Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La CIA appelée au secours par l’antiterrorisme français

Heureusement, ce sont nos amis

Submergée par les données informatiques liées au terrorisme, la DGSI vient de signer un contrat déléguant leur traitement à une société américaine, créée par la CIA. Une décision nécessaire dans un souci d’efficacité mais qui donne des informations secrètes aux services de renseignements américains et pose une question de souveraineté nationale.

 

La guerre contre le terrorisme se mène aussi sur Internet. Or, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ne dispose pas des moyens technologiques pour traiter l’afflux de données informatiques liées ou échangées entre les djihadistes. Fin novembre, après plusieurs mois de négociations, le service policier de renseignement français a signé un contrat avec la firme américaine Palantir.

 

 

Cette société, basée à Palo Alto en Californie, va désormais analyser le Big Data en matière de terrorisme pour le compte de la DGSI. Concrètement, la très puissante technologie de Palantir et ses experts, qui ont formé des agents français à leurs outils, vont extraire, recouper et décrypter les précieuses données informatiques permettant d’identifier et de remonter des réseaux terroristes, voire de déjouer des attentats.

[...]

Littéralement submergée, la DGSI n’a eu d’autre choix que de recourir à l’expertise et à l’expérience de Palantir. Cette firme a été créée en 2004 par la CIA via son fonds d’investissement In-Q-Tel, avec Alex Karp et Peter Thiel, le fondateur du système sécurisé de paiement en ligne PayPal.

Outre son activité pour la CIA, Palantir œuvre dans le traitement des données pour le compte de la NSA, du FBI et des forces armées américaines. On lui prête un rôle majeur dans la localisation d’Oussama ben Laden qui a conduit à son élimination en mai 2011.

Lire l’article complet sur parismatch.com

Comprendre les manipulations oligarchiques avec Kontre Kulture

 

Les renseignements US et israélien, sur E&R :

La DGSI française, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1620558

    "Une décision nécessaire dans un souci d’efficacité mais qui donne des informations secrètes aux services de renseignements américains et pose une question de souveraineté nationale."

    Souveraineté nationale ? Jamais entendu parler de ce truc !!!! Et la CIA va t-elle exploiter le téléphone crypté de Manu la tremblotte généreusement remis par lui même aux membres de la sécurité israélienne lors de sa dernière visite au pays auquel il est éternellement "entaché" ?


  • Ces secrets défense confiés à une société américaine, ça fait penser aux turbines "Arabelle" d’Alstom, indispensables pour les centrales nucléaires françaises, et qui sont devenue américaines car rachetées par General Electric .


  • "qui donne des informations secrètes aux services de renseignements américains et pose une question de souveraineté nationale"...

    C’est encore bien pire que cela, c’est gravissime. Communiquer des informations secrètes à une nation étrangère fût-elle ’alliée’ (avec des alliés comme ceux-là pas besoin d’ennemis) a un nom ; c’est purement et simplement de la haute trahison. Il y a là une volonté délibérée de faire le plus de mal possible avant de quitter les manettes. On sent venir des choses terribles.

     

    • #1620638

      Pas de panique.En attendant que "l’on" ait les outils,il faut aller chercher le savoir-faire là où il est,car seul le résultat compte en définitive,des vies sont en jeu,des attentats, peut-être,déjoués,des lascars arrêtés..Obligation de résultats=échanges de données, de suivis,à un niveau international.L’analyse des flux entrants ou sortants,c’est un peu comme une frontière,mais à un niveau informatique.Et ce n’est pas là que nous y cachons nos secrets,I présume...


    • @ lemoinevengeur
      Le danger, c’est qu’ils ne nous communiquent pas des informations importantes ! On ne peut pas laisser ces prérogatives à d’autres, en particulier à un pays qui joue contre nos intérêts depuis longtemps. C’est gravissime !


  • #1620660

    Merde Big brother nous écoute , c’est pas nouveau mais là c’est a nos frais , bon ok autant se rendre ; qui paye la vaseline ?


  • des traitres à tous les étages...


  • #1620686

    Wikipédia continue abusivement de catégoriser comme françaises des entreprises passées sous contrôle étranger.
    Alstom (équipementier) : cette entreprise majeure a fait la une des médias en début d’année 2014, avant les Européennes. Concrètement, Alstom faisait partie du dispositif assurant à la France une indépendance énergétique par la maîtrise des techniques et des compétences. Sa branche énergie a été vendue à l’Américain Général Electric. On peut aussi s’intéresser à la scandaleuse attribution de 150 000 actions à son PDG.

    Amora Maille : le groupe français a rejoint le groupe anglo-néerlandais Unilever en 2000. La société avait débuté son activité en commercialisant des moutardes dans des pots en verre, puis avait étendu sa marque sur les vinaigrettes, ketchups, mayonnaises ou cornichons dans les années 1950. En 2008, Unilever a annoncé la fermeture de l’usine historique de Dijon.

    Arcelor : le groupe sidérurgique, né en 2002 de la fusion de trois sidérurgistes européens (dont le français Usinor), a été absorbé en 2006 par Mittal Steel Company. Résultat : les usines sont fermées. Un exemple classique de rachat prédateur destiné à fermer un concurrent.

    Brasseries Kronenbourg : elles font partie depuis avril 2008 du groupe danois Carlsberg, après avoir été rachetées par Scottish & Newcastle en 2000. Lancée en 1947 par Jérôme Philippe Hatt, la marque Kronenbourg doit son nom à Cronenbourg, le quartier de Strasbourg dans lequel s’installa la brasserie au début du XIXe siècle.

    Converteam (conversion de l’énergie électrique) : racheté par General Electric (Etats-Unis) en 2011. On peut mettre en relation avec le rachat-démantèlement de Alstom.

    Danone (agro-alimentaire) : La branche biscuit du groupe (LU) a été racheté par l’américain Mondelez International en 2007 pour 7 milliards de dollars US.

    Ducros : l’entreprise Ducros n’est plus française depuis 2000. Elle a été rachetée par l’américain McCormick, numéro un mondial des épices. Mais Ducros emploie encore 800 personnes en France.

    Fruité : la société française de boissons non alcoolisées Fruité entreprises a été rachetée en mai 2010 par le britannique Britvic pour 237 millions d’euros. Fruité possède sa propre marque, ainsi que les sirops Moulin de Valdonne et Teisseire, rachetés en 2005, et la marque de jus de fruits bio Pressade.

    à suivre


  • #1620689

    suite

    Legrand (produits et systèmes pour installations électriques et réseaux d’information) : racheté par un groupe d’investisseurs dont KKR et Goldman Sachs en 2002 pour 3,6 milliards de dollars US.

    Marionnaud est passé en 2005 sous pavillon chinois, après avoir été au bord de la faillite. Le nouveau propriétaire de la marque de cosmétiques françaises est AS Watson, la filiale de Hutchinson Whampoa, le conglomérat du multi-milliardaire hongkongais Li Ka-shing. En juin 2009, le groupe a annoncé la suppression de 700 emplois, soit 17% de ses effectifs.

    Numéricable : filiale de Carlyle, surpuissant groupe US qui cable toutes les sociétés de la région parisienne.

    Péchiney : le groupe français d’aluminium est racheté par le canadien Alcan en 2003, ce dernier lui-même racheté par Rio Tinto (anglo-australien) en 2007. Résultat : racheté pour être liquidé et éliminer un concurrent.

    Picard surgelés : acheté par un fond de pension US et remis en vente en 2014.

    PriceMinister, pionnier de l’e-commerce français, a été racheté par le japonais Rakuten en juin 2010. Ce groupe est la référence japonaise du e-commerce, avec 30 millions de membres et plus de 20.000 vendeurs dans sa galerie marchande, Rakuten Ichiba.

    Provimi (fabrication d’aliments pour animaux) : racheté par Cargill (Etats-Unis) en 2011 pour 3,5 milliards de dollars US.

    Rexel (distribution de matériel électrique) : racheté par Ray Investment en 2004 pour 3,2 milliards de dollars US.

    Rossignol : le numéro un mondial du ski (24% de parts de marché) a été avalé en 2005 par le roi américain du surf, Quiksilver. Et ce, sept ans après le rachat de Salomon par Adidas. Il n’y a plus de grand équipementier de sports d’hiver français.

    Sagemcom , détenu à 70% par Carlyle (Etats-Unis) : décodeurs TV numérique, box Internet, compteurs électriques, ce qui leur permet d’espionner les foyers domestiques français utilisant des chaines satellites.

    SPIE (ingénierie électrique et construction) : racheté par Clayton, Dubilier & Rice (Etats-Unis) en 2011 pour 3 milliards de dollars US.

    Smoby (jouets) : en 2008, le leader français du jouet est repris par le groupe allemand Simba. Asphyxié par une dette de 277 millions d’euros, le groupe avait été placé dans un premier temps en sauvegarde avant d’être mis en redressement judiciaire.

    Solocal (ex Pages Jaunes) : racheté par KKR et Goldman Sachs en 2006 pour 4,2 milliards de dollars US.

    à suivre


  • #1620690

    fin

    TDF (Télédiffusion de France) : racheté par Intermediate Capital et Texas Pacific Group en 2006 pour 4,1 milliards de dollars US. En septembre 2006, un article paru dans un journal britannique annonce la mise en vente de TDF. Quelques jours plus tard, TDF annonce une recomposition importante de son capital, avec l’arrivée du fonds américain Texas Pacific Group dans l’actionnariat avec 42 % du capital. De façon tout à fait symbolique, on notera que le point le plus haut de Paris est sous contrôle états-unien puisque TDF gère l’utilisation du sommet de la Tour Eiffel.

    Yoplait (agro-alimentaire) : racheté par General Mills (Etats-Unis) en 2012.

    IN ECONOMIE, POLITIQUE / BY FORTUNIN REVENGÉ / 23 DÉCEMBRE 2014

     

    • C’est incroyable, toutes ces grandes entreprises que l’on croyait encore Françaises vendues à cause de nos cons de politiques minables. Les Américains, eux au moins, ils ne jouent pas avec leur économie ! En France, tous ces incapables que l’on voit depuis des décennies à la télé, et qui se représentent encore aujourd’hui aux élections sont responsable de tout ce gâchis. Ah mais ça, ils le cachent bien, pas grand monde le sait...ou plutôt pas grand monde le déclare...


  • Le grand Charles a bien dû atteindre les 120 tours/minute dans sa tombe entre la soumission otanesque et ceci, qu’on ne peut décemment appeler autrement qu’un acte de haute trahison.


  • C’est de la haute trahison il faudra rendre des compte un jour !!!


  • La prochaine étape sera l’installation de base militaire US sur notre sol....oh ! là aussi , soit disant à notre demande et juste pour faire de la collaboration...

     

  • Que c’est grave..... ? ils vont de plus en plus loin dans la non
    protection de notre indépendance . La France n’est plus un
    pays souverain , ce n’est pas étonnant que nous voyons sans
    cesse des décisions allant contre nos intérêts , ils savent tout
    de nous et peuvent nos faire chanter quand ils veulent .

    Et nos politiques soumis ont l’air heureux de cette situation.... ?

    Quand ont entend Valls dire qu’il se présente parce qu’il aime
    la France , alors qu’il a dit peu de temps avant qu’il est éternellement
    attaché à Israël , tous ces gens c’est sûr.... ont peut les croire sur
    paroles.... !

    Pauvre France !

    Depuis De Gaulle la France ne cesse d’être bradée...


  • Les personnes qui tiennent le pays aujourd’hui sont les pires hypocrites et les plus grands idiots que la France aura connu jusqu’à maintenant ! Livrer la sécurité intérieur du pays à un autre pays, qui plus est, les Usa, c’est invraisemblable. Avec cette caste dirigeante, la France est dans la merde et pour longtemps.


  • Une autre dimension "gravissime" de cette actualité est le fait qu’on ne peut plus qu’admettre qu’en ingénierie informatique la France qui fut un temps l’une des nations les plus compétentes en la matière, a perdu cette excellence, comme dans plusieurs autres domaines par ailleurs. La France est descendue si bas que si l’on arrive à redresser la barre, il faudra plusieurs décénies avant de la faire redevenir ce qu’elle était.


  • Sûr qu’ Alex Karp , le fondateur de PALANTIR, sera invité au diner du CRIF, et accueilli comme il se doit par le Grand Rabbin de Paris


  • Vassalisation assumée.


Commentaires suivants