Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La stratégie gagnante de Donald Trump

Deux semaines après l’élection présidentielle, on ne connaît toujours pas le nom du vainqueur. En revanche, on commence à saisir plus clairement la stratégie développée par les avocats de la Maison-Blanche. Une stratégie probablement réfléchie depuis plusieurs mois.

 

L’actuel président et ses équipes savaient, depuis le début, que les élections de 2020 seraient les élections du siècle en raison des enjeux planétaires et de la volonté irrépressible des démocrates de reprendre le pouvoir dont ils s’estiment avoir été illégitimement privés, quatre ans plus tôt : l’inattendu vainqueur n’a jamais été adoubé par le Système.

Et quand il est question de vie ou de mort, tous les coups sont permis. La gigantesque fraude était donc largement anticipée et Trump l’avait évoquée dès 2018.

Aussi, l’arrêt soudain du décompte des voix dans les six swing states durant la nuit du 3 au 4 novembre annonçait le tout début du coup d’État électoral lancé par des démocrates pour qui la fin justifie les moyens. Même les plus vils.

Le 7 novembre, Joe Biden annonçait publiquement sa victoire et les médias du monde s’empressèrent de relayer la nouvelle, dressant un portrait dithyrambique du 46e président des États-Unis. Annonce dépourvue de tout fondement légal, l’actuel président n’ayant pas admis sa défaite.

Bien au contraire, son équipe de campagne et ses avocats déposèrent un recours pour que soient ordonnées des enquêtes préliminaires.

Les premiers résultats ont convaincu le general attorney (procureur général) William P. Barr qu’un dossier d’instruction devait être ouvert, mettant ainsi en branle les autorités policières et judiciaires dans chaque État concerné. Des milliers d’agents ont été mobilisés et sont toujours à pied d’œuvre.

Selon les avocats du président, il en ressortirait déjà des preuves édifiantes et des centaines de témoignages sous serment : incohérences statistiques, faux bulletins, faux électeurs, intrusion malveillante dans le logiciel Dominion…

De quoi peut-être assurer la réélection de Donald J. Trump de la façon qui suit.

Un nouveau décompte des voix a été demandé par l’équipe de campagne présidentielle avec l’appui des autorités fédérales. Là s’est posée une difficulté : les modalités électorales dépendent des autorités locales (l’État) et celles de Pennsylvanie, par exemple, ont fait savoir, il y a quelques jours, qu’elles s’y opposaient.

On s’y attendait et cela ne compromet pas le plan. Pourquoi ?

Parce que la finalité n’est probablement pas de recompter les bulletins mais de montrer à la Cour suprême que les cas de fraude sont suffisamment avérés et généralisés pour invalider les élections dans les États concernés.

Maîtres Powell et Giuliani ont annoncé détenir suffisamment d’éléments pour atteindre cet objectif.

Dans ce cas, aucun des deux candidats ne pourra se prévaloir des 270 grands électeurs requis. Or, que prévoit la Constitution, dans un tel cas de figure ?

C’est simple : si, au 14 décembre, le collège électoral ne parvient pas à élire un président, celui-ci sera élu par la Chambre des représentants (12e amendement de la Constitution).

Et là, vous pourriez vous dire que c’est mal engagé pour Trump, la Chambre étant majoritairement démocrate. Eh bien, non, car il y a une subtilité : chaque État dispose d’une seule voix, indépendamment de sa taille. Avec 30 États républicains et 20 démocrates, vous commencez à comprendre la stratégie…

En résumé, la réélection de Donald Trump est une configuration plausible et il n’est pas exclu que les démocrates se soient, une fois encore, laissé prendre dans le piège qu’il leur a tendu. Si c’était le cas, ils ne s’en remettraient probablement pas et les médias qui leur sont inféodés subiraient une disgrâce à la hauteur de leur forfait.

Je peux, évidemment, me tromper car, en matière politique, la prévision est un sport à haut risque. Néanmoins, chaque jour qui passe conforte la vraisemblance d’un tel scénario.

 

Suivez au plus près l’élection présidentielle US et ses suites, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2599206
    le 19/11/2020 par Anaïs L.
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Il faut écouter l’analyse des félicitations à Biden par Asselineau... Édifiant ! (et très instructif)


  • #2599210
    le 19/11/2020 par manu Mc rote
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Il n’a pas encore gagné. Le capital se moque des lois et des opinions contraires aux siennes.
    Il ne connait que la mort.

     

    • #2599288
      le 19/11/2020 par VaeVictis80
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Les gens qui sont derrière le "capital" sont également ceux derrière le communisme. Et ils sont à l’œuvre depuis bien plus longtemps que ces deux idéologies.
      Leur maître, lui, est à l’œuvre depuis depuis le début...


    • #2599612

      @Vae victis
      Parfaitement !
      Le capitalisme et le marxisme sont deux outils (créés ou récupérés) par une quantité infinitésimale de personnes tapies dans l’ombre (les coulisses) et ayant à leur botte quelques centaines de milliers "d’acteurs" (la scène)...
      Ce qui paraît de plus en plus évident c’est que le "régime" imposé aux peuples ressemble de plus en plus aux manières bolchéviques de gouvernement (notamment dans une détermination à lutter contre son propre peuple).
      La destruction du capitalisme à échelle humaine (indépendants, PME-PMI,...) au profit des entreprises multinationales (pour faire simple, celles cotées en bourse) est un élément de plus vers une forme de centralisme monopolistique achevé.
      Force est de constater que l’idéologie est une façon de penser dont il est très difficile de se débarrasser...


  • #2599212
    le 19/11/2020 par kantor
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Pourvu que vous soyez bien inspiré !


  • #2599225
    le 19/11/2020 par Mandark
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Si Trump réussit sa stratégie et est réélu, il faudra le compter dorénavant comme un patron de la dissidence du même niveau que Poutine ! Quenelle de Platine en perspective...espérons le


  • #2599235
    le 19/11/2020 par gardener
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Le (ou la) gars qui a pondu ça sur boulevard voltaire est un finaud, j’aimerais bien connaître son nom.

     

    • #2599428
      le 19/11/2020 par anonyme
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Il suffit tout simplement d’aller voir la source de l’article :
      Me Marc Amblard
      Avocat
      Maître de conférences en Sciences de gestion à l’Université d’Aix en Provence


  • #2599244
    le 19/11/2020 par Gerbert d’Aurillac
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    "Annonce dépourvue de tout fondement légal, l’actuel président n’ayant pas admis sa défaite." Drôle de phrase... La reconnaissance de sa défaite par un candidat n’est pas le fondement légal de la victoire de l’autre. Le fondement légal, ce serait plutôt quelque chose comme la proclamation des résultats par l’institution compétente pour le faire.
    "Dans ce cas, aucun des deux candidats ne pourra se prévaloir des 270 grands électeurs requis." Drôle de phrase encore... Je ne connais pas la constitution américaine, mais je suis prêt à parier qu’il n’y a pas besoin de 270 électeurs pour élire un président. Je suppose qu’il suffit d’avoir la majorité...
    Un peu de rigueur, que diable !

     

    • #2599305
      le 19/11/2020 par jullia
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Non, ce qui est expliqué dans cet article est exacte. C’est ainsi que l’institution américaine fonctionne.
      Alors vous de grâce, ne prônez pas la rigueur, devant vos lacunes qui font sourire.


    • #2599321
      le 19/11/2020 par gautier
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Effectivement - je crois bien que la constitution prévoit que si les votes des états où il y a eu fraude sont annulés, on comptabilise simplement les votes des représentants restants et la majorité l’emporte - cela me paraît aussi plus logique - ce n’est que si ces grands électeurs ne parviennent pas à se mettre d’accord qu’alors on fait appel au parlement (senat plus chambre des représentants et non pas uniquement celle-ci comme indiqué dans l’article). D’autre part effectivement le fait que Trump ne renonce pas à son poste n’est pas la condition légale pour déclarer l’autre personnage président ; c’est le vote du 14 décembre qui est le seul légal. Le fait de ne pas accepter sa défaite empêche simplement Joe Biden de mettre en place un gouvernement de transition avant son éventuelle élection. donc je pense que cet article a été rédigé un peu rapidement et sans réelle connaissance du sujet. Sous toutes réserves...


    • #2599398

      Pour être élu président, il faut la majorité des grands électeurs nommés et non des grands électeurs « nommables ». Voir le texte du 12ème amendement qui est assez clair.


    • #2599414
      le 19/11/2020 par Abracadabrantesque
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      D’après Wikipedia :
      "Si aucun candidat à la présidence ne recueille la majorité absolue des suffrages (270 en 2008), la Chambre des représentants se réunit immédiatement en session pour élire le président tandis que le Sénat élit le vice-président.

      Dans ce cas, les représentants ne peuvent choisir que parmi les trois candidats ayant reçu le plus de suffrages. Chaque délégation d’État dispose d’un seul vote, décidé à la majorité (on considère qu’une délégation parfaitement divisée s’abstient de voter). En outre, les délégations d’au moins deux tiers de tous les États doivent être présentes pour que le vote puisse avoir lieu. Pour être élu, un candidat doit recevoir la majorité absolue des votes des États (actuellement, 26). Si aucune majorité n’est atteinte, la chambre procède à un deuxième vote et continue jusqu’à ce qu’un candidat soit élu. "

      Il me semble donc que c’est conforme à ce qui est dit dans cet article.


    • #2599448

      @Abracadabrantesque

      non ce n’est pas ça. Il faut revenir au texte du 12ème amendement :

      « The person having the greatest Number of votes for President, shall be the President, if such number be a majority of the whole number of Electors appointed ; »

      on parle bien des grands électeurs nommés, et non des grands électeurs à nommer potentiellement auquel cas la majorité aurait en effet été à 270. Mon interprétation personnelle, à la lecture du texte original (je ne suis ni juriste et encore moins spécialiste des Etats-Unis) est que les électeurs potentiellement à nommer mais dont la désignation n’est pas certifiée par les États ne sont pas à compter comme « appointed Electors » et que par conséquent une majorité au sens de ce 12ème amendement peut dans ce cas être obtenue avec moins de 270 grands électeurs.
      la procédure de désignation du Président devant la chambre des représentants est selon ma compréhension du texte réservée au cas où il n’y aurait pas de majorité absolue des grands électeurs désignés (cas de 3 candidats se partageant les électeurs suivant un ratio 40 / 40 / 20 par exemple). Impossible par conséquent que cela arrive pour les présidentielles de cette année, sauf si les deux candidats ont un nombre égal de grands électeurs désignés.


    • #2600335
      le 21/11/2020 par Gerbert d’Aurillac
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      La majorité absolue des suffrages est celle des "grands électeurs"... existants, c’est-à-dire effectivement élus. Si les "grands électeurs" d’un État fédéré sont invalidés, la majorité absolue cesse ipso facto de correspondre au nombre de 270. Je persiste donc et maintiens mon appel à la rigueur, en particulier à l’intention de Jullia, dont le sourire me fait sourire.


  • #2599245
    le 19/11/2020 par HiihSun
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Psssttt...
    Plus haut c’est le soleil !


  • #2599246
    le 19/11/2020 par florio
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    eh bien non justement tu ne peux pas te tromper car c est exactement ce qui va ce passer ! mais mieux encore , si Trump a choisi cette voie en contrôle absolu ( comme dirai Alexis cossette ) c est pour non seulement continuer son mandat mais surtout pour exposer les " diableries " aux yeux de tous sur cette confrérie de diable qui menaient le monde en enfer !


  • #2599253

    Si seulement cela pouvait se réaliser !


  • #2599270
    le 19/11/2020 par le moine vengeur
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Au jeu des dominos,le premier fait tomber tous les autres.
    Espérons qu’il en sera ainsi.
    Nous aussi,sommes de petits dominos,dans notre cercle,pour nos amis et connaissances,pour ceux avec qui nous engageons la conversation,soyons les dominos qui oeuvront pour le renouveau...


  • #2599273
    le 19/11/2020 par Mister Mayo
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Trump est l’homme providentiel que les américains attendaient.

     

    • #2599444
      le 19/11/2020 par Anonyme
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Non le Monde entier ! Vous allez bientôt comprendre.


    • #2599570
      le 20/11/2020 par toto l’asticot
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Donald Trump ne pourrait rien faire tout seul, n’oubliez pas que le premier à trahir le NOM (selon Jacob Rothschild) était Monsieur le Tsar.
      Ensuite Donald John Trump n’est pas "l’homme à abattre" à la façon de JFK, il est le porte parole d’une organisation, qu’on va appeler Q, probablement regroupée autour de Robert Kennedy qui depuis 60 ans a bien eu le temps de faire sa petite liste des bons et des méchants. Et surtout de préparer ces élections 2Q2Q.
      Et grâce à internet, il l’information des gueux échappe aux méchants. Elle est redistribuée par des anonymous.


  • #2599328
    le 19/11/2020 par Druide
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    On ne voit presque plus de différence entre Boulevard Voltaire et Réseau Voltaire en ce qui concerne leur traitement de la présidence Trump. On pourrait les appeler maintenant Bonnet blanc et Blanc bonnet.


  • #2599331
    le 19/11/2020 par Hector
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Drôle de piège alors... Pour finalement péniblement gagner sur tapis vert. Avec l’accusation d’avoir volé l’élection.
    S’il savait effectivement ce qui se tramait, pourquoi ne pas le dénoncer 15 jours avant les élections et le rendre inopérant. Serveur en Allemagne, Dominion, assesseurs républicains refusant de quitter les salles de décompte (ce sont nos ordres...) etc..
    Et victoire facile dans les urnes..
    Non, cette explication me paraît fragile..

     

    • #2599386
      le 19/11/2020 par Michel michel
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Quand un commissaire de police veut coffrer un dealer, il laisse le deal se faire sous surveillance, et le coffre une fois les faits commis. Il ne l’arrête pas avant le deal, au motif qu’il a l’air louche.

      Je pense que c’est une occasion unique pour Trump de purger le marais comme il le dit depuis si longtemps, et quelle claque ce serait pour les bien-pensants, les médias du monde entier que de voir Trump devenir de fait le gardien de la démocratie aux yeux du monde...

      Ce serait le coup le plus génial de l’Histoire !


  • #2599338
    le 19/11/2020 par Louis
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Si Trump fait cela il y aura une guerre civile. Je ne déteste pas Trump mais il vaut mieux qu’il s’incline.

    De toute façon même si Trump n’est pas président, Biden ne sera que le président de l’Amérique de Donald Trump. Avec 70 millions d’américains qui ont voté pour Trump, le Sénat et la Cour Suprême, Biden va bien en baver.

    Et puis il semble y avoir une relève intéressante avec des types comme Ted Cruz.

     

    • #2599607
      le 20/11/2020 par Édouard
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Demander à Trump de s’incliner c’est laisser les clefs de la boutique aux mondialistes eugénistes. Acceptons le masque partout et définitivement aussi alors...finalement ce virus existe bel et bien un petit peu non ? Baisser son froc et s’incliner c’est devenir un enc...


    • #2599782
      le 20/11/2020 par louie
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Ben voyons. Quelque chose me dit que le pseudo Louis cache quelqu’un de pas plus français que le "gouvernement".


    • #2599886
      le 20/11/2020 par Draner
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Mieux vaudrait une possible insurrection avec Trump président qu’avec Joe Robinette.


    • #2600055
      le 20/11/2020 par Qalex974
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Mouai... quand votre femme accourt vers vous en criant, ce salopard d’instituteur a violé notre enfant dans la salle de classe, il saigne encore... vous êtes du genre à alerter la justice et/ou à aller vous battre... ou à dire "chérie faut que tu t’inclines, ça va foutre la pagaille dans l’école, et peut-être qu’on peut le changer de classe et le faire mettre dans la classe de Mr Ted Cruz qui est plus gentil !"
      Affligeant... vous ne saisissez pas les enjeux !


  • #2599426
    le 19/11/2020 par sosso
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Je répète M. Trump joue aux échecs. Son mentor était M. Kennedy. Son plan est montrer les voleurs. Le journal George de Kennedy Jr sur 2020 le prouve. M. Trump est populaire . Trump déteste l’état profond et le dit.


  • #2599441
    le 19/11/2020 par goy pride
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Trump le savait depuis toujours. C’est bien simple : quand les données des élections d’un pays (c’est également le cas pour la France) sont délocalisées sur les serveurs des ordinateurs d’une entreprises privées à l’étranger ce n’est pas pour que la démocratie soit mieux respectée ! Il ne faut pas sortir de St Cyr pour comprendre que l’expatriation de ces données hautement sensibles se retrouvant entre les mains d’entreprises privées a pour objectif la fraude. Le simple fait que cela soit possible et autorisé démontre le niveau de corruption généralisé du système politico-administratif des "démocraties" occidentales ! Comment un pays peut laisser des entreprises privées et qui plus est étrangères gérer leurs données électrorales ?! Cela ne peut pas être du à de la simple stupidité, cela cache bien évidemment des intentions malveillantes. Donc bien évidemment que Trump qui n’est pas seulement tout autant intelligent que nous mais qui appartient aussi à un réseau bien structuré avec des contacts avec l’intelligence militaire n’était non seulement au courant de l’arnaque mais connaissait également le fonctionnement de cette fraude dans ses moindres détails.


  • #2599528
    le 20/11/2020 par Vous pouvez répéter la question ?
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Moi j’aimerais bien qu’on nous rende Jésus, parce que tout ça devient sacrément casse-couilles
    Et partout dans le monde, à tous les niveaux et dans tous les domaines
    Rendez-nous Jésus !!!

     

    • #2599563
      le 20/11/2020 par Melimela
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      C’est sûr que pour celui ou celle qui a été formé avec les préceptes de Jésus, cela apparaît comme LA solution. Il est vrai que depuis l’effacement progressif de la chrétienté, il est net qu’aucun autre précepte n’est basé sur l’amour du prochain, sinon nous n’en serions pas là. Mais hélas, je suis pas sûre que les voeux pieux suffisent. Il va falloir à nouveau chasser les marchands du temple, mais ça ne sera pas facile car ils sont organisés depuis si longtemps ! et nous, désorganisés depuis si longtemps ! J’’ai entendu hier dans une vidéo que dans la Grèce antique, les athéniens avaient émis l’idée de punir tout citoyen qui ne s’intéressait pas à la Politique (avec un grand P) C’’était sans compter l’impact "du pain et des jeux". Eh bien, si on s’y attelait, y’aurait du boulot ! .... bê bê bê


    • #2599564
      le 20/11/2020 par Patriote
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Jésus n’est pas un plombier qu’on appelle quand un tuyaux pète...

      Jésus ne veut pas qu’on l’idolâtre mais que l’on applique ses principes dans notre vie.

      L’amour désintéressé, le pardon, la charité, la foi... C’est à travers ces valeurs qu’il vit.

      Pour qu’il revienne il faut "juste" faire renaître ces valeurs dans nos cœurs en les appliquant tous les jours, et sans espérer quoi que ce soit en retour.
      Ce n’est pas de la soumission ou de l’intérêt comme dans d’autres religions qui feraient mieux de se couper du pécher plutôt que de leurs prépuces. C’est la fusion avec ces valeurs pour en devenir l’expression.


    • #2599623
      le 20/11/2020 par Melimela
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      @ Patriote : Tâche ô combien difficile, lorsqu’on sait que la grande majorité des jeunes aujourd’hui - même ceux issus de familles autrefois pratiquantes - ne savent même pas qui est Jésus ! Et qui peut les en blâmer ? Ma propre responsabilité est certainement engagée, car je n’ai pas su faire perdurer les valeurs transmises depuis des générations dans ma famille, au nom sans doute de la non-ingérence dans les esprits de mes descendants. Et quand je vois l’ampleur des dégâts, les bras m’en tombent. En si peu de temps on a réussi à gommer tout ce qui faisait notre force.


    • #2599662
      le 20/11/2020 par Vous pouvez répéter la question ?
      La stratégie gagnante de Donald Trump

      Ça ne change en rien mon commentaire, Rendez nous Jésus


  • #2599888
    le 20/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    “Néanmoins, chaque jour qui passe conforte la vraisemblance d’un tel scénario.”

    Pas si sûr. Il s’agit de la vision d’un juriste, pas celle d’un homme politique qui n’est que l’instrument au service d’une entreprise qui le dépasse.

    Car c’est bien un élan mystique et spirituel qui est à l’origine de l’action de Donald Trump aujourd’hui. Il a été préparé dès le plus jeune âge à accomplir un destin qui doit infléchir le cours de l’Histoire et apparaître comme un tournant civilisationnel.
    C’est l’œuvre de toute une vie, il ne va donc pas inscrire son action dans le cadre où il est attendu.
    Lorsque l’on observe comment il a toujours agi dans son existence avec ce jusqu’auboutisme qu’on lui connaît dans la prise de risque, il est fort probable qu’il agisse différemment cette fois-ci, coiffant tout le monde au poteau !
    D’ailleurs, la conférence de presse de Rudy Giuliani hier a encore fonctionné à merveille, il a laissé croire aux merdias qu’il ne maîtrisait pas sa sudation pour que ces derniers ne parlent que de cela... sauf qu’ils ont tous montré un événement où il produisait des preuves de la forfaiture démocrate que ces crevards tentent de taire habituellement.
    Et ce n’est pas la première fois, souvenons-nous de la blonde sur le canapé du Bureau Ovale alors que Donald Trump était entouré d’un aréopage de représentants de la communauté noire venus constater de son action réelle en leur faveur. Les journalopes en ont tous parlé et ont accessoirement contribué à apporter les voix de cette population au président Trump.
    Merci à l’extraordinaire Sidney Powell qui a probablement passé sa dernière nuit blanche avant la libération.

    God bless America !

    A notre tour maintenant, qui sait ? Peut-être aurons-nous un sauveur dont la bannière actuelle ne serait pas si différente du Star and Stripes.


  • #2600341
    le 21/11/2020 par el vago
    La stratégie gagnante de Donald Trump

    Tucker Carlson de Fox News a mis en lumière dernièrement Mgr Vigano sur lequel pèse d’ailleurs une nouvelle charge, la révélation du récent dossier Mac Carrick charge en réalité bien plus l’enquêteur du dossier à savoir Mgr Vigano que Mac Carrick lui-même.
    Le journaliste est revenu sur les dires et l’analyse de Vigano sur l’épisode Covid : personne en 2019 n’aurait pu penser qu’une telle ingénierie sociale serait déployée à l’encontre des populations et sous un prétexte sanitaire. Vigano a aussi parlé du Great Reset qui allait venir et là bien évidemment dès qu’il s’agit de faire des projections sur notre futur, il n’y a plus qu’un mot qui compte pour les journalistes : complotiste. Mais seulement voila Tucker enchaîne directement avec une vidéo de Justin Trouduc qui explique noir sur blanc que la pandémie est une formidable opportunité pour rétablir un système économique mondial. Si près du but, ils vendent donc la mèche, ils enclenchent le prochain mouvement et pourquoi le font-ils ? parce qu’ils croient déjà avoir gagné.

    Et c’est peut-être notre avantage avec cette victoire déclarée trop tôt du Lapin Biden, la tortue Trump prend son temps et nous montre à quelle sauce nous allons être mangés, ce moment d’incertitude sert en réalité d’avertissement pour tous les attardés mentaux du monde entier qui ont éteint leur cerveau depuis si longtemps mais qui ne peuvent plus utiliser désormais la carte du complotisme car en réalité tout est déjà là. Trump a mis son pied dans l’entrebaillement de la porte, or le spectacle se déchaîne comme si la porte était déjà fermée, c’est l’avantage de la situation.
    Même si Trump ne réussit pas à exposer les tricheries à temps ou à bloquer les élections et à reprendre le dessus, notamment si jamais derrière notamment les démocrates décident de renverser la table du casino, ces derniers étant prêts à tout, il nous en montre au moins suffisamment en ralentissant le processus. C’est ce qu’a très bien analysé Tucker Carlson


Commentaires suivants