Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La France n’écarte pas la possibilité de proposer les vaccins russes aux Français

Gabriel Attal, le mignon de l’Élysée, est décidément partout. Il porte la bonne parole d’un président qui se planque parce que le peuple est en colère : colère contre une gouvernance d’amateurs ou de cyniques, colère contre un gouvernement corrompu ou perdu, c’est au choix.

 

Les Français ont l’impression d’être gouvernés par une bande de jeunes loups incompétents qui prennent leurs rêves pour la réalité. Il n’y a clairement pas d’autorité, ou alors elle est ailleurs. Gabriel fait partie de ces louvards trop tendres pour tenir en main ou représenter un pays comme la France. Être mignon ne suffit pas : il faut une ligne, de l’autorité, une vision, et rien de tout cela n’émane de la bande qui a mis la main sur l’Élysée en 2017, avec l’aide des puissances occultes et des médias mainstream.

Par exemple, le 28 janvier 2021 sur France Inter, chez le duo de propagandistes Demorand-Salamé, le petit Attal propose d’« allonger les vacances d’un côté ou de l’autre ». On est vraiment chez les amateurs, les dangereux amateurs.

 

 

Et devant le faible nombre de vaccins – par rapport à la demande gouvernementale – proposés par les multinationales, dans un esprit à la fois de chantage et de compétition, ce même gouvernement d’amateurs se renie en ouvrant la porte au vaccin russe, hier considéré comme nauséabond.

Pour les adeptes du « vaccin » israélo-américain de Pfizer ou Moderna, c’est une gifle. Pour les adeptes du vaccin classique, c’est une victoire. Pour les antivaccin, c’est un nouveau signe de la panique, de la désorganisation et de l’amateurisme de nos dirigeants.

Combien de temps vont-ils tenir ainsi, entre effets d’annonces, menaces délirantes et prophéties foireuses ?

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Invité ce 1er février sur Franceinfo, Gabriel Attal a indiqué que les vaccins anti-Covid-19 n’avaient pas de nationalité. Ainsi, en cas d’autorisation de l’Agence européenne du médicament, le vaccin russe « pourrait évidemment être proposé aux citoyens français ».

 

 

Le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal était invité ce 1er février sur Franceinfo à évaluer la possibilité d’acquérir le vaccin russe contre le coronavirus alors que le pays est en pleine campagne de vaccination.

« Ce qu’on veut, c’est qu’il soit sûr et efficace. Et donc, dès lors qu’un laboratoire demande un enregistrement de son vaccin auprès de l’Agence européenne du médicament, c’est examiné sans regarder sa nationalité », expose M.Attal. « Je crois que c’est le cas pour le vaccin russe et donc il va être examiné comme tous les vaccins ont été examinés. »

Il n’écarte donc pas la possibilité d’acquérir le médicament russe.

« Si l’Agence européenne du médicament considère qu’il est sûr et efficace, la Haute autorité de santé française procèdera à la même évaluation et il pourrait évidemment être proposé aux citoyens français, si c’était le cas », souligne le porte-parole du gouvernement.

 

Concernant les vaccins qui ont déjà été autorisés en France, soit ceux de Pfizer et Moderna, Gabriel Attal a livré des prévisions quant au nombre de personnes qui recevront leur première dose en février dans l’Hexagone :

« À la fin du mois de février, au moins deux millions et demi de personnes auront reçu au moins leur première injection. Et le million et demi de Français qui ont été vaccinés au mois de janvier recevront leur deuxième injection au mois de février », précise-t-il, ajoutant que « les doses d’AstraZeneca viendront en plus ».

La situation sanitaire est suivie de près, affirme Gabriel Attal qui constate « une décélération de la hausse de l’épidémie » grâce au couvre-feu.

« On a fait le choix de tout faire pour éviter un reconfinement. La contrepartie de ça, c’est que les règles actuelles, et notamment le couvre-feu à 18 heures, soient pleinement respectées, donc il y a une augmentation des contrôles », explique le porte-parole du gouvernement.

Les restaurateurs enfreignant les règles

Il est également revenu sur les restaurants qui continuent d’accueillir des clients malgré les interdictions en vigueur.

« Pour des restaurateurs qui ne respecteraient pas les règles, il y aura des sanctions financières, ils n’auront plus accès au fonds de solidarité pendant un mois », prévient M.Attal.

Et s’ils continuent à enfreindre les règles sanitaires, ils risquent « d’être exclus du fonds de solidarité jusqu’à la fin de la crise ».

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Deux remarques :
    Appeler pompeusement "Haute Autorité" un machin corrompu qui débite des sornettes à la pelle, c’est torpiller l’autorité.
    Menacer les restaurants de retenues financières, c’est acter le fait que l’état est désormais le nouveau patron des restaurants.

     

    Répondre à ce message

  • Le vaccin Russe n’est pas un vaccin classique ,c’est un vaccin a adénovirus si je ne me trompe pas ( A base d’ADN viral ) .
    Le seul vaccin traditionnel qui ait été développé est le vaccin Chinois, mais il a une très faible efficacité comme tous les vaccins qui sont développés dans un laps de temps trop bref .
    Quoi qu’il en soit, même les vaccins anciens n’ont jamais dépassé les 60% d’efficacité , donc les 98% annoncés pour les poisons géniques, c’est du pipeau.

     

    Répondre à ce message

  • Une hypothèse, mais je peux me tromper : j’ai l’impression que la pression est moins forte sur la vaccination depuis qqs temps. ’Ils’ mettent en avant le retard de production et cafouillages logistiques.
    Mais est-ce que ça ne cache pas la panique face aux effets secondaires désastreux (dont décès) des bidouilles transgéniques pfizer et moderna ? Le fait aussi que les ’vaccinés’ cobayes se révèlent plus contagieux et exposés aux virus (dont leur covid) ? Et qu’ils veulent échapper à un scandale sanitaire de mega-ampleur pcq ça finirait par éclater en dépit du couvercle de plomb médiatique ?
    D’où la mise en avant curieuse ces jours-ci des vaccins russe et Astra Zeneca, de facture plus classique...

     

    Répondre à ce message

  • Chers camarades d’ER attention cela pue le piège à plein nez !!! Par une brève analyse politique, morale et démographique de la Russie, on peut facilement déduire que ce vaccin devrait être normalement inoffensif (peut-être). Néanmoins, n’oublions pas qu’avant de s’introduire dans nos veines dans nos contrées européennes il sera véhiculé, conditionné et administré par des instituts et offices tous sauf bienfaisants. Le Lancet vient de l’adouber en lui donnant une efficacité de 91% ! très suspect...

    Le problème des vaccins Pfizer/Moderna/Astrazeneca s’est que seul les vieux et les progressistes Macrono-pro-Lgbt-Nwo compatibles se feront vacciner. En gros ils empoisonneraient la population la plus docile et conciliable avec le Great Reset transhumaniste. Avec le Spoutnik et la cote de confiance que la Russie a auprès de l’Alt-Right européenne, des complotistes et des Chrétiens de droites, ils auraient enfin une aubaine pour atteindre cette population vaccino-septiques. C’est quand même plus simple que de les caser dans des camps (des parallèles historiques déplaisants pourrait subvenir et choquer les progressistes).

    Évidemment, c’est une supposition. Mais si j’étais l’Etat profond mondialiste, je ne m’y prendrais pas autrement pour nuire aux plus récalcitrants des gueux, de façon dissimulée en faisant porter le chapeau des effets secondaires à l’irréductible Russie par un false flag à très large échelle... J’espère que les Russes et le FSB sont sur leur garde.

    Malheureusement, j’ai l’impression que bien des droitards, complotistes, conservateurs chrétiens européens, pourraient tomber dans le panneau et cela me désole au plus haut point… SVP, soyez tous sur vos gardes, restez lucides et concentrés ! La bête veut notre peau et elle n’hésitera pas à se dissimuler pour nous atteindre...

     

    Répondre à ce message

  • Un vieux médecin ami de mon père me disait :
    " Pour ouvrir un labo d’homéopathie, il suffit d"avoir l’eau courante "
    Ce sera bientôt pareil pour les vaccins et nombre d’escrocs, il n’en manque pas, devraient s’engouffrer dans la brèche si bien que l’on pourra dire :
    " Pour ouvrir un labo de vaccins, il suffit de remplir des enveloppes "

     

    Répondre à ce message

  • En Israël ils jettent des milliers de doses de vaccins chaque jour, ils ont vacciné 1/3 de la population, mais pour le reste de la population c’est très compliqué, les gens ne viennent plus car les chiffres de mortalité explosent chez eux alors qu’ils devraient commencer à baisser...

     

    Répondre à ce message

  • #2657958

    La France n’écarte rien ! Sauf les fesses !

     

    Répondre à ce message

  • Russe, Chinois, Martien, on n’en veut pas de leur vaccin.
    On veut seulement de la bouffe saine, un air et de l’eau purs, sans produits chimiques. On ne veut plus de toutes leurs merdes qui détruisent la nature et tout ce qui vit en symbiose avec elle, nous compris.
    On veut que les voyous Monsanto, Big Pharma, et tout leur clique infernale soit neutralisée.

     

    Répondre à ce message

  • je préfère le covid que le vaccin.

     

    Répondre à ce message

  • Pourquoi ils me font chier autant pour ne pas que je meurs du covid ?
    On a le droit de mourir de ce qu’on veut pourtant. On me rabâche pas à longueur de journée qu’il ne faut pas sauter sous un train qui pourtant est radical - en plus de faire chier tout le monde sur la ligne.
    Si je préfère le covid que la piquouz c’est mon droit.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents