Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La presse française accuse Moscou de "désinformation"

Suite à la parution d’une enquête sur Emmanuel Macron

Suite à l’article de Sputnik dans lequel Assange affirmait posséder des « informations intéressantes » sur Macron, les médias français voient rouge : ils accusent Moscou de « s’immiscer » dans la campagne présidentielle et de désinformer les Français. Mais qui désinforme qui ? Sputnik revient sur les motifs de cette attaque et met les points sur les « i ».

 

La presse française crie au scandale : à deux mois de la présidentielle, la main du Kremlin intervient dans la campagne. En cause, un article rédigé à partir d’une interview du fondateur de WikiLeaks Julian Assange accordée au journal russe Izvestia, dans laquelle le lanceur d’alertes affirmait détenir des révélations sur l’un des chouchous de la présidentielle, Emmanuel Macron. Un texte qui n’a pas manqué d’attirer les foudres des médias français.

La presse d’État russe s’attaque à Emmanuel Macron, titrait cette semaine L’Obs, accusant Sputnik de « fake news ». Une critique qui n’est pas sans soulever quelques questions. « Le site de propagande russe affirme avoir des informations compromettantes sur le candidat à la présidentielle », affichait l’en-tête de l’article en question peu après sa parution. N’en doutons pas : L’Obs n’a pas attentivement lu notre texte et n’avait aucune intention de désinformer ses lecteurs.

En réalité, Sputnik n’a jamais prétendu posséder la moindre information compromettante sur M. Macron. Revenons au texte qui a semé la discorde : « Nous possédons des informations intéressantes concernant l’un des candidats à la présidence française, Emmanuel Macron. Les données proviennent de la correspondance privée de l’ex-secrétaire d’État américain, Hillary Clinton », a confié Julian Assange à Izvestia.

C’est donc l’Australien Julian Assange, réfugié depuis quatre ans à l’ambassade équatorienne au Royaume-Uni, qui affirme posséder des informations sur le candidat français sans les avoir pourtant publiées à ce jour. Un fait établi que Sputnik n’a jamais cherché à cacher.

Épinglé par notre rédaction, l’Obs a concédé à apporter une précision dans son texte et a rectifié l’article.

 

 

Le quotidien français n’a pas pourtant été le seul à lancer une offensive contre Sputnik : de nombreux autres médias, dont Le Parisien, n’ont pas été en reste. Plus précis concernant la source des informations sur Macron, celui-ci a reproché à notre site d’avoir donné la parole au député LR Nicolas Dhuicq, « partisan de Vladimir Poutine et de Bachar al-Assad, et secrétaire du groupe d’amitié France-Russie à l’Assemblée nationale », comme le présente le média français.

« La ligne de la désinformation est alors franchie », écrit Le Parisien commentant l’interview de M. Dhuicq. Il se pose alors la question de savoir depuis quand l’opinion personnelle d’une personne est considérée comme de la « désinformation » et en quoi il est criminel de donner la parole à un député français. Rappelons d’ailleurs que l’objectif de Sputnik consiste précisément à donner un point de vue alternatif sur les événements même si ceci peut déplaire aux médias mainstream.

Il convient en outre de préciser que l’interview en question a été accordée à nos collègues de Sputnik international et que sa version française n’a jamais paru sur Sputnik France.

Pour revenir à WikiLeaks, il serait honnête de rappeler qu’Emmanuel Macron n’est pas le seul candidat français à être dans le viseur du site. Celui-ci possède en outre des informations sur d’autre candidats à la présidentielle : il s’agit précisément de plus de 1 100 documents sur Marine Le Pen et plus de 3 600 sur François Fillon.

Quant à la « campagne de désinformation contre Macron » dénoncée par la presse française, passons en revue les articles publiés sur Sputnik. Intitulé « Macron et Le Pen au second tour de la présidentielle, Fillon out ? », le texte relate les résultats des sondages qui prédisent la victoire justement à Emmanuel Macron ; Les bookmakers britanniques ont leur favori à la présidentielle française, un autre article qui prédit le triomphe au candidat d’En Marche ! ; Macron dénonce le décret de Trump, un texte dans lequel l’ex-ministre français de l’Économie critique le nouveau président des États-Unis… À vous donc de juger si Sputnik « s’attaque » à Macron ou non.

Emmanuel Macron, le candidat de rechange du Système,
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils essaient de désamorcer les mines médiatiques en préparation pour Macron
    Je me souviens d’une époque ou les cartes étaient brouillées et ou on croyait encore à l’honnêteté de certains
    J’ai eu le choc du clientélisme de Sarkozy, avec Macron on a un politique fabriqué trop vite et démoulé trop chaud intellectuellement.


  • Une fois qu’ils seront tous "mouillés", on s’intéressera peut-être à ce qu’ils proposent pour la France ?


  • #1661619
    le 09/02/2017 par The Médiavengers
    La presse française accuse Moscou de "désinformation"

    Les chiens aboient, la caravane passe. Laissons ces pauvres types s’égosiller dans le vide.


  • #1661633

    C’est marrant les journalistes aiment en général plutôt la mondialisation mais quand cela veut dire être en concurrence avec d’autres médias et d’autre pays c’est soudain pas bien du tout.
    C’est comme les artistes avec leur "exception culturelle". Ils veulent bien que tout le monde soit en concurrence avec tout le monde. Sauf eux.


  • Si Macron est "président",ce qui à mon sens serait absolument dramatique pour la France ,et un KO total .J’espère que les Français mesurent le geste de leurs actes ,ou c’est ni plus ni moins de l’inconscience.Mais dans ce pays on est plus à çà prêt , la connerie est souvent triomphante ,d’ailleurs on l’a déjà vu dans un passé très proche .Gueuler on sait faire ,agir on est moins audacieux .

     

  • #1661673

    Tiens tiens... ils vont ne resservir la même soupe qu’aux USA ; à savoir, "C’est la Russie qui manipule les informations pour influer les élections" ...


  • Donc là, si je comprends bien c’est autorisé de crier au complot ? Pour que je me situe par rapport aux gentils.


  • « Les sites de "propagande Russe" RT et Sputnik . »

    Un site Russe a relayé les propos d’ Assange échangés lors d’une interview . Assange qui n’est pas Russe mais Australien.
    Les propos relayés concernent le candidat préféré des médias Français.
    a savoir Macron .
    Les médias Français s’insurgent alors a l’unisson qu’un média étranger puisse donner cette info .
    A partir de la , je pense qu il est assez évident de situer le camp de "la propagande" .

    Si l’interview avait concerné M Lepen elle n’aurait pas été accueillie de la même manière et la mention "site de propagande" Russe aurait probablement disparue.

    La presse " officiel " Française est en train de se noyer dans son caca .
    Comme dirait Dieudo , c’est la fin de l’ancien monde , et tant mieux !


  • #1661746

    Esperons que Julian Assange sorte d’autres infos sulfureuses pour aider les Français à comprendre qui est Macron , par l’intermédiaire de sputnik , bien entendu !


  • #1661771

    La presse néo-francaise , lobby aux ordres atlantistes par résurgence , ne fait que son triste boulot de désinformation ou informations tronquées , sinon le système coupe les vivres aux éventuels rebelles qui décideraient d’user de leur maigre liberté .
    Leurs confrères ont fait le coup de l’autre côté de l’Atlantique , afin de tenter d’invalider le scrutin légitimant l’actuel président .


  • ...surtout la presse appartenant au principal sponsor et ami du candidat Macron.
    on peut accuser,dénigrer et démolir à longueur d’articles Fillon et le Pen mais pas touche au candidat de la "communauté".


  • En marche = en anglais , Move on
    http://front.moveon.org/ ce site a été créé et est financé par Soros en 2003.
    A voir à 15mn45s sur cette vidéo
    https://www.youtube.com/watch?v=SUd...

     

  • #1661890

    En Allemagne, Merkel essaie aussi d’accuser la Russie de s’immiscer dans les futures élections, sans aucune preuve évidemment !
    Comme aux USA quand Trump a été élu, les Démocrates ont accusé les Russes d’avoir fait basculer le scrutin en torpillant les mails de Killary !
    En vérité, ils sont tellement honnis par les peuples qu’ils savent déjà qu’ils vont se faire laminer honteusement dès les premiers tours...
    Ils préparent le terrain pour se dédouaner de leur responsabilité quand ils vont se faire éjecter, en faisant passer les électeurs pour des gros neuneus entre les mains Poutine...
    C’est pratique de se fabriquer un ennemi en lui mettant tous les maux sur le dos !
    Qui est encore dupe de ça aujourd’hui, à part les quelques neuneus qui demeurent coincés dans leurs mains de marionnettistes à eux ?


  • #1661945
    le 09/02/2017 par La porte en bois
    La presse française accuse Moscou de "désinformation"

    Entre désinformation et propagande, la presse française n’a pas de conseil à donner !


  • #1661985

    La presse française a en effet énormément de conseils à apporter à leurs homologues étrangers sur le sujet de la propagande d’état. Ils peuvent donner des leçons OUI ; car ils doivent faire partie des meilleurs élèves de la planète en la matière. Trump, Le pen père / fille / nièce / divers , quenelle, liberté d’opinion, critique du gouvernement, critique de l’Europe, mise sous silence médiatique des intellectuels dits "déviants"........ la liste est MALHEUREUSEMENT bien longue.


  • #1662184
    le 09/02/2017 par La porte en bois
    La presse française accuse Moscou de "désinformation"

    Ce n’est pas comme si la presse française n’était pas financé par l’État, mais "c’est pas grave" !


  • #1662320

    Heureusement que le Système est là pour défendre le candidat anti-système...


  • Mwhahahahah !!! la presse française !!!...l’intégrité et l’impartialité dans toute leur splendeur !...


Commentaires suivants