Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"L’homosexualité, une abomination" : la condamnation de Christine Boutin annulée en cassation

En avril 2014, Christine Boutin affirmait dans un entretien à la revue Charles que « l’homosexualité est une abomination ». Ce mardi, la Cour de cassation a annulé sa condamnation pour « provocation à la haine ou à la violence », estimant que « le propos incriminé, s’il est outrageant, ne contient néanmoins pas (...) d’appel ou d’exhortation à la haine ou à la violence ».

 

[...]

« Mon opinion s’inscrit dans la tradition chrétienne », avait justifié l’ancienne députée des Yvelines, tout en précisant qu’elle avait regretté ses propos par la suite.

Christine Boutin avait formé un pourvoi en cassation. Dans une décision rendue mardi et consultée par l’AFP, la Cour de cassation a annulé cette condamnation, sans ordonner de nouveau procès.

Christine Boutin avait formé un pourvoi en cassation. Dans une décision rendue mardi et consultée par l’AFP, la Cour de cassation a annulé cette condamnation, sans ordonner de nouveau procès.

[...]

De son côté, Me Etienne Deshoulières, qui défend l’association Mousse, l’une des parties civiles au procès, a « regretté » cette décision tout en estimant, au vu du terme « outrageant » employé par la Cour de cassation, que « si les associations LGBT avaient agi sur le fondement de l’injure et non de l’incitation à la haine, Christine Boutin aurait été condamnée ».

« C’est prescrit. Mais si demain quelqu’un redit cela, les associations auront entendu l’enseignement de la Cour de cassation et poursuivront pour "injure" », a-t-il ajouté.

Lire l’intégralité de l’article sur ouest-france.fr

Voir aussi, sur E&R :

Marre de la tyrannie du communautarisme ?
Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cest pourtant la verite. c est une ABOMINATION .Je suis d accord.100 pour cent.

     

    • Y a pas que vous.

      Jurisprudence constante des Cieux : Levitique,18, Romains 2,32

      C’est dans Lévitique qu’il est dit que : "Tu n’auras point aussi la compagnie d’un mâle ; c’est une abomination." L18,22."Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination."

      Dans Romain le fait de pratiquer la somie (homosexuelle ou hétérosexuelle) est une praique contre nature "infâme."

      Boutin regrette d’avoir donné raison à Dieu.

      Dont acte.

      Catholique d’opérette.
      Elle est aussi incohérente que la Cour de cassation.

      Car qu’y a t il d’injurieux dans le terme "abomination" ou "infamie".

      Ca peut être vrai ou faux mais pas "injurieux".

      Et si c’est pas faux,(pas diffamatoire) c’est pas injurieux.

      je vais dire quelque chose de diffamatoirement injurieux au moins partiellement (ou que pour partie...) : ils s’enculent entre eux, nous l’impose, pour ensuite mieux enculer nos gosses.

      Leur arsenal législatif c’est de la promotion différée de la pédophilie.

      Si vous tolérez qu’ils s’étalent comme garages à bites, ils feront demain de nos gosses leurs parking

      Allez-y poursuivez-nous : on attend


    • @Francois Desvignes
      Propos un zeste crus certes... mais malheureusement réalistes par ta vision annonciatrice ... car de jour en jour ce monde se dirige effectivement vers un abîme catastrophique !!!...voire un chaos effrayant !!!...
      Cordialement.


    • allons un peu de sérieux, abomination n’est pas une catégorie mais un jugement moral (le rejet d’une pratique) . plus universel est de dire que l’homosexualité est une anomalie (hors norme) ou une déviance, sans y apporter de jugement moral . je vis dans deux pays (l’Inde et la Thailande) où l’homosexualité est reconnue comme un anomalie anti naturelle, mais où l’homosexuel trouve une place traditionnelle dans la société, il n’est pas exclu mais marqué identitairement et surtout personne n’en fait un exemple, au contraire.


  • T’aurais dis "l’hétéroséxualité une abomination" ... t’aurais reçu la légion d’honneur !


  • Je ne comprends pas du tout ceux qui prennent des positions courageuses,pour se rétracter ensuite,et venir"expliquer"qu’ils regrettent leurs positions. Il est vrai que le courage est un maître exigeant,il contraint ceux qui s’en réclament à de lourds tributs. N’est pas courageux qui veut. Il est bien plus immoral de donner puis retirer le don,que de ne rien donner du tout.
    Quand on n’est pas sûr des enjeux de nos actes,il vaut mieux s’en abstenir.


  • En tous cas , la nature dans sa globalité fonctionne autrement pour se reproduire.

     

    • Et en tant qu’humain, doté de la conscience et du libre-arbitre sur l’instinct, tu penses réellement que tu n’existes QUE pour te reproduire ?

      Allons, allons.

      Nous existons aussi pour prendre notre pied, au lit comme en cuisine ou au volant, certains avec les femmes, d’autres avec les hommes, du moment que c’est entre adultes consentants, tout baigne.


    • @Yankee98

      Tout à fait. Malheureusement, la notion d’"adulte consentant" reste, plus que jamais, une illusion - tout comme celle de "sexualité", quelle qu’elle soit - dont l’objectif premier est de vendre au bon peuple quelques privilèges d’enfant gâté, capricieux, hédoniste et généralement irresponsable, donc simple à mener. Accepter de se fixer des limites et de montrer l’exemple - notamment au volant, en respectant le code de la route - ferait de ce monde un endroit un peu moins invivable.


  • C’est-à-dire que se réclamer chrétien et dire le contraire est juste impossible, où alors faut revoir son catéchisme et/ou relire la Bible. Oui c’est une abomination. Mais la suite du message c’est qu’il faut haïr le péché mais pas le pécheur. Là est toute la Miséricorde, qui permet de n’exclure personne et de pouvoir aimer beaucoup de monde...


  • Mon fils ou ma fille est homosexuel," c’est EXTRAORDINAIRE !" quel est le parent qui peut dire cela ? ou au moins le penser en étant honnête . Ce sera toujours vos enfants, mais avouons quand même que c’est une grosse tuile..

     

  • #1877179

    "elle avait regretté ses propos par la suite"

    ...après cette annulation en cassation , la Dame va regretter d’avoir "regretté", par soumission au Système !!!

    Christine, t’es une brave meuf ; mais tu as souvent manqué de couilles et privilégié tes intérêts personnels !

     

    • Heureusement qu’elle a été chercher ses sources dans le recueuil de la communauté de lumière ce qui a traduit un bide pour le système judéo/lgbt. En effet, ils ne peuvent pas tronquer leurs intérêts bien compris. (Ahhh, les pauvres petits. Dommage pour eux.) D’allieurs, les Evangiles sont une rupture avec l’ancien testament. A vous d’y voir une continuité, un accomplissement ou autre. En tout cas, il y eu forcement une relation altenative à tout ça dans le stratagème élaboré par Mme Boutin... qui ne doit pas bouder son plaisir, qui plus est. Donnons lui raison. On attend le sursaut des parties civiles pour le prochain procès sur l’abomination/dépénalisation de la pédo-criminalité. Mais, le diable porte pierre. Restons vigilants. Amen.


  • L’homosexualité n’est pas une abomination, c’est juste une anomalie qui existe depuis toujours et plus ou moins tolérée selon les époques. Comme la connerie finalement...

     

    • anomalie entretenue par toute une élite c’est qu’est l’abomination et d’une anomalie ils en font une apologie démesurée si le type aime se faire farcir qu’il le fasse en silence et entre 4 murs cela nous n’avons pas à le savoir encore moins à assister à des débat du comment il font cela avec des conseil à l’appui à longueur de temps partout et devant tout le monde les enfants y compris


    • Je ne sais pas pourquoi vous chipotez car même le terme "anomalie" l’aurait menée au tribunal .


    • Pour moi une abomination c’est par exemple la pédophilie, le commerce d’enfants/fœtus/bébés, la zoophilie,.... A côté de ça l’homosexualité c’est du pipi de chat...


    • @ Mandark
      Sur ton auto-commentaire, je te retourne ton premier commentaire : Ça dépend de l’époque.

      Ah non, Rrrr, pas à ce point là.
      Et bien, si.
      A certaines époques l’esclavage était permis, donc aussi l’achat d’enfants.


    • Effectivement, l’homosexualité n’est pas une abomination, mais une anomalie.
      Ce qui est abomination c’est faire l’apologie de cette anomalie. La gay pride en est un exemple (il n’existe pas "d’hétéro pride" à ce que je sache.)
      Personnellement, je me sens harcelée par toutes ces infos homosexuelles qui vont bientôt nous faire croire qu’être hétéro c’est hors norme.
      Pour moi, la sexualité est quelque chose de personnel qui se vit dans une relative pudeur. Pas une étiquette que l’on affiche partout.

      Je suis heureuse pour Mme Boutin de l’issue de ce procès. Certainement qu’elle s’est sentie ulcérée pour sortir ce mot "abomination." Et comme l’on sait, à présent nous devons faire très attention à nos paroles. Sinon, c’est le procès illico.
      Triste époque où nous n’avons plus le droit de dire ce que nous pensons, sauf si c’est politiquement correct.


  • C’est une abomination ... certes , mais que dire du fait qu’une clique essaye par tout les moyens d"en faire nôtre quotidien ( qui est déjà assez
    " abominable / minable " comme ça !!! )


  • C’est biblique et mosaïque ! C’est par exemple écrit dans le Lévitique  :
    18:22
    Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.
    20:13a-b
    Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ;


  • Certains commentaires sont affligeants.
    Ce n’est pas parce qu’on pense que l’homosexualité n’est pas un modèle de société à promouvoir (et je pense que pas mal d’homos seraient même d’accord pour le dire) que c’est forcément tout de suite une "abomination".
    Faîtes un peu la part des choses.
    Je pense madame Boutin sincère quand elle dit regretter ses paroles. Et je suis également d’accord avec la décision de justice (pour une fois !). C’est une parole regrettable mais ce n’est pas un "appel à la haine".

     

    • @ jedgreen
      Ce qui est surtout affligeant c’est de constater que le lobbies LGBT fait maintenant la pluie et le beau temps en France....banaliser l’homosexualité c’est aussi ouvrir la porte à la pédophilie et à toutes ses dérives dégénérescentes qui menacent nos enfants et petits enfants .....certes il n’est pas question de tomber dans l’homophobie la plus acharnée car je connais pour ma part disons "des couples" homosexuels qui ne font pas de vagues et qui vivent leur vie calmement et sereinement !!!...mais de là à créer le chaos avec le transgenre, la pornographie, le communautarisme gay qui défile dans la rue cul nu ...il y a un pas à peut être ne pas franchir !!!.. si la liberté prônée par cette gauchiasse bobo c’est de partouzer, de se remplir le nez de coke et de s’enc.... pire que des bêtes ...cette liberté devient rapidement malsaine voire démoniaque et dégénérescente !!!...
      Cordialement.


    • Ce n’est absolument pas affligeant, oui l’homosexualité est une abomination (et d’ailleurs pas mal d’homos sont d’accord pour le dire).

      Fais la part des choses s’il te plait.


    • J’aime beaucoup le : "Ce n’est pas parce qu’on pense que l’homosexualité n’est pas un modèle de société à promouvoir " qu’est-ce qui se passe si l’homosexualité s’érige en modèle ? l’homosexualité devient la règle et alors...la société s’effondre faute de renouvellement ! il est donc absurde d’émettre l’hypothèse d’une telle société.
      Et puis j’ai le droit de penser qu’elle est une "abomination" sans pour cela empêcher ces pauvres bougres de se sodomiser, cela relève de mon opinion.
      D’ailleurs si c’était si bien que ça pourquoi traiter quelqu’un " d’enculé" est une insulte ? alors que personne ne traite une femme de "baisée", au pire de "mal baisée" mais jamais de baisée. Donc je suis désolé mais les homosexuels sont bien tous des enculés !


  • Elle dit et pense ce qu’elle veut, point barre. Est-ce qu’on interdit les élucubrations du lobby LGBTXYZ ? Non, et pourtant....


  • « Le péché n’est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné. »

    Le pécheur n’est pardonné que s’il confesse son péché à un prêtre. Je précise un prêtre de la FSSPX et non un prêtre de l’Eglise conciliaire qui tendent de plus en plus à se gausser du sacrement de pénitence.

     

    • Le pécheur n’est pas pardonné sans repentir sincère ni pénitence, donc non, tout péché n’est pas pardonné !


    • Si la confession est évidemment une grâce offerte par le ciel, les actes de contrition parfaite sont toujours possibles même en l’absence d’un prêtre juste avant de mourir.

      Donc on peut tout à fait se sauver, même si l’on a pas eu la chance de pouvoir se confesser, dès l’instant ou l’on regrette sincèrement ses fautes de part la peine qu’elles ont fait à Dieu.

      Par contre ce qui est plutôt mortel pour le salut, c’est de cracher sur les grâces offertes... Refuser une confession alors que la providence vous offre la possibilité d’en faire une n’aide pas à sauver son âme.



  • [L’association] Mousse milite pour la reconnaissance du couple en dehors du clivage entre homosexualité et hétérosexualité et plus généralement contre toutes les formes de discriminations sociales, politiques ou économiques qui se fondent sur le sexe, l’orientation sexuelle et l’identité de genre.



    http://www.assomousse.org/objet_de_...

    Est-ce que ces assos dégénérées vont aussi porter plainte si je déclare la pédophilie et la zoophilie comme des abominations ? Ou est-ce qu’elles vont, implicitement, quand même admettre des limites aux libertés sexuelles.

    Et pas moyen de trouver leurs financements publics.


  • L’homosexualité est une abomination et elle doit le rester, en tout cas de manière symbolique.

    Je m’explique

    Si on franchit le Rubicon en admettant la "normalité" d’une telle pratique, et sachant la tendance (tout à fait humaine d’ailleurs) que l’on a à vouloir franchir les limites de la morale, du sens commun, comme du savoir, de soi-même..etc... Alors quelle sera la prochaine abomination qui sera devenue, pour ce système dominé par des pervers, le futur obstacle moral à franchir pour être transgressif, subversif et qui, finalement, sera subtilement soutenu par des "intellectuels" dégénérés qui feront la promotion de ce qu’ils considéreront comme "progressiste"..... ???

    Quelle est la prochaine étape ?, la transgression qui vient juste après ?... Mes amis d’E&R le savent aussi bien que moi....

    Bravo à la cour de cassation pour cette sage décision, la morale est sauve. Et si en plus ça peut emmerder un petit peu les bien-pensants pro-LGBT, c’est la cerise sur le gâteau...

     

  • C’est à ne plus rien y comprendre. D’un coté cette décision prouve que la liberté d’expression est encore une réalité dans ce pays. Mais d’un autre, on a déjà vu des propos moins polémiques lourdement sanctionnés par la justice.


  • L’homosexualité existe depuis que l’Homme existe et elle existera toujours .
    Personnellement ce que font les gens dans l’intimité ça ne m’intéresse pas, dans la mesure ou cela ne nuit à personne je ne vois pas de problème .De toutes manières on ne peut rien y changer ,on ne va pas mettre les homos (H et F) en psy et les passer aux électrochocs pour les guérir comme la médecine le pratiquait y a pas si longtemps
    Ce qui est pénible c’est qu’en France, ça devient la preuve de l’hypermodernité , les gens se croient obligés de dévoiler ce qu’ils font avec leur
    sexe et le " coming out " ( terme ridicule ) devient une preuve de non- ringardisme .
    L’exhibitionnisme et le besoin de reconnaissance pousse les gens a raconter leur vie privée,ce dont personne n’a rien à foutre .

     

    • @Tempere : "dans la mesure où cela ne nuit à personne...". Nous y voilà. Considérer l’homosexualité au même titre que l’hétérosexualité, c’est quand même remettre un paquet de choses en compte, qui ne vont pas dans le sens de rendre la vie plus belle ! Je ne suis plus une maman, mais un Parent 2... Après, ce n’est pas moi qui le dis mais les stats, mais les homosexuels ont infiniment plus de risques de contracter certaines maladies, ou de finir suicidés (et ne parlons pas de tous les autres protégés des LGBTXYZ...). Par conséquent, si on inculque à nos enfants qu’aimer Paul ou Pauline c’est strictement la même chose, par définition il va se passer quoi ? ... Ils vont le croire. Ils vont essayer (ils y sont expressément incités par la société !). Ca passera pour certains, ça cassera pour d’autres, mais le mal sera fait. Et ensuite, et ensuite ? Paul aimera Jacques et au nom de l’égalité, il aura le droit d’acheter un enfant. Ton petit-fils ou ta petite fille peut-être. Tout ça pour dire que se voiler la face en se disant que dans l’intimité chacun fait de qu’il veut, ça ne nous intéresse pas : à partir du moment où il y a une certaine propagande et une certaine volonté politique, ça nous concerne tous.


    • La morale Chrétienne ne concerne pas toute la planète Vous voudrez bien cessez vos références JUDEO chrétiennes qui ne parlent qu’aux chrétiens .Le divorce était une "abomination " il y a 150 ans ,on excommuniait les gens pour ce qui est aujourd’hui considéré comme une faute mineure .
      Il est inutile de vouloir controler ce que les Humains font avec leurs organes génitaux ça ne fonctionne pas .
      Et il ne sert à rien non plusde moraliser car si cela avait un impact sur ces populations ça se saurait .

      Se contenter d’avoir soi méme un comportement sain est déjà assez difficile au cours d’une vie pour avoir à se méler de la façon dont les autres se débrouillent avec leur conscience .et leur sexualité
      D’autre part, la sexualité n’est qu’une infime partie de la vie, malgré ce que l’on tente de nous faire croire, en poussant les gens à consommer du porno ,moyen d’enfumer les vrais problèmes de société .Des Homos il n’y en a pas à tous les coins de rue c’est une infime partie de la société ils ne sont ni meilleur ni pire, ni plus dangereux que d’autres .Le fils d’un ami est homo et c’est le plus gentil et respectable garçon que je connaisse .

      Et pour finir
      "Ne Juge pas ,pour ne pas étre Jugé " "Que celui qui n’a jamais péché leur jette la première pierre "sont des préceptes que les Cathos oublient souvent .
      Dans certains états Arabes ,les jeunes homos sont pendus ou jetés du haut des toits ,c’est ça votre solution ?
      Chacun son chemin de vie ,tant qu’"on ne fait pas à autrui ce que l’on ne voudrait pas qu’on nous fasse " .(J’ai des restes de morale +ienne vous voyez ! )


  • qu’il y ai des sodomites entre hommes n’est pas en réalité un probleme puisque que de nombreux couples hétéros sont également sodomites (dont de nombreux religieux qui ne veulent pas utiliser de capotes pour ne pas féconder)
    Donc s’il y a abomination, cela doit rester dans la sphère privée....le problème vient plutôt de la création de communautés qui se revendiquent de leur pratique sexuelle.ou de leur sexualité.


Commentaires suivants