Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’invasion rom, galop d’essai de l’invasion des "migrants" ?

Zoom sur Buzescu, vitrine grotesque du trafic de métaux

Les Roms. Ils sont 10 à 12 millions, principalement fixés en Europe de l’Est. Beaucoup tentent leur chance à l’Ouest, l’Eldorado des pauvres. Ceux-là ne viennent pas pour travailler, mais pour spolier.

Cela fait de ces « détachés » une communauté étrangement protégée, surprotégée même, par l’Union européenne – 13 milliards de budget du FSE (Fonds social européen) leur sont consacrés – à l’extérieur, et par les associations qui régissent la vie morale et juridique de notre République – de SOS Racisme à la LICRA – à l’intérieur de notre pays. Or il faut bien en convenir, les Roms, venus principalement de Roumanie et de Bulgarie (la Hongrie les expulse chez ces voisins sans vergogne), n’apportent pas grand-chose à la France. Que ce soit en termes économiques ou culturels.

Sauf peut-être le cirque Romanès, dont le fondateur est régulièrement invité sur les plateaux télé (Grand Journal et consorts) pour défendre l’apport artistique de sa communauté et marteler notre mémoire des crimes franco-nazis de la dernière Guerre. Sauf que Romanès est un Gitan, pas un Rom. Une différence de taille. Les uns travaillent en France, les autres viennent y piller tout ce qu’ils peuvent.

Pour les Français qui rencontrent ces êtres moyenâgeux – avec tout le respect qu’on doit à cet âge injustement déconsidéré –, la réalité est brutale. Il s’agit, et là nous ne confondons par les Roms avec les Gens du voyage, de tribus qui vivent sur le dos de la bête, à savoir les habitants qui se trouvent près des camps plus ou moins organisés, plus ou moins improvisés, souvent à l’orée des petites et moyennes villes. Un reliquat du bannissement remontant à l’époque où les Roms étaient un peu plus farouches, rapport aux réactions parfois directes des habitants, peu enclins à se faire faucher salades et gibiers.

Aujourd’hui, à l’époque dite moderne, le Rom n’est plus qu’un individu apatride, ultra-communautaire (jusqu’à la consanguinité, qui explique leur taille modeste), protégé donc par les lois de l’Europe et des lobbies, au détriment des Français qui eux, n’ont que le droit de subir et de se taire. Toute manifestation de colère à leur encontre étant immédiatement amalgamée à un acte quasi-nazi. Si Jean-Marie Le Pen a été un peu « rugueux sur la forme », comme le dit sa fille Marine, personne ne peut nier que la constitution de déchetteries à ciel ouvert dans des conditions sanitaires dignes d’un camp de réfugiés – ou de concentration – soient le lot de cette population. On n’entend pas beaucoup les écologistes à ce propos. Quant aux gauchistes, ils les défendent mordicus, voyant en eux les victimes d’un Etat répressif, raciste et sans cœur. Vision aussi simple que fausse de la situation.

 

Prédation sous-prolétaire

Avec le recul, on comprend que l’introduction de Roms en France dans les années 2000 a été le prélude au chaos migratoire que nous connaissons depuis deux ans. Le principe est le même : déstabiliser un pays en lui injectant une population impossible à intégrer et génératrice de chaos social. C’est le petit peuple français qui subit cette déferlante dont le seul objet est de voler, sans aucun complexe. Connaissant bien le droit français en la matière – c’est-à-dire une répression quasi-inexistante, d’autres diraient un véritable encouragement –, ils savent passer entre les mailles du filet juridico-policier afin de poursuivre, impunément, leur travail de spoliation de basse intensité. Car si les Roms volent, ils ne volent généralement que des babioles. Mais aussi les métaux (cuivre, plomb), que les responsables de cette communauté trafiquent et revendent dans les pays de l’Est par camions entiers. Il s’agit donc, derrière des petites mains esclavagisées, d’une véritable mafia, et dont les parrains vivent au pays, dans des châteaux à la décoration grotesque. Un pillage qui finit en mauvais goût…

La délinquance sous-prolétaire de ces « sous-hommes » apatrides transfrontaliers est à l’image de la délinquance financière des « surhommes » apatrides transfrontaliers, ce qui explique peut-être leur impunité : les uns s’attachent au cuivre, les autres à l’or. Les spoliateurs d’en bas sont soutenus par les spoliateurs du haut, moins visibles mais autrement plus puissants. D’où la nécessité, pour se débarrasser des racailles d’en bas, de se débarrasser aussi des racailles d’en haut...

 

Ci-dessous, un petit diaporama glané sur le Net et consacré à la ville de Buzescu, où les « rois des Roms » font étalage de leur richesse. À ne pas manquer après le diaporama : l’analyse du problème rom par Alain Soral.

 

 

Alain Soral décrypte la question rom et rétablit la distinction essentielle entre Roms et Gitans (extrait de la vidéo de rentrée 2013) :

 

Qui veut l’invasion rom en Europe ? Voir sur E&R :

 

L’immigration comme instrument de destruction des nations,
à lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A 6:42 Mario M. 7eme Dan karaté


  • #1657366
    le 03/02/2017 par SiT’esRomFaitPasCommeLesRomains
    L’invasion rom, galop d’essai de l’invasion des "migrants" ?

    Du moment que Léonarda a eu une aventure avec notre Président (sans doute parce qu’autrement, putain la faiblesse - Et en même temps quand des physiques s’accordent...), il convient de ne pas se formaliser sur les richesses acquises par ces braves gens. Ils ont des points communs avec d’autres pompeurs de patrimoine ou de richesse française. Le mot juste est : Soutirer !


  • Epoustouflant


  • c’est décidé, je demande à être naturalisé rom.... vas-y, file le pognon...


  • Les roms ou tziganes sont a l’ origine une communauté tribale indienne , qui a cause de leurs actes et de leur blasphèmes ont été maudits et chassés de L’ Inde , d’ ailleurs ils portent encore des prenons hindoux ( ce n’est pas le bon mot, mais il est celui qui a court) sans en connaitre eux même l’ origine ni la mystique associée . Mais les gitans sont aussi les descendants de ces tribus indiennes , mais ils prirent un cheminement différent et d’ une certaine manière s’ adaptèrent un peu mieux , en se sédentarisant et en travaillant .
    Le nom Manouche , vient du nom Manu prononcé Manou qui désigne le premier être crée, d’ ou plus tard apparaitra man en anglais et que l’ on retrouve aussi dans humain et humanité ,et manitou chez les amérindiens, de fait manouches signifie humains .
    Le nom Rom n’ est apparu qu’ en 1970 choisi par l’ union romani internationale pour désigner les tziganes et les Bohémiens devenues trop péjoratifs a leurs yeux , dans l’ est de la France ils sont encore désignés sous le terme Vanniers en raison de leur activité de vannerie .
    Ceux qui se nomme gitans et manouches refusent l’ appellation Rom .
    Les "Sintés" et les "Manouches", installés en Italie, en France, en Allemagne, ont transité par les régions germanophones. Ils représentent 5 % des Tsiganes européens
    Les "Gitans" ou "Kalés", vivant en Espagne, au Portugal et dans le Sud de la France. Ils représentent 10 % du peuple tsigane européen.
    Les "Roms", originaires de Roumanie, Bulgarie, Grèce, Slovaquie, Serbie, Hongrie : selon l’association Rom Europe, ils représentent 85 % des Tsiganes européens.
    Le terme "gens du voyage", il s’agit d’une catégorie administrative, créée par la loi du 3 janvier 1969, il désigne les personnes vivant plus de 6 mois par an en "résidence mobile terrestre". Leur nombre est estimé à près de 400 000 personnes .
    Il y aurait entre 15 000 et 20 000 Roms en France, dont 85 % de ressortissants européens, essentiellement bulgares et roumains.


  • C’est Disney land ??


  • #1657507

    C’est le village de "Mon Petit Poney" ™ ?


  • Excellente analyse. Est-ce que SOROS donne aussi de l’argent à l’élite rom ?


  • Ils doivent bien se faire ch+++ dans leurs maisons de Mickey.


  • Mon Dieu quels malheurs sont en train de s’abattre sur ce pays, par la faute des irresponsables de l’UMPS.


  • Kalderash (chaudronnier) un groupe associé par tradition au travail du métal.
    Ca me rappelle un vieux sketch de Fernand Raynaud : Un ex-malfrat « retiré des voitures » cherche du travail après sa sortie de prison. Entretien d’embauche avec le patron d’une ferronnerie où il présente sa candidature :
    - Vous avez déjà fait de la tôle ?
    - Oh, un petit peu, comme tout le monde...


  • Les gens du voyage n’ont effectivement rien à voir avec les Roms, mais le potentiel de nuisance de beaucoup d’entre eux n’est plus à démontrer. Demandez à n’importe quel gendarme ce qu’il pense des chiffres de la délinquance avant, pendant et après le départ d’une communauté dans une commune, souvent installés illégalement.

     

    • Vous avez parfaitement raison. Ce sont des faits certains. Tout le monde murmure la même chose sur eux, à quelques exceptions près. C’est toujours le "bon" peuple à qui l’on demande de courber l’échine à tel point maintenant que celle-ci nous arrive profondément. Le changement, c’est maintenant, disait Hollande, il n’aura pas eu tort sur ce point, avec un peu de retard et surtout que le "bon" petit peuple français ne se plante pas cette fois-ci en votant.


    • Ils ont à voir sauf que les gens du voyage de chez nous présentent un phénotype plus varié que les Roms en raison d’un plus grand métissage avec les caucasiens blancs. C’est pour ça que dans un camp de Manouches français tu trouveras aussi bien des blonds aux yeux bleu que des basanés de type pakistanais mais globalement c’est le type "européen" qui prédomine chez Manouches de chez nous...

      Si les Manouches ont des apparences plus dignes que les Roms ils ont un mode de vie tout autant basé sur le crime. Le ramollissement (dévirilisation) des sédentaires, la dégradation globale mœurs et de la morale, la quasi impunité dont ils jouissent a encouragé le développement des activités criminelles chez ces gens. Le bon vieux temps des Manouches qui gagnaient leur vie par des activités artisanales, le divertissement...qui égayaient nos campagnes est fini...


    • C’est une même famille globale symbolisée par la Roue et par les mêmes nuisances.
      Si vous osez agir cotre eux on vous ressortira la souffrance de ce peuple en 39-45 (associations et pleurniche) et rebelote vous êtes bloqués, toujours les mêmes façons d’agir !

      En tout cas j’ai toujours le souvenir du paysan dans ma région qu’ils avaient tabassés à coup de barres de fer devant sa femme parce qu’il refusait de vendre son terrain (pour qu’ils puissent s’y faire construire une villa)


    • Hahaha, dans ma région (Est) il y a des tas de familles sédentarisées parfaitement intégrées, dont les ancêtres ont résisté contre l’occupant avec les autochtones, et qui rejettent tout autant les mafieux que n’importe quel autre local... Eux ne posent problème à personne. Si leur mode de vie (débrouille, travail au black) sort un peu de l’"ordinaire", ça n’en fait pas pour autant des malfrats.

      Les nomades de passage nationaux un peu plus, il faut bien l’avouer ! Mais les fauteurs de trouble sont PRINCIPALEMENT ceux venant des pays de l’ex-Union Soviétique. Quoi qu’il en soit la généralisation est souvent un aveu de faiblesse, par pure colère (pour des faits avérés certes)...


  • Le cirque Romanès ; il n’y a pas si longtemps au 42-44 bd de Reims – 75017 Paris

    Après déportation, aujourd’hui c’est le chantier du Centre européen du judaïsme (C.E.J.) D’une surface totale de près de 5.000 m2 : une partie cultuelle autour d’une synagogue*, un secteur institutionnel avec des bureaux et surtout un pôle culturel de 2.500 m2 comprenant des salles de spectacle et d’exposition.
    Le coût prévisionnel est de 10 millions d’euros, dont 2,7 millions supportés par des fonds publics (État et région) pour la partie culturelle du projet. La ville de Paris a mis le terrain à disposition du Consistoire dans le cadre d’un bail emphytéotique (longue durée)... 100 ans...

    Dommage car le cirque Romanès plaisait aux enfants et ne coûtait pas cher en surveillance policière... Romanès aujourd’hui est au 31 Boulevard de l’Amiral Bruix - Le XVIème ! Spectacles de qualité !

    *Loi de 1905 ? Article 2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. [...] »


  • c’est beau.


  • Les Roms sont un très gros problème dans les Balkans. On a beau essayé à les sédentariser, et faire scolariser leurs enfants - c’est mission impossible.

    Le vrai problème, c’est qu’ils ont changé leur mentalité -en pire- ces dernières 30-40 ans. C’est n’est plus "nos" tziganes d’avant - voleurs de poulets, pourtant toujours drôles, amicaux, et avec un génie musical rare .

    Maintenant ils sont exactement comme dans le reportage : extra-violents, sales, destructeurs, enlèvent des enfants et trafiquent leurs organes, sont des rois de la prostitution ...de la racaille sur Terre, quoi !

    Il n y a pas longtemps, toujours dans les Balkans : nous étions en train de traverser la rue, faisant attention au feu rouge et aux voitures. Eh, bien là, quand l’esprit est occupé, 2 petits Tziganes de 12 ans, venus de nulle part, s’y sont trouvés derrière nous. A la dame l’un d’eux a coupé avec un cutter les anses de son sac à main, et l’autre c’est jeté sur moi et m’a mordu - pour donner le temps à l’autre Rom à fuir.

    Un autre très sérieux problème : par des connexions connus que par eux, les Roms de Macédoine et de Kosovo importent clandestinement...les Pakistanais et les enregistrent comme Roms/Tziganes à la Police. La Police n’arrive pas à s’infiltrer et comprendre comment ils arrivent à les fournir avec les papiers. Corruption, faux documents ...
    Ainsi, dans leur QG pas loin de Skopje, la capitale Macédonienne, tout d’un coup leur population a drastiquement augmenté. Les Services Secrets estiment que environ 6000 Pakistanais (hommes) se présentent comme Roms.

    Curiosité : apparemment, ils arrivent ( !!! ) à se comprendre au niveau de la langue !! Quel montant d’euros ont-ils obtenus nos Roms pour une telle déloyauté, personne ne sait. Et, George Soros, a-t-il une rôle dans tout cela ?

    Mais le plus enquêtant c’est : pour quelle raison sont ils venus ces 6000 Pakistanais et se taisent pour le moment ?? Se préparent-ils à perpétrer une boucherie future ??

     

    • Les Pakistanais et les Roms arrivent à se faire comprendre probablement parce qu’il y a une affinité linguistique (et ethnique) entre eux. Les Roms viennent de la région indo-pakistanaise et leur langue doit s’apparenter à l’ourdou/hindi.


  • #1657656

    Tout se recycle, pour le rom... légalement ou pas, c’est autre chose.


  • #1657678

    J’imaginais pas qu’on pouvait faire pire que Le Corbusier.

     

    • Pour le Corbusier rappelons quand même sa volonté du vivre ensemble,sa conception de l’habitat collectif était intéressante sous bien des aspects.En revanche le tout béton,beurk,redonnons du sens a la construction,la paille est le meilleur matériaux qui soit et tout les bureaux d’études peuvent le démontrer surtout lorsqu’on prend en compte l’énergie grise.BREF pour ce qui est des ROMS c’est à l’instar des gitans un peuple nomade qui comme tout les autres cohabite plus ou moins difficilement avec les sédentaires.Nous avons d’ailleurs tous des origines chasseurs-cueilleurs et les nomades ne font que reproduire ce mode de vie en l’adaptant au monde d’aujourd’hui.Je dis souvent"un rom qui tend la mains,il tente d’attrapé le fruit de notre poche",mais nous ne sommes pas des arbres,ça passe par la parole ou une pleurnicherie.Comme nos gitans ils se sont sédentarisés parfois,certains travail,ils ont leur taux de délinquants,ils sont parfois vindicatifs entre eux,et certainement violent comme le monde dans lequel nous vivons.Leur force comme pour les gitans et D’AUTRES communautés organisées c’est l’unité,ça n’empêche évidement pas les tensions,la violence ...ect.Je les trouve BEAUCOUP moins nuisibles à mon existence que ceux qui ont véritablement trop de pouvoirs et d’argents mais ils sont plus facilement attaquables. Je pense qu’ils contribuent plus ou moins efficacement au recyclage des montagnes de merdes que nos cher sociétés produisent.J’ai travaillés chez Véolia et Paprec deux acteurs majeur du secteur et pas mal de choses (condition de travail au tris,turn-over très important,qualité des résultats de l’activité dans sont ensemble) sont dégueulasse.Songé en plus que des appels d’offres sont lancés pour des marché public (COLLECTE,TRI,REVALORISATION) et que nos impôts servent à subventionner ces grands groupes et leurs PDG.Le peuple de moutons consommateurs que nous sommes est spolié non pas par une petite minorité de nomades plus ou moins méritants,qui vivent avec leurs problèmes et leurs solutions.Tu t’endettes(auprès d’organismes privé) pour consommer(surtout dans le privé) ,tu paies pour que soit collectés et revalorisés tes déchets,et c’est encore des intérêts privé qui profitent de la revalorisation.A L’ARRIVE les roms coûtent moins cher aux collectivités que tous ces captages réalisés par tout les rapaces que comptent ce pays.Il y a deux façons d’exercer le pouvoir,en divisant ou en rassemblant,quel est la meilleur ?


  • L’autre jour au coin des rues Labat, Ramey et Custine à Paris, j’avise un gros barbu en haillons à l’air débonnaire qui mendie, assis devant le distributeur. Je lui file ma monnaie, il fait froid. Un pote (résident du quartier depuis des décennies) m’avise et me dira plus tard "pendant des années j’ai donné à ce gars, jusqu’à ce que j’apprenne d’un ami qu’il est plus riche que moi ; le mec est là, en permanence, du matin au soir, il a comme qui dirait le monopole sur ce carrefour" j’étais vert, j’enrage encore rien que d’y penser ; personnellement je trouve que c’est ça le plus grave, la prédation de la charité. Moi non plus j’ai pas de fric, et je partage avec qui me demande, j’ai été élevé comme ça.

    La charité est un dispositif fondamental de notre société. Tu dois (oui, toi) pouvoir compter dessus toi-même. La court-circuiter ainsi, la pervertir jusqu’à sa disparition (ben oui, tu donnes à tout le monde ou à personne, t’as pas le temps de faire de la social-philosophie dans la rue) est un moyen particulièrement vil de destruction d’un monde. De tout le monde.

    Quant aux vols dans les cimetières, j’ai pas les mots, là.


  • Avant de poser problème chez nous, les Roms en étaient déjà un en Roumanie. Seul le pouvoir de Ceaușescu avait réussi à les "cadrer"...


  • Merci pour cet article qui remet quelques pendules à l’heure. Les piqûres de rappel sont toujours utiles sur ces parasites protégés par les traîtres (le mot est faible) qui nous gouvernement.
    Il me revient en mémoire une route défoncée, une canalisation d’eau fracturée se répandant sur la route en question. Au réveil, ça fait bizarre ! Une bande de roms avaient voulu s’emparer d’une grosse gaine de cuivre. Ils avaient tiré comme des malades grâce à un enrouleur motorisé dans un camion. À force de tirer, la gaine qui passait sous la route avait tout défoncé. Les gens du village étaient ulcérés. Les plus vénères sont partis en groupe, armés de quelques outils, pour "faire du ménage". J’espère que le ménage a porté ses fruits.


  • Immigration = bon pour les affaires !


  • Le mauvais goût des néo-riches acculturés est identique d’un bout à l’autre de la planète ! Cette ville grotesque ressemblant à une espèce de Disneyland ressemble à bien des égards à ce que l’on peut trouver dans certains nouveaux quartiers de riches en Asie. On peut même trouver maintenant des maisons similaires (sans être aussi extravagantes) à Vancouver construites pour de riches migrants chinois...
    Si on laisse faire ce genre dégénérés culturels ils vous massacrent en quelques génération le paysage urbain et rural avec leurs constructions hideuses ! Laisser construire ces abominations dans notre magnifique Europe est criminel ! Dieu merci en France la construction d’une maison reste encore, me semble-t-il, soumise à certaines contraintes esthétiques...
    Rien ne suscite plus de mépris et de rejet que le pauvre acculturé qui devient riche ! Il va utiliser sa puissance financière pour faire étalage de son mauvais goût et de sa médiocrité de sous-humain. C’est toute la différence avec le pauvre enraciné et cultivé qui quand il devient riche utilisera sa fortune pour construire de belle chose.


  • #1657893

    Je suis allé faire un petit tour sur google map, pour me faire une idée personnelle. Toutes les maisons ne sont pas comme celles présentées, mais moi, je ne pourrai même pas me payer une des plus modestes, alors que je travaille.
    Ce qui m’a le plus choqué, en premier lieu, c’est la propreté des rues : çà n’a rien à voir avec les camps Roms que l’on voit en France. C’est clean, et on peut même voir des gens balayer devant leur porte. Du coups, je sens comme une petite douleur au niveau du plexus et des fourmillements sous les cheveux. Le moins qu’on puisse dire, c’est que çà m’agace. Maintenant, à savoir si ce sont eux, ou ceux qui leur permettent d’agir comme çà, qui m’énervent le plus....tout un travail d’introspection


  • 1800 euros pour acheter une caravane ! On sait pourquoi ils ne veulent pas de Marine, ils ont trop peur qu’elle découvre les magouilles de nos gouvernants.

     

  • Du trompe l’œil à tous les étages y compris sur les faux semblants ! j’éprouve un profond sentiment de pitié pour la France et un profond dégoût pour vouloir faire subir aux Français autant d’indifférence.


  • Alala les roms.. le nombre de fois que je me suis faite insultée à Grenoble par ces gens là lorsque je refusais de leur donner de l argent.. c’est limite du harcèlement. Le pire c’est qu’ils sont partout, j’en ai meme vu en Californie ! ( oui oui.. Pas des masses comme en France, où, par ailleurs, le chiffre de 20000 me semble trés sous estimé, mais oui, et ils se font passer pour des Musulmans pour que ces derniers donnent à la sortie de la mosquée, ou pour des chretiens lorsqu’ils font les sorties d’églises )


  • Donnez de l’oseille à un crétin : il ne devient pas plus intelligent, mais plus riche...


Commentaires suivants