Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

« L’eldorado des campagnes » : un reportage de Complément d’enquête.

 

 

Tendre vers l’autonomie avec Kontre Kulture :

 

Lectures indispensables, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

95 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1942743
    le 13/04/2018 par jacques
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    il n’y a plus du tout de petits coins tranquilles car avec le regroupement des communes aucune n’échappent à l’européination depuis 10 ans mon petit village subit ces aberrations débiles voulues par les bureaucrates de Bruxelles et ou les sociétés en voie de privatisations réseaux électrique d’eau modification des assainissements tout cela marchait bien mais des travaux sont entrepris de force pour engraisser ces groupe comme Véolia à qui appartiens désormais ce qui avant etait un syndicat des eaux alors vos petit coin tranquilles laissez moi rire
    IL N’EN EXISTE PLUS UN SEUL EN FRANCE car je vous le disais plus haut le regroupement des commune les a tous déniché pour les normalisé (leur imposer tous les bienfait des villes du groupement surtout les taxes )

     

    • #1942985
      le 13/04/2018 par Yves-Sans-Logement
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @jacques
      Du coup tu conseilles quoi ?
      Un studio en banlieue , ou pour les familles un pavillon face au supermarché ?
      Ou plutôt qu’un potager un abonnement à la bio-coop de la zone commerciale du coin ?
      Ou alors un appart HLM avec un papier peint de paysages de montagnes et de forets ?
      Donc tout est foutu ,il n’y a plus rien à espérer, plus aucun combat à mener
      Personne a un flingue ??
      Je vais m’en foutre une, @jacques à dit tout est foutu, rien ne vaut la peine ,ni le combat
      Même le Loto , l’EuroMillions, le Tac-O-Tac, le Cash, le Keno, le Tiercé, le Millionnaire, rien ? pas même l’alcool , le crack, les antidépresseurs ?
      Putain c’est triste , comme un con j’ai fait plusieurs gosses
      Qu’est-ce que tu en penses, je les noie ??
      Ou on se suicide en famille ?
      Purééééé c’est un choix cornélien, on compte sur toi pour nous donner une solution
      Armes, médocs, pendaisons, incendies, accidents de voiture, noyades ????????


    • #1943134

      Merci pour votre message plein d’humour @Yves-Sans-Logement. Les messages dépressifs en mode « tout est foutu » ou « Je me contente de recenser les problèmes » sont pénibles à la longue.


    • #1943588
      le 14/04/2018 par Rémi O. Lobry
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @ Yves-Sans-Logement

      C’est dans la feuille de route 2015-2030 des Nations Unis d’interdire toute autonomie alimentaire et énergétique.


    • #1944087
      le 15/04/2018 par Yves-Sans-Logement
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @Rémi O. Lobry
      Ok
      Le fascisme, Soral, Escada, Civitas et E&R aussi bientôt, c’est interdit, tu vas suivre leur feuille 2015/2030
      L’apéro franchouillard Ricard , sauciflard au bistrot du village idem, tuer cochon à la ferme idem, l’entraide militante, paysanne et nationaliste idem, si tu savais le nombre de chose interdite que font les peuples , tu tomberais des nus
      Si quand l’ONU, l’UE, ta banque, les flics, le gouvernement te disais ça c’est interdit , tu le faisais, il y a longtemps qu’ils t’auraient euthanasier et sans ton consentement (c’est pour ça qu’ils veulent annihiler un gars comme Soral)
      Mais comme il y a des abrutis pour écouter et obéir à tous ces baltringues, voter pour eux et dire à leur place ce que je ne dois ou dois pas faire et bien moi je le fais
      Parce-que mon devoir c’est me battre, résister, lutter pour les miens, mon pays et la sainte Eglise (et donc aussi pour toi)
      Bon dimanche l’ami


  • #1942746

    Le retour à la terre semble impliquer la désertification du combat politique. C’est juste un transfert territorial sans changement de mentalité. Comme disait Alain Soral, quand les bobos envahissent un lieu ils le dénaturent.

     

    • #1943224
      le 14/04/2018 par jacquedechante
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      SEMBLE. Qui peut donner RASSEMBLE ; Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura pas dans le lot des incapables, des cons... Parce que sans l’espoir/politique/ bêtise ; non ?

      Comme dit Yves saint logement ; on fait quoi sinon ?


    • #1943247

      Ces néos-ruraux vont apporter leurs vices de citadins chez les autochtones qui ne les apprécient pas trop .


    • #1943401
      le 14/04/2018 par Ricard Jacking
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @Louis
      T’inquiète que dans les campagnes les autochtones comme tu dis si bien, n’ont pas attendu les néo-ruraux pour faire leurs courses à Aldi, regarder la télé 24/24, mettre des casquettes à l’envers, écouter du rap, fumer des joints, reluquer le cul de la femme du voisin et médire sur le maire & le curé
      Le probleme à E&R ou ailleurs c’est que vous idealisez tout
      La société attaque tout le monde on vit tous dedans on subit tous ses influences nefastes
      Les catholiques traditionalistes, les paysans, les natios, les parents, les jeunes, les retraités,les petits patrons tous on vit au contacte du péché, du vice, de la vulgarité, des travers, des médisances à force de les côtoyer on s’en imprègne et personne, aucuns ; endroit n’est épargné famille, cathos, villages, travailleurs, jeunesse, villes etc...
      C’est à nous en tant qu’individu de changer personnellement ainsi tu agis sur les autres, mais si tu essayes de changer les autres de tes propres défauts ça fonctionne pas
      Faut rayonner sur les autres de par ses bonnes attitudes, son travail, sa droiture, sa gentillesse , sa politesse tout en restant un homme droit et fort
      Ainsi tu agis et seulement ainsi
      Le gars qui pisse contre des murs, ronchonne, se bagarre, hurle , n’est pas polis lui il change que dalle même si c’est un érudit très cultivé


  • #1942750
    le 13/04/2018 par olivier
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Je suppose que David Sitbon ne milite pas au crijf. Dans toute cette affaire, ce qui donne le plus d’espoir, c’est de voir des enfants.

     

  • #1942754

    Regain...magnifiquement illustré par le film de Marcel Pagnol.

    Système, n’entends-tu pas cette lame de fond venant de très loin mais qui va finir par te submerger, du moins il faut l’appeler de ses prières...

     

  • #1942763
    le 13/04/2018 par The Médiavengers
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Comme ils ont l’A.O.C. "Bobo parisiens", on ne les traite pas de réacs, de survivalistes-complotistes-nazis, on ne les oblige pas à côtoyer de migrants qu’ils ont fuit avec sa capitale invivable, mais çà, on ne vous le dira pas.
    Joli conte de fées bien manichéen et tellement prévisible comme en rafolle la tévé.

     

    • #1942806

      Faut relativiser, comme l’illustre l’exemple de l’agricultrice qui en chie pas mal mais qui dit être tout de même satisfaite moralement car sa vie a du sens pour elle. Ce n’est pas un conte de fées mais juste des choix de changement de vie.


    • #1942850
      le 13/04/2018 par laurent71
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Si elle en chie avec quatre vaches et deux cochons, ça va pas allez ben loin, bientôt une annonce avec quatre Jersiaises à vendre...

       

    • #1942873

      Il me semble @Laurent71 que le reportage précise qu’elle dispose à la base d’un diplôme d’école de commerce. Peut-être a-t-elle suivi une formation sommaire mais il est clair qu’il y a problème. Mais je ne doute pas qu’elle bénéficiera suite à ce reportage de conseils et de coups de mains ponctuels de gens du métiers, à l’image du gars qui témoigne. C’est un métier où la solidarité est assez présente il me semble, du moins quand elle se justifie.


    • #1942916
      le 13/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Pour Amandine Goy, le reportage date de 2016 et il semble que le projet est viable.en 2018.
      De plus, pour financer son installation, Amandine a délaissé les banques et fait appel à Blue Bees, la plateforme de financements participatifs dédiée aux projets d’agriculture durable.


    • #1942960

      C’est très bien, elle le mérite car visiblement elle est courageuse et s’est donnée du mal @anonyme.


    • #1943286

      Elle n’a pas l’air d’être faite pour ça Amandine mais elle se donne du mal.
      Faudrait pas qu’elle s’en dégoûte, surtout quand elle aura bousillé sa santé pour une éventuelle retraite de misère...
      Elle a de la chance aussi que d’autres agriculteurs l’aident... même s’ils doivent en rire de leur côté.
      De là à ce qu’elle ne regrette pas son statut de salariée...


    • #1943324

      Je ne vois pas pourquoi ils riraient de ses difficultés @Mitchou.


    • #1943387
      le 14/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Elle a de l’humour Amandine Goy, son usine c’est : "L’usine des quatre vaches".


    • #1943509
      le 14/04/2018 par Michouchou
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @Eric : ils doivent sûrement en rire, pas forcément méchamment, car elle n’a pas l’air de connaître le milieu agricole, le matériel, les techniques...
      En plus de son côté citadin, qui doit être mis à mal par la rusticité de la campagne et du monde agricole.

      Ayant déménagé notre ferme dans une autre commune, je peux t’assurer que même si tu es du métier, quand tu t’installes, surtout en AB, tu n’as pas que dès agriculteurs prêt à t’aider.
      Tu monopolises des terres qui leur auraient permis de toucher plus de subventions, ce qui les dérange d’ un côté par exemple.

      Après, ils doivent en voir défiler, surtout si la commune est à la mode, et sûrement encore plus après ce "reportage"... comme si l’on pouvait échapper au système en devenant agriculteur...

      D’où ma remarque précédente : ça ne m’étonnerait pas qu’entre locaux ils trouvent cette situation quelque peu risible et qu’ils pensent que l’expérience ne durera pas longtemps.

      Après si ça marche pour Amandine, c’est très bien.
      Elle aura même le respect des plus justes si ils voient qu’elle bosse dur.


    • #1943548

      Je ne pense pas de mon côté que ça en fasse rire beaucoup. Globalement, ce n’est pas un spectacle amusant que de voir quelqu’un dans les difficultés quand ce quelqu’un est plein de courage et de bonne volonté. J’ai le plus grand respect et la plus grande estime pour qui travaille la terre. Il y a de la rudesse mais certainement pas à mon avis un mauvais état d’esprit. Quelqu’un dit dans un autre commentaire que cela commence à mieux aller pour elle. Tant mieux. Quant à « changer le système », c’est un bien grand mot et je ne sache pas qu’à aucun moment les gens aient ici exprimé ce très ambitieux projet. Ils essaient déjà de changer de vie à leur niveau, ce que beaucoup qui souhaiteraient le faire ne font pas. Rien que pour ça, ça mérite le respect à mon sens.


    • #1943712

      @Eric
      Je t’explique juste comment peut-être le monde agricole.
      Il ne faut n’y l’idéaliser, ni le caricaturer si on essaie de le comprendre.

      Et je n’ai pas utilisé l’expression "changer le système".
      Je sous-entendais juste que retourner à la terre, d’accord c’est vraiment plaisant de travailler ta terre, mais tu seras toujours en France, sous le régime de Macron et de Bruxelles, et si tu veux en vivre (ou en survivre) il faudra faire une croix sur tes vacances, sur une retraite décente, et accepter de travailler pour pas grand chose.

      Entre ça et le salariat, le choix est parfois vite fait quand on a expérimenté les deux.
      Et je ne te parle même pas de l’éventualité de la restriction ou la fin des aides sociales...


    • #1943740

      Il n’y a pas lieu de m’expliquer comment est le monde agricole même si c’est aimable de votre part. Il est évidemment constitué de gens comme tout le monde et on y trouve donc de tout. C’est une évidence telle qu’il n’y a pas lieu de l’énoncer. Inutile donc de ne parler que de ceux qui riraient de ses déboires, autant penser à l’aspect positif et à ceux qui lui prêteront la main ou lui donneront de bons conseils. De même la personne dont il est question a parfaitement conscience des sacrifices mais elle semble en tirer satisfaction, c’est donc bien le plus important. Il est vrai que vous n’avez pas employé en effet l’expression « changer le système » mais « échapper au système », mais rien ne dit que les gens qui font cela ont cette ambition puisque de toute manière ça ne veut pas dire grand chose, on n’y échappe pas vraiment. Ce sont juste des gens qui veulent changer de vie pour un mode de vie et une activité plus épanouissants pour eux. Chacun fait ses choix en conscience et tout se respecte nous en serons d’accord je pense. Bonne fin de soirée.


    • #1944194
      le 15/04/2018 par Yves-Sans-Logement
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @Michou
      Peu importe comment la voient les agriculteurs de sa commune , de toute manière avec le temps si elle est travailleuse, droite , polis, correcte ils seront obligés bon gré, mal gré , de constater son travail et qu’elle n’est pas un poids pour eux (à la différence des migrants, racailles, antifas, mega-structures, ferme des 1000vaches)
      Et ceux qui sont cons, resteront à la dénigrer , les autres la respecteront
      Faut arrêter de croire le monde agricole comme un modèle de vertus ou de vices, comme partout il y a des bons et des moins bons et même de très nocifs , comme chez les nationalistes, chez les catholiques ou chez les petits patrons, mais la majorité silencieuse elle est comme vous et moi, elle bosse dur, on l’entend pas, elle brûle pas de voitures, et elle se fait cracher dessus à cause de la minorité de gros cons, comme 100000 retraités sont moins nocif, moins bruyant,moins problématique que 500 antifas et c’est pareil pour tout,... les 3 millions et demi de sociétés en France, sont des petites structures qui vivotent, survivent, mais les 200 big-sociétés (MacDoFrance, Total, Carrefour, Vinci, Velolia, SFR, BFM, Bouygues, etc) nuisent au 60 millions de français que nous sommes, et c’est valable pour tout
      Que tu sois de souche, de branche, de sève , de feuille
      L’immigration de harkis en 62 c’est entre 60000 et 100000 personnes, là c’était possible et même obligatoire, vu le FLN qui les tuait, alors qu’ils s’étaient battu pour nous, mais 1 à 2 millions d’africains, d’arabes ,là c’est nuisible, pas parce-qu’ils sont noir et arabes mais parce-qu’ils submergent , viennent avec leurs coutumes, langues, nous imposer leur mode de vie et pas l’envie de s’intégrer, parce-qu’ils sont un poids pour notre nation , notre avenir, et notre peuple



      3 400 000 entreprises en France, 95% d’entre elles comptent moins de 10 salariés (65% au total ne comptent aucun salarié). 5% d’entre elles comptent entre 10 et 500 salariés (PME / ETI) et moins de 1% des entreprises sont de grandes entreprises




      Les paysans comme nous tous vivent avec la télé, banques, charges, internet, BFM, Auchan, Carrefour, MacDo, des envies, des frustrations, des besoins pour la plus-part ils s’adaptent comme vous et moi et faut pas croire que tout le monde est en bio, sans télé, à E&R, écoresponsable, militant ou marié en famille , non la majorité ne voit même pas la douille, l’arnaque du vote, de la démocratie ou de la république
      Salutation


    • #1944437
      le 15/04/2018 par Méchoui
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Oui, d’accord avec toi, on s’en fout de comment les autres agriculteurs la voient.
      Après, si ceux qui font les foins ne veulent ni lui vendre de paille, et encore moins lui apporter avec leurs tracteurs, et bien Amandine sera bien embêtée...
      Pareil pour l’irrigation, bien souvent gérée localement par des agriculteurs..., etc...

      Il y a encore beaucoup d’entraide dans le monde agricole mais c’est un milieu parfois rude.
      Et si un agriculteur mal intentionné et en manque de terre peut la faire couler pour récupérer des hectares, il ne s’en gênera pas.

      Ce qui ne veut pas dire que tous soient comme cela, au contraire.
      Il persiste une certaine simplicité, des traditions et du bon sens dans ce milieu, ce qui empêche naturellement à certains (même à BAC -8) d’aller au McDo et de préférer les légumes du jardin.
      Et souvent, dans les milieux assez reculés, si il y a une supérette à moins de 10 kilomètres, c’est l’Eldorado.

      Il y en a aussi d’assez instruits qui traitent énormément leurs produits, parce qu’ils ne connaissent que ça, que ça leur permet de produire plus, et qui empoisonnent leurs clients, ainsi qu’eux-même.
      Y’en a même qui désherbent leur engrais vert, engrais qui leur permet d’avoir des primes de l’UE.

      C’est un milieu où il faut être solide physiquement et mentalement, avoir de l’abnégation, le goût du travail et un minimum de conscience collective pour pouvoir faire quelque chose de vraiment gratifiant (à l’opposé du salariat subi).

      Sans être macho, je pense que l’agriculture est plus un milieu d’homme.
      Après si Amandine aime ça et veut en faire son métier, qu’elle fonce.
      Mais qu’elle ne vienne pas se plaindre si elle a les mains calleuses et qu’elle ne trouve pas d’hommes.

      Faire de l’agriculture en AB est en quelque sorte un acte de résistance.
      En ces temps de difficultés économiques, bien nourrir les gens pour un prix raisonnable est quelque chose d’assez difficile.

      Au siècle dernier, ce n’est pas les femmes que l’on envoyait au front...
      Par contre, elles s’occupaient de la famille et de la maison.


    • #1944563
      le 16/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Je suis une femme et pour avoir discuté souvent avec de petits agriculteurs d’une ancienne génération, ils me disaient qu’ils travaillaient avec leur femme.
      J’ai été formé à la taille et il n’y en a aucun qui m’a dit que je n’avais pas ma place, j’ai été respecté pour mon travail et je peux dire avec fierté que j’assurai presque autant qu’un mec, de plus étant complètement autonome, je pouvais bosser seule sans aucun problème, je me suis formée, j’ai été évaluée et j’ai eu l’honneur de partager ma passion avec un vieux monsieur qui était très fatigué, mais qui avait le sourire quand je lui expliquais mes choix de taille, un partage de connaissances.
      Oui c’est rude, l’hiver il fait froid, quand le vent souffle, ça caille, quand il pleut ça transperce, quand il fait chaud, ça transpire, quand il neige, ça s’enfonce, quand ça gèle, ça tombe, quand il grêle, ça pourrit.
      J’aime mon métier et pourtant le sécateur électrique, je l’ai regardé de loin au début, je disais, je préfère un vieux sécateur mais un de mes boss ne m’a pas laissé le choix, j’ai un autre boss qui est venu me récupérer parce qu’il faisait trop froid pour lui
      Je bossais pas avec des fainéants, il faut assurer...
      Qu’est ce que ça peut vous foutre qu’une gonzesse bosse dans les champs, personnellement je ne bossais pas pour la gloire, simplement pour payer mes factures pas pour un salaire de ministre, environ 900 euros par mois, mais mes factures, je les payais avec mon blé gagné durement, là je vis cavec 500 euros par mois et ça me fait chier que l’on est décidé à ma place, j’avais un projet que les bien pensants ont foutu en l’air sans le connaître, sans me connaître, juste parce que je suis une femme, juste parce que je ne corresponds pas au profil, de la femme modèle des années 2018, parce que j’ai des jeans troués, parce que j’aime observer les biches et les sangliers, parce que je préfère la compagnie de mon dog à celle des êtres humains, un dog que j’ai trouvé à 2 mois et demi, je pourrais râler après le mec qui l’a largué, mais ce mec là je lui dit merci, car j’ai un chien extraordinaire.
      Il y en a marre des gens qui jugent sans connaître, des gens qui vous disent ce que vous devez faire pour être dans les cases, dans leur case.
      ça fait chier les gens car j’aime pieuter à la belle étoile , toute ma vie, j’ai aimé ça.
      Je n’ai rien mais ma vie je peux la regarder. et je porte dans mon coeur tous les gens que j’ai aimé.


    • #1944595

      « Après, si ceux qui font les foins ne veulent ni lui vendre de paille, et encore moins lui apporter avec leurs tracteurs, et bien Amandine sera bien embêtée... »
      Et bien il y en aura d’autres pour l’aider, comme on vous l’a dit, et comme témoigne dans le reportage l’agriculteur qui lui donne des coups de mains. Il n’y a donc pas lieu de focaliser sur le négatif.


    • #1944760
      le 16/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      L’usine de billes, c’est à Mirabel :

      http://www.mirabel-et-blacons.fr/as...


    • #1944948
      le 16/04/2018 par Yves-Sans-Logement
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @Méchoui
      Tu prêches un convaincu, je suis catholique traditionaliste, et oui une femme pour moi aussi ne devrait pas travailler seule la terre à son age, sans enfants et non mariée , mais on est en 2018, et je trouve courageuse cette petite mademoiselle, alors je préfère l’encourager, prier pour qu’elle trouve un mari catholique et qu’elle est des enfants, que son affaire fonctionne , et je pense qu’elle trouvera autour d’elle des paysans qui apprécieront son abnégation et son courage et l’aideront
      Donc je prie pour qu’elle trouve notre Seigneur et fonde un foyer catholique
      Moi aussi quand j’ai commencer à travailler ma terre les paysans du coin me regarder de travers Et j’ai su leur montrer que j’étais pas un ennemi, pas un concurrent, encore mons un casse pieds, ou un donneur de leçons, juste un papa, un époux un travailleur droit et correct un bon voisin aidant
      Le reste est venu tout seul avec le temps
      Bonne soirée les camarades


    • #1945141
      le 16/04/2018 par Michelangelo
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Le but de mes commentaires n’était pas de polémiquer sur le bon ou le mauvais agriculteur, mais plutôt de répondre au commentaire initial qui disait en partie : "Joli conte de fées bien manichéen et tellement prévisible..."
      Car oui, ce reportage vend du rêve et de l’échappatoire, le temps d’occuper les cerveaux jusqu’à la reprise du travail le lendemain. Et ceux qui osent franchir le pas tombent souvent des nues quand ils se frottent au réel.
      Je fais donc part de mon expérience, évoluant en partie dans le milieu agricole, et aussi de mon point de vue.

      Je ne doute pas que des femmes puissent être très fortes, et même dépasser les hommes dans des activités physiques (agriculture, culturisme, sport de combat, ...)
      Personnellement ce n’est pas ma tasse de thé, je trouve cela vraiment pas féminin du tout.

      Bonne continuation, camarades !


    • #1945344

      L’exemple de cette jeune femme et des difficultés qu’elle traverse ne me parait pas être à proprement parler une démarche qui consiste à « vendre du rêve ». Ou alors c’est u e erreur de casting. C’est excessif.


    • #1945374
      le 17/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      A Yves Saint Lorent, Michelangelo excusez-moi d’être intervenue, personnellement on m’a obligée à quitter un métier que j’aimais énormément, et qui me permettait de faire vivre les miens, j’ai découvert une face de l’agriculture très manipulatrice qui n’en a rien à foutre de vous mettre dans la merde, après perdre son métier, faire le deuil de son projet, vivre avec 500 euros par mois et garder le sourire, c’est possible.


    • #1945406
      le 17/04/2018 par Yves-Sans-Logement
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @Michelangelo (Méchoui j’imagine)
      Je ne sais pas en quelle langue je dois te le dire ?
      Tu prêches un convaincu , j’ai moi aussi une bonne expérience agricole
      Mais c’est Maurras qui disait (de mémoire)
      Si on a pas d’espoir rien ne sert de faire de la politique
      Et j’aime aussi celle de Soral
      Armé de Spartacus
      Et pareil pour le modèle de révolution conservatrice (Orages d’acier)
      Même si je suis catholique contre-révolutionnaire
      Nous sommes en 2018 et tous les modèles sont à envisager malheureusement
      @ anonyme
      Je ne répondais pas à vous
      Mais je peux comprendre votre colère et désarroi
      Même si je pense que c’est une perte d’énergie, il y a des pistes, des projets un peu partout
      Dans la tradition, chez les sections locales d’E&R, l’AF, de la tradition catholique (communauté rurale)
      Certes tu vas certainement tomber sur des cons qui vont te juger ça c’est inévitable, il y a des cons partout , mais n’abandonne rien
      Dieu nous demande de nous battre, en aucun cas qu’Il nous donnera la victoire ici bas, je sais c’est dur, mais plus c’est dur , plus c’est pénible, plus on galère , et plus on est fier de son parcours et souvent en suivant un projet, un cheminement il évolue, il mute et on rencontre de bonnes personnes , c’est la lutte qui compte
      Bonne journée camaradeS


    • #1945480
      le 17/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Je ne répondais pas à vous
      Je sais mais j’habite dans le coin d’Amandine et j’espère qu’elle pourra pérenniser son projet, en formation, j’ai discuté avec beaucoup de monde, certains avaient des projets utopiques, style création de tapis de yoga en poil de chameaux et je pense qu’il faut être réaliste, quelqu’un a soulevé le problème de l’hygiène, pour moi respecter les règles d’hygiène, c’est aussi respecter le consommateur, j’ai vu des gens être obligé d’arrêter leur métier, car ils ne pouvaient pas se mettre aux normes, la BIO est au centre des débats.
      Mais je peux comprendre votre colère et désarroi
      Je ne suis pas en colère, juste déçue par un milieu que j’aimais beaucoup.

      Certes tu vas certainement tomber sur des cons qui vont te juger ça c’est inévitable, il y a des cons partout , mais n’abandonne rien
      Le jugement, il est partout, il fait parti du quotidien, ce n’est pas le problème, le problème c’est la pression qui peut être très forte, les coups bas dans le dos...
      Dieu nous demande de nous battre, en aucun cas qu’Il nous donnera la victoire ici bas, je sais c’est dur, mais plus c’est dur , plus c’est pénible, plus on galère , et plus on est fier de son parcours et souvent en suivant un projet, un cheminement il évolue, il mute et on rencontre de bonnes personnes , c’est la lutte qui compte
      Là, je vous rejoins, je pense qu’Amandine peut-être fière d’elle, j’ai toujours un profond respect pour ceux qui tentent l’aventure en partant de rien, quelque soit leur étiquette politique ou religieuse, je pars du principe qu’il vaut mieux se planter, que de regretter toute sa vie de ne pas avoir essayé, mais il faut avoir conscience que c’est parfois compliqué, surtout à l’heure actuelle et qu’être une femme dans certains milieux, ce n’est pas évident et je voulais juste souligner que dans le milieu agricole, c’est possible, car les paysans respectent en majorité ceux qui travaillent, durement mais il peut y avoir aussi une forte pression du monde rural.
      ,


  • #1942766
    le 13/04/2018 par Spiraledusoleil
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Bonjour j’aurais aimé connaitre l’endroit où a été prise la photo.Comment se nomme ce rocher ?Magnifique.Merci.

     

    • #1942780

      C est le mont aiguille.

       

      • #1942790
        le 13/04/2018 par Hacène AREZKI
        La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

        Le mont Aiguille est bien plus imposant que cela et par ailleurs dans le Vercors du côté isérois.
        Ce "petit" rocher est un morceau du superbe synclinal perché près de l’entrée duquel le village de Saou est situé, dans le Diois.


    • #1942783
      le 13/04/2018 par Hacène AREZKI
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      C’est le village de Saou.


    • #1943025
      le 13/04/2018 par Hacène AREZKI
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Ce piton est appelé « le Château ».


    • #1943073
      le 13/04/2018 par nicolas
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Oui c’est l’entrée du village de Saou,je l’avais reconnu. Et si tu y vas, ya une brasserie qui vend de la bière Markus ou Marcus. Punaise elle est bonne ! Tu te mets dans un fauteuil, en jardin (pas de terrasse , et c’est encore mieux) et tu matte le paysage et notamment ce beau rocher.


  • #1942782
    le 13/04/2018 par sceptique
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Ils fuient la ville, pas la fumette .

     

  • #1942803

    Le concept Escada, mais boboïde...


  • #1942824
    le 13/04/2018 par Sambo_jam
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Je suis un ancien de Lille parti en Drôme ! Avis aux adhérents du coin ?

     

    • #1942953

      C est intéressant mais je ne suis pas PD, sérieusement , je pense que quand on veut refaire sa vie dans ce genre de cadre il faut être en couple. Sinon il risque d y avoir des coups de blues , pour la stabilité psychique faut au moins pouvoir pratiquer une femme régulièrement.


    • #1943050
      le 13/04/2018 par Fanfan1926
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @sambo : rdv sur le forum
      @seb59 : tu nous prépares une dépression ou quoi ? Ici, c’est comme ailleurs. Si tu as un moyen de locomotion et de quoi remplir le réservoir, tu ne t’ennuieras pas l’été. L’hiver, c’est très calme.


  • #1942834

    c’est vrai que c’est beau, je viens de googlesier, mon Dieu quel beau pays nous avons !


  • #1942838
    le 13/04/2018 par Eugène Varlin
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    "Pour 400.000€, le couple s’est offert le restaurant et la maison, juste au-dessus"

    Pas pour les sans-dents donc !

     

  • #1942884
    le 13/04/2018 par Bernard
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Beaucoup de commentaires décevants. Il faut adhérer à ER pour avoir le droit de se réfugier à la campagne, loin des villes merdiques ? Même s’ils ne pensent pas entièrement comme vous, c’est des Français qui investissent le territoire. Vous préférez le laisser aux migrants ou aux Chinois ou aux multinationales pour des élevages intensifs ? Macron virent les zadistes de NDL, des gens dont la seule ambition est de cultiver des poireaux bio. Il a moins de couilles pour virer les squats de migrants ou pour gérer les banlieues. Dans Egalité et Réconciliation, il y a réconciliation que je sache.

     

    • #1942893
      le 13/04/2018 par The Médiavengers
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Personnellement, je ne dis pas que c’est mal. Je suis très satisfais quelque part de voir que malgré toute la propagande et le fait que ce soit des citadins/parisiens, la nature humaine reprend le dessus. Mais ce genre de reportage contradictoire omet tellement de paramètres qu’il n’est destiné qu’à faire rêver les 99% qui ne pourront jamais réaliser ce "rêve". Rêve qui la plupart du temps tourne au cauchemar. Mais bon, continuons de rêver...


    • #1942919

      En même temps faut pas exagérer @The Médiavengers, qui à part une poignée d’attardés peut penser que ce n’est qu’une partie de plaisir ? Et ce n’est évidemment pas en à peine trente minutes de reportage, qui plus est à travers plusieurs exemples, que l’on peut faire un truc exhaustif, ce qui de toute façon est à mon avis impossible.


  • #1942907
    le 13/04/2018 par calendula
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Il n’y a pas que les bobos qui peuvent fuir les villes et éviter les migrants, mais pour ceux qui n’ont pas les capitaux pour le faire c’est juste pas possible

     

    • #1942975

      Si. D’ailleurs vous pouvez louer une ferme au lieu de l’acheter tout de suite.


    • #1942990
      le 13/04/2018 par en colère
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      c’est pas possible parce qu’on est seul et isolés chacun dans notre coin , l’oligarchie mondialiste travaille sur ça depuis plusieurs générations , même lorsqu’on est "survivaliste" on arrive pas à se rencontrer car tout le monde se méfie de tout le monde donc impossible de mettre en route des projets de groupes autonomes car ce que tu peux pas faire tout seul dés que tu es à deux ou à trois mais t’as pas idée comment la force de frappe est décuplée comment tu concrétises un projet !


    • #1943033
      le 13/04/2018 par Paysan Breton
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @ calendula

      "C’est juste pas possible"

      J’ai des amis dans la Drôme. Des maisons correctes pour 50 000 € et des terrains à 2000 € / ha, il y en a. Sinon pour 500 € tu loues quelque chose de correct, style maison rurale de 80 m² en bon état.

      C’est pas de l’argent qu’il faut en priorité. C’est 1/ être capable de renoncer au confort de la ville 2/ des savoir-faire 3/ ne pas être seul.


    • #1943074

      Comme les commentaires précédents, je ne comprends pas en quoi ce n’est pas possible. À part un boulot très bien rémunéré et qui ne pourrait être fait ailleurs ou à distance, je ne vois pas où est la difficulté insurmontable.


    • #1943213
      le 14/04/2018 par Yves-Sans-Logement
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      @Eric
      Je ne sais pas pour les autres mais moi, je suis catholique pratiquant
      Et on dit toujours chez nous à Dieu rien d’impossible
      Et quand j’étais petit je me rappelle toujours les anciens disaient impossible n’est pas francais
      J’ai l’impression que cette nouvelle génération, les 15/35 ans part avec un lourd handicap
      Ils sont tous en grande partie pessimiste , battus d’avance et broie du noir avant même de s’être réveillé
      J’en vois plein me dire : j’ai pas de boulot ,c’est la crise, tout est contre moi.....
      Et quand je leur dis, t’as fait ça , t’as été voir là, ou tu pourrais envisager ça...
      Bien avant que j’ai fini ma phrase , il y a un oui mais , un non mais ou un c’est trop loin, trop dur, je sais pas, je peux pas ...patatipatata
      A les écouter, ils ont 17, 18, 19 ans et leur monde c’est écroulé , mais juste le leur
      Ce sont des fatigués de vie (non de la life comme ils disent)
      Aucune volonté, c’est triste et le pire c’est souvent qu’ils anticipent les événements
      Non mais c’est trop tard, les banques prestent plus ,c’est la crise, le chaumage, la guerre, j’aurais pas de femme, la vie est trop dure, pas d’enfants je veux pas les rendre malheureux et encore patatipatata...
      Purééé ,mais si j’avais fait, pensé ainsi, je serais au chaumage, seul ,dans un studio prés d’une gare, devant ma télé ,une Kro’ à la main, attendant le match de foot et sous antidépresseurs
      Au lieu de ça ,mon épouse et moi ,avons eu le projet de retour à la terre, il y a plus de 10 ans
      On avait plus rien on sortait d’un gros problème financier et difficile (clef sous la porte, saisie, huissier, etc..)
      Et tout le monde nous disait vous rêver, vous n’y arriverez pas, c’est pas votre métier, vous savez pas, les banque ceci, les crédits cela, l’administration fiscale...patatipatata
      Toujours la même rengaine
      Et bien aujourd’hui on a ferme, terre , on travaille notre terre on produit 80% de ce qu’on mange, bois , consomme , on a plusieurs garçons et filles
      En plus avec cette mode du complotisme (je ne dis pas que ça n’existe pas) les jeunes partent désespéré , épuise d’avance en mode perdant
      Je leur dis qu’on fait nos grand-pères après la guerre 39/45 ou de retour d’Algérie c’était autrement plus dur et pourtant c’étaient des hommes aguerris, père de famille nombreuse très souvent et pas des pleurnicheuses
      On est pas mieux que les autres donc je suis certain que tout est encore faisable je le vois tres souvent vers chez moi jeunes couple, jeunes hommes, paysans
      Bonne journée camarade


    • #1943409

      Vous devriez vous lancer dans le commerce d’énergie @Yves-Sans-Logement, vous en avez visiblement à revendre :-) Je crains que votre constat ne concerne pas qu’une tranche d’âge et soit plus transgénérationnel. Bonne journée à vous également cher camarade.


  • #1942938
    le 13/04/2018 par anonyme
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Saou est un coin magnifique, c’est dommage de ne présenter que le bar restaurant..
    Escalade, randonnées à l’Auberge du Dauphin (inspirée du Petit Trianon de Versailles), laissée à l’abandon après la Seconde Guerre mondiale, c’est le Conseil Départemental qui est propriétaire de la forêt ( 2 500 hectares) et du bâtiment.
    Propriété de Maurice Burrus de 1924 à la seconde Guerre mondiale.
    Maurice Burrus, alors qu’il désirait en faire un lieu de chasse et y installer des élevages de brebis se lance finalement dans l’aménagement de la forêt.
    Il reboise et apporte des essences exotiques telles que le cèdre de l’Atlas, le mélèze, le douglas ou le sapin méditerranéen. Il limite la coupe, ne permettant que celle, liée à l’entretien du domaine. Il protège ainsi la forêt, unifie le domaine, créé un circuit de visite touristique et construit une auberge qui deviendra un lieu de restauration et un espace d’animation. En 1925, il commence l’aménagement de son circuit touristique qu’il désire rendre accessible aux voitures. Il crée ainsi un circuit de 27 km de long parcourant l’intérieur du synclinal perché et fait appel à de nombreux travailleurs étrangers, Italiens et Ukrainiens surtout. Tout au long de son circuit, il installe des aires de pique-nique et de repos, équipées de tables et de bancs en béton armé, des fontaines ou points d’eau alimentés par les sources, ainsi que des abris et refuges afin d’accueillir les randonneurs.
    Et à proximité, une petite rivière avec des écrevisses.


  • #1942961
    le 13/04/2018 par Django Unchained
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    J’ai fais la même chose mais dans les Hautes-Alpes le département d’ à côté. Eh ben c’est vraiment pas simple de se situer entre :

    - Les locaux qui ne t’accueillent que très peu, socialement, et au bout de plusieurs années, et qui économiquement t’embauchent que s’ils ne peuvent pas faire autrement, sinon ils embauchent leurs cousins. Et s’ils t’embauchent, c’est souvent dans des conditions délétères qui n’ont rien à envier à certaines grosses boites du CAC40. Alors ils votent MLP mais ils sont près à embaucher le migrant du coin si il leur coûte moins cher, et si c’est toi, ben tu vas morfler et tu profiteras jamais du délire du vivre ensemble car t’es pas du coin...

    - Les hippies / va-nu-pieds / ex blackblock moins agité ou autre qui sont du coup de la parfaite chair à tout faire pour les premiers que j’ai cité, les locaux. Et qui au niveau des mœurs, du coup, sont dans le libertarisme total, autrement dit le vivre (trop) ensemble, ce qui corroborent les plans de ceux qu’ils prétendent combattre, à savoir les "méssants libéraux".

    Voila voila. Je me retrouve assez dans le portrait de la jeune fille de 35 ans qui du coup vis seule avec son chien. ce qui est mon cas. "Moi qui balance entre deux âges..."

     

    • #1943111

      Vous êtes dans quel secteur du 05 ?
      C’est tellement difficile de rencontrer des gens éveillés...


    • #1943197
      le 14/04/2018 par Elysian Fields
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Merci pour votre commentaire très réaliste car du vécu et loin de ces reportages bidons.
      J’ai arrêté le visionnage de la vidéo au 3/4 au moment où amandine la lyonnaise fait son fromage blanc dans des conditions hors normes d’hygiène et de sécurité alimentaire sans charlotte sans gants etc etc etc
      Seuls les bobos friqués se retrouveront dans ce soap.


    • #1943265

      C’est dommage que vous parliez sans être allé au bout du truc @Elysian Fields. Il se trouve que la « bobo » vit avec 700 euros par mois pour redonner un peu de sens à sa vie après avoir plaqué un job financièrement confortable. Et quand bien même.


    • #1943422
      le 14/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Amandine Goy et l’usine des quatre vaches !


    • #1943473

      Quatre, c’est toujours bien plus sympathique que mille.


    • #1943613
      le 14/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      C’est le nom de sa création bio.


    • #1943827
      le 15/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      A Elysian Fields, c’est vrai, quand on voit les contrôles sanitaires chez certains bio, c’est surprenant, surtout dans la création de yaourths.


  • #1942993

    "acheter une usine et vous aurez plein d amis"
    Merci du conseil :)


  • #1943034
    le 13/04/2018 par La rochejaquelein
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Reculer pour mieux sauter

     

    • #1943081

      @ La rochejaquelein

      On ne peut pas faire plus court comme résumé.

      Effectivement, ces gens FUIENT des problèmes qu’ils pensent être liés à la ville mais tôt ou tard, ils finiront par être rattrapés par la réalité : le "système" est partout (taxe foncière , taxe d’habitation , quantité de norme, vaccins obligatoires, copinage, "saupoudrage" de migrants ...)

      L’affrontement est INÉVITABLE si l’on veut réellement changer les choses.


  • #1943055
    le 13/04/2018 par Paix et paix
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Après avoir pourri de leur mentalité de merde les villes, les bobos vont pourrir les campagnes. Je précise que je comprends qu n’y a pas que des bobos dans le lot . Mais alors , ces bobos je ne peux pas me les sentir.


  • #1943057

    On a les mêmes en Ardèche depuis quelques années. Le problème, c’est qu’ils sont venus avec une idéologie pro-migrants dans les bagages, nous cassent les couilles avec leurs assocs et leurs leçons, et font pression sur les maires et les habitants pour en accueillir... Et il y en a, même dans des communes de 2000 habitants...

     

    • #1943110

      salut Joarc esssayer de parler au maire pour que il ne fasse pas venir les migrants
      mais si le maire decide de les faire venir alors que les migrants aillent dormir cher les bobos


  • #1943104
    le 13/04/2018 par jacquedechante
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    la vache... hein...

    La remise en question pour certains, c’est la remise en question des autres -point barre. C’est à peine croyable. Ils ont l’accent pouintus ? Eh b Put... On va bien s’entendre quand ça va péter, c’est sûr, avec des mentalités pareilles,elle est pas fini votre fragmentation républicaine !
    Des personnes souhaitent quitter ces villes à la con : Où est le problème ? "Oui mais, c’est des ...", il y a qu’à voir leur... et leur..." Pu... Mais fermez-là ! Tu vas passer 30 ans devant ton ordi, dans ta banlieue de merde à faire la révolution en commentant les répercussions des Macron et de tous ces traitres ?
    "C’est l’immigration, c’est l’immigration !!!!" Ceux qui veulent se battre en ville en étant actifs, qu’ils le fassent ! Ceux qui prennent la décision d’aller au vert avec leurs bottes qu’ils le fassent !

    "Et la petite nana elle va pas durer deux ans !! Haha-hoho-haha"
    Mais faut être beaucoup plus grave que réaliste pour dire pareille énormité ! Si personne ne fait rien parce que c’est trop dur, trop ceci ou trop cela ! On fait quoi ? On se branle mutuellement ? Pauvre naze !
    Et l’agriculteur qui avait témoigné il y a quelque mois sur ce site (hein), tu crois pas que vu le nombre de dépression et de suicide qui trainent à la campagne ET EN VILLE, des types quelqu’ils soient qui viennent avec motivation, leurs gosses, ca peut "un peu" aider les commerces et les solitudes qui s’enfoncent ?
    Alors quoi ? "Non ce qui faut c’est une politique réelle et niania..." OK ! Mais merde, les gens faut bien qu’ils vivent un peu non ?!!
    Ces gens ont l’air sympathique, aller au delà, c’est juste dire de la merde du haut de l’orgueil et de la frustration, avec peut-être une pointe rouillée de jalousie aussi hein ?
    Les aider, les encourager ! Fermer sa gueule.
    Si un type part à la campagne pour monter sa yourte et bosser 4 heures par jour : Où est le problème ?
    Les agriculteurs qui ont hérité (eh c’est souvent comme ça, le hercule qui s’est fait seul c’est pas une majorité hein) d’un cheptel de X têtes, d’un beau John deere, d’une vieilles merco (4x4), et de 50 hectares, on connait leur méthode, elles valent ce qu’elles valent. Mais la campagne avant c’était pas ça !
    A la vérité, les années 50 ont pris les gens (agriculteur compris) pour des cons, et aujourd’hui les cons en reviennent (visiblement pas tous)... Quand ils en sont pas morts ! Maintenant, certains ont compris, et il le faut. Parce que je sais pas si vous avez fait gaffe, mais quasiment tout le monde en chie sévère.

     

    • #1943137
      le 13/04/2018 par The Médiavengers
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Visiblement, tu ne côtoies pas ces gens-là. T’inquiètes, ils n’en ont rien à foutre de nous. Tu peux continuer à hurler peinard.


    • #1943233
      le 14/04/2018 par jacquedechante
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      à Mediavenger :
      Je hurle seulement parce que ça me les brise de voir des personnes dénigrer sans réel fondement à part des à-priori.
      Certains jeunes ou moins jeunes qui passent sur le site pourrait franchir le pas et repeupler les campagnes. Mais les jeunes et les autres étant très influençables pourraient aussi se dire en lisant des com’ : "Ils ont raison ça sert à rien". Et se contenter péniblement de la vie morne et stupide proposée par le système.
      A ceux-la je leur dis FONCEZ !

      Et vous avait peut-être raison ; peut-être.


    • #1943259

      @The Médiavengers, c’est un peu du sous-Brel votre truc. « Ces gens-là », ça ne veut rien dire. @Jacquedechante a raison, faut arrêter avec cette mentalité pénible qui consiste à toujours trouver à redire à tout et à juger de manière intransigeante et définitive par paquet des gens qu’on ne connaît pas. Ils n’en ont rien à foutre de nous ?! Là aussi c’est pareil, c’est qui « nous » ?


    • #1943570
      le 14/04/2018 par Mkultra
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Vous avez bien raison cher jacque , beaucoup d’entre nous sommes en pleins dans le fatalisme et le nihilisme, mais c’est vrai que les gens les plus réalistes sont déprimés . C’est dommage qu’on ne puisse pas remédier à ce problème par le biais d’E&R, en effet beaucoup de constat sur la réalité du monde , un travail remarquable , mais après ? et bien c’est à nous français de croire en nous , croire en notre force , croire la force divine qui triomphera du mal , prenons l’exemple sur nos amis les sémites , depuis plusieurs siècles ils construisent un empire , peu importe leur expulsions , ghetto etc ! Hélas nous péchons par faute de foi !


    • #1943994
      le 15/04/2018 par jacquedechante
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      #Eric, merci pour votre compréhension, le problème est le discernement en effet.

      #MKultra, Le fatalisme et le nihilisme ne sont que la colère qui a perdu la Foi. Sans Elle (la Foi), l’être ne peut se retrancher que dans l’idéologie de l’économie politique qui est un bouffe-l’Esprit.
      C’est à dire la soumission obligatoire des corps AVANT la liberté in-conditionnelle de l’Esprit ( cette dernière étant la seule "première primordialité" que seule la Foi permet). Et c’est très important à comprendre puisque sans cette compréhension, on en revient donc au travail MK-ultra en effets et ce, puisque le conditionnement de l’incarcération prime sur le raisonnement qui devient un raisonner par défaut.
      Lorsque Civitas annonce "Dieu, Famille, Patrie", la nuance apportée à "travail, famille, patrie" est capitale : le travail, tout travail, vient APRES Dieu ; donc comme le dit St Augustin, l’ordre d’intellection est : Dieu, Moi, puis les Autres ; condition pour que l’Humilité soit le lien du groupe et non l’Ignorance qui costoie très rapidement l’arrogance. Alors la Foi devient condition essentielle pour savoir qui nous-sommes et pourquoi la famille et la patrie existent. Le travail sera l’ordre d’intellection de la nécessité, et non l’inverse !

      LA FOI, LA FOI, LA FOI !

      Juste une petite note : "Dieu, les Autres et puis Moi," est une forme pervertie : les Autres devant être soumis à Dieu pour que le Je se soumette à son tour. Je vous laisse imaginer la profonde contradiction qui pourra être matérialisée par des actes et des propos totalement aberrants ! Une mystique de l’orgueil.

      Bonne journée à vous !!!


  • #1943273

    Le point réellement positif mis en avant dans ce reportage est la conservation et la transmission du patrimoine entre travailleurs français.

    Le propriétaire de l’usine aurait très bien pu revendre son usine et encaisser le (gros) chèque mais il a préféré privilégier l’économie et la vie locale.
    Il doit avoir les moyens de se passer de l’argent des promoteurs mais aurait pu choisir cette solution de facilité plutôt que "bricoler" avec des jeunes bobos.

    Beaucoup de biens immobiliers (fermes, propriétés viticoles, ...) sont à vendre dans les campagnes mais souvent ce sont des anglais, européens, chinois qui les rachètent pour en faire des maisons de vacances ou de l’export...

     

    • #1943371
      le 14/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Si mes souvenirs sont bons, il était question de faire une maison pour personnes âgées, le projet a du " clapoter ".


    • #1943569

      L’ancien propriétaire ne dit pas de quel projet il s’agissait @anonyme, mais simplement qu’il a préféré vendre moins cher à des jeunes avec un projet qui lui plaisait plutôt que de finaliser une vente qui allait se conclure et qui était bien plus lucrative. Mais vu la taille des bâtiments, il semble en effet tout à fait probable qu’il s’agissait d’un projet type maison de retraites ou résidence.


    • #1943862
      le 15/04/2018 par anonyme
      La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

      Crest la ville de Monsieur Mariton, ’libéral pragmatique’, il ne gagnait en tant que député que 5000 euros par mois (j’ai entendu dire que ce n’etait pas tout à fait exacte), il s’en est plaint chez Monsieur Ruquier.
      En octobre 2017, Hervé Mariton a annoncé prendre une « longue pause » dans sa carrière politique, même s’il reste maire de Crest, il se consacre désormais à l’écriture d’un livre consacré à Alexandre Soljenitsyne, il a plaidé pour une hausse de la rémunération des parlementaires français, qui, selon lui, sont parmi "les moins bien payés en Europe", anti mariage pour tous, il a organisé des départs de Crest pour que les gens puissent aller manifester à Paris et distributeur de café à l’ approche des élections sur le marché.
      Bientôt en tête d’affiche pour une pièce de théâtre autour du discours de Harvard prononcé en 1978 par le dissident soviétique".
      Un peu controversé pour son projet d’un futur centre aquatique intercommunal.
      Un équipement dont les travaux sont prévus pour débuter au deuxième semestre 2018 avant une ouverture à la rentrée 2020. Le coût du projet est fixé à 9 millions d’euros HT.


    • #1943914

      D’accord. Merci pour ces informations, je ne connais pas cet homme.
      Son parcours politique (Cf. Wikipédia) incite à la méfiance.
      Il n’a peut-être pas fait que des bonnes actions.


  • #1943517
    le 14/04/2018 par frederic
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    C’est beau, c’est magnifique, c’est très encourageant. Les Français redécouvrent les plaisirs de la vie rurale. Le contact humain, la fraicheur des produits et authenticité des gens. Personnellement j’habite la vallée de Chevreuse, c’est en région parisienne, mais quel plaisir que d’aller chez les commerçants locaux (le boulanger, le boucher) et au marché et acheter le moins possible à l’intermarché du coin qui vend de la m.... avec une caissière stressée et mal payée.

    Merci à tous les paysans, tous les gens de la province d’être ce qu’ils sont et de préserver notre culture.


  • #1943685
    le 14/04/2018 par sylvie une française
    La Drôme, nouvel eldorado des néoruraux

    Les idées sont très bonnes mais sans les "bobos".
    La région du Vercors est magnifique et il est vrai que l’on peut y vivre confortablement à des prix raisonnables.
    J’y suis allée plusieurs fois en vacances pour une durée d’un mois à chaque séjour et on y est très bien.
    C’est une des régions que j’affectionne particulièrement pour avoir pas mal sillonné la France.

     

    • #1945153

      Si les bonnes idées sont portées par ceux que vous appelez des « bobos », il ne vont quand même pas les refiler à d’autres ! Et puis quoi encore ?! :-) Personne n’est empêché d’avoir de bonnes idées à leur place et de les concrétiser.


Commentaires suivants