Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"L’hôpital public est en train de vivre des jours extrêmement difficiles, pour ne pas dire la fin"

À l’occasion d’une énième prise de parole présidentielle ce lundi, le président de la République pourrait annoncer de nouvelles mesures deux semaines seulement après la fin de la majorité des restrictions alors que le variant Delta menace. Emmanuel Macron pourrait notamment parer la vaccination d’un caractère obligatoire pour les soignants, alors que 57 % des professionnels de santé travaillant dans les Ehpad sont vaccinés, et 64 % de ceux travaillant à l’hôpital.

 

Une décision à double tranchant. Car cette décision risque de pousser beaucoup de soignants opposés à une éventuelle vaccination contre le Covid-19 à démissionner alors que les effectifs sont déjà exsangues. Car la situation à l’hôpital public ne s’améliore pas malgré les différentes vagues et déjà, des départs sont prévus :

« Dans mon service, 40 % du personnel infirmier m’a donné sa décision de quitter le service entre septembre et décembre prochain », alerte Bruno Megarbanne, chef du service de réanimation à l’hôpital Lariboisière à Paris.

Il estime qu’une obligation de la vaccination ne provoquerait pas forcément une fuite en plus, estimant qu’ils sont déjà épuisés et ont déjà acté leur départ.

Lire la suite de l’article sur rmc.bfmtv.com

 

Écoutez l’intervention radio de Bruno Mégarbane :

« L’hôpital public est en train de vivre, peut-être, des jours extrêmement difficiles, pour ne pas dire la fin. » (Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation de l’hôpital Lariboisière à Paris)

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La puce a l’oreille c’etait quand les traitements tres efficaces (HCQ et Ivermectine) ont ete interdits pour gonfler le nombre de morts.
    Puis l’euthanasie par Rivotril en rea.
    Et l’enfermement en Ehpad.
    La mise a mort des cabinets de generalistes.
    Et en Decembre 2020 une limitation du droit de parole des medecins.
    Avec en prime la gestapo du consil de l’ordre qui attaque les non franc macons et ceux qui soignent (souvent les meme).
    Maintenant ce viol chimique obligatoire (contraire a toutes les regles ethiques medicales et humaines).
    Et la suppression des lits qui s’accelerent.
    Les francais croient encore a la qualite des soins or il suffit de faire un tour des hopitaux pour voir le desastre (une fois dans l’hopital vous n’avez aucun droit).
    C’est une mise a mort orchestree depuis 40 ans.

     

    Répondre à ce message

  • comme d’hab ce type à qui nous avons payé 10 années d’études "supérieures" est un con savant.

    c’est juste un technicien sûrement qualifié dans son domaine qui ne voit pas plus loin que le bout de ses "réa"

    il ne nous dit rien sur QUI a organisé cela (Simone Veil, Kouchner,ministres de la Santé les" bébés Kouchner", Lévy à l’INSERM, Buzyn, Rémi Salomon, Jérôme Salomon,Martin Hirsch (APHP). etc et POURUOI ?

     

    Répondre à ce message

    • Tu te discrédites en écrivant : "comme d’hab ce type à qui nous avons payé 10 années d’études
      supérieures"

      Tu démontres que tu ne connais pas du tout l’hôpital et le système.
      Les seuls à beaucoup bosser sont justement les externes et les internes en médecine. Pour 1-2-3 € de l’heure...

      D’ailleurs ça fait parti du système débile. Quand tu es jeune, on t’exploite à un tel point que ça pousse dans le sens de la revanche, ça justifie auprès des cupides la soif d’argent.

      L’organisation des soins est mauvais mais il faut bien identifier les ressorts du pourquoi ?

      Pourquoi les aides soignantes et atsem ne nettoient pas si bien que l’hosto à bcp de cas de staphylocoques ?
      Poourquoi les infirmières passent leur temps à chouiner ?
      Pourquoi les personnels fuient les malades mais cherchent à se planquer pour boire un café, fumer une clope ?
      Moi j’ai une réponse et c’est moche : je ne suis pas payé assez par rapport à m. ou mme X qui sont au rsa. Pourquoi je me casserai le cul ?

      Voilà où l’on en est.

       
  • Et donc ? comme l’ont remarqué certains ici, n’est-ce pas là faire le jeu qui veulent la destruction de l’hopital public ?
    Faites grève, m’sieurs dames, ou quitte à partir, prenez un max de pognon. Le Système ne nous fait pas de cadeau....

     

    Répondre à ce message

  • Bruno Mégarbane... encore un qui est passé soit par l´Algérie, soit par le Maroc, afin de se retrouver finalement, ici, chef du service de réanimation de l’hôpital Lariboisière à Paris... Merci Moise Isaac Carmi alias Adolphe Crémieux ! Comment se porte collègue Martin Hirsch, le chef de l´AP-HP ?

    « Dans mon service, 40 % du personnel infirmier m’a donné sa décision de quitter le service entre septembre et décembre prochain »... ils seraient "fatigués"... De quoi donc, chef, de la politique démentielle de l´État à leur endroit, de l´"obligation vaccinale" ? Qui va les remplacer ? Jamais les soignants abandonneraient leurs patients sans raison , ici de vie ou de mort...

     

    Répondre à ce message

  • #2764780

    "L’hôpital public" à Montfermeil 93 ils ont essayé de voler ma chemise

    c’est mon escorte policière qui m’a dit : "au fait, votre chemise ?"
    une belle chemise, celle des flics aux US, mais sans les insignes
    bien de la gueule, tenue correcte

    ensuite, prise de sang dans une pièce dégueulasse, jonchée de seringues, par terre, de détritus
    récapitulatif avec une doctoresse qui m’avait traité de personne bourrée, alors que pour une fois j’étais à jeun, et qu’ils ont rien trouvé :
    mon expérience vécue sous escorte policière (différents de voisinage, le mec poussait des hurlements "ténor", le couple séparé depuis, 2 gosses sur le carreau)

    bref, tout ça pour dire
    je ne fais confiance à personne

    même mon oreiller, je ne lui fais pas confiance
    il est susceptible de préparer un coup de pute, l’enculé

     

    Répondre à ce message

  • #2764798

    ’vaut mieux quand même pas aller à l’hôpital public

    perso, tu me diagnostiques un cancer, ceci- celà :

    je préfère crever chez moi
    un arrêt cardiaque avec Bette Davis, c’est cool
    j’adore quand elle roule des calots
    elle et Veronica Lake

    tu dis du mal de Veronica Lake, je te surines direct
    et Edwige Fenech
    voilà
    je regarde mes slashers, mes gialli, je t’emmerde
    une belle infirmière, dévouée, quand j’y pense...

    oui, ça n’est pas négligeable
    envoie la troupe, surtout les brunettes avec des gros seins
    envoie les maghrébines, je vais les auditionner
    je suis très malade
    je souffre
    atrocement, viens-là Poupette
    voilà, penche-toi sur le sujet

     

    Répondre à ce message

  • #2764803

    le fantasme de l’infirmière, c’est pas de la rigolade

    elles ont pas grand’chose sous la tenue

    ça peut paraître cliché, mais c’est une réalité vérifiée
    y’a plein de chaudasses, sous la blouse

    c’est vrai, c’est bon

     

    Répondre à ce message

  • Non au pass satanitaire de la honte !

     

    Répondre à ce message

  • une parade légale à faire circuler...
    parmi de nombreuses...
    https://www.service-public.fr/parti...

     

    Répondre à ce message

  • Un petit geste, tous les amis d’ER, signez la pétition d’Henrion Caude : https://dejavu.legal/fr

    Déjà 120 000 signataires.

    Cela aide à la prise de conscience des moutons

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents