Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La presse traditionnelle sur la pente finale

 

 

Dans cette vidéo, Lauren Southern explique qu’elle a été acceptée au sein des reporters et journalistes autorisés à participer aux séances de question-réponse qui ont lieu régulièrement à la Maison-Blanche. Ce privilège, rare pour une simple blogueuse, s’explique probablement par la disparition d’une partie des grands organes traditionnels de la salle de conférence en question ; pour rappel, le président Trump a en effet ostracisé une partie de ces médias récemment, jugeant ces derniers un peu trop hostiles à sa politique et, selon lui, n’ayant pas les capacités de relayer de façon pertinente les informations relatives à son mandat au reste du peuple américain.

Cela donne donc l’occasion à Southern de détailler ce qu’elle a observé des médias qui ont actuellement accès à la Maison-Blanche. Dans cette vidéo, elle y décrit le décalage assez consternant entre la réalité, les affaires courantes sur le plan intérieur, mondial ou géopolitique d’un côté et, de l’autre, les questions que les reporters, massivement anti-Trump ou tout simplement déconnectés des réalités de terrain, choisissent de poser dans ce cadre formel.

La blogueuse ne peut s’empêcher de noter (et je la rejoins puisqu’on constate exactement la même chose de ce côté-ci de l’Atlantique) que ces médias et ces reporters ont une capacité stupéfiante à choisir des sujets particulièrement mesquins, ridicules ou sans intérêt réel pour l’énorme masse des gens auxquels ils croient ensuite s’adresser ; pire, il est aussi fréquent que les questions posées, frisant le ridicule, amènent des réponses d’une banalité affligeante.

[...]

 

D’autre part, on note l’existence d’une frange de journalistes qui génère de façon maintenant systématique une forme idoine et encombrante de bruit blanc qui prend quasiment toute la bande passante informationnelle disponible. De façon intéressante, ces jacasseries ont naturellement évolué ces dernières années précisément pour occuper un maximum d’espace médiatique classique et ça fonctionne assez bien (la quantité d’articles sur les sujets périphériques à ce qui touche vraiment l’individu lambda devient même affolante, tant là-bas qu’ici – il suffit de regarder les gros titres d’une semaine banale pour s’en rendre compte). Pas de bol cependant : c’est exactement ce moment qu’ont choisi ces médias traditionnels pour perdre leur influence au profit de l’Internet, des réseaux sociaux et des nouvelles sources d’information.

Ainsi, quels sont les marronniers et les sujets qui prennent le mieux la place de la vraie information, de ces sujets qu’on voudrait voir traités mais qu’on ne voit abordés qu’à l’occasion, entre deux niaiseries (chômage, dette des États, tensions géopolitiques, gestion monétaire, immigration, etc.) ?

En France, ce sont les petites phrases des politiciens, leurs petites affaires, le prix de leurs costumes ou de leur coupe de cheveux. Aux États-Unis, c’est la politique communautariste. Or, autant l’un que l’autre sont complètement dépassés par ce que propose Internet qui permet de retrouver l’information pertinente sans en passer par les médias traditionnels, notamment aux générations les plus aguerries.

 

[...]

Mieux encore : par construction, Internet représente la liberté d’informer/déformer sans limite, la mise en concurrence directe des sources, des qualités et des quantités d’informations, ainsi qu’une réactivité indispensable dans la diffusion de ces informations. Ces éléments sont des arguments impitoyables face aux médias traditionnels puisqu’ils imposent la loi du marché, en direct et sans subvention, là où les médias traditionnels, de par leur fonctionnement même et l’imbrication dont ils bénéficient dans la société et la politique, favorisent le pipeau, la connivence voire la conspiration (on pourrait parler de la fausse stupeur de nos médias français lorsqu’ils « découvrirent » les frasques sexuelles de DSK, ou la stupeur des médias américains lorsque Trump fut élu).

Devant ce constat et avec l’accroissement palpable du fossé entre les médias traditionnels et ceux auxquels ils croient s’adresser, nul doute que les mois qui arrivent vont représenter une évolution majeure dans laquelle les moins adaptés, les plus rigides, périront inéluctablement.

Dans ce nouveau contexte qu’aucune subvention ne pourra retarder, je ne donne vraiment pas cher des médias français.

Lire l’article entier sur h16free.com

Sur la perte d’influence des grandes machines à informer,
lire chez Kontre Kulture

 

Un journalisme français en perdition, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1685943

    "Robert Mercer : the big data billionaire waging war on mainstream media"

    Ce texte sur le site du Guardian britannique (dont le but est évidemment de critiquer Bannon) montre quand même en passant que le système alternatif d’information pourrait également devenir un système de manipulation au profit de ceux qui possèdent le capital et les algoritmes appropriés.

    Beaucoup de révolutions ne sont, in fine, que l’éjection d’une vieille classe dominante par une nouvelle. Et les premiers à se rendre compte de la supercherie, ce n’est pas le peuple instrumentalisé, ce sont les esprits les moins hystériques de la vielle classe dominante éjectée.
    Voila pourquoi un papier du Guardian peut exceptionnellement mériter d’être cité et non pas censuré ici.

     

    • #1686031
      le 18/03/2017 par Jeannobio
      La presse traditionnelle sur la pente finale

      Entièrement d’accord pour ce qui est des révolutions..


    • #1686086

      Le revers de la médaille d’Internet... Attention à E&R de ne pas trop encenser ce support... Internet est bien plus manipulable qu’on ne le pense. Il suffit de quelques voix dissidentes qui réagiront telles de soupapes de sécurité pour le Système pour que tout roule pour le Capital... Aujourd’hui encore plus qu’hier, la prudence est de mise.


  • #1685945

    Il ne peut y avoir de démocratie sans débat, et pas de débat sans pluralisme. Internet est un vrai miracle pour la démocratie, par rapport au rouleau compresseur de propagande que nous subissons - sans en avoir eu vraiment conscience - depuis des décennies. Chacun peut retourner quelques années en arrière pour se rappeler la manière dont il percevait l’actualité.
    La presse écrite a des parti-pris, mais les radios et télevisions ont ceci en plus qu’elles nous inondent d’un matraquage qui paralyse toute réflexion. Internet a l’avantage de nous obliger a choisir l’information et à la gérer, à permettre une réflexion au fur et à mesure. Internet donne aussi accès, pour qui le veut bien, à des informations-source (données, chiffrages, comparatifs...) bien utiles.
    Cette manière d’utiliser internet en étant acteur de sa propre information est le meilleur antidote contre les fausses nouvelles (qui sont leu de choses par rapport aux opinions faussées !)


  • #1685948
    le 18/03/2017 par trotinette
    La presse traditionnelle sur la pente finale

    La presse n’intéresse réellement qu’1% de la population car elle est faite par les sionistes et pour les sionistes . On comprend que les 99% "restants" s’en désintéressent de plus en plus .


  • #1685999
    le 18/03/2017 par Mo’Truckin’
    La presse traditionnelle sur la pente finale

    Agréablement surprise de retrouver H16 sur E&R.

     

    • #1686055

      Pareil ; cependant, il était déjà arrivé par le passé que des articles provenant de sources avec ce genre de point de vue paraissent ici (par exemple de Contrepoints).

      Je préfère cela au sectarisme socialiste dont peuvent parfois faire preuve certains (que je ne confonds pas avec tous).


  • #1686094
    le 18/03/2017 par Bientot chez kk ?
    La presse traditionnelle sur la pente finale

    L’image "media reality" en poster/autocollant chez kk !


  • #1686910

    Pour ceux qui maitrisent l’anglais, je vous conseille les vidéos de Gavin McInnes et Paul Joseph Watson. L’un est comédien, l’autre est Youtuber, mais les deux sont pro-Trump et très pertinents.