Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La discrimination des femmes au travail, un mythe ?

Entretien avec Cyrille Godonou, statisticien

Voir aussi, sur E&R :

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

65 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il faudrait commencer à veiller à la qualité SONORE des enregistrements. Ce n’est peut-être même pas une question de matériel mais simplement d’utilisation du matériel. Il y a toujours ce phénomène de retour d’écho qui rend semi-inaudibles certains passages ou en tout cas pénible l’audition de la totalité du clip.

     

    • #876877

      Même si c’est plus agréable et plus polissé au final, la qualité technique et/ou l’orthographe dans des messages sont totalement secondaires, alors arrêtez de vous plaindre pour rien, car seul compte le message.


    • Je suis d’accord.

      Ne serais ce qu’une balance, et un réglage de gain, la base quoi.


    • RKrishna : "car seul compte le message"... Bien sûr que non ! L’orthographe est un devoir (pour celui qui écrit) et plus encore un droit (pour celui qui lit). C’est valable pour toutes les formes d’expression. C’est comme si un prof de musique disait à ses élèves : prenez votre guitare et grattez-la, pas la peine d’accorder votre instrument, on s’en fout, grattez, exprimez-vous, faites du bruit, seul compte le "message" sonore que vous enverrez ! Aïeaïeaïe...

       

      • #878066

        Cher Bombyl,
        Je ne crois être obligé de vous expliquer en quoi votre analogie avec la partition est erronée.
        Je le réaffirme : seul le message compte. J’ai récemment télécharger sur Google Livres des anciens traités de physique du 17è siècle ; l’orthographe est grandement différente mais à qui vais-je me plaindre ? Je me tais, je me concentre, je fais moi-même les conversions et j’essaie de saisir le message (point, barre !).
        J’en ai assez des personnes qui comprennent pertinemment ce qui est dit et qui reprennent inutilement les gens sur leur orthographe ou sur la qualité technique. C’est juste hors sujet !


    • #877275

      Je ne comprends ce genre de messages peu nombreux mais récurrents se plaignant de la qualité sonore des vidéos ! En effet je n’ai jamais de problèmes de son important au point de rendre la compréhension des propos tenus inaudibles, les vidéos dénoncées comme atroces par certains me sont en général parfaitement compréhensibles ! Alors soit j’ai des capacités auditives hors normes, soit les mecs vous avez des hauts-parleurs, écouteurs...de merde...peut être aussi est-ce un problème de concentration des jeunes générations ou d’audition pour nos camarades du troisième âge... ?


    • enfin ce sujet bien traité, qui est tellement rabâché par les c.n.ss.s féministes comme porte drapeau

      quid de la durée de vie le femmes qui vivent plus longtemps, et profitent de leur retraite plus longtemps.

      il faudrait absolument les faire travailler plus longtemps que les hommes pour compenser celà.


  • #876671

    C’est à se demander si les gens regardent les vidéos avant de les noter.

    Cet entretien est extrêmement intéressant et intuitif pour ceux qui ne comprennent pas les statistiques pures.

    Totalement factuel, si vous trouvez ça subjectif c’est que vous avez un problème idéologique.


  • #876885

    Tous ces paramètres et ces variables m’embrouillent, et c’est ennuyeux !
    Ramenez-moi simplement les fiches de paye d’un cassier et d’une cassière tous deux embauchés avec un BTS vente et effectuant les mêmes heures (point, barre).

     

    • Et ayant été embauché en même temps avec le même statut : intérim/CDD ou CDI.


    • Je serais étonné qu’un caissier touche plus qu’une caissière, il n’y a qu’a voir les annonces en la matière qui n’indiquent bien qu’un seul salaire alors que la proposition d’emploi est mixte ! Je vais postuler pour un poste de ce genre, j’essaierais de me renseigner à titre perso et donnerais l’info ici.

      Mais il n’y a pas besoin d’être dupe sur ce sujet, les salaires sont volontairement bas pour tout le monde, quel intérêt aurait un patron de payer une personne plus qu’une autre pour les métiers de service et en bas de l’échelle ? Les vraies différence se trouvent à des postes élevés ou l’expérience, la formation ou le savoir faire est important pour le bon déroulement et la progression de l’entreprise.

      D’ailleurs si on supprimer les salaires du prolétariat et celui des fonctionnaires, il ne reste que les travailleurs à leurs compte (et dont le salaire varie en fonction de l’activité et de sa façon de gérer son entreprise) et les boulots supérieur ou la concurrence/compétences entrent en jeu.


    • Le bts vente n’est pas un diplome pour tenir une caisse de même qu’un doctorat en médecine, donc ne donne droit à aucune rénumération supplémentaire liée à la qualification. Le problème vient aussi de la valeur du diplome sur le marché du travail par rapport aux bac + 5 et plus, ce qui devient la norme pour avoir un salaire raisonnable. Travaillez à l’école nous disent les parents !!


    • Au cours de mon entretien que je viens de passer j’ai pu voir que :

      _Cette compagnie engage 60 % de femmes.
      _Le CDI proposé est de 30 H.
      _Poste accessible à tout le monde, pas de diplôme requis.

      Malheureusement on aura pas d’explication pour la non parité dans cette entreprise puisque la femme qui a fait la présentation s’est contenté de lire le chiffre et de dire "bah ça c’est comme ça hein" puis de basculer vers le chiffre suivant qui lui a eu le droit au maximum de détails...

      Il y a aussi quelque chose qui m’intrigue, c’est ce qui est recherché par la société pour les caissiers, c’est "l’honnêteté" (dans le sens confiance vis à vis de l’argent) et il faut bien le reconnaître, les femmes a ce niveau là sont plus discipliné que les hommes ce qui est probablement la raison pour laquelle chez la brinks ou l’autre compagnie les femmes rangent les billets et les hommes les pièces.

      Voilà donc, des éléments de réponses pour ce poste...


  • Enfin la vérité ... chacun sait que les femmes sont très fortes au niveau mythomanie. La preuve, les maris ne savent presque jamais lorsqu’ ils sont cocus .^^

     

  • Intéressant mais je n’ai tenu que 20 minutes car aucune conclusion n’est arrivée dans l’intervalle, seul l’exposé des différentes variables et conditions initiales.

    Si quelqu’un pouvait poster une très succincte synthèse !

    Merci de votre aide.

     

    • En clair, l’affirmation : "les femmes sont victimes d’injustice salariales" est fausse parce qu’il s’agit d’une statistique qui regroupe des chiffres qui ne prennent pas en compte les paramètres suivant :

      Le temps plein.
      Le temps partiel.
      Les boulots en interim. (mieux rémunérés)
      Un poste identique mais à responsabilités différentes. (plus de responsabilité = meilleur salaire)
      Les heures supplémentaires (mieux rémunérés)
      Les carrières "brisées" suite a une grossesse (9 mois + x mois convalescence pour la maman, ce qui laisse autant de temps d’ancienneté pour un homme qui lui n’enfante pas)
      Travail "pénible" (de nuit, jour férié, le dimanche etc)
      ...

      Liste non exhaustive.

      Tu peux pas comparer le salaire de 10 hommes qui travaillent à temps plein et le salaire de 10 femmes qui travaillent à temps partiel, parce qu’automatiquement, en comparaison direct, les hommes touchent plus. Mais c’est faux de prétendre que c’est de la discrimination salariale ; poste égal oui mais pas mêmes horaires ! Il faut donc comparer 10 H et 10 F ayant le même contrat, les mêmes heures, les mêmes responsabilités etc, ce que ne font pas les féministes qui font exprès le raccourci "même poste =/= même salaire" sans regarder le détail.

      En somme, avec leur méthode, on ne regarde pas qui fait quoi ou les horaires, on se contente de prendre les chiffres et de les mélanger sans se soucier des informations énoncées plus haut.

      Quand les chiffres sont analysés dans le détail, que tous les paramètres sont pris en compte (la liste plus haut), l’écart entre hommes et femmes est approximativement de l’ordre de 5 à 10 % (ce qu’il dit). Cet écart étant lui même soumis à d’autres facteurs qui ne peuvent pas être pris en compte car ils sont pour l’instant "inconnus". (ce que dit le statisticien)

      Ce qui est marrant et c’est une des raisons qui me pousse à penser que le féminisme est le bras droit des capitalistes c’est que les femmes sont mal informées sur ce sujet par les médias, par le gouvernement et en premier lieux par les féministes qui leurs font croire qu’elles sont victime d’une injustice inexistante. Du coup, le temps qu’elles passent a se lamenter de ne pas toucher pareil à poste égal, elles ne le passent jamais a demander une augmentation de salaire et c’est tout bénef pour qui ça ?

      Au passage, voicila vidéodont je faisais allusion dans mon autre commentaire. Ça fait une paye que c’est connu aux USA...


    • Merci beaucoup pour ce résumé. Est-il fait mention de professions du type ingénieurs ou écoles de commerce où souvent les parcours sont les mêmes entre les 2 sexes jusqu’à 30 ans environ ?


    • Dans la vidéo il est indiqué au moins une chose qu’on retrouve dans d’autres vidéos notamment dans celle que j’ai mis en lien, c’est que les carrières des femmes qui ne sont pas interrompu par une grossesse étaient aussi bien voir légèrement mieux rémunéré à poste égal que pour les hommes. Celles qui ont un enfant sont contrainte de laisser tomber leur poste pendant tout le temps de leur grossesse et quand elles reviennent elles doivent redémarrer du bas de l’échelle.

      Sur ce site, tu as un article qui prouve un peu la malhonnêteté de l’auteur qui dit :

      Des phénomènes qui impactent les rémunérations. Les salaires des hommes sont systématiquement supérieurs à ceux des femmes. L’écart de 2,6 % sur le salaire des débutants se creuse pour dépasser 20 % après 50 ans, en raison des moindres responsabilités hiérarchiques. Car les femmes occupent moins souvent des postes de managers que les hommes.

      Ce même article fini par ce que je disais sur la grossesse et c’est une des raisons pour laquelle les féministes ne veulent pas que les femmes s’occupent des enfants :

      Des opinions qui font dire à Claudine Schmuck que : "le plafond de verre existera tant que les entreprises et l’État ne prendront pas des mesures fortes – comme un congé parental partagé – pour garantir l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle". À bon entendeur…

      A priori c’est facultatif, mais en vigueur depuis le 1er juillet 2014, voir ici ce qu’il en est. Sauf qu’on peut déjà voir ce qu’il en ressortir de cette histoire, certains pays ont déjà déposé une obligation de congé parental...Et forcément ça détruira en parti la carrière d’un homme quand ce sera obligatoire. Parité vers le bas comme d’hab...

      Je sais pas si ça répond à ta question mais le moment ou ça deviens scientifique/technique, c’est la compétence, l’ancienneté, le diplôme etc qui seront pris en compte. A priori, deux personnes ayant le même parcours et sans interruption de grosses/accident et ayant le même poste touche pareil, le possible % différentiel fait parti de la zone qu’on n’est pas capable d’expliquer sans faire une recherche dans le détail. (peut être que tu as su mieux vendre tes services, peut être que tu fais mieux les choses, peut être aussi que ton patron est un peu macho) mais pour ça il faut le constater pour en être certain.

      http://www.fo-cadres.fr/content/upl...


    • @noname

      Cool on va maintenant forcer les hommes à mettre leur carrière entre parenthèse pour torcher les chiards.
      Que les femmes de carrière ne fassent pas d’enfants si elles ne sont pas capables d’assurer sur les deux tableaux. Je ne vois pas pourquoi l’homme devrait combler les petits caprices de certaines.

      Vivement le Front National au pouvoir, au moins Marine va mettre en place un budget pour les mères au foyer.


    • Kasiar : c’est pas encore obligatoire, c’est sur la base du volontariat mais il me semble évident et inévitable que cela devienne tôt ou tard une obligation, c’est la façon sournoise typique d’un gouvernement pourri comme celui du ps. Ils ont fait pareil avec la question lgbt, pacs ici, puis mariage, puis pma, puis gpa...

      Si j’ai bien lu, en Suède il n’y a pas d’obligation mais il y a un deal qui rapporte au couple qui prends tous ses congés seulement la France c’est pas la Suède (ni en taille de pays, ni en nombre d’habitants etc) et ce procédé à certainement un coup qui n’est pas applicable ici...Et comme le but ultime des féministes est de nuire à l’homme, je met ma main à couper que ce sera obligatoire dans le futur.

      Après je me fiche de savoir si les pères changent des couches, ils le font déjà et s’occupent déjà beaucoup de leurs gosses contrairement à la propagande médiatique (je connais beaucoup de monde et je le vois...) le procédé est malhonnête et est uniquement un dispositif anti-homme comme tant d’autres.

      Déjà qu’on lui supprime son obligation de travail pour "donner un droit" de travail aux femmes, bientôt il sera contraint de s’arrêter de travailler pour des raisons qui faisaient que la femme était mieux placer au foyer.


    • @noname

      Bien sûr que je ne jette pas la pierre à ceux qui s’occupent de leur gosses même si pour moi, c’est biologiquement le rôle de la femme. Je connais un riverain qui s’occupe de sa fille de 8 ans et de son gosse de 4 ans, pourtant je ne vais pas l’éviter pour ce genre de chose. Je ne conçoit pas celà mais s’il a choisit librement sans contrainte d’être père au foyer, on ne va pas lui interdire, en tout cas le convaincre que c’est pas comme celà qu’il s’épanouira dans sa masculinité.
      Tout comme toi c’est la propagande audiovisuelle, médiatique, politique, sociale et je rajouterai le caprices de certaines femmes douteuses qui est condamnable. Une femme qui veut faire carrière et désire qu’un homme lui soit au foyer et s’occupe de ses mômes n’est pas mieux que le macho que les féministes agitent comme un épouvantail pour faire "avancer" leur cause.

      Pour moi tout eugénisme est voué à l’échec, chacun a son point de vue et sa propre approche des choses, on devrait laisser le libre arbitre aux couples et éviter d’être manichéen, mais ce n’est pas le chemin que nous font prendre les féministes.


  • Très intéressant. Merci.


  • #877022

    - La raison principale pour ces différences dans les statistiques n’a jamais été évoque : que la femme donne naissance à nous tous, et que aucun homme donne naissance. Tout est orienté vers le monde de travail et uniquement le monde de travail ; autrement dit le monde de commerce.
    - "Discrimination", "injustice" ou "inégalités" : de nos jours les féministes ne se battent pas contre des "discriminations" ni des "injustices" ils se pattent belle et bien, et ouvertement, contre – les "inégalités" comme elles sont définies dans ce clip. Les statistiques montre que les "inégalités" existent et où ils se trouvent. Et tout ceci donne raison aux féministes.
    - Ce qu’il faut montrer et expliquer c’est que des inégalités entre les hommes et les femmes dans le monte de travail, jusque à un certain point, sont raisonnables et justifiables ; et montrer pourquoi une égalité parfait, comme le veut les féministes, est injuste pour les hommes de notre société. Pour cela il faut déjà montrer qu’il y a un monde en dehors du monde de commerce et de capitalisme... Ce monde hors commerce n’est pas pris en compte dans cet interview. Ce qui me laisse moi un peut déçu.

    Mais merci comme toujours E&R pour votre travail sur ce sujet très important. Bonne continuation.


  • #877161

    Comment améliorer la qualité sonore des enregistrements de voix ?
    Régler le gain suffisamment fort sur le préampli de la tranche de la console de mixage .
    Baisser les fréquences graves sur l’égaliseur , car elles ne sont pas utiles à la compréhension .
    On peut augmenter un peu les médiums .
    Maintenir le micro le plus près possible de la bouche de celui qui parle , et dans l’axe .
    Quand à demander aux intervenants de consulter un prof de théâtre ou de chant afin de les aider à placer leur voix "dans le masque" et soutenir leurs phrases par le souffle , c’est un autre sujet .

     

    • PAS DE QUOI S’INQUIETER pour le salaire des femmes ! il est ASSUREMENT égal à celui d’un homme, la LOGE DES FEMS est extrêmement présente dans le monde du travail en tant que FRATERNELLE où corporation, la franc-maçonnerie est bien partout (et pour cause, N.O.M) j’ai eu affaire à ces hystériques (caissières, infirmières, gendarmettes, administration,assistante ss. etc....) je peux vous dire que vu le degré de trafics et de réseaux qu’il règne dans cette toile d’araignée, on peut véritablement parler de GANG DE FEMS, bon on ne peut pas parler d’organisation intelligente, (c’est CELA qui serait plus préoccupant) mais plutôt DETERMINE à défendre leurs intérets personnels, oui.
      Sujet très bien traité par Mr GODONOU au demeurant.


    • #877499

      Tu devrais poster ton commentaire chez le "propriétaire" et dans la bonne section http://www.agenceinfolibre.fr/discr... E&R n’y est pour rien .


    • Merci pour les conseils, c’est apprécié.


    • #877643
      le 30/06/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      La discrimination des femmes au travail, un mythe ?

      @ Leïla

      S’il vous plaît, vous qui avez des choses très intéressantes à nous livrer et que trop peu sont en capacité de percevoir, pouvez-vous structurer vos commentaires ? Merci par avance, vous gâchez souvent un fond très pertinent par une forme pas assez soignée, c’est très dommage.
      Je vous rejoins sur ces vérités mais il faut préparer le terrain, toujours. Ainsi, pour les citoyens "de base" et au regard de l’idéologie qu’on nous impose et qui vise à castrer les mâles, relever que la quasi intégralité des "JAF" sont des femmes permet à ceux qui doutent de trouver par eux-mêmes les bonnes réponses.
      Dans le cas de l’emploi des femmes aussi, relever que beaucoup de "cabinets de recrutement" ont un amour inconditionnel pour les triangles (il suffit simplement de regarder leur logotype) et que ce sont des femmes (psy...) parfaitement ignorantes du fonctionnement d’une vraie entreprise qui sont chargées de choisir leurs collaborateurs pose déjà question, non ?


  • En enlevant les généralités, tous les "heu", les exemples à répétitions (au bout de 3 normalement n’importe qui a compris..), etc, on aurait pu avoir une vidéo de moins de 10mn.. Par ailleurs quasi rien n’est chiffré, aucune source n’est citée (ce monsieur statisticien s’appuie sur des études ou sur des articles ?? c.f. mn 35), et la méthodologie n’est pas même abordée (une fois qu’on a dit qu’il y avait telle et telle et telle et telle autre façon de faire, on n’a pas dit comment on avait procédé...)
    Bref, si l’écart salarial h/f ne s’explique pas par des discriminations, ce n’est pas le visionnage d’une telle vidéo, particulièrement pénible à écouter, qui permette de s’en convaincre.
    En somme, cette vidéo ne vaut pas vraiment mieux que ce celles produites dans les médias main stream, partisan de l’explication par les discriminations, et en plus elle est ennuyeuse.
    Et de voir comment elle est notée ici, donne à penser que ceux qui ont vu l’article ne se sont sûrement pas tapé le visionnage jusqu’au bout mais ont juste manifesté leur frustration face au discours dominant sur la question des inégalité h/f.

     

    • Merci pour ton com qui reprend exactement ce que je pense.
      Cette histoire peut même se résumer à une simple question :
      - Comment aujourd’hui un gérant de Macdo (par pur exemple) pourrait payer 10€/h les filles et 12€/h les gars ?

      Alors que c’est pourtant la statistique officielle (générale et moyennée) assenée depuis 20 ans, si un cas pareil existait, ce serait les gros titres nationaux dans la semaine !


    • #878114
      le 30/06/2014 par kasiar l’antitroll
      La discrimination des femmes au travail, un mythe ?

      Et vous monsieur qui crachez votre verve et votre déception avez vous une explication magique tout droit venu de votre cerveau à nous fournir ? Non ? Donc quand on sait pas on se tait, au risque de passer pour un guignol !
      Par ailleurs si tu avais bien suivi la vidéo tu comprendrais que justement il évoque le fait que l’écart salariale réel qui est de 3% en ayant étayé tous les points, ne s’explique pas péremptoirement par une "discrimination". Que justement il a une approche plus rigoureuse des statistiques.
      Dire que les arguments ne sont pas sources, c’est faire preuve de mauvaise foi profonde, sachant que l’INSEE et autres sont subventionnés par les associations féministes pour relayer le mensonge.
      Une autre source si tu n’es pas convaincu
      Donc non je ne suis pas d’accord avec vous quand vous dites qu’il applique la même méthode que les médias mainstream. D’ailleurs vous vos méthodes statistiques je suis certains qu’on se réjouit tous d’avance de nous les mettre sous la dent, à moins que ton commentaire avait pour but des invectives personnelles ? Un compte à régler ?
      Après j’ai envie de dire y a pas plus aveugle qui ne veut pas voir. Votre posture crache étrangement un parti pris, peut être êtes vous un troll venu nous balancer vos inepties lénifiantes, pour brasser de l’air en fait et faire des procès d’intention qui n’ont aucun intérêt surtout pas scientifique ici.
      Bref pour quelqu’un qui trouve d’autres intervenants frustrés, c’est plutôt gonflé de votre part, sachant que vous avez absolument rien contre-argumenté.
      Certains profils sont douteux, à se demander si l’Empire ne finance pas des trolls exprès


    • @kasiar l’antitroll

      Tout d’abord je ne suis ni un troll ni un Monsieur mais une Madame (à moins qu’une femme ne soit l’équivalent d’un troll ici ?? j’espère que non.. :-) ), je ne crache pas car je suis bien élevée, et j’ai bien écouté la vidéo et j’ai bien tout compris je vous rassure.
      Je crois en revanche que de votre coté Monsieur, vous m’avez mal lue. Je réexplique donc.
      J’ai été déçue par cette vidéo que j’espérais documentée et intéressante, et que je me suis forcée à regarder jusqu’au bout malgré l’irritation que je ressens lorsque j’ai l’impression de perdre mon temps. D’où en effet une certaine frustration. Cela, vous l’avez correctement perçu.
      Ce que vous n’avez pas compris, c’est que je ne mets pas en cause ce que dit le statisticien. Je suis tout à fait prête à admettre que les inégalités salariales s’expliquent autrement que par une quelconque discrimination. Je n’ai donc pas lieu de contre-argumenter, puisque je ne suis pas en désaccord.
      Ce que je reproche, c’est 1/ le bla bla inutile (80% de la vidéo) et 2/ un argumentaire qui pond 3 chiffres à la fin, mais dont le développement n’est que flou et généralités. Et si je me laisse aller à un peu plus de subjectivité, j’ajouterais 3/ le coté partisan qui en émane. En somme, la même chose que l’on peut reprocher aux médias main stream, même si c’est dans une moindre mesure (oui, quand même ! ce que l’on voit dans les médias traditionnels est pire..).
      Or, j’aimerais pouvoir conseiller la lecture de E&R à de plus nombreuses personnes, notamment de la gente féminine. Mais pour l’instant, notamment sur les thèmes liés au femmes, je ne le fais pas trop car ce serait très probablement contre productif.
      Je comprends les frustrations masculines liées au "féminisme d’état" qui fait loi aujourd’hui, mais pour contrer la propagande il est nécessaire d’avoir un discours audible pour ceux qui n’ont pas encore entendu autre chose que cette propagande... En l’occurrence de mon point de vue, pas cette vidéo.
      Voilà, j’espère que cette fois c’est plus clair. Sachez néanmoins que vous m’avez faite rire et je vous en remercie.


    • @Heureux qui comme Ulysse, oui vous avez raison, veuillez ne pas m’en vouloir, je suis passionnée, j’écris d’une manière trop spontanée ! J’étudie la f.m depuis longtemps, les sujets sur E&R sont vraiment intéressant et correspondent à ce que je connais pour les avoir vécus. Je vous présente mes excuses, je ferais attention, je soignerais et structurerais à l’avenir mes écrits. Bien à vous Camarade.


    • #878500
      le 01/07/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      La discrimination des femmes au travail, un mythe ?

      @ Leïla

      Je ne vous en veux pas plus que vous n’avez d’excuses à m’adresser, la question est juste que les vérités apparaissent toujours comme délirantes aux ignorants lorsqu’on ne prépare pas le terrain. Faire de vous une mystique ou une dérangée est une arme utilisée par ceux que vous dénoncez pour vous discréditer, c’est pour cela qu’il faut toujours être ferme dans vos analyses mais ne pas vous laisser emporter par vos propres pulsions, aussi légitimes soient-elles pour un être humain.
      Le public ne comprend pas ce que vous décrivez car il ne l’a pas vécu, pas parce qu’il est naïf, songez-y.


    • #878654

      Yo.

      L’objectif est de comprendre la lecture des tableaux statistiques concernant le soi-disant écart de salaire entre H/F. Après les chiffres et les sources, ce n’est pas l’essentiel dans ce reportage.
      Les inégalités s’expliquent, et sont normales, compte tenu des disparités à l’intérieur des catégories (âge, sexe, ville, type de contrat, secteur d’activité...). Il y a moins d’injustices que d’inégalités entre H/F.

      Pour finir, quand les médias dominants nous disent 20 à 30% d’écart entre H/F, les femmes le vivent comme une injustice. Alors que c’est normal.
      Bon reportage.



    • (à moins qu’une femme ne soit l’équivalent d’un troll ici ?? j’espère que non.




      Ca dépend si ton argumentaire tient la route, cela invalide le propos de fait. En tout cas, désolé de ne pas deviner le sexe des pseudos, je regarde juste les posts, le reste je m’en tape le coquillard.

      Bien vous êtes frustrée par une vidéo, soit, mais dans ce cas pourquoi argumenter sur la forme plutôt que sur le fond, et bien que M. Godonou ait des arguments somme toute discutables il ne mérite cependant pas de se faire lyncher en public comme vous le faites.
      Les statistiques sont une science certes pas exacte, et c’est tant bien que mal que M. Godonou essaie de l’expliquer, donc au lieu de jeter l’eau du bain avec le bébé, vous auriez du au moins apporter des vrais arguments, et pointer le doigt là où éventuellement il pèche.



      3/ le coté partisan qui en émane.




      Alors ça c’est plutôt cocasse, je l’ai suivi la vidéo, et à aucun moment j’ai trouvé qu’il était partisan, peut être a t il un point de vue qui vous échappe, mais je peux vous rassurer, sa démonstration est tout sauf partisane. Au contraire, il essaie de comprendre avec des méthodes statistiques. Mais avec un peu de rigueur on peut s’en sortir ;)



      le bla bla inutile (80% de la vidéo)




      J’ai l’impression que vous n’avez pas compris ou ne faites pas l’effort, car bien que sa voix et ses "heu"sont effectivement stressants, son analyse est parfaitement bien affinée, et il cherche un tant soit peu à être véridique ce qui n’est pas le cas des médias mainstream. Vous dites vous-même que son argumentaire est flou, l’avez-vous compris ? Pouvez vous nous en faire une synthèse ? Parce que moi en revanche tout est clair pour moi et pourtant je ne suis pas 100 % en forme. Allons je sais que vous avez compris le message, cessons un peu la mauvaise foi.



      Mais pour l’instant, notamment sur les thèmes liés au femmes, je ne le fais pas trop car ce serait très probablement contre productif



      Désolé mais EetR est un site qui relaye une information qu’elle tente de rendre crédible et juste, pas à satisfaire les petits égos de chacun, ça c’est pas la réconciliation Madame mais l’anarchie ou la suprématie de l’un sur l’autre.

      Tant que vous ne comprendriez pas qu’il faut mettre sa petite fierté de côté pour s’en sortir, ça va pas le faire.


    • #879282

      Salut ’Yo’,
      Je ne suis pas d’accord avec ton commentaire. Je pense que ce statisticien fait un bon travail de pédagogie. J’ai une formation de physicien, et je suis d’accord avec toi que sa méthodologie n’est pas abordée et j’aurais aimé savoir plus. Mais considère le fait qu’il s’addresse à un large public, et montre du doigt les pièges à éviter lorsque l’on mène de telles études. S’il avait commencé à rentrer dans les spécificités de sa méthodologie, les gens sans formation mathématique auraient décroché au bout de 5 minutes, car ce n’est pas ce qui les intéresse.

      Je suis d’accord que certaines vidéos pourraient être visionnées de plus près (voir casasnovas qui prêche pour le jeune comme remède miracle) mais je crois que dans ce cas la vidéo est légitime. Et remarque qu’il ne dit pas qu’il y a forcément absence de discrimination : il dit qu’il y a un écart de 5 à 10% qui ne peut pas être expliqué, et il dit simplement qu’il ’croit’, mais n’affirme pas, que ces pourcents restants pourraient être encore expliqué en rentrant dans les spécificités de chaque type d’emploi.
      J’ai trouvé intéressant toutes les facettes différentes d’une telle étude qu’il a soulevées. Effectivement, les 30% sont une moyenne globale qui ne veut rien dire.


    • Les détails techniques ne sont pas dans la vidéo qui vise un large public, mais il fournit des chiffres abondants et la méthodologie très détaillée sur son site :
      http://cyrille.godonou.free.fr/Ques...


    • #889785
      le 10/07/2014 par Jojo l’affreux
      La discrimination des femmes au travail, un mythe ?

      @Kasiar : vous avez fini par dire une bêtise parmi vos post globalement de bonne qualité : la statistique est une science exacte. Mais la le monsieur interprète des statistiques, il fait de la sociologie qui est une science sociale, par définition pas exacte. Cela dit il est statisticien de formation, ça se voit tout de suite dans sa façon d’argumenter prudemment et de rappeler son attachement à tout ce qui est factuel.
      C’est toujours une expérience intéressante d’écouter un statisticien !


  • #877186

    Excellente vidéo.
    J’apprends.
    Et j’aime apprendre quand c’est un professionnel qui m’explique sa compétence, sa connaissance. Il parle bien, utilise des mots que je comprends, et articule bien les idées.
    Bref, çà semble logique.

    Une monde statisticien, technicien, avec des données facilement "travaillé", voir manipulé.

     

    • @Heureuxquicomme Ulysse, Ok, le message est passé. Je précise à ceux qui le croirait, non je ne suis pas une mystique, au contraire, et j’ajouterais que par les temps qui court mieux vaut avoir les deux pieds sur terre et les idées claires.


  • #877240

    Bonjour,

    Pour les personnes critiquant la qualité de l’enregistrement : étant donné que c’est une interview réalisée par l’agence info libre, je ne pense pas que ce soit l’endroit approprié.

    Cordialement


  • ayant travaillé dans une administration française pendant 3 ans j’étais le seul homme du service
    et devinez quoi c’était moi le moins payé alors a chaque fois que j’’entend les femmes sont moins payé à la télévision ou autre cela me fait péter les plombs
    c’est de la propagande pour diviser les hommes et les femmes et n’est pas du tout réel

     

    • #877919

      le fait est que c’est la minorité qui est moins payé que la majorité, ton cas démontre que le lobby féminin dans un service donné ne réagit pas différemment qu’un lobby masculin incluant une femme isolé dans un service donné, comme quoi le monde ne serait pas vraiment différemment si les femmes étaient au pouvoir.


    • bonjour,

      travaillant dans l’administration , et étant une femme, je peux vous dire que les salaires étant indexés sur des grilles (grade, échelons...) il est impossible de faire une différence de salaire en fonction du sexe des agents. Ici un homme venant d’entrer dans la fonction publique gagnera moins qu’une femme ayant des années d’ancienneté dans l’ administration. De plus l’accés aux postes à responsabilité est soumis à concours (sauf si promotion interne). j’ai 8 ans d’ancienneté (entrée sans concours mais sans piston) je gagne à peine moins qu’un collègue homme qui est là depuis 20 ans... je pense au contraire que l’administration (ici territoriale c’est peut être différent au niveau de l’état) respecte plutot bien cette égalité salariale. Ce qui est moins "égalitaire" c’est quand un jeune blanc-bec qui sort de l’école et qui a été reçu à un concours de grade A (un des plus haut grade de la FP) peut devenir chef de service sans avoir aucune compétence ni expérience alors que dans ce même service d’autres ont l’expérience et les compétences mais pas le concours donc reste à leur place.... avant de vouloir faire une égalité homme/femme au niveau des salaires, il faudrait déjà faire une égalité de chance via les compétences.... En même temps lorsque l’on voit comment cela fonctionne au plus haut niveau de l’Etat comment voulez vous que ça marche ???


  • C’était très interressant, merci Cyrille pour cette interview vous étiez très éloquent et objectif.


  • super video, bravo ER de nous ouvrir les yeux


  • #877794

    Bonjour,

    Il n’éxiste aucun logiciel de comptabilité avec des cases catégorielles homme/femme. Si les femmes sont moins payées c’est que :

    - elles travaillent moins,

    - elles sont moins qualifiées.

    - elles sont affectées à des tâches moins bien rémunérées.

    - C’est une volonté délibérée et discriminatoire de leur employeur.


  • #878125
    le 30/06/2014 par kasiar l’antitroll
    La discrimination des femmes au travail, un mythe ?

    Un truc auquel j’ai pensé avec l’ "inégalité" salariale, c’est que cela permet de s’interroger sur des éventuelles "discriminations", ce que fait ce Monsieur et ce que devrait faire toute personne rigoureuse. J’ai le sentiment qu’un jour si on parvient à mettre à jour cette grande escroquerie, on constatera que ce Monsieur dit vrai jusque dans les médias, ils vont prendre cela comme prétexte pour abaisser les salaires des hommes et l’aligner sur celui des femmes. Ils trouveront probablement un moyen - on peut leur faire confiance pour cela - pour abaisser le salaire. De cette façon, nous rentrerons dans l’ère de l’esclavage. Pourquoi croyez-vous qu’ils insistent autant sur l’ inégalité des salaires et que le système laisse place au discours féministe ?
    Peut-être ai-je raison, peut être ai-je tort, l’avenir nous le dira, mais ça reste une hypothèse et mon opinion personnelle

     

    • La loi ne permet pas de revoir à le baisse le salaire d’un employé, t’es obligé de signer un contrat pour que ça arrive donc si tu te trouvais dans une position ou un homme et une femme n’ont pas la même paye, l’unique possibilité de l’employeur serait de monter le salaire de la femme pour qu’il soit au niveau de celui de l’homme.

      Sur la raison du pourquoi, moi je penche plutôt sur deux choses, d’une c’est de maintenir leur subventions parce qu’il faut bien que les féministes servent à quelque chose et donc faut faire croire qu’on lutte pour quelque chose.La seconde c’est de maintenir les femmes a un salaire bas en leur faisant croire comme je le disait plus haut que la seule marge de manœuvre pour avoir un "meilleur salaire" c’est d’avoir le même salaire que l’homme. De cette façon elle ne demande jamais plus, elle se contente simplement de cette pseudo victoire sur l’homme alors qu’elle est déjà au niveau de l’homme...

      C’est pour cette raison d’ailleurs que les employés choisis pour les métiers sans qualification sont des femmes ou des gays ou des mecs ultra féminisés qui claquent des fessiers dès que ça chauffe...T’as qu’a regarder tu verras. Aucune capacité de révolte donc salaires maintenus vers le bas.


    • J’ai une autre hypothèse toute fraîche :

      Le but du jeu étant d’installer une dictature féministe pour permettre a qui on sait de dominer le pays, pour ce faire on ment volontairement sur la réalité histoire de déployer toujours plus de moyen qui finissent souvent dans les poches de gens qui en profitent. Mais là ou c’est plus vicieux sans doute, les féministes arrivent au pouvoir et donnent après quelques temps les vrais chiffres, ceux qu’on connait aujourd’hui ! Et prétendent que c’est grâce à la lutte acharnée des féministes que l’écart s’est réduit...Légitiment les futurs actions dictatoriales des féministes les plus radicale.

      D’ici là, il ne restera plus d’hommes, que des lavettes et les femmes auront le pouvoir et pourront imposer la même dictature qu’en Suède...


    • noname : en Suède une député féministe avait déjà proposée l’idée d’un impôt pour les hommes, pour leur faire payer toutes les injustices, la violence conjugale, etc... (bien entendu ce sont des pauvres responsable d’aucun crime qui se retrouveraient à payer).
      Il ne serait donc pas étonnant qu’on entende la même chose ici très bientôt...


  • Effectivement je n’ai jamais compris cette histoire d’inegalité salariale entre hommes et femmes. J’ai jamais vu une collegue ou une copine toucher moins que son equivalent masculin. Je suis certain que cette affirmation ne tiens pas face a des données factuelles. C’est certainement un abus de language pour dire qu’elles n’atteignent pas les memes postes. Mais rien ne leur en empeche. Il y a une chose de bien avec l’ideologie du profit avant tout c’est qu’elle ne discrimine que sur un point : est ce que tu rapportes plus de blé que celui a coté de toi, quelque soit ton sexe ou tes origines. Puis bon, c’est pas forcement un aboutissement dans la vie que d’etre cadre +++ dans je ne sais quelle boite de merde, je vois pas pourquoi on pousserait les femmes a suivre cette voie la. J’ai jamais vu plus triste qu’une working girl qui ne trouve pas d’homme qu’elle puisse admirer. Parce que quoi qu’on en dise, la plupart persistent a se mettre avec des hommes qui ont un plus haut statut social ou qui gagent plus.


  • #878421

    Ce Godonou se prend les pieds dans le tapis expliquer que les gens sont payés en fonction de leur travail ne fait que repousser la question pourquoi les femmes font-elles les travaux les moins bien payées.

     

    • Il répond parfaitement à la problématique qui lui est posé, c’est toi qui repose une question derrière.

      A la question : "La discrimination des femmes au travail est elle un mythe ?"

      La réponse : "Oui, elle est quasi inexistante car des paramètres sont volontairement mis de coté. Une fois ces paramètres pris en compte il n’existe pas ou peu de différence salariale."

      Ta question qui n’a rien à voir :

      "Pourquoi les femmes font elles les travaux les moins bien payées ?"

      Élément de réponse de ma part :

      Pour ça il faut suivre les divers études qui sont faites sur le sujet, bien que je sois incapable de t’en citer une seule, je peux néanmoins te donner des précisions sur un cas précis.

      Si on s’en réfère à la Norvège qui a dégagé la théorie du genre récemment, il est prouvé, après 20 ans de lutte égalitaire (puisque c’est soit disant mis pour ça dès la maternelle) que les femmes et les hommes choisissent leurs métiers en fonction de leurs besoins. On se retrouve donc avec des hommes qui dominent les métiers dit "technique" et "salissant" ou les femmes sont minoritaires et de l’autre coté les femmes choisissent volontairement des filières sociales ou elles n’ont pas besoin de se fatiguer physiquement et ou c’est moins technique.

      Dans le documentaire en question, le journaliste va voir un statisticien qui a fait faire un sondage auprès de 200 000 femmes à travers le monde je crois et c’est un ce genre de fait qui ressort du test.

      Qui dit métier technique, dit employé qualifié, qui font des études, (parfois coûteuse) et qui ne cours pas les rues. Ce qui est rare étant cher, un employé qualifié EST cher, plus cher que quelqu’un qui passe un article devant un scanner.

      Un autre élément de réponse, la femme crée très peu d’entreprise, parce que c’est "compliqué", que ca implique des responsabilités et un investissement financier et sociale, du coup pour ce poste par exemple qui est l’équivalent d’un cadre en terme de salaire/responsabilité, tu ne trouveras pas beaucoup de femme qui en général préféreront s’installer dans une société structuré déjà existante, à salaire identique avec des responsabilités moindre.

      Globalement la femme se contente du minimum et choisi d’elle même un rapport salaire/facilité de la tache/horraire de façon a gagner son salaire, sans se forcer et sans avoir de responsabilité.

      Il est aussi dit que biologiquement l’homme aime tout ce qui est précis etc...


    • #878511

      Il explique en substance que l’écart de rémunération significatif entre hommes et femmes est lié à des facteurs non discriminatoires (différence de secteurs d’activité, carrières plus courtes pour les femmes parce qu ’entrecoupées par les congés maternités...).
      L’écart restant (résiduel) ne reposerait sur aucune variable clairement définie : il peut s’expliquer par le machisme des patrons comme par d’autres critères plus complexes, cela n’est pas exclu.

      Plus généralement et quelque soit le domaine de réflexion et d’analyse, la paresse intellectuelle et l’orgueil incitent à se forger des certitudes en mettant de côté ceux des facteurs déterminants qui dérangent la tranquillité d’esprit. Le sionisme des élites est sciemment occulté par nos décideurs politiques, comme ils omettent soigneusement d’évoquer le facteur énergétique dans les conflits militaires dans lesquels ils choisissent de se compromettre et d’entrainer les peuples.
      Penser avec les seuls outils qu’offrent les médias officiels conduit à une vision partielle donc fausse mais reposante, donc sclérosante, pour le cerveau.

      Ce M. Godonou clarifie la question de la différence de salaires en apportant les informations adéquates, après c’est pas pointu à 100% c’est sûr !


    • #878895

      "Sciences sans conscience n’est que ruine de l’âme" et ce Godonou pourrait autant expliquer pourquoi les noirs ne sont pas discriminés mais reconnus à leur juste valeur " toutes choses égales par ailleurs". Par exemple un esclave dans un champ de coton est rétribué à sa juste valeur puisque il est moins diplômé que le blanc ou moins qualifié. Le fait est que les femmes "Globalement "touchent moins que les hommes et à diplômes égal un statisticien comme ce Godonou gagne moins qu’un traider. Ce Godonou est-il moins motivé ?... moins performant ?...s’investit-il moins dans son travail..... pour danser le Zouk ?...
      En tout cas cette interview est d’une stupidité incommensurable : elle prouve simplement qu’un sioniste peut avec juste raison selon ses paramètres bombarder Gaza puisque les gazaouis sont bombardables...et bombardés depuis 100 ans.
      La statistique est certainement une disciplime scientifique quand elle concerne les particules (et encore..) mais les chiffres en eux-mêmes ne font que décrire la grandeur d’évènements et n’expliquent rien d’autres de ces évènements que leur grandeur.


    • @kabouli

      Encore un "brillant" intervenant plus intelligent qui sort de Harvard qui va nous expliquer en quoi monsieur Godounou est une bille finie.

      Franchement le niveau de certains commentaires c’est juste tristement pathétique.


    • #879350

      Mon cher Kasiar j’en ai encore une bonne à vous raconter car il n’y a pas besoin de sortir de Harvard pour rire des tirades du statisticien Codonou qui reconnaît lui-même que pour gagner plus en faisant des mathématiques il vaut mieux être traider que statisticien. En fait, nous explique Aristote et Paul Jorion le salaire ou le prix du travail n’est pas le résultat du travail effectué mais du statut social. Un statisticien surdiplomé gagnera moins qu’un traider parce que plus inutile pour le système social de référence. Être femme n’est pas un statut social. Une femme n’est jamais socialement seule et elle sera payée en fonction aussi de ce que les hommes de son statut social toucheront. Le prix du travail n’est pas fonction du travail mais d’un rapport de force qui règle les rapports des différents statut social. La femme féministe n’existe pas. La femme seule donc n’existe pas.


    • kabouli,

      "Sciences sans conscience n’est que ruine de l’âme"

      C’est le néant chez toi alors.

      Il serait bon que tu fasses un effort de compréhension...Encore une fois, la question qui est posé à Mr Godonou n’est pas de savoir pourquoi les femmes choisissent ces métiers sous payés mais s’il existe une réel discrimination salariale entre hommes et femmes et pourquoi les statistiques qui nous parviennent sont erronées. Il réponds donc en tant que statisticien, pas en tant que sociologue, historien ou autre.

      C’est pas pour rien, si j’ai pris le cas de la Norvège qui a mis en pratique la théorie du genre pendant 20 ans, en effet les féministes disent que si les femmes font ces métiers sous payés / qui ne nécessite pas de diplôme pointu c’est en partie à cause de l’éducation qui formate l’esprit des femmes ( et des hommes) à se diriger vers ces filières.

      Tu as donc là un pays qui a pris en charge pendant 20 ans une éducation "égalitaire" pour faire changer les filles et les amener vers des filières scientifique etc. Pendant deux décennies ce pays met en place tout ce qu’il faut pour lutter contre les stéréotypes pour que les femmes aient les mêmes chances pour les matières scientifique/technique que les hommes. Au final, un journaliste fait son enquête et prouve avec divers études/chiffres que finalement les femmes et les hommes, malgré la théorie du genre, se répartissent les taches en fonction de leurs besoins et pas en fonction de ce que la société attend d’eux/leurs imposent.

      Et pour ton exemple douteux sur l’esclavage, en fonction des compétences des esclaves tu pouvait avoir tel ou tel job, les jobs qui demandaient des prestations supérieurs pouvaient être rémunérés. Principe de base donc, plus tu es cultivé/ as de compétences technique, plus tu es payé.

      Tous le monde peut être caissier (les bornes en self service le prouve) mais pas tout le monde peut d’un coup faire de la chirurgie, donc les compétences valent plus cher. A ce propos, je pense que le nombre de chirurgienne doit être inférieur à celui des hommes (voir l’explication dessus), ce qui joue certainement encore une fois dans les stats.

      Le reste, pourquoi les femmes sont comme ça, pourquoi les hommes sont comme ça : ça s’explique biologiquement, ça s’explique historiquement, ça s’explique anthropologiquement mais tu vas devoir faire l’effort de t’instruire un peu avant de critiquer de la sorte...


    • #879951

      Il ne faut pas être sorcier pour comprendre ce que veut démystifier monsieur Godonou. Mais le problème c’est que réfuter les bêtises des féministes contemporaines n’est pas réfuter le féminisme.Ce monsieur Godonou est hémiplégique d’un côté il reconnaît que globalement les femmes sont rémunérées bien en dessous des hommes et donc qu’il y a globalement discrimination. Mais pour réfuter cette évidence sociale il va tenter de prouver qu’a niveaux comparables l’écart entre les rémunérations est insignifiant. Cependant les échelles sont totalement différentes et seule une minorité de femmes ont des travaux comparables à ceux des hommes. Notre statisticien procède par amalgame vulgaire les femmes qui peuvent être comparées aux hommes ne sont pas discriminées donc les féministes se trompent et si les féministes se trompent c’est que les femmes dans leur ensemble ne sont pas discriminées.

      On disait jadis qu’une femme ne pourrait jamais être médecin. On voit que maintenant cette profession s’est féminisée et de cette façon à d’autant plus perdue de son aura social. La médecine en effet s’est complexifiée au point que les femmes si elles ont eu accès a cette carrière n’en remplissent pas moins que les disciplines les moins prestigieuses. Bien sur ce n’est pas parce que les femmes sont médecins que ce métier s’est dévalorisé mais parce qu’il s’est dévalorisé que les femmes y accèdent. Et il s’est dévalorisé non en termes de connaissances mais en terme de rémunération et de prestige. Jadis lire et écrire était un domaine réservé aux classes supérieures maintenant tous les pauvres savent lire et écrire mais comme monsieur Godonou on peut lire et écrire sans connaître ses classiques.

      Les ficelles de Godognou dépassent la compréhension de quelques esprits - rares - de ce forum. il y a beaucoup d’arguments contredisant le féminisme merdiatique actuel, j’ai cité brièvement que le travail ne peut être discriminatoire selon le sexe car les femmes ne sont pas rémunérées en tant que femme mais selon un statut social c’est à dire en fonction des rémunérations des membres masculins du statut social auquel elles appartiennent.


    • @kabouli

      Eh bien tu vois finalement en ayant ta propre interprétation tu fais comme Godonou, tu démontres non statistiquement mais sociologiquement, même si toi-même tu n’es pas plus crédible que Godounou, que la "discrimination" salariale des femmes n’est pas prouvée.
      De toute façon entre le féminisme et un statisticien, même amateur, je préfère encore écouter le second.


    • Il n’empêche que tu ne réponds pas à la question posé, même si techniquement tu arrives à un résultat identique. Si tu annonces une phrase "les femmes ne sont pas discriminées" à cause de leur sexe mais par la fonction, tu n’expliques aucunement comment les statistiques faites et véhiculées par les féministes sont trompeuses.

      Au final on te dira : "vous dites n’importe quoi, les statistiques le prouve". Combattre le féminisme c’est pas simplement une question de rhétorique, c’est aussi et avant tout une question de démonstration avec des chiffres et de la biologie qui sont les premiers outils que les féministes utilisent (mal volontairement) pour faire avancer leur triste cause.

      Donc c’est bien beau de nous dire que ça s’explique autrement que par des statistiques mais selon une féministe, la réalité est là : "discrimination salariale à hauteur de 25%, c’est un fait chiffré". Bonne chance pour convaincre les gens du contraire avec votre façon...


  • Afficher les commentaires suivants