les faux problèmes, et du coup les vrais sont enfin aperçus planqués dessous.


Commentaires suivants