Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La banque JPMorgan financera le projet de Superligue européenne de football

La banque américaine JPMorgan a annoncé lundi qu’elle allait financer le projet de Superligue européenne de football, porté par une poignée de clubs parmi les plus riches et qui secoue le monde de football. Douze grands clubs anglais, espagnols et italiens ont en effet annoncé la création d’une Superligue privée et quasiment fermée, concurrente de la Ligue des champions. « Je peux confirmer que nous finançons l’opération », a indiqué à l’AFP un porte-parole à Londres de la banque, ajoutant n’avoir pas d’autre commentaire à ce stade.

 

Cette nouvelle compétition privée est lancée par douze grands clubs, dont six sont issus de la Premier League, le championnat le plus suivi en Europe. Le but est de supplanter la prestigieuse Ligue des champions et constitue une déclaration de guerre à laquelle l’UEFA a promis de répliquer en excluant les équipes dissidentes et leurs joueurs.

Ébranlé par la pandémie de Covid-19, le sport roi en Europe voit en effet son avenir s’inscrire en pointillé avec une remise en cause de l’actuel système pyramidal de redistribution des ressources télévisuelles entre la Ligue des champions, compétition phare, et les championnats nationaux.

[…]

Les clubs rebelles (AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea, FC Barcelone, Inter Milan, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid et Tottenham) prétendent instaurer un système de ligue quasi fermée comparable aux championnats nord-américains de basket (NBA) ou de football américain (NFL).

« En contrepartie de leur engagement, les clubs fondateurs recevront un versement en une fois de l’ordre de 3,5 milliards d’euros destinés uniquement à des investissements en infrastructures et compenser l’impact de la crise du Covid-19 », expliquent les organisateurs, qui promettent aussi une Superligue féminine.

Si ces revenus mirifiques sont confirmés, ils supposent des recettes bien supérieures à celles obtenues par l’UEFA pour l’ensemble de ses compétitions de clubs (Ligue des champions, Ligue Europa et Supercoupe d’Europe), qui avaient généré 3,2 milliards d’euros de droits TV en 2018-2019, avant une pandémie qui a fortement plombé le marché européen des droits sportifs.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

 

L’analyse de Romain Molina :

 

Un résumé critique en vidéo de la privatisation de la compétition européenne dans le football :

 

Le fonctionnement de l’UEFA (Union des associations européennes de football) est à l’origine de ce qu’il se passe actuellement, et sa réponse désastreuse :

 

 

Le football, entre argent et politique, sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Un puit d’eau, dans les pays du Tiers-Monde 5000e.donc au lieu de stabiliser le monde,ils continuent de le tuer. Et de privilégier les mêmes, mais sa. Personne ne le voit.et franchement ils pourraient faire bien plus,de manière à se qu’on retrouve une sérénité mondiale. Comme quoi l’argent, sert juste au paraître et assouvir sont voisin.rien d’autres.

     

    Répondre à ce message

  • #2709990

    Quand les requins s’attaquent entre eux.
    Je suis étonné des réactions du microcosme du football ( anciens joueurs , dirigeants , journalistes , chroniqueurs )..A les entendre , on dirait qu’il y a un argent plus sale que les autres.Ils commencent à mordre quand on s’approche de leur gamelle.
    Quand la tête sera passée , tout le reste suivra .
    Ou il y a du fric à prendre , il n’y a ni honneur ni déontologie.
    .

     

    Répondre à ce message

  • C’est le grand reset du football. Alain Soral avait à une époque fait le parallèle avec le Tour de France où les coureurs ne représentent plus des nations, mais des marques. On y vient. Et ça remet en perspective la liquidation de Platini, pourtant promis à la présidence de la FIFA, mais hostile à tout ce bordel.

     

    Répondre à ce message

  • #2710027

    Cette décision ne fait qu’entériner ce qu’on savait déjà depuis des années, les championnats nationaux ne servent plus à rien.

    Dix ans que le Bayern est champion en Allemagne, pareil en Italie, en France n’en parlons pas....

    Les championnats nationaux étaient intéressants avant l’arrêt Bosman quand il opposait encore des joueurs du cru.
    Depuis, franchement c’est une mascarade.

    Le foot s’est vendu au fric en trois temps :

    Bosman 1993
    Rachat de Chelsea en 2003
    Rachat du PSG en 2011

    Là, on entre dans un système de Ligue fermée à l’américaine, ce sera pas pire que ce système bâtard dans lequel était le foot ’’ Européen ’’depuis une dizaine d’années.

     

    Répondre à ce message

    • Tu oublies le rachat de Manchester city avant celui du PSG...

       
    • #2710286

      @UEFALona

      Je les oublie pas non.

      C’est juste que je trouve que c’est un marqueur plus fort. Le PSG c’est sans commune mesure, ils ont totalement dérégulé le marché.

      City a beau avoir investi beaucoup d’argent, les plus gros transferts sont réalisés par les gros clubs ( transfert de Ronaldo, Bale au Real, pour 95 et 100 millions d’Euros).
      Ça reste comparable à ce que dépensait Abramovitch avec Chelsea.

      C’est le PSG qui a ouvert le boîte de pandore en faisant signer un type comme Mbappe de 18 ans pour 180 millions d’Euros.

      D’ailleurs cette saison là ils signent aussi Neymar pour 220 millions.

      City s’est jamais permis de claquer 400 millions en un seul été.

       
  • #2710064

    C’est pas demain qu’on risque de voir une finale Bastia-AZ67 !!!

     

    Répondre à ce message

  • Le foot ca pue le fric et la vulgarité , comme tout ce qui est destiné à l’appauvrissement culturel et intellectuel des masses vautrées dans l’ignorance et le consumérisme , comme le cinéma , le show business , la mode , la TV réalité , etc .

     

    Répondre à ce message

  • On le sentait arrivé...

    Emmanuel Petit a bien synthétisé,
    Une fois que ça sera bien pourri, on repartira sur des bases saines.

    Le football professionel sans spectateur n a déjà aucun sens(le 12 eme homme).
    La Var déshumanise dans le même sens ce si beau sport.

    On dit parfois qu’une image vaut milles mots,
    Il n’y a qu’a voir le dernier maillot du Psg pour comprendre(violet caca de provence bleu synthétique façon galactique)

    Prenons le bon côté, on jouera plus, on regardera moins.

     

    Répondre à ce message

  • Quand on est dans la logique mondialiste c’est juste la normalité cette superleague. C’est la marche irrémédiable vers le globalisme achevé. J’adore tous ces cris d’orfraie alors que ces mêmes gens ont mangés de l’arrêt Bosman à s’en faire péter le bide. En vérité Ils ne sont pas contre cette superleague parce qu’ils voudraient défendre un idéal national voire culturel, mais juste parce qu’ils n’ont pas été invités, où qu’ils ne sont pas sûr de toucher leur petit billet au passage. Quelle bande d’hypocrites !

     

    Répondre à ce message

  • Rien de tel, quand même, pour piquer les gens.

    Même un type comme Zidane, à son niveau, n’a pas son mot à dire.

    Ca agace du bas supporter à un type de ce niveau et même encore plus haut.

    Une OPA sur l’opium du peuple en somme.

     

    Répondre à ce message

  • La finance qui kidnappe le sport des prolos.
    Le foot ils s’en tapent, si on peut se faire de l’oseille sur le dos des pauvres, ça financera les haras pour faire un petit polo, ainsi que les navires qui servent à leurs régates...

    J’ai l’impression que les prolos sont + réactifs quand la finance s’attaque au foot qu’à la démocratie, les allez-retours commission EU <-> Goldman Sachs, ça leurs en touche une sans faire bouger l’autre...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents