Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Petite Histoire – La légende noire des Gaulois

Les Romains nous ont laissé, à travers les siècles, une déplorable image des Gaulois. Certes, les fouilles et les études récentes ont permis de les balayer, mais plusieurs idées reçues persistent et viennent entretenir cette légende noire. Les Gaulois auraient été des sauvages, barbares, vivant dans des huttes en bois dans la forêt, pratiquant le sacrifice humain et se montrant incapables de produire des œuvres d’arts. Dans ce nouvel épisode de La Petite Histoire, Christopher Lannes revient sur les principales idées reçues entachant la mémoire de « nos ancêtres les Gaulois ».

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Se passionner pour l’histoire avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1688945
    le 22/03/2017 par Rosseur de poulardes
    La Petite Histoire – La légende noire des Gaulois

    Bien sûr, la critique des temps anciens est toujours idéologique, orientée, donc fausse, ils font pareil avec le moyen âge, critiqué encore bien plus que la Gaule antique, et qui est même devenu une insulte du langage courant ("on n’est plus au moyen âge"). Malgré l’art magnifique, les cathédrales, la musique, l’amour courtois, les chevaliers, etc...

    Ce qui me débecte le plus, ce sont les gens du pays qui insultent leurs propres ancêtres, donc leurs propres aieux, c’est à vomir, on ne devrait jamais faire confiance à un tel traitre qui crache sur ses progéniteurs. Dans d’autres contrées, ces ingrats seraient fermement refoulés de la société, à juste titre. Un indien, un noir africain, un asiatique, un aborigène, qui cracherait sur ses ancêtres, se ferait jeter avec vigueur.

    Quant à la critique par les étrangers, c’est de la pure bêtise, car tout le monde a été barbare d’une certaine façon, à un moment donné, et de la même manière, que ce soit les prussiens, les romains, ou autres.
    Les romains, par exemple ? bah ils ont participé au massacre de Jésus, ils ont envahi l’europe et transmis une culture pas forcément positive, ils ont fait des guerres brutales, etc. De plus, les romains tiennent toute leur grandeur des grecs, qui eux-mêmes l’ont prise en bonne partie des egyptiens, alors, la fierté mal placée, on s’en tamponne le coquillard.

    Et sur l’art, je suis absolument certain que les gaulois étaient de grand artistes, vu les cathédrales et l’art magnifique qui a vu le jour ici, des siècles après. Car ce talent est issu d’un long travail et non du hasard.

     

    • #1689107
      le 23/03/2017 par Empire du Milieu
      La Petite Histoire – La légende noire des Gaulois

      @ Rosseur de poulardes



      Ce qui me débecte le plus, ce sont les gens du pays qui insultent leurs propres ancêtres....Dans d’autres contrées, ces ingrats seraient fermement refoulés de la société.



      Autrefois par tendresse, ce qui prévalait en Chine c’était le Culte des Ancêtres. Celui qui ne le respectait pas était décapité...à la scie égoïne !
      Procédé peu pondéré s’il en fut, mais qui avait l’avantage d’assurer la pérennité spirituelle, historique et dynastique de l’Empire chinois.


    • #1689228
      le 23/03/2017 par Rosseur de poulardes
      La Petite Histoire – La légende noire des Gaulois

      @ empire du milieu

      Absolument ! Je savais qu’il y avait quelque chose comme ça en Chine, mais pas précisément, merci pour ton explication.
      Je pense qu’une défense similaire des anciens devait exister aussi au Japon. Elle existe en Inde, également, sous une forme non-violente, depuis toujours, c’est pour ça qu’ils ont gardé complètement un Hindouisme vivant comme au 1er jour et que cela cimente positivement leur société et civilisation.
      Les tibétains, eux, ont aussi une vénération des anciens, à tel point qu’ils cherchent même quelles sont les réincarnations de leurs anciens grands lamas, etc.

      Bien sûr, on doit discerner et ne pas garder des comportements anciens incorrects, mais en respectant les ancêtres, on garde tout ce qui est bon et tout ce qui a créé et fortifié notre civilisation.


  • #1688964
    le 22/03/2017 par Rosseur de poulardes
    La Petite Histoire – La légende noire des Gaulois

    Bien sûr, la critique des temps anciens est toujours idéologique, orientée, donc fausse, ils font pareil avec le moyen âge, critiqué encore bien plus que la Gaule antique, et qui est même devenu une insulte du langage courant ("on n’est plus au moyen âge"). Malgré l’art magnifique, les cathédrales, la musique, l’amour courtois, les chevaliers, etc...

    Ce qui me débecte le plus, ce sont les gens du pays qui insultent leurs propres ancêtres, donc leurs propres aieux, c’est à vomir, on ne devrait jamais faire confiance à un tel traitre qui crache sur ses progéniteurs. Dans d’autres contrées, ces ingrats seraient fermement refoulés de la société, à juste titre. Un indien, un noir africain, un asiatique, un aborigène, qui cracherait sur ses ancêtres, se ferait jeter avec vigueur.

    Quant à la critique par les étrangers, c’est de la pure bêtise, car tout le monde a été barbare d’une certaine façon, à un moment donné, et de la même manière, que ce soit les prussiens, les romains, ou autres.
    Les romains, par exemple ? bah ils ont participé au massacre de Jésus, ils ont envahi l’europe et transmis une culture pas forcément positive, ils ont fait des guerres brutales, etc. De plus, les romains tiennent toute leur grandeur des grecs, qui eux-mêmes l’ont prise en bonne partie des egyptiens, alors, la fierté mal placée, on s’en tamponne le coquillard.

    Et sur l’art, je suis absolument certain que les gaulois étaient de grand artistes, vu les cathédrales et l’art magnifique qui a vu le jour ici, des siècles après. Car ce talent est issu d’un long travail et non du hasard.


  • #1688967

    Ces légendes me rappellent ce que l’on a dit de l’Algérie ou la Palestine avant leur colonisation...


  • #1688970

    Finalement, César c’était une vraie langue de pute avec toutes les conneries qu’il a balancé sur ses voisins gaulois !
    Il nous a fait du mal parce que pendant longtemps, le peu qu’on en connaissait venait de ses écrits sur ses "Guerres des Gaules".
    Heureusement que l’archéologie est venue corriger toutes ces calomnies.
    Mais méfiance quand même, les bobos ont pris le relai !

     

    • #1689196

      Caius Iulius Caesar n’était pas une langue de pute. Il ne faut constamment être réducteur et penser d’une façon aussi réductrice. Rien n’est jamais aussi simple et il faut prendre en compte tous les paramètres de la question.
      Caesar était un général mais aussi un politicien menacé de mort dans son propre pays par une majorité politicienne déjà corrompue.
      Il avait été appelé à l’aide par des peuples gaulois contre d’autres peuples gaulois et devait prouver au Sénat que sa guerre... Déjà... était juste.
      Dans ses conditions il était obligé d’édulcorer la violence et la barbarie des gaulois pour justifier son interventionlétemps d’amasser la puissance nécessaire au renversement de cette oligarchie qui rongeait Rome.
      A de nombreuses reprises d’ailleurs il salut le courage de ces " barbares ", leur coquetterie même chez les plus pauvres et s’étonne de l’étonnante vitesse avec laquelle les gaulois étaient capables de comprendre et de reproduire la machinerie de guerre romaine.
      Loin de traiter les gaulois d’animaux sans cervelle il analysait objectivement une civilisation face à la sienne.
      excuse moi mais on fait la même chose quand on concidère l’EI comme une civilisation de barbares arierés et sanguinaires. Comment ne pas le faire ?
      Il ne dit pas qu’ils sont bêtes comme leur pieds mais qu’ils ont une culture qui gagnerait à être soutenue.
      Il ne faut oublier que les français, aujourd’hui, son un peuple latin et que c’est l’ami Jules qui a fait rentrer, à son retour à Rome, des gaulois au Sénat de Rome ! Ce qui lui a valu un entretiens particulier avec les conservateurs et leurs couteaux de petites p****
      Il ne faut pas amalgamer des discours de guerre écrits dans un contexte et les ragots colportés par des occupants (francs entre-autres) et des castes soucieuses de rabaisser le peuple et éviter des veelités de révoltes.
      Il faut évidemment honorer nos ancêtres mais avec un minimum d’esprit critique, sans quoi on arrive aussi facilement à des systèmes figés qui vénèrent l’ancien par dessus tout en refusant toute évolution positive ( qu’on se comprenne je ne parle pas d’eux progrès actuel qui n’en ai pas vraiment un hein )


  • #1688974

    Excellent Christopher. Le bilan est impressionnant.
    Juste quelques précisions supplémentaires.

    Les itinéraires des déplacements des gaulois sont souvent préfixés dans les toponymes par le préfixe "gal" : Pays de Galles, Galice en Espagne, Galicie en Pologne, Pont de Galatée à Istanbul, Galatie en Asie mineure, et peut-être Galilée au proche orient.

    La ville d’Alésia a été rayée de la carte avec ses habitants (tabula rasa) après la victoire des romains. Son site exact (dérivé du toponyme falaise) serait à Chaux des Crotenay en Franche-Comté. Mais les fouilles archéologiques y sont strictement interdites.

    Les gaulois exploitaient de nombreuses mines d’or (aujourd’hui épuisées) leur art des bijoux en particulier les torques est exceptionnel notamment le Trésor de Vix à Chatillon sur Seine (Côte d’or).

    Les Romains, renseignés par les Druides, voulurent les dépasser. Ils créèrent des Thermes partout.
    Pour Aristote, les Druides étaient « les plus savants des hommes ».

     

    • #1689345

      L’étymologie de Galicie en Espagne n’a aucun rapport avec "nos ancètres les Gaulois".
      Je cite wikipedia :
      Le nom de peuple Kallaikoi serait un dérivé du terme pré-indo-européen *kalla-, sa signification, note Hector Iglesias, serait alors celle de « montagnard, habitant des hauteurs, des montagnes ». Cette étymologie semble confortée par les propres dires de Strabon (Géographie, III, 3, 2), lorsqu’il mentionne les Callaïques, qui occupent une grande partie de la région montagneuse.

      Ce qui est amusant dans cette histoire, est que les fameux celtibères se sont inventé un passé celtique en partant juste d’une erreur d’étymologie.

      Il faut être très vigilant à s’identifier à ses ancètres d’il y a 2000 ans. Les preuves de la véracité de cette filiation sont très ténues et peuvent engendrer des monstruosités. Quand c’est du folklore avec cornemuse et bignou c’est amusant, quand ce sont des délires de persécutions et d’élection divine ancestrales, ça l’est beaucoup moins.


  • #1688990

    Bon OK mais les gaulois n ’ont pas laissé quelque chose approchant du pont du Gars . . . ou peut-être me trompe-je ?

     

  • #1689023

    Les peuples gaulois étaient donc des paysans très doués visiblement vu la beauté des campagnes française, guerriers mais innovants ( char, cote de maille), soignant leur apparence, aimant le vin et traduisant un art de vivre dans l’orfèvrerie, le Beau et l’utile...Aucune ressemblance avec ce qu’on étaient les français durant des siècles donc...
    Quant aux chamailleries entre gaulois, regardez les désaccords sur le changement de nom des régions, par exemple un gardois ne se sent pas proche d’un toulousain, il a déjà du mal avec son voisin héraultais qui le prend de haut !

     

    • #1689089

      les francs et les germains ont conquis les gaulois.
      les français descendent des francs et germains.


    • #1689151

      @ Carlin



      Aucune ressemblance avec ce qu’ on étaient les français durant des siècles donc...



      1) “Ont été” :-)
      2) C’est de l’humour j’espère ?

      @Jean L



      les francs et les germains ont conquis les gaulois.



      Eh non ! C’est plutôt le contraire en fait !
      Il ne faut surtout pas croire tout ce que peut dire Attali ! (humour !)
      C’est la Gaule qui a conquis Clovis, ce roi des Francs qui faisaient des incursions plus ou moins régulières dans les profondeurs du vieil Empire Gallo-Romain ...
      Clovis voulait rétablir la puissance de cet empire et non le détruire...
      Pour y parvenir, il lui fallait gagner le cœur des Gaulois pour s’en faire accepter comme Chef !
      Il s’est ainsi converti à la religion la plus répandue en Gaule : le Christianisme.
      C’est donc la culture gauloise qui a absorbé le peuple Franc en le christianisant.
      Par contre, c’est vrai que la Loi Salique a été amenée en même temps dans les bagages des Francs ...


    • #1689178

      @ jean L

      Ce n’est pas parce que les Francs (et autres...) ont "conquis" la Gaule que la population a été "remplacée", cela n’a concerné que 10% de la population selon les historiens sérieux.


    • #1689191

      @ Jean L

      Lorsque les francs se sont installés en Gaule, ils représentaient, au plus, 15% de la population gallo-romaine. Pendant des siècles, la contrée que l’on connait sous le nom de France a continué de s’appeler la Gaule et était peuplée de descendants de gallo-romains qui obéissaient bon gré, mal gré, à une aristocratie descendante de germains nommés francs (qui n’étaient pas un peuple, mais une confédération au sein de laquelle on comptait les rhénans, les ripuaires, les chérusques, etc. souvent, d’anciens peuples qui firent partie de la confédération des gaules)

      Avant ça : les romains ont installés surtout des fonctionnaires & des légionnaires, il n’y a pas eu une migration italique immense vers la Gaule, de ce fait, la mention gallo-ROMAINE décrit plus une transition culturelle des peuples gaulois vers Rome qu’un peuplement ou un métissage.

      Et avant ça encore : les celtes, les gaulois, vinrent de l’actuelle Autriche vers "la Gaule" et n’étaient là aussi qu’une minorité par rapport aux peuples autochtones (les archéologues estiment que les migrations indo-européennes (dont celtiques) se faisaient plus par petits groupes que par grands ensembles). Ils ont dominé parce qu’ils maniaient l’acier et qu’ils avaient une organisation sociale et religieuse révolutionnaire (triade divine). Eux aussi ne représentaient probablement qu’une petite partie des peuples qu’ils soumirent par la force ou auprès desquels ils s’installèrent pacifiquement. Les seuls peuples "de France" qui sont restés purs depuis le début : ce sont les basques et les ligériens.

      Les rois francs, puis français, disaient être maître non pas du peuple des gaules, mais des peuples des gaules (francs, aquitains, bretons, etc.)

      Ce n’est qu’à la fin du moyen-âge que le domaine dominés par ces rois "Français" fut nommé "France" par les intellectuels italiens qui jugeaient qu’au sortir de cette terrible guerre civile que fut la guerre de cent ans (parce que les rois & les seigneurs anglais étaient plus français qu’anglais en réalité, n’oublions pas que la Normandie, Calais & le sud-ouest appartenaient au roi d’Angleterre à l’époque, roi qui parlait mieux le français que l’anglais) il y avait eu un sentiment national au sein des peuples unis sous la bannière du roi de France et que de ce fait : on peut estimer que l’ensemble des peuples qui vivent sous la coupe de ce roi estiment appartenir à une nation commune, celle dominée par le peuple de ce roi : la France.

      Nous ne sommes pas germains.


    • #1689486

      @ Mérovée

      À l’avènement de Clovis en 481, la Gaule était divisée en plusieurs territoires notamment royaumes :
      - le royaume des Francs saliques dont est issu Clovis - païens

      - le royaume des Wisigoths - Chrétiens ariens

      - le royaume des Burgondes - Chrétiens ariens

      - le royaume des Alamans - Chrétiens ariens

      - et une petite partie du sud-est de la France, territoire des Ostrogoths - Chrétiens ariens

      - l’Armorique - Chrétiens Nicéens i.e Chrétiens conciliaires i.e. Chrétiens catholiques

      - l’Etat Romain, vestige de la Gaule romaine province de l’Empire romain - Chrétiens nicéens

      L’épiscopat nicéen était le refuge privilégié des cadres de la civilisation romaine du Bas-Empire romain. Clovis projetais de s’appuyer sur cette subsistance de l’administration romaine lors de sa conquête de la Gaule. C’est pourquoi bien que sa sœur fut chrétienne arienne et tenta de le convertir, Clovis choisis le catholicisme afin de gagner la faveur des élites gallo-romaines et l’appuie de la puissante hiérarchie de l’Eglise catholique romaine. Convaincu par l’évêque Saint-Rémi, il épousa Clotilde princesse Burgonde, elle-même catholique, ses parents s’étant converti, nièce du Roi Burgonde Gondebaud, Chrétien arien.
      C’est que le catholicisme avait besoin d’une épée pour combattre l’arianisme qui politiquement se manifestait par un césaro-papisme. C’était une catastrophe et l’extinction assurée pour le pouvoir de l’Eglise catholique romaine qui a déclaré le Christianisme arien, héritier du Christinaisme primitif, hérétique.

      Le Christianisme arien, réfute l’égalité entre Jésus-Christ et Dieu et la consubstantialité c.à.d Que pour les Chrétiens ariens :
      - Jésus-Christ n’est pas fait de la même matière que Dieu,
      - Jésus-Christ n’est pas le fils de Dieu mais est un être crée par Dieu, non éternel, doté de pouvoir exceptionnels
      - Jésus-Christ est prophète et le Messie

      Ce courant de pensée théologique est issu du Christianisme primitif (nazaréens, ébionites,...) et correspond à ce en quoi la majorité des Chrétiens des premiers siècles croyaient avant que les élites romaines influencées par le culte de Mithra n’impose l’hypostase et l’impose avec violence à partir du Concile de Nicée en 324.

      Clovis s’est donc converti à un Christiansime, le catholicisme et non « au Christianisme », pour des raisons stratégiques et politiques en s’alliant au Catholicisme en lutte contre l’Arianisme. Rien de bien mystique dans cette affaire


    • #1689573

      @ Cloclo 1ère

      Merci pour toutes ces précisions très intéressantes, mais je ne faisais que répondre à Jean L. qui présentait la francisation de la Gaule comme une sorte de « grand remplacement » des Gaulois par des peuples germaniques .
      Les choses sont toujours beaucoup plus subtiles évidemment... la preuve !
      Quant à l’aspect mystique de la conversion de Clovis, il faudrait être bien naïf pour y croire, même s’il a cherché à réunifier politiquement l’ancien empire gallo-romain à l’aide de la religion catholique (et non par la force des armes comme on voudrait parfois nous le faire croire).
      Bien cordialement.


    • #1689667

      @ Mérovée

      Inattention vu l’heure...


    • #1689790

      @ Carlin

      On avait bien compris le message quand même, malgré l’heure tardive...
      Mais pour la deuxième question, sur les Français qui n’aimeraient pas le vin, l’Orfèvrerie, le Beau et l’Utile* ?

      *Cocteau disait que « le Beau était plus utile que l’Utile lui-même ! »


    • #1689836
      le 24/03/2017 par Fiston Lafrite
      La Petite Histoire – La légende noire des Gaulois

      "Avant ça : les romains ont installés surtout des fonctionnaires & des légionnaires, il n’y a pas eu une migration italique immense vers la Gaule, de ce fait, la mention gallo-ROMAINE décrit plus une transition culturelle des peuples gaulois vers Rome qu’un peuplement ou un métissage."

      Il faut aussi savoir que très peu de légionnaires étaient des romains "de souche". La plupart étaient recrutés parmi des peuples "barbares" notamment les Scythes, les Thraces, les Pannoniens ou divers peuples germaniques. Beaucoup de villes commençant par "alain" Alaincourt, Alainville etc... tirent leur nom d’une garnison romaine dont le membres étaient des Alains (Scythes). La légende du roi Arthur est aussi très probablement de cette origine.
      Bref, pour retracer l’ethnologie des français...


  • #1689260

    Petite vidéo qui me plait beaucoup et qui serait bien susceptible de me réconcilier avec l’histoire, à commencer par la notre, soyons chauvins.


  • #1689481

    Les gaulois j’ai une bonne image d’eux en général car c’était des spiritueux avec le Druidisme (tradition ésotérique) c’est un peu la même histoire avec l’Afrique et les indiens d’Amérique à tradition spirituelle aussi
    les vainqueurs la réécrivent l’histoire mais même si le mensonge prend l’ascenseur la vérité prend les escaliers et on finit toujours par tout savoir

     

    • #1689538

      Les druides n’ont rien à voir avec les chamans indiens. Il s’agissait d’une organisation de savants très influencés par l’hellénisme (proche des pythagoriciens dans le genre : scientifiques organisé en société plus ou moins secrète et ne partageant pas son savoir avec des profanes), tous issus de l’aristocratie, ayant fait au moins 15 ans d’études, devant se spécialiser dans un domaine scientifique propre, se regroupant une fois l’an dans la forêt sacrée des Carnutes (Chartres) pour décider de la direction à prendre pour l’ensemble de la société gauloise quitte à influencer les chefs des différentes cités.
      Les druides tenaient plus des francs-maçons que des shamans indiens, africains ou sibériens.


    • #1689891

      @ gorillaz Personne ne sait exactement ce qu’étaient les Druides ,puisqu’il n’y avait aucune transmission orale de leur philosophie et culture ,à part quelques récits d’occupants forcément biaisés .En revanche ce n’est pas l’Hellenisme qui les inspirait principalement , puisque ces peuplades Indo-Européennes venaient principalement de l’Est :actuelle Ukraine , Caucase ,Iran , Inde entre autres .La religion nommée "Celte" dérive des croyances Hindous de la vallée de l’Indus Aryenne .Les Dieux "Celtes " ont leurs origines en Inde .On peut s’en rendre compte en comparant le Dieu Cernunos et le dieu avatar de Bhrama Pashupati dieu de tous les animaux .
      La reine Boudiccea 60AD reine des Iceni celtes , porte un nom Breton : Boudi qui signifie "étre",dont la racine Budh est une partie du mot Budha (Mercure dans les Vedas )
      L’Ouest a été peuplé par les peuples du Nord et de l’Est .
      Les Gaulois étaient effectivement d’origine Germanique (Il n’y avait pas d’Allemagne alors ) car ce qu’on nomme "Germanique " est un nom commun pour tous les peuples Blancs du Nord au Sud de l’Europe qu’ils soient Alpins , Méditerranéens , Pontics ,Nordos- Atlantics ,Pontids ,Keltic-Nordids etc..Tous de la méme souche Indo Aryenne .
      Les Gaulois n’étaient pas "spiritueux" ( qui sont des alcools ) mais auraient été un peuple de grande spiritualité .C’est pas grave ,c’est amusant .
      Il n’y a aucune race pure en Europe ,les tribus Aryennes , Celtes,Latines ,Nordiques et autres se mixant au fil de leurs périgrinations , et des invasions ,il en découle tous les types physiques différents rencontrés en Europe .
      En ajoutant plus tard les invasions Huniques Asiatiques , arrivées jusqu’au centre de la France
      Je doute que l’on puisse parler de race pure dès l’aube des temps .