Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Turquie suspend son accord migratoire avec l’UE

Le ton monte entre la Turquie et ses partenaires de l’OTAN.

 

La Turquie a acheté des S-400 anti-aériens à la Russie et envisage de lui acheter des aéronefs. Ce marché ne viole pas les engagements de la Turquie, mais la fonctionnalité implicite de l’Alliance contre la Russie. Les États-Unis ont plusieurs fois mis en garde Ankara contre cette acquisition. Cependant la livraison des S-400 vient d’avoir lieu.

Simultanément, la Turquie a commencé l’exploration pétrolière de la zone maritime exclusive chypriote. La République de Chypre a dénoncé cette intrusion et a obtenu l’appui politique de l’Union européenne dont elle fait partie.

Cependant, la Turquie ne reconnaît plus la République de Chypre depuis qu’elle envisageait de poursuivre son indépendance (1960) en se rattachant à la Grèce (1963) ce que refusait sa minorité turcophone. En 1974, la Turquie envahit le nord-est de l’île (opération Attila) où elle proclame un « État fédéré turc de Chypre » qui deviendra la « République turque de Chypre du nord » ; entité non reconnue par la communauté internationale.

Dans cette situation, la Turquie prétend défendre les droits des Turcs chypriotes, propriétaires à égalité avec leur compatriotes grecs chypriotes du pétrole de leur zone maritime exclusive. Au contraire, la République de Chypre dénonce l’occupation militaire du nord-est de l’île et l’immixtion turque dans sa zone maritime exclusive.

L’Union européenne soutient la République de Chypre depuis son adhésion (2004), mais n’a jamais levé le petit doigt pour la défendre.

Le 22 juillet 2019, le ministre des Affaires étrangères turc, Mevlüt Çavuşoğlu, annonçait sur les ondes de TGRT qu’il suspendait l’accord avec l’Union européenne relatif aux migrations (information non relayée dans l’Union). Suite aux réactions négatives des populations européennes face à la grande vague migratoire organisée depuis la Turquie vers l’Allemagne en 2015, la Turquie s’était engagée à contrôler sa frontière avec l’Union moyennant l’exemption de visas pour ses ressortissants se rendant dans l’Union et une subvention annuelle de 3 milliards d’euros pour poursuivre la guerre contre la Syrie. Cet accord a été acté lors d’un Conseil des chefs d’État et de gouvernement européens auquel participait le secrétaire général de l’OTAN, le 28 juin 2016. Cette somme a effectivement été régulièrement versée sans que l’on sache d’où provient cet argent qui ne figure pas dans le budget de l’Union.

Le 24 juillet, la Turquie a brusquement annoncé avoir arrêté plus de 6 000 migrants, dont quelques Syriens. La presse de l’Union a interprété cette nouvelle en fonction des élections à la mairie d’Istanbul et sans faire le lien avec la suspension de l’accord migratoire avec l’Union.

La tentative d’assassinat du président Recep Tayyip Erdoğan le 15 juillet 2016, dont les auteurs improvisèrent un coup d’État, a plongé la Turquie dans un processus d’épuration qui a fait traîner le dossier européen. Le moment de la clarification est peut-être venu.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2252300

    "Cette somme a effectivement été régulièrement versée sans que l’on sache d’où provient cet argent qui ne figure pas dans le budget de l’Union"

    Mais si on le sait ! L’argent qui finance les guerres illégales, le terrorisme, les attentats, la corruption des politiques, les "révolutions oranges et autres printemps" émane de la CIA qui est le plus grand dealer de drogue du monde. Et ne parlons même pas ici des autres trafics comme celui des organes humains, les enfants (réseaux pédophiles), les femmes (prostitution), les esclaves en tout genre, les armes, l’or, etc...

    Rappel : l’OSS a été créé en même temps que la FeD en 1913 et donc au service de la ploutocratie mondialisée.


  • #2252364

    Ah bon ?! On aura moins de turcs ?


  • #2252725
    le 05/08/2019 par Quatre-vingt treize
    La Turquie suspend son accord migratoire avec l’UE

    Je ne suis pas un spécialiste du sujet,
    je peux dire que nous constatons des élites européennes ayant un mépris violent depuis des années envers la politique de la Turquie.
    Un pays qui avait (a) des conflits internes et en plus d’avoir des pays en guerres autour.

    Toute révolte contre la Turquie et son gouvernement est inconditionnellement soutenu par l’extérieur.
    Nous l’observons à travers les médias européens avec la diabolisation de l’État Turcs et ses dirigeants.

    La vraie question serait l’accroissement de la Turquie à l’avenir serait-elle un digue pour le nouvel ordre mondial ? Je pense avoir la réponse.