Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’humoriste et animateur Tex piégé par sa "chiennasse aux grosses loches"

 

 

Après son licenciement, l’ex-animateur de France 2 réclame 1,2 million d’euros à la société de production des Z’amours. Mais celle-ci, lors de la confrontation aux prud’hommes, a dénoncé d’autres dérapages.

 

Pris la main dans le sac, le Tex ! Ou plutôt le doigt sur la touche « enregistrement ». Ce mercredi [16 mai 2018], l’ex-animateur de France 2 a utilisé son smartphone pour conserver une trace de son audition aux prud’hommes de Paris, dans le cadre du conflit qui l’oppose à la société de production du jeu Les Z’amours. Sauf que c’est illégal. Et qu’une avocate, venue plaider un autre dossier, a rapporté à la partie adverse toute la scène à la fin des échanges, provoquant un malaise général.

« Quand je lui ai demandé s’il était bien en train d’enregistrer l’audience, il m’a répondu : Oui, je n’ai rien à cacher », assure l’avocate. « Bah, je n’ai pas de scripte, moi, se défend Tex maladroitement. Et puis, je ne savais pas. » C’est pourtant écrit en gras à l’entrée de la salle : « L’emploi de tout appareil permettant d’enregistrer la parole est interdit », lui fait-on remarquer.

[...]

« On aurait aussi pu dire que Desproges était le pire antisémite »

En jeu : près de 1,2 million d’euros ! C’est la somme que Jean-Christophe Le Texier, son vrai nom, demande à Sony Pictures, qui produit Les Z’amours. Plus précisément, il réclame 660 000 euros, équivalant à deux ans de salaire (soit 27 500 euros par mois), plus quasiment autant d’indemnités. L’animateur et humoriste n’a toujours pas digéré son licenciement brutal en décembre à la suite d’une blague sexiste lâchée en direct sur C8, quelques jours plus tôt. Et compte bien le faire payer à son ex-employeur.

Comme arguments, Me Assous rappelle que cette histoire « drôle » existe depuis 70 ans, qu’elle figure sur le DVD de l’animateur et qu’elle relève de la liberté d’expression. « C’est juste une blague, ce n’est pas Tex qui donne son opinion, insiste-t-il. Sinon, on aurait aussi pu dire que Desproges était le pire antisémite, et que Gad Elmaleh déteste les musulmans. »

[...]

Mais d’autres passages sont bien plus gênants.

« C’est une chiennasse avec ses grosses loches. Voilà comment Tex a parlé d’une candidate, relate l’avocate. Mais que dit le CSA, que dit le droit ? Vous ne pouvez pas traiter quelqu’un comme un animal. C’est inacceptable de traiter une femme de chiennasse. »

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 


 

Tex aurait pu être viré pour « sexisme » depuis longtemps, mais ses candidates aussi. Le succès de l’émission était fondé sur la liberté d’expression en matière de sexe. Il faudrait revisionner toutes les émissions passées avec Tex pour savoir si ce dernier organisait des castings de candidates « aux grosses loches ».

Sur la vidéo suivante, nous avons un début de preuve (regardez les courbes impressionnantes de la femme sur la droite) :

 

 

Mais il n’en fallait pas beaucoup pour provoquer le sexisme des femmes. À 1’05, la candidate parle de son « string ficelle » :

 

 

L’émission était basée sur un principe un peu olé-olé :

 

- La Rédaction d’E&R -

Tex contre Schiappa, sur E&R :

Rire en liberté avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Elle s’attaquent aux mecs les plus faibles. Franchement, Tex c’est quoi sur l’échelle du pouvoir ?
    DSK, Weinstein et les princes du Golfe peuvent dormir tranquilles.

     

    Répondre à ce message

  • Comment rendre un peuple débile...

     

    Répondre à ce message

  • De toute façon c’était probablement un prétexte pour se débarrasser de Tex, pas super fin peut-être, mais surtout mâle, 50 ans, hétéro, donc plus à la mode.
    Pour les plus jeunes, sachez qu’il y a à peine 40 ans, il n’y aurait pas eu la moindre polémique, pas une ligne.
    Aujourd’hui, Les Inconnus finiraient en prison.

     

    Répondre à ce message

  • Tex est un brave garçon qui donnait un peu de joie et de sourire en fin de matinée !...mais il a des " torts " que tout le monde connait ici...aujourd’hui, je SUIS Tex !!!!

     

    Répondre à ce message

  • Bon, OK. Ces émissions sont débiles et le rapport talent/rémunération est sans doute scandaleux. Maintenant, comme disait Coluche, il suffirait que les gens ne les achètent plus (ne les regardent plus en l’occurence) pour que ça ne se vende pas !
    Cependant, une question cruciale reste en suspens : la candidate en question avait-elle effectivement de grosses loches et était-elle vraiment un chiennasse ?
    En effet, avant sa disgrâce, je voudrais bien qu’on m’éclaire sur le nombre de gonzesses qui tortillaient allègrement du fion pour tenter "d’être sur la photo" à ses côtés !
    Quand on connaît le milieu frelaté des médias, cela devait représenter sans doute une proportion non négligeable !

     

    Répondre à ce message

  • Les femmes en matière de droit ne comprennent qu’une chose : interdire. Les hommes c’est le contraire. Ils conçoivent la liberté. Les femmes aiment donc le décalogue des prêtres juifs qui interdit tout et qui ridiculise dieu puisque ces interdits ne sont pas respectés y compris par eux et qu’ainsi on nargue Dieu tous les jours. Les hommes n’aiment pas trop. Il a fallu plusieurs millénaires pour que les hommes imposent une conception claire du droit contre le jus de navet juridique féminin.

    Le droit moderne répond génialement et abat cet édifice pourri des interdits : on ne peut rien interdire tant qu’on aura pas éclairci qui est et qui se cache derrière ce "on" qui s’arroge le droit d’interdire et donc de dominer ? "On", c’est qui ? "On" c’est quoi ? C’est le "peuple" ? Peut-être. Mais en attendant, le code pénal français ne contient aucun "interdit" au sens hébraïque du terme Ils formule et définit les crimes et délits qu’on est parfaitement libre de commettre puisqu’on est libre et précise les peines encourues. C’est tout . Rien n’est interdit, pas même d’assassiner si cela vous chante. (le mot "interdit" n’intervient en droit que très rarement dans des texte très bas et curieusement dans le texte de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat).

    On n’est donc pas sous la juridiction du temple de Jérusalem, de ses cohen et de ses lévy. Alors ? "Il est interdit d’interdire" est la formule la plus claire et définitive du droit moderne. Il faut que les hommes la revendiquent,

    Les femmes n’ont pas les moyens de comprendre ces subtilités, les pauvres. Le fait d’interdire ne leur pose aucun problème. Elles ne voient pas le problème puisqu’elles veulent dominer. Mais au nom de qui et de quoi ? A leur niveau intellectuel (art de la table, conversation courante, chiffons, leur petite personne, le fameux "moi-je") d’accord. Mais pour les choses sérieuses (la politique le sport, la guerre, l’art, la pensée) ? On ne va pas leur demander leur avis, évidemment.

     

    Répondre à ce message

    • C’est intéressant d’aller dans le sens de ce commentaire. J’ai vu défiler dans ma rue des générations de filles qui allaient au lycée et j’ai toujours trouvé étonnant la capacité féminine à se soumettre à l’uniforme aussi bien dans l’habit que dans la gestuelle. Toutes ces pimprenelles qui se serrent les cuisses dans des jeans savamment troués, avec la clope qui fume sous la manche du pull trop long. J’en ai vu aussi des armés de strings sciant les bourrelets disgracieux en haut des hanches.

      Pour le coup, je ne connais pas d’être vivant capable de se mouler dans un diktat de la mode avec autant de frénésie. On comprend mieux comment elles peuvent être manipulées avec autant de facilité. Elles aiment les codes, si bien vestimentaires que comportementaux et elles préfèrent par dessus tout les interdits, c’est vrai. Depuis ma plus tendre enfance, j’écoute les filles "raisonnables" répéter à leurs compagnons de jeux les choses interdites, les choses qu’on a pas le droit de faire, de dire... elles aiment les figures autoritaires, elles aiment les dictateurs et les gens méchants... ça les rassurent. Elles aiment les banquiers et elles aiment par dessus tout l’argent, moteur de toutes les tyrannies... elles aiment les hommes de pouvoir, les Weinstein et les Valls...

      Elles aiment aussi les stéréotypes de la Damidot et du Plaza avec l’ilôt central de la cuisine et son incontournable châssis industriel vitré ... le béton ciré et la peinture taupe, matériaux pauvres et merdiques par excellence...

      En fait tu leurs fais bouffer ce que tu veux et tu leurs fais voter qui tu veux et macron en a bien profité. Heureusement qu’il en existe qui résistent à cette hystérie collective, mais elles sont rares et marginalisées, elles deviennent comme Catherine Deneuve une cible à abattre...

       
    • C’est pas une question « d’interdit fondamental » ou pas.

      L’absolu n’existe en rien dans ce monde.

      Bien sûr, vous pouvez vous permettre le pire, mais quel en serait l’intérêt ?

      C’est simplement une question de cervelle, de tact, d’intelligence...

      Parler de filles inconnues avec des termes peu flatteurs ne grandit personne.

       
    • Très intéressant et vrai ce que vous dites. Bien sur il y a des exceptions. La femme féministe n est que souffrance, une souffrance qu elle s inflige elle même. Au lieu d être la reine de son foyer et de prendre soin et de jouir de sa famille et des ses amies de voisinage, elle s astreint à aller gagner une pitence de misère dans des boulots d esclave (ménages chez les autres, serveuses (servir des gens qu elle ne connaît pas) , secrétaires (pour assister d autres homme que son mari) , éducation des enfants des autres, nurser dans les hôpitaux d autres personnes que sa propre famille, vendeuse de fringues) mal payé. Et quand elles ont des postes à responsabilité c est qu en général elles ont sacrifié leur vie de famille, sont célibataires et/ou acariates ... pas plus vachard qu une femme contre une femme surtout lorsqu elles ont des responsabilités .. Le crêpage de chignons n est jamais très loin dans le rapport femme femme au travail. Au final, la femme active perd souvent de sa féminité. Elle rentre à la maison épuisée sur les nerfs ... Hypersensibilité, perte de l humour sur soit même (j ai remarqué que les femmes actives souvent prennent une sorte de melon de portée un peu le pantalon au point d en perdre beaucpup discernement sur l’humour et l humour sur soit même en particulier, ce qui les rends distantes et bien moins "attirantes". À force elle se coupent de leur cellule familiale ... L homme a appris à se débrouiller à la maison sans elle. Elle n est plus indispensable à la bonne marche du foyer, elle est un élément de consommation comme un autre). Plus vraiment d espace non plus pour le rapport homme / femme à la maison dans ces conditions .. Lorsque ce constat est évoqué avec les intéressées, elles évoquent vite le fait qu il faut deux salaires pour faire chauffer la marmite ... Sauf que ce besoin de deux salaires et de la femme au travail, c’ est justement une conséquence de de cette évolution de la féminisation de la société et non l inverse ... des salaires d esclaves pour les femmes qui couvrent à peine la garde des enfants, de cantines, les frais de transport et les frais de ménages. L augmentation des divorces et famille monoparentale, l augmentation des coût des logements (achat et loyers) étant une conséquence et une cause également de l augmentation de cette tendance. Bref, la société chrétienne est entrée dans un cercle vicieux au nom du féminisme qui porte très mal son nom (on pourrait le nommer déclin de la femme).

       
  • Tex male blanc 50 ans goy et non feministe. Drucker est toujours la lui bizarre ....

     

    Répondre à ce message

  • #1968136
    Le 18 mai à 10:10 par JE SUIS UN HOMME/ polnareff memory
    L’humoriste et animateur Tex piégé par sa "chiennasse aux grosses (...)

    OU avez -vous vu un humoriste ? un animateur (peut-être) niveau carrefour pour gagner un lot de Nutella ou de papier cul.............................cher ER un humoriste, et vous le savez autant que moi, c’est Dieudonné, coluche,desproges ou raymond devos, mais de grace pas ce naze.
    Pas grave, cela fait un nul en moins dans cette tv de chiotte.
    Et pour la miss qui dit que les mecs qui font la vaisselle sont des sous hommes ????
    Je fais la vaiselle et il m’arrive de repasser et je peux dire a cette pouffe que je suis un mec, un mec normal blanc quoi.........................et damoiselle sachez qu’aider s compagne dans les taches ménagères ne fait pas de nous des fiottes : mais un bon sens d’un homme qui respecte sa compagne : nous faisons des enfants ensemble, il est plus que normal que nous nous en occupions ensemble : et les faux machos dan salons ou studio de radio via Zemmour and co me font marrer : ils sont peur de leurs ombres et veulent jouer aux vrais hommes...............................foutaises !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1968293
    Le 18 mai à 14:31 par Aiguiseur de guillotines
    L’humoriste et animateur Tex piégé par sa "chiennasse aux grosses (...)

    Ça fait 20 ans qu’il gagne 30 000 boules par mois.
    Je me fais pas de soucis pour lui. Rien à foutre. Comme les autres.

     

    Répondre à ce message

  • #1968502

    Tex n’a certainement pas été viré pour sa blague vaseuse ni par certains de ses propos.
    J’aimerais savoir ce qui se dit dans les coulisses lorsque les employés voient arriver des nanas qui n’ont pas toutes de la "classe".
    Il était présent depuis trop longtemps. Je ne le plains pas pour l’aspect financier, il n’est pas à la rue mais sur la manière dont il a été viré avec de faux prétextes.
    Stéphane Guillon a pris la relève alors que ce n’est pas un jeune premier.
    Dommage pour Tex qui a l’air d’être sympa.
    J’ai regardé cette émission une fois par curiosité et j’ai été bluffée par le sang-gêne des candidats.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents