Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’invasion israélienne en Patagonie

L’Argentine et le Chili bientôt colonisés ?

Les Argentins comme les Chiliens sont alarmés : ils estiment à 8 000 ou 10 000 par an les militaires israéliens qui viennent « faire du tourisme » en Patagonie, et ce depuis 40 ans, à 10 000 km du Moyen-Orient.

 

Combien cela peut-il coûter au gouvernement israélien ? Dans les années 1980 à 2000, ils faisaient de la randonnée et campaient dans des tentes consolidées où les groupes de jeunes fraîchement issus du service militaire se relayaient, pour deux semaines de vacances. Mais ils faisaient aussi des relevés topographiques, du repérage. Le drapeau israélien flottait triomphalement sur des plateaux inaccessibles. Maintenant, ils sont passés à une étape supérieure : 72 hôtels à San Carlos de Bariloche (station de ski), une colonie de peuplement à Lago Puelo, dont le centre est l’Hostal Onda Azul, et où 90 % des hôtes de passage sont israéliens. Cet hôtel a sa page Facebook en yiddish ; les publicités et les claviers d’ordinateur, dans la région, sont en hébreu. Les implantations israéliennes se trouvent dans les provinces de Chubut, Río Negro, Neuquén, Santa Cruz. Sur ces immenses étendues, il est difficile d’approcher les propriétés terriennes israéliennes, reconnaissables en ce qu’elles sont fortifiées avec des barbelés, et que l’entrée y est impossible pour le commun des mortels : les chemins d’accès sont bouchés, les voies d’eau également.

 

L’appropriation des terres

La nouveauté, cette année, c’est qu’un rapport a été adressé au Sénat le 16 février 2017, par un avocat prestigieux, Juan Gabriel Labaké, et l’Institut de politique internationale « La hora de los pueblos ». Ce rapport retrace certains projets israéliens qui n’ont pas encore abouti, depuis le retour de la démocratie en Argentine en 1982. Lors de la Guerre des Malouines, Israël s’était abstenu au vote de l’Assemblée générale de l’ONU pour des négociations avec le Royaume-Uni, tout comme plusieurs pays arabes, en novembre 1982. Puis des tractations furent entreprises, sous le gouvernement du premier président élu, le radical Raúl Alfonsín, en vue d’importer d’URSS 25 000 juifs. L’URSS refusa finalement de les livrer, mais douze familles juives avaient demandé à s’installer dans la région de Calafate. Déjà, des randonneurs inquiétants et des touristes particulièrement mal embouchés suscitaient l’hostilité de la population. Lors d’un accident de montagne, on découvrit trois sous-officiers israéliens, dont l’un ne survécut pas, et ils furent rapatriés au Chili, sans qu’un rapport soit rédigé.

Percevant le danger d’une implantation israélienne, le gouverneur de la province de Santa Cruz fonda le bourg de El Chaltén. Mais les gouvernements suivants ne tentèrent nullement de peupler la Patagonie, et les Argentins se plaignent même que la Patagonie, qui fait plus d’un million de km2, soit en train de se dépeupler. L’explication de l’inertie gouvernementale se trouve peut-être dans le fait que la Patagonie a peu ou prou déjà été donnée par des agents dans les gouvernements Kirchner successifs (famille basée à Santa Cruz) en échange de l’annulation de la dette envers la Banque mondiale et le FMI, négociation menée à bien par le milliardaire argentin Eduardo Elztain, numéro 2 du Congrès juif mondial, et membre éminent de la communauté Loubavitch. C’est ensuite lui qui aurait financé la campagne de l’actuel président Macri. Un autre magnat influent est le Britannique Joe Lewis, qui a bâti un aéroport international privé, sur ses terres, avec une piste d’atterrissage de 2 km. Google en a effacé toute trace sur les images satellitaires, mais on sait que des Falcon 900 de Dassault y atterrissent, avec des carlingues repeintes et des immatriculations maquillées, sans parler des grands et moyens Boeing commerciaux. Les radars ne peuvent détecter ce qui transite, derrière les barbelés et les rangées de gardes armés jusqu’aux dents. Cette base est près de la mer, et on repère de nombreux allers et retour en direction des îles Malouines, tenues par les Britanniques, mais toujours revendiquées par l’Argentine. C’est seulement en 2011 qu’a été votée une loi sur les terres, limitant (en théorie, car elle laisse le champ libre aux hommes de paille) l’acquisition de propriétés par les étrangers à 1000 ha.

Il y eut un projet de déménagement de la capitale administrative à Viedma, afin de dynamiser la région, mais il n’aboutit pas. De fait, Viedma aurait pu devenir la tête de pont d’un sécessionnisme qui était déjà prévu par le « Plan Andinia » dès les années 1960. Ce plan avait été dénoncé par un brillant intellectuel tunisien représentant de la Ligue Arabe pour toute l’Amérique latine, Hussein Triki, qui fut expulsé sur pression israélienne, avant de revenir en 1973, après le retour du général Perón au pouvoir.

Une foule d’Argentins d’origine ashkénaze et sionistes se font les relais du projet israélien de colonisation sur ces terres particulièrement riches, du point de vue agricole, hydraulique, dotées de gisements de gaz, de pétrole etc., infiniment plus accueillantes que la Palestine. Il y eut même un projet de déportation de Palestiniens pour y travailler la terre dans des propriétés juives, dans les années 1960, mais le projet, éventé, n’aboutit pas. Comme lors de la colonisation rampante de la Palestine après la Déclaration Balfour, les organisations sionistes démentaient toute intention colonisatrice. Mais aujourd’hui on compte parmi les grands propriétaires George Soros, Ted Turner (fondateur de CNN), Suchard (Nestlé), Sylvester Stallone, Ward Lay (Pepsico), tous peu suspects d’antisionisme.

 

La Patagonie chilienne

Au Chili, pays limitrophe qui dispute la souveraineté de l’extrême-sud à l’Argentine, les randonneurs patibulaires et réellement dangereux sont bien présents, comme en Argentine. Lors d’un incendie de forêt déclenché en 2011 par un touriste israélien, qui a été reconnu coupable, le contenu « écologique » du plan Andinia a été évoqué : il s’agirait de provoquer quelques catastrophes « naturelles » afin que la région soit placée sous protection d’un organisme international, autrement dit fortement lié aux intérêts israéliens. De fait, l’implantation israélienne est très avancée, avec l’achat d’immenses propriétés. Le cas le plus connu est celui de Douglas Tompkins, propriétaire de 810 000 ha, les unes en Argentine, les autres au Chili, avec le parc Pumalín, censé constituer seulement une réserve écologique gigantesque parvenant à couper en deux le Chili, du Pacifique à la Cordillère des Andes. Tompkins a disparu en 2015, mais sa veuve continue activement son œuvre à la fois écologiste et sioniste militante. C’est un énorme trust lié dès le départ à Nelson Rockefeller, à la Chase Manhattan Bank, à JP Morgan, au Council of Foreign Relations. Le clan Tompkins dispose de relais médiatiques et politiques en Argentine comme au Chili, sans parler des US. Il avait financé la campagne du président Ricardo Lagos en 1999 au Chili. En outre, d’innombrables ONG pour la défense de l’environnement sont tout simplement israéliennes, à commencer par « Mochileros sin fronteras » qui amène des groupes de jeunes Israéliens faire du bénévolat dans les campagnes et en ville dans les banlieues déshéritées, jusqu’à Buenos Aires.

Mais ce n’est pas tout, la conquête militaire se prépare, avec un « silo nucléaire » chilien. Le Chili a secrètement cédé une base sous-marine à Israël. Cette « base Rockefeller » a déjà creusé un immense réseau de tunnels Dumb, permettant de survivre aux hivers polaires, et pouvant servir de refuge nucléaire. Et depuis 2016, on parle d’un vaste projet d’installation de « juifs chassés » (?) de Suède (20 000) et du Royaume-Uni (280 000) « par la pression musulmane » dans certaines villes. De véritables colonies sont en construction. Il s’agirait aussi de « rapatrier » (sic) de nombreux Israéliens, à cause des fuites de plutonium constatées dans la centrale nucléaire de Dimona, de l’empoisonnement de la Mer Morte et du lac salé de Neve Zohar.

En fait, c’est un immense transfert de missiles nucléaires qu’Israël est en train de réaliser à l’aide des sous-marins Dolphin donnés par Angela Merkel. Le projet est de déclarer à terme, avec des moyens militaires conséquents, l’indépendance de la Patagonie. L’une des ressources qui seraient confisquées de la sorte est l’extraction d’or, programmée dans le « Plan Guanaco », plus au nord.

 

Le sous-marin et la révolte des Araucans

C’est dans ce contexte que l’Argentine vient de perdre le sous-marin San Juan, qui était sa dernière arme stratégique, et alors même que des exercices maritimes conjoints étaient en cours, où étaient associées des forces US, anglaises et argentines... Les recherches semblent bel et bien bloquées, alors même que les Russes ont envoyé sur les lieux leur propre sous-marin capable d’aller à 1 000 mètres de profondeur, bien plus profondément que les engins US, pour aider au sauvetage des 44 disparus. Le gouvernement a reconnu qu’il ne s’agissait pas d’un accident, et une explosion avait été signalée tout de suite. C’était le 21 novembre 2017. Depuis la défaite argentine lors de la Guerre des Malouines, le Royaume-Uni a exigé le démantèlement de l’armée argentine. La population continue de reprocher à celle-ci les assassinats et disparitions des années du gouvernement militaire (1976 et suivantes), elle n’a pas conscience que son pays est sans protection.

Par ailleurs, les Indiens Mapuche, habitants autochtones de la Patagonie (200 000 en Argentine, 600 000 au Chili), autrefois appelés Araucans, et réputés pour leur résistance guerrière aux colons des siècles passés, relèvent la tête, et exigent la reconnaissance de leurs droits sur des zones confisquées par les acheteurs modernes, en particulier par la firme Benetton (le plus gros propriétaire en Argentine, avec 900 000 ha). Ils sont divisés, les uns réclamant l’autonomie, les autres l’indépendance. Il y a déjà des morts, des martyrs de la répression exercée par l’armée argentine... Comme le dit Marta Music sur Mediapart, « le manque de couverture médiatique sur cette question, tant au niveau national qu’international, est extrêmement préoccupant ».

On ne saurait mieux dire… En effet, chaque jour un peu plus, les conditions sont réunies pour une bonne opération médiatique afin de faire aboutir une sécession, sous prétexte de défense d’une minorité opprimée, et au seul profit des Israéliens, jouissant de la solidarité sans faille des Britanniques et des US…

Mais le montage israélien, visant avant tout à se constituer une base de repli imprenable en Patagonie, est fragile. L’Israël se croit dans une position de force, avec un atout financier en la personne de l‘escroc Paul Singer, qui depuis 2003 rançonne les gouvernements argentins avec des procès pour se faire rembourser ses fonds « vautour ». Le même Singer est à la manœuvre afin de torpiller l’accord passé en 2013 avec l’Iran pour régler le problème de l’attentat de 1994 contre le siège de la communauté juive AMIA. Chacun sait que l’Iran n’a pas la moindre responsabilité dans cet attentat terroriste, dont l’Israël se sert encore aujourd’hui pour sa propagande auprès des juifs du monde entier. La disparition brutale du procureur Nisman, une semaine après l’attentat contre Charlie Hebdo, est survenue au moment où la pyramide de mensonges d’origine israélienne ne pouvait que s’écrouler.

Les sionistes impénitents ont probablement poussé le bouchon trop loin : le ministre des Affaires étrangères argentin qui avait négocié l’accord, le juif pratiquant Héctor Timmerman, fils du journaliste prestigieux Jacobo Timermann, se retrouve assigné à résidence sous prétexte d’intelligence avec l’Iran, et donc de « trahison à la patrie » ! Il se pourrait que des juifs argentins, déjà très déçus par les manigances de leur CRIF local, la DAIA, donnent un bon coup de pied dans le montage sioniste, bâti sur la corruption, les manœuvres furtives, les intimidations par des crimes mafieux. Les Argentins viennent de découvrir un nouveau mensonge criminel israélien au sujet de l’auteur supposé de l’attentat contre l’AMIA, grâce à une analyse d’ADN réalisée à New York par le FBI...

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1858162
    le 10/12/2017 par René
    L’invasion israélienne en Patagonie

    C’est un cancer.


  • #1858167
    le 10/12/2017 par whyldman
    L’invasion israélienne en Patagonie

    C’est dans quelle zone exactement qu’à eu lieu l’accident d’hélicoptère de l’émission Drop Zone (y a quoi 2 ou 3 ans) ?

    ....et qui a ainsi fait rentrer tout le monde chez soi ... je dis ça je dis rien hein...

     

  • #1858176
    le 10/12/2017 par rimkus
    L’invasion israélienne en Patagonie

    des boules de neiges pour remplacer des cailloux ???


  • #1858178

    Article absolument remarquable. Merci de le relayer.

    L’Empire Anglo-Sioniste se prepare bien a une guerre nucleaire, sachant qu’il va lui-meme la declencher.

     

    • #1858246
      le 10/12/2017 par bertin
      L’invasion israélienne en Patagonie

      A Iris ,

      Je crois que vous pensez comme
      Poutine .Bref cet Homme bien renseigné
      doit avoir des raisons sérieuses pour
      se préparer à ce genre d’éventualité .


  • #1858180
    le 10/12/2017 par Rat Caille
    L’invasion israélienne en Patagonie

    C’est pour aller chasser les derniers nazis planqués en Argentine !
    Les allemands, riches russe et chinois sont partout aussi et colonisent des pans entiers de pays loin de chez eux. Certes pas pour les mêmes raisons mais les dégâts sont là (quelques exemples : côtes croates et albanaises, îles espagnoles, certaines villes nord-américaines, mexique, côtes thaïlandaises, indonésie..). Quant à la France...


  • #1858183
    le 10/12/2017 par Lavrov
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Camarades de E&R
    Je pense que cela va commencer à suffit partout sur le globe.
    Si même des indiens d’Amérique du Sud commencent à râler....
    La mise en capitale de la ville sainte ne suffira pas.
    Ne varietur
    Lavrov


  • #1858190
    le 10/12/2017 par Lancien
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Merci pour cet article très intéressant, mais aussi très inquiétant, pour la stabilité mondiale.


  • #1858192
    le 10/12/2017 par pivert
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Le mashiah (dajjal pour les musulmans, l’anté-christ pour les chrétiens) arrive ou est déjà arrivé quelque part.
    Probablement, le moyen orient est le local désigné.
    Mais pourquoi pas en argentine ? Au Chili ? Ou ailleurs... On peut légitimement faire fonctionner son imagination.
    Est ce que les rabbins ou certains textes on définit un endroit particulier ?... cela m’étonnerait que l’on donne des détails très précis. Alors pourquoi cette colonie en argentine/Chili ? Peut-être qu’il s’agit de juifs athées...


  • #1858202
    le 10/12/2017 par VIVACHAVEZ
    L’invasion israélienne en Patagonie

    L’analyse d’AS est encore une fois la bonne. Lorsque l’on parle de "terre promise", il ne s’agit pas de la Palestine uniquement, mais de la terre dans son ensemble.......

     

    • #1858243
      le 10/12/2017 par redsniper06
      L’invasion israélienne en Patagonie

      Va expliquer ça aux demeurés qui salissent à longueur de commentaires la représentation de notre pays (d’Ormesson, Hallyday etc...)...ces grands intellos de pissotière commentateurs qui veulent se la jouer plus Soralien que Soral l !!!.....


    • #1858318
      le 10/12/2017 par Bachir
      L’invasion israélienne en Patagonie

      @Vivachavez, analyse d´AS ????? A César ce qui est à César. Alain Soral te renvoie à la source à savoir que cet article a été écrit par Maria Poumier dans plumeenclume.org


    • #1858371
      le 10/12/2017 par Fabien
      L’invasion israélienne en Patagonie

      @redsliper
      JOhnny halliday, la représentation de notre pays...Qu’est ce qu’il ne faut pas lire comme connerie, sans dec ! Catho au bapteme et a la mort, entre les deux, le néant total, ou plutot l’antifrance.
      On est pas intellos comme vous mais on fait la difference entre "Mort à crédit " et "Allumez le feu" !


  • #1858208
    le 10/12/2017 par Tarik
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Avec Macri, le soumis d’Israël, à la tête du pays, je suis certain que l’Argentine n’a rien à craindre de son maître. Le Chili lui est le pays d’Amérique du Sud qui abrite la plus grande diaspora palestinienne, coïncidence ?

     

    • #1858660
      le 11/12/2017 par emmanuel pas macron
      L’invasion israélienne en Patagonie

      oui et non ! car le Chili appartient à 7 familles, tout émigrées d’Europe. Elles ont les transports, l’énergie, le pharma, le cuivre, le salpêtre, les forêts, les élevages de saumon ( 2eme producteur mondial)... Et bien hasard ou pas, il y a bcp de noms pas bretons dans ces 7 familles ! Ce sont des chiliens qui m’ont raconté ça, même si eux n’ont clairement aucune vision de ce qui se trame mondialement. C’est un pays complètement soumis au libéralisme depuis la mort d’Allende et les chiliens sont malheureusement plus intéressés par leur compte Facebook plutôt que par la politique. Un exemple, l’eau de la cordillère des Andes du nord du Chili a été donné à titre gratuit et perpétuel aux entreprises du cuivre US et canadiennes. Les petits village de la cordillère sont eux rationnés... C’est un gouvernement "socialiste" après Pinochet qui a fait ça. J’en ai donc conclu que Pinochet n’était que le bâton de dynamite pour faire péter le socialisme chilien et que tout ce qui suivait n’était que théâtre d’endormissement. Comme en France en fait. Donc c’est foutu.


  • #1858213
    le 10/12/2017 par toto la ciboulette
    L’invasion israélienne en Patagonie

    A partir du moment que l’on peut voler un pays entier à ses habitants, pourquoi se gêner, de plus les mêmes arguments foireux et mensongers pourront être resservis, terre sans peuple ou gérant mal ses terres.

    C’est le beurre, l’argent du beurre et la crémière en détention future pour terrorisme.

    Si il y a un conflit nucléaire, tout les salopards de la planète ayant une part de responsabilités pourront y venir se planquer, le petit peuple Israélien passera par pertes et profits comme d’hab, quoi.

    Inquiétant et flippant, l’enfant gâte de la planète veut piquer sa colère en toute impunité.


  • #1858214
    le 10/12/2017 par Telecaster
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Quelle est l’estimation de longévité pour cette colonie d’après le Rav Ron Chaya ?


  • #1858219
    le 10/12/2017 par Georges 4bitbol
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Les amérindiens vont-ils devoir se repentir ?

     

  • #1858241
    le 10/12/2017 par LE MONDE LIBRE
    L’invasion israélienne en Patagonie

    La Patagonie est réputée être une zone qui ne sera pas ou peu touchée en cas de guerre nucleaire mondialisée.
    Voilà la raison principale de ce hold up,

    Ces gens préparent la réduction de l’humanité par une guerre nucléaire, et par la suite la gouvernance mondiale avec pour capitale ce que Trump a officiellement reconnu.
    90% d’entre nous seront éliminés, le doute n’est pas permis.

    N’oublions pas que pour ces gens, l’extrême majorité des hommes ne sont pas humains et même pas descendant d’Adam et Eve.
    Partout dans le Monde, ils se voient comme les vrais représentant de l’Humanité, donc le Monde leur appartient et le reste n’est que de la faune et de la flore.

     

    • #1858497

      Je ne pense pas. A mon avis les israhelliens de base, c’est-à-dire les juifs qui vont se faire trahir par leurs élites dont il ne sont des outils, savent qu’ils vont dégager d’israhell donc ils anticipent, les autres, ceux qui savent, visent plutôt la Nouvelle-Zélande. Je dis ça car de nombreux milliardaires et multimillionnaires se font construire depuis quelques années des fermes autonomes en Nouvelle-Zélande, à mon avis encore moins concernée par n’importe quel chaos de part sa situation géographique extrêmement isolée. ;)


  • #1858260
    le 10/12/2017 par tagada
    L’invasion israélienne en Patagonie

    il n’y a pas d’information plus fausse que celle selon laquelle ils ne seraient que 15 millions dans le monde !

     

    • #1858282
      le 10/12/2017 par rectificateur
      L’invasion israélienne en Patagonie

      Et quelle est la vraie, alors ?


    • #1858441
      le 10/12/2017 par tagada
      L’invasion israélienne en Patagonie

      c’est comme les icebergs : 5 % de visible, 95 % de caché (il y aurait un jeu de mot à faire avec le mot "caché" et un autre mot qui lui ressemble)


    • #1858678
      le 11/12/2017 par goy pride
      L’invasion israélienne en Patagonie

      Aux USA je pense que le nombre de personnes ayant des ascendances israélites doit être le double que ce qui est officiellement admis. La plupart d’entre sont issus de familles juives acculturées ayant coupé tout lien avec la communauté et le judaïsme, la rupture est telle que chez certaines ces ascendance a été complètement oubliée. Mais dès que ces gens accèdent à un certains niveau de pouvoir et d’influence politique, économique ou culturel on se charge de leur faire redécouvrir leurs origines israélites afin de les ramener dans la communauté comme un berger ramène les brebis égarés dans son troupeau. D’ailleurs il y a une politique consistant à rechercher activement ces "crypto-juifs" afin de les ramener au bercail car la faiblesse du projet messianique sioniste est la carence en main d’oeuvre si je peux m’exprimer ainsi.


  • #1858278
    le 10/12/2017 par rectificateur
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Dans der Judenstaat (1896), Theodor Herzl envisageait déjà d’acheter des terres en Argentine !

    https://en.wikipedia.org/wiki/Der_J...


  • #1858287
    le 10/12/2017 par Pépé le Moko
    L’invasion israélienne en Patagonie

    C’est des pirates ... point barre ...

    La première chose qu’on faiit les ricains sous contrôle sioniste au Chili , après avoir zigouillé Allende et mis Pinochet au pouvoir (donc années 1970) , c’était se s’emparer de l’or dans les coffres de l’état ...

    Même topo en Ukraine , quand ils y sont allés , il y a 2-3 ans !!!


  • #1858305

    Des français, allemands, italiens, espagnols,... établis au Paraguay depuis des décennies disent ceci :
    1) Israël importe de plus en plus de nourriture du Paraguay
    2) des lettres d’information économique étasuniennes destinées à des personnes puissantes disent ceci :
    a) le Paraguay ne sera jamais une victime indirecte de la Troisième Guerre Mondiale, si elle éclate, pour des raisons météorologiques : les alizés repousseront vers le nord les nuages toxiques
    b) pour des raisons politiques, le Paraguay, l’Argentine et le Chili ne seront jamais frappés par un missile stratégique
    c) des chefs de partis politiques allemands puissants, des grands banquiers occidentaux, des stars occidentales, des dirigeants de fonds spéculatifs,... ont acheté depuis quelques années plusieurs hectares de terre au Chili ou Argentine ou Paraguay. Exemple : la chanteuse Madonna.

     

  • #1858350
    le 10/12/2017 par Adolfo Stalini
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Merci pour l’info !


  • #1858358
    le 10/12/2017 par Gloria Lasso
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Une tentative comparable a eu lieu début des années 90 aux Philippines (ancienne colonie espagnole et pays également très catholique) dans la région de Baguio-Banaue... où, dans certains villages de rizières, flottait le drapeau Israélien...
    Mais ça n’a pas duré... 3 ans plus tard, les métastases avaient disparu (sensu stricto) avec leur marqueurs... on murmure que les locaux n’auraient pas vraiment apprécié l’occupation.


  • #1858422
    le 10/12/2017 par TeddyTed
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Il y a une grosse diaspora juive en Argentine. Entre autres raisons, il y eut un afflux de prostituées juives vers la fin des années 1800. On les appelait les "esclaves blanches" là-bas (esclavas blancas) Des jeunes juives pauvres des pays d’Europe central y était attirées par des petits malins, juifs eux-même le plus souvent, et mises au tapin (en même temps que bannies de la communauté...).


  • #1858432
    le 10/12/2017 par Yannick
    L’invasion israélienne en Patagonie

    L’Argentine a déjà failli être la terre promise à la fin de la deuxième guerre donc rien de surprenant.


  • #1858446
    le 10/12/2017 par awrassi
    L’invasion israélienne en Patagonie

    Quand on a les banques derrière soi, on peut tout faire et tout acheter !


  • #1858520
    le 10/12/2017 par ferdy
    L’invasion israélienne en Patagonie

    En 2009, Claude Lanzman créateur de "Shoah" publie un récit autobiographique :Le lièvre de Patagonie .
    A méditer.

     

    • #1858591
      le 10/12/2017 par whyldman
      L’invasion israélienne en Patagonie

      AHAH !!!! Bravo !!! .... le diable se cache (toujours) dans les détails.

      Piste à explorer effectivement, merci.


  • #1858735
    le 11/12/2017 par Gloria Lasso
    L’invasion israélienne en Patagonie

    San Carlos de Barriloche... magnifique petit village pas loin de la frontière... Menguele s’y était réfugié... et (dixit des locaux d’époque) soignait les pauvres gratuitement... un peu comme Ferdinand... se sachant traqué, il partit ensuite au Brésil.
    Michel Cimès n’en parle pas dans son roman "Hippocrate aux enfers".... un banal oubli.... sans doute.


  • #1858966

    voir aussi jean raspail et le royaume de Patagonie et d’araucanie

    https://www.youtube.com/watch?v=zEv...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_...

     

  • #1858970

    Article intéressant sur ce projet géopolitique :
    “Le Royaume d’Araucanie et de Patagonie, parfois appelé Nouvelle-France”

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Royau...


Commentaires suivants