Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

« L’eldorado des campagnes » : un reportage de Complément d’enquête.

 

 

Tendre vers l’autonomie avec Kontre Kulture :

 

Lectures indispensables, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

95 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1942938
    Le 13 avril à 18:49 par anonyme
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Saou est un coin magnifique, c’est dommage de ne présenter que le bar restaurant..
    Escalade, randonnées à l’Auberge du Dauphin (inspirée du Petit Trianon de Versailles), laissée à l’abandon après la Seconde Guerre mondiale, c’est le Conseil Départemental qui est propriétaire de la forêt ( 2 500 hectares) et du bâtiment.
    Propriété de Maurice Burrus de 1924 à la seconde Guerre mondiale.
    Maurice Burrus, alors qu’il désirait en faire un lieu de chasse et y installer des élevages de brebis se lance finalement dans l’aménagement de la forêt.
    Il reboise et apporte des essences exotiques telles que le cèdre de l’Atlas, le mélèze, le douglas ou le sapin méditerranéen. Il limite la coupe, ne permettant que celle, liée à l’entretien du domaine. Il protège ainsi la forêt, unifie le domaine, créé un circuit de visite touristique et construit une auberge qui deviendra un lieu de restauration et un espace d’animation. En 1925, il commence l’aménagement de son circuit touristique qu’il désire rendre accessible aux voitures. Il crée ainsi un circuit de 27 km de long parcourant l’intérieur du synclinal perché et fait appel à de nombreux travailleurs étrangers, Italiens et Ukrainiens surtout. Tout au long de son circuit, il installe des aires de pique-nique et de repos, équipées de tables et de bancs en béton armé, des fontaines ou points d’eau alimentés par les sources, ainsi que des abris et refuges afin d’accueillir les randonneurs.
    Et à proximité, une petite rivière avec des écrevisses.

     

    Répondre à ce message

  • #1942961
    Le 13 avril à 19:15 par Django Unchained
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    J’ai fais la même chose mais dans les Hautes-Alpes le département d’ à côté. Eh ben c’est vraiment pas simple de se situer entre :

    - Les locaux qui ne t’accueillent que très peu, socialement, et au bout de plusieurs années, et qui économiquement t’embauchent que s’ils ne peuvent pas faire autrement, sinon ils embauchent leurs cousins. Et s’ils t’embauchent, c’est souvent dans des conditions délétères qui n’ont rien à envier à certaines grosses boites du CAC40. Alors ils votent MLP mais ils sont près à embaucher le migrant du coin si il leur coûte moins cher, et si c’est toi, ben tu vas morfler et tu profiteras jamais du délire du vivre ensemble car t’es pas du coin...

    - Les hippies / va-nu-pieds / ex blackblock moins agité ou autre qui sont du coup de la parfaite chair à tout faire pour les premiers que j’ai cité, les locaux. Et qui au niveau des mœurs, du coup, sont dans le libertarisme total, autrement dit le vivre (trop) ensemble, ce qui corroborent les plans de ceux qu’ils prétendent combattre, à savoir les "méssants libéraux".

    Voila voila. Je me retrouve assez dans le portrait de la jeune fille de 35 ans qui du coup vis seule avec son chien. ce qui est mon cas. "Moi qui balance entre deux âges..."

     

    Répondre à ce message

    • #1943111
      Le 13 avril à 23:01 par Youri
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Vous êtes dans quel secteur du 05 ?
      C’est tellement difficile de rencontrer des gens éveillés...

       
    • #1943197
      Le 14 avril à 06:39 par Elysian Fields
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Merci pour votre commentaire très réaliste car du vécu et loin de ces reportages bidons.
      J’ai arrêté le visionnage de la vidéo au 3/4 au moment où amandine la lyonnaise fait son fromage blanc dans des conditions hors normes d’hygiène et de sécurité alimentaire sans charlotte sans gants etc etc etc
      Seuls les bobos friqués se retrouveront dans ce soap.

       
    • #1943265
      Le 14 avril à 11:25 par Eric
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      C’est dommage que vous parliez sans être allé au bout du truc @Elysian Fields. Il se trouve que la « bobo » vit avec 700 euros par mois pour redonner un peu de sens à sa vie après avoir plaqué un job financièrement confortable. Et quand bien même.

       
    • #1943422
      Le 14 avril à 14:00 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Amandine Goy et l’usine des quatre vaches !

       
    • #1943473
      Le 14 avril à 14:43 par Eric
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Quatre, c’est toujours bien plus sympathique que mille.

       
    • #1943613
      Le 14 avril à 18:11 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      C’est le nom de sa création bio.

       
    • #1943827
      Le 15 avril à 03:31 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      A Elysian Fields, c’est vrai, quand on voit les contrôles sanitaires chez certains bio, c’est surprenant, surtout dans la création de yaourths.

       
  • #1942993
    Le 13 avril à 20:06 par Jo
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    "acheter une usine et vous aurez plein d amis"
    Merci du conseil :)

     

    Répondre à ce message

  • #1943034
    Le 13 avril à 21:01 par La rochejaquelein
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Reculer pour mieux sauter

     

    Répondre à ce message

    • #1943081
      Le 13 avril à 21:53 par jalon
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @ La rochejaquelein

      On ne peut pas faire plus court comme résumé.

      Effectivement, ces gens FUIENT des problèmes qu’ils pensent être liés à la ville mais tôt ou tard, ils finiront par être rattrapés par la réalité : le "système" est partout (taxe foncière , taxe d’habitation , quantité de norme, vaccins obligatoires, copinage, "saupoudrage" de migrants ...)

      L’affrontement est INÉVITABLE si l’on veut réellement changer les choses.

       
  • #1943055
    Le 13 avril à 21:22 par Paix et paix
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Après avoir pourri de leur mentalité de merde les villes, les bobos vont pourrir les campagnes. Je précise que je comprends qu n’y a pas que des bobos dans le lot . Mais alors , ces bobos je ne peux pas me les sentir.

     

    Répondre à ce message

  • #1943057
    Le 13 avril à 21:22 par Joarc
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    On a les mêmes en Ardèche depuis quelques années. Le problème, c’est qu’ils sont venus avec une idéologie pro-migrants dans les bagages, nous cassent les couilles avec leurs assocs et leurs leçons, et font pression sur les maires et les habitants pour en accueillir... Et il y en a, même dans des communes de 2000 habitants...

     

    Répondre à ce message

    • #1943110
      Le 13 avril à 22:59 par jmc13
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      salut Joarc esssayer de parler au maire pour que il ne fasse pas venir les migrants
      mais si le maire decide de les faire venir alors que les migrants aillent dormir cher les bobos

       
  • #1943104
    Le 13 avril à 22:48 par jacquedechante
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    la vache... hein...

    La remise en question pour certains, c’est la remise en question des autres -point barre. C’est à peine croyable. Ils ont l’accent pouintus ? Eh b Put... On va bien s’entendre quand ça va péter, c’est sûr, avec des mentalités pareilles,elle est pas fini votre fragmentation républicaine !
    Des personnes souhaitent quitter ces villes à la con : Où est le problème ? "Oui mais, c’est des ...", il y a qu’à voir leur... et leur..." Pu... Mais fermez-là ! Tu vas passer 30 ans devant ton ordi, dans ta banlieue de merde à faire la révolution en commentant les répercussions des Macron et de tous ces traitres ?
    "C’est l’immigration, c’est l’immigration !!!!" Ceux qui veulent se battre en ville en étant actifs, qu’ils le fassent ! Ceux qui prennent la décision d’aller au vert avec leurs bottes qu’ils le fassent !

    "Et la petite nana elle va pas durer deux ans !! Haha-hoho-haha"
    Mais faut être beaucoup plus grave que réaliste pour dire pareille énormité ! Si personne ne fait rien parce que c’est trop dur, trop ceci ou trop cela ! On fait quoi ? On se branle mutuellement ? Pauvre naze !
    Et l’agriculteur qui avait témoigné il y a quelque mois sur ce site (hein), tu crois pas que vu le nombre de dépression et de suicide qui trainent à la campagne ET EN VILLE, des types quelqu’ils soient qui viennent avec motivation, leurs gosses, ca peut "un peu" aider les commerces et les solitudes qui s’enfoncent ?
    Alors quoi ? "Non ce qui faut c’est une politique réelle et niania..." OK ! Mais merde, les gens faut bien qu’ils vivent un peu non ?!!
    Ces gens ont l’air sympathique, aller au delà, c’est juste dire de la merde du haut de l’orgueil et de la frustration, avec peut-être une pointe rouillée de jalousie aussi hein ?
    Les aider, les encourager ! Fermer sa gueule.
    Si un type part à la campagne pour monter sa yourte et bosser 4 heures par jour : Où est le problème ?
    Les agriculteurs qui ont hérité (eh c’est souvent comme ça, le hercule qui s’est fait seul c’est pas une majorité hein) d’un cheptel de X têtes, d’un beau John deere, d’une vieilles merco (4x4), et de 50 hectares, on connait leur méthode, elles valent ce qu’elles valent. Mais la campagne avant c’était pas ça !
    A la vérité, les années 50 ont pris les gens (agriculteur compris) pour des cons, et aujourd’hui les cons en reviennent (visiblement pas tous)... Quand ils en sont pas morts ! Maintenant, certains ont compris, et il le faut. Parce que je sais pas si vous avez fait gaffe, mais quasiment tout le monde en chie sévère.

     

    Répondre à ce message

    • #1943137
      Le 13 avril à 23:49 par The Médiavengers
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Visiblement, tu ne côtoies pas ces gens-là. T’inquiètes, ils n’en ont rien à foutre de nous. Tu peux continuer à hurler peinard.

       
    • #1943233
      Le 14 avril à 09:48 par jacquedechante
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      à Mediavenger :
      Je hurle seulement parce que ça me les brise de voir des personnes dénigrer sans réel fondement à part des à-priori.
      Certains jeunes ou moins jeunes qui passent sur le site pourrait franchir le pas et repeupler les campagnes. Mais les jeunes et les autres étant très influençables pourraient aussi se dire en lisant des com’ : "Ils ont raison ça sert à rien". Et se contenter péniblement de la vie morne et stupide proposée par le système.
      A ceux-la je leur dis FONCEZ !

      Et vous avait peut-être raison ; peut-être.

       
    • #1943259
      Le 14 avril à 11:00 par Eric
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @The Médiavengers, c’est un peu du sous-Brel votre truc. « Ces gens-là », ça ne veut rien dire. @Jacquedechante a raison, faut arrêter avec cette mentalité pénible qui consiste à toujours trouver à redire à tout et à juger de manière intransigeante et définitive par paquet des gens qu’on ne connaît pas. Ils n’en ont rien à foutre de nous ?! Là aussi c’est pareil, c’est qui « nous » ?

       
    • #1943570
      Le 14 avril à 16:53 par Mkultra
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Vous avez bien raison cher jacque , beaucoup d’entre nous sommes en pleins dans le fatalisme et le nihilisme, mais c’est vrai que les gens les plus réalistes sont déprimés . C’est dommage qu’on ne puisse pas remédier à ce problème par le biais d’E&R, en effet beaucoup de constat sur la réalité du monde , un travail remarquable , mais après ? et bien c’est à nous français de croire en nous , croire en notre force , croire la force divine qui triomphera du mal , prenons l’exemple sur nos amis les sémites , depuis plusieurs siècles ils construisent un empire , peu importe leur expulsions , ghetto etc ! Hélas nous péchons par faute de foi !

       
    • #1943994
      Le 15 avril à 12:16 par jacquedechante
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      #Eric, merci pour votre compréhension, le problème est le discernement en effet.

      #MKultra, Le fatalisme et le nihilisme ne sont que la colère qui a perdu la Foi. Sans Elle (la Foi), l’être ne peut se retrancher que dans l’idéologie de l’économie politique qui est un bouffe-l’Esprit.
      C’est à dire la soumission obligatoire des corps AVANT la liberté in-conditionnelle de l’Esprit ( cette dernière étant la seule "première primordialité" que seule la Foi permet). Et c’est très important à comprendre puisque sans cette compréhension, on en revient donc au travail MK-ultra en effets et ce, puisque le conditionnement de l’incarcération prime sur le raisonnement qui devient un raisonner par défaut.
      Lorsque Civitas annonce "Dieu, Famille, Patrie", la nuance apportée à "travail, famille, patrie" est capitale : le travail, tout travail, vient APRES Dieu ; donc comme le dit St Augustin, l’ordre d’intellection est : Dieu, Moi, puis les Autres ; condition pour que l’Humilité soit le lien du groupe et non l’Ignorance qui costoie très rapidement l’arrogance. Alors la Foi devient condition essentielle pour savoir qui nous-sommes et pourquoi la famille et la patrie existent. Le travail sera l’ordre d’intellection de la nécessité, et non l’inverse !

      LA FOI, LA FOI, LA FOI !

      Juste une petite note : "Dieu, les Autres et puis Moi," est une forme pervertie : les Autres devant être soumis à Dieu pour que le Je se soumette à son tour. Je vous laisse imaginer la profonde contradiction qui pourra être matérialisée par des actes et des propos totalement aberrants ! Une mystique de l’orgueil.

      Bonne journée à vous !!!

       
  • #1943273
    Le 14 avril à 11:30 par Michou
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Le point réellement positif mis en avant dans ce reportage est la conservation et la transmission du patrimoine entre travailleurs français.

    Le propriétaire de l’usine aurait très bien pu revendre son usine et encaisser le (gros) chèque mais il a préféré privilégier l’économie et la vie locale.
    Il doit avoir les moyens de se passer de l’argent des promoteurs mais aurait pu choisir cette solution de facilité plutôt que "bricoler" avec des jeunes bobos.

    Beaucoup de biens immobiliers (fermes, propriétés viticoles, ...) sont à vendre dans les campagnes mais souvent ce sont des anglais, européens, chinois qui les rachètent pour en faire des maisons de vacances ou de l’export...

     

    Répondre à ce message

    • #1943371
      Le 14 avril à 13:16 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Si mes souvenirs sont bons, il était question de faire une maison pour personnes âgées, le projet a du " clapoter ".

       
    • #1943569
      Le 14 avril à 16:50 par Eric
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      L’ancien propriétaire ne dit pas de quel projet il s’agissait @anonyme, mais simplement qu’il a préféré vendre moins cher à des jeunes avec un projet qui lui plaisait plutôt que de finaliser une vente qui allait se conclure et qui était bien plus lucrative. Mais vu la taille des bâtiments, il semble en effet tout à fait probable qu’il s’agissait d’un projet type maison de retraites ou résidence.

       
    • #1943862
      Le 15 avril à 07:04 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Crest la ville de Monsieur Mariton, ’libéral pragmatique’, il ne gagnait en tant que député que 5000 euros par mois (j’ai entendu dire que ce n’etait pas tout à fait exacte), il s’en est plaint chez Monsieur Ruquier.
      En octobre 2017, Hervé Mariton a annoncé prendre une « longue pause » dans sa carrière politique, même s’il reste maire de Crest, il se consacre désormais à l’écriture d’un livre consacré à Alexandre Soljenitsyne, il a plaidé pour une hausse de la rémunération des parlementaires français, qui, selon lui, sont parmi "les moins bien payés en Europe", anti mariage pour tous, il a organisé des départs de Crest pour que les gens puissent aller manifester à Paris et distributeur de café à l’ approche des élections sur le marché.
      Bientôt en tête d’affiche pour une pièce de théâtre autour du discours de Harvard prononcé en 1978 par le dissident soviétique".
      Un peu controversé pour son projet d’un futur centre aquatique intercommunal.
      Un équipement dont les travaux sont prévus pour débuter au deuxième semestre 2018 avant une ouverture à la rentrée 2020. Le coût du projet est fixé à 9 millions d’euros HT.

       
    • #1943914
      Le 15 avril à 09:52 par Michou
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      D’accord. Merci pour ces informations, je ne connais pas cet homme.
      Son parcours politique (Cf. Wikipédia) incite à la méfiance.
      Il n’a peut-être pas fait que des bonnes actions.

       
  • #1943517
    Le 14 avril à 15:32 par frederic
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    C’est beau, c’est magnifique, c’est très encourageant. Les Français redécouvrent les plaisirs de la vie rurale. Le contact humain, la fraicheur des produits et authenticité des gens. Personnellement j’habite la vallée de Chevreuse, c’est en région parisienne, mais quel plaisir que d’aller chez les commerçants locaux (le boulanger, le boucher) et au marché et acheter le moins possible à l’intermarché du coin qui vend de la m.... avec une caissière stressée et mal payée.

    Merci à tous les paysans, tous les gens de la province d’être ce qu’ils sont et de préserver notre culture.

     

    Répondre à ce message

  • #1943685
    Le 14 avril à 20:20 par sylvie une française
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Les idées sont très bonnes mais sans les "bobos".
    La région du Vercors est magnifique et il est vrai que l’on peut y vivre confortablement à des prix raisonnables.
    J’y suis allée plusieurs fois en vacances pour une durée d’un mois à chaque séjour et on y est très bien.
    C’est une des régions que j’affectionne particulièrement pour avoir pas mal sillonné la France.

     

    Répondre à ce message

    • #1945153
      Le 16 avril à 23:19 par Eric
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Si les bonnes idées sont portées par ceux que vous appelez des « bobos », il ne vont quand même pas les refiler à d’autres ! Et puis quoi encore ?! :-) Personne n’est empêché d’avoir de bonnes idées à leur place et de les concrétiser.

       
Afficher les commentaires précédents