Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Antoine Martin – Peine de mort : pourquoi le pape François a-t-il modifié le catéchisme ?

Antoine Martin, auteur des ouvrages La Chute des astres et Le Chant dans la fournaise, revient sur la modification du catéchisme de l’Église catholique à propos de la peine de mort.

 

 

Retrouvez Antoine Martin sur E&R :

D’Antoine Martin, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un schisme avec Rome s’impose chers amis catholiques. Ou vous continuez de vous pâmer devant ce diable, et par là-même vous signez la mort du catholicisme, ou vous affirmez haut et fort votre désaccord avec Rome, et vous sauvez ainsi l’honneur du Catholicisme.

     

    • @ identité effacée

      Peu de gens savent faire la différence entre l’Église du Christ et l’Église Vaticane. Ne pas confondre Dieu et la religion. C’est tout con et salvateur et pourtant peu de gens veulent faire cette distinction car ça les remettrait trop en question. Si on est à la fin des temps, pas besoin de schisme, Jésus va revenir en personne prendre les choses en main (il y en a qui vont dérouiller sévère).

      Pour l’anecdote, dimanche dernier à la messe, on a été privé d’Homélie, l’évêque du secteur aillant expressément demandé à ce que la lettre du "pape" sur "les abus sexuels" nous soit lue. Je vous raconte pas le pavé indigeste, creux, faux et endormant que l’on s’est farci.


    • Bonjour Jalon !

      Je comprends parfaitement ce que vous dites sur la différence entre Dieu et la religion, mais il s’agit ici de l’honneur d’une religion qui est en perte de vitesse.La nôtre ! Je vous connais un petit peu Jalon, vous avez le privilège d’avoir un lien très fort avec le Christ et avec Dieu, je n’ai pas ce lien, mais cette religion appartient à mon héritage culturel, identitaire et historique (tout comme le paganisme d’ailleurs) . Nos ancêtres du Moyen Age se sont battus pour le catholicisme , et ils n’y sont pas allés de main morte. S’ils voient ce pape de là-haut, ils doivent être très dubitatifs. La moindre des choses c’est de respecter ce pourquoi nos ancêtres se sont sacrifiés.

      Pourquoi aller dans l’église de Vatican 2 ? Pourquoi se prosterner devant l’antipape ? Le dimanche je préfère de loin aller au marché des agriculteurs du coin et prendre l’apéro avec les chasseurs du village , c’est bien plus instructif . C’est la vie ! Et c’est pas indigeste ;-)


    • Pourquoi il faudrait sauver le catholicisme ?... puisque celui-ci nous montre au bout de son achèvement qu’il est un échec.
      Je vois pas ce qu’on peut sauver, sachant que depuis le début l’Église a empreinté une voie qui la détournait de plus en plus du Christ, via ses conciles ("Dieu est au Ciel" - et non en vous, Concile de Nicée, 325)
      Et je dois pas être le seul à le sentir.
      C’est plutôt des livres de religions comparées qui sont utiles, pour trouver sa voie, qu’on peut ainsi mettre en relief avec Sa Parole. C’est mon avis.
      Lisez le catéchisme de St Pie X vous allez me dire si vous y comprenez quelque chose ! (vous perdrez 10 euros).
      À part pour ceux qui ont été formatés dès le début, pour ceux-là il n’est pas question de quitter leur église. Très peu de gens cherchent à comprendre...


    • Non, c’est Rome elle même qui s’égare et se rend coupable de schisme, en enseignant dorénavant le contraire de ce qui a toujours été enseigné, y compris selon la dernière version du CEC de Jean-Paul II. C’est la confirmation de la fuite en avant post concile, et dorénavant les masques ne font que tomber les uns après les autres. L’Eglise institutionnelle est bel et bien aux mains de l’ennemi, qui méthodiquement et pas à pas la détruit de l’intérieur...
      Que faire à notre niveau hormis rester fidèles au magistère antérieur, aux anciens usages et à considérer les enseignements contraires comme nuls et non avenus...
      Enfin, par certains côtés, François ressemble beaucoup à Gorbatchev dans son côté liquidateur... La seule différence est que contrairement à l’église politique qu’était le communisme international, l’Eglise catholique a elle 2000 ans d’histoire derrière elle, et la protection des forces célestes ; il ne sera pas aussi facile de s’en débarrasser, même par les subterfuges les plus habiles...


    • @ identité effacée

      "Nos ancêtres du Moyen Age se sont battus pour le catholicisme" Non, il se sont battus pour le Christ-Roi. Le Christ est Roi car il est Roi de France, les Rois de France soit les Lieutenants du Christ. 1429 La Triple Donation. C’est l’événement clé qui permet de bien comprendre le lien entre les Rois de France et le Christ et c’est Jeanne d’Arc qui est venue au Roi, pas le Pape.

      L’Église Vaticane et ce "pape" ne me concerne pas, je vais à l’église pour la Vierge Marie. Elle a besoin de moi, elle a besoin de nous, nous avons besoin d’elle.

      Il y a 15 jours, grosse fête de village vers chez moi, genre "fête des moissons à l’ancienne", église blindée le matin et après marché artisanal d’antan, musique, bal et feu d’artifice :)

      Je me rappelle qui vous êtes, bonjour par chez vous :)


    • @Identité effacée

      "Un schisme avec Rome s’impose", écrivez-vous ! Si vous êtes réellement catholique, vous ne pouvez exiger une chose pareille ! Je m’explique :

      Le Nouveau Testament est là pour nous rappeler qu’en dépit des trahisons de son Peuple, Dieu ne l’abandonne jamais ! L’Eglise Catholique se nomme "Romaine" parce que son Siège est à Rome, et cette Eglise a été instaurée par le Christ Lui-Même, et il a bien ajouté "Les Portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre Elle !" (Mathieu 16:18) ; l’Eglise est Une, Sainte, Catholique et Apostolique ! L’abandonner, c’est abandonner le Christ, et concéder une victoire au Diable, même si elle n’est que temporaire !

      Il est facile de dire : "L’Eglise est corrompue, le Pape est un anti-pape, nous sommes les seuls détenteurs de la Vraie Foi", les hérétiques ne pensent et ne parlent pas autrement ! Même à supposer, et je n’ai aucune raison valable d’y croire, que le Pape soit illégitime, alors il faut prier pour lui et pour l’Eglise, qui est malade ! "L’Eglise est malade, ben je préfère la laisser crever en me disant que c’est ce qu’elle mérite, de toute façon c’est moi le vrai chrétien", vous trouvez que c’est une façon chrétienne de raisonner, ça ?

      Par exemple, je suis en désaccord avec le Pape concernant la peine de mort, je n’ai pas pour autant voué celui-ci aux gémonies en me disant que je vais me trouver une autre Eglise adaptée à mes mesures ; ce serait de l’orgueil, c’est un manque d’humilité vis-à-vis du Christ et de qu’Il nous a légué ! Si vous rejetez cet héritage, faites-le, mais n’incitez pas les autres à vous imiter, et à ce moment-là, cessez de vous désigner comme Chrétien, car c’est le Christ malade que vous avez décidé de fuir (Mathieu 25, 31:46), et vous n’aurez fait que semer la division dans l’Eglise, à l’instar de ces gens qui prônent l’euthanasie moins par compassion pour celui qui souffre que par horreur pour la souffrance !


    • Merci @Jalon,

      Je n’aurais pas mieux dit.

      Cordialement,

      Letrap



    • "Pourquoi il faudrait sauver le catholicisme ?... puisque celui-ci nous montre au bout de son achèvement qu’il est un échec."



      Dans le fond vous avez raison, j’aurais pas dit mieux ! Je rajouterais même... un échec cinglant ! D’ailleurs, tous les gauchistes, les Bisounours, les Pujadas, et même BFM , défendent désormais le pape François. Ne manque plus que Libé, si ce n’est déjà fait Normal, le pape symbolise merveilleusement cette soumission maquillée d’ouverture à l’Autre. Tends la joue gauche, mon enfant , et accueillie les hordes de bateaux Aquarius....L’église est devenue une ONG !


    • Pierre,

      Je ne me suis jamais désignée comme chrétienne, j’ai renié cette église il y a peu peu ,mais je m’inquiète du sort du catholicisme si les fidèles n’entrent pas en révolte contre Rome. Même Cohn Bendit a a-do-ré le discours de ce faux pape qui prône l’accueil des migrants : selon lui , le chef de l’Église a prononcé « un très beau discours qui rappelle les valeurs de dignité et de tolérance qui fondent l’Europe ». Il a apprécié ce « coup de main aux forces progressistes qui militent pour l’accueil des migrants ». Au moins, il voit clair sur celui pour qui vous priez.

      J’oubliais, le journaliste Cavada avait vu en François « un excellent directeur de la stratégie et de la communication pour l’Europe », tandis que l’ancienne ministre Italienne noire Kashetu Kyenge (iune nihilo-frontiériste , immigrationniste radicale ) avait dit tout « l’espoir » qu’elle plaçait en François à propos des flux migratoires futurs…

      Voilà, faites attention à vous chers amis catholiques.


    • Jalon,

      J’aimerais vous conseiller une lecture qui j’en suis sure vous captivera, même si nous ne serons jamais d’accord sur certains points car vous connaissez mes tendances sur le paganisme ;-) . Ce livre s’appelle Christianisme et paganisme, de Macmullen. Voici le résumé pour vous mettre l’eau à la bouche :

      " Comment le monde romain est-il passé du paganisme au christianisme ? Cette mutation a-t-elle été aussi complète et profonde que l’a prétendu la religion victorieuse ? Pour répondre à ces questions, Ramsay MacMullen montre les oppositions qu’a soulevées le christianisme, les obstacles rencontrés par les chrétiens, leurs réactions et leurs concessions obligées.
      Ainsi, à partir de l’empereur Constantin (mort en 337), les chrétiens ont usé de la persécution - depuis les lois impériales que faisaient régner les moines dans les campagnes - pour éradiquer le paganisme et renouveler les élites, mais se sont trouvés contraints de tolérer le culte des saints et des martyrs afin de se faire plus aisément accepter des populations.
      Cet ouvrage fait la lumière sur un moment fondateur de la civilisation chrétienne."

      Vraiment passionnant ! Que nous soyons chrétien ou païen, c’est un livre déterminant dans notre quête spirituelle et notre connaissance de l’histoire de notre peuple .


    • @Identité effacée

      On ne peut pas non plus attendre du Pape un discours du genre : "Il faut rejeter les envahisseurs à la mer !", après deux guerres mondiales, une Froide, et un état de conflit mondial larvé depuis des décennies, il ne va certainement pas faire des appels à la violence.

      Sa récupération, notamment par les tristes zozos que vous évoquiez, n’est qu’une stratégie de leur part, ils se moquent de l’Eglise, mais si son Chef émet un avis qui va dans leur sens, ils n’hésiteront pas à se servir de lui, tout comme ils le descendraient dans le cas contraire (cf. les propos de Benoît XVI sur le préservatif en 2009).


    • Pierre,

      En tant que ex-catholique, j’attends du pape de Rome qu’il nous dise : " Defendez votre terre, votre héritage, et votre fierté "


    • Le catholicisme un échec ? L’Eglise a exporté le message du Christ et ses valeurs dans le monde entier... Le catholicisme a été à l’origine d’une civilisation tout entière, la plus longue existante encore à ce jours. Lire "Comment l’Eglise catholique a construit la civilisation occidentale" de Thomas E. Woods.

      Que des judas ce soit infiltré dans le clergé depuis 50 ans n’y change rien. L’Eglise c’est le corps des fidèles unit par une même Foi. Que François renie les fondement de l’Eglise n’y change rien non plus, Pierre a renié trois fois le Christ... Sans le catholicisme, le christianisme serait mort plusieurs fois. L’Eglise a résisté à l’Empire Romain, aux barbares, aux sarrasins et autres invasions musulmanes, aux schismes d’Orient et d’Occident...elle a défendu avec réussite le christianisme sur notre continent depuis des siècles, elle a résisté à Napoléon, au communisme, au nazisme, aux philosophies des Lumières, aux FM et autres sectes (en cours)... Rien d’étonnant à ce qu’elle soit la cible première des mondialistes aujourd’hui.
      Ce n’est certainement pas le moment de l’abandonner, au moment le plus crucial, au moment ou l’Eglise vit sa Passion... Je n’abandonnerais jamais Jésus à cause des actions de Judas...

      Le catholicisme est la plus grande réussite de toute l’histoire de l’humanité... Mais ça, très peu veulent l’entendre et l’admettre.
      Et son histoire est loin d’être terminé.


  • Et si on se mettait à rêver d’un nouveau monde où règne " Vérité, Justice, Liberté " puisque la République de " Liberté Egalité Fraternité " est morte.
    Comme disait un célèbre jésuite « Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »
    Pas besoin de religion pour se reconnecter au divin...

     

    • La liberté : la possibilité des uns et des autres d’agir selon leurs désirs est le premier des péchés (création de l’égo). Adam avait péché à cause de sa désobéissance envers Dieu, parce qu’il a cédé au désir de gouter au fruit interdit.

      Nos sociétés contemporaines ont fait de la liberté leur socle principal idéologique, à des degrés différents de folies, les menant peu à peu vers leurs derniers délires ; ultra-libéralisme, Lgbtq, PMA, GPA, bientôt libéralisation de la pédophilie… Cette course à la jouissance et au plaisir n’a et n’aura pas de limite, et le désintérêt général pour les religions et la spiritualité accélérera d’autant plus le processus.

      Les sociétés ou plutôt les communautés humaines doivent être uniquement gouvernée par la raison. Quand tout le monde agit avec raison et non par désirs, la vérité est ainsi partout (personne ne ment) et la justice est immanente (personne ne faute, du moins pas volontairement).

      Quant à la sempiternelle question de savoir ce qu’est la Raison ? Disons que de grands hommes se sont évertués voir même sacrifié pour nous permettre d’y répondre : les fameux Grecs présocratiques, le très spirituel Sidaatha Gautama et le divin Jésus.

      Tous nous ont fournis les ingrédients aussi essentiels que complémentaires pour conduire nos vies de manière noble et sage. Donc, le moment venu, nous n’aurons aucune excuse à faire valoir envers nos péchés, face au patron, car l’ignorance n’est pas un échappatoire.


    • Les jésuites ? O_o

      C’est bien çà ?

      J’ai essayé de lire "La faiblesse de croire" de Michel Certeau, un jésuite, parce que y’avait des bonnes critiques (c’est pas la première fois que je tombe dans le piège) : eh, bah c’était tout pourri. Charabia à la mords-moi-le-noeud qui n’ouvre sur rien !


  • Et c’est très bien. Enfin ! Tuer quelques détraqués quand nos politiques fomentent des guerres (500.000 enfants morts en Irak pour aller piquer leur pétrole), tuent avec l’amiante, les vaccins et les pesticides ?


  • Jésus a absolument interdit la violence, et encore plus la mise à mort d’autrui, c’est dans les Evangiles, quand on sait lire.
    "celui qui tue par l’épée périra par l’épée"
    "ce que vous faites à autrui, c’est en réalité à mon Père que vous le faites"
    "que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre" (—> tout le monde ayant péché, personne n’a le droit de tuer, donc)
    "range ton épée, Pierre, et ne réponds pas à la violence par la violence"
    "aimez vos ennemis"
    Etc etc etc.
    C’est comme la charité, c’est à longueur d’evangiles, donc totalement indéniable.

    Donc, les inventions de permissions de meurtre sont de la grave responsabilité d’anciens papes, abbés, et pères de l’eglise, et ils règleront cette trahison avec Jésus lui-même, le présent pape ne fait que suivre la lettre, sans inventer ni permission de meurtre, ni racialisme, car ces données ne sont pas du tout christiques.
    Jésus, c’est Jésus, l’Eglise, c’est l’Eglise.
    Et je rajoute que tout autre Grand Eveillé, comme Bouddha, Lao Tseu, Ramana Maharshi, Rumi, Shankaracharya, sont aussi absolument contre toute violence et racialisme, car ce sont des données matérialistes et non spirituelles.

    On peut décider d’une politique violente si on veut, ok, mais dire le baratin que ce serait conforme au Christ : non !

     

    • «  À partir de 553, au Concile de Constantinople, toute la Chrétienté d’Occident a officiellement refusé de reconnaître la Loi de la Réincarnation et s’est ainsi égarée dans un cul-de-sac théologique et dans une voie sans issue

       ».

      Ainsi, « celui qui tue par l’épée périra par l’épée » ce qui exprime implicitement que le « périra » n’est pas un actuel à venir mais un futur dans une autre incarnation d’existence. Eh oui !

      L’Église s’est fourvoyée d’une manière incroyable sur cette question de la réincarnation et donc a conduit une grande partie de l’Humanité à sa déchéance. On en voit aujourd’hui les conséquences par ses échecs, les preuves d’une humanité souffrante, égarée, dans un malasie incroyable auquel Jésus lui-même nous a prévenu .... car excellent guérisseur des âmes et du corps, clairvoyant et clairaudient, après son initiation qui aura duré tout de même trente années, il a reçu le « privilège unique » d’accueillir dans son âme et dans son corps une entité divine nommée Christ. Elle nous habite chacun de nous après son passage sur Terre puisque notre soleil intérieur est relié au Soleil par une même vibration.

      On ne se débarasse pas du chef d’orchestre comme ça ! Sinon, les musiciens sont perdus, désoeuvrés par que seul le chef peut coordonner l’ensemble.

      Allez-y les gars, débarrassez-vous du chef, tuez-le, vous en assumerez jusqu’à la lie les conséquences. Voilà, ce qui nous arrive depuis parce que la loi du karma personnel & collectif pour la France s’applique ici & maintenant.

      Ne reconnaît-on pas un arbre à ses fruits ? Pas mieux d’ailleurs pour la FM et kabbale.


    • Arrêtez de croire que les Pères de l’Eglise sont des barbares.

      Seuls les lucifériens talmudistes Luther, Marianne, et les fils de la veuve ont pu vous convaincre de ce non sens.

      Jésus Christ est pour la peine de mort au moins des pedophiles, par noyade :

      …Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même. 6Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer. Matthieur 18.6.

      Jesus Christ est pour le port d’arme libre , la légitime défense individuelle et nationale, et par extension la guerre juste ie pour la Gloire de Dieu et le salut du monde.

      Donc il est pour la guerre comme "ultima ratio regum" aux conditions citées

      Je vais vous donner deux exemples : le jardin des Oliviers, et le Pont Milvius.

      Aux jardins des Oliviers, vous remarquez que si Pierre est armé c’est que le Christ ne le lui a pas défendu. Il n’a pas empêché Pierre de tirer l’épée de son fourreau et de trancher l’oreille du garde. Il lui a seulement dit qu’en matière de religion, la conversion ne se faisait pas par l’épée.(C’était un message pour Muhamad et Robespierre). Il a soigné l’oreille du garde qui le remercira en lui balançant une gifle du revers de son avant bras ganté de fer, lors de sa comparution devant Anne ce qui sera la première effusion de sang causée au Christ lors de Sa Passion.( Votre pacifisme est la cause de l’effusion de sang du Christ)

      Le Pont Milvius (Sous ce Signe tu vaincras) est bien la protection et l’encouragement des Cieux à une bataille militaire qui déterminera non seulement la conversion de Rome au Chrisitainisme mais qui par cette conversion, fondera l’Europe chrétienne et de là permettra l’Evangélisation du monde. Si bien que votre pacifisme allégué, de l’avis de Dieu, est timoré et coute beaucoup trop cher dans l’ordre spirituel puisque si la Ste Trinité l’avait appliqué à Milvius, tous ceux qui depuis ont été sauvés par leur baptême seraient en enfer pour ne pas l’avoir reçu.

      Et Jeanne d’Arc on en parle ?
      Et Tolbiac ?
      Et Poitiers ?
      Et Bouvines ?
      Et Patay ?
      Et Lepante ?
      Et Castillon ?
      Et Denain ?
      Et Vienne ?
      Et Alger ?
      Et ....

      Seuls les traitres payés pour la défaite sont pour la paix.


    • @ François Desvignes

      "Seuls les traîtres payés pour la défaite sont pour la paix."

      Ça faisait un moment que je cherchait une définition clair et concise du "pacifisme", merci à vous.


  • Peine de mort : pourquoi le pape François a-t-il modifié le catéchisme ?
    Parait même qu’il veut donner des chips à la place de l’hostie
    C’est plus du syncrétisme ,mais du sain-crétinisme !


  • Si ce n’était que ça.... depuis que François est devenu le second pape, on voit fleurir dans les églises d’ Italie, des chandeliers à 7 branches, qui se dressent jusque sous les pieds du Christ en croix... ayant interrogé les prêtres à ce sujet, ceux-ci ont paru embarrassés, et depuis, je ne fous plus les pieds dans les églises italiennes. (Si ce n’est pour visiter celles que je ne connais pas)


  • Antoine Martin fait du bon travail. Merci à lui. Ce faux pape est en train de détruire l’Eglise.
    J’ai abandonné d’aller à l’église, il y a deux ans quand à Noël le "prêtre" qui faisait le sermon a cité, à cette occasion, un texte de Jean Paul Sartre, ce nihiliste existentialiste. C’était trop !
    Par la suite il m’est arrivé de participer à 2 réunions informelles entre paroissiens pour "prier". En fait pas vraiment de prière, mais chacun donnait son avis (en général n’importe quoi) sur un sujet décidé à l’avance.
    Et bien après avoir lu à haute voix le verset de l’Evangile où le Christ dit que seul ceux qui passeront par lui seront sauvés, nous avons discuté sur la possibilité des bouddhistes d’être sauvés. et tout le monde de trouver ça normal. C’était encore trop !
    L’Eglise est tombée dans les mains de Satan et ce pape et les quatre derniers en sont responsables.
    Je trouve étonnant que Bergoglioppe conseille la lecture du livre de Benson "le maitre de la terre" écrit au début du 20e siècle sur la lutte entre la maçonnerie et l’Eglise. La fin donne à réfléchir.

     

    • @Henry
      Si vous n’avez pas totalement abandonné l’idée d’aller à l’église, vous pouvez alors vous rapprocher de la Fraternité St Pie X http://laportelatine.org/district/l...
      ou bien des sedevacantistes https://sedevacantisme.wordpress.co....
      Vous assisterez à la messe selon le rite romain catholique, messe chantée, en latin (chants grégoriens - magnifiques !).


    • Je vais dans le sens de@ MANUE 44, bien que catholique orthodoxe , il marrive d’assister à la messe à la fraternité saint Pie X...des messes ou l’on est encore en communion avec le seigneur .Il y a quelques années , j’ai assisté , à la basilique d’Epinal à une messe de Noel , que j’ai quittée prématurément car l’officiant s’est lancé dans un parallèle entre le regard de l’enfant Dieu , et le taulard dans sa prison . J’ai de plus en plus le sentiment, en voyant les déclarations de ce pape , qu’il n’est pas légitime .Le vrai a étéc écarté , c’est BenoitXVI , viré par un de ces coups d’états "soft" dont la curie romaine a le secret....


    • @ VORONINE

      "c’est Benoît XVI , viré par un de ces coups d’états "soft" dont la curie romaine a le secret...."

      Ce sont les Américains (FED - banque JP Morgan) qui ont poussé Benoît XVI vers la sortie. Ils voulaient "récupérer" l’or du Vatican mais Benoît XVI s’y opposé. Les Américains ont alors simplement déconnecté le Vatican du réseau interbancaire international SWIFT. Pendant des jours, ça a été la paralysie (plus de paiement possible en master card, visa, amex, je vous laisse imaginer) Benoît XVI a fini par céder et démissionner. LE LENDEMAIN de sa démission le Vatican est reconnecté au réseau SWIFT. (voir le livre "666" de Pierre Jovanovic)


    • Juste pour la petite histoire @jalon, car ça ne change rien à la véracité factuelle de ce que vous dites : La seule fois où je suis allé au Vatican, je peux vous assurer que je n’ai pas vu de paiements en CB mais juste des gens qui prenaient d’assaut les DAB alentour pour retirer des espèces. Tous les guides, ou du moins de ce que j’ai pu en voir, demandaient à se faire payer en liquide. J’aime aussi l’argent liquide, ça m’a bien fait rire en tout cas.


  • Le Pape François n’a pas modifié le catéchisme sur le sujet : la peine de mort a toujours été considérée comme un mal par l’Eglise. Elle dit aussi que la partie doit toujours être sacrifiée pour le tout (Matthieu 18:8). Donc si un membre de la société est nuisible, la société doit le sacrifier. Exécuter quelqu’un n’est pas un bien, c’est un moindre mal. La nuance est importante, c’est là-dessus que le Pape François joue. J’ai bien conscience qu’il est faible, qu’il est amené à faire des circonvolutions pour contenter les mondialistes sans trahir le dogme, mais le Pape reste le Pape, et il ne pourra JAMAIS dire quoique ce soit qui soit contraire au dogme, parce que le Saint Esprit l’en empêche, et que Jésus-Christ nous l’a promis.

    Ensuite, de deux choses l’une : soit on est catholique, et on croit tout ce que le Christ a révélé et ce que l’Eglise nous enseigne, soit on est autre chose. N’en déplaise à certains, tous les papes n’ont pas été des saints, loin de là. Je pense que la position actuelle du Pape est extrêmement difficile. L’Eglise a toujours été claire là-dessus : son pouvoir n’est pas temporel mais spirituel. C’est donc aux nations catholiques de défendre leur Eglise. Or, contrairement au XIIIème siècle, le Pape n’a aujourd’hui AUCUNE armée, et aucune NATION capable de le défendre. Au lieu de quitter l’Eglise et lui cracher dessus, les fidèles doivent au contraire remplir ses rangs, devenir une force politique digne de ce nom, et défendre fermement les positions catholiques. Le Pape Jean-Paul Ier a été assassiné. Depuis, aucun Pape n’a eu le courage de se laisser assassiner, ils font plutôt des ronds-de-jambe, j’en conviens. Benoît XVI a préféré démissionner. La question, c’est de savoir au bout de combien d’assassinats de papes les catholiques auraient pris les armes. Je comprends que dans le doute, certains Papes préfèrent essayer tant bien que mal de maintenir le cap.

     

  • La photo de François -I en haut de l’article avec cette crosse est périmée.
    Il utilise maintenant une espèce de tau symbolique. Une façon de ne plus rien avoir avec le Christ. Bientôt le Baphomet ?
    http://blog.catholicapedia.net/tag/...

     

    • merci pour cette précision. c’est édifiant.


    • @ tautau

      Merci pour le lien.


    • Cet homme respire la foi, quand on voit la gueule qu’il tire...

      Merci pour ce lien. Effectivement on dirait des os... suggestion naturaliste de dire que le Christ n’a pas ressuscité ? qu’il est un échec (comme il l’avait dit en 2015) ?

      Perso, j’ai jamais trop compris pourquoi on représentait le Christ mort sur la croix, alors que son message c’est justement qu’il est ressuscité, qu’il a vaincu, qu’il est victorieux...
      Symboliquement çà a dû jouer pour manipuler les cathos pendant des siècles, pour leur faire baisser la tête, la vie n’est que souffrance etc.
      Alors que la messe devrait être une fête, on s’y fait chier à mourir. Enfin moi j’ai toujours senti un aspect lugubre à tout çà. Et je dois pas être le seul. Le recueillement OK, mais un recueillement lugubre... c’est emmerdant - ce qui n’enlève rien à la beauté du lieu.

      Allons jusqu’au bout, sur le logo vendéen, je me suis toujours demandé pourquoi on avait planté cette croix dans le coeur. Pourquoi ne pas la mettre au milieu, au centre, puisque c’est le coeur ? C’est l’interprétation que j’en fais moi, désolé...
      "les symboles sont importants" comme dit Attali.


    • @ F oqp : La prédominance des Christ en Croix dans les églises (et partout ailleurs) est une conséquence directe de la peste noire dont l’Europe ne s’est jamais vraiment remise.

      Ce fléau a été vu comme un châtiment divin et c’est depuis que les images du Christ glorieux / Pantocrator au centre des églises ont été remplacées par des crucifix. L’idée de l’époque a été de recentrer le culte sur l’expiation des péchés. Depuis c’est resté.

      Arf... je n’arrive pas à remettre la main sur la source de cette info...


    • On dirait que cette croix décapitée exprime le refus de la transcendance ou je ne m’y connais pas.

      Ce pape qui avance masqué n’a décidément rien chrétien...


    • Il n’y a rien de périmé. Il utilise toujours la croix montré par la photo de l’article, ainsi que la croix dorée représentant les 4 évangélistes. Ce sont les deux qu’il utilise durant 99% du temps.
      La croix que vous montrez est la croix de Saint-Antoine utilisé par les franciscains, et donc par Saint François d’Assise, un Saint que le pape apprécie tout particulièrement, puisqu’il s’appelle François. Une croix tout a fait conforme à la tradition.
      C’est vraiment triste de voir que des sites qui se disent catholiques traditionnels ne connaissent même pas les symboles catholiques, il est vrai, très nombreux, et honteusement usurpés par différentes sectes qui sont venu bien après. C’est bien à cause de ceci que certains anticatholique (bien souvent protestants, mais pas que) se plaisent à mettre l’Eglise au coeur des complots de ce monde, sans rien comprendre à l’origine des symboles, et en la confondant stupidement avec ceux qui ont usurpés et détournés ces beaux symboles.

      Attention à la désinformation qui sert de nourriture aux ennemis de l’Eglise qui se fichent de savoir si telle ou telle information est vraie, tant qu’ils peuvent lui cracher dessus.


    • Alors que la messe devrait être une fête, on s’y fait chier à mourir. Enfin moi j’ai toujours senti un aspect lugubre à tout çà. Et je dois pas être le seul. Le recueillement OK, mais un recueillement lugubre... c’est emmerdant




      Il n’y a rien de plus beau que la Sainte Messe Catholique (traditionnelle). Ca n’a rien de lugubre, c’est solennel. Ce trésor de la foi a traversé le temps. Les messes sont des moments de joies et de recueillement. Le Christ Fils du Dieu vivant est présent au sein de son Église. Mais ce n’est pas le type de joie éphémère que l’on voit après une coupe du monde de foot... c’est la joie profonde, intérieure et humble de sentir la présence réelle du divin parmi nous.
      Il est impossible de s’ennuyer devant un tel moment. Seul les esprits fermés à Dieu s’ennuient. Il est évident que si vous voulez chanter en claquant des mains et des pieds, en simulant une joie qui est avant tout provoqué par " l’ambiance " de l’assemblée, ce n’est pas le bon endroit...


  • Diviser pour mieux régner. Dans un remake russe récent du film qui vadis je crois,un dialogue interprétait la parole " aimez vous les uns les autres" comme un appel a lutter contre toutes les divisions qui empechent l’Union contre l’ennemi principal.


  • Après avoir écouté Antoine Martin je suis allé lire la déclaration de Mgr Vigano. C’est effarant !
    Vous pouvez la trouver en téléchargement PDF sur ce site :
    https://www.riposte-catholique.fr/r...


  • le grand problème de l’Eglise depuis Benoit XVI, c’est pour moi l’âge trop élevé des papes.
    Lors de l’élection de Benoit XVI, le candidat le plus jeune avait ... 71 ans.
    Ce grand âge rend les papes plus mous et influençables. De vrais marionnettes au service de l’idéologie dominante.


  • On passe d’une église traditionnelle à un église progressiste.
    C’est donc une trahison des enseignements et de la voie.


  • Le Pape et son conseiller pédophile,

    Pourquoi le pape ,a-t-il pris comme
    conseiller un cardinal américain écarté
    par Benoist XVI ?
    Qui est ce Pape qui ne juge pas la violence
    d’un assassin de vieillard, ?
    Qui est ce pape qui déteste les prêtes ?
    Qui est François ,ami d’un cardinal pédophile ?
    La violence faite aux enfants n’a-t-elle pas été
    dénoncée par le Christ ?


  • Pour moi, si quelqu’un a causé la mort, il mérite la mort sauf s’il a la volonté sincère Et crédible de se racheter.
    Sur le modèle de Romains 12:18

    « S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. »

     

  • Oui on peut consulter des liens pour constater des modifications, des gens contents et des gens pas contents de celle-ci. Et si on veut rester idiot on peut se mettre dans l’un des deux camps. Mais tout ceci ne nous dit rien des débats de fond qui sous-tendent à ces changements, ces vidéos sont toujours unilatérales donc pauvres malheureusement.
    Par exemple est-ce que le principe de la peine de mort peut être combattu dans le sens où maintenant, nos États ont totalement les moyens, les techniques, d’écarter les individus dangereux sans les tuer ? Auquel cas recourir malgré tout à celle-ci serait un crime ? Et dans la mesure ou l’Église catholique fait de la politique, n’est-il pas normal de retrouver des éléments de langage de notre temps ? En quelle année est-ce que le catéchisme a reçu le tampon de Jésus-Christ pour dire qu’il ne faut plus jamais le modifier ? Quel est le problème, de rendre quelques phrases sur l’homosexualité par exemple, moins polémiques, tout en ne changeant rien, au fond, sur ce qui compte vraiment (je ne dis pas que c’est l’intention du pape, je dis qu’on ne peut pas s’opposer par principe à tout changement et toute reformulation, ça dépend, ça se débat).


  • Ce sont les Américains (FED - banque JP Morgan) qui ont poussé Benoît XVI vers la sortie. Ils voulaient "récupérer" l’or du Vatican mais Benoît XVI s’y opposé. Les Américains ont alors simplement déconnecté le Vatican du réseau interbancaire international SWIFT. Pendant des jours, ça a été la paralysie (plus de paiement possible en master card, visa, amex, je vous laisse imaginer) Benoît XVI a fini par céder et démissionner. LE LENDEMAIN de sa démission le Vatican est reconnecté au réseau SWIFT. (voir le livre "666" de Pierre Jovanovic)

    Pouvez vous en dire plus ? D ou tenez vous ces informations

     

    • @ Edouard

      Dans le livre "666" Pierre Jovanovic explique bien comment les USA on cherché à rafler l’or du monde. Il y a un chapitre pour chaque état. Suisse, France, Allemagne, Italie, Belgique, Canada et Vatican, quasiment que des états "Chrétiens de base". C’est un très bon livre.

      Après vous pouvez toujours rentrer les mot-clés "SWIFT - VATICAN - BENOÎT XVI" dans google et là vous décrocherez la timbale. C’est de "notoriété publique" maintenant cette histoire.


  • A mon avis la peine de mort fait trop penser à un sacrifice humain, ce qui rebute les uns et excite les autres...

    Je ne porte pas de jugement mais comme vous le savez l’Eglise catholique subit un certain nombre de changements non dits et visant, entre autre, a la depaganiser (je sais que ça va choquer certains mais c’est comme cela que voient les choses beaucoup de gens extérieurs à cette religion). Je ne suis donc pas surpris de cette nouvelle prise de position du pape, qui surprend rarement il faut dire, surtout en bien).


  • Excellente intervention de monsieur Martin, quoique je lui dirais que le changement de doctrine n’est pas en soi une nouveauté. Ce qui est vraiment problématique, c’est l’alignement (ou du moins la tentative) de l’Eglise sur les idées mondialistes.
    De plus, qui défend mordicus l’abolition de la peine de mort, hormis les quelques militants ? Certes, soutenir la possibilité pour l’Etat de recourir à la peine capitale est compliqué face à des bobos et autres fragiles, pas devant des gens qui ont perdu un proche dans des conditions horribles.


  • la Justice a pour vocation de rétribuer les peines, de peser les douleurs, or il faut comprendre la question de la Valeur. La mort a une emprise originelle sur tout ce qui est terrestre. Bien, corps, désirs, tout cela lui est soumis. Chaque douleur... comment dire ;…Même si la mort n’est pas au bout, même si sa présence n’est que par absolu (càd par unité en regard d’une diversité de maux et de douleurs qui ne sont qu’un chiffre de son Nombre, un degré infiniment variable ou dégradé d’anéantissement, de précarité et de mort), malgré cela, c’est par elle que tout VAUT. C’est par elle que toute souffrance EST. Il faut la voir comme l’unité, le Nombre (1). Alors ? alors plus de valeur si on enlève la mort. Et dans le champ particulier, et ô combien honorable (sacré même !) de la justice, il ne faut pas perdre de vue cette pensée : car la Justice, qui doit régenter les peines, doit être en intelligence avec la source de ces valeurs, et les équilibrer par rapport à elle. Or il doit bien exister une peine, une faute, qui égale l’unité, qui égale la mort (régicide, parricide.. que sais-je..). A chaque civilisation de l’identifier, Mais si elle ne le fait pas, alors c’est qu’elle affirme qu’elle ne VAUT rien...

    Enfin, rappelez-vous bien, enlever la mort comme réparation, c’est enlever l’unité et la fin, et donc ouvrir sur l’infini. "Dette éternelle"... ça vous dit quelque chose ? quelque part, la mort juge définitivement, et apaise...elle est mesurée et mesurable. La négation du pardon, c’est la financiarisation de la justice, et la spéculation sans frein des peines.


  • Exposé très clair et convaincant. Merci.


Commentaires suivants