Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La stratégie du clash et le clivage peuple/élite expliquent-ils la défaite de La France insoumise ?

La stratégie du clash et le clivage peuple/élite sont-ils à l’origine de la défaite de La France insoumise ? C’est l’avis de la pseudo-communiste passée chez La France insoumise Clémentine Autain, la bourgeoise qui tire les leçons du mauvais score de 6,3% de la liste de Manon Aubry aux élections européennes du 27 mai 2019.

« Nos électeurs n’ont pas disparu dans la nature mais ils ont été désarçonnés ou mécontents de la proposition politique qu’on leur a faite depuis la présidentielle »

Pourquoi pseudo-communiste ? Jugez sur pièces :

 

Autain s’épanche dans L’Obs qui se frotte les mains : la lutte des classes, c’est fini ! Il faut construire des « passerelles », non des « murs », exige Clémentine qui ne va pas jusqu’à critiquer le mur israélien (facile). De l’amour, pas de la haine, sous-entendu comme le RN.

« L’état d’esprit polémique et clivant a sans doute pris le dessus sur la mise en avant de notre vision du monde et de nos propositions. Or notre famille politique prospère quand elle s’appuie sur le ressort de l’espérance et non sur celui de la haine. »

Or le RN a gagné, et le RN, malgré la rime, ne rime pas avec haine. C’est juste un vote populaire, à la base, on le souligne, parce qu’en haut ça l’est de moins en moins. Mais ça reste l’offre politique la moins im-populaire.

 

« L’heure est grave ! »

 

 

Aussitôt, la gauchiste a été invitée sur Inter (sans France devant) :

 

 

Sautant sur l’occasion, Le Monde analyse la contre-performance de LFi par le biais du petit trotskiste de service Abel Mestre, l’homme qui dénonce le fascisme partout où ses intérêts de classe ont intérêt à le trouver. Logique : un mouvement populiste de gauche ne peut trouver grâce aux yeux de la bourgeoisie de gauche, de la caste culturelle régnante. Le peuple, non merci ! Les jeunes qui pleurnichent pour le climat, les vegans qui emmerdent les bouchers, les féministes qui dénoncent les hommes blancs de la télé, oui, mais le peuple, les ouvriers, les pue-la-sueur, non !

« Pendant un temps, les stratèges insoumis pensaient que le mouvement des Gilets jaunes finirait par leur profiter. Selon eux, le mouvement horizontal et apartisan était la confirmation de leurs prédictions et de leurs idées autour du changement des institutions, du rétablissement de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ou encore de l’augmentation des salaires. Ils y voyaient aussi la confirmation de leurs méthodes populistes, qui entendent dépasser la gauche pour “fédérer le peuple”. Autant d’idées déjà présentes dans le livre de Jean-Luc Mélenchon L’Ere du peuple (Fayard, 2014) et lors de la campagne présidentielle de 2017. La pensée insoumise aurait donc infusé dans la population. Difficile de dire quelle proportion de Gilets jaunes a voté pour la liste de Manon Aubry, mais cela n’a pas permis un regain de mobilisation en faveur des mélenchonistes. » (Le Monde)

Le clivage peuple/élite, c’est la source de l’antisionisme

Ce qui ne laisse pas d’étonner, c’est l’erreur d’analyse fondamentale qui caractérise L’Obs et Le Monde : mais cette erreur est politiquement logique. Les deux titres de presse libérale-libertaire oublient le péché originel du parti de Mélenchon qui, sous la demande expresse du CRIF et des loges maçonniques, a écarté ses éléments populistes ou, disons-le tout net, antisionistes. Non, soyons plus précis : non sionistes. C’est-à-dire véritablement nationalistes, et nationalistes français, on le souligne. Car en ce moment on a trop tendance à enchaîner sur le nationalisme israélien ou américain.

Car des antisionistes, il y en a en France, et pas qu’un peu ! Virés de partout, persona non grata dans tous les partis, que ce soit à la direction ou chez les militants, ils errent d’élection en élection, donnant leurs voix à qui veut les entendre, à qui se rapproche un peu de leur souverainisme authentique. Les écolos ont fait le ménage dans les années 80 (il y avait des chauds, là-bas), le PC dans les années 90 (la tendance Hue après le national-bolchevisme d’un Marchais), la droite dans les années 2000 avec Sarkozy, et enfin la droite nationale dans les années 2010 avec le putsch des nationaux-sionistes. Le PS, lui, n’a jamais fait le ménage, et on a vu où ça l’a mené...

Malgré cette pestifération, l’électeur non sioniste trouve toujours une petite ouverture pour exprimer son fort sentiment national, ce qui ne veut pas dire sa xénophobie ou sa haine, selon l’expression consacrée des gauchistes : on ne les entend pas parler de la haine sanglante des dirigeants israéliens, par exemple.

Tant que La France insoumise n’aura pas fait son réglage sur le peuple français et ses aspirations, un réglage à la Sorel, à la Proudhon, un réglage national et social, elle restera clouée au sol au moment du top départ des avions. Pour cela, il faut le courage politique, savoir dire merde à l’arbitre des inélégances : le CRIF. Comme par hasard, quand Mélenchon a haussé le ton contre le pouvoir profond, sa cote a monté en flèche. Oh, bien sûr, à ce moment-là il a perdu les soutiens et électeurs sionistes mais ces derniers sont une minorité : en démocratie, ils ne comptent pas. C’est pourquoi ils ne sont pas démocrates !

 

 

Quand une bourgeoise de gauche refait la stratégie...

On terminera sur la refonte politique de LFi sous l’égide de la bourgeoise Autain, dont l’idée révolutionnaire est d’appliquer au mouvement de Mélenchon (qui veut en faire une « fédération populaire ») les mêmes recettes suicidaires que le PC des années 90-2000 :

« Quelle forme prendra cette fédération, et surtout avec qui ? Personne ne le sait vraiment. La fin de campagne a vu des tensions poindre entre LFI et EELV, mais aussi avec le PS et le PCF. Pas vraiment le meilleur moyen de débuter une discussion entre “partenaires”. Beaucoup comptent sur la campagne référendaire contre la privatisation d’Aéroports de Paris pour retisser les liens et refaire la campagne gagnante de 2005 contre le traité constitutionnel européen.

“Surtout que LFI ne dispose pas d’instances internes où un tel débat peut avoir lieu. Je ne sais pas où cette discussion peut être menée. On nous avait promis une refonte de l’espace politique [instance où cohabitent les différentes composantes politiques de LFI], mais cela n’a pas eu lieu, regrette Clémentine Autain. Il faut faire vivre le pluralisme et la démocratie”. Surtout, un débat divise encore en interne sur la stratégie à adopter : populisme de gauche ou union de la gauche ? “Le choix ne se résume pas entre la vieille gauche et la stratégie dite populiste, poursuit la députée de Seine-Saint-Denis. Je ne crois pas au “eux et nous”, en mettant toutes les élites dans le même panier. En 1789, le peuple s’est articulé aux élites des Lumières. Le discours de haine n’est pas pour notre camp politique. Nous avons toujours gagné en incarnant l’espoir”.

Mme Autain plaide, pour sa part, pour “fédérer le peuple” sur “une base de gauche” et “s’ouvrir sur la société, les citoyens, les syndicats, les intellectuels, les associations”. »

Hola, les féministes, les vegans, les trans, les bobos, les migrants, les jeunes et les oisifs ! Venez rejoindre les rangs de La France insoumise soumise aux lobbies communautaires qui défendent des intérêts ultraminoritaires ! Quant à vous, les ouvriers, les travailleurs, les Gilets jaunes, la France de la vraie gauche, allez vous-en, vous êtes la haine !

 

Un extrait du livre de Clémentine dédié à sa mère :

 

 

 

La bourgeoise de gauche était l’invitée de Ruth Elkrief le 10 avril 2019 :

 

Conclusion

La France insoumise sans la lutte des classes, c’est comme le Rassemblement national sans le souverainisme (c’est-à-dire l’antisionisme) : c’est inoffensif pour le Système.

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

La gauche n’est pas le gauchisme, sur E&R :

 






Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Pour faire un peu de psycho il me semble que Mme Autain fut...

    Violée par une bande de crevards quand elle était plus jeune...

    ... Sur ce fait seulement je comprend sa réaction.

    "je suis au tel avec mon mari" technique pour dire "j’ai peur, ne m’emerde pas..."

    Sur le reste oui, la France insoumise, n’est pas si "insoumise" que cela. Ni libre de ses choix... A quand un rassemblement insoumi...

     

    Répondre à ce message

  • Le coup de sang de Collard sur Bendit était au final destiné à Autin après qu’elle ait copieusement insulté 1/4 des français précisément dans la 2° vidéo de cette page (l’heure est grave").

     

    Répondre à ce message

  • Violée quand elle avait 23 ans, en 2000, elle n’a pas eu un mot de compassion pour les allemandes qui ont subi le même sort au nouvel an 2016, prétendant que ce ne devait pas être un prétexte à islamophobie . Une vraie s... Guigne peut-être la place de Méluche, auquel elle n’arrive pas à la cheville .

     

    Répondre à ce message

  • Il faut souligner que le RN n’a pour lui et pour relayer ses idées pas de journaux, pratiquement plus de militants depuis 1999, pas de syndicats, pas de journalistes du moins dans la grande-presse. Tout ce qui est constitué en France est contre lui : syndicats, autres partis, églises, écoles, "société de pensées", clubs de bridge. Il règne de plus sur le pays le silence terrifiant d’une censure énorme. On évite de se découvrir même aux réunions de famille de peur d’être ostracisé.

    Le résultat électoral de dimanche est donc relativement stupéfiant. Il faut encore oser glisser un bulletin dans l’urne sans se faire voir ..

    Quant au LR, ils sont répandu en France depuis 1958 la pensée de machiavel : ne pas être sincère, trahir tout le temps. Formidable. Preuve d’intelligence. Le résultat c’est qu’il s’est fait trahir par ses électeurs encore plus machiavéliques que lui et qui ont appris la leçon. Très drôle.

     

    Répondre à ce message

  • Théâtre.

    A quoi sert la FI ?

    A canaliser une partie des populistes, pour éviter que le RN ne soit trop haut.

    Quelle est la différence entre Mélenchon et Marine ?

    Deux populistes revendiquant la souveraineté nationale et l’Europe des nations, sauf que le premier joue la carte du pseudo humanisme et de l’internationalisme alors que la seconde joue la carte de la préférence nationale sur base anti islamisme.
    Mélenchon s’est fait déborder sur sa gauche avec les indigènes de la république et sa posture anti système s’est arrêtée le jour ou il s’est agenouillé devant Macron à Marseille.
    Forcément on comprend les défections de Kotarac et cie et Autain a le sentiment qu’elle s’est fait avoir, pour ne pas dire autre chose.
    Cela étant dit, Jadot peut le remercier, une grande partie de l’inflation participative et en faveur des verts, provient de la jeunesse déçue du Mélenchonisme.
    De là à imaginer que c’était prémédité, il y a un pas que l’on peut franchir sans hésitations et compte tenue du pédigrée de Mélenchon et son attachement éternel à la République.

    Mélenchon est le pire traitre de la nation, un agent mondialiste qui fait croire à la possible révolution, alors qu’il se goinfre dans la même gamelle que les mondialistes.
    D’ailleurs il a perdu tout le vote populaire et au profit de RN.

    Il mériterait l’échafaud pour l’ensemble de son oeuvre de destruction.
    Heureusement pour lui et pour tant d’autres, Badinter est passé par là.

    Mélenchon va maintenant se transformer en écolo zélé, ce qui ne manquera pas de détendre les zygomatiques.

     

    Répondre à ce message

  • "Mais ça reste l’offre politique la moins im-populaire."

    Ou disons le moins pire.

     

    Répondre à ce message

  • Avec elle, vous avez choisi le vide au service du mondialisme. De plus, elle ment tout le temps. Donc elle va bien avec son patron.

     

    Répondre à ce message

  • J’apprécie particulièrement la conclusion !
    " La France insoumise sans la lutte des classes, c’est comme le Rassemblement national sans le souverainisme (c’est-à-dire l’antisionisme) : c’est inoffensif pour le Système. "
    C’est très juste !

     

    Répondre à ce message

  • elle a raison dans la video. Je serais filmé comme çà, je réagirais exactement comme elle.

     

    Répondre à ce message

  • Bordel qu’il me fait rire ce type, il harcèle les bobos dans la rue et les mets face à leurs contradictions !
    Il les troll c’est pas possible, merci pour la rigolade avec la Clémentine !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents