Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Guerre de l’information : Twitter supprime des milliers de comptes liés au mouvement QAnon

Le réseau social va mettre en place une série de mesures visant à empêcher la diffusion de tout « contenu lié à QAnon », le mouvement dont les partisans estiment que Donald Trump défend les États-Unis contre un vaste complot criminel.

 

À quelques mois de l’élection présidentielle américaine, Twitter a-t-il franchi un nouveau cap dans la guerre désormais ouverte qu’il mène à Donald Trump ? Le réseau social a annoncé avoir pris des mesures drastiques afin de limiter au maximum l’influence sur la plateforme de la mouvance QAnon, dont les partisans sont de fervents supporters du président américain.

« Cette semaine nous prenons davantage de mesures contre l’activité dite "QAnon" », explique ainsi le réseau social dans un message, affirmant vouloir de cette manière lutter contre « les comportements ayant le potentiel de causer des torts dans la vie réelle ».

Concrètement, 7 000 comptes liés à QAnon ont d’ores et déjà été supprimés et, au total, ce sont 150 000 comptes qui devraient être affectés, selon un porte-parole de Twitter. « Nous suspendrons définitivement les comptes diffusant des tweets sur ces sujets », poursuit Twitter, notant que les comptes concernés s’étaient « livrés à des violations de [la] politique multicompte », s’étaient rendus coupables de « harcèlement coordonné et ciblé », ou avaient tenté « d’échapper à une suspension précédente ».

Surtout, l’entreprise de la Silicon Valley explique qu’elle ne permettra plus « aux contenus liés à QAnon » d’être en tendance sur le site et censurera « le partage des URL associées à QAnon ».

 

QAnon, la cyber-armée de Donald Trump

Mais alors, que sont les « contenus liés à QAnon » dont Twitter cherche à limiter la propagation ? Difficile à dire tant les problématiques abordées par le mouvement sont variées. Selon la théorie de ses partisans, « Q » serait un haut responsable gouvernemental, proche de l’équipe de Donald Trump, qui communiquerait anonymement avec le public afin de partager des informations sensibles. Leur thèse principale se résume au combat que mènerait Donald Trump contre une vaste et secrète organisation criminelle, qui disposerait de plusieurs entités travaillant ensemble pour asseoir sa domination.

Dans ces entités, selon la théorie du mouvement QAnon, les Rothschild ou encore le milliardaire George Soros, via ses fondations, joueraient un rôle clé. Les Clinton, les Obama et la vieille garde du camp républicain seraient quant à eux le visage politique de l’organisation aux États-Unis, qui disposerait d’importants relais au sein des agences de renseignement, mais aussi dans les médias mainstream, croient les partisans de « Q ». Pour s’assurer de l’obéissance des acteurs de ce réseau, ses têtes pensantes n’hésiteraient pas, entre autres, à les faire chanter. Ce dont témoignerait, selon les membres du mouvement QAnon, l’affaire Jeffrey Epstein : le financier aurait eu dans cette optique pour tâche principale de récolter des dossiers compromettants sur des personnalités publiques.

C’est à travers ce prisme que les partisans de « Q » lisent les combats politiques et médiatiques concrets de Donald Trump. Considérant être dans une « guerre de l’information », ils mènent sans relâche la contre-offensive sur les réseaux sociaux. L’exemple le plus frappant étant probablement l’activisme du mouvement au plus fort de la soi-disant « collusion russe », cette affaire martelée des mois durant par le camp démocrate autant que par l’immense majorité des médias américains, qui s’est conclue par la publication d’un rapport – le fameux rapport du procureur spécial Robert Mueller – concluant à l’absence d’éléments prouvant cette thèse. Y voyant une tentative de l’« État profond » de nuire à Donald Trump, les partisans de « Q » n’ont eu de cesse de déconstruire la version présentée par les médias, partageant avec une efficacité redoutable les éléments attestant, selon eux, d’un coup monté.

Une narrative bien différente s’est alors dessinée, à laquelle répondait en écho Donald Trump lui-même. Le terme « Obamagate » par exemple, utilisé par le président américain en mai dernier pour suggérer l’implication de Barack Obama dans la création de la thèse de la collusion russe, avait été discuté par les partisans de « Q » avant que le chef de l’État ne l’emploie.

En cherchant à censurer les « contenus liés à QAnon », Twitter s’attaque donc de fait à une puissante arme médiatique dont disposait le locataire de la Maison-Blanche.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quiconque nourrit un homme est son maître (Jack London). Les "réseaux" qui n’ont de sociaux que l’intitulé ne cachent désormais plus leurs obédiences.. Pourtant, loin est ce jour béni où les gens qui s’intéressent à leur destin feront tomber ces colosses aux pieds d’argile.. Boycott !!

     

    • Vous rêvez ! Les gens sont dépendants des RS à un niveau insoupçonné ! Quel jeune n’est pas affidé à Instagram, Tik Tok, Twitter ou Facebook ?


    • #2510293

      Le boycottage c’est encore du marxisme : si on boycotte (et moi j’y suis pas par exemple) ça veut dire qu’on la ferme, qu’on ne répond plus.

      Donc ce que vous proposez c’est l’auto-censure ? Intéressant !

      Moi je pense qu’il faut leur rentrer dedans mais dans le réel, affirmer notre désaccord dans la réalité lors des réunions de l’ennemi, faire de l’infiltration, du sabotage, SORTIR DES RÉSEAUX que vous honnissez comme moi !


    • Et ça va changer quoi fondamentalement étant donné qu’ils ont l’avantage d’avoir les RS dans leur camp, les politiques, les financiers, les philanthropes, etc...
      En dehors de satisfaire votre égo en voulant les acculer devant leurs propres incohérences, ça va changer concrètement quoi ?



  • « les comportements ayant le potentiel de causer des torts dans la vie réelle ».



    Comprendre : les comportements ayant le potentiel de causer des torts à l’oligarchie dans la vie réelle.

    La chienlit mondialiste mise au pied du mur et contrainte de pratiquer la censure la plus bête.

     

    • En effet dans



      « Cette semaine nous prenons davantage de mesures contre l’activité dite "QAnon" », explique ainsi le réseau social dans un message, affirmant vouloir de cette manière lutter contre « les comportements ayant le potentiel de causer des torts dans la vie réelle »"




      le mot fondamental est "potentiel".

      Pour un juriste, comme pour tout un chacun, le mot "potentiel" est une abomination.

      En effet on ne peux jamais condamner personne simplement parce qu’elle a eu le potentiel de commettre un délit, ni même la pensée ou pire encore la volonté de commettre un délit, puisque ce délit n’a pas été commis.

      On a hélas souvent vu des personnes condamnées pour leur religion ou leurs idées politiques, mais -à ma connaissance- jamais pour un potentiel.

      L’oppression tyrannico-dictatoriale se renforce chaque jour sur nos têtes.


    • Bienvenue dans Minority Report


    • @Thémistoclès
      Votre analyse juridique peut s’appliquer aussi pour les interdictions administratives de manifestations pour « risque de trouble à l’ordre public », surtout que l’évaluation de ce prétendu « risque » est à géométrie variable, selon les organisateurs des manifestations. Mais heureusement nous sommes dans un pays libre, une démocratie qui prétend être un exemple pour le monde, et pas en Corée du Nord, quelle chance !


  • L’Etat profond se démasque chaque jour un peu plus,çà doit être le début de la fin.
    Et on voit que c’est "quand la bête est blessée,qu’elle est la plus dangereuse"


  • Pour ceux qui avaient des doutes quant aux vérités énoncées par QAnon
    ...
    ...
    ...
    nous voilà fixés, c’est de la "fake news" en Français : la vérité

     

  • Je crois que la solution pour préserver la liberté d’expression et donc d’influence dans la démocratie prétendument si importante selon l’occident, serait de nationaliser à 50 % les grands réseaux sociaux et chaines d’informations dans tous les pays, car on le voit, la dictature du privé est désormais possible.
    Il s’agirait d’avoir un double accord pour valider certaines censures, voire un triple avec un référendum quand cela concerne des décisions importantes comme concernant la notion large de lutte contre la haine.
    Ce qui est paradoxal, d’autant plus car concernant le jugement d’idées et pas d’attaques directes sur des personnes ou des communautés, c’est que sans forcément dire de mots, cette censure de Qanon par Twiter est clairement de la HAINE !


  • Twitter réseau social ?
    Non, « simple » réseau partisan qui censure au prétendu pays de la liberté d’expression et qui, à défaut de rester neutre, se veut démocrate. Un sketch...
    Rien que pour cela je leur souhaite que le blondin se fasse quatre ans de mieux.


  • il faudrait citer les noms des propriétaires de twitter

     

  • La puissante arme médiatique dont dispose les mondialistes est la télévision.


  • Bon, ben c’est bien. Je vois que Trump a vraiment effrayé toute la basse-cour avec l’arrestation de la Ghislaine.


  • Une censure de cette ampleur ampleur revient à légitimer l’existence de Q et des Anons. Qui il y a peu passaient quand ils existaient pour de joyeux conspirationnistes d’extrême droite....(Wikipedia)
    Beaucoup ont migré vers Parler tandis Trump reste encore sur Tweeter.
    Trust the Plan.


  • Merci beaucoup E&R d’avoir relayé cette information importante. La guerre est totale maintenant.


  • L’état profond en putréfaction sous la lumière de la clairvoyance, cette censure est le baromètre de la tempête qui se lève !

    Les masques tombent, la colère en France et à travers le monde est grandissante, l’heure de la révolte à sonner, inversons la pyramide pour détruire leurs tyrannies.

    C’est la lutte finale entre le Bien et le Mal, Dieu contre Satan, Stop Covid-Cabalistique et l’humanité sera enfin libre.

    Puisque l’union fait la force, continuons le combat jusqu’à la délivrance !

    Amen.


  • Il est urgent que Trump liquide F ass book, touiteur, gogol, etc... s’ils ne respectent pas la pluralité, en éliminant, sous de falacieux prétextes, ceux qui n’ont pas leurs idées de mondialisme, de Kabbale.


  • Etoile de David (mais venant de l’inde ancienne comme la croix gammée, le Swastika) symbole de haine ?

    Après que la Campagne contre l’antisémitisme (CAA) ait signalé que Twitter bloquait les comptes mettant en vedette des étoiles de David dans leurs photos de profil, Twitter est en train de revoir sa politique, qui, selon elle, visait spécifiquement les « étoiles jaunes », qu’elle a classées comme « images haineuses »

    Plusieurs utilisateurs de Twitter ont récemment contacté Campaign Against Antisemitism rapportant que leurs comptes avaient été verrouillés, et Twitter a fourni la justification suivante : « Que s’est-il passé ? Nous avons déterminé que ce compte enfreignait les règles de Twitter. Spécifiquement pour : enfreindre nos règles contre la publication d’images haineuses. Vous ne pouvez pas utiliser d’images ou de symboles haineux dans votre image de profil ou votre en-tête de profil. En conséquence, nous avons verrouillé votre compte. "


  • Toute la sphère populaire migre vers « gap »


  • Sans être excessivement pessimiste, du moins en ce qui concerne ici à priori les opposants a " l’Oligarchie financière et mondialiste ", je doute que Trump, qui a fort à faire, parvienne malheureusement à effondrer l"Etat profond" américain étant donné la dominance ou domination exercée par ladite Oligarchie qui a au fil des siècles a pris une ampleur et une puissance incommensurable qui est en fait la force du Mal, il suffit de considérer les enjeux, financiers, personnels, politiques et philosophiques américains et mondiaux, et les conséquences qu’auraient une nouvelle victoire de Trump, d’où les attaques innombrables, les Covid, les BLM, etc...et tout ce que nous n’avons pas encore vu et entendu ! Il faudra beaucoup de foi, et espérer en un miracle je crois !

     

    • Il ne faut jamais placer tous ses espoirs dans un homme.

      Même si Trump a le courage et l’endurance d’un grand homme historique, il ne fait pas de doute qu’il n’est "que" le porte-drapeau d’un mouvement patriote au niveau de l’intelligence militaire.

      En ce sens, si Trump disparaît, s’il perd les élections, s’il a un accident quelconque, les Forces lancées contre l’Empire ne s’arrêteront pas.

      Tout le monde, y compris les ennemis de Trump en viennent à oublier ce qui a permis l’ascension de Trump.

      C’est tout l’intérêt d’avoir sélectionné un personnage aussi étonnant que Trump : faire diversion.

      Si les D gagnent les élections, avec Michelle Obama par exemple, il ne fait aucun doute que la résistance perdurera.

      Après tout, les D ont un énorme pouvoir alors que Trump est Républicain...

      J’imagine pour ma part assez bien Trump en général dissident, élu ou non.

      Force et honneur.


  • Pourquoi Trump interdit Tiktok mais pas twitter ?

     

    • C’est en cours, regardez le dernier live de Mohamed Diallo sur le "Blackout". Selon Q un Blackout sur internet sera nécessaire pour reprendre le contrôle des réseaux sociaux. Il ne s’agit pas de bannir mais d’arrêter les dirigeants des GAFAM pour les remplacer par d’autres contrôlés par les réseaux Trump et QAnon, cad l’intelligence militaire et la NSA qui sont de notre côté maintenant.


  • Merci Twitter. Je ne savais pas trop quoi penser de QAnon. Maintenant je sais deux choses : QAnon existe, et il est du Bon côté.


  • QAnon est un mouvement pro Donald Trump, né à l’automne 2017 d’un anonyme qui s’est signé sur Internet sous le pseudonyme Q, qui affirmait que le monde et les États-Unis étaient gouvernés par des clans de satanistes pédophiles.
    Parmi les représentants de ces clans se trouvent des opposants déclarés à Trump - à la fois les dirigeants du Parti démocrate américain (à commencer par l’ignoble Hillary Clinton) et des personnalités telles que l’horrible George Soros. L’idée principale de QAnon est probablement que Trump lui-même combat activement ces clans et les vaincra tôt ou tard.


  • Trump le milliardaire devrait commencer par libérer internet avec ses milliards
    Comme on peut le constater il n’y a plus aucune loi concrète qui s’applique aux grandes plateformes, autant en terme de concurrence qu’en terme fiscal ou de liberté d’expression , c’est uniquement leurs lois a elles qui règnent.

    Elles censurent absolument tout ce qui va contre les intérêts mondialistes.
    et font la propagande a tout va de tout ce qui peut nuire aux valeurs morales des sociétés.
    Elle a bon dos" la haine " et la désinformation des autres, pour protéger sa propre haine, et sa propre désinformation .


Commentaires suivants