Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Légion de l’Inde libre : les soldats indiens d’Hitler

Décidément, la Seconde Guerre mondiale n’en finit pas de réserver des surprises...

« Et notre chanson de la Légion disait “hindous, musulmans, sikhs et chrétiens sont tous frères”. Et ça fonctionnait très bien. »

Hitler, toujours aussi étudié, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une fois n’est pas coutume, un reportage très intéressant et assez objectif de France24. Je remarque que cet Indien qui a mis en place cette légion SS indienne en collaboration avec Himmler et Hitler est très respecté en Inde à l’heure actuelle. L’aéroport international de Calcutta porte même son nom ! Ce Sous-continent ne subit pas la même terreur intellectuelle qu’en Europe : https://fr.wikipedia.org/wiki/Aéro...

     

  • De l’amateurisme journalistique comme d’habitude :
    primo : les indiens rejoignent la Wehrmacht et non la Bundeswehr, non actuel des forces armées allemandes
    secundo : "de l’Inde elle n’aura gardé que ce Bouddha". On peut comprendre que la Bouddha évoque l’Asie pour le journaliste lambda, sauf que justement le subcontinent indien n’a jamais adhéré au bouddhisme (nul n’est prophète en son pays !) mais est peuplé d’Hindousites, de Musulmans et de Chrétiens, et que le père de cette Nérlandaise était musulman, d’origine pakistanaise. Donc raté pour le Bouddha...

     

    • Le Pakistan est né en 1947 de la partition entre hindous et musulmans. Cet homme est né avant la naissance du Pakistan et n’est donc pas d’origine pakistanaise comme vous dites. Après l’exemple du Bouddha n’est pas forcément le plus pertinent mis en avant dans le reportage.


    • Cakya Mouni, le futur "Bouddha" ("l’éveillé") est né sur les contreforts de l’Himalaya, c’était un Aryen de l’Inde .


    • @ vapincum

      Le boudhisme a été effectivement évincé de l’Inde mais il y a été fort influent à une époque.

      Vous devriez regarder les fiches Wiki sur le roi Ashoka qui s’est converti au boudhisme ou sur les grottes d’Ajanta.
      Cette influence du boudhisme indien a même été sensible sur un pays tel que l’Afghanistan (grottes de Bamyan, dont l’un des Boudhas creusés dans une falaise a été dynamité en 2001) et même une partie de l’Asie centrale (Ouzbekistan et Tadjikistan d’aujourd’hui).

      Les récits des pélerins chinois qui vers les IV-VIèmes siècles après JC allaient chercher des manuscripts en Inde se lisent encore aujourd’hui comme des "Guides du routard"


  • #2192541

    Ça reste à relativiser car de nombreux Indiens ont combattu au coté des Anglais.
    Le corps expéditionnaire Indien.

     

    • #2192729

      Être considéré comme un traître et être exécuté en cas de défaite de son camps, la possibilité de représailles par le gouvernement britannique contre leur famille, c’est sûr que rejoindre la Légion Indienne, c’était zéro risque contrairement au Corps Expéditionnaire...


  • #2192554

    Il faut bien rendre ce qui appartient à César, enfin Krishna, après tout les nazis ont piqué leur symbole (la croix gammée) aux hindous (la swastika). Non ils ne l’ont pas mise à l’envers ou dans l’autre sens mais en position "diamant" (décalée de 45 degrés).

    Au fait savez vous ce que représente la swastika ? Très peu de gens le savent !
    En plus d’être un symbole de bonne augure, la swastika représente en réalité le cycle éternel cosmique divisé en quatre âges :
    1. Satya yuga = l’âge de la Vérité, ou l’âge d’or, des déités = le commencement du paradis terrestre (Dynastie des empereurs Narayan). Les âmes possèdent 100% de pureté.
    2. Krita yuga = l’âge d’argent, c’est toujours le paradis mais il a un peu perdu de sa superbe (à cause de la loi d’entropie), c’est aussi l’âge des guerriers spirituels.(Dynastie des empereurs Rama). Les âmes sont à 80% de pureté.
    3. Dwarpa yuga = l’âge des marchands ou l’âge de cuivre, la fin du paradis (totalement détruit à cause de l’apparition des vices et de la déité Lucifer qui devint Satan plus tard) et le début de l’antiquité. Dieu envois Ses prophètes les uns après les autres pour soutenir les âmes qui ont chuté. Les âmes sont à 50% de pureté.
    4. Kali Yuga = l’âge de la mort et de la destruction, l’âge des mendiants spirituels l’enfer, le royaume de la science, de la technologie et du matérialisme, le royaume de Satan. Le degré de pureté des âmes est proche de zéro...

    Donc il y’a bien une entropie naturelle.

    C’est un cycle complet et parfait qui se répète à l’infini. La pièce de théâtre de l’histoire de l’humanité toute entière se joue à l’intérieur de ce cycle qui est prédestiné, on ne peut rien y ajouter et rien y enlever... Dieu ne l’a pas créé, Il est juste le metteur en scène et le purificateur ou transformateur.
    Le rôle de Dieu Nataraja Shiva (le Dieu incorporel suprême hindou confondu avec Shankar même par les hindous) est de revenir à chaque fin de cycle (fin de l’âge de fer) pour inspirer la destruction de l’enfer et la création du paradis de façon simultané. C’est Lui qui permet la transition entre l’âge de fer (Kaliyuga) et l’âge d’or (Satyuga) grâce à l’âge du Diamant ou de confluence (Sangam Yuga).

     


    • la fin du paradis (totalement détruit à cause de l’apparition des vices et de la déité Lucifer qui devint Satan plus tard) et le début de l’antiquité.




      ouh là ça pique. je ne sais pas quelles sont tes sources mais elles ne sont pas très catholiques.
      on trouve pourtant la description du cycle des yugas) (les âges) parfaitement décrite dans les Puranas (le Vishnou Purana entre autres) c’est le fruit de la dégénérescence naturelle des choses tout en suivant une accélération exponentielle au cours des âges (le kaliyuga ne fait que 10% de la totalité du cycle)
      ni enfer ni paradis ni diable ni satan chez les hindous, simplement le dharma qui s’écoule.
      Enfin le Nataraja n’est pas un dieu suprème mais le concept de dieu créateur du shivaisme qui n’est qu’une religion de l’hindouisme. il y a une iconographie une philosophie et une mystique de Nataraja le roi de la danse cosmique qui crée l’univers au son de son tambour. quant à Shankara (le resplendissant , celui qui inonde de félicité) c’est un autre concept qualificatif de Shiva, qui en a 108 récités par les shivaites en Inde.
      Par contre quand on parle de son dieu comme être suprème, on ne le nomme plus par un nom mais par un titre impersonnel : Para Maha Ishvara ou Parameshwara que ce soit Shiva, Vishnou, Ganapati ou Mahadevi. pratique connue depuis la rédaction des Puranas,
      Qu’importe le nom de son propre dieu, il n’est que l’approche humaine d’un principe divin ultime qui nous transcende tous : c’est le monothéisme à la sauce indienne.


    • #2192724

      Bien essayé...La swastika existe depuis l’antiquité dans la culture germanique, elle était appelée "Fylfot". On retrouve ce même type de symbole chez les païens slaves d’ailleurs. Ah les certitudes...


    • La Svastika, c’est ce que devrait apercevoir sur le dos de la main du pape le fidèle qui baise son anneau - si le pape était Aryen .


  • C’est quand même hasardeux de dire que " Hitler " (ou plutôt son régime) méprise
    l’ Inde alors que tout le 19e et 20eme siècles n’ont eu de cesse que d’établir une "transmission" rèele ou supposée des uns par rapport aux autres.

    Tout y ramène :que ce soit la linguistique, l’occultisme , ou même le symbole :

    - De la théosophie(Helena Blavatsky, que certains considère comme l’idéologue première du nazisme)
    - Aux "raçines indo-europèenes" (Linguistique/génétique)
    - Ou aux prétendues recherches "nazies" dans ses contrées...
    - Au Symbole,la fameuse croix... A laquelle on pourra toujours accoler une quelconque rune... mais les Runes n’ont plus court !

    Même si l’on ne s’en tient qu’aux faits, et non aux "histoires" ..
    Il reste un faisceaux d’éléments qui prouve qu’effectivement ce siècle (et son idéologie) s’intéressait de trop près à cette région du monde pour qu’on puisse évacuer ça d’un simple mépris, ou en une phrase !

     

    • Ca m’a fait tiqué aussi en entendant ca. Mais bon, peut-être que ce monsieur a des preuves de ce qu’il avance...


    • #2192740

      C’est ce qui se passe quand Satan essaie de s’approprier la connaissance de Dieu en la pervertissant, ça donne la théosophie de Blavatsky, Crowley, Hitler et l’ordre de Thulé,etc..

      Non l’hindouisme originel n’a rien à avoir avec ce gloubi boulga new-ageux kabbalistique !

      C’est la première religion que Dieu à créé. Saviez-vous que Jésus a passé 4 fois plus de temps en Inde qu’en Palestine. Après avoir voyagé au Tibet, au Ladhak et au Cachemire entre l’âge de 12 ans et 30 ans, Jésus est retourné en Inde après son coma à l’âge de 33 ans jusqu’à sa mort (plus de 100 ans !), les romains n’ont pas eu le coeur et le courage de l’achever, ils l’ont soigné et l’ont laissé partir discrètement puis ils ont mentit au sanhédrin. Beaucoup de romains se sont convertis au christianisme par la suite, ils ont du être impressionnés !

      Là je parle de faits historiques et non de new-age délirant.
      Regarder ce documentaire des années 90 Jésus au Cachemire, vous allez halluciner !
      Les autochtones des régions que Jésus à traversé enfant et adulte ont étés tellement marqués par ce prophète venant de Palestine qu’ils ont transmis cette information de générations en générations jusqu’à aujourd’hui. De plus un aventurier chrétien a trouvé des documents dans un monastère tibétain attestant la venue de Jésus.

      Jésus était très humble, il aimait apprendre des autres religions, il s’est formé auprès des plus grands maîtres bouddhistes et hindouistes (la position des mains jointes de la prière vient du namaste et le chapelet vient du Mala bouddhiste qui lui-même vient du rosaire hindou).

      Les musulmans ont raison, Jésus Christ n’est pas Dieu, mais Son fils et il est le plus puissant des prophètes.
      C’est durant le concile de Nicée en 325 que les romains Constantin 1er et Marcion ont décidé d’élever Jésus- Christ au rang de Dieu suprême grâce à l’habile stratagème de la sainte trinité (une astuce pour fusionner Jésus Christ et son Père qui vit dans le royaume des cieux, Dieu) afin de s’assurer le monopole religieux.
      Tous ceux qui n’acceptèrent pas cela furent persécutés. On reconnaît bien la patte des romains et non celle de Dieu...


    • Le Christ dans le coma... non il est bel et bien mort, pour la simple raison que s’il n’est pas mort, alors son sacrifice n’a pas été achevé... et s’il n’a pas été achevé mais a préféré sauver sa vie, alors il n’a pas aimé.

      Si le Fils n’a pas aimé, alors le Père non plus !

      Puisque qui a vu le Fils a vu le Père, alors comme le Fils est, le Père est : ainsi si le Fils n’aime pas, le Père non plus. Et Dieu n’est pas amour.

      Grand malheur si le fils n’a pas su sauver, cela signifierai que l’Amour ne règne pas sur l’univers... et tout serait perdu. Heureusement il n’en est pas ainsi, et le Christ au mépris de sa vie et pour glorifier la volonté du Père, est allé au-devant de la mort par amour pour les Hommes.

      Quelle piètre image du Christ que de concevoir qu’il puisse filer à l’anglaise en laissant croire à ses apôtres qu’il avait été tué. Car les écrits des apôtres en témoignent : pour eux il a été crucifié.

      Imagine t-on un héros fuir en douce, couvert par le mensonge de complices, et tromper ses amis ? non, alors, à combien plus forte raison le Héros des héros.

      Ces considérations prétentieusement spirituelles ne font qu’abaisser la personne du Christ, ça le défigure. Et c’est bien par ce portrait abaissant sa sainte personne, qu’en vérité ces considérations se révèlent pour ce qu’elles sont : basses et pleines de fraude. Basses, si terrestres ; si humaines, comme désirant faire redescendre sur les contrées de médiocrité l’esprit de Dieu empli de perfection.


  • Le résultat que cette petite légion indienne a apporté à l’indépendance du sous-continent,c’est que les anglais n’avaient plus confiance dans leurs soldats hindous et pensaient qu’il valait mieux partir que résister,non seulement à eux mais,aussi,aux USA qui avaient troqués leur aide militaire contre l’abandon de l’empire colonial.... !!!...Gandhi,seul,n’aurait rien pu faire !

    Un siècle et demi à sécuriser la route des Indes pour lâcher le tout subitement...L’Histoire a de ces revirements qui étonne encore !


  • #2192608

    L’Allemagne était alliée avec le Japon, entretenait de bons rapports avec le Mufti de Jérusalem et recrutait des troupes indiennes et slaves.
    L’armée US pratiquait à l’époque la séparation raciale dans la formation de ses régiments.

     

    • #2192952

      Dans la Verchmarcht, il y avait également des soldats et officiers musulmans. Ils ont un « carré » dans un cimetière dans la Manche. À Saint-Hilaire-du-Harcouët exactement. Il y a là un colonel Abdel-Rahman et des soldats de différent grade.
      Cordialement


  • #2192624

    Inutile de vous déchirer, les uns et les autres, vous avez raison : les Indiens fidèles à la couronne britannique ont combattu au service de cette dernière tandis que ceux qui étaient favorables à l’indépendance ont cherché naturellement des appuis du côté des puissances de l’Axe qui, de bonne guerre, ont favorisé ces tendances dès lors qu’elles se sont retrouvées sur la défensive. Le seul point important à souligner, c’est que cela bat en brèche le racisme supposé de l’Allemagne hitlérienne.


  • Il y a quelques années, ARTE avait diffusé un documentaire à ce sujet.

    Pour compléter ce qui est dit dans ce reportage et dans les autres commentaires ; je me souviens que selon ARTE :

    1. Himmler était enthousiaste. Les officiers allemands ont du apprendre un peu d’Hindi pour encadrer ces hommes. Les Indiens n’ont pas eu à apprendre l’allemand.
    2. Subhas Chandra Bose a épousé sa secrétaire autrichienne. C’était en principe contraire aux lois sur la pureté raciale mais les autorités nazies ont fini par accepter ce mariage. Une fille en est issue. Dans le reportage d’ARTE elle témoignait longuement sur son père.

    En 1943, une famine a sévi en Inde voir :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Famin...

    "Il est estimé qu’entre deux à quatre millions de personnes sont mortes de faim en 1943."

    On comprend mieux le départ précipité des Britanniques en 1947 et pourquoi Bose et d’autres ont pu être considérés comme des héros luttant contre un vil oppresseur.

     

    • Les rosbifs, peuple de boutiquiers disait Napoléon, ont quitté l’Inde en 1947 car elle leur coûtait plus cher qu’elle ne leur rapportait - après qu’ils eussent pillé le Bengale . Même chose pour les Français quand ils ont largué le boulet africain en 1960 : la perte de ses colonies n’a absolument pas pénalisé l’économie française dont la croissance de 5% annuel n’a pas été freinée .


  • #2192642

    On va pas refaire l’histoire une chose est sûre, tous les peuples du monde ont perdu !
    Nous sommes tous esclaves du mondialisme, du capitalisme, et des aliénations de l’empire !

     

  • croire que les indiens ont oublié Bose et sa légion est tout simplement ridicule. l’alliance avec les allemands et les japonais contre l’occupant anglais était l’alternative à la stratégie de Gandhi. ce qui est dommage c’est que cette légion n’a jamais pu retourner se battre en Inde (avec l’appui de la population) pour aider les japonais,(Bose était bengali et cette région était tout particulièrement stratégique pour les anglais) cette légion y aurait été diablement plus efficace et surtout aurait fait des petits, ( les partis indépendantistes hindous, RSS et Sangh parivar, avaient un formidable réservoir de jeunes qu’ils formaient dans des mouvements de jeunesse à mi chemin entre le scoutisme et l’école para militaire dans le but caché d’un affrontement futur avec l’occupant britannique. Tous mes vieux amis hindous ont fait partie de ces mouvements, c’est dire si cela avait du succès.
    En Inde, Hitler ne fait peur à personne.


  • Indiens, Turkestanais, Ukrainiens, Géorgiens, Arméniens, Azéris, Tatars, Bosniaques, Tchétchènes... nombreux sont les non-aryens ayant combattu aux cotés des Allemands. Le IIIème Reich a mis de coté ses théories raciales pour recruter des soldats appartenant à des peuples qu’il jugeait inférieurs.
    Les pertes allemandes colossales sur le front de l’est en 1942-1943 expliquent cet enrôlement massif métissant les troupes du Reich : au tournant de la guerre, quand l’Armée Rouge décimaint la Wehrmacht, la pureté ethnique au sein des armées du Reich est passée au second plan. De plus, dans le cas de Indiens ou des populations soviétiques (Géorgiens, Turkestanais etc) il s’agissait très souvent de soldats faits prisonniers par les Allemands et qui avaient changé de camp pour éviter la mort. Comme dans le cas des soldats coréens enrôlés de force dans l’armée niponne, la combativité de ces supplétifs (notamment les SS bosniaques) a été faible voire quasiment inexistante.

    En juin prochain (dans un mois jour pour jour) nous célébrerons les 75 ans du débarquement allié en Normandie. Fait peu connu : beaucoup d’Allemands présents en Normandie le Jour J étaient des Ostgruppen, c’est-à-dire des Soviétiques portant l’uniforme allemand, arrivés dans le futur secteur du débarquement à partir de 1942-1943, au moment où le recul allemand à l’est était en train de changer le cours de la guerre. Les populations civiles normandes ont constaté ce changement dans la composition ethnique de l’armée allemande avec l’arrivée de ces soldats, souvent appelés "Mongols" par des Normands surpris de voir la Wehrmacht changer ainsi de "visage" (pour certains calvadosiens, ces supplétifs d’Asie centrale étaient des descendants de Tamerlan ou de Gengis Kahn).

    Attention aux conclusions hâtives ("Vous avez vu ce ne sont pas des racistes les nazis, il y avait même des non-européens dans leurs armées"), car il s’agissait plutôt d’enrôlements de soldats pour combler des pertes que d’antiracisme pur.

    Du pragmatisme et rien d’autre.

     

    • Le problème c’est que les populations d’Europe de l’Est et du Caucase étaient considérées comme aryenne, que ce soit par les experts allemands en rapport avec le troisième Reich ou bien les autorités officielles.

      Il ne faut pas confondre le fait que les populations non-germaniques n’étaient pas jugées comme étant égales aux allemands, comme étant une confirmation qu’elles n’étaient pas considérés comme aryennes.

      D’ailleurs les hindous étaient eux même présumé avoir du sang aryen du fait de leurs origines indo-européennes.


    • Corrections et remaniements.

      Indiens, Turkestanais, Ukrainiens, Géorgiens, Arméniens, Azéris, Tatars, Bosniaques, Tchétchènes... nombreux sont les non-aryens ayant combattu aux cotés des Allemands. Le Troisième Reich a mis de côté ses théories raciales pour recruter des soldats appartenant à des peuples qu’il jugeait inférieurs.
      Les pertes allemandes colossales sur le front de l’est en 1942-1943 expliquent cet enrôlement métissant les troupes du Reich : au tournant de la guerre, moment où l’Armée Rouge décime la Wehrmacht, la pureté ethnique au sein des armées du Reich passe au second plan. De plus, dans le cas des Indiens ou des populations soviétiques (Géorgiens, Turkestanais etc), il s’agit très souvent de soldats faits prisonniers par les Allemands et qui ont changé de camp. Comme dans le cas des soldats coréens enrôlés de force dans l’armée nippone, la combativité de ces supplétifs (notamment les SS bosniaques) a été faible voire quasiment inexistante.

      En juin prochain (dans un mois jour pour jour) nous "célébrerons" les 75 ans du débarquement allié en Normandie. Fait peu connu : beaucoup d’Allemands présents en Normandie le Jour J étaient des Ostgruppen, c’est-à-dire des Soviétiques portant l’uniforme allemand, arrivés dans le secteur du futur débarquement à partir de 1942-1943, au moment où le recul allemand à l’est était en train de changer le cours de la guerre. Les populations civiles normandes ont constaté ce changement dans la composition ethnique de l’armée allemande avec l’arrivée de ces soldats, souvent appelés "Mongols" par des Normands surpris de voir la Wehrmacht changer ainsi de "visage" (pour certains Calvadosiens, ces supplétifs d’Asie centrale étaient des descendants de Tamerlan ou de Gengis Kahn).

      Attention aux conclusions hâtives (« Vous avez vu ce ne sont pas des racistes les nazis, il y avait même des non-européens dans leurs armées »), car il s’agissait plus d’enrôlements de soldats pour combler des pertes que d’antiracisme pur. Du pragmatisme et rien d’autre. Dans le cas de la SS Legion Freies Indien, essentiellement composée de soldats indiens de l’empire britannique faits prisonniers par les troupes de Rommel, l’hostilité à la Grande-Bretagne était pratiquement l’unique point de convergence. Décoloniser l’Inde était une priorité pour Bose, pas pour le Troisième Reich.


    • Commentaire très juste. Attention toutefois à ne pas confondre Wehrmacht et Waffen SS. Il ne me semble pas que l’armée régulière est chercher une pureté ethnique au sein de ses rands. A l’inverse de l’armée SS qui fut la plus touchée par l’hécatombe du front de l’est, et qui du en effet revoir ses principes de recrutement purement raciale.


    • La Wehrmacht était l’armée la plus multiculturelle du monde, du jamais vu dans l’histoire.
      Même des Imams suivaient certains bataillons. Il y avait même des juifs et des gradés en plus et parfois décorés de la croix de guerre.
      Curieux pour des Aryens suprémacistes, racistes.
      Nous cacherait on quelque chose ?


    • "L’aryanisme" allemand était de la propagande, les Allemands étaient animés d’une volonté d’expansion et suprémaciste nationale. N’importe quel Allemand brun et petit avait 100 fois plus de valeur qu’un grand blond non-Allemand à leurs yeux.
      Petit rappel important contre l’anachronisme : le terme "Aryen" n’est pas présent en Allemagne, ni en Europe, avant le 19ème siècle, il y devient populaire lorsque les études linguistiques, culturelles, historiques etc... Mettent en évidence une certaine parenté entre tous les locuteurs des langues dites "Indo-Européennes". Le terme est utilisé par les "Indo-Iraniens" comme auto-désignation, bien que les Indiens modernes sont fortement métissés aux australoides autochtones d’Inde. On l’a ,dans un premier temps, étendu abusivement à l’ensemble des locuteurs "Indo-Européens" puis il est devenu, de manière totalement farfelue, synonyme d’appartenance à une race "nordique aryenne" totalement fantasmée dans le courant du 18ème siècle lorsque se développaient les théories "racistes" ou "racialistes".
      C’est donc assez cocasse de désigner les Allemands comme "Aryens", qui sont en réalité Germains, et les Indiens (fortement métissés certes) et Iraniens comme non "Aryens"... Pour rappel "Iran" signifie "pays des Aryens" et les Indiens du nord sont ethno-linguistiquement des "Indo-aryens".


    • #2193124

      @Inuit Déjà que le coup de "les Allemands avaient une soif de suprématisme et expansionnisme" te rendait peu crédible mais qu’ils aient plus de respect pour des petits bruns que de grands blonds, je ne sais pas par quelle opération tordue tu en es arrivé à penser ça.


    • Oui tout à fait. Quand je disais "aryen" ou "non-aryen", j’entendais par là blanc germain, "du nord" ; bref, le stéréotype que l’on a du "boche". Concernant les Transcaucasiens, Ukrainiens et Indiens, l’hostilité aux Soviétiques pour les deux premiers et aux Britanniques pour les troisièmes a autant facilité le recrutement que les rapprochements raciaux entre Germains et peuples du Caucase.

      http://rendez-vous-en-histoire-cont...


  • Et sinon, globalement, vous ne vous dites jamais, dans votre tête, que le nazisme aurait pu servir à "un peu" fédérer l’Europe, et, à "un peu" participer militairement à l’établissement du NOM sur les 5 continents (ONU, OTAN, Guerre Froide, Paperclip & co)... non, jamais ?! ;)

    Genre les mecs savent que toute l’Europe, mais aussi les amis Ford et Disney, a activement investi dans le nazisme, mais non, "le franc ne tombe pas", si j’ose dire.

    Ah les flèches ! mdr

     

    • #2192738

      L’important ce n’est pas d’où vient l’argent mais qu’est ce qui a été fait avec et après. Si c’est dans l’intérêt du sponsor, c’est de la collaboration. Si c’était dans l’intérêt du peuple, ici les Allemands, c’était de la trahison. Pourquoi toujours citer les banques et industriels américains (toujours omettre la participation allemande) pour faire croire à la théorie du "puppet state" si chère aux marxistes alors que la réalité la démonte, et ce bien avant Yalta.


    • C’est drôle à quel point ce que vous racontez n’a absolument aucun sens... Je suppose qu’il s’agit d’un effet secondaire au fait de passer son temps sur des sites douteux parlant d’illuminatis et autres reptiliens, à force le cerveau par court-circuiter.

      Il ne vous vient pas à l’esprit que l’ONU, l’OTAN, la Guerre Froide et l’opération paperclip n’ont littéralement rien à voir avec le national-socialisme allemand, et qu’ils ne sont qu’une conséquence de la défaite de ces derniers ? Il faut croire que vous n’êtes pas très doué pour les analyses historiques, il vaudrait mieux que vous laissiez cela aux autres...

      Sinon il faudrait que vous songiez un jour à vous renseigner un minimum sur les sujets que vous comptez aborder si vous ne voulez pas que l’on découvre que vous êtes un imbécile, après tout ce n’est pas comme Henry Ford ou Hitler n’avaient pas laissé des textes traitant de leurs convictions diverses et variées et qu’il était relativement aisé de se les procurer sur le net... Venir les accuser de collusion avec ce que vous qualifiez de nouvel ordre mondial est en soit une stupidité totale, tant il est de notoriété publique que ces hommes ont passé leurs temps à dénoncer les idéologies internationalistes et notamment les tendances au cosmopolitisme d’une certaine communauté très impliqué dans ce processus.


    • @borussia1871

      Surtout que la majeure partie des financements du NSDAP provenait des cotisations des adhérents... À ceci on ajoutera que Walt Disney et Henry Ford étaient des antisémites convaincus, opposés à ce que l’on appelle aujourd’hui le capitalisme mondialisé, et que la plupart des banquiers et industriels ayant fait des donations au NSDAP étaient des nationalistes allemands.

      Mais il est évident que les marxistes ometteront ces "détails" pour se refaire une virginité à peu de frais, quitte à tordre la réalité historique comme à leurs habitude pour légitimer leurs idéologie. L’ironie c’est que dans toute cette affaire ce sont bel et bien les bolchévique qui ont collaboré avec les forces derrière le projet mondialiste. Que ce soit au niveau de leurs leadership (totalement dominé par la communauté de lumière), leurs financement provenant des banques juives américaine ou de leurs alliance formelle avec les gouvernements sionistes anglo-saxons.


    • @Titor et Borussia

      Ford et Disney "opposés à ce que l’on appelle aujourd’hui le capitalisme mondialisé" ?!

      Ah oui, là on est loin ! mdr

      Si il y a un imbécile ici ce n’est pas moi , déjà parce que je ne suis partisan d’aucune idéologie, ni du communisme, ni du néo-nazisme, et surtout parce que selon votre fascinante logique trisomique, "ceux qui disent faire la guerre aux musulmans ne sont pas des terroristes", "ceux qui passent le karcher ne sont pas des racailles" .... bref, la connerie est vraiment démocratique !
      Les nations d’Europe ont exclusivement financé la croissance industrielle et militaire américaine, Allemagne en tête, entre le XIXe et le XXe,... ce n’est pas par charité et c’est officiel, ça c’est de l’érudition, pas un délire psychotique et paranoïde de persécution raciale.


  • Subhas Chandra Bose est le vrai héros de l’indépendance de l’Inde.
    Personne n’est dupe là bas.
    Il a toujours soutenu, et ce dès le départ, que l’indépendance viendrait de la révolte des Indiens de l’armée britannique, car c’est par sa force que les Anglais tenaient l’Inde.
    Et il y en a eu beaucoup depuis la grande révolte de 1857 mais elles échouèrent.
    Il fallait juste attendre un bon moment qui vint avec la Seconde Guerre mondiale.
    Ce reportage est biaisé sur beaucoup de points. Bose a commandé l’INA indian national army composée d’indiens anciens prisonniers et c’est pour cela qu’il est connu et vénéré en Inde. Cette légion indienne de 3000 combattants de ce reportage qui devaient être parachutés en Inde (cela ne se fit jamais) est insignifiante en regard de la suite de l’histoire de Bose et de l’indépendance de l’Inde.
    L’INA a combattu les Anglais sur le front de l’est avec la logistique du Japon, elle progressa jusqu’à Manipur. Churchill (le camp du bien) pour défendre l’Inde d’une invasion japonaise (le camp du mal) par l’est causa une famine au Bengale qui tua 3 millions de personnes (la moitié de six) . C’est pour cela que l’INA arriva par le nord.
    Avec la défaite du Japon, cette armée fut démantelée et beaucoup de soldats furent emprisonnés au fort rouge de Delhi (aucun rapport avec la légion du reportage).
    Mais la graine de la révolte était semée et les Indiens dans l’armée anglaise, dans la marine, suivant les traces de leurs compatriotes de l’INA, se révoltèrent en 1946 à Bombay ( 20 000 marins indiens avec 70 bateaux se révoltèrent et le reste de l’armée refusa de les attaquer). Montrant ainsi aux Anglais que leur position en Inde n’était plus tenable avec une armée composée d’Indien, il fallait envoyer des Anglais "de souche", mais l’Angleterre étant ruinée, elle préféra abandonner l’Inde.
    La morale, très d’actualité pour nous en France est la suivante.
    - Une révolution pacifique qui fonctionne, cela n’existe pas. Gandhi a eu un rôle certes, pour former les esprits, alimenter le désir d’indépendance, mais du point de vue pratique, c’est Bose qui fit le job.
    - Rallier l’armée à la cause de la révolution est le meilleur moyen pour garantir son succès.
    Qu’on en prenne de la graine....


  • La Wehrmacht a recruté des soldats parmi plusieurs dizaines de nationalités, et pas toujours sous la contrainte...

    Voir ici : https://thegreateststorynevertold.tv

    Attention tout de même : l’Histoire est présentée sous un jour favorable au nazisme... On a pas l’habitude...

     

    • J’ai à l’époque tout téléchargé sur le site de Reynouard.
      C’est du lourd.
      Apparemment, ils proposent de les vendre sur DVD maintenant et en plus en bitcoins.
      Je les conseille à tout le monde, à ceux qui n’ont pas peur de perdre leurs croyances.


  • Je connais assez bien l’Asie (Indiens, Sri Lankais, Indonésiens, Japonais...) et je peux vous dire qu’ils ne voient pas les choses comme "nous", européens.
    Ils n’ont aucune conscience de ce qui a conduit à la 2nde guerre mondiale, et voient tout à travers le prisme de leur histoire à eux.
    On ne peut pas leur reprocher ça, mais aujourd’hui, ils vendraient père et mère pour une alliance avec l’ "axe" américano-s*******.
    Il faut essayer de les comprendre, avec leurs problématiques locales, et leur ambition naturelle de pérennité mondiale...
    On ne peut taxer un peuple asiatique de collabo dans un sens ou dans l’autre. L’Asie est bien trop grande pour analyser les détails du pouvoir occidental.

     


    • On ne peut pas leur reprocher ça, mais aujourd’hui, ils vendraient père et mère pour une alliance avec l’ "axe" américano-s*******.



      non ça c’était il y a dix ans, maintenant tout le monde ici s’est retourné vers la Chine (même le Viet nam s’y met). l’oncle Sam ne fait plus rêver personne, il a plus les moyens financiers pour contrecarrer la Chine, et surtout il a trop menti et trop "baisé" les asiatiques depuis trop longtemps (toutes les crises asiatiques des 50 dernières années ont servi à refinancer l’oncle Sam, ça ne s’oublie pas)


    • Après les guerres de l’opium.... et la Chine contrainte d’autoriser le commerce de l’opium financé par la banque HSBC... ils ne sont pas un petit peu long à la détente ?

      Un très bon pote chinois du campus à l’université me disait qu’ils mangent tout ce qui est à quatre pattes sauf les tables.. :-)
      Bon appétit !


  • Cette légion d’Hindous c’était un peu une armée Vlassov en plus petit, version sous continent . Elle a eu plus de chance que les Vlassov qui disparaîtront presque tous au Goulag .


  • 2:05 "Ici c’est mon père".

    Très féminin le padre indien... bien entendu c’est une erreur de sous titrage.


Commentaires suivants