Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France de Laurent Ruquier

Laurent Ruquier vient d’obtenir son bâton de maréchal. Un rêve de toujours, si l’on en croit la presse de la vie cathodique.

En septembre 2013, il a pris les commandes des Grosses têtes sur RTL. Une émission vieille de trente-quatre ans, animée jusque-là par l’inoxydable Philippe Bouvard. Les Grosses têtes. Soit l’irruption d’une vulgarité à la fois satisfaite et décalée dans le programme vedette d’une station désireuse d’accompagner les mutations de la société. L’antique Radio-Luxembourg (débaptisée en 1966) était un média résolument populaire, désigné comme tel, ringardisé à ce titre. C’était la France de Fernand Raynaud, de Bourvil, de Robert Lamoureux. De la famille Duraton. Du quitte-ou-double. Des crochets. Des feuilletons. Du ménage en musique… Il devenait urgent d’évoluer et d’adjoindre à un auditoire massif de beaufs celui des bobos, pour utiliser les catégories sociologiques du journalisme. Disons plutôt : de cibler les nouvelles couches moyennes émancipées nées de Mai 68, tout en préservant l’audience de la petite bourgeoisie traditionnelle et des milieux ouvriers et paysans, désormais utilisés, manipulés, comme repoussoir.

Au comique succède l’humoriste. L’un cultivait une relation de moquerie bienveillante avec les petites gens ; l’autre va s’installer dans une distanciation railleuse et arrogante, au service de ses aises idéologiques. Son grand numéro fondateur : faire de l’antiracisme à rebours, en parodiant le racisme indécrottable de tous les Dupont Lajoie, en vacances à Marrakech ou au camping. Un second degré qui permet à son public écrêmé de se bidonner tout en se comptant parmi les bons. Quant aux Arabes, Noirs et autres immigrés, de leur côté, ils sont priés d’apprécier l’exercice, de ne pas se formaliser, d’adorer leurs preux défenseurs, et, bien sûr, d’identifier l’ennemi commun : le petit Blanc. Cela s’appelle introduire la guerre civile chez les pauvres. La liberté d’expression, dans son acception post-soixante-huitarde, devient ainsi le privilège accordé aux fractions dominées de la classe dominante – humoristes, caricaturistes, animateurs – d’humilier à loisir les sans-grades, les modestes, les blaireaux.

D’où, notamment, Les Grosses têtes. Bien d’autres guignols auraient fait l’affaire pour succéder à Bouvard. Mais Ruquier, il est vrai, a mérité de la patrie, tant à la télévision publique qu’à France-Inter puis Europe 1, par ses calembours en rafale, ses grasses saillies, ses blagounettes au-dessous de la ceinture.

Lire la suite de l’article sur kestadit.20minutes-blogs.fr

Voir aussi, sur E&R :

Du même auteur, chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1139130
    le 12/03/2015 par seber
    La France de Laurent Ruquier

    Sacré campagne de bombardements sur Ruquier en ce moment…Ainsi que sur Boon.
    Le problème : le "populo" les adore. Comme le dit l’article. Ils sont très Français aussi. Mais il n’y a plus qu’eux. Ce qui nous renvoie une image de nous-même insupportable. Si c’est ça la France, alors que la France crève, est-il écrit en filigrane.
    Mais qui d’autre à proposer ? Apparemment, ce ne sont pas les talents qui se bousculent au portillon. L’espace médiatique est volontairement saturé. Il faut prendre la clef des champs et laisser la télévision pour ce qu’elle est : une relique du passé.


  • #1139134
    le 12/03/2015 par Riton
    La France de Laurent Ruquier

    Dans toutes leurs émissions à la con il y a quelqu’un qu’on ne voit jamais mais qui est omniprésent : un grand vigile armé d’une matraque sur laquelle il est écrit : "Loi Pleven de 1972" .


  • #1139145
    le 12/03/2015 par Zorro
    La France de Laurent Ruquier

    Superbe article , à lire jusqu’à son terme ! Je rajoute qu’en plus de la médiocrité ambiante , la " maison" est tenue par les " communautaires " à 90% , qui affectionnent d’employer particulièrement des invertis notoires ! ( la boucle est bouclée ) / le but ultime étant de reléguer le français moyen aux strapontins , de bien lui montrer que les amuseurs cathodiques possèdent la " science infuse " qu’ils octroient avec parcimonie aux ...blaireaux !
    J’ai fait un rêve : ’Peut être , qu’un jour , ces gugusses sentiront le vent tourner , et s’éparpilleront dans la nature , tel une nuée de ...cafards !


  • #1139302
    le 12/03/2015 par Bananonyme
    La France de Laurent Ruquier

    Très bon article !


  • #1139441
    le 13/03/2015 par zoé
    La France de Laurent Ruquier

    Voici longtemps que Laurent Ruquier était interdit de séjour sur mon petit écran. Cet article superbe et incisif m’aide à mieux en comprendre les raisons !


  • #1139450
    le 13/03/2015 par furax
    La France de Laurent Ruquier

    La bande à Ruquier, quelle engeance ! C’est un acte manqué mais socialement réussi de l’oligarchie française. Songeons au pouvoir culturo-mondain de ces gens-là, si médiocres, si vulgaires, si contents d’eux...Ils dévoilent quelque chose de l’identité nationale, de son impensé. Ce texte de François de Negroni me rappelle Dominique de Roux, et sa "France de Jean Yanne".


  • #1139545
    le 13/03/2015 par 1977
    La France de Laurent Ruquier

    "Comment qualifier cet abaissement, ces gaudrioles en ripailles, autrement que par leur caractère essentiellement, insupportablement français. « Français, c’est-à-dire haïssable au suprême degré », écrivait déjà Rimbaud."

    eh oui Ruquier c’est la France, merci.

     

    • #1139581
      le 13/03/2015 par Lindia-song
      La France de Laurent Ruquier

      Non, ce n’est pas du tout la France. A chaque fois que je tombe par hasard, pendant deux ou trois minutes maximum, sur l’une de ses émissions à la radio, j’ai un haut-le-coeur.

      Signé : un Français de pure souche.

      P.S. Comme relevé plus haut, à plusieurs reprises, l’article de Negroni est d’une très haute qualité, mieux que du Roland Barthes.


  • #1139574
    le 13/03/2015 par babemba
    La France de Laurent Ruquier

    Je suis Guinéen. Parmi les rogatons de la culture audiovisuelle française dont nous gâte TV5 Monde, il y a, tous les samedis, l’émission On n’est pas couché. Merci pour le cadeau. Quel mépris à notre égard, ces pitreries gaulo-gauloises. Et l’on s’étonne que les africains se détournent de la francophonie !


  • #1139584
    le 13/03/2015 par le ylar
    La France de Laurent Ruquier

    Article pertinent pour un sujet rarement abordé sous cet angle. Les noirs et les arabes pris au piège de l’humour second degré qu’ils sont invités à apprécier “pour leur bien”. Les minorités tout comme les femmes sont d’ailleurs souvent invités à accepter qu’on les dénigrent pour leur bien, dont on se demande bien à quoi il rime. Dans le fond.


  • #1139601
    le 13/03/2015 par eve
    La France de Laurent Ruquier

    Bravo ! Un bon shampoing pour ces bouffons en bande organisée.


  • #1139726
    le 13/03/2015 par rock
    La France de Laurent Ruquier

    Oui, ce qui caractérise d’abord ces gens, c’est l’arrogance de classe. L’esprit Canal +, l’esprit Deschiens, qui, depuis 20 ans, colonisent l’inspiration des humoristes professionnels. "Peut-on rire de tout ?", répètent-ils en boucle, depuis 2 mois. De tout, peut-être, mais sûrement pas de leurs maîtres...


  • #1139790
    le 13/03/2015 par ida
    La France de Laurent Ruquier

    Bien vu Francesco. On retrouve la lucidité et la verve sarcastique de l’auteur du "Savoir-vivre intellectuel" !


  • #1140098
    le 13/03/2015 par pier
    La France de Laurent Ruquier

    Formidable de voir lumineusement explicité dans un texte tout ce qu’on pensait, ressentait, sans vraiment avoir la capacité de le formuler. Merci !


  • #1140211
    le 13/03/2015 par Berlington
    La France de Laurent Ruquier

    Monsieur Ruquier est respectable et apporte de la culture à ses auditeurs tous les jours sur RTL.


  • #1140315
    le 14/03/2015 par momo
    La France de Laurent Ruquier

    En plein dans le mille. L’insupportable Ruquier aura-t-il l’humilité de se placer en tête du "top ten" (sic) ce soir ?


  • #1140322
    le 14/03/2015 par yseult
    La France de Laurent Ruquier

    Qui a déjà vu Laurent Ruquier (ou d’autres "animateurs") se prêter à participer, pour la bonne cause, à une émission de jeux concurrente : Qui a gagné des millions ?, Questions pour un champion, etc, a pu mesurer avec ahurissement et gêne son (leur) insondable inculture. Affligeant. Il (ils, elles) devraient éviter. Arme d’auto-destruction massive garantie.


  • #1140486
    le 14/03/2015 par yseult
    La France de Laurent Ruquier

    Un article brillant et salutaire. Ils sont piteux ces politiques, ces écrivains, qui vont faire leur promo chez ce pitre de Ruquier et ses acolytes complaisants, tout empressés de s’esclaffer à la moindre saillie du big boss. Quelle misère.


  • #1140889
    le 15/03/2015 par ramon
    La France de Laurent Ruquier

    Déchaîné, le père Ruquier, hier soir ! En croisade. Le pauvre de Closets s’est carrément fait traiter de vieux réac..


  • #1141181
    le 15/03/2015 par jack
    La France de Laurent Ruquier

    La nullité conceptuelle des animateurs à la Ruquier...Quand il entend le mot : petit Blanc, il sort son pistolet (et Caron sa morgue ). Petit Blanc, une notion identitaire ? Le cri du Français de souche ? Le râle de l’autochtone ? Non, une situation socio-historique identifiée sous la colonisation. Lisez Frantz Fanon, les gars, qui n’était pas précisément zeymourien !


  • #1141286
    le 15/03/2015 par jack
    La France de Laurent Ruquier

    La nullité conceptuelle des Ruquier et consorts ! Quand il entend le mot "Petit Blanc", il sort son pistolet (et Caron sa morgue). Qu’entendent-ils ? Le râle identitaire de l’autochtone ? Le gémissement du Français de souche xénophobe ? Or la notion de petit Blanc émerge sociologiquement dans le contexte colonial. Elle désigne une forme de déclassement qui frappe aussi bien le colon que l’immigré libanais ou grec en Afrique. C’est une construction sociale, pas ethnique. Lisez donc Frantz Fanon, qui n’était pas spécialement zeymourien !


  • #1141290
    le 15/03/2015 par cash
    La France de Laurent Ruquier

    François de Negroni, qui se souvient d’avoir écrit un livre sur Clouscard, montre bien comment l’humoriste contemporain est la créature des nouvelles couches moyennes hégémoniques. Le relais organique de l’idéologie dominante. Comme on est loin de la liberté des Devos, Raynaud, Blanche !


  • #1142193
    le 17/03/2015 par manu
    La France de Laurent Ruquier

    Cet article, posté avant la dernière émission "On n’est pas couché", se voit confirmé par les derniers développements...Ceux qui pouvaient encore douter du camp de Ruquier sont rassurés : c’est celui des élites bourgeoises bien-pensantes et bien planquées, des humoristes serviles.


  • #1142659
    le 17/03/2015 par dora
    La France de Laurent Ruquier

    L’animateur-citoyen Ruquier vient de donner toute sa mesure : c’est le chevalier blanc du mépris de classe...Rideau.


Afficher les commentaires suivants