Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Petite Histoire – Le jour où le drapeau blanc a tué la monarchie

En 1873, toutes les planètes étaient alignées afin qu’Henri V, comte de Chambord, monte triomphalement sur le trône de France, restaurant ainsi la monarchie. L’Assemblée nationale n’avait jamais été si monarchiste, légitimistes et orléanistes s’étaient réconciliés, la République était discréditée et l’Empire à terre. Et pourtant, par un entêtement aussi incompréhensible que mystérieux, l’enfant du miracle laissera son destin lui échapper. La faute, selon lui, à un drapeau tricolore qu’il se refusera toujours à revendiquer. Ainsi Henri V fut-il l’un des principaux fondateurs de la IIIe République. Comment expliquer cette terrible obstination ? Ce grand refus qui sera le dernier clou au cercueil de la monarchie française ? Retour sur l’énigme insoluble du comte de Chambord.

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On pourrait poser la question à l’envers : pourquoi cet entêtement à conserver le drapeau tricolore ?
    Qu’est-ce qu’un roi à qui on commence par imposer une concession ? Celui ou ceux qui la lui imposent sont le vrai pouvoir.


  • Ce n’est pas très important, mais le nom de famille "de Broglie" se prononce de breuil.

     

  • #2510181

    Ce con d’Henri V aurait dû plutôt refuser la Marseillaise, chant sanguinaire, belliqueux et raciste ! Le drapeau, il aurait pu le faire changer plus tard !

     

    • Avez vous bien compris la Marseillaise ?


    • #2510236

      Refuser le pouvoir pour un drapeau cela s’appelle un prétexte, sinon la Marseillaise est sanguinaire et belliqueuse car la nouvelle république a, à ses frontières l’ensemble des monarchies prêtent à la détruire c’est mieux pour motiver la toute nouvelle conscription obligatoire (appelée chair à canon).

      Quand au racialisme (éternel argument à l’encontre de ce texte mal compris) vous devez faire allusion au sang impur qui est le sang des révolutionnaires par rapport au sang bleu des royaliste (qui lui est pur).

      Bien à vous.


    • C’est l’un des plus beaux hymnes nationaux, la Marseillaise n’est pas un chant de fiottes.
      La version de Berlioz interprétée par Roberto Alagna et la Garde républicaine est magistrale !


    • il fallait prendre le pouvoir d’abord, s’attacher l’amour du peuple, du plus grand nombre et ensuite, ensuite seulement faire les modifications qui s’imposent.
      .
      Nous en avons un EXCLLENT exemple dans la personne de Monsieur Vladimir Vladimirovich Poutine, Monsieur Donald John Trump suit le même chemin.
      .
      En France on a l’exemple opposé


  • Sauf que le drapeau bbr EST l’ennemi. C’est le symbole la République. Avoir une monarchie avec un drapeau bbr est une abomination, imagine-t-on la royauté avec un drapeau avec un baphomet ou un pentacle ? Le bbr est du même acabit, du diable.


  • Malheureusement, cet épisode de Lannes passe à côté de la plaque et paré de ses lunettes roses de bonapartiste enfonce des portes ouvertes sans jamais mettre un sujet non moins important sur la table :

     « Il faut que la France soit sauvée, que Dieu y rentre en maître pour que j’y puisse régner en Roi »

    Comte de Chambord à Albert de Mun
    20 Novembre 1878

    Ne parler que du drapeau c’est oublier les loges et leurs influences déjà incontournable.

    https://youtu.be/1Mh0rQ6IBJg

     

  • Chateaubriand dans ses Mémoires remarque avec inquiétude que les précepteurs du comte de Chambord sont tous ultra réactionnaires et ne le préparent pas à comprendre une société qui a beaucoup évolué depuis la fin de la monarchie absolue .


  • monarchiste indecrotable


  • passionnant ! et jamais entendu parler de ça.


  • Ça n’aurait rien changé ! Même restaurée, la monarchie française eut jouée un rôle de second rang, le premier étant déjà occupé par la bourgeoisie d’affaires...

     

  • La vraie histoire c est que le comte de Chambord ne voulait pas d une monarchie bourgeoise ...
    Ne pas lier cela a la monarchie afin quelle ne soit pas petite bourgeoise ;autant que ça soit une république (avec les succès que l’on connait ...)

    De plus de pas oublier que les gens qui le poussaient en avant était des notables certes conservateurs mais des petits bourgeois qui execreraient une monarchie sociale ;ils voulaient en détenir le contrôle .
    C’est un peu comme si des français pensaient que Fillon allait tout changer ....


  • Qui dira la signification du drapeau français ?
    allez :
    - la monarchie-ou la royauté encadrée par....

     

  • Ce potentiel roi a surtout subi le rejet des optimates pour son projet trop populares...
    Le drapeau est ici une vaste blague...


  • Plusieurs problèmes,en fait...Le drapeau blanc les cachant mal.

    1/ Henri V n’avait pas de dauphin...C’est donc un Orléans qui lui aurait succéder.

    2/ Il ne voulait pas être contraint à faire la guerre à l’Allemagne immédiatement.

    3/ Pour s’adapter à son siècle, il devait être d’une trempe autre que la sienne.

    4/ Et pour régner sans gouverner...Faut devenir anglais, ce que refusait lui même et son grand-père !

    5/ On peut voir le drapeau tricolore d’un œil royaliste...Le bleu du manteau de la Vierge, Le rouge de St Denis, le blanc de la monarchie...Un liseret blanc ou doré autour du drapeau signalerait que ce n’est plus le roi qui est prisonnier de Paris...Il est au centre et autour.. !!

    6/ S’il devenait un roi social, il aurait eu la banque contre lui...Et Charles X en savait quelque chose car peu de temps avant son renversement, il avait promis de s’occuper des canuts de Lyon...Et pas avec des canons comme Louis-Philippe.

     

    • " On peut voir le drapeau tricolore d’un œil royaliste...Le bleu du manteau de la Vierge, Le rouge de St Denis, le blanc de la monarchie...Un liseret blanc ou doré autour du drapeau signalerait que ce n’est plus le roi qui est prisonnier de Paris...Il est au centre et autour.. !!"

      Ou pas, le bleu est le symbole de la monarchie française depuis bien avant la Révolution. Le bleu du manteau de la Vierge, très bien, le bleu n’était pas très courant dans la Palestine de cette époque mais soit, et le rouge de St-Denis, je sais pas, donc je dirai rien.

      Le blanc est une couleur de l’église, des conservateurs mais pas de la monarchie française qui porte le bleu et le doré (souvent un fond bleu couvert de lys dorés par grappe de trois). Quand au rouge ... c’est la couleur typique des Anglais en fait (et de l’Aquitaine dont je suis un fils, mais bon, faut avouer que c’est nous qui avons donné notre couleur aux Anglais via les Plantagenêts).

      Voilà, j’aime bien les couleurs. Si d’autres aiment bien et veulent corriger, allez-y.


  • La seule légitimité qui vaille c est celle de la compétence, pas celle de l hérédité et c est pourquoi la méritocratie républicaine vaudra toujours mieux que le privilège héréditaire.

     

  • Ni marseillaise, ni bbr, ni 14 july, car la seule France est celle de 496.
    Le drapeau bbr doit être considéré comme un drapeau provisoire car il exprime la sujétion du drapeau blanc et sans fleur de lys (c’est-à-dire la France déchue de la grâce) sous le joug satanique de 1789, de la République.


  • #2510291

    A la bataille de Vouillé (507) le Christ a donné le drapeau bleu feurdelysé à Clovis par l’intermédiaire de Sainte Clothide sa femme pour qu’il puisse par ce Signe vaincre l’arianisme du roi Wisigoth et par cette victoire achever l’unité de la France

    A la prise d’Orléans (1429), Saint Michel a donné à Jeanne le drapeau blanc fleurdelisé pour qu’elle puisse par la libération de la ville faire sacrer le Dauphin à Reims .

    En ces deux circonstances, c’est le Ciel qui après avoir fondé la France au baptême de Clovis lui a donné par deux fois son drapeau, de deux couleurs différentes :

    - Bleu indigo, pour signifier que jour et nuit (bleu indigo) , la France (la fleur) reste fidèle (l’or) au Dieu Trinitaire (les trois lobes) , son Dieu, son Père et son Roi

    - Blanc (synthèse de l’Arc en Ciel, couleur de l’Alliance entre la France et Dieu) , pour signifier que Lumière et espoir du Monde (la pureté du blanc) , la France n’aura jamais d’autre Dieu Père et Roi que le Dieu trinitaire (et non les Anglais). Et le reste sans changement.

    Le Comte de Chambord :

    - aurait donc refusé tout autre drapeau qui ne fut blanc sur un semis de fleurs de lys

    - a refusé spécialement le drapeau tricolore parce qu’il est la représentation symbolique du jacobinisme républicain prenant en otage la royauté de droit divin : soit les couleurs de Paris (bleu et rouge), le jacobinisme, encadrant et prenant en otage le blanc royal, soit la monarchie de droit divin.
    C’est-à- dire le Christ (Roi de France) et son liieutenant le roi sacré à Reims vassaux au service de la FM judeo kaballiste.

    La revanche du Sanhédrin sur la Résurection

    Ce que le Comte de Chambord a résumé par la formule justement rappelée par eric plus loin

    Donc à nous maintenant, républicains de vous poser la question :

    Qui est votre Dieu, qui saluez vous ?

    - le drapeau blanc de votre Dieu et donc de vos pères ?
    - Ou le drapeau tricolore de leurs tortionnaires ?

     

    • Même si différentes légendes possibles expliquent l’apparition de fleur de lys sur les armoiries, l’origine est peut être tout simplement guerrière, la fleur de lys représentant l’extrémité d’une lance celte. Le bleu roi des armoiries des Rois de France est lui aussi probablement d’origine celte (le bleu étant la couleur de prédilection des druides et des guerriers celtes).

      Le rouge provient des étendards des légions romaines.

      L’étendard de Jeanne d’Arc n’était pas un drapeau blanc mais un étendard blanc avec la Sainte Vierge Marie accompagnée de deux anges (une autre version évoque le Christ accompagné de deux anges). La couleur blanche sera reprise plus tard par Henri II puis Louis XIII, mais n’apparaîtra jamais dans les armées royales (hormis sur les drapeaux colonels représentant une croix blanche sur fond blanc), et juste pendant quelques décennies comme étendard sur les vaisseaux de guerre à la fin du 18ème siècle.

      Le drapeau tricolore est le drapeau de l’Empire et de la République, la croix de Saint Michel (croix blanche sur fond bleu) est un étandard celte (la croix, la fleur de lys et le bleu indigo sont celtes) puis celui de la France (depuis la bannière de France de Charles VII).


  • Bof, il aurait pu mettre le Sacré Cœur et un Lys dans le blanc. J’ai souvent pensé que bientôt on aurait un croissant et une étoile rouges à l’Algérienne dans le blanc (partagé de vert pour faire aussi écolo). Puis je me suis dit que non, l’avenir serait avec un croissant et une étoile rouges à la Turc... Je me suis trompé sur tous les plans. Le blanc du drapeau sera finalement « arc-en-ciel » à plusieurs titres. Par la suite il sera peut-être seulement bleu et blanc, étoilé.
    Il l’est déjà ? Ah, bon.


  • La question du refus du drapeau est secondaire tant que le sacre à Reims est remis en question, ce qui était le cas : une royauté hors sol ne saurait intéresser un prétendant légitime au trône.


  • #2510402

    Moi je suis pour la restauration rapide !


  • Eh bien je ne suis pas d’accord : vous semblez ne pas savoir que les deux prétendants à la Couronne s’étaient bel et bien entendus sur la question du drapeau et que le duc d’Orléans serait libre de revenir au tricolore à la disparition du comte de Chambord. Ce sont les faux royalistes qui ne le voulurent pas, tel Mac Mahon qui ne reçut même pas Henri d’Artois en bon président républicain, jusqu’à discréditer complètement la cause monarchiste.
    Un petit détail la question du drapeau ? "les couleurs de la France" qui ont ensanglanté l’Europe jusqu’à Moscou et amené de fil en aiguille entre mille autres désastres la catastrophe de 1870 ?
    C’est scandaleux.

     

    • Le bleu et le rouge, couleurs de Paris sont les couleurs des Capétiens, le rouge rappelant le martyre de Saint Denis. Quand, fin XIX ème, on retint le 14 juillet comme fête nationale, il s’agissait de l’anniversaire de la fête de la Fédération (14 juillet 1790). Louis XVI et Marie Antoinette y étaient présents ( la République n’arrive qu’en 92. ) On peut donc célébrer le 14 juillet sans devoir pour autant s’estimer républicains, c’est ainsi !
      Le tradiland franco-hexagonal, lefevriste et pétainiste fantasme une France chrétienne à la comtesse de Ségur.. Les vrais martyrs de la chrétienté sont ailleurs actuellement, quant aux milieux légitimistes conservés dans la naphtaline, quel spectacle pitoyable , enfin le vintage est tendance...


    • Faut dire aussi et surtout que MacMahon était con comme un balai.


    • @paul82
      Ce n’est pas lui qui devant un mémorial de la s..h aurait dit "que d’os, que d’os" ?


  • Je suis horriblement déçu par cette video de C Lannes, que pourtant j’aime bien. Mais là non ! Je recommande chaudement la biographie de Daniel de Montplaisir. La question dite du drapeau blanc est bien mieux expliquée. C’est même complètement secondaire, tertiaire même.


  • Le drapeau tricolore est le drapeau de la république. Henri V était monarchiste. Il souhaitait régné suivant les principes catholiques de l’ancien régime. Le drapeau républicain aurait signifié une monarchie constitutionnel et donc le libéralisme.

    Christopher Lannes est vraiment trop napoléonien c’est-à-dire révolutionnaire, c’est-à-dire libéral.
    En fait, en imposant le drapeau républicain, les révolutionnaire voulait rendre la monarchie impossible.
    Osez dire que Louis XVIII était arrivé dans les fourgons de l’étranger alors que Napoléon était un agent anglais qui a détruit la France et véhiculé les idées des Lumières et le libéralisme partout en Europe. En plus, qui nous a fait perdre la Belgique, avec ses cents jours, que Louis XVIII avait réussi à conserver.

    Lire Jacques Bainville et son Histoire de France à ce sujet.

     

    • "que Louis XVIII avait réussi à conserver."

      euh disons que tout le monde en 1814 était pressé d’en finir avec les guerres révolutionnaires. Louis XVIII n’y est pour rien, ou alors de façon symbolique : mieux vaut un roi occupé à reconstruire la France qu’un empereur prêt à une nouvelle guerre.


  • La France, lentement effacée de l’Histoire.

    Après on a :
    - la saignée de la 1ère Guerre Mondiale ;
    - la défaite humiliante de 1940 ;
    - la "libération" tout aussi humiliante par les USA, qui s’est prolongée en soumission culturelle à ces USA..

    - Et depuis une bonne cinquantaine d’années, la soumission à la communauté de lumière et à Israël.

    Un signe qui ne trompe pas : aujourd’hui c’est notre langue même qui est attaquée et vaincue : anglais partout, écriture inclusive, ... or une langue c’est le cœur d’une culture.

    La France qui glisse vers le néant.

    Bientôt il ne restera plus rien.

     

Commentaires suivants