Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Légende noire du Moyen Âge, de Claire Colombi

Cinq siècles de falsifications

Claire Colombi est une jeune historienne bien connue des lecteurs de Médias Presse Info grâce aux vidéos de ses conférences. Spécialiste de l’époque médiévale, elle se fait l’avocate d’une période trop souvent méprisée et calomniée, et devient ainsi la digne héritière des célèbres historiens Régine Pernoud et Jacques Heers.

 

L’école de la République forma des générations de petits Français à l’idée que la civilisation commença à la Renaissance, que la lumière apparut au siècle qui en porte le nom et que l’Histoire, la vraie, commença en 1789. Avant c’était le Moyen Âge, c’est-à-dire l’horreur.

 

Or le Moyen Âge fut chrétien, profondément chrétien, et sans doute faut-il chercher là la raison de son dénigrement par la très laïque République.

Exaspérée par la propagande anti-médiévale, Claire Colombi démontre qu’il y a là une guerre des mots, une guerre des idées, une guerre des principes métaphysiques et des modèles civilisationnels. Tout au long de ce livre, elle s’emploie avec efficacité à démasquer une série de mensonges entretenus par l’école républicaine, la télévision et le cinéma.

 

La Légende noire du Moyen Âge, Claire Colombi, éditions Kontre Kulture, 196 pages, 15 euros

 

À ne pas manquer chez Kontre Kulture,
La Légende noire du Moyen Âge de Claire Colombi :

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

Redécouvrir l’histoire de France avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1822553

    Un débat sur la disparition du géocentrisme au XVIè siècle serait intéressant. Tiens, à l’époque de la réforme ! C’est un conflit scientifique bien sûr mais très philosophique aussi, il était important de passer à l’héliocentrisme.
    On dit que les physiciens emploient aussi bien la théorie héliocentrique que la théorie géocentrique pour leurs calculs... D’autres disent que l’essentiel des calculs partent d’une référence géocentrique... Des mystères à lever...

     

    • Bravo... il n’y a rien de plus idiot que de faire de la réaction de bas étage ’’si untel est une ordure et dit que la Terre tourne autour du soleil, alors la Terre ne tourne pas autour du soleil’’’
      Surtout que ces ordures prennent souvent comme leurs des théories et découvertes très anciennes... pour discréditer les mêmes personnes que vous voulez défendre.
      On dit souvent que la Renaissance est venue apporter la lumière au Moyen Âge ténébreux en disant notamment que la Terre est ronde... déclaration en fait faite par Eratosthène 1500 ans auparavant.
      Voilà un exemple : on attribue cela aux gens de la Renaissance, donc on dit que c’est faux, alors qu’ils l’ont volé à des gens plus anciens qui n’avaient rien à voir. Ce ne sont que des publicitaires et des communiquants.
      C’est comme si on disait que ’’les encyclopédies, c’est mal, car Diderot a fait la première’’. Alors que le principe de ce genre de livre existait bien avant et fait par des gens de qualité.
      C’est comme dire que l’équation de Laplace est fausse car Laplace était une véritable merde.
      1+1=2 n’a malheureusement rien à voir avec le bien ou le mal, un idiot, une ordure peut bel et bien faire une grande découverte. Une fois faite, celle-ci est un résultat comme un autre et se détache du découvreur, elle n’a pas ses caractéristiques morales, en bien comme en mal.
      Donc soyons intelligents.

      Et si certains calculs sont faits à partir de la Terre, ce n’est qu’une question de référentiel.
      En physique, on peut prendre votre sourcil gauche comme centre du référentiel si on veut.


    • #1822747

      Vous avez un lien de parenté avec Jean-Claude Van Damme ? Ou vous êtes de la génération Tchernobyl après 86 ? C’est gentil d’étaler vos connaissances mais je crois que l’on a pas avancé d’un pouce... La question est plutôt simple, la terre est-elle au milieu de l’univers ? Et Aristote et Ptolémée étaient-ils des chèvres incompétentes ? Pourtant, selon une opinion générale, les connaissances astronomiques d’alors étaient bien meilleures.


    • #1823627
      le 21/10/2017 par Heureux qui, comme Ulysse...
      La Légende noire du Moyen Âge, de Claire Colombi

      @ Crux fidelis

      Il ne saurait y avoir de débat, et c’est d’ailleurs toute l’astuce qui permet au pouvoir réel (le peu) de creuser l’écart toujours plus grand entre la science ouverte (officielle) et la science réelle (occulte) par lequel il conserve son avantage concurrentiel sur le nombre.

      En quoi ne plus considérer que la Terre est "au centre de l’univers" aurait changé quoi que ce soit ? En rien !
      Ou plutôt si, en tout en fait ! Si notre mètre mesure un mètre c’est bien parce que la Terre fait 40 000 km de circonférence ! Ceux qui ont construit les Pyramides le savaient bien, eux.

      Abdiquer notre point de vue de terriens comme premier terme de notre relation à l’univers est la garantie de ne pas comprendre son fonctionnement et donc de nous perdre. C’est bien l’objectif !

      Gardons bien à l’esprit que ce n’est pas au XVIème siècle avec sa révolution copernicienne mais bien à la période charnière du XIIème que "la quête du Graal" fut relancée et que les prémices du monde scientiste apparurent. Ne nous y trompons pas, si l’Eglise avait jusqu’alors choisi de ne pas donner des perles aux pourceaux, elle avait de bonnes raisons. C’est bien le fait de l’avoir oublié qui la conduisit trois siècles plus tard à chercher à devancer l’éclosion d’un progrès qui menaçait de lui échapper définitivement...


    • #1824141

      Bien vu Ulysse ! En effet, les temps sont apocalyptiques mais le vrai progrès reviendra bientôt à la sainte église juste par sa loi divine tout simplement, il y a les insensés et les sages.
      Les expériences de Michelson-Morley mériteraient d’être modernisées, bien des éléments ramènent au géocentrisme et l’on pourrait en découvrir davantage si la corruption des idées n’étaient pas si élevées.
      - La physique des nuages, qui est bâtie sur l’hypothèse géocentriste. Sinon comment expliquer que les nuages et l’atmosphère restent solidaires de la Terre à 620 km/s.
      - La périodicité de chute des météorites, inexpliquée dans l’héliocentrisme.
      - Les mesures de parallaxe des étoiles difficilement explicables par l’héliocentrisme etc etc...

      Pleins d’autres choses qui prennent sens avec une terre immobile dans l’espace mais je ne suis pas assez calé en astronomie. C’est très contrariant pour les évolutionnistes bien sûr. Mais n’a t’il pas dit : " Quand je serai élevé de terre, j’attirerai tout à moi ! " Chaque imposture éclatera comme une vulgaire baudruche, mais qu’arrivera t’il aux insensés ?... Ils seront à sa gauche paraît-il...


  • #1822558

    Quand j’entends l’adjectif noir accolé à quelque chose (ex. Les dossiers noirs du communisme), je pense que c’est le côté noir de ce quelque chose qui est détaillé.

    Le titre "La Légende noire du Moyen-Age" ne peut que conforter celui qui lit uniquement le titre, à penser du mal du Moyen-age.

    Il faudrait être moins subtil et déclarer carrément : "Les Mensonges sur le Moyen-age".

    Thémistoclès

     

    • #1822891

      La Légende noire du Moyen-Âge - Cinq siècles de falsifications, Claire Colombi, éditions Kontre-Kulture. Le titre du livre est parfaitement explicite, ainsi que son éditeur chauve ; qu´on trouve peu à la FNAC ou à Giesbert.
      À compléter avec Le Moyen-Âge de Funck-Brentano.


  • #1822876

    J’ai acheté et lu le livre de Claire COLOMBI et il serait ingrat à son égard de ne pas la remercier chaleureusement de sa proposition et de son travail.
    Ces remerciements s’adressent également à Kontrekulture qui l’a édité.
    Pour ma part j’ai ressenti à cette lecture une résonance harmonieuse en mon for intérieur, presque une sorte d’apaisement subtil, de sensation d’une réconciliation de la fierté que j’ai pour mon pays avec son histoire qui, depuis l’enfance, telle qu’elle m’avait été enseignée, ne s’accordait pas à cet attachement profond. Les lectures de Marion SIGAUT m’ont procuré ces mêmes sensations. Merci à chacune.