Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Donald Trump versus Joe Biden (partie 4) : les dernières informations

L’élection américaine de 2020 n’a pas encore livré l’ensemble de ses secrets ! Suivez les derniers rebondissements au jour le jour sur E&R.

 


 

21h00 - Une nouvelle audition a lieu actuellement en Géorgie. Voici la vidéo en direct (et en anglais) :

 

Lors de cette audience ont été apportées encore de nombreuses preuves des irrégularités et de la fraude systémique qui entoure ces élections. Par exemple cette vidéosurveillance montre le départ des observateurs, puis dès que la salle fut vidée, l’apparition de plusieurs caisses de bulletins de votes sortis de sous une table. Ces bulletins furent immédiatement comptabilisés en l’absence d’observateurs. Il semble que le nombre de bulletins puisse être facilement déduit et est supérieur à la marge entre Trump et Biden.

***

3h00 - Le président Donald Trump a publié une vidéo de 46 minutes qu’il a postée sur Facebook et Twitter où il a appelé à renverser l’élection tout en anticipant que ses propos seraient "dénigrés".

Trump s’est exprimé devant les caméras de la Maison Blanche, dans une vidéo qui semble avoir été enregistrée il y a déjà plusieurs jours.

M. Trump a déclaré que c’était peut-être le discours le plus important qu’il n’ait jamais prononcé, puis à démontré de quelle manière l’élection était frauduleuse et pourquoi les résultats devraient être annulés dans plusieurs États où le président élu Joe Biden a obtenu plus de voix que lui.

Le président Donald Trump a demandé que le vote dans les États pivots qu’il a perdus soit annulé et a déclaré que l’élection était une "catastrophe totale".

Il a ensuite montré un graphique illustrant le stratagème pour voler une élection.

Il a montré les cas répétés de fraude, de votes de personnes décédées, d’anomalies mystérieuses dans les machines de vote et la corruption systématique dans les grandes villes démocrates en faveur de Joe Biden.

« Cette élection a été truquée. Tout le monde le sait. Cela ne me dérange pas si je perds une élection, mais je veux perdre une élection de manière juste et équitable. Ce que je ne veux pas, c’est qu’on la vole au peuple américain » a-t-il affirmé.

Donald Trump a ajouté que la crise sanitaire – et le "virus chinois" – a été utilisée pour justifier les nombreux votes par correspondance.

Quelques heures plus tard, la campagne de M. Trump a annoncé que le président avait lancé un nouveau procès pour contester les résultats des élections dans le Wisconsin. Trump poursuit personnellement l’État, y compris la Commission électorale du Wisconsin, ainsi que des fonctionnaires locaux et de l’État pour "actes illégaux et inconstitutionnels" pendant le processus électoral.

La plainte affirme que les fonctionnaires ont sapé l’élection en ne tenant pas compte des "garanties destinées à empêcher la fraude sur les bulletins de vote par correspondance".

Il a également accusé les maires des cinq plus grandes villes de l’État - Milwaukee, Madison, Kenosha, Green Bay et Racine - d’avoir organisé un « plan illégal pour étendre le vote par correspondance en utilisant des boîtes de dépôt non surveillées ».

Ce procès survient quelques jours seulement après que le Wisconsin a certifié la victoire de Biden dans l’État lors de deux recomptages du comté qui ont par ailleurs augmenté son avance sur Trump de 87 voix.

Officiellement, le vote de Biden a approché les 81 millions de voix mercredi, et son avance dépasse largement les 6 millions, alors que sa victoire au collège électoral s’annonce, officiellement encore et sans prendre en compte les actions judiciaires en cours, à 306 contre 232.

Il a souligné « un succès inattendu dans tout le pays et ici même à Washington », en déclarant : « Il est statistiquement impossible que la personne - moi - qui était en tête ait pu perdre. Les plus grands sondeurs, les vrais sondeurs – pas ceux qui nous voyait perdre de 17 points dans le Wisconsin alors que nous avons réellement gagné, ou bien ceux qui nous ont fait perdre 4 ou 5 points en Floride alors que nous avons gagné de près de 3 points ou ceux qui nous ont même fait perdre au Texas que nous avons gagné de beaucoup, pas ces sondeurs mais de vrais sondeurs qui sont justes et honnêtes – ont déclaré : "Nous ne pouvons pas comprendre une chose pareille : cela ne s’est jamais produit, alors que vous étiez en tête dans le pays, vous êtes le seul à avoir fini tout de même par perdre. Ce n’est pas possible". »

La perte de Donald Trump est survenue malgré le fait que les Républicains détiennent le Sénat et qu’ils ont fait reculer de nombreux Démocrates à la Chambre qui étaient en tête des sondages, et qu’ils ont remporté plusieurs sièges lors d’une élection que beaucoup prédisaient comme une "vague bleue" !

M. Trump a donc naturellement qualifié l’élection de "catastrophe totale" et a déclaré que les résultats ne pouvaient pas être fiables.

Il s’est plaint du « système de comptabilisation des votes qui a été arrêtée à certains moments de la soirée pour ouvrir de nouveau miraculeusement avec plus de votes ».

« De nombreuses personnes dans les médias et même des juges ont jusqu’à présent refusé de l’accepter. Ils savent que c’est vrai. Ils savent que c’est là le problème. Ils savent qui a gagné l’élection. Mais ils refusent de dire : vous avez raison. Notre pays a besoin de quelqu’un pour dire que vous avez raison » a-t-il déclaré.

Il a affirmé que des personnes décédées avaient voté. « Des millions de votes ont été exprimés illégalement dans les seuls États pivots », a-t-il déclaré.

« Si c’est le cas, les résultats de chaque État pivot doivent être annulés immédiatement » a déclaré M. Trump.

« Certains disent que c’est trop incroyable, trop direct. Cela signifie-t-il que nous venons d’élire un président alors que les votes étaient frauduleux ? Non. Cela signifie que vous devez annuler l’élection. »

« Quelle élection désastreuse c’était. Une catastrophe totale » a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’il espérait que la Cour suprême des États-Unis verrait tout cela et ferait ce qui est bon pour notre pays.

« Maintenant, j’entends dire que ces mêmes personnes qui n’ont pas réussi à me faire venir à Washington ont envoyé toutes les informations à New York pour essayer de m’y faire venir » a déclaré le président Trump, en référence aux procureurs qui enquêtent sur sa société pour d’éventuelles allégations de fraude à l’assurance ou de fraude fiscale.

Trump s’est exprimé un jour après que le procureur général Bill Barr a déclaré qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves de fraude pour renverser les résultats.

« Peut-être que vous aurez un second vote, mais je ne pense pas que ce soit approprié. Quand les votes sont corrompus, quand ils sont irréguliers, quand ils sont mis à découvert, ils sont annulés, et je gagne très facilement », a déclaré Donald Trump.

Plus tôt dans la journée de mercredi, Mike Flynn, ancien conseiller à la sécurité nationale de M. Trump, a publié un article qui demandait à M. Trump de déclarer la loi martiale et de faire superviser un vote par l’armée.

Le président Trump a publié la vidéo environ une heure après que Joe Biden a commencé un événement à Wilmington où il a tenu une table ronde avec des travailleurs et des propriétaires de petites entreprises qui luttent contre la crise économique.

Toute la presse américaine s’est déjà emparée de cette longue vidéo pour la railler et avancer, comme depuis le premier jour, que toutes ces suspicions de fraudes ne sont que fantaisies et que le camp Trump n’en a jamais apporté la moindre preuve. La presse française ne devrait pas traîner à emboîter le pas dès ce jeudi matin. Ainsi les Français auront aussi leur Trump-bashing quotidien avec une efficacité d’autant plus grande qu’ils ne voient pas les bienfaits de la politique du président Trump. Les Américains, eux, ne s’y sont pas trompés, car même si l’on considère les chiffres officiels, on n’a jamais observé un président sortant gagner 11 millions de voix, dont plus de 30% chez les Latinos et près de 20% chez les Noirs, du jamais vu dans le camp républicain !

La vidéo dans son intégralité (vidéo en anglais) :

***

02h00 - Le président américain en exercice Donald Trump et son équipe juridique continuent d’insister sur le fait que l’élection présidentielle du 3 novembre a comporté des fraude électorales massives, rendues possibles grâce à un nombre sans précédent de bulletins de vote par correspondance.

Mardi, une conférence de presse du projet Amistad de la Thomas More Society, un groupe juridique conservateur américain, s’est tenue à Arlington, en Virginie, avec plusieurs personnes qui se sont manifestées et qui affirment avoir été témoins de la fraude électorale qui, selon Donald Trump, a eu lieu pendant l’élection présidentielle.

Parmi les dénonciateurs qui se sont manifestés figuraient des sous-traitants de l’US Postal Service (USPS) et d’autres personnes affirmant avoir été témoins du truquage des élections le soir du scrutin et après celui-ci.

Selon les propos tenus lors de la conférence de presse, des camions remplis de "bulletins de vote prêts à être comptés" sont arrivés aux bureaux de vote après la nuit du scrutin et les bulletins de vote arrivés après le 3 novembre ont été antidatés.

 

Un "transfert massif" de bulletins de vote

S’exprimant lors de la conférence de presse, Jesse Morgan, dont on dit qu’il est chauffeur de camion chez un sous-traitant de l’USPS, a fait part de son affirmation selon laquelle il y avait 280.000 bulletins remplis dans un camion qu’il conduisait de Bethpage, New York, à Lancaster, Pennsylvanie.

« Je conduisais des bulletins remplis de New York à la Pennsylvanie. Je ne le savais pas, alors j’ai décidé de parler », a déclaré Morgan dans son discours, en précisant que deux grandes boîtes en carton avaient été chargées dans son camion et qu’elles étaient remplies de bulletins de vote remplis. Morgan a ensuite insisté sur le fait que tout était "bizarre", en particulier après avoir affirmé qu’on l’avait fait attendre pendant six heures à Harrisburg, en Pennsylvanie, et qu’on lui avait dit de s’adresser directement au superviseur des transports de la poste américaine – quelqu’un avec qui il prétendait n’avoir jamais parlé auparavant. « Le superviseur m’a dit de conduire jusqu’à Lancaster sans être déchargé à Harrisburg. Cela n’avait aucun sens pour moi. Je savais que les bulletins de vote étaient chargés pour Harrisburg ».

 

 

Un autre prétendu témoin, Ethan Pease, présenté comme un contractant de l’USPS, a affirmé qu’un employé de l’USPS lui avait demandé le 4 novembre s’il avait oublié des bulletins de vote à Madison, Wisconsin, le soir des élections, après avoir vu qu’il n’y avait pas de bulletins dans la boîte de livraison le 3 novembre. Selon M. Pease, quelque 100.000 bulletins de vote manquaient.

Le contractant a également affirmé qu’un employé de l’USPS lui avait dit qu’ils devaient antidater les bulletins de vote qui étaient arrivés trop tard pour être légalement comptés.

« Je ne suis pas un partisan de Trump. Je ne suis pas non plus un partisan de Biden... Mais, quelque chose de profondément mauvais s’est produit dans le Wisconsin pendant l’élection présidentielle - et le peuple américain a le droit de savoir » a déclaré M. Pease dans une déclaration préparée à l’avance.

 

 

Une campagne d’information sur les fraudes électorales

Trump continue d’insister sur le fait que l’élection de 2020 a été truquée, contestant le résultat et intentant des procès dans de multiples États. Selon M. Trump, la fraude électorale a été rendue possible grâce à un nombre sans précédent de bulletins de vote par correspondance dans le sillage de la pandémie COVID-19 en cours.

M. Trump a également affirmé que les observateurs républicains n’ont pas eu un accès adéquat aux lieux de dépouillement des bulletins de vote, certains observateurs des bureaux de vote faisant écho à ses affirmations lors d’une audience tenue mardi dans le Michigan, à l’initiative de l’équipe de M. Trump, concernant la fraude électorale.

Une observatrice a laissé entendre qu’elle avait vu des bulletins de vote militaires être dupliqués.

« J’ai vu les bulletins militaires être dupliqués. J’ai juste trouvé étrange que seul le nom de Biden ait été choisi, qu’aucun bulletin de vote n’ait été déposé... et qu’aucun n’ait été pour l’équipe Trump » a-t-elle déclaré lors de l’audience dans le Michigan.

Plus tôt dans la journée de lundi, un témoin à une audience en Arizona sur la fraude électorale a également raconté une histoire concernant les signatures sur les bulletins de vote qui ont été décrites comme "complètement illisibles" et ne ressemblaient "en aucune façon" à ce qu’elles devaient correspondre. Selon la déclaration du témoin, il leur a été dit de "ne pas s’inquiéter" à ce sujet.

Un autre témoin a déclaré que les travailleurs électoraux de l’État semblaient ne pas avoir su combien de bulletins de vote il y avait, car de nouveaux camions contenant des bulletins de vote auraient continué à arriver.

La campagne Trump a intenté de nombreuses actions en justice dans des États comme le Michigan, la Géorgie, la Pennsylvanie et d’autres, appelant à se débarrasser des bulletins de vote postaux arrivés après le jour du scrutin et demandant l’arrêt du comptage de ce qu’ils décrivent comme des "votes illégaux".

Selon Rudy Giuliani, avocat de Trump, la fraude électorale présumée a été organisée par le parti démocrate et s’est principalement concentrée sur les grandes villes dirigées par des démocrates.

Bien qu’il ait refusé de céder, Trump a concédé le lancement de la transition officielle du pouvoir exécutif à Joe Biden, qui est donné par les grands médias comme le vainqueur de la course présidentielle. Les résultats officiels seront toutefois annoncés après le vote du Collège électoral le 14 décembre.

 

Une traduction E&R de l’article de Sputnik.

 

Les anglophones retrouveront ci-dessous quelques extraits des témoignages sous serment (témoins risquant la parjure) d’anomalies sévères qui contredisent gravement le roman officiel médiatique selon lequel il n’existe aucune preuve ni aucun témoignage !

La politique de l’édredon fonctionne malheureusement très bien puisqu’une information qui n’est pas apportée au lecteur, au téléspectateur ou à l’internaute, n’existe tout simplement pas. Et le citoyen éveillé et informé sera immédiatement raillé et traité de complotiste (vidéos en anglais).

 

 

 

 

 

Sur la faillite des médias, totalement corrompus et partiaux (vidéo en anglais) :

 

 

Sur le logiciel Dominion (vidéo en anglais sous-titrée en anglais) :

 

***

3 décembre, 00h00 - Le sénateur Ted Cruz est intervenu mercredi sur la situation actuelle de l’élection présidentielle de 2020. Il a affirmé que la Cour suprême des États-Unis devrait « entendre la procédure d’appel urgente concernant le problème électoral de la Pennsylvanie ».

« Aujourd’hui, un appel d’urgence a été déposé devant la Cour suprême des États-Unis pour contester les résultats de l’élection en Pennsylvanie. Cet appel soulève de graves questions juridiques, et je pense que la Cour devrait entendre l’affaire de manière accélérée » a écrit le sénateur Ted Cruz dans un communiqué de presse du 1er décembre.

 

 

« #SCOTUS (La Cour suprême - NDT) devrait entendre la procédure d’appel urgente concernant le problème électoral de la Pennsylvanie »

 

Traduction E&R du communiqué de presse du 1er décembre du sénateur Ted Cruz :

Aujourd’hui, un appel d’urgence a été déposé devant la Cour suprême des États-Unis pour contester les résultats des élections en Pennsylvanie. Cet appel soulève de graves questions juridiques et je pense que la Cour devrait entendre l’affaire de manière accélérée.

La Constitution de la Pennsylvanie exige le vote en personne, sauf dans des circonstances étroites et définies. À la fin de l’année dernière, le Parlement de Pennsylvanie a adopté une loi qui visait à autoriser le vote universel par correspondance, nonobstant l’interdiction expresse de la Constitution de Pennsylvanie.

Cet appel fait valoir que la Pennsylvanie ne peut pas changer les règles en plein milieu de la partie. Si la Pennsylvanie veut changer la façon dont le vote se déroule, l’État doit suivre la loi pour le faire.

L’illégalité a été aggravée par une Cour suprême démocrate partisane en Pennsylvanie, qui a rendu de multiples décisions qui reflètent leurs préjugés politiques et idéologiques. Il y a un peu plus d’un mois, le juge Alito, ainsi que les juges Thomas et Gorsuch, ont écrit – à juste titre, je crois – au sujet de la décision antérieure de la Cour de Pennsylvanie de compter les bulletins de vote reçus après le jour du scrutin, qu’ « il est fort probable que la décision de la Cour suprême de l’État viole la Constitution fédérale ».

Dans l’appel actuel, la Cour suprême de Pennsylvanie a rejeté la demande sur la base d’une doctrine juridique appelée "délai préjudiciable", ce qui signifie essentiellement que les plaignants ont attendu trop longtemps pour introduire le recours. Mais les plaignants soutiennent raisonnablement que la Cour suprême de Pennsylvanie n’a pas appliqué cette doctrine de manière cohérente et qu’ils ne peuvent donc pas l’appliquer de manière sélective maintenant.

De manière encore plus convaincante, les plaignants soulignent que la Cour suprême de Pennsylvanie a également jugé que les plaignants n’ont pas qualité pour contester une loi électorale avant l’élection, ce qui signifie que la Cour les a effectivement mis dans une impasse : avant l’élection, ils n’avaient pas qualité pour agir ; après l’élection, ils ont attendu trop longtemps. Le résultat de l’habileté du tribunal est qu’une loi électorale apparemment anticonstitutionnelle ne peut jamais être contestée judiciairement.

Normalement, la Cour suprême des États-Unis se tient à l’écart des litiges électoraux, en particulier en ce qui concerne le droit des États. Mais nous ne sommes pas en des temps ordinaires.

À ce jour, selon les sondages Reuters/Ipsos, 39 % des Américains pensent que l’élection a été truquée. Ce n’est pas sain pour notre démocratie. La division et l’acrimonie amères que nous voyons à travers la nation doivent être résolues. Et je crois que la Cour suprême des États-Unis a la responsabilité envers le peuple américain de s’assurer que nous respectons la loi et la Constitution. L’audition de cette affaire - maintenant, en urgence et de manière accélérée - serait une étape importante pour aider à rétablir la confiance dans l’intégrité de notre système démocratique.

***

22h00 - La presse se fait une joie d’annoncer que Donald Trump vise 2024, ce qui sous-entend qu’il capitulerait pour l’élection de cette année 2020. Or, ce n’est pas précisément ce que dit le toujours-président des Etats-Unis :

***

07h00 - Terminons cette soirée américaine avec une petite statistique toute simple mais qui peut en dire beaucoup :

 

 

2016 : 266.000 bulletins de vote par correspondance, dont environ 1 % sont invalides

2020 : 2,6 MILLIONS de bulletins, dont 0,038% seulement sont invalides

Un taux 27 FOIS plus élevé de validation !

***

06h00 - CNN menace de poursuites judiciaires Project Veritas pour des extraits de conférences téléphoniques de Jeff Zucker.

Pour ceux qui l’ignorent, « Jeffrey Adam Zucker (born April 9, 1965) is a Jewish-American media executive. He became president of CNN Worldwide on January 1, 2013 » nous dit le Wikipédia anglais qui lui est consacré.

CNN a menacé de poursuites judiciaires le fondateur de Project Veritas, James O’Keefe, pour sa dernière enquête dans laquelle il a secrètement enregistré les conférences téléphoniques matinales du président de la chaîne CNN Jeff Zucker « pendant des mois ».

O’Keefe, 36 ans, a annoncé mardi qu’il publierait des enregistrements audio de plusieurs réunions de la chaîne qui, selon lui, « révéleront » chez Zucker et d’autres dirigeants de CNN leurs « préjugés politiques ».

Cette révélation est la dernière opération en date orchestrée contre la chaîne d’information CNN par James O’Keefe qui a longtemps ciblé la chaîne en raison de sa partialité anti-Trump.

 

 

O’Keefe a partagé sur Twitter une vidéo diffusée en direct de l’instant où il a tendu un piège à Zucker lors d’un appel téléphonique lui disant qu’il prévoyait de rendre publique les preuves.

« M. Zucker, êtes-vous là ? Hé, c’est James O’Keefe. Nous écoutons vos appels CNN depuis pratiquement deux mois et nous enregistrons tout. Je voulais juste vous poser quelques questions si vous avez une minute » commença-t-il.

« Pensez-vous toujours que vous êtes la chaîne le plus fiable de l’actualité, parce que je dois dire d’après ce que j’ai entendu lors de ces appels téléphoniques, je n’en sais rien ; nous avons beaucoup d’enregistrements qui indiquent que vous n’êtes pas vraiment indépendant en tant que journaliste ».

Après quelques secondes de silence, Zucker répond : « Euh … merci pour vos commentaires. Alors tout le monde, je pense qu’à la lumière de cela, nous allons mettre en place un nouveau système et nous reviendrons avec vous. Nous ferons le reste de l’appel plus tard », avant de couper court à la discussion.

 

 

La vidéo a rapidement attiré des milliers de réponses, dont une de la division Communication de CNN qui a accusé O’Keefe d’avoir enfreint la loi.

« Les juristes disent que c’est peut-être un délit. Nous l’avons renvoyé aux forces de l’ordre », a déclaré la chaîne de télévision.

O’Keefe a cependant ignoré la menace dans un tweet se moquant de CNN en disant : « Nos experts juridiques disent que Jeff Zucker est juste fou et embarrassé. Restez à l’écoute ! ».

Il a également surenchéri en disant qu’il prévoyait de publier les clips des enregistrements « quotidiennement », comme un « calendrier de l’avent de décembre ».

On ne sait pas comment O’Keefe a réussi à obtenir ces conférences téléphoniques.

« Il s’agit d’une autre enquête menée par Project Veritas sur CNN, et une fois de plus, ils ont démontré leur programme politique partisan et leur déconnexion totale avec l’éthique journalistique » a déclaré O’Keefe dans son rapport.

« Ces déclarations faites par des hauts dirigeants de CNN prouvent qu’ils ne sont tout simplement pas intéressés à être impartiaux lorsqu’ils rendent compte de l’actualité. »

L’enquête, publiée sur Project Veritas, comprend plusieurs transcriptions des appels dans lesquels CNN aurait « attaqué » le président Trump, l’animateur de Fox News Tucker Carlson et le sénateur républicain Lindsey Graham.

Lors d’une conférence téléphonique tenue pendant l’élection présidentielle, Zucker aurait dit à son équipe de ne pas « normaliser » le comportement « erratique » et « désespéré » de Trump, après que le président eut refusé de céder.

« Vous savez, c’est ce à quoi nous nous attendons depuis trois ans et demi, quatre ans, mais cela est clairement exacerbé dans la période que nous traversons et les problèmes auxquels qu’il [Trump] doit faire face », dit Zucker.

« Je pense que nous ne pouvons pas simplement laisser cela se normaliser. Il est partout et agit de manière erratique, et je pense que nous devons nous pencher là-dessus. »

O’Keefe est apparu mardi soir sur Sean Hannity de Fox News, où il a déclaré que les appels téléphoniques ne « choquaient pas les gens mais confirmaient de nombreux soupçons ».

« Voir le président d’une chaîne de télévision aboyer des ordres aux journalistes, leur dire ce qu’il faut couvrir, ce qu’il ne faut pas couvrir, cela ne ressemble pas à du journalisme, je sais. »

« Ce que Jeff Zucker fait lors de ces appels téléphoniques, c’est dire aux gens ce qu’est l’histoire, dire aux gens ce qu’il ne faut pas couvrir. C’est de la propagande et je pense que dans un pays où les citoyens doivent exercer leurs droits et devoirs, le consentement doit être éclairé. C’est la fabrication du consentement. »

 

 

Dans un autre des clips divulgués, Zucker dit au personnel qu’ils doivent cibler Graham, le président du Comité judiciaire du Sénat et l’un des fervents partisans du président.

Project Veritas a affirmé que les clips montrent comment CNN aurait attaqué le président Trump, l’animateur de Fox News Tucker Carlson et le sénateur républicain Lindsey Graham.

Un autre enregistrement a capturé le moment où le vice-président de CNN, Marcus Mabry, a accusé Tucker Carlson et son programme d’information d’être racistes.

« Ouais, j’allais juste dire, si vous voulez parler de l’histoire, je pense qu’il est inévitable que vous deviez parler du racisme de Tucker Carlson », aurait déclaré Mabry. « Parce que c’est vraiment ce qui a motivé cette poussée anti-diversité, vous savez, Trump regarde l’émission de Tucker Carlson et réagit ensuite. Et tout comme l’heure de la suprématie blanche qu’ils ont sur Fox News tous les soirs, je pense que vous ne pouvez pas déconnecter les deux. »

O’Keefe a accusé le réseau de promouvoir son propre programme politique en rapportant les nouvelles.

« CNN aime se qualifier de « la chaîne d’actualité la plus fiable, mais comment le public peut-il faire confiance à une chaîne qui dénigre régulièrement les gens simplement parce que ces personnes ont certaines opinions politiques qui ne sont pas alignées sur les médias traditionnels ? » a-t-il demandé.

Le Président Donald Trump a relayé l’affaire par l’intermédiaire de plusieurs tweets ce mardi soir :

 

 

***

04h00 - Des tirages au sort illégaux faisant gagner de l’argent en échange de votes ont eu lieu dans plusieurs États lors des élections de 2020.

 

 

Le jour du scrutin, le Nevada Native Vote Project a publié sur Facebook des photos d’électeurs souriants tenant des cartes-cadeaux de 25 dollars après avoir remis leurs bulletins de vote.

Les messages ont été supprimés depuis, mais pas avant d’avoir été archivés. La suppression a peut-être un rapport avec le code pénal américain, dont deux articles distincts imposent des amendes et des peines de prison à « quiconque offre ou propose d’offrir une somme d’argent à une personne, que ce soit pour voter ou s’abstenir de voter ».

Offrir des cartes-cadeaux pour les bulletins de vote n’était pas la seule façon dont le Nevada Native Vote Project a incité les gens à voter. Dans une vidéo visible sur Facebook le 24 novembre, Bethany Sam, responsable des relations publiques de la colonie indienne de Réno-Sparks, a encouragé les gens à venir voter en offrant « un cadeau supplémentaire ».

« Nous avons vingt-cinq cartes-cadeaux de 25 dollars à tirer au sort, c’est donc beaucoup d’argent en liquide ici", a déclaré Sam, ajoutant que les électeurs n’avaient qu’à envoyer une photo d’eux au bureau de vote pour participer. Nous avons également quatre cartes-cadeaux de 100 dollars à distribuer, donc encore une fois, soyez sûr de sortir et d’aller voter. Et puis, nous avons quatre cartes-cadeaux de 250 $ à tirer au sort. Et notre grand prix sera une carte cadeau Visa de 500 $ pour une personne parmi les électeurs amérindiens qui sont venus voter tôt cette semaine ».

Sam se tenait à côté de deux personnes âgées qui tenaient des t-shirts gratuits qu’elles avaient reçus pour être venues voter. Elle a ajouté que d’autres t-shirts étaient encore disponibles, en plus des porte-clés, des bracelets, des colliers, des boucles d’oreilles et des autocollants.

Les gens se sont vus offrir la possibilité de gagner de l’argent et des prix coûteux le jour du scrutin ou avant, dans des endroits autres que le Nevada. L’Epoch Times a examiné des photos et des vidéos qui documentent le même système dans huit autres États, y compris les Etats contestés de l’Arizona, du Wisconsin et du Minnesota.

« L’achat de votes est un crime fédéral. La question de savoir si les agents du FBI et le bureau des crimes électoraux du DOJ sont prêts à s’impliquer est une question totalement distincte », a déclaré Logan Churchwell, directeur de la communication de la Public Interest Legal Foundation, dans un courriel à Epoch Times.

Une autre vidéo montre Sam faisant la promotion d’un cadeau de prestige devant un bus de Joe Biden / Harris, peu avant la fin de la période de vote anticipé du Nevada, le 30 octobre.

« Si vous le pouvez, venez ici et faites-vous un cadeau, allez voir le bus de campagne de Biden-Harris et ensuite vous pourrez aller voter en personne ou déposer votre bulletin de vote à notre bureau de vote de Reno ici » a déclaré Sam.

« Nous avons beaucoup de membres de notre communauté ici qui attendent de recevoir leur butin » a-t-elle ajouté, s’exprimant à travers un masque de Biden-Harris. « Venez ici, prenez votre butin et votez ».

On estime à 60.000 le nombre d’électeurs amérindiens inscrits au Nevada. Dans une vidéo filmée le jour du scrutin, Sam les a encouragés à voter parce que le Nevada est un État en pleine mutation.

« Je veux aussi que vous sachiez qu’il y a une tombola, que vous votiez par anticipation ou que vous votiez aujourd’hui, le jour du scrutin » a déclaré Sam, en demandant aux gens de participer au tirage au sort en lui envoyant une capture d’écran de leur bulletin de vote depuis un site de suivi des votes ou une photo d’eux-mêmes avec un autocollant « J’ai voté ».

Dans une vidéo tournée plus tard le jour du scrutin dans la Hungry Valley, Sam a été vue debout à environ 15 mètres de l’entrée du bureau de vote local, tenant une pile de cartes-cadeaux et faisant la promotion de la tombola.

Dans une autre vidéo, Sam dit que la colonie a reçu les t-shirts du projet Nevada Native Vote. « Tous ceux qui se présentent à la tombola peuvent obtenir un de ces t-shirts » a-t-elle déclaré.

Sam et son patron, Melendez, n’ont pas répondu immédiatement aux questions envoyées par courriel par le Epoch Times. Le bureau du secrétaire d’État du Nevada, qui est chargé de superviser les élections locales et nationales, n’a pas non plus répondu aux questions envoyées par courriel.

Teresa Melendez, qui figure sur la liste des coordinateurs du Nevada Native Vote Project, n’a pas répondu aux questions envoyées par courrier électronique.

Les messages sur la page Facebook du Nevada Native Vote Project montrent que des tirages similaires ont été organisés dans 15 communautés autochtones du Nevada, 116 électeurs ayant reçu 6 650 dollars en prix. Les règles du tirage au sort stipulent que les participants « doivent présenter une preuve de leur vote pour être qualifiés ». Les messages dans les médias sociaux du projet ont constamment fait la promotion de la nourriture gratuite, du café, des biscuits, des t-shirts et d’autres avantages pour les votants précoces. Le montant total comprend des cartes d’essence de 25 dollars, qui ont été offertes aux électeurs sans qu’il soit nécessaire de participer à un tirage au sort, selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Dans la communauté de Walker River, les prix du tirage au sort comprenaient un ordinateur portable HP et un haut-parleur Bose, comme l’a montré Elveda Martinez dans un post sur Facebook. Elveda Martinez a fait la promotion d’un certain nombre de tirages au sort avec de l’argent pour les votes et des articles coûteux. Une photo qu’elle a publiée le jour du scrutin montre un électeur tenant un iPad d’Apple non ouvert.

« Merci d’avoir voté. Si nous votons tous, nous pouvons faire une différence et être entendus. Voici quelques-uns de nos électeurs tribaux avec leurs motivations, grâce à la NCAI », a écrit Mme Martinez.

Mme Martinez n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires envoyée sur son compte Facebook.

NCAI est l’acronyme de National Congress of American Indians (Congrès national des Indiens d’Amérique). La NCAI compte le Native Vote parmi ses initiatives. Selon son site web, la NCAI est financée en partie par l’argent des contribuables provenant du ministère de l’agriculture, du ministère de la défense, du ministère de la santé et des services sociaux, du ministère de l’intérieur, du ministère de la justice, de l’agence de protection de l’environnement et de l’administration des petites entreprises. La liste des partisans de la NCAI comprend également la Open Society Foundation, dirigée par George Soros, un donateur milliardaire aux causes politiques progressistes et libérales.

La NCAI n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires par courriel du Epoch Times, pas plus que Matt Johnson, qui figure sur la liste des contacts de la NCAI pour Native Vote.

Un examen des articles publiés dans les médias sociaux montre une activité similaire de tirage au sort pour le vote dans au moins sept autres États.

Le ministère de la justice et la commission d’assistance électorale n’ont pas répondu immédiatement à une demande de commentaires, tandis que la commission électorale fédérale a refusé de faire des commentaires.

Un groupe du Wisconsin appelé Menikanaehkem a organisé un tirage au sort pour les électeurs qui ont envoyé une photo de leur autocollant « J’ai voté » ou de leur numéro de vote. Le groupe a annoncé quatre gagnants le jour des élections et a continué à promouvoir d’autres prix. Le groupe n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires envoyée par le Epoch Times.

La communauté Potawatomi du comté de Forest, également dans le Wisconsin, a fait la promotion d’un tirage au sort de cartes d’essence d’une valeur de 50 dollars auquel les gens pouvaient participer en envoyant une photo de leur autocollant « J’ai voté ». Le message Facebook comprend le même t-shirt "Native Vote" que celui offert lors de la tombola du Nevada. Le groupe n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires envoyée sur sa page Facebook.

« La corruption électorale est illégale dans le Wisconsin » a écrit Reid Magney, le responsable de l’information publique de la Commission électorale du Wisconsin, dans un courriel adressé au journal The Epoch Times. « Toute personne ayant des preuves d’un délit électoral doit porter plainte auprès des forces de l’ordre afin que l’on puisse enquêter et engager des poursuites ».

 

Michigan

La tribu indienne Chippewa du Lac Vieux Désert, dans le Michigan, a offert des cartes d’essence à 20 dollars à tous ceux qui envoyaient des photos d’eux en train de voter. Le groupe n’a pas non plus répondu immédiatement à une demande envoyée sur sa page Facebook.

« Pour l’instant, aucune preuve d’une activité de vote illégale généralisée n’a été rapportée dans le Michigan. Le Département d’Etat du Michigan a une tolérance zéro pour les activités illégales et demande instamment à toute personne ayant des preuves de les signaler aux forces de l’ordre ou au Bureau des élections du Michigan » a déclaré Jake Rollow, le directeur des communications de la secrétaire d’Etat Jocelyn Benson, dans un e-mail au Epoch Times.

 

Arizona

Corazon Arizona a fait la promotion d’une tombola en espèces pour les personnes ayant envoyé une photo d’elles-mêmes avec leur bulletin de vote.

« Madame, Monsieur ! C’est tout ce que vous avez à faire pour participer à la tombola ! Postez un bulletin de vote... et gagnez de l’argent ! N’oubliez pas d’utiliser votre voix et de voter avant le 3 novembre, 19h ! » Stephanie Salgado a écrit sur Facebook, demandant à son public de tagger Corazon Arizona.

Le bureau du secrétaire d’État de l’Arizona n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire envoyée par le Epoch Times. Corazon Arizona, qui a fait la promotion du tirage au sort sur sa page Facebook le 29 octobre, n’a pas non plus répondu immédiatement à une demande de commentaires.

 

Washington

Une vidéo de Washington montre une "équipe de vote autochtone" devant une pancarte Biden faisant la promotion d’une tombola pour les électeurs pour une carte cadeau de 200 dollars et d’autres prix. Un message sur Facebook du même groupe indique que la tombola comprenait deux douzaines de cartes d’essence de 25 $. Lors du tirage au sort, l’un des participants a déclaré : « Vous avez gagné 25 dollars d’essence, c’est cool, juste pour avoir voté ».

Lummi Native Vote 2020, le groupe qui a fait la promotion du tirage au sort, a publié une photo de Joe Biden et Kamala Harris sur sa page web le 7 novembre. « Nous l’avons fait », peut-on lire dans le message. Le groupe n’a pas répondu immédiatement à une demande envoyée sur sa page Facebook.

Le bureau du secrétaire d’État de Washington n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires envoyée par courriel.

 

Idaho

La tribu Nez-Percé, dans l’Idaho, a tiré au sort des cartes-cadeaux d’une valeur de 50 à 500 dollars, une télévision et un iPad d’Apple pour les personnes qui ont voté par correspondance, qui ont voté ou qui se sont inscrites pour voter. La tribu n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires envoyée par courriel ; la division des élections de l’Idaho n’a pas non plus répondu immédiatement à une demande de commentaires.

 

Texas

Le groupe des Indiens d’Amérique du Texas sur Facebook a tiré au sort des cartes-cadeaux d’une valeur de 250 dollars et une télévision de 58 pouces.

« Félicitations et merci à tous pour avoir fait en sorte que votre vote compte », disait le message annonçant les gagnants. L’organisation n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires envoyée par courriel. Le bureau du secrétaire d’État du Texas n’a pas non plus répondu immédiatement à une demande de commentaires.

 

Ohio

La conseillère Shayla Davis, de Garfield Heights, Ohio, a publié sur Facebook une offre de 25 dollars en cartes-cadeaux d’essence, t-shirts et masques pour les personnes qui sont venues voter. Elle n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires envoyée par le Epoch Times. Le bureau du secrétaire d’État de l’Ohio n’a pas non plus répondu immédiatement à une demande de commentaires envoyée par courriel.

 

Une traduction E&R de l’article du Epoch Times.

***

2 décembre, 02h00 - Le procureur général William Barr a déclaré mardi que le ministère américain de la Justice n’avait découvert aucune preuve de fraude électorale généralisée qui pourrait changer le résultat des élections de 2020.

Les commentaires de Barr, dans une interview à l’Associated Press, contredisent l’effort de Trump, son patron, pour renverser les résultats du vote du mois dernier et empêcher Joe Biden de prendre sa place à la Maison Blanche.

M. Barr a déclaré à l’AP que les avocats américains et les agents du FBI s’efforcent de donner suite aux plaintes qu’ils ont reçues, mais « à ce jour, nous n’avons pas constaté de fraude d’une ampleur qui aurait pu affecter le résultat de l’élection ».

Les commentaires de William Barr ont immédiatement attiré les critiques des avocats de Trump, alors même que le procureur général avait été l’un des plus ardents alliés du président. Avant l’élection, il avait soulevé à plusieurs reprises l’idée que le vote par correspondance pourrait être particulièrement vulnérable à la fraude pendant la pandémie de coronavirus, les Américains craignant d’aller aux urnes et choisissant plutôt de voter par correspondance.

M. Barr s’est rendu à la Maison Blanche mardi pour une réunion d’environ trois heures, prévue au préalable.

Trump n’a pas commenté directement les remarques du procureur général sur l’élection. Mais son avocat personnel Rudy Giuliani et sa campagne politique ont publié une déclaration cinglante affirmant que, « avec tout le respect que je dois au procureur général, il n’y a pas eu un semblant d’enquête sur les plaintes du président ».

D’autres fonctionnaires de l’administration qui se sont élevés avec force contre les preuves de fraude électorale ont été virés. Mais il n’est pas certain que Barr puisse subir le même sort. Il maintient une position de confiance avec Trump, et malgré leurs différences, les deux hommes sont d’accord sur beaucoup de choses.

Pourtant, le leader démocrate du Sénat, Chuck Schumer, a fait une remarque désobligeante : « Je pense qu’il est le prochain à être viré ».

Le mois dernier, M. Barr avait pourtant émis une directive aux avocats américains de tout le pays leur permettant de poursuivre toute "allégation substantielle" d’irrégularité de vote avant que l’élection présidentielle de 2020 ne soit certifiée..

Barr n’a pas nommé Sidney Powell spécifiquement mais a dit : « On a dit qu’il y aurait eu une fraude systémique et que ce serait lié aux machines de vote qui auraient été programmées pour fausser les résultats des élections. Or, le DHS et le DOJ ont étudié la question, et jusqu’à présent, nous n’avons rien vu qui puisse le prouver ».

Pourtant, Rudy Giuliani a affirmé qu’il y avait « de nombreuses preuves de votes illégaux dans au moins six États, qu’ils n’ont pas examinées ».

« Nous avons de nombreux témoins jurant sous serment qu’ils ont vu des crimes être commis en relation avec la fraude électorale. Pour autant que nous sachions, pas un seul n’a été interrogé par le DOJ. Le ministère de la justice n’a pas non plus vérifié les machines de vote ni utilisé ses pouvoirs d’assignation pour déterminer la vérité » a déclaré l’avocat de Donald Trump.

Toutefois, le procureur général Barr a déclaré que les gens confondaient l’utilisation du système de justice pénale fédéral avec les poursuites qui devraient être faites dans le cadre de poursuites civiles. Il a déclaré qu’un remède à de nombreuses plaintes serait un audit de haut en bas par les fonctionnaires de l’État ou les collectivités locales, et non par le ministère américain de la justice.

« Il y a une tendance croissante à utiliser le système de justice pénale comme une sorte de solution par défaut » a-t-il dit, mais il faut d’abord avoir une base sérieuse pour croire qu’il y a un crime sur lequel enquêter.

« La plupart des allégations de fraude sont très spécifiques à un ensemble particulier de circonstances, d’acteurs ou de comportements. Et ces circonstances se sont vues réduites petit à petit » a déclaré William Barr. « Certaines poursuites font référence à des fraudes couvrant potentiellement quelques milliers de votes. Elles ont fait l’objet d’un suivi ».

 

Résumé en français par E&R du compte-rendu de l’AP.
Le procureur général William Barr est pour le moins un allié peu efficace depuis longtemps, voire duplice. Quelques débuts d’explications pourraient-ils se trouver entre les lignes de son Wikipédia ?

***

06h00 - Un peu d’humour pour finir cette journée américaine, avec la nouvelle mode des bottes / attelles, assez en vogue chez les politiciens véreux (rappelons à nos lecteurs distraits que Joe Biden vient de se fracturer le pied) :

 

***

05h00 - L’audition des témoins par la législature de l’État de l’Arizona à propos des élections américaines et des suspicions de fraudes vient de se terminer après un marathon de près de 9h de défilement de témoins, d’observateurs, d’analystes statisticiens, etc. Nous relayons ci-dessous l’audition dans son entièreté pour les plus courageux – et les anglophones (vidéo en anglais).

 

<

 

Et pour les champions qui veulent apprécier en vitesse accélérée x2, voici la version Youtube :

***

03h00 - Raisons pour laquelle l’élection présidentielle de 2020 est profondément déroutante

Si seuls les hurluberlus trouvent les comptages des voix étranges, traitez-moi d’hurluberlu

 

Une traduction E&R de l’excellent et très convaincant article du Spectator.

 

Dire à voix haute que vous trouvez les résultats de l’élection présidentielle de 2020 bizarres, c’est se risquer à être tourné en dérision. Vous devez être un maniaque ou un théoricien du complot. Traitez-moi de maniaque, alors. Je suis un sondeur et je trouve cette élection profondément déroutante. Je pense aussi que la campagne Trump est tout à fait dans ses droits de contester les comptages des voix. Quelque chose de très étrange s’est produit dans la démocratie américaine aux premières heures du mercredi 4 novembre et des jours qui ont suivi. Il est raisonnable que beaucoup d’Américains veuillent savoir exactement ce qui s’est passé.

Tout d’abord, examinons quelques faits. Le président Trump a reçu plus de votes que tout autre candidat sortant à la réélection. Il a obtenu 11 millions de voix de plus qu’en 2016, ce qui représente la troisième plus forte hausse de soutien jamais enregistrée pour un président sortant. À titre de comparaison, le président Obama a été confortablement réélu en 2012 avec 3,5 millions de votes de moins qu’en 2008.

Le vote de Donald Trump a beaucoup augmenté parce que, selon les sondages de sortie des urnes, il a obtenu de bien meilleurs résultats auprès de nombreux groupes démographiques clés. 95% des républicains ont voté pour lui. Il a obtenu des résultats extraordinaires chez les hommes blancs de la classe ouvrière rurale.

Il a obtenu le plus grande pourcentage des votes minoritaires pour un républicain depuis 1960. Trump a augmenté son soutien parmi les électeurs noirs de 50 % par rapport à 2016. Au niveau national, le soutien des Noirs à Joe Biden est tombé bien en dessous de 90 %, le niveau en dessous duquel les candidats démocrates à la présidence perdent habituellement.

Trump a augmenté sa part du vote hispanique jusqu’à 35 %. Avec 60 % ou moins du vote national hispanique, il est arithmétiquement impossible pour un candidat démocrate à la présidence de gagner la Floride, l’Arizona, le Nevada et le Nouveau-Mexique. Les États baromètres (qui donnent en général le nom du gagnant de l’élection - NDT) ont connu des résultats encore supérieurs pour Trump qu’en 2016. La Floride, l’Ohio et l’Iowa ont tous trois défié les sondages des médias américains en remportant d’énormes victoires pour Trump. Depuis 1852, seul Richard Nixon a perdu le Collège électoral après avoir remporté ce trio, et cette défaite de 1960 face à John F. Kennedy fait toujours l’objet d’une grande suspicion.

Les États du Midwest - Michigan, Pennsylvanie et Wisconsin - votent en général toujours dans la même direction que l’Ohio et l’Iowa, leurs homologues régionaux. L’Ohio oscille également avec la Floride. Les comptes actuels montrent qu’en dehors de quelques villes, la Rust Belt (ceinture ouvrière dite ceinture de rouille - NDT) a basculé en direction de Trump. Pourtant, Biden est en tête dans le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin en raison d’une avalanche apparente de votes noirs à Detroit, Philadelphie et Milwaukee. La marge de "gain" de Biden provient presque entièrement de ces électeurs dans ces villes, car, par coïncidence, son vote noir n’a atteint que les endroits nécessaires pour assurer la victoire. Il n’a pas reçu un niveau de soutien comparable parmi les groupes démographiques comparables dans des États comparables, ce qui est très inhabituel pour le vainqueur de la présidence.

On nous dit que Biden a remporté plus de voix au niveau national que tout autre candidat à la présidence dans l’histoire. Mais il a remporté un record de 17 % des comtés ; il n’a gagné que 524 comtés, contre les 873 comtés remportés par Obama en 2008. Pourtant, Biden a surpassé Obama en termes de nombre total de votes.

Les candidats victorieux, surtout ceux qui sont face au candidat sortant, ont généralement de bons résultats concernant les élections annexes ayant lieu le même jour (dans le cas présent, les remplacements de quelques sénateurs, députés à la Chambre, etc. - NDT) ; ce ne fut pas le cas de Biden. Les républicains ont tenu le Sénat et ont bénéficié d’une "vague rouge" à la Chambre, où ils ont gagné un grand nombre de sièges tout en remportant 27 élections incertaines. Le parti de Trump n’a pas perdu une seule législature d’État et a même fait des gains au niveau de l’État.

Une autre anomalie est constatée dans la comparaison entre les sondages et les autres mesures. Ces derniers comprennent : les tendances en matière d’enregistrement des partis, les votes primaires respectifs des candidats, l’enthousiasme des candidats, le suivi des médias sociaux, les cotes d’écoute des médias audiovisuels et numériques, les recherches en ligne, le nombre de donateurs (en particulier les petits) et le nombre de personnes qui parient sur chaque candidat.

Malgré les piètres performances récentes, les médias et les sondages universitaires affichent un record impressionnant de 80 % de prédictions sur le vainqueur à l’ère moderne. Mais, lorsque les sondages sont erronés, les mesures non électorales ne le sont pas ; ces dernières ont un record de 100 %. Tous les indicateurs non électoraux prédisent la réélection de Trump. Pour que Trump perde cette élection, il fallait que les sondages traditionnels soient corrects, ce qui n’a pas été le cas. De plus, pour que Trump perde, non seulement un ou plusieurs de ces paramètres devaient être erronés pour la toute première fois, mais chacun devait l’être, et tous en même temps, ce qui n’est pas impossible, mais néanmoins extrêmement improbable.

Des modèles de vote atypiques, associés à des pronostics ratés à la fois dans les sondages de type électoraux mais aussi d’autres types de sondages, devraient donner à réfléchir aux observateurs. S’ajoutent à ces mystères une cascade d’informations sur la manière bizarre avec laquelle tant de bulletins ont été accumulés et comptabilisés.

Les particularités suivantes manquent également d’explications convaincantes :

1. Tard dans la nuit électorale, alors que Trump est confortablement en tête, de nombreux États clés ont cessé de compter les bulletins de vote. Dans la plupart des cas, les observateurs ont été évincés des bureaux de vote. Le comptage s’est généralement poursuivi sans les observateurs.

2. Un comptage des votes statistiquement anormal a été la nouvelle norme lors de la reprise du comptage. Ils étaient d’une taille inhabituelle (des centaines de milliers) et avaient un ratio Biden contre Trump inhabituellement élevé (90 % et plus).

3. Les bulletins de vote arrivant en retard ont été comptés. En Pennsylvanie, 23.000 bulletins de vote par correspondance ont des dates de retour impossibles à respecter et 86.000 autres ont des dates de retour si extraordinaires qu’elles soulèvent de graves questions.

4. Le défaut de concordance des signatures sur les bulletins de vote par correspondance. La destruction des enveloppes des bulletins de vote par correspondance, qui doivent contenir des signatures.

5. Des taux de rejet des bulletins de vote par correspondance historiquement bas malgré l’utilisation massive du vote par correspondance. La marge de Biden est si étroite que, comme l’observe l’analyste politique Robert Barnes, « si les États imposent simplement le même taux de rejet des bulletins de vote par correspondance que lors des dernières élections, alors Donald Trump gagne l’élection ».

6. Votes manquants. Dans le comté du Delaware, en Pennsylvanie, 50.000 votes enregistrés sur 47 clés USB sont manquants.

7. Électeurs non-résidents. Le Voter Integrity Project de Matt Braynard estime que 20.312 personnes qui ne remplissent plus les conditions de résidence ont voté en Géorgie. Or, la marge de Biden est de 12.670 voix.

8. De graves défaillances de la "chaîne de responsabilité". Adresses résidentielles non valables. Nombre record de personnes décédées lors du vote. Bulletins de vote en parfait état, sans plis, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas été postés dans des enveloppes comme l’exige la loi.

9. Anomalies statistiques. En Géorgie, Biden a dépassé Trump avec 89 % des votes comptés. Pour les 53 lots de votes suivants, Biden a devancé Trump par la même marge exacte de 50,05 à 49,95 % dans chaque lot. Il est particulièrement perplexe que toutes les anomalies statistiques et de comptage aient été en faveur de Biden. Que la cause soit une simple erreur humaine ou une activité malveillante, ou une combinaison des deux, il est clair que quelque chose de particulier s’est produit.

Si vous pensez que seuls les gens bizarres se préoccupent de ces conclusions et de ces affirmations, peut-être que la bizarrerie réside en vous.

***

1er décembre, 01h00 - Le gouverneur Ducey (Républicain - Arizona) certifie la victoire de Biden en Arizona, et annonce qu’il va signer des documents aujourd’hui afin que le sénateur élu Mark Kelly (Démocrate) puisse prêter serment « aussi rapidement que possible ».

Donald Trump s’étonne : « Pourquoi se précipite-t-il pour mettre un démocrate au pouvoir, surtout quand tant de choses horribles concernant la fraude électorale sont révélées lors de l’audition qui se déroule en ce moment ? Que se passe-t-il avec Doug Ducey ? Les républicains s’en souviendront longtemps ! »

 

***

05h00 - Ce dimanche 29 novembre, Donald Trump a été interviewé par téléphone par Maria Bartiromo sur la chaîne de télévision Fox News. Il a été essentiellement question des élections et des fraudes constatées, ainsi que les actualités judiciaires et les stratégies juridiques.

Le président Trump a déclaré qu’il pourrait être difficile de faire entendre les allégations de fraude électorale devant la Cour suprême des États-Unis.

« Le problème est qu’il est difficile d’amener cette affaire devant la Cour suprême », a-t-il déclaré. « J’ai les meilleurs avocats de la Cour suprême, des avocats qui veulent plaider la cause si elle arrive jusque-là ».

Donald Trump a rappelé tout au long de l’interview qu’il y a eu énormément de triches, que celles-ci ont été de plusieurs types : machines électroniques, votes par correspondance, des électeurs morts qui votent, des bulletins de votes par correspondance reçus en plusieurs exemplaires, des bulletins en faveur de Trump retrouvés à la poubelle, etc. « Nous sommes face à différentes formes de fraudes, pas une seule. Et nous avons des preuves, et des centaines de témoignages (...) Ces témoignages sont faits sous serment, les témoins risquent la prison s’ils mentent ! ».

« Nous devons aller vite. Nous avons des dizaines et même des centaines de milliers de votes en avance, ce qui dépasse le nombre de votes en retard. Nous avons plus de votes que nous en avons besoin. Des personnes mortes ont voté et ont même utilisé l’application ! Les comptages ont été arrêtés, puis de nouveaux bulletins sont arrivés, nous avons des preuves, il s’agit de la plus grosse fraude de l histoire des Etats-Unis. Ils ont paniqué et ont rempli les urnes. »

La présentatrice Maria Bartiromo a rappelé ensuite l’étude récente Reuters/IPSOS qui montre que 55% des américains estiment que le résultat de l’élection est légitime et exact, mais que 28% pensent que cette élection est frauduleuse et que 68% des républicains sont préoccupés par la possibilité d’un comptage des votes truqué qui aurait favorisé Joe Biden.

Concernant les votes pour Biden, Donald Trump a déclaré « nous avons gagné facilement, Biden a fait moins bien qu’Obama chez les Noirs (...) Les Noirs et les Latinos était peu motivés par Biden. Comment Biden a-t-il eu tous ces votes ? »

« En 2016, j’ai fait 63 millions de voix et j’ai gagné. Cette année je fais 74 millions et je perds, alors que Biden n a pas eu 80 millions de voix sur sa candidature. Les médias mentent ». En effet, rappelons que selon les comptages officiels, le candidat Joe Biden a franchi le seuil des 80 millions de voix vendredi, avec des bulletins encore en cours de dépouillement, donnant à l’ancien vice-président une avance de plus de 6 millions de voix.

Les 5 tours de magie improbables – cf. plus bas notre traduction d’un article y référant

 

Enchaînant sur les médias, Donald Trump affirme que « les médias et la Big tech sont massivement corrompus et œuvrent par dissimulation (stratégie de l’édredon - NDT). Ils n’ont jamais parlé de Hunter Biden. Ils ne parlent pas de la fraude ni de nos preuves. La presse et les chaînes de télévision sont vraiment les ennemis du peuple ».

« Avant la pandémie, l’emploi aux Etats-Unis n’a jamais été aussi élevé, la bourse aussi » rappelle le président Trump. « Nous avons augmenté nos sièges à la Chambre des représentants et nous avons maintenu notre majorité au Sénat, c’est statistiquement impossible que cela arrive si nous avons perdu l’élection ».

Donald Trump a déclaré qu’il continuerait à lutter contre les résultats des élections. « Mon avis ne changera pas dans six mois ». Il a critiqué les décisions des juges à ce jour sur ses contestations juridiques des résultats de l’élection : « Nous n’avons pas le droit d’apporter nos preuves. Ils disent que nous n’avons pas qualité pour agir. Vous voulez dire qu’en tant que président des États-Unis, je n’ai pas qualité pour agir ? Quel genre de système judiciaire est-ce ? J’aimerais que l’on ait un vrai et grand procès, qui aborderait tout cela et bien d’autres choses, avec d’imposantes preuves. Nous avons des affidavits, nous avons des centaines et des centaines d’affidavits. »

Rappelant l’audition ayant lieu quelques jours plus tôt, Donald Trump précise : « Nous essayons d’apporter des preuves, et les juges ne nous permettent pas de le faire. Nous avons tellement de preuves. Vous avez probablement vu mercredi dernier que nous avons eu une audience à Gettysburg, en Pennsylvanie. Des témoins incroyables, des gens très respectés, qui étaient vraiment mécontents. »

Cependant, les affaires ont été rejetées les unes après les autres par les juges dans tout le pays. Le dernier rejet est venu de la Cour suprême de Pennsylvanie, qui a rejeté samedi un procès intenté par les partisans de Trump qui voulaient contester la victoire de Biden dans cet État.

Le président Trump s’est également plaint que le ministère de la justice et le FBI ne l’aidaient pas. Ils sont « absents de l’action », a-t-il déclaré.

L’équipe juridique de M. Trump a fait abstraction des échecs juridiques en affirmant que tout cela faisait partie d’une marche vers la Cour suprême. La Cour a une majorité conservatrice de 6 contre 3, dont trois juges nommés par Trump – la dernière en date, Amy Coney Barrett, a été confirmée par le Sénat il y a quelques semaines.

Les tribunaux inférieurs ont rejeté les plaintes de l’équipe de Trump, en partie en alléguant qu’il n’avait pas été démontré la réalité de fraudes généralisées. L’un des conseillers juridiques de Trump, Jenna Ellis, a déclaré vendredi dernier qu’ils se dirigeaient vers la cour suprême après leur dernier revers en Pennsylvanie. Mais on peut se demander si la Cour Suprême aura le courage d’invalider une élection dans un ou plusieurs Etats, ce qui serait sans précédent et une décision qui aurait des retentissements probablement insoupçonnés.

Trump s’en est également pris dimanche à divers ennemis politiques, dont les deux principaux responsables des élections en Géorgie, tous deux républicains : le secrétaire d’État Brad Raffensperger et le gouverneur Brian Kemp. Les deux hommes ont certifié la défaite de Trump dans l’État. « J’ai honte de l’avoir soutenu », a déclaré Trump à propos de Kemp.

Trump a également soutenu Raffensperger en 2018 comme quelqu’un qui serait « un fantastique secrétaire d’État », mais ce soir, le président l’a qualifié « d’ennemi du peuple ».

 

L’interview dans son intégralité (vidéo en anglais) :

***

02h00 - Joe Biden se fracture le pied en jouant avec un de ses chiens et devra vraisemblablement porter une attelle orthopédique pendant plusieurs semaines !

Son médecin personnel, Kevin O’Connor, avait parlé d’une « entorse du pied droit », sans « fracture évidente », mais le scanner a confirmé des fissures au milieu du pied, d’après le communiqué publié par les services de presse du démocrate.

Information futile, mais on peut dire que dans cette présidentielle Biden n’est vraiment pas parti du bon pied !

 

***

30 novembre, 01h00 - Wisconsin : les bulletins ont été recomptés. Joe Biden gagne 87 voix et reste devant Donald Trump. L’équipe de Trump avait dépensé 3 millions de dollars pour procéder à un recomptage. C’est une mauvaise nouvelle supplémentaire, qui ne laisse d’étonner quant à la capacité d’anticipation de Donald Trump et son équipe face à la fraude massive qui s’annonçait et que le président lui-même avait annoncé depuis des semaines (cf. notre recension ci-dessus du passage de Donald Trump sur Fox News ce dimanche 29 novembre)...

Cependant, le tweet suivant du président Trump précise que « Le recomptage du Wisconsin n’est pas fait pour trouver des erreurs dans le comptage, mais pour trouver les gens qui ont voté illégalement, et ces informations seront apportées après que le recomptage sera terminé, soit lundi ou mardi. Nous avons trouvé de nombreux votes invalides. Restez connectés ! »

 

***

07h00 - Encore un marqueur démontrant que la vague bleue du candidat Biden n’a pas existé et que c’est bien une vague rouge que l’on a pu voir, même masquée derrière les fraudes. En effet, les démocrates auront la plus petite majorité qu’ils n’ont jamais eue depuis 1875.

Ce sont tous ces petits signes cumulés qui font bien comprendre que le résultat final et les 80 millions de voix pour Biden semblent extrêmement factices.

***

04h00 - Radio Paris ment, c’est bien connu. Mais parfois, les journalistes sont surpris par le réel et le direct, et se retrouvent naïvement à dire le vrai. Cela ne dure pas en général, mais, capturé par la pellicule, ces moments de vrai dans le faux généralisé font les délices des complotistes, c’est-à-dire des chercheurs sincères de vérité. Que l’on se souvienne des commentaires en direct en ce 11 septembre 2001, lorsque les journalistes, assourdis par les explosions qui tonnaient dans les tours, les décrivaient avec ingénuité jusqu’à ce que le roman officiel affirma avec force que toutes ces explosions n’étaient que calembredaines.

Ici, les journalistes découvrent en temps réel l’arrivage massif de 140.000 votes pour Biden et l’avance de Donald Trump basculer immédiatement. Stupéfaction et tremblements de voix.

 

***

03h00 - La Haute Cour de Pennsylvanie rejette la requête d’un membre du Congrès républicain visant à empêcher la certification des élections.

Les sept membres de la cour ont unanimement reconnu que les efforts visant à stopper les résultats des élections sont arrivés trop tard.

Samedi, la Cour suprême de Pennsylvanie a rejeté une plainte déposée par un membre du Congrès républicain cherchant à suspendre la certification des résultats des élections dans l’État, ce qui porte un autre coup aux efforts continus du président Donald Trump pour contester les résultats de l’élection présidentielle.

Le 21 novembre, le député Mike Kelly et deux candidats au Congrès du parti républicain (GOP) ont déposé une requête devant la Cour du Commonwealth de Pennsylvanie, arguant qu’une loi de 2019 qui a créé le vote par correspondance sans motif est inconstitutionnelle. Ils ont demandé à la Cour de suspendre la certification des résultats des élections du 3 novembre, qui comprennent plus de 2,5 millions de bulletins de vote par correspondance, ou de permettre au législateur de l’État de nommer les électeurs.

Les sept membres de la Cour suprême de l’État ont convenu à l’unanimité que la tentative d’arrêter les résultats des élections est arrivée trop tard, puisque la plainte a été déposée plus d’un an après la promulgation de la loi sur le vote par correspondance. La Cour a également écrit que le groupe républicain (GOP), en attendant que les comités électoraux des comtés doivent certifier les résultats des élections, « n’a pas agi avec la diligence requise ».

« Au moment où cette action a été déposée le 21 novembre 2020, des millions d’électeurs de Pennsylvanie avaient déjà exprimé leur volonté lors des élections primaires de juin 2020 et des élections générales de novembre 2020 et les bulletins de vote finaux des élections générales de 2020 étaient en cours de dépouillement, les résultats devenant de toute évidence apparents », peut-on lire dans l’ordonnance du tribunal.

Deux membres de la cour, le juge en chef Thomas Saylor et la juge Sallie Mundy, ont déclaré que Kelly et le contingent du GOP devraient être autorisés à poursuivre leur argument selon lequel la constitution de l’État interdit le type de vote par correspondance généralisé utilisé cette année. Cependant, ils se sont joints aux autres juges pour conclure que l’annulation des résultats de l’élection ne serait pas une solution acceptable.

La Pennsylvanie a certifié mardi que le président élu Joe Biden avait remporté les 20 votes du Collège électoral de l’État.

Trump a également essayé de bloquer les efforts de certification de l’État devant la Cour fédérale, mais un juge a vidé de sa substance le cas du président le week-end dernier. Suite à l’appel de l’équipe de campagne de Trump, un panel de la cour d’appel fédérale a également rejeté vendredi la tentative d’annuler des millions de bulletins de vote de Pennsylvanie.

Trump a montré son soutien à l’affaire Kelly dans un tweet le jour même de son dépôt, réitérant ses allégations de fraude généralisée lors de l’élection présidentielle.

« Ce n’est pas du tout futile. L’affaire est présentée au nom de l’un des membres les plus respectés du Congrès américain qui est dégoûté, comme tant d’autres, par une élection qui est un gâchis frauduleux. Faux bulletins de vote, votes de personnes décédées, pas de surveillants républicains autorisés, & plus encore ! » écrit Trump dans le tweet.

Des dizaines de procès ont été intentés devant les tribunaux d’État et fédéraux par M. Trump et ses alliés ces dernières semaines, alors que le président poursuit ses efforts pour empêcher que la victoire de M. Biden ne soit certifiée - mais ces efforts sont en grande partie restés vains.

Le président, cependant, n’a toujours pas renoncé aux actions en Pennsylvanie, en tweetant samedi qu’ils continueront à faire appel des décisions des tribunaux - qui ont jusqu’à présent jugé leurs affaires sans fondement.

« Le nombre de bulletins de vote que notre campagne conteste dans l’affaire de la Pennsylvanie est bien plus important que la marge de 81 000 votes. Ce n’est même pas proche », a tweeté Trump, sans fournir de preuves. « La fraude et l’illégalité sont une grande partie de l’affaire. Les documents sont en cours d’achèvement. Nous allons faire appel ! ».

 

Traduction E&R de l’article de Politico

***

29 novembre, 01h00 - Selon l’adage qu’un journaliste est une pute ou un chômeur, l’on peut dire que ceux qui écrivent dans les journaux ou débinent leurs mensonges à la télévision ne chôment pas. Et pourtant on ne peut dire pour autant qu’ils travaillent puisqu’ils ne cessent de répéter comme un mantra que les républicains n’ont aucune preuve. Tout au plus quelques témoignages, disent-ils, en désignant les affidavits, c’est à dire des témoignages sous serment qui ont valeur de preuve devant les tribunaux, puisque le témoin risque la parjure, donc la prison.

Le site Here is the evidence recense à l’attention des journalistes, qui n’en ont cure, la liste des preuves (soit 953 à l’heure où nous écrivons) au fur et à mesure qu’elles arrivent, avec les sources et différentes informations qualitatives sur la preuve.

***

05h00 - Pour les mauvais élèves qui ne suivent pas l’intégralité des informations que nous mettons en ligne ici-même au fil de l’eau, cette vidéo récapitule quelques faits récents concernant l’élection américaine. Bien sûr, vous aurez beaucoup plus détails dans nos colonnes, ainsi nous vous invitons à privilégier ces informations de fond.

***

04h00 - Concernant les élections américaines, la presse utilise sans vergogne la technique de l’édredon ou bien, quand ils parlent des fraudes, les journalistes procèdent par minimisation ou ironisent en alléguant des théories du complot. Pourtant, s’ils faisaient leur travail, alors ils éplucheraient les dossiers que les avocats de Trump remettent aux tribunaux, ils prendraient connaissance des témoignages sous serment (affidavits) ou ils écouteraient les nombreux témoins lors des audiences publiques.

Voici quelques traductions de l’audience en Pennsylvanie dont nous parlions hier.

 

Rudy Giuliani, avocat du président américain Donald Trump, ouvre l’audience sur l’intégrité du scrutin et nous partage ses analyses sur les anomalies statistiques observées en Pennsylvanie.

 

Gregory Stenstrom, ancien militaire et analyste de données, nous partage dans sa déclaration sous serment son expérience et les anomalies observées dans le comté du Delaware.

 

Leah Hoopes, citoyenne américaine, fait connaître dans sa déclaration sous serment son expérience et les anomalies observées en Pennsylvanie.

***

03h00 - L’assemblée législative de l’État d’Arizona tiendra une audience urgente sur l’intégrité des élections avec les avocats de Trump.

L’assemblée législative de l’État d’Arizona doit tenir une audience le 30 novembre sur l’intégrité des élections, à laquelle participeront les avocats du président Donald Trump, Jenna Ellis et Rudy Giuliani.

Giuliani, Ellis et d’autres ont tenu une audience devant les sénateurs républicains de l’État de Pennsylvanie mercredi, où ils ont fait valoir que le corps législatif de l’État devrait prendre des mesures afin de pouvoir nommer des électeurs au collège électoral. Des témoins ont affirmé avoir vu la comptabilisation de votes prétendument illégaux ou irréguliers dans l’État de Keystone ont également fait des déclarations.

Selon les membres du parti républicain de la législature de l’État d’Arizona, l’audience est destinée à « rassembler les preuves qui justifient la convocation d’une session spéciale pour examiner ce qui s’est passé et prendre des mesures immédiates en conséquence ».

« Nous sommes heureux que les législatures des États de Pennsylvanie, d’Arizona et du Michigan organisent des audiences pour examiner l’élection présidentielle du 3 novembre », a déclaré Jenna Ellis dans une déclaration fournie par les législateurs du parti républicain.

En attendant, comme l’ont dit certains sénateurs républicains en Pennsylvanie, les législateurs de l’Arizona ont noté que la Constitution américaine accorde aux législatures des États le pouvoir de tenir des audiences électorales sur les allégations d’irrégularités et de fraude.

« Comme le stipule l’article 2, section 1.2 de la Constitution des États-Unis, les législatures des États ont le pouvoir exclusif de choisir leurs représentants au Collège électoral, ce qui constitue une garantie essentielle contre la fraude et la manipulation des élections », ont-ils déclaré.

Comme c’est le cas en Pennsylvanie, l’avance du démocrate Joe Biden sur Trump en Arizona est très mince. Biden a environ 11.000 voix d’avance sur le président.

Lors de l’audition en Pennsylvanie, Ellis et Giuliani ont rappelé que les législatures ont la capacité, accordée par la Constitution, de nommer les électeurs de l’État.

Le sénateur républicain Doug Mastriano a déclaré vendredi que la Chambre et le Sénat de l’État de Pennsylvanie, tous deux contrôlés par les républicains, pourraient choisir de récupérer leur pouvoir de nommer les électeurs.

« Donc, nous allons faire une résolution entre la Chambre et le Sénat, aujourd’hui si tout va bien », a-t-il déclaré vendredi au War Room de Steve Bannon. « J’ai passé deux heures en ligne à essayer de coordonner cela avec mes collègues. Et il y a beaucoup de bonnes personnes qui travaillent sur ce sujet ici. La résolution du Sénat dit que nous allons reprendre notre pouvoir, nous allons nommer les électeurs. Il est évident que nous allons avoir besoin du soutien des dirigeants de la Chambre et du Sénat, nous allons y arriver ».

Il y a « tellement de preuves de manigances et de fraudes, que nous ne pouvons pas rester à l’écart et regarder cela se dérouler autour de nous », a déclaré le législateur républicain. « S’il y a des manigances importantes, c’est à l’Assemblée générale d’intervenir », a-t-il ajouté. « Nous avons donc un combat sur les bras et nous allons nous battre. Nous allons porter le combat jusqu’à la Cour suprême s’il le faut ».

 

Traduction E&R de l’article de The Epoch Times.

***

01h00 - Le camp Trump perd l’appel initié en Pennsylvanie. La cour d’appel fédérale a confirmé les résultats de l’élection présidentielle en Pennsylvanie.

 

 

Jenna Ellis et Rudy Giuliani, les avocats de la campagne de Donald Trump, ont réagi à cette décision sur Twitter : « L’appareil judiciaire militant en Pennsylvanie continue de dissimuler les charges de fraude massive. Nous sommes très reconnaissants d’avoir eu l’occasion de présenter les preuves et les faits à l’assemblée législative de l’État de Pennsylvanie. En avant pour le SCOTUS ! » (NDT : SCOTUS, Cour Suprême des Etats-Unis)

***

00h00 - Encore des bizarreries comptables, ici en Pennsylvanie, où le sénateur Doug Mastriano indique que les chiffres suivants furent visibles pendant un moment sur le tableau de bord du Département d’Etat, puis supprimés :

 

La Pennsylvanie a annoncé avoir envoyé 1.823.148 votes par correspondance, dont 1.462.302 ont été retournés. Soit un total de 2.589.242 votes par correspondance ? D’où viennent les 1.126.940 bulletins supplémentaires ?

***

23h00 - Nos lecteurs qui auront visionné le documenteur, pardon documentaire, sur Orwell et Huxley intitulé « George Orwell, Aldous Huxley : "1984" ou "Le meilleur des mondes" ? » se souviennent de la malhonnêteté dont il fait montre de bout en bout, pratiquant exactement – par inversion accusatoire – ce qu’il dénonce. Les toutes premières images associent déjà une voix-off (« un monde de la désinformation, du mensonge généralisé où 2 et 2 font 5 ») avec des images de Xi Jin Ping, Vladimir Poutine et bien sûr Donald Trump.

Plus loin, rappelant les mots du roman 1984 qui dépeignait la censure d’un Parti qui réécrivait sans cesse l’histoire et appelait « à rejeter le témoignage de vos yeux et de vos oreilles », le documentaire ARTE met ces mots dans la bouche de Donald Trump lorsqu’il déclara dans un discours : « Et rappelez-vous, ce que vous voyez et ce que vous lisez n’est pas ce qu’il se passe ! ». Or, le Président Trump parlait ici bien sûr des médias qui délivrent une histoire qu’ils réécrivent. C’est exactement ici que résidait l’analogie avec Orwell ! Ce sont donc les réalisateurs du documentaire qui mentent et réécrivent l’histoire.

Sollicitant ensuite l’avis d’un "expert" nécessairement anti-Trump – un professeur d’université endoctrinant ses élèves – on assiste à un cours pratique où tout est déjà caricatural : un proverbe africain au mur, un étudiant portant une robe longue et tout ce petit monde dissertant avec gravité sur les problèmes de nos sociétés en arborant chacun un Apple Macbook à 1.500 dollars pièce. On a la révolte que l’on peut.

Et lors de ce petit cours (ou endoctrinement) pratique, le professeur SJW fait visionner à ses élèves un petit clip démontrant l’uniformité du discours médiatique au mot près. C’est d’ailleurs le seul moment de vérité de ce passage du documentaire. Mais la voix-off vient rappeler à l’ordre les complotistes éventuels : « (...) des journalistes ont répété pendant plusieurs semaines un monologue dicté par leur patron, étroitement lié à l’administration de Donald Trump ». Ouf, l’honneur et l’information sont saufs !

A partir de 34’32, vous n’avez qu’à cliquer

 

Mais c’est pourtant ce petit clip présent dans le documentaire que Donald Trump vient de tweeter, laissant penser qu’il dénonce bien cet unanimisme médiatique et idéologique et qu’il n’est en rien responsable de cet éhonté psittacisme journalistique !

 

***

06h00 - Résumé de la journée américaine qui se termine : n’emmerdez pas Donald Trump !

 

***

04h00 - Donald Trump recommande de lire l’article suivant, ce à quoi nous nous plions immédiatement, en vous en proposant une traduction. Et la lecture de ce papier devrait achever de convaincre les plus sceptiques que de si nombreuses bizarreries électorales ne peuvent que rimer avec fraude.

 

 

Joe Biden : les 5 façons de faire magiquement éclater toutes les règles électorales

La caste des journalistes devrait sûrement être intriguée par l’invraisemblance historique de la victoire de Joe Biden. Qu’ils ne le soient pas est pour le moins curieux.

 

Perdus dans leur excitation face à la victoire déclarée de Joe Biden, les très objectifs journalistes sont passés à côté de l’extraordinaire performance du démocrate lors de l’élection de 2020. Ce n’est pas seulement parce que l’ancien vice-président est en voie de devenir le plus vieux président de l’histoire américaine, mais c’est aussi pour ce qu’il a réussi à accomplir dans les sondages cette année.

Le candidat Joe Biden a été si efficace pour motiver les électeurs en 2020 qu’il a reçu un nombre record de votes, plus de 15 millions de plus que ceux reçus par Barack Obama lors de sa réélection en 2012. Étonnamment, il a réussi à s’assurer la victoire tout en perdant dans presque tous les comtés des Etats-Unis qui indiquent en général la victoire. Aucun candidat à la présidence n’a été capable d’un tel jujitsu électoral jusqu’à présent !

Alors que Biden a fait moins bien que Hillary Clinton dans tous les comtés urbains des États-Unis en 2016, il l’a surpassée dans les régions métropolitaines de Géorgie, du Michigan, du Wisconsin et de la Pennsylvanie. Plus surprenant encore, l’ancien vice-président a enregistré un nombre record de votes, malgré les échecs en général des démocrates à la Chambre des représentants et aux législatures des États dans tout le pays.

Il a accompli tout cela après avoir reçu un soutien minimal record aux primaires par rapport à son adversaire républicain à l’approche des élections générales. Il est clair qu’il s’agit là de réalisations extraordinaires et inattendues qui devraient normalement faire l’objet d’une analyse sophistiquée de la part de la classe des journalistes, mais qui ont été pour la plupart passées sous silence lors des festivités dans les studios d’information de New York et de Washington.

L’alignement politique national massif qui a lieu actuellement peut être l’une des sources de ces bouleversements surprenants. Pourtant, pour avoir sorti tant de lapins de son chapeau comme cela, personne ne peut nier que Biden est un militant et un candidat de premier plan, comme l’Amérique n’en a jamais vu auparavant. Voyons à quel point ses pouvoirs politiques magiques ont été uniques en 2020.

 

1. 80 millions de votes

Bon sang ! Beaucoup d’Américains se sont tournés vers un politicien de Washington qui est en fonction depuis près de 50 ans.

Considérez ceci : aucun président sortant en près d’un siècle et demi n’a gagné de voix lors d’une campagne de réélection tout en perdant l’élection.

Le président Trump a gagné plus de dix millions de voix depuis sa victoire en 2016, mais le charme de Biden était si important qu’il a dépassé le record qu’a réalisé le président Trump parmi les minorités ethniques. Biden a également fait voler en éclats le total du nombre de votes de Barack Obama, ce qui nous fait nous interroger sur la possibilité que ce soit finalement Biden qui aurait fait gagner Obama en 2008 et 2012...

L’ancien vice-président a réussi à recueillir un nombre record de voix tout en restant à la traîne du président Trump pour ce qui est de l’enthousiasme des électeurs, ce qui prouve que son instinct politique est aiguisé. Biden était si avisé qu’il a motivé les électeurs peu enthousiastes à l’égard de sa campagne à voter pour lui en nombre record.

 

2. Gagner malgré la perte de la plupart des comtés baromètres

Biden est sur le point de devenir le premier président en 60 ans à perdre les États de l’Ohio et de la Floride sur le chemin de l’élection. Pendant un siècle, ces États ont constamment prédit le résultat national, et ils ont été considérés comme à peu près représentatifs du melting-pot américain dans son ensemble. Bien que les sondages nationaux aient donné à M. Biden une avance dans les deux États, il a perdu l’Ohio de huit points et la Floride de plus de trois.

Pour Biden, le fait de perdre ces deux États clés par des marges notables et de remporter quand même l’élection nationale est digne d’intérêt. Depuis que la mafia a, dit-on, aidé John F. Kennedy à gagner l’Illinois contre Richard Nixon en 1960, aucun président américain n’avait réussi ce tour de passe-passe.

Plus incroyable encore, Biden est en passe de remporter la Maison-Blanche après avoir perdu presque tous les comtés historiques de référence du pays. Le Wall Street Journal et l’Epoch Times ont analysé indépendamment les résultats de 19 comtés des États-Unis qui ont un pouvoir prédictif presque parfait en matière de vote présidentiel au cours des 40 dernières années. Le président Trump a remporté tous les comtés indicateurs, à l’exception du comté de Clallam à Washington.

Alors que l’ancien vice-président a remporté Clallam par environ trois points, la marge de victoire du président Trump dans les 18 autres comtés a été en moyenne de plus de 16 points. Dans une liste plus large de 58 comtés qui ont correctement choisi le président depuis 2000, Trump a remporté 51 d’entre eux avec une moyenne de 15 points, tandis que les sept autres sont allés à Biden avec environ quatre points. Les comtés qui ont été les plus performants ont choisi le président Trump à une écrasante majorité, mais Biden a quand même trouvé le chemin de la victoire.

 

3. Biden sur les pas de Clinton... sauf dans quelques villes

Patrick Basham, un sondeur au parcours sérieux et directeur du Democracy Institute à D.C., a souligné deux observations faites par ses collègues, le gourou du sondage Richard Baris de Big Data Poll et l’analyste électoral du Washington Post Robert Barnes. Baris a relevé une bizarrerie statistique dans les rapports d’élection de 2020 : « Biden a fait moins bien qu’Hillary Clinton dans toutes les grandes zones métropolitaines du pays, à l’exception de Milwaukee, Detroit, Atlanta et Philadelphie ».

Barnes a ajouté que dans ces « grandes villes dans les États pivots dirigés par les démocrates ... le vote a même dépassé le nombre d’électeurs inscrits ». Dans les États les plus importants, les villes ont envoyé tellement de bulletins de vote par correspondance que Biden a battu des records et renversé les avances confortables du président Trump.

Si les démocrates parviennent à éliminer le Collège électoral, la formule magique de Biden, qui consiste à obtenir un nombre de votes écrasant dans une poignée de villes, devrait rendre les démocrates imbattables.

 

4. Biden a gagné malgré les pertes des démocrates partout ailleurs

Randy DeSoto a noté dans le Western Journal que « Donald Trump a été pratiquement le seul président sortant de l’histoire des États-Unis à perdre sa réélection alors que son propre parti gagnait des sièges à la Chambre des représentants ». Voilà un miracle de Biden !

En 2020, le Cook Political Report et le New York Times ont classé 27 sièges de la Chambre des représentants comme se jouant dans un mouchoir de poche. À l’heure actuelle, les républicains semblent avoir remporté les 27 sièges. Les démocrates n’ont pas réussi à faire basculer un seul Etat de la Chambre, tandis que les républicains ont fait basculer la Chambre et le Sénat du New Hampshire et ont étendu leur domination sur les législatures des États dans tout le pays.

Christina Polizzi, porte-parole du Comité de campagne législative des démocrates, est allée jusqu’à déclarer : « Il est clair que Trump n’est pas un soutien pour les candidats législatifs républicains. C’est une bouée ». Étonnamment, Biden a battu le gars qui a porté tous les autres républicains à la victoire. Ça, c’est historique !

 

5. Biden a dépassé l’impressionnant vote des primaires de Trump

Dans le passé, les totaux des votes aux primaires ont été remarquablement précis pour prédire les vainqueurs des élections générales. L’analyste politique David Chapman a souligné trois faits historiques avant l’élection.

Premièrement, aucun candidat sortant ayant obtenu 75 % du total des votes aux primaires n’a perdu sa réélection.

Deuxièmement, le président Trump a reçu 94 % des voix lors des primaires, ce qui est le quatrième résultat le plus élevé de tous les temps (plus élevé que Dwight Eisenhower, Nixon, Clinton ou Obama). En fait, M. Trump est l’un des cinq candidats sortants depuis 1912 à avoir obtenu plus de 90 % des voix lors des primaires.

Troisièmement, Trump a établi un record pour la plupart des votes aux primaires pour un président sortant alors que plus de 18 millions de personnes se sont déplacées pour lui en 2020 (le record précédent, détenu par Bill Clinton, était la moitié de ce nombre). La victoire de Biden aux élections législatives, malgré le succès historique de Trump lors des primaires, remet en question un siècle de données électorales antérieures.

Joe Biden a réussi l’impossible. Il est intéressant de constater que la plupar des journalistes ne le soulignent pas.

 

Traduction E&R de l’article de The Federalist.

***

03h00 - L’avocate Leigh Dundas revient sur le décret déposé le 12 septembre 2018 par le président Trump intitulé "Sanction en cas d’ingérence étrangère dans les élections aux États-Unis". Ce décret pourrait faire penser que Trump avait prévu la fraude depuis longtemps et avait pris les devants.

Le décret exécutif sur les sanctions en cas d’ingérence étrangère dans une élection aux États-Unis est disponible sur le site de la Maison Blanche

 

***

27 novembre, 02h00 - L’avocat Sidney Powell, Lin Wood et d’autres plaignants ont intenté un procès en Géorgie pour demander que les votes invalides soient annulés et déclarer le président Trump vainqueur dans cet Etat.

Ils affirment que 96.600 votes ont été exprimés frauduleusement et que 136.098 autres bulletins ont été comptés illégalement en raison du logiciel Dominion Voting.

Powell est un avocat très en vue qui représentait Michael Flynn avant qu’il ne soit gracié. Elle n’est pas "folle" comme la presse de Lamestream a essayé de la dépeindre. Il en va de même pour Lin Wood, qui représente le nouveau millionnaire Nicholas Sandmann.

La plainte couvre 104 pages et accuse le gouverneur Brian Kemp, le secrétaire d’État Brad Raffensperger, ainsi que le président et les membres de la commission électorale de l’État de Géorgie de ne pas avoir contrôlé le vote, ce qui a permis à la fraude de prendre le contrôle de l’élection. En outre, le procès indique qu’ils n’ont pas respecté la législation de l’État, notamment, mais aussi la vérification des signatures sur le courrier lors du scrutin.

Les lois géorgiennes qui ont été violées, incluant les §§ 21-2-30(d), 21-2-31, 21-2- 33.1 et §21-2-522 de l’O.C.G.A., ainsi que de multiples violations de la Constitution, comme le montrent les témoins. Ils présenteront également des experts qui discuteront des impossibilités mathématiques dans le comptage des bulletins.

La plainte a été déposée en même temps que Lin Wood demande à la cour d’annuler le vote actuel et de déclarer le président Trump vainqueur de la Géorgie.

Le plainte déposée mercredi prétend également que le vote par correspondance mal conduit en Géorgie est responsable de milliers de votes invalides ou douteux.

L’expert du plaignant constate également que les électeurs ont reçu des dizaines de milliers de bulletins de vote qu’ils n’ont jamais demandés. (Voir Exh. 1, Rapport du Dr Briggs). Plus précisément, le Dr Briggs a constaté que dans l’État de Géorgie, sur la base d’un échantillon statistiquement significatif, le nombre de personnes ayant reçu un bulletin de vote par correspondance qu’elles n’ont pas demandé varie entre 16.938 et 22.771. Cette fourchette dépasse la marge de perte du président Trump de 12.670 voix, par au minimum 4.268 demandes illégales et jusqu’à 10.101 demandes illégales.

La plainte observe que des "acteurs malhonnêtes" ont pu manipuler le logiciel de vote.

Russell Ramsland confirme que des violations de données dans le logiciel Dominion ont permis à des acteurs malhonnêtes de pénétrer et de manipuler le logiciel lors des récentes élections générales. Il conclut en outre qu’au moins 96.600 bulletins de vote par correspondance ont été comptés illégalement car ils n’ont pas été déposés par des électeurs valides.

Voici une copie des 104 pages de la plainte :

***

05h00 - Jenna Ellis, conseillère juridique principale de l’équipe Trump, et conseillère de Donald Trump, revient sur quelques actualités et sur les raisons de la déclaration de l’avocate Sidney Powell qui poursuit le système Dominion, ce qui n’est pas la stratégie de l’équipe Trump, mais est complémentaire à plus long terme.

***

04h00 - Un juge de Pennsylvanie suspend la certification des élections en pleine lutte juridique concernant le vote par correspondance.

Les poursuivants allèguent que la loi sur le vote par correspondance de la Pennsylvanie a violé la constitution de l’État.

Un tribunal de l’État de Pennsylvanie a émis mercredi une injonction bloquant toute nouvelle certification potentielle des résultats des élections dans l’État, en attendant une audience qui se tiendra vendredi.

L’ordonnance de la juge Patricia McCullough fait suite à l’affaire portée par des électeurs de Pennsylvanie, dont le représentant Mike Kelly, R-Pa, dans laquelle ils allèguent qu’une loi de l’État autorisant le vote par correspondance sans motif valable a violé la constitution de la Pennsylvanie, qui définit les cas spécifiques dans lesquels le vote par correspondance est autorisé.

« Dans la mesure où il reste des décisions à prendre pour finaliser la certification des résultats de l’élection générale de 2020 pour la fonction de président et de vice-président des États-Unis d’Amérique, il est provisoirement interdit aux défendeurs de le faire, en attendant une audition des preuves ». a écrit la juge McCullough.

Le procureur général de Pennsylvanie, Josh Shapiro, a rapidement répondu sur Twitter, soulignant que cela n’a pas beaucoup d’impact puisque les résultats de l’élection présidentielle ont déjà été certifiés et les électeurs choisis.

Néanmoins, les fonctionnaires de Pennsylvanie ont rapidement déposé un avis d’appel auprès de la Cour suprême de l’État, demandant un réexamen de la question de savoir si McCullough a commis une erreur en accordant une mesure injonctive bien que Kelly et les autres électeurs aient démontré un « manquement à l’une des conditions préalables » qui justifiait cette même mesure injonctive.

Comme pour tous les autres résultats des élections de novembre qui n’ont pas été certifiés, les fonctionnaires de l’État sont temporairement empêchés de certifier les résultats de toute élection qui n’a pas encore été certifiée.

Une audition des preuves aura lieu vendredi.

La plainte dans cette affaire est centrée sur la loi 77, que les plaignants ont qualifiée de « changement le plus important et le plus fondamental apporté à ce jour au code électoral de Pennsylvanie ». Cette loi a étendu le vote par correspondance, même si l’article VII, section 14 de la Constitution de Pennsylvanie, qui couvre le vote par correspondance, est très étroit dans son champ d’application pour ce qui est des personnes pouvant utiliser un tel vote.

Cette loi stipule que la législature de l’État doit prévoir un mode de vote pour les personnes qui se trouveront en dehors de leur municipalité « parce que leurs fonctions, leur occupation ou leurs affaires les obligent à se trouver ailleurs ou qui, à l’occasion d’une élection, ne peuvent pas se rendre dans les bureaux de vote appropriés en raison d’une maladie ou d’un handicap physique ou qui ne se rendront pas dans un bureau de vote en raison de l’observation d’une fête religieuse ou qui ne peuvent pas voter en raison de leurs fonctions le jour du scrutin ».

Les poursuivants prétendent que les votes par correspondance de la Pennsylvanie sont invalides parce que pour étendre le vote par correspondance, il faut un amendement constitutionnel et non pas simplement l’adoption d’un projet de loi.

Bien que les résultats de l’élection présidentielle en Pennsylvanie aient déjà été certifiés, la campagne Trump les combat toujours activement, espérant une dé-certification alors qu’ils font appel du rejet d’une procédure précédente qu’ils ont intenté en alléguant que les électeurs ont été abusivement autorisés à utiliser des votes par correspondance non valables, et dans laquelle ils prétendaient que plus de 680.000 bulletins ont été comptabilisés sans observation appropriée.

 

Traduction E&R de l’article de Fox News

***

03h00 - Le Chef de cabinet de la Maison Blanche Mark Meadows a tweeté ce soir :

GRANDE nouvelle au Nevada : un juge a autorisé les républicains du Nevada à présenter les conclusions d’une fraude électorale généralisée lors d’une audience le 3 décembre. Les Américains vont maintenant entendre les témoignages de ceux qui ont vu de leurs propres yeux ce qui s’est passé - une étape cruciale pour la transparence et le traitement des bulletins de vote invalides. Restez à l’écoute.

 

***

26 novembre, 02h00 - Une audition organisée dans une salle de conférence d’hôtel à Gettysburg par des sénateurs de la Pennsylvanie a eu lieu ce mercredi 25 novembre. Cette audition n’a aucun caractère légal, mais a permis de rendre public un certain nombre d’informations et de plaintes. Donald Trump est intervenu en personne, par téléphone. Nos lecteurs anglophones pourront visionner les différentes vidéos ci-dessous, les lecteurs anglophobes se contenteront de la courte vidéo montrant la foule à l’extérieur qui scandait « 4 années de plus ! » :

 

 

L’intervention de Big Tech et de Big Media dans l’élection américaine :

 

Témoignages d’observateurs empêchés de surveiller le déroulement des élections :

 

Un mystérieux pic de votes, 600.000 pour Biden et 3.200 pour Trump :

 

Intervention par téléphone du Président Trump :

 

L’audition complète :

***

19h00 - Édouard Husson revient sur la crise politique américaine, les élections et les fraudes.

Édouard Husson, né le 23 mars 1969 à Paris, est un historien français. Professeur des universités, il est ancien directeur général de l’ESCP Europe. Il a été élu en 2009 professeur d’histoire contemporaine à l’université de Picardie puis en 2018 à l’université de Cergy-Pontoise. Il y dirige ensuite l’Institut franco-allemand d’études européennes. Le 11 août 2010, il devient vice-chancelier des universités de Paris jusqu’au 1er septembre 2012, date à laquelle il est nommé directeur de l’ESCP Europe. Le 4 juin 2014, il quitte la direction de cet établissement. De septembre 2015 à mai 2018, il est vice-président de l’université de recherche Paris-Sciences-et-Lettres (PSL). Source : Wikipédia

 

***

07h00 - Passage chez Lou Dobbs, sur Fox News, de Rudy Giuliani, avocat de Donald Trump, qui revient sur les derniers évenements concernant les fraudes.

***

06h00 - Joe Oltmann, le fondateur de FEC United, nous parle de Eric Coomer, qui semblerait être le directeur de la stratégie et de la sécurité pour la société Dominion. Les informations circulent depuis plusieurs jours, nous ne pouvons les certifier totalement, mais leur indice de crédibilité est assez haut. Nous les soumettons à votre jugement.

***

05h00 - De nombreux citoyens américains ont étudié les fichiers publics des élections afin d’y déceler – avec succès – des fraudes éventuelles. Ici, deux vidéos d’analyse des données et la mise en avant de bizarreries voire d’énormes impossibilités statistiques (vidéos en anglais).

 

 

***

04h00 - Revenons sur les auditions des patrons de Twitter et de Facebook. Des traductions de quelques moments importants des débats sont désormais en ligne.

 

 

Le Sénateur de la Louisiane, John Kennedy, interroge au Sénat, Mark Zuckerberg (Facebook) et Jack Dorsey (Twitter) sur la censure, le fact checking, et les élections 2020 :

 

Le Sénateur du Nebraska, Ben Sasse, interroge au Sénat, Mark Zuckerberg (Facebook) et Jack Dorsey (Twitter) sur la censure, le fact checking, et les élections 2020 :

 

Le Sénateur du Missouri, Josh Hawley, interroge au Sénat, Mark Zuckerberg (Facebook) et Jack Dorsey (Twitter) sur la censure, le fact checking, et les élections 2020 :

 

Le Sénateur du Texas, Ted Cruz, interroge au Sénat Mark Zuckerberg (Facebook) et Jack Dorsey (Twitter) sur la censure, le fact checking, et les élections 2020 :

 

Le Sénateur de l’Utah, Mike Lee, interroge au Sénat Mark Zuckerberg (Facebook) et Jack Dorsey (Twitter) sur la censure, le fact checking, et les élections 2020 :

 

La Sénatrice du Tennessee, Marsha Blackburn, interroge au Sénat, Mark Zuckerberg (Facebook) et Jack Dorsey (Twitter) sur la censure, le fact checking, et les élections 2020 :

 

La sénatrice du Tennessee, Marsha Blackburn nous parle de l’audience qui aura lieu au Sénat avec Mark Zuckerberg et Jack Dorsey sur la censure du New-York Post, le fact checking, et les élections 2020 avec la journaliste Maria Bartiromo :

***

25 novembre, 02h00 - Sydney Powell, avocate, annonce que les poursuites commenceront demain, et que ce sera massif. Certes, après nous avoir rappelé encore une fois que le système Dominion a été utilisé par le "dictateur" Chavez pour se faire réélire, ce qui nous semble tout de même peu raisonnable. Mais, anyway comme disent les américains, nous verrons demain si quelque chose de sérieux se passe sur le terrain judiciaire.

En conclusion de l’interview, Sydney Powell affirme qu’il n’y a aucun doute pour elle que Donald Trump gagnera, et que cette élection fut un absolu raz-de-marée dans tout le pays.

 

***

08h00 - Le comité Trump France communique :

 

***

05h00 - Le président russe Vladimir Poutine s’est dit prêt à travailler avec n’importe quel dirigeant américain, mais il n’est toujours pas prêt à reconnaître la victoire électorale de Joe Biden.

« Nous travaillerons avec toute personne qui a la confiance du peuple américain », a déclaré Poutine à la télévision d’État russe dimanche. « Mais cette confiance ne peut être accordée qu’à un candidat dont la victoire a été reconnue par le parti adverse, ou après que les résultats auront été confirmés de manière légitime et légale ».

Ces commentaires de Poutine sont parmi les plus précis depuis l’élection américaine. Poutine est l’un des rares dirigeants à ne pas avoir reconnu Biden comme le prochain chef d’État américain. La Russie, accusée par les services de renseignement américains d’être intervenue en 2016 pour aider à faire élire Trump, se méfie de Joe Biden, craignant une augmentation de la pression des sanctions et des affrontements sur les droits de l’homme.

Poutine a décrit la décision du Kremlin de ne pas féliciter Biden comme une simple formalité, sans arrière-pensée. Lorsqu’on lui a demandé si cette décision pouvait nuire aux relations américano-russes, il a répondu : « Je ne pense pas qu’il y ait de raison, il n’y a rien à endommager, elles sont déjà ruinées ».

Le président Donald Trump « doit reconnaître les résultats des élections et toutes les poursuites judiciaires doivent être terminés », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, aux journalistes lors d’une conférence téléphonique lundi. « Ce n’est qu’après cela que les résultats seront officiellement définitifs. Mais de toute évidence, cela n’a pas encore eu lieu ».

 

Traduction E&R de l’article de Newsmax

***

04h00 - L’influence des réseaux sociaux, en particulier Facebook et Twitter, mais aussi de Google dans les élections américaines fut immense. Pour le Dr Robert Epstein, pourtant démocrate, qui avait déjà alerté il y a un an sur les risques majeurs pour la démocratie qu’entraînent ces grosses société (le fameux Big Tech), cette année les électeurs ont été clairement manipulés par ces entités privées.

Dans une grande étude qu’il vient de sortir, il démontre par exemple qu’il est très probable que l’influence de Google ait déplacé un minimum de 6 millions de votes en direction de Joe Biden. Robert Epstein rappelle que des lanceurs d’alerte travaillant chez Google avaient déjà alerté sur ces manipulations de l’opinion. Pour exemple, une page d’accueil de Google incitant les gens à voter n’était affichée qu’aux internautes démocrates – Google (et ses sous-marques comme Youtube) sachant parfaitement déterminer le profil de ses utilisateurs, ainsi que Facebook, Twitter, etc.

Lorsque le présentateur demande pourquoi cela n’est pas davantage étudié ou dit, l’universitaire, pourtant démocrate, confirme que cela arrange le monde universitaire et ses collègues, ceci expliquant leur silence. Cependant, il s’agit d’un jeu dangereux, car demain qui sait qui ces compagnies privées soutiendront-elles ? (vidéo en anglais)

 

***

03h00 - Quelle est la portée réelle de cette décision de mettre en œuvre une transition entre les deux administrations ? Cela permet de débloquer un budget de 6 millions de dollars pour financer les équipes de Joe Biden. Elles pourront engager du personnel, payer leurs déplacements et diverses dépenses. Le futur Président élu – sous réserve qu’il le soit véritablement – et ses collaborateurs ont désormais accès aux rapports confidentiels des principales agences fédérales.

***

24 novembre, 02h00 - Donald Trump reconnait-il sa défaite ?

Tout a commencé par le courrier d’Emilie Murphy, la directrice de l’Administration générale des services (GSA administrator), à l’attention de Joe Biden et qui amorce un début de transition, en précisant bien que « la GSA ne dicte pas le résultat des poursuites judiciaires et des recomptages, ni ne détermine si ces poursuites sont raisonnables ou justifiées » et que « la directrice de la GSA ne choisit pas ni ne certifie le gagnant de l’élection ».

C’est, dit-elle, à la vue des récents événements judiciaires (la plupart des batailles judiciaires entamées par l’équipe Trump à ce jour ont été perdues) et des nouveaux résultats certifiés (le Michigan avait certifié l’élection quelques heures auparavant) qu’elle prend sa décision.

Elle précise qu’elle n’a jamais reçu de pressions de la part de son administration (et de la Maison-Blanche) pour déterminer la chronologie de ses décisions, en particulier pour la retarder. En revanche elle indique qu’elle a reçu énormément de menaces pour lui faire accélérer la transition (probablement par le camp adverse ou l’Etat profond en général).

 

Contrairement à ce que dit la presse à l’heure où nous écrivons, ce n’est donc pas Donald Trump qui a demandé ce début de transition, mais c’est la directrice de la GSA qui a pris sa décision en son âme et conscience. Cependant Donald Trump recommande qu’Emily et son équipe fassent ce qu’il est nécessaire de faire en regard du protocole.

Le tweet de Donald Trump la remercie de sa loyauté et affirme qu’il ne veut plus la savoir harcelée et menacée. Il précise que le combat continue et qu’il croit qu’il gagnera.

 

 

***

06h00 - Notre Laurence Haim bien-aimée s’est fait une fausse joie cette nuit à la lecture d’une déclaration officielle de l’équipe de campagne de Trump qui précisait que Sidney Powell n’était pas membre de l’équipe juridique de Donald Trump.

 

 

Las, Jack Flynn, le frère de Mike Flynn, a douché ses attentes, en précisant qu’il s’agissait d’une simple clarification du rôle exact de Sidney Powell – probablement pour des raison de conflit d’intérêt ou autres subtilités juridiques.

 

***

03h00 - Le commentateur Greg Kelly de la chaîne de télévision Newsmax, une des deux chaînes de télé avec OANN qui soutiennent encore Trump et que celui-ci a déjà signalées et remerciées plusieurs fois, appelle les soutiens du président à former un parti.

Selon Greg Kelly, le nouveau parti devrait être doté de l’acronyme "Make America great again", le slogan de campagne popularisé par le président Donald Trump en 2016. Le "MAGA Party" serait un parti fondé sur les idées de Donald Trump, sur la Constitution, donner sa chance à tous, la liberté, la limitation des mandats, le second amendement, et la lutte contre l’État profond et la bureaucratie fédérale (vidéo en anglais).

 

***

23 novembre, 01h00 - Bien qu’elle échappe probablement aux commentateurs (qui ne commentent pas grand chose par ailleurs, si on pense au silence assourdissant des médias), la stratégie de l’équipe de Trump est sûrement très fine et les preuves plus solides que l’avant-goût qui nous en a été offert pour le moment.

Ce dimanche soir, l’équipe juridique a fait appel auprès de la Cour d’appel des États-Unis pour le troisième circuit (Pennsylvanie) de la décision de la Cour de Pennsylvanie. Comprendre que le périple juridique se rapproche de la Cour suprême.

 

***

23h30 - En ce 22 novembre, anniversaire de l’assassinat de JFK, rappelons-nous que c’est l’Etat profond qui était déjà à la manœuvre.

***

23h00 - Un petit résumé de la contestation des élections américaines, par Florian Philippot :

***

02h00 - Hasard ou nécessité ?

73% des 126 649 votes en faveur de Joe Biden en Pennsylvanie, par rapport à la performance d’Hillary Clinton en 2016, proviennent des sept comtés et d’une ville de Pennsylvanie qui ont reçu plus de 18 millions de dollars du projet « élections sûres » du Centre pour la technologie et la vie civique (CTCL), financé par Mark Zuckerberg.

Le CTCL a accordé plus de 18 millions de dollars de subventions pour des « élections sûres » entre le 1er septembre et le 31 octobre à au moins sept comtés et à une ville de Pennsylvanie : 10 millions de dollars à la ville de Philadelphie, 2,5 millions de dollars au comté de Chester (banlieue de Philadelphie), 2 millions de dollars à la ville de Chester, 2 millions de dollars au comté du Delaware (banlieue de Philadelphie), 2,05 millions de dollars au comté d’Allegheny (Pittsburgh), 863.000 dollars au comté du Centre, 474.232 dollars au comté de Lancaster, 471.000 dollars au comté de Berks et 148.000 dollars au comté d’Erie.

Quatre-vingt-treize mille deux cent quatre-vingt-treize voix (93.293 voix), soit 73,6 % du gain de 126.649 voix de Biden en 2020 en Pennsylvanie, par rapport à Hillary Clinton en 2016, provenaient de ces sept comtés et de cette ville.

Le CTCL a refusé de fournir une ventilation du financement par comté dans aucun État. Bien que des rapports de presse aient confirmé le financement du CTCL dans de nombreux comtés identifiés par Breitbart comme étant financés par le CTCL en Pennsylvanie, il n’y a apparemment eu aucun compte rendu dans la presse (ou par le CTCL) sur cette subvention de 2,5 millions de dollars accordée au comté de Chester, et approuvée à l’unanimité par la commission du comté de Chester, composée de trois membres, le 16 septembre.

Breitbart News a contacté les responsables des élections du comté de Chester et a demandé une ventilation de l’utilisation des fonds de la subvention de 2,5 millions de dollars du CTCL, mais n’a pas reçu de réponse.

L’analyse de l’impact des subventions « élections sûres » financées par Zuckerberg avec le CTCL aux comtés de Pennsylvanie est similaire aux résultats du rapport de Breitbart sur l’impact de ces fonds sur les résultats électoraux en Géorgie :

La majeure partie des 221.751 voix de Joe Biden en Géorgie, par rapport aux résultats d’Hillary Clinton en 2016, provient de trois comtés de la région métropolitaine d’Atlanta qui ont reçu plus de 15 millions de dollars du projet « élections sûres » du Centre pour la technologie et la vie civique (CTCL) financé par Mark Zuckerberg.

Ces trois comtés - Cobb, Fulton et Gwinnett - ont représenté 168.703 des 221.751 voix de Biden, soit 76 %.

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckeberg, et son épouse ont fait don de 350 millions de dollars entre le 1er septembre et le 31 octobre au projet « élections sûres » du CTCL, comme l’a rapporté Breitbart News.

Selon les critiques, ces fonds ont été utilisés pour privatiser l’administration des élections de 2020 et inciter les démocrates à aller voter.

Voici une comparaison de la façon dont l’État, ces sept comtés et une ville ont voté en 2016 et en 2020 : (résultats des élections de 2020 à 11h00 ET, jeudi 19 novembre, tels que rapportés par Real Clear Politics)

 

État de Pennsylvanie

2016

Donald Trump : 2 970 733
Hillary Clinton : 2 926 441

Marge de votes pour Trump : 44 292

2020

Joe Biden : 3 454 686
Donald Trump : 3 372 329

Marge de vote pour Biden : 82 357

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : 126.649

 

Sept comtés de Pennsylvanie (plus la ville de Philadelphie) qui ont reçu 18 millions de dollars de la CTCL financée par Zuckerberg.

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : 93.293, répartis comme suit :

 

Comté du Delaware (banlieue de Philadelphie)

2016

Hillary Clinton : 177 402
Donald Trump : 110 667

Marge Clinton : 66 735

2020

Joe Biden : 206 709
Donald Trump : 118 639

Marge Biden : 88 070

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : 21.335

 

Comté de Chester (banlieue de Philadelphie)

2016

Hillary Clinton : 141 682
Donald Trump : 116 114

Marge Clinton : 25 568

2020

Joe Biden : 182 372
Donald Trump : 128 565

Marge bénéficiaire : 53 807

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : 28.239

 

Comté d’Allegheny (Pittsburgh)

2016

Hillary Clinton : 367 617
Donald Trump : 259 480

Marge Clinton : 108 137

2020

Joe Biden : 429 065
Donald Trump : 282 324

Marge bénéficiaire : 146 741

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : 38.604

 

Comté du Centre

2016

Hillary Clinton : 37 088
Donald Trump : 35 274

Marge de Clinton : 1 814

2020

Joe Biden : 40 054
Donald Trump : 36 371

Marge bénéficiaire : 3 683

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : 1.869

 

Comté de Lancaster

2016

Hillary Clinton : 91 093
Donald Trump : 137 914

Marge Trump : 46 821

2020

Joe Biden : 115 847
Donald Trump : 160 209

Marge Trump : 44 362

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : 2.459

 

Comté de Berks

2016

Hillary Clinton : 78 437
Donald Trump : 96 626

Marge d’atout : 18 189

2020

Joe Biden : 93 113
Donald Trump : 109 917

Marge Trump : 16 804

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : 1.385

 

Comté d’Erie

2016

Hillary Clinton : 58 112
Donald Trump : 60 069

Marge Trump : 1 957

2020

Joe Biden : 68 286
Donald Trump : 66 869

Marge Biden : 1 417

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : 3.374

 

Ville de Philadelphie

2016

Hillary Clinton : 584 025
Donald Trump : 108 748

Marge Clinton : 475,277

2020

Joe Biden : 604 175
Donald Trump : 132 870

Marge de Biden : 471,305

Marge nette de votes gagnée par Biden 2020 contre Hillary Clinton 2016 : - 3.972 (négatif)

 

Sur les huit collectivités locales de Pennsylvanie qui ont reçu des subventions de la CTCL, une seule - la ville de Philadelphie - a vu les résultats électoraux de Joe Biden contre Donald Trump diminuer en 2020 par rapport à ceux d’Hillary Clinton contre Donald Trump en 2016.

 

Traduction E&R de l’article de Breitbart.

***

22 novembre, 00h00 - Détendons-nous avec ces trois images savoureuses. La première est savoureuse malgré elle, qui nous montre une réunion avec Joe Biden dont chaque participant, en plus de porter un masque avec zèle, est assis à plusieurs mètres des autres. Cela en dit long sur le niveau de servitude mais aussi de niaiserie d’un tel personnel politique.

 

Les deux images suivantes brocardent le candidat démocrate et, lorsqu’on voit le flot de haine qui s’est déversé chaque jour contre Donald Trump depuis son élection, on se dit que nous sommes vraiment dans le camp du Bien avec cet humour potache et presque gentillet, signe d’une attitude chevaleresque dans le combat :

 

***

22h00 - Avec le décalage malheureusement nécessaire au travail de traduction, voici deux extraits vidéo en français de la conférence de presse de ce jeudi 19 novembre. Tout d’abord Jenna Ellis, conseillère juridique de Donald Trump, puis Rudy Giuliani, ancien maire de New York et un des avocats du Président américain.

 

 

***

18h00 - William Reymond est un journaliste et auteur français installé aux États-Unis. Depuis le début de l’élection américaine, il milite pour le camp Biden, ou plutôt contre le camp Trump, ce qui n’est pas exactement la même chose. Comme beaucoup de Français se pensant du « bon côté », il a sauté de joie lors de la victoire démocrate, annoncée par les médias mainstream américains, dans la nuit du 3 au 4 novembre, et il a expliqué par le détail la victoire de Biden. Malheureusement, la résistance du Camp Trump, prise au début pour un coup de folie du président en exercice, a quelque peu freiné les élans de Reymond. Le désir de voir Trump quitter la Maison Blanche a eu raison de la déontologie journalistique : la fraude, quelle fraude ? Quand il s’agit de gagner, on s’affranchit très rapidement de la morale, même dans le camp du Bien.

 

 

Mais William Reymond n’est pas le seul à ne pas croire, en France, à la fraude massive qui a marqué ces élections, qui est maintenant – c’est la dernière tactique des médias qui ont annoncé un peu vite la victoire du candidat démocrate corrompu – taxée de « complotiste ». Tout ce qui dérange le Système est désormais taxé de complotiste, c’est une constante. Pourtant, la fraude est là, et les journaux français essayent de ridiculiser le camp Trump, qui demande seulement justice.

Le Figaro du 21 novembre 2020 ne fait pas dans la dentelle déontologique :

Giuliani a assuré qu’il avait des témoignages sous serment de ces fraudes. « Ils ont témoigné sous serment ! Je ne peux pas vous communiquer ces témoignages, parce que ces personnes risqueraient d’être victimes de harcèlement, de perdre leur emploi », a dit aussi Giuliani, qui a accusé les journalistes de ne pas avoir fait leur devoir en informant le public de cette fraude. « Ce qui se passe dans ce pays est horrible, et la censure que vous imposez rend la situation encore pire », a-t-il lancé aux représentants des médias, les accusant de « haine pathologique pour le président ». Il a cependant cité une employée municipale de Detroit, Jessy Jacob qui a été « entraînée à tricher » par son supérieur, qui lui a interdit de demander des pièces d’identité aux électeurs. « Nous avons 220 témoignages sous serment » a ajouté Giuliani, « nous n’allons pas laisser passer cette élection ».

Cette résistance énerve le pouvoir profond et ses obligés, les médias mainstream, qui ont tout misé sur Biden, leur avenir et leur crédibilité.

Les accusations de Giuliani ont été accueillies avec un certain scepticisme par les médias américains. La personnalité controversée de l’ancien maire de New York, mais aussi l’absence de preuves tangibles produites jusqu’à présent par les équipes de Trump, ont conduit jusqu’aux médias conservateurs comme Fox News à se montrer prudent.

De son côté, le candidat Biden, toujours pas élu, joue la vierge effarouchée :

Sortant de la réserve qu’il observe depuis l’élection, Joe Biden a commenté cette conférence de presse en qualifiant l’attitude de Donald Trump de « totalement irresponsable ». « Ça envoie un message horrible sur qui nous sommes en tant que pays », a ajouté le président élu, qui prépare depuis deux semaines son gouvernement sans avoir eu le moindre contact avec l’Administration en place.

La grande crainte du camp Biden est développée ici, ce que les spécialistes appellent le « plan C » :

Plutôt que de voir aboutir les recours légaux déposés par les équipes de Giuliani, la crainte de nombreux spécialistes de droit constitutionnel est de voir le Parti républicain altérer le résultat du scrutin par un moyen légal. Dans ce scénario, les doutes semés sur la validité de l’élection pourraient conduire plusieurs États dont les assemblées sont à majorité républicaines à invoquer les soupçons de fraude pour nommer directement les grands électeurs, sans tenir compte des résultats du vote. Cette procédure, très rarement utilisée, pourrait permettre, du moins en théorie, d’inverser le résultat du scrutin et de permettre l’élection de Donald Trump.

L’agenda est le suivant : c’est lundi 23 novembre que le Michigan doit annoncer ses résultats définitifs, suivi de la Pennsylvanie et de l’Arizona. Nous en saurons donc un peu plus dans trois jours. Mais le scénario cauchemar pourrait se prolonger pour les démocrates. Edward Foley, professeur de droit à l’université de l’Ohio et spécialiste des questions constitutionnelles, cité par Le Figaro, déclare :

« Le principal danger de la situation actuelle est de porter un discrédit durable sur l’ensemble du processus électoral, avec des conséquences politiques potentielles graves. La santé d’une démocratie implique que l’opposition admette et reconnaisse sa défaite ».

On est d’accord avec lui : la fraude massive des démocrates, pour ce qui a déjà été démontré, que la justice américaine l’entérine ou pas, État après État, montre que le processus démocratique est mort. Cela ne veut pas dire que la démocratie est morte, bien au contraire. Car la démocratie est autre chose que ce processus trucable. Pareil en France, où les doutes planent désormais, rétroactivement, sur la surprenante élection de 2017...

***

02h00 - Le gouverneur républicain de Géorgie, Brian Kemp, a signé vendredi les documents qui accordent officiellement les 16 voix électorales de l’État au président élu Joe Biden.

 

Une traduction E&R de l’article de CNN, à lire entre les lignes, mais qui résume assez bien la situation à cette heure.

 

« Le gouverneur a officialisé la certification délivrée à notre bureau par le secrétaire d’État - comme l’exige la loi de l’État », a déclaré le porte-parole de Kemp, Tate Mitchell, dans un courriel à CNN.

Cette certification est un coup dur pour les efforts déployés par le président Donald Trump pour renverser le résultat des élections en Géorgie, et elle ne fait que sceller la victoire de Joe Biden dans cet État.

La loi de l’État exigeait que Kemp attribue les votes électoraux de la Géorgie au vainqueur certifié de l’élection présidentielle. Jeudi, un juge fédéral a rejeté un procès de dernière instance qui tentait de bloquer la certification, et la victoire de Biden a été certifiée vendredi après-midi par le secrétaire d’État géorgien Brad Raffensperger.

« La loi de l’État exige maintenant que le bureau du gouverneur officialise la certification, ce qui ouvre la voie à la campagne Trump pour poursuivre d’autres options juridiques et un recomptage séparé s’ils le souhaitent », a déclaré M. Kemp, ajoutant plus tard : « En tant que gouverneur, j’ai la responsabilité solennelle de suivre la loi, et c’est ce que je ferai ».

L’annonce couronne une journée tourmentée où le bureau de Raffensperger a annoncé que les résultats étaient certifiés, pour envoyer une « correction » une heure plus tard, en disant que le processus était toujours en cours. Un troisième communiqué de presse vers 16 heures (heure de l’Est) a indiqué que la certification était terminée.

Biden a remporté la Géorgie par 12 670 voix, soit 0,26 % des près de 5 millions de bulletins de vote exprimés dans l’État, selon les résultats définitifs certifiés par le secrétaire d’État géorgien.

« Les chiffres ne mentent pas », a déclaré M. Raffensperger lors d’une conférence de presse vendredi dernier. « En tant que secrétaire d’État, je pense que les chiffres qui nous sont présentés aujourd’hui sont corrects ».

En raison de la faible marge, la campagne Trump peut demander un recomptage. La Géorgie a déjà effectué un audit dans tout l’État, comptant manuellement environ 5 millions de bulletins, et il est très peu probable que tout recomptage futur modifie les résultats.

La certification des résultats des élections est généralement une formalité, mais le processus est devenu le dernier champ de bataille de la longue tentative de Trump pour s’accrocher au pouvoir. Sa campagne tente de bloquer ou de retarder la certification dans des États clés dans l’espoir de renverser la victoire de Biden par le biais du Collège électoral.

Le projet devient impossible si les États clés certifient leurs résultats présidentiels avant le 8 décembre, date limite dite de la « sphère de sécurité » en vertu de la loi fédérale. Maintenant que la Géorgie a certifié ses résultats, l’État a respecté la date limite et le Congrès est tenu de respecter la liste des électeurs favorables à M. Biden.

En passant en revue les motions visant à officialiser la victoire de M. Biden, M. Kemp a simultanément exprimé des inquiétudes quant à l’intégrité du processus et a même accepté certaines des plaintes de M. Trump concernant le processus en Géorgie.

Kemp a demandé à Raffensperger de mener un audit partiel des bulletins de vote par correspondance pour vérifier que les signatures correspondaient - cédant à une demande persistante de Trump tout au long du processus post-électoral. On ne sait pas si cela peut se faire à ce stade du processus, et CNN a contacté le bureau de M. Raffensperger pour obtenir ses commentaires.

Trump a mentionné le gouverneur dans au moins six tweets depuis le jour du scrutin, encourageant Kemp à « se montrer ferme » et à faire de l’État un « républicain à quatre pattes », même si les électeurs géorgiens ont soutenu Biden, le candidat démocrate. Il a également encouragé Kemp à « prendre les choses en main » après qu’il fut devenu évident que l’audit ne révélait pas d’irrégularités généralisées.

Mais dans les tweets, Trump a également réprimandé Kemp, le blâmant pour un accord juridique que l’État a conclu plus tôt cette année avec des groupes démocrates concernant les bulletins de vote par correspondance. Le bureau de Raffensberger a déclaré que M. Trump avait mal interprété l’accord, connu sous le nom de décret de consentement, dont il a faussement affirmé que les règles de vérification des bulletins de vote par correspondance avaient été affaiblies.

M. Kemp a également déclaré qu’il était « inacceptable » que de petits lots de bulletins non comptés aient été découverts lors de la vérification. Les fonctionnaires électoraux ont déclaré à plusieurs reprises que ces bulletins mal traités étaient dus à des erreurs et à l’incompétence - et non à la fraude. M. Raffensberger s’est opposé aux efforts de M. Trump et de ses alliés du parti républicain (GOP) pour saper le processus de comptage des votes dans l’État et a vigoureusement défendu l’intégrité de la course à la présidence en Géorgie.

***

00h00 - Dinesh D’Souza est un politologue américain et l’une des figures du néoconservatisme aux États-Unis. Il a réalisé quelques documentaires dont un sur Hillary Clinton en 2016 qui a probablement contribué à son niveau à faire élire Donald Trump.

Il s’interroge ici sur la faillite des médias. Car, même si ceux-ci peuvent légitimement trouver légères les preuves que le camp pro-Trump a délivrées (ou plutôt n’a pas vraiment délivrées encore à ce jour), il est scandaleux que ces mêmes médias ne diffusent que le seul roman officiel de la victoire de Biden. Les médias coupent court à toute discussion concernant les fraudes en prétendant d’autorité qu’elles n’existent pas. Nous retrouvons cette même attitude en France, et probablement dans tous les pays du monde, tant Trump dérange (ce qui devrait justement mettre la puce à l’oreille pour tout penseur conséquent).

Les médias n’ont jamais cherché à faire leur travail d’investigation. Et pourtant, lorsqu’un des deux camps soulève de nombreux cas d’irrégularités, pourquoi n’ont-ils pas essayé d’interroger les lanceurs d’alertes ayant témoigné sous serment (affidavits) ? Pourquoi n’ont-ils pas cherché à savoir quelles sociétés procédaient aux comptages des bulletins et à la consolidation des résultats ? Les serveurs étaient-ils aux États-Unis ou ailleurs, en Europe ? Pourquoi n’ont-ils mené aucune investigation et se contentent-ils d’asséner une vérité, ou plutôt une post-vérité comme ils définissent la vérité de ceux qui ne pensent pas comme il le faudrait ? (vidéo en anglais)

 

***

17h00 - Campagnol nous propose d’aller jeter un œil sur le site de l’entreprise espagnole impliquée dans la polémique qui partage les électeurs américains. Et peut-être dans d’autres pays, par exemple la France...

 

***

15h00 - Le camp démocrate perd patience...

 

 

 

 

***

13h00 - Plus de 3000 nouveaux bulletins découverts après un audit, selon Valeurs actuelles qui cite Fox News.

L’État de Géorgie est en train de recompter ses voix. Durant cette procédure, 2 755 bulletins non dépouillés ont été retrouvés, révèle Fox News mercredi 18 novembre. Ils n’ont évidemment pas été pris en compte lors du scrutin, où Joe Biden a été donné vainqueur par les médias américains. Dès les résultats, le président sortant, Donald Trump, a contesté la victoire de son rival démocrate jugeant qu’il y aurait eu des fraudes électorales à cause du vote par correspondance. En effet, l’oubli de ces presque 3 000 nouveaux bulletins serait dû à une erreur humaine. C’est ce qu’a confirmé Gabriel Sterling, responsable du système pour les élections en Géorgie, auprès de Fox News : « Ce n’est pas un problème avec le matériel. C’était une personne qui ne faisait pas bien son travail. »

Il semble que la menace de la création d’une « Trump TV » ait quelque peu secoué la chaîne théoriquement républicaine qui avait pourtant annoncé, à l’image de ses consœurs pro-démocrates (CNN, NBC, ABC et CBS) pressées, la victoire de Joe Biden. Or, il n’en est rien, et comme le souligne Boulevard Voltaire, le simple fait que des fraudes aient été prouvées ou soient en voie d’être prouvées dans les États mouvants peut suffire à y invalider le vote complet. Cela veut dire qu’ils ne compteraient plus dans le résultat final, et que la mécanique démocratique américaine passerait alors par le nombre d’États républicains contre le nombre d’États démocrates...

***

08h00 - Sûre de sa « victoire », la presse mainstream française continue de charger le camp Trump avec des méthodes très éloignées du journalisme. La guerre Trump/Biden laissera des traces en France aussi.

Avec ce genre de titre, on est dans les attaques ad hominem, qui n’ont plus rien à voir avec les idées. Ridiculiser un adversaire politique est une chose, informer en est une autre. Le journal gratuit (dans tous les sens du terme) 20 Minutes est la preuve de la déchéance de notre presse.

Donald Trump avait promis que ses avocats allaient dévoiler « une route claire vers la victoire ». Au lieu de ça, on a assisté à une conférence de presse surréaliste lors de laquelle Rudy Giuliani a dénoncé, toujours sans preuve, « un complot national » et « une fraude massive ». Surexcité, l’ancien maire de New York, qui aurait, selon les médias américains, exigé une rémunération de 20.000 dollars par jour pour défendre Donald Trump, a imité Joe Pesci dans Mon cousin Vinny et a tellement transpiré que la teinture de ses cheveux l’a trahi.

 

Comprendre à travers cette titraille et ce traitement dévalorisant qu’il n’y aurait aucune fraude massive en Pennsylvanie, que Trump serait un perdant paranoïaque défendu par un pauvre type transpirant le mensonge et dont la couleur déteindrait logiquement sur le visage. On a pêché l’équivalent de cet argument anti-Trump sur Twitter :

 

 

Dans le camp d’en face, même si l’on est pro-Trump, on est capable de traiter l’information de manière beaucoup plus factuelle et apaisée. Comme ici avec ce correspondant pontanié (c’est-à-dire mandaté par aucun média) aux États-Unis.

 

***

06h00 - Retour sur la stratégie juridique possible de l’équipe Trump, utilisant les règles de la Constitution.

***

05h00 - Quelques rappels concernant l’avocate de Donald Trump, Sidney Powell, les poursuites qu’elle a engagées et la conférence de presse de ce jeudi 19 novembre 2020.

En novembre 2020, Sidney Powell a rejoint l’équipe juridique du président Donald Trump pour contester la légalité des résultats de l’élection présidentielle de novembre. Dans les jours qui ont suivi l’élection, la campagne de Donald Trump a intenté de nombreuses actions en justice dans plusieurs États concernant la collecte des bulletins de vote, des votes illégaux, des erreurs de machine, la mise à la poubelle de bulletins et pour des votes tardifs.

Sidney Powell a ensuite affirmé dans l’émission de Lou Dobbs sur Fox News, qu’un programme (Hammer) du gouvernement serait utilisé pour faire passer les votes de Trump à Biden sur les machines de vote, en assurant avoir "la preuve que c’est exactement ce qui s’est passé". Elle affirme que les machines de vote fabriquées par Dominion Voting Systems sont "conçues pour truquer les élections", que des membres du gouvernement recevaient des pots-de-vin dans les États qui achetaient des produits Dominion.

Elle a fait par ailleurs le lien avec la CIA, déclarant que la directrice Gina Haspel "devrait être licenciée immédiatement". Christopher Krebs, ancien cadre de Microsoft et directeur de la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency (CISA), a qualifié l’affirmation relative au système Dominion d’"absurdité" et de "canular". Trump l’a renvoyé quelques jours plus tard. Pour Alexis Cossette, il s’agissait de laisser sur place des hommes neutres ou à tendance anti-républicains pendant le déroulement des élections afin de ne pas éveiller les soupçons dans le camp démocrate qui s’apprêtait à mettre en oeuvre des fraudes. Ceci expliquant le ménage actuel de l’équipe Trump, les élections étant passées.

Lors d’une conférence de presse tenue ce 19 novembre, Sidney Powell a affirmé qu’un "complot communiste" avait été mis en place par le Venezuela, Cuba, la Chine, Hugo Chavez, George Soros et la Fondation Clinton pour truquer les élections. Elle a également affirmé que Dominion "peut mettre en place et exécuter un algorithme qui a probablement été utilisé dans tout le pays pour prendre un certain pourcentage des votes du président Trump et les retourner au président Biden". Elle a indiqué qu’une voix pour Trump comptait pour 0,75 alors qu’une voix pour Biden comptait pour 1,25. Elle a confirmé, à la suite du membre du Congrès Louis Gohmert et d’autres, que les résultats de vote précis avaient été transmis au bureau allemand de la société espagnole Scytl, où ils ont été compilés pour révéler une victoire écrasante de Trump, et qu’un serveur de la société avait été saisi lors d’un raid de l’armée américaine. De son côté la CISA décrit l’élection de 2020 comme "la plus sûre de l’histoire américaine", sans "aucune preuve qu’un système de vote ait supprimé ou perdu des votes, changé des votes ou ait été compromis de quelque manière que ce soit".

Sur la base de ces affirmations, Powell a demandé que les assemblées législatives des États contrôlés par les républicains dans les États en suspens ne tiennent pas compte des résultats des élections et désignent une liste d’électeurs loyaux qui voteraient pour la réélection du président Trump, sur la base de l’autorité supposée reposer sur l’article 2 de la Constitution.

 

L’intervention de Sidney Powell (vidéo en anglais) :

 

La conférence de presse dans son intégralité (vidéo en anglais) :

***

04h00 - La conférence de presse des avocats de Donald Trump a eu lieu ce jeudi 19 novembre. De nombreuses révélations étaient attendues, ainsi que des preuves et des témoignages sous serment. Les attentes du camp Trump ont été un peu douchées. Il y eut beaucoup d’explications, déjà entendues sur les réseaux, mais rien de très nouveau. L’avocate Sidney Powells affirme que le logiciel utilisé pour compter les votes est le même que celui utilisé pour faire gagner Hugo Chavez et Maduro (mais qui fit gagner l’opposition en 2015...), ce qui semble difficile à entendre, mais relève probablement d’une stratégie adaptée à ses interlocuteurs pour qui cela agite le chiffon rouge du "socialisme" qu’ils dénoncent et dont ils ont peur.

Cependant il convient de préciser que ce n’est pas dans une conférence de presse que l’on dévoile véritablement ni sa stratégie juridique ni ses preuves, et que l’on peut imaginer que de tels professionnels savent ce qu’ils font et qu’ils réservent l’ensemble du matériel sérieux pour la Cour, comme le rappelle ici le Dr Dave Janda :

 

 

L’animateur Sean Hannity de Fox News, pourtant pro-Trump a été visiblement très déçu par cette conférence de presse, décevant lui-même les quelques républicains qui n’ont pas encore déserté cette chaîne pour OANN ou Newsmax :

 

***

20 novembre, 02h00 - Une étude, parue avant les élections, le 16 octobre 2016, révélait que 353 comtés américains comptaient 1,8 million d’électeurs inscrits de plus que de citoyens en âge de voter. En d’autres termes, les taux d’inscription de ces comtés dépassaient 100 % des électeurs admissibles. L’étude a révélé que dans huit États, les taux d’inscription à l’échelle des États dépassaient 100 % : Alaska, Colorado, Maine, Maryland, Michigan, New Jersey, Rhode Island et Vermont.

 

Une traduction E&R de l’article de Judicial Watch.

 

L’étude de septembre 2020 a recueilli les données d’inscription les plus récentes mises en ligne par les États eux-mêmes. Ces données ont ensuite été comparées aux dernières estimations démographiques quinquennales du Census Bureau, recueillies par l’American Community Survey (ACS) de 2014 à 2018. Les enquêtes de l’ACS sont envoyées à 3,5 millions d’adresses chaque mois, et ses estimations sur cinq ans sont considérées comme les plus fiables en dehors du recensement décennal.

La dernière étude de Judicial Watch se limite nécessairement à 37 États qui publient des mises à jour régulières de leurs données d’enregistrement. Certaines listes électorales d’État peuvent également être encore plus importantes que ce qui est indiqué, car elles peuvent avoir exclu les "électeurs inactifs" de leurs données. Les électeurs inactifs, qui peuvent avoir déménagé ailleurs, sont toujours inscrits sur les listes électorales et peuvent se présenter et voter le jour du scrutin et/ou demander des bulletins de vote par correspondance.

Judicial Watch s’appuie sur ses études d’inscription des électeurs pour avertir les États qu’ils ne respectent pas les exigences de la loi nationale sur l’inscription des électeurs de 1993, qui oblige les États à faire des efforts raisonnables pour nettoyer leurs listes électorales. Judicial Watch peut engager des poursuites, et l’a déjà fait, pour faire respecter la loi fédérale.

Au début de ce mois, Judicial Watch a poursuivi le Colorado pour non-respect de la loi nationale sur l’enregistrement des électeurs (National Voter Registration Act). Dans la nouvelle étude de Judicial Watch, 42 comtés du Colorado - soit deux tiers des comtés de l’État - ont un taux d’inscription supérieur à 100 %. Des données particulières de l’État confirment ce tableau général. Comme l’explique la plainte, une comparaison mois par mois de la période de cinq ans couverte par l’enquête de l’AEC avec les propres chiffres d’inscription du Colorado pour les mêmes mois montre qu’une grande partie des comtés du Colorado ont des taux d’inscription supérieurs à 100 %. Au début de l’année, Judicial Watch a poursuivi la Pennsylvanie et la Caroline du Nord pour ne pas avoir fait d’efforts raisonnables pour supprimer les électeurs inéligibles de leurs listes comme l’exige la loi fédérale. Les poursuites allèguent que les deux États ont près de 2 millions de noms inactifs sur leurs listes électorales. Judicial Watch a également poursuivi l’Illinois pour avoir refusé de divulguer les données des listes électorales en violation de la loi fédérale.

La nouvelle étude montre qu’il y a 1,8 million d’électeurs excédentaires ou "fantômes" dans 353 comtés de 29 États", a déclaré le président de Judicial Watch, Tom Fitton. "Les données mettent en évidence l’imprudence avec laquelle on envoie aveuglément des bulletins et des demandes de vote aux listes électorales. Des listes de vote erronées peuvent signifier des élections erronées".

L’étude de Judicial Watch met à jour les résultats d’une étude similaire de l’année dernière. En août 2019, Judicial Watch a analysé les données d’inscription que les États ont communiquées à la Commission fédérale d’assistance électorale (EAC) en réponse à une enquête menée tous les deux ans sur la manière dont les États tiennent leurs listes électorales. Ces données ont été comparées à l’enquête quinquennale de l’ACS, la plus récente à l’époque, qui s’est déroulée de 2013 à 2017. L’étude a montré que 378 comtés américains avaient un taux d’inscription supérieur à 100 %.

Judicial Watch est le leader national pour des élections plus propres.

En 2018, la Cour suprême a confirmé un programme de nettoyage des listes électorales qui résultait du règlement par Judicial Watch d’un procès fédéral avec l’Ohio. La Californie a réglé un procès de la NVRA avec Judicial Watch et l’année dernière a commencé le processus de retrait de jusqu’à 1,6 million de noms inactifs des listes électorales du comté de Los Angeles. Le Kentucky a également entamé l’année dernière un nettoyage de centaines de milliers d’anciens enregistrements après avoir conclu un décret de consentement pour mettre fin à un autre procès de Judicial Watch.

En septembre 2020, Judicial Watch a poursuivi l’Illinois pour avoir refusé de divulguer les données des listes électorales en violation de la loi fédérale.

 

ETATS ET COMTÉS DONT LES INSCRITS DÉPASSENT 100%

 

Alabama : Lowndes County (130%) ; Macon County (114%) ; Wilcox (113%) ; Perry County (111%) ; Madison County (109%) ; Hale County (108%) ; Marengo County (108%) ; Baldwin (108%) ; Greene County (107%) ; Washington County (106%) ; Dallas County (106%) ; Choctaw County (105%) ; Conecuh County (105%) ; Randolph County (104%) ; Shelby County (104%) ; Lamar County (103%) ; Autauga County (103%) ; Clarke County (103%) ; Henry County (103%) ; Monroe County (102%) ; Colbert County (101%) ; Jefferson County (101%) ; Lee County (100%) ; Houston County (100%) ; Crenshaw County (100%)

Alaska : Statewide (111%)

Arizona : Santa Cruz County (107%) ; Apache County (106%)

Arkansas : Newton County (103%)

Colorado : Statewide (102%) ; San Juan County (158%) ; Dolores County (127%) ; Jackson County (125%) ; Mineral County (119%) ; Ouray County (119%) ; Phillips County (116%) ; Douglas County (116%) ; Broomfield County (115%) ; Elbert County (113%) ; Custer County (112%) ; Gilpin County (111%) ; Park County (111%) ; Archuleta County (111%) ; Cheyenne County (111%) ; Clear Creek County (110%) ; Teller County (108%) ; Grand County (107%) ; La Plata County (106%) ; Summit County (106%) ; Baca County (106%) ; Pitkin County (106%) ; San Miguel County (106%) ; Routt County (106%) ; Hinsdale County (105%) ; Garfield County (105%) ; Gunnison County (105%) ; Sedgwick County (104%) ; Eagle County (104%) ; Larimer County (104%) ; Weld County (104%) ; Boulder County (103%) ; Costilla County (103%) ; Chaffee County (103%) ; Kiowa County (103%) ; Denver County (103%) ; Huerfano County (102%) ; Montezuma County (102%) ; Moffat County (102%) ; Arapahoe County (102%) ; Jefferson County (101%) ; Las Animas County (101%) ; Mesa County (100%)

Florida : St. Johns County (112%) ; Nassau County (109%) ; Walton County (108%) ; Santa Rosa County (108%) ; Flagler County (104%) ; Clay County (103%) ; Indian River County (101%) ; Osceola County (100%)

Georgia : Bryan County (118%) ; Forsyth County (114%) ; Dawson County (113%) ; Oconee County (111%) ; Fayette County (111%) ; Fulton County (109%) ; Cherokee County (109%) ; Jackson County (107%) ; Henry County (106%) ; Lee County (106%) ; Morgan County (105%) ; Clayton County (105%) ; DeKalb County (105%) ; Gwinnett County (104%) ; Greene County (104%) ; Cobb County (104%) ; Effingham County (103%) ; Walton County (102%) ; Rockdale County (102%) ; Barrow County (101%) ; Douglas County (101%) ; Newton County (100%) ; Hall County (100%)

Indiana : Hamilton County (113%) ; Boone County (112%) ; Clark County (105%) ; Floyd County (103%) ; Hancock County (103%) ; Ohio County (102%) ; Hendricks County (102%) ; Lake County (101%) ; Warrick County (100%) ; Dearborn County (100%)

Iowa : Dallas County (115%) ; Johnson County (104%) ; Lyon County (103%) ; Dickinson County (103%) ; Scott County (102%) ; Madison County (101%) ; Warren County (100%)

Kansas : Johnson County (105%)

Maine : Statewide (101%) ; Cumberland County (110%) ; Sagadahoc County (107%) ; Hancock County (105%) ; Lincoln County (104%) ; Waldo County (102%) ; York County (100%)

Maryland : Statewide (102%) ; Montgomery County (113%) ; Howard County (111%) ; Frederick County (110%) ; Charles County (108%) ; Prince George’s County (106%) ; Queen Anne’s County (104%) ; Calvert County (104%) ; Harford County (104%) ; Worcester County (103%) ; Carroll County (103%) ; Anne Arundel County (102%) ; Talbot County (100%)

Massachusetts : Dukes County (120%) ; Nantucket County (115%) ; Barnstable County (103%)

Michigan : Statewide (105%) ; Leelanau County (119%) ; Otsego County (118%) ; Antrim County (116%) ; Kalkaska County (115%) ; Emmet County (114%) ; Berrien County (114%) ; Keweenaw County (114%) ; Benzie County (113%) ; Washtenaw County (113%) ; Mackinac County (112%) ; Dickinson County (112%) ; Roscommon County (112%) ; Charlevoix County (112%) ; Grand Traverse County (111%) ; Oakland County (110%) ; Iron County (110%) ; Monroe County (109%) ; Genesee County (109%) ; Ontonagon County (109%) ; Gogebic County (109%) ; Livingston County (109%) ; Alcona County (108%) ; Cass County (108%) ; Allegan County (108%) ; Oceana County (107%) ; Midland County (107%) ; Kent County (107%) ; Montmorency County (107%) ; Van Buren County (107%) ; Wayne County (107%) ; Schoolcraft County (107%) ; Mason County (107%) ; Oscoda County (107%) ; Iosco County (107%) ; Wexford County (106%) ; Presque Isle County (106%) ; Delta County (106%) ; Alpena County (106%) ; St Clair County (106%) ; Cheboygan County (105%) ; Newaygo County (105%) ; Barry County (105%) ; Gladwin County (105%) ; Menominee County (105%) ; Crawford County (105%) ; Muskegon County (105%) ; Kalamazoo County (104%) ; St. Joseph County (104%) ; Ottawa County (103%) ; Clinton County (103%) ; Saginaw County (103%) ; Manistee County (103%) ; Lapeer County (103%) ; Calhoun County (103%) ; Ogemaw County (103%) ; Macomb County (103%) ; Missaukee County (102%) ; Eaton County (102%) ; Shiawassee County (102%) ; Huron County (102%) ; Lenawee County (101%) ; Branch County (101%) ; Osceola County (101%) ; Clare County (100%) ; Arenac County (100%) ; Bay County (100%) ; Lake County (100%)

Missouri : St. Louis County (102%)

Montana : Petroleum County (113%) ; Gallatin County (103%) ; Park County (103%) ; Madison County (102%) ; Broadwater County (102%)

Nebraska : Arthur County (108%) ; Loup County (103%) ; Keya Paha County (102%) ; Banner County (100%) ; McPherson County (100%)

Nevada : Storey County (108%) ; Douglas County (105%) ; Nye County (101%)

New Jersey : Statewide (102%) ; Somerset County (110%) ; Hunterdon County (108%) ; Morris County (107%) ; Essex County (106%) ; Monmouth County (104%) ; Bergen County (103%) ; Middlesex County (103%) ; Union County (103%) ; Camden County (102%) ; Warren County (102%) ; Atlantic County (102%) ; Sussex County (101%) ; Salem County (101%) ; Hudson County (100%) ; Gloucester County (100%)

New Mexico : Harding County (177%) ; Los Alamos County (110%)

New York : Hamilton County (118%) ; Nassau County (109%) ; New York (103%) ; Rockland County (101%) ; Suffolk County (100%)

Oregon : Sherman County (107%) ; Crook County (107%) ; Deschutes County (105%) ; Wallowa County (103%) ; Hood River County (103%) ; Columbia County (102%) ; Linn County (101%) ; Polk County (100%) ; Tillamook County (100%)

Rhode Island : Statewide (101%) ; Bristol County (104%) ; Washington County (103%) ; Providence County (101%)

South Carolina : Jasper County (103%)

South Dakota : Hanson County (171%) ; Union County (120%) ; Jones County (116%) ; Sully County (115%) ; Lincoln County (113%) ; Custer County (110%) ; Fall River County (108%) ; Pennington County (106%) ; Harding County (105%) ; Minnehaha County (104%) ; Potter County (104%) ; Campbell County (103%) ; McPherson County (101%) ; Hamlin County (101%) ; Stanley County (101%) ; Lake County (100%) ; Perkins County (100%)

Tennessee : Williamson County (110%) ; Moore County (101%) ; Polk County (101%)

Texas : Loving County (187%) ; Presidio County (149%) ; McMullen County (147%) ; Brooks County (117%) ; Roberts County (116%) ; Sterling County (115%) ; Zapata County (115%) ; Maverick County (112%) ; Starr County (110%) ; King County (110%) ; Chambers County (109%) ; Irion County (108%) ; Jim Hogg County (107%) ; Polk County (107%) ; Comal County (106%) ; Oldham County (104%) ; Culberson County (104%) ; Kendall County (103%) ; Dimmit County (103%) ; Rockwall County (102%) ; Motley County (102%) ; Parker County (102%) ; Hudspeth County (101%) ; Travis County (101%) ; Fort Bend County (101%) ; Kent County (101%) ; Webb County (101%) ; Mason County (101%) ; Crockett County (101%) ; Waller County (100%) ; Gillespie County (100%) ; Duval County (100%) ; Brewster County (100%)

Vermont : Statewide (100%)

Virginia : Loudoun County (116%) ; Falls Church City (114%) ; Fairfax City (109%) ; Goochland County (108%) ; Arlington County (106%) ; Fairfax County (106%) ; Prince William County (105%) ; James City County (105%) ; Alexandria City (105%) ; Fauquier County (105%) ; Isle of Wight County (104%) ; Chesterfield County (104%) ; Surry County (103%) ; Hanover County (103%) ; New Kent County (103%) ; Clarke County (103%) ; King William County (102%) ; Spotsylvania County (102%) ; Rappahannock County (102%) ; Albemarle County (101%) ; Stafford County (101%) ; Northampton County (101%) ; Poquoson City (100%) ; Frederick County (100%)

Washington : Garfield County (119%) ; Pend Oreille County (112%) ; Jefferson County (111%) ; San Juan County (108%) ; Wahkiakum County (108%) ; Stevens County (103%) ; Pacific County (103%) ; Clark County (102%) ; Island County (102%) ; Klickitat County (102%) ; Thurston County (102%) ; Lincoln County (101%) ; Whatcom County (100%) ; Asotin County (100%)

West Virginia : Mingo County (104%) ; Wyoming County (103%) ; McDowell County (102%) ; Brooke County (102%) ; Hancock County (100%)

***

15h00 - Dans la droite ligne de la purge du Pentagone effectuée par Donald Trump et décrite par Thierry Meyssan, on apprend la réduction des effectifs américains déployés en opérations extérieures en Afghanistan et en Irak, à partir du 15 janvier 2021. Une annonce faite par Christophe Miller, nouveau secrétaire à la Défense.

L’impression que l’administration Trump profite du flottement actuel pour passer le maximum de mesures patriotes se confirme...

 

 

***

02h00 - Donald Trump rappelle le pic statistiquement improbable au bénéfice de son adversaire Joe Biden qui eut lieu à 3h42 du matin, au moment où la défaite du camp démocrate était presque annoncée.

 

***

01h00 - Avec plus de 10 millions de nouveaux électeurs en sa faveur, Donald Trump a prodigieusement augmenté son score de 2016, en particulier chez des électeurs traditionnellement démocrates. Et c’est le New York Times qui doit bien l’admettre (seconde carte).

 

***

00h00 - Entretien avec Dave Perkins, analyste politique et supporter de Donald Trump. Il était invité à réagir au limogeage du directeur de l’Agence de cybersécurité et de la sécurité des infrastructures, Chris Krebs. Un licenciement qui s’inscrit dans la polémique qui montent aux Etats-Unis concernant les « défaillances » du logiciel électoral Dominion chargé de compter les votes.

***

Mercredi 18 novembre 2020

22h00 - Le Sénat a auditionné ce mercredi 18 novembre les dirigeants de Facebook et Twitter, pour la deuxième fois en moins d’un mois. Mark Zuckerberg et Jack Dorsey, les deux fondateurs respectifs, ont répondu à distance aux questions de la commission judiciaire du Sénat qui est sous contrôle républicain. Leur présence était volontaire, mais leurs déclarations se font sous serment.

Quel délice de fin gourmet que de voir le dirigeant de Twitter, la queue entre les jambes, en rabattre devant les questions fermes du sénateur Ted Cruz :

 

Mark Zuckerberg interrogé par le très incisif et solide Josh Hawley est aussi un régal :

 

Les anglophones peuvent visionner l’audition complète via cette longue vidéo :

***

21h30 - La suite de la vidéo précédente, diffusée ce mercredi 18 novembre :

***

18 novembre, 21h00

En attendant les dernières infos à jour, voici un petit récapitulatif des procédures en cours dans les différents Etats. Cette vidéo – comme nous le faisons ici-même en vérifiant les informations – évite de relayer les nombreuses informations peu fiables qui circulent malheureusement et desservent le camp Trump :

***

Ne manquez pas les grandes analyses E&R sur l’élection !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

466 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’adore, "il est temps d’agir contre ces voleurs des temps modernes". Cà dépote aux USA quand il faut répondre aux questions. Les commissions d’enquête c’est autre chose, que le cirque médiatique organisé en France pour faire semblant d’être sérieux et honnête.
    Il est dommage que des Mammm buzin, Mr Zopitau, notre croque-morts Salomon, Edouard la pelade,etc... tous ces menteurs qui trainent sur les plateaux TV et aux GVT qu’ils ne soient interrogés par des gens de ce qualibre.
    Là leur vie s’écroulerait et notre vie à nous s’éclaircirait.

     

  • #2598772
    le 18/11/2020 par la grenouille...le bœuf
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Ils ont testé à l’étranger leurs méthodes de déstabilisation et manipulation mais là ça risque de ne pas passer.
    On peut présager des 6ixe9ine (balance) par centaines, là-bas les peines de prison font vraiment mal.


  • Si on tweet...... est ce que vous allez la supprimer ? Je pense pas, eh bien on va essayer et on verra ce que vous ferez, ah ah !!!!

     

    • #2599036

      Le sosie du guitariste chanteur de ZZ TOP (alors Billy, on est devenu le boss de tweeter ? MDR !!!) fait moins le malin devant un sénateur motivé. Il peut toujours lui chanter "gimme all your lovin’ ", je parie que le politicien restera de marbre devant les nanas en ras la moule et la Ford modèle 1933. Ce Billy Gibbons du pauvre va vite comprendre pourquoi on surnomme ce sénateur "éliminator"......


  • #2598780

    Je tenais simplement a vous signaler qu’au Canada, a la base militaire et aéroport de St-Hubert au sud de montréal, province de québec, qu’une activité aéroportée anormale est constatée. Des avions de transport noirs, (selon certaines sources les avions qui transportent des entitées que l’on ne veut pas voir dans la société) ont commencé des vols a grande fréquence, même vers 2heurs am, ce qui est totalement interdit dans l’aviation civile autour de Montréal. Je ne sais pas ce qui se passe, mais ce doit être quelque chose de gros. Préparation de guerre envers Us ?, de conflit envers la population canadienne ? insurection civile ??? Mais la présence d’autant d’avions complètement noirs, n’est pas de bonne augure

     

    • #2598897

      Votre témoignage m’lnterpelle car en France également l’armée serait en alerte. Les Mondialistes ayant infiltrés toutes les strates de commandement, pourraient organiser un coup d’État Militaire contre eux mêmes pour mieux contrôler la Population. Ils sont tellement retors qu’ils en sont capables...


    • #2598912
      le 19/11/2020 par L’inspecteur qui enquête à vol de mongolfière.
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      La majorité de la masse vont prendre pour cash des mecs costumés de
      façon sophistiqué, pour des entités provenant d’un autre monde.
      La masse est nulle à ce point. Le coup extra terrestre marcherait
      efficacement, tellement methflix est la norme ...


    • En parlant de noir presque tous les journaleux des plateaux TV ont un costume noir mais plus particulièrement sur BFM depuis hier. C est plutôt l opération mousquetaire … Des révélations énormissimes sont attendus samedi ou dimanche le jour d’anniversaire de la mort de Kennedy !


    • Vu sur Twitter en commentaire de la dernière vidéo de Cossette (je n’ai pas mis son nom) : "Merci Alexis !
      Depuis un moment et tout dernièrement encore plus, j’observe une agitation des avions et hélicoptères militaires dans le ciel suisse. Aurais-tu une idée pourquoi ?
      (en France c’était aussi assez agité en 2020 et je me demande aussi pourquoi)"

      Autre lieu, même constatation

      Plutôt inquiètant...


    • Un pas de plus dans le projet blue beam ? Méfiance.


  • Oula la. Ça pique pour les 2 gusses. Surtout pour sucker berg.

    Ça fait plaisir, espérant que ça aille plus loin.

     

  • #2598807

    Un grand merci à E&R de relayer au jour le jour l’actualité de la bataille présidentielle américaine qui ressemble de plus en plus à une nouvelle guerre d’Indépendance...

     

    • Indépendance planétaire pas que les USA contre la tyrannie royalo bancaire.


    • A juste titre il faut le dire. Un coup de balaie mis là où cela fait mal ferait des Etats unis (le bras droit d’israël) une opposition de taille contre les mondialistes.
      La France, l’Allemagne, l’Angleterre et bien d’autres pays prit en otage par la corruption et le sionisme deviendrait en infériorité côté opposition.
      Car les USA se retrouverait potentiellement avec des alliées tel que la Chine et la Russie contre l’ennemie des peuples du monde et des nations tel que les mondialistes.
      Ce que nous vivons actuellement est vraisemblablement historique, mais je ne serais en aucun cas aussi "affirmatif" que l’est Alexis Cossette que je trouve bien trop à crier victoire trop vite.

      La complexité de la situation est tel et qu’elle intègre tellement de variables à travers le monde qu’il ne faudrait pas confondre gagner la bataille avec gagner cette guerre de l’ombre dont les masses sont très loin d’être au-courant de ce qui se passe réellement.


  • Quel pied de voir ces apprentis maître du monde, commencer à devoir faire face à leurs ignominies !
    Aurons nous un jour le plaisir de voir Attali, BHL, Castaner, conne Bendit, L’allemand et autres Véran véreux, la liste est longue, devoir rendre des comptes avant d’être condamnés à la hauteur de leurs œuvres répugnantes ?...

     

  • Putain, c’est énorme ! Je fais suivre, c’est le genre de truc qui peut même participer à réveiller des gens pas très vifs.


  • Je viens de visionner la video de l’interrogatoire du sa—pard de FB ! ... C’est jouissif !
    Les mots me manquent pour exprimer ma joie de voir cette raclure bégayer et anonner ce que certainement son avocat lui a dit de dire.
    Merci ER pour cette joie au milieu de toute cette m—de.


  • ... Haut et court, jusqu’à ce que mort s’en suive !
    Comme dans un bon vieux western.


  • #2598830
    le 19/11/2020 par Josephhallenbecklebowski
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Le piège continue de s’étendre, cette fois sur les médias sociaux.

    Ces deux auditions n’avaient pour but que de leur faire dire ce que l’équipe Trump attendait qu’ils disent, c’est à dire tout sauf la vérité.

    Ainsi, et selon le même procédé que pour les élections, les preuves d’influence, censure, partialité, pistage et éviction d’abonnés, sujets, mots-clé, pets suspects, sont déjà collectées et suffisamment accumulées pour les détruire de toutes façons lors d’un procès, mais en plus, maintenant, il y a preuve de mensonge et parjure, et ça ça pique au usa.

    Bon moi je vois ça comme ça, mais je peux me trumper.

    Yippikaye.


  • Monumentale !

    Ted Cruz et Josh Hawley sont intraitables, voir ces deux malins se faire démonter en bonne et due forme, avec tout ce que cela implique compte tenu de la gravité de la situation est purement jouissif.

    Jack Dorsey, champion du monde de canoë kayak gonflable et pagaie d’or 2020 !

    Mention spéciale à Mark Zuckerberg qui esquive à tout-va, une véritable caricature de la vérité si je mens ! Mr. le sénateur, combien tu veux, 6 millions ? Viens manger à la maison, on discute tranquillement, Rachel fait les meilleurs falafels de toute l’Amérique !

     

    • #2598870

      Il est écrit, dans leur mode d’emploi ou guide spirituel, qu’ils ont le droit, voire le devoir, de mentir aux goys. Par contre ils doivent la vérité aux rabbins !
      Aux USA le parjure est condamné.
      Il faut démanteler ces outils (Fesse bouc, tout y t’heur, et gogole) mis en place par le N W O pour contrôler la planète.


  • Cossette cette nuit persiste et signe " Trump fait le ménage et démantèle la CIA " dont les missions sensibles seront à l ’avenir dévolues au Pentagone et à la NSA ( surveillance électronique ) ; car la CIA serait complice et dès son origine partie liée avec l ’Etat profond ( cartel bancaire, médias mainstream , géants technologiques Google . . . ) ; elle serait en fait des l ’origine par la volonté de ses créateurs un appareil de contrôle mondialiste planétaire . JFK avait rêvé de voir disparaître la CIA dit Cossette et Trump réalise le rêve de Kennedy Les machines de votes ( installées dans des pays étrangers , Allemagne , Espagne ou s ’est fait le comptage final d ’élections d’états cruciaux ) sont précisément celles utilisées par la CIA pour truquer des élections dans les autres pays (regime change ). Et Cossette d ’ajouter que Trump était au courant ( car la directrice de la CIA serait fidéle à Trump en faisant semblant de servir le camps d ’en face ) mais qu ’il aurait laissé faire toute l ’entreprise monumentale de fraude , mieux même qu ’ il aurait favorisé la confiance des démocrates sur le fait d ’avoir toute l ’entreprise sous contrôle ; son but étant de dévoiler la corruption mondiale et les entreprises de truquage de la démocratie à travers le monde .Voilà la thèse de cossette : Trump aurait sciemment refusé d ’empêcher la fraude ou plutôt de la limiter préventivement ( car elle était en partie incompressible du fait des innombrables votes par correspondance ) et aurait préféré la favoriser , la laisser s ’épanouir pour mieux la faire éclater . . . au grand jour . Mais va t elle enfin éclater au grand jour du fait de l ’omerta du média unique mondialiste et s ’imposer ? la bataille fait rage mais pour Cossette , nul doute Biden déjà "n ’existe plus " et s’il s ’accroche , il se désignera comme complice de la fraude historique comme d ’autres chefs de gouvernements étrangers qui le soutiennent .

     

  • #2598853
    le 19/11/2020 par Famille de dégénèrés
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Chez les Biden, y en a-t-il un qui n’est pas déviant, pervers, toxicomane, pédophile, incestueux, escrocs, menteurs, etc.... ???
    https://www.gala.fr/l_actu/news_de_...
    Famille de dégénèrés

     

  • L’action de Sidney Powell actuellement. Edifiant. https://www.dedefensa.org/article/r...


  • Mouais, autant l’interrogatoire contre le PDG Twitter ça envoie, autant celui de Zuckerberg... le mec dit clairement ne pas s’être concerté sur leurs censures avec les autres PDG, mais dit qu’il pourrait y avoir eu lieu entre les équipes de modération mais ne les a pas vu... c’est gros quand même. Le sénateur aurait pu lui dire qu’il a la capacité à fermer les yeux sur les propres manquements de ses équipes, parce que peut-être cela les arrangeait.

     

    • Le sénateur lui dit "vous savez, on va avoir accès aux informations dans tous les cas. On préfère juste le faire avec votre coopération"
      En clair, il n’a pas l’air de vouloir en rester là.


    • #2599022
      le 19/11/2020 par François Desvignes
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      On s’en fout des "réponses" de Zuzu.

      Le but de la manoeuvre c’est d’obtenir un rapport de la commission du Sénat précisant en quoi Zuzu s’est impliqué en connaissance de cause dans des élections dont il ne pouvait pasou plus ignorer qu’elles étaient frauduleuses.

      ALORS

      Powell et Guliani démontreront que la fraude est parti de l’étranger, ou avec le concours d’acteurs de nationalité étrangère (Canada, Allemagne, Espagne, Venezuela)

      ET DONC

      Le décret du 12 septembre 2018 s’appliquera dans toute sa rigueur : les biens de Zuzu seront mis sous mains de justice et il sera inculpé pour atteinte aux intérêts supérieurs de la nation américaine.


    • En tant que PDF d’une aussi grosse boite, qu’il ne l’ai pas vue c’est une chose sincèrement. Un pdg à lui seul ne peut voir tout ce qui se passe dans son entreprise, mais là il est question "d’avoir connaissance" d’outil de tracking, de rapport effectué sur la modération etc...
      Vous pourriez vous, à la tête d’une grande entreprise personnellement avoir connaissance de tout ce qui est fait, et je parle des détails d’activités, des salariés dans chaque services que comporterait votre entreprise ? C’est tout bonnement infaisable sauf si on consacre ses journées à regarder ça.
      Il est questions d’orientation idéologique au final concernant facebook.

      L’avantage, c’est que l’on n’a beau vouloir mettre des contrôles dans un bute sécuritaire et de journalisation afin de savoir ce qu’il se passe dans un de ses services au cas où il y aurait un problème, là ces contrôles de sécurité peuvent se retourner contre soit même. Et c’est ce qui est entrain de se passer contre le Zuckerberg ;) Pourvue que ça aille jusqu’au bout sincèrement, hâte d’attendre la suite, en terme de répercutions positive sur les pays cela serait énorme.

      Car si les réseaux sociaux les plus utilisés se font retirer le pouvoir de propagande et de censure, il va être difficile pour les mondialistes de vouloir influencer et désinformer les gens sur le net.
      Pour moi il y a encore beaucoup de boulot pour en arriver là, mais c’est plus qu’un bon début.


  • Oui toutes ces vidéos sont vraiment très rafraîchissantes !


  • Le kraken est lâché !
    Le kraken est en rapport avec l’ingérence dans les affaires intérieures des E-U.
    Emmanuel Macron va en prendre pour son grade saisie des biens, impossibilité de toute opération financière sur le territoire des E-U). J’espère qu’il n’entraînera pas la France dans sa chute ; pauvre France qui a bien contribué à faire éclater l’imposture (E&R, médecins intègres, internautes, Hervé Ryssen, GJ persécutés).
    https://lbry.tv/@quebecmedia:e/kraken:7

     

  • C’est de la mascarade car les sénateurs sont coutumiers de ces interrogatoires sans pitié qui se terminent systématiquement par une grosse amende et aucun changement sur le fond. Ce sont les agents directs du pouvoir profond, ils font semblant de faire le job, comme tous les politiques.

     

    • Oui, vous faites bien de le rappeler. Ted Cruz !! Que dire de plus.


    • Ce n’est pas ce qui compte, la publication de ces auditions a le mérite de montrer le degré de malhonnêteté et de duplicité de ces gens au public. Que les progressistes, à cause de leur ignorance, soutiennent ce genre de salopards, c’est une chose, mais qu’ils soient tous animés de mauvaises intentions, cela reste à voir. Certains sont juste persuadés d’être du "bon côté" à cause d’une forte propagande.
      Ici en France, ce n’est pas demain la veille qu’on aura les audiences de la 17ème filmées et diffusées en direct sur CNEWS.


    • Je crois que vous confondez les USA et la France … Vous avez entendu parlez du décret d’ingérence de 2018 de Trump ?


  • Si Trump avait ouvert les archives des services de renseignement étasuniens sur la Seconde Guerre Mondiale, la guerre du Vietnam, l’affaire JFK, les attentats perpétrés le 11 septembre, la pédophilie sataniste de réseaux, les vaccins,.. il aurait collecté 90 % des suffrages et il serait soutenu par des milliards de victimes de ces crimes monstrueux.

     

    • Gageons que si il ne l a pas fait c est qu’ il y a un risque (quel qu’ il soit) pour lui ou ses proches...


    • Ca aurait été trop d’un coup. Il faut faire les choses progressivement, crescendo.
      Et on ne peut plus avoir de doute sur les intentions des républicains authentiques, car les deux patrons de Facebook et Twitter enfin face à l’accusation "d’éditeur de contenus" et "censeurs injustifiés" interdits en tant que réseaux sociaux sont comme des enfants sentant la punition arrivée.
      Ils se sont cru au-dessus des lois ces geeks, et se croyaient les patrons des états-unis, du monde et de l’univers ?
      L’impact du retour au réel doit être brutal, et leur regret d’obéissance au pouvoir profond qui va les lâcher sans pitié doit être très grand. Je serai eux je mettrais du blé (du vrai) de côté.
      Concernant les deux interrogateurs, du très gros niveau qui ne peut pas être pour de faux...


    • @Pierre
      La dénonciation de fraudes électorales et autres turpitudes n’est vraiment que l’écume des choses (de plus, dans un monde malheureusement habitué à toutes ces saloperies) !
      Effectivement, le point godwin serait les révélations sur les "grandes affaires" que vous dénoncez en partie. Mais je doute que cela se produise, donc les choses ne changeront qu’en surface... A moins que !


    • Vous ne semblez pas avoir compris qui sont tous ces gens sans scrupules, qui ont pris le contrôle du monde depuis des décennies.
      Ils sont prêts à tout et un nettoyage de la sorte, ça se prépare, ça ne se fait pas en arrivant avec ses gros sabots.
      L’art de la guerre, SUN TZU.

      Alors si vous ne comprenez pas, continuez à vous documenter, sur ces gens là.


    • Pas du tout ! Ce que vous dites n’a strictement aucun sens et tout simplement pourquoi ?
      Le simple fait que la majorité des grands médias mainstream aux US (comment en France d’ailleurs) sont dans la main des mondialistes influents. Et l’organe des médias journaux comme TV représente la plus grosse part d’influence consciente comme inconsciente des masses.
      Les masses ne se renseignent pas, ne cherchent pas, ne s’informent pas.
      De surcroit cette même masse n’aurait pas eu connaissance sur une large couverture médiatique, que cela aurait été Trump ou un tel qui avait ouvert les archives des services de renseignement.
      Je ne dis pas que cela ne peut pas être fait, mais cela aurait été très maladroit stratégiquement de faire cela pour les raisons que je viens de citer plus haut.

      C’est comme jouer sa carte bonus au mauvais moment, stratégiquement cela n’aurait eu aucune raisonnance.
      En france cela serait la même problématique, tant que les organes principaux des médias restent corrompus.


  • #2598909

    Je n’ai pas de réponse à cela, même si l’on dit que "poser la question, c’est y répondre !"

    Est-ce que les démocrates sont prêts à accepter la fraude éléctorale pour faire gagner leur candidat ?
    Quel est l’intérêt de jouer (ludique) si la victoire est acquise par la tricherie ?
    Peut-être alors que ce n’est pas un jeu (ludique) mais autre chose, mais quoi alors ?

     

  • #2598922

    Jolie l’ objectivité de RT France quand on entend à chaque question la journaliste rappeler que Dave Perkins soutient Donald Trump. Sous-entendu " Puisque vous soutenez Donald Trump, la question de la fraude que vous soulevez ne reste en l’ état qu’ une hypothèse...".
    Jouissif de voir le patron de FB aussi expressif qu’ un comprimé d’ aspirine face à son jeune - mais oh combien magistral ! - interrogateur.

     

    • Il y’a longtemps que RT n’est plus ce qu’il fut au temps de RT usa. Rt france fait du remplissage pour occuper le terrain,ils sont un peu moins orienté que le reste de la meute. Y’a qu’a regarder qui y bosse ,que du recyclage d’anciens transfuges des MSM . Ils ont du donner tant de gages pour exister que le media en est devenu complètement insipide. Il n’envoie presque plus que de la daube. Meme Taddei qui fut un monstre de probité apparaît si essoré que c’en est pathétique.Donc,meme s’il y travaille encore quelques vrais journalistes, arretez de penser que RT.fr ou sputnik.fr sont des references.


    • Heureusement il y a un petit nouveau venu dans les médias FR à ne pas rater : la chaîne youtube de NTD Français.
      Groupe des chinois étrangers dissident du parti communiste chinois.
      Partenaires du médias US de droite Epoch Times pour le suivi des élections.
      Les reportages pour le public US sont très rapidement doublés en Français sur cette chaîne, et sont bien plus factuels et détaillés sur les allégations de l’équipe d’avocat de Trump que tout autre médias proposant un montage vidéo professionnel français. Incontournable pour le suivi de ces élections.
      Leurs reportages sur la Chine sont évidemment bien plus à prendre avec des pincettes, mais ça donne le point de vue opposé du PCColâtre Bruno Guigue par exemple


  • J’ai bu les 2 vidéos des clampins comme du petit lait. Quel bonheur de les voir confrontés à de vrais bonhommes plus intelligents qu’eux, et qui les prennent à défaut sur l’utilisation malveillante de ce qui fait leur richesse. Ils ne sont rien. Ils ne représentent avec leurs "réseaux sociaux" que la fange dans laquelle nous nous retrouvons aujourd’hui. Messieurs les sénateurs, continuez comme ça.

     

  • Zuckerberg fait flipper. On dirait que c’est un robot. Y’a quelque chose de pas naturel chez lui XD

     

  • On savait Le ZuckerBARGE un rien flippant - ce qui avait ete souligne il y a plusieurs mois - lors de precedentes auditions devant une commission officielle americaine ( Congres ) mais l autre , le cannibale de la TECH ci devant PDG de TWITTER c est un film d horreur a lui seul , un sataniste assume , la barbe en folie , le regard dominateur ( semble cependant de la jacquette car pas tres viril voire un brin peureux a cause du parjure qui n est pas traite a la legere aux USA ...) . Des monstres froids . Et ca veut devenir immortel ...


  • #2599071

    Impossible de lire l’article en entier sans abonnement mais voici le peu que j’ai pu voir dans Haaretz.com du 16.11.2020 :
    "Senior Trump official says politicians get "very rich" by supporting Israel"..."Douglas Macgregor, one of several Trump loyalists recently installed at the Pentagon, says the pro-Israeli lobby in the United States is trying to drag America into war"

    Traduction reverso :
    Un haut responsable de Trump dit que les politiciens deviennent "très riches" en soutenant Israël"..." Douglas Macgregor, l’un des nombreux loyalistes de Trump récemment installés au Pentagone, dit que le lobby pro-israélien aux États-Unis tente d’entraîner l’Amérique dans la guerre"

    Trump moins sioniste que certain l’imagine, c’est bon signe.

     

  • Les commissions d’enquêtes aux USA c’est autre chose qu’en France visiblement !


  • Pierre Godefroyd
    TRUMP ANNULE LE PROJET BILL GATES CONNU SOUS LE NOM « ID2020 »
    Le président des États-Unis, Donald Trump, a annulé le projet Bill Gates connu sous le nom de « ID2020 » et a fait ce qui suit :
    * 1 .- * Il a décrété que les vaccins soient VOLONTAIRES et non obligatoires, avec les militaires qui vérifient leur pureté et les distribuent.
    * 2 .- * Il a coupé les fonds à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et souhaite une enquête approfondie sur ses opérations.
    * 3 .- * Annulé le projet de loi ‘HR6666’ des démocrates, connu sous le nom de Covid-19 TRACE Act (Testing, Reaching And Contacting Everyone) qui était à la base du projet de loi de diagnostic et de surveillance de Bill Gates (même qui a également été annulée).
    * 4 .- * Il a annulé le projet de Bill Gates connu sous le nom de « ID2020 ».
    * 5 .- * Il a ouvert une plateforme de reportage afin que la même population puisse dénoncer la censure qui lui était appliquée sur Facebook, Twitter et YouTube.
    Le résultat a été retentissant, car en peu de temps, il a été saturé de plaintes et Trump a ainsi obtenu les preuves dont il avait besoin pour prendre des mesures contre la censure.
    * 6 .- * Cela a arrêté le lancement de la 5G à travers le pays.
    * 7 .- * Il a publié un décret pour rouvrir les entreprises et les activités syndicales dans tous les États américains au point où les gouverneurs qui refusent seront poursuivis.
    * 8 .- * Il a exécuté l’ordre que la Maison Blanche prenne en charge tous les réseaux électriques qui comprennent :
    – les serveurs Internet,
    – les systèmes de transmission
    – et les systèmes électroniques. (Drapeau rouge).
    * 9 .- * « Services essentiels » déclarés aux lieux de culte.
    Certains maires infligent une amende à des gens qui vont à l’église.
    * 10 .- * Il a félicité l’Australie et 116 pays pour avoir insisté sur une enquête stricte et rigoureuse sur la Chine pour avoir propagé le prétendu « COVID-19 »,
    malgré plusieurs menaces de la Chine pour avoir rejeté des exportations critiques.

     

    • #2599153

      Mais pourquoi n’arrête-t-on pas simplement William Gates pour les victimes qu’il fait à l’étranger. Il a fait 494.000 victime paralysés et décédés par les vaccins, en Inde, sans parler des exploits actuels de l’OMS en Afrique, dont est le quasi patron.


    • Cela s’est déjà vue par le passé, ce n’est certainement pas la Chine qui s’est amusé à propagé le virus, comprenez le bien. Sachant que les mondialistes se font un plaisir de taper sur les méchants Russes ou les méchants Chinois dès que l’occasion se présente.
      Je vous rappelle que la Chine a demandé une enquête rigoureuse concernant la potentiel implication du gouvernement US (voyez par la plutôt l’état profond corrompus).
      Faire porter le chapeau ou faire faire le sale boulot à un autre c’est le crédo d’une certaine communauté intouchable qui a tendance même à s’en venter.


    • Vous êtes sûr des ces infos, car là encore, ce serait une délivrance.


  • Franchement je m’en tape quelque part de ce qui se passe aux USA car c’est toujours bonnet blanc blanc bonnet et il ne faut pas s’y tromper.
    J’ai plutôt une pensée pour tous ces arméniens qui sont en train de brûler leur maisons, quitter leur terres et monastères parce que l’Occident a réarmé comme il faut la Turquie et offert une partie de ce qui reste du territoire arménien à l’ogre ottoman. Il n’y a pas grand monde qui en parle.

     

    • Ce qui se passe aux USA est en lien direct avec tout ce qui se passe sur la planète !
      Cette élection va déterminer l’avenir des nations , Si les mondialistes sionisto-imperialistes l’emportent , alors le chaos planifié depuis des décennies et stoppé par les armes par Poutine et ses alliés et le refus de Trump d’intensifier les guerres sionistes , ce chaos reprendra de plus belle et il y aura des dizaines " d’Arménie " !


    • Le commentaire typique d’une personne qui ne comprend strictement rien à ce qui se passe en réalité. Sincèrement, je suis certain que vous faites partie des personnes qui ont été parachuté sur E&R et qui ne font aucun effort pour s’informer, se cultiver, "chercher", voir et lire les archives d’E&R ainsi que des toutes informations au delà de E&R.
      On voit bien que votre commentaire complètement hors sujet qui plus est, démontre bien que vous ne comprenez en rien l’enjeu qui se passe en ce moment.
      Le simple faite que vous vous en fichez démontre votre piètre niveau de connaissance de ce qui est entrain de se dérouler ainsi que les répercutions qu’il y aura.
      Tout ce qui vous intéresses vraisemblablement est seulement votre vision et situation personnel, donc ne venait pas targuer avec de belles phrases dont vous n’en comprenez pas le sens comme "bonnet blanc blanc bonnet".
      Là où il ne faut pas se tromper c’est bien les personnes ayant votre mentalité qui FONT PARTIE du bonnet blanc blanc bonnet lorsqu’ils en ont l’occasion.
      Dans la vie de tous les jours certaines personnes se permettent de juger un tel est corrompus et sont incapables d’avoir l’honnêteté et le courage de se regarder et de comprendre qu’ils sont pareils, mais à une échelle moindre et différente.
      De toute évidence, vous n’avez rien compris à tout ce qui est entrain de se passer et c’est bien malheureux, car votre commentaire insignifiant en dit long sur vous plus que vous ne l’imaginez.


    • J’espère que vous prendrez la peine de lire, le post de VOXPOP, cela vous poussera peut-être à réfléchir, analyser, lire (pas mickey).
      Votre commentaire est d’une pauvreté intellectuelle affligeante. Alors restez étriqué dans votre compréhension des choses, mais ne venez pas jouer les pleureuses sur ce site, dont le niveau vous dépasse complètement.


    • #2599342
      le 19/11/2020 par Je suis Soral, Dieudo et Ryssen
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      Vous n avez rien compris à la géopolitique
      L issue de ce qui se passe actuellement aux states aura des répercussions chez nous. Car évidemment il est important que Trump l antimondialiste et patriote, l emporte pour mettre un terme à la mascarade du couillonavirus et partant de là au grand reset
      Il ne vous est pas venu à l esprit que la visite de pompeo en France ce n était pas pour faire du tourisme mais bien pour signifier à micron qu’ il soupçonne les européens d avoir trafiquer les élections us VIA les machines à voter et qu’ en cas de condamnations ils vont morfler


    • Je suis Soral,
      non mais les états européens n ont aucune souveraineté et sont complètement à la botte du pouvoir profond américain. Totalement infiltrés, stipendies. Et Pompeo est un ancien de la Cia... Donc il est venu donner ses ordres comme d habitude, c est la petite routine depuis 40 ans, voilà.


    • Quand le Sage désigne la Lune, l’idiot regarde le doigt


  • A relayer : sur Facebook naturellement !


  • #2599103

    Dans le comté de Wayne (càd. la ville de Detroit) dans le Michigan, les deux Républicains de la commission électorale qui avaient certifié les résultats de l’élection après recomptage se sont rétractés et ont produit un affadavit (témoignage sous serment) avec enregistrements que les Démocrates leur avaient menacés en s’en prenant à leur famille et enfants.

     

  • Il y a des anomalies sur le site E&R via l’appli mobile, déjà constatées à plusieurs reprises :l es vidéos de Zuckerberg et Dorsay que j’ai visonnées hier soir après 22h sur monordinateur de bureau ne s’affichent pas sur mon mobile aujourd’hui.. Avec la guerre de la désinformation orchestrée par les deux dictateurs du web incriminés, il ne serait pas surprenant que de tels évènements soient commandités.. j’avais par ailleurs déjà constaté des nombres de vues sous évaluées sous certains articles.. L’appli mobile E&R est elle suffisamment protégée ??


  • Effectivement le patron de Twitter n’en mène pas large. Quant à celui de Facebook, soit il est complètement con (dans ce cas, il fait quoi au sommet de cette boite), soit c’est un excellent comédien. En tout cas, la verve des sénateurs fait plaisir à voir et à entendre. On aimerait avoir la même chose ici en France....

     

    • N’en déduisez pas que Zuckerberg est con par le simple fait qu’il se sache pas se défendre. C’est une question de personnalité, Zuckerberg devient très nerveux face à une confrontation de face à face avec une autre personne, il l’a déjà démontré à plusieurs reprises il y a des années. Il ne maitrise pas non plus les atouts d’un bon orateur.
      Mais c’est là où concrètement si vous voulez faire parler des complotistes vous prenez la personne la plus susceptible de craquer, et en l’occurrence et à ma connaissance je sais que Zuckerberg à tous les inconvénients du lâche en tant qu’homme ;) un gros point faible pour lui.


    • Ca se saurait si la connerie était disqualifiante pour arriver au sommet, en général les gens vraiment intelligents ne sont jamais numéro 1, ils tirent les ficelles dans l’ombre. N’est-ce pas Attali ?


    • Certes messieurs (ou mesdames) j’y ai pensé. J’aurais du précisé que je penche sérieusement à la 2e option. Zuckerberg ment ou botte en touche, c’est évident. Et ces deux là n’en mènent pas large précisément parce qu’ils ont prêté serment. Et le parjure est très mal vu aux EU, tant sur le plan juridique (crime fédéral) que moral (du moins pour les gens normaux).


  • « »reponse a Odyle,
    ...merci d’avoir rappelé tous les actes de Trump contre le travail de sape anti-americain des libertaristes, de l’espionnage et censure commerciaux Facebook et internet, des chinois et la 5G, etc, etc...
    ...en France Charlie Macron baisse son pantalon, c’est pathétique.
    Et rappelons encore que même si on aime pas Trump, l’Amerique doit rester républicaine et forte car elle maintient et gendarme l’équilibre du Monde.
    Sinon, le prochain premier pays qui saute, c’est Usraél !


  • Ca a envoyé du lourd à la conférence de presse de Gukiani et Powell ! Mention d excellence pour la jeune JENNA ELLIS qui a démonté les merdias comme jamais : jeune jolie hyper intelligente dynamique patriote ! Ca existe ça en France ?

    L ingérence étrangère est officiellement confirmée.

     

  • Ils sont pris au piège comme des rats : "pouvez-vous nous fournir les listes ? Euh...laissé moi voir de près avec mes complices..." Ils oublient la NSA qui détient tout et bien archivé. La fin d’un monde est très proche, celle du nouveau également.
    « Quiconque le veut, qu’il croit, et quiconque le veut qu’il mécroie. »
    « Il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien »


  • Les subventions en roubles ne rapportent pas assez à RT.


  • Pas évident de tout capter à 100%, pour ma part en tout cas ( tellement de chose à articuler ) mais c’est pour le moins passionnant !
    Merci ER pour le taf...


  • Si par malheur pour les nations le pédophile sénile est élu, il sera très facile pour les sionistes qui ont manipulé les élections , de renvoyer des GI’s au Moyen-Orient, quelques attentats sous fausse bannière, comme ils le font depuis des décennies et personne ne trouvera rien à redire !
    La meilleur solution est que Trump garde ce qu’il a gagné dans les urnes et nettoye tout ce ramassis de merde mondialiste, avec le maximum de sévérité, mais que de temps perdu !!


  • S.Powell annonce le lancement d’une enquête criminelle nationale à grande échelle qui pourrait s’étendre jusqu’en Europe


  • Zuckerberg ! Il est bizarre ce type. Est-on sûr que ce soit un homme ?

     

  • je ne la trouve pas très convaincante, la Sidney, car elle mélange beaucoup trop de choses (cuba, chine, venezuela, communistes).
    comme disait M Faurisson, donnez-moi une seule preuve ; je ne veux pas d’une demi-preuve par ci, et un quart de preuve par là...

     

    • #2599684

      Vous oubliez qu’une bataille juridique ne se joue pas sur twitter, facebook ou YouTube. La Sidney, elle s’adresse ici surtout à l’Américain conservateur de base qui voit rouge (si j’ose dire, parce que c’est la couleur des Républicains) dès qu’on lui parle de socialisme ou de communisme.

      C’est de la com’ pour faire patienter les spectateurs, rien de plus. Le temps de la justice n’est pas celui de twitter.


    • #2600115

      Je suis d’accord avec rectificateur. L’objectif n’est pas de donner des informations précises, mais de montrer à l’ennemi que l’on sait tout.
      L’histoire de l’intervention vénézuélienne est effectivement grotesque. Qui peut y croire ? Il suffit en fait pour en comprendre la logique d’inverser les rôles et de considérer que c’est la CIA qui est intervenue dans des élections étrangères (sans le succès escompté, voir Guaido). Il est impossible à une personne aussi haut placée de reconnaître ce genre d’ingérence. Cela dit, ce ne sont que des suppositions. Nous assistons à un affrontement titanesque entre deux groupes qui se haïssent et tous les coups sont permis.


  • Bravo les ricains,toujours à la pointe !


  • #2599598

    A mon sens dominion a été fait non pas pour faire élire chavez mais pour l’ejecter du pouvoir par le vote truqué. Celui qui a la ferveur populaire n’a pas besoin de passer par un système de vote frauduleux.

    C’est un discours conservateur maccartyste de base destiné à fédérer le camp républicain en obligeant les élus rep à rentrer au bercail.


  • Au sujet de Trump, la plupart des français ne connaissent pas la constitution des USA et ne comprennent meme pas le rôle de ’’gendarme’’ (pas toujours efficace) que jouent les USA dans le Monde. Pas si Trump saute, USRAEL est rayé de la carte !
    Il ne faut pas croire ce que disent les médias français répétant que Biden a ete élu...répéter cela est idiot, car il y a eu tellement de fraudes et de malhonnêtes que c’est le Congrès US qui va très probablement designer Trump vainqueur. A retenir. C’est dans l’intérêt des américains et ils ne sont pas fous et leurs institutions sont là pour assurer une stabilité.
    Les ’’Charlie’’ médias français ’’munichois et làches’’ n’ont aucune objectivité et prennent systématiquement parti pour Biden, et tout le monde ici sans rien connaître ni comprendre a emboîté le pas... c’est pathétique !

     

    • Un gendarme de moins en moins efficace grâce à l action des réfractaires coalises (dont je forme le souhait que la France les rejoignent) merci à eux ! Oh, ne vous inquiétez pas pour Israël, eux les élections, les mouvements dans les hautes sphères occidentales, c est pile je gagne, face... Je gagne aussi. Ils n ont rien à craindre du tout de Biden, testé et approuvé par Bibi en tant que sénateur et ancien vice-président.
      Salutations.


    • La tendance générale aux USA est de se retirer militairement et se concentrer sur la guerre économique légitime avec la Chine. Si Trump repasse, c’est ce qui se poursuivra.
      Si pedo-Biden passe, on peut s’attendre à des sursauts néo-conservateurs et quelques guerres par-ci par là...


  • Reste à savoir s’il va gagner.
    Les actions de Trump sont souvent paradoxales, c’est ce qui fait sa force en prenant de court ces adversaires.
    Oui je suis très content de voir qu’aux US les choses on l’air de changer dans le bon sens.
    Mais cette histoire d’accuser Cuba et le Vénézuéla, c’est clairement un coup de com pour usage interne, mais ça peut devenir aussi un bon prétexte pour attaquer ces deux pays, puisqu’ils vont avoir besoin de pétrole de plus en plus et que Cuba est une épine dans le pied, et ce ne sont pas les scrupules qui vont les arrêter.
    S’il y a une forte révolte aux US, c’est impossible de s’occuper de l’extérieur.
    Trump c’est apparemment un million de fois mieux que Biden, mais Trump ce n’est pas vraiment Blanche-neige...


  • la désignation de l’ axe communiste comme responsable de la corruption et du trucage des élection est à l’ adresse de la Chine, mais est faite pour réunifier les américains derrière la cause de la "liberté" (pas libertaire)..la liberté contre le socialisme !
    c’ est assez habile de la part de Trump de se présenter comme grand défenseur de la démocratie, quand tout le système essaye de le faire passer pour 1 égomaniac.. si cela fonctionne, il sera difficile à ses adversaires de continuer en ce sens, et si la justice donne raison à Trump, le démocrates seront forcés de rejoindre "le camp de la démocratie".

     

    • Il n’y a pas d’"axe communiste" déjà, et pourquoi y mettre le Vénézuela (qui n’est pas communiste) mais pas la Corée du nord (qui l’est) ? Le soutien principal de Cuba, en tous cas, est la Russie (qui n’est plus communiste), pas la Chine, c’est la même chose pour le Vénézuela. Bref, c’est de la daube de néocons, le niveau zéro de la propagande. On notera l’inversion accusatoire (c’est signé) quand on sait que Cuba, la Chine avec Hong-Kong et les Ouïgours, le Vénézuela, sont les cibles d’une ingérence us qui dure pour certains depuis 20 ou 50 ans.


    • pas d’ axe communiste en effet, le communisme est compris comme la figure ennemie du monde libre pour les ricains...juste 1 totem politique comme le nazisme en Europe.
      la vraie croisade de Trump semble être le souverainisme économique...et ça semble passer dans sa communication par le patriotisme politique, voire institutionnel (l’inverse de la politique de l’ UE en somme).


    • "Communisme" est une facilité de langage afin d’amalgamer les métastases culturo-marxiste (féminisme, lgbtisme, BLM, antifas...). Pour la majorité des gens, il faut en rester à une terminologie facile à identifier...
      Et puis, le débat de savoir qu’est-ce que le communisme est loin d’être aisé... Pour moi, par exemple, c’est la défense du bien commun, donc rien à voir avec certaines autres définitions...


    • Alançon, yul,
      oui, j entendais bien. Mais nous sommes pollués par tous ces concepts branlants, toutes ces modes à la c... en provenance directe des États-Unis. Méfiance. Le slogan, "la France est un pays d immigration" (! !!) et d autres âneries du même tonneau sont aussi venus de la bas. Cuba est communiste (ont ils le choix sous blocus perpétuel ?) mais ils n ont pas de gay pride à ce que je sais, ni la possibilité de se defoncer légalement au cannabis, voyez vous ce que je veux dire ?
      Cordialement.


  • On savaient déjà que les élections US étaient un bordel inextriquable , mais là , y’a plus de mots pour les qualifier !
    Elles sont certainement sorties de cerveaux d’énarques locaux pour êtres aussi merdiques et tordues !
    EN France le problème ne se pose pas , le CRIF à décidé il y a bien longtemps de ne donner aux veaux-tants que le choix entre Hitler et une marionnette ultra- sioniste !
    Et c’est peut être pour cela que Bayrou ( de secours) veut des bandits manchots pour les élections françaises , espérant sans doute avoir plus de chances au tirage qu’il n’en a au grattage !


  • Bah les attaques ad hominem, il y en a et y en aura toujours. Par contre, et c’est plus grave, ce sont les photos publiées. La force de l’image fait partie de la guerre de l’information ; j’ai très souvent remarqué ca. Johnson en hurluberlu, Trump le megalo, Poutine l’inquiétant, et ce pauvre Guliani avec sa teinte qui s’en va.... Ca a l’air de rien mais ca reste dans les mémoires.

    Je ne comprends vraiment pas pourquoi les conservateurs aux EU n’ont pas créé de TV à l’échelle fédérale (il en existe peut-être à l’échelle locale) ; ils comptaient vraiment sur Fox News, la danseuses de Murdoch ? C’est grande naïveté si c’est le cas.

     

    • Pauvre Giu !

      S’il avait fréquenté notre si bon flanby, il aurait eu de bons tuyaux pour les colorations "waterproof".

      Petite différence, lui doit payer les siennes alors que patapouf se les faisait sponsoriser par les "sans-dent". Comme il disait, ça ne coûte rien ...


  • Baden Powell oui, Biden non !


  • #2600120
    le 20/11/2020 par A voté !....pauv’con
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    "Et peut-être dans d’autres pays, par exemple la France..."

    Depuis 2012 avec Sarkozy nous pouvons avoir des doutes sur la non manipulation des élections.
    Car depuis cette date les présidents semblent appliquer un agenda mondialiste, qu’ils soient de droite ou de gauche.
    Le paroxysme étant la dernière élection et son cortège funèbre.

    2005 la conspiration !



    Le référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe (aussi appelé traité de Rome II ou traité de Rome de 2004) eut lieu le 29 mai 2005. À la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une constitution pour l’Europe ? », le « non » recueille 54,68 % des suffrages exprimés



  • #2600227

    J’arrive pas vraiment à suivre Sidney Powell. Chávez qui aide Guaiden à gagner aux US ?
    Sérieusement, il est possible que Chávez ait utilisé des machines truquées, pourquoi pas ? Mais on voit mal pourquoi le pouvoir profond US aurait besoin "d’argent communiste" pour fonctionner.
    Un simple affidavit, ça a relativement peu de poids. La saisie du serveur en Allemagne, c’est une autre affaire. Mais il faut espérer que les chiffres y figurant puissent être confrontés aux chiffres annoncés, ce qui n’est pas évident s’il ne s’agit que d’un serveur.


  • Senior Legal adviser Jenna Ellis est fantastique.
    Elle leur fait fermer le clapet à ces journalope propagandiste « This is not a law order episode.....qui sera dans la boîte en 60 minutes »

    Elle ajoute « J’ai été procureure, J’ai eu des cas de procès bien plus simple pour des faits qui se sont déroulés en quelque minutes, mais qui ont nécéssité des jours [de préparations] »

    [ce qui vient de vous être présenté] « ...ceci est essentiellement une déclaration d’ouverture... »

    « ...si vos "fake news network" ne couvre pas ceci ou ne vous permet pas de le couvrir [avec précision/objectivement/équitablement] vous devriez vous demander pourquoi ? »

    Jenna les a bien secoué, là.

     

  • J’admire le boulot réalisé par E et R mais sérieusement les gars ça fait 15 jours que j’en parle ici, Trump a perdu ça va maintenant faudrait peut être passer de phase de déni à l’acceptation. Fraude ou pas on en saura jamais rien, et puis il n’y a que les Démocrates à frauder les Républicains eux sont au desssus de ça bien sûr.
    Qu’on laisse les yankees s’embourber dans leur caca et qu’on revienne un peu à l’actualité Française ce serait bien.

     

    • #2600342

      Fraude ou pas on en saura jamais rien,



      Celle-là elle est collector !



      Qu’on laisse les yankees s’embourber dans leur caca et qu’on revienne un peu à l’actualité Française ce serait bien.



      Parce que bien sûr vous ne voyez pas le rapport entre ce qui se passe en France et aux USA j’imagine ? Dans ce cas la médecine ne peut plus rien pour vous hélas...


    • Désolé mais votre avenir se joue aux USA ...


    • #2600364

      L’actualité française, tout comme l’actualité mondiale sont évidemment liée a l’élection américaine... Trump est le seul rempart au NOM ainsi qu’au Great Reset.. si Biden est élu, confinement généralisé aux US ainsi que dans le reste du monde et en avant la réinitialisation !


    • Sauf que l ’élection du candidat de la pègre mondialiste est inacceptable pour une moitié du peuple américain ; Biden d ’ailleurs a lui même avoué qu "il bénéficiait de la plus grande fraude électorale de l ’histoire américaine ; ce qui le dispensait de faire campagne en toute quiétude ; mais toi tu es au dessus de tout ça bien sûr .


    • Difficile de le faire admettre ici...mais les chances, bien que réelles, de Trump de gagner malgré tout sont très minces.
      Mais il n’y a pas que l’élection qui compte, le combat peut continuer autrement.
      En tout cas cette élection truquée laissera des traces.


    • Ce qui se passe aux USA aura un impact sur la France ! Des articles sur l’actualité chez nous il y en a à la pelle...


    • anonyme,
      non, votre avenir se joue aux États-Unis, si vous avez accepte l idee que la France demeure un vassal de ceux-ci. Ce qui n est pas le cas de tout le monde, désolée.


    • @Nadia : bien sûr que la France est aujourd’hui vassal des USA ! Vous avez la naïveté de croire que notre pays, pieds et poings liés à la CEE, est indépendante des USA, qui ont créé cette CEE ???
      Une victoire des Patriotes antimondialistes aux USA aura EVIDEMMENT des répercussions immenses, y compris en Europe, donc en France ! Réveillez-vous !


    • Kalki,
      ah oui, c est le geôlier qui donne au prisonnier la clé pour s évader, c est nouveau, ça vient de sortir.


    • Nadia,
      Si pour vous c’est indifférent que ce soit Trump ou Biden qui gagne, je me demande pourquoi vous vous intéressez autant à ce forum...
      La question étant posée, Trump a toujours dit haut et fort qu’il préfère avoir affaire à des patriotes, à des chefs d’état qui se tiennent droit dans leurs bottes. L’Europe de Soros, de Maastricht, Macron, Merkel et de toute la clique mondialiste pourrie, n’est pas celle avec laquelle il peut s’entendre, et c’est vrai pour le reste du monde. Sa confirmation au pouvoir signifierait un véritable premier chamboulement, pour redonner à une Europe des patries un sens... Vous ne voulez pas l’entendre, mais la réélection de Donald sera tout sauf anodine...


    • @Nadia
      Je suis vos commentaires avec attention.
      A la base, je suis plutôt "américanophone" (impérialisme, culture de merde, ingérence...) mais force est de constater que Trump est un président à part !
      Je suis nationaliste mais bien conscient que mon positionnement est marginal.
      En bref et pour synthétiser : visite de Pompéo en début de semaine dernière... et modification sensible du narratif covid-19... Donc, l’élection de Donald Trump est importante pour les ricains mais également pour nous (en tant que nationalistes) et plus généralement pour tous les pays ayant les mêmes aspirations...
      Cordialement


    • Kalki,
      ce n est pas tout à fait indifférent, vous interprétez mes propos. Trump déjà n a pas le passif de Biden. Ne serait ce que cela. Tout est discuté sur ER même des sujets qui ont pourtant trait à la charte et nous ne pourrions apporter des nuances ou réserves sur les élections us ?!
      Yul,
      oui, moi aussi afin nous nous comprenions le mieux possible car nous ne sommes pas face à face. Et puis, nous sommes a priori entre sympathisants de ER, c est donc aussi pour éviter au maximum les conflits inutiles ou malentendus. La position (sur Trump) avec laquelle je suis en accord est celle de nationalistes comme Martin Peltier ou Yvan Benedetti. Qui ne sont pas des anti trump mais pointent certaines de ses alliances ("c est dangereux" avait dit M. Peltier) Mais, bien entendu, je fais entièrement confiance à Alain Soral. Il sait ce qu il fait. Il l a prouve mille fois.
      Salutations.


  • Des gens ont remarqué que les vols à destination de Guantanamo se sont multipliés depuis deux semaines.

    On peut le constater en allant sur le site de Flight Aware.

     

    • Exact c’est moi qui est fait la remarque il se passe des choses en coulisse . Soyez confiant c est une année historique. L État profond est tombé dans le piège. Le plan qanon est en fait une opération militaire de haute intelligence. Vigano avait raison c’est l apocalypse.


  • Bonjour a tous. Je vous conseille de regarder le clip de Linkin Park Final Masquerade ca décrit carrément ce qui se passe aujourd’hui avec des gens masques qui se précipitent dans le vide et ça date de 2014. J ai toujours adoré ce groupe les paroles sont révélatrices du monde aujourd’hui. L équipe de campagne de Trump aime beaucoup ce groupe mais n a pas eu l autorisation de l utiliser.

     

    • #2600480

      Pas vu le passage que tu décris...


    • Merci beaucoup, je ne connaissais pas cette chanson.
      Effectivement, l’ange, les paroles, le bébé abandonné (et c’est vrai que les enfants sont abandonnés au profit de l’avortement, la GPA/PMA pour tous sans tenir compte de leur intérêt), le sucide collectif de ces gens masqués en combinaison plastifiées (des scientifiques ?) le message récurrent dans le clip "the end is near" me fait vraiment penser aux mises en garde de la Sainte Vierge et de soeur Lucia (bergère à Fatima) : nous sommes dans les fins dernières (= les Temps derniers dans la Bible) où survient l’Apocalypse (en grec, la révélation des choses cachées).
      Espérons que ces élections américaines permettent de montrer au monde dans quelle supercherie on vit.
      PS : si j’ai bien compris les derniers Temps ne sont pas la fin du monde, mais la fin de la domination terrestre de l’ennemi de Dieu et son châtiment.


    • @ labelette Oui félicitations vous avez très bien compris le sens du clip et de la chanson . Ca fait plaisir il faut le revoir plusieurs fois et chercher la traduction des paroles.


  • Élections US...désolé M. Biden mais vous n’avez pas gagné ces élections !
    « »Le recomptage de Géorgie est une blague et se fait sous proteste. Le gouverneur doit ouvrir le décret de consentement anticonstitutionnel et appeler l’Assemblee législative »
    Sources : ...un sms de D. Trump ce matin 9H rapporté par une analyste politique au Canada.


  • Je veux bien croire que le système Dominion a pu sévir au Vénézuela, mais si c’est le cas c’est forcément CONTRE Chavez et non l’inverse... Cette histoire me semble quand même un peu fumeuse, et malheureusement on dirait que c’est la dernière cartouche pour réussir à vaincre les démoncrates. Sur Newsmax (pro-Trump) les nouvelles ne sont pas bonnes, et après la Georgie dont le gouverneur (républicain) certifie les résultats pour Biden (avant re-recomptage possible !), c’est le Michigan qui semble devoir être certifié prochainement (https://www.newsmax.com/)...
    Je veux bien croire Powell et Bannon qui annoncent que d’ici 15 jours les preuves de la fraude et du trucage seront dévoilées mais j’avoue que c’est davantage mon souhait que ma conviction... Quant à Giuliani, il ne m’inspire pas confiance, depuis l’époque où il était maire de New York, au moment du 11 septembre 2001...
    Désolé de ne pas être plus optimiste, j’espère vraiment que les faits vont balayer les doutes et faire triompher le camp des Patriotes contre ce mondialisme satanique...

     

    • #2600553

      C’est vrai que ça paraît très étrange mais n’oublions pas qu’ils s’adressent à des gens qui n’ont cure de la géopolitique... Et qui vivent sous la coupe de médias mensongers depuis des décennies.


    • #2600572

      @Kalki

      « Les faits qui vont balayer les doutes » sont déjà réunis par l’équipe juridique du Pr Trump, pour les tribunaux premièrement.
      Lors de la conférence de presse d’avant-hier (jeudi, 19/11), Dr Rudy Giuliani a dit que les preuves de la fraude électorale équivalent à (voire dépassent) toute une bibliothèque dans le seul État du Michigan.
      À propos du Michigan, voici une analyse illustrée des résultats de l’élection dans 4 comtés par 3 informaticiens américains. Ils mettent en évidence le transfert technique des bulletins du Pr Trump au candidat Biden :
      https://www.youtube.com/watch?v=YRJ...


    • Borntogrowl,
      et donc, ils prennent eux aussi l américain du petit peuple pour un con en lui montant des cabanes pareilles ? Ça rappelle, à certains égards, le lien Irak-11 septembre. Bref, ça pue.


    • #2600934

      @Nadia

      Nous ici ça nous choque effectivement. Mais on ne peut pas demander à tout un peuple de se cultiver sur le messianisme, le marxisme, le libéralisme-libertaire, le nationalisme intégral, etc, etc... le temps d’une présidentielle. Je vois mal Trump expliquer aux Ricains de but en blanc qu’ils ont été utilisés pendant des décennies par les Israéliens à des fins de domination mondiale. De plus, nous sommes dans l’urgence. Les choses s’accélèrent dangereusement, on a pas le temps pour des cours en accéléré


  • Permettez-moi de challenger la publication très biaisée de CNN que vous venez de relayer.
    Pour cela je recourrai à un article de l’Epoch Time, journal sérieux de la presse américaine.

    Le gouverneur Kemp demande un audit sur un échantillon significatif des bulletins afin de vérifier leur conformité, notamment celle des signatures.
    Enfin, l’avocat Lin Wood et l’équipe de Trump ont intenter des actions en justice ce jour-même.
    L’affaire est loin d’être pliée. D’ailleurs la certification des États ne scelle pas nécessairement les élections. Si la Cour Suprême, à l’examen des plaintes déposées par les parties intéressées considèrent que les fraudes sont trop importantes, elle peut remettre la decision du choix du POTUS aux délégations juridiques de la Chambre des Représentants. Dans ce cas-là, chaque État se voit attribuer une voix, ce qui veut dire que Trump gagne, car pour les Républicains, c’est du 31 contre 19, si mes souvenirs sont bons.
    https://m.theepochtimes.com/georgia...


  • Besoin d’explication.

    Vaselineau vient de dire sur TVL que c’est très certainement biden qui va remporter le cocotier.

    A t’il des infos que nous n’avons pas ?
    J’aimerais comprendre...

     

    • #2600583

      Non ce n’est pas vraiment ce qu’il a dit. Il a juste précisé que "sauf trucs spectaculaires, découvertes de malversations industrielles notamment par le logiciel Dominion" il pensait quand même que c’était Joe Biden qui serait désigné président des USA. Il se place donc dans la logique de celui qui n’en sait pas plus que le grand public et qui n’anticipe pas sur les actions à venir de Powell & Co (qu’il a appelée Shirley en s’excusant de ne plus se rappeler de son prénom !).

      Mais bien évidemment son intervention ne laisse pas planer le moindre doute sur la lutte à mort entre Trump et les lobbies très puissants qui veulent lui voler son élection : lobby militaro-industriel mais aussi Big Pharma. La dernière minute de son intervention devrait être diffusée en boucle auprès des militants "de gauche" qui soutiennent Biden :

      https://www.youtube.com/watch?v=8d8...


    • C’est le dénouement le plus probable. Mais dans les deux cas de figure les USA seront profondément divisés et sans doute ingouvernables. Tout ne se résume pas à des élections, Trump n’en restera pas là.


    • #2600730

      Excellente nouvelle. Cette histoire permet de faire le tri au sein des vrais Résistants et Patriotes. Dommage de trébucher si prêt du but.

      La Cour Surprême est entrée en action dans plusieurs Etats. Avec, cerise sur le gâteau, le juge noir conservateur Clarence Thomas qui va superviser l’Etat de Géorgie. Lors de sa nomination en 1991 par le Sénat, le président de la commission judiciaire était un certain...Joe Biden. Le juge Thomas avait parlé d’un lynchage moderne. Il semble que la vengeance soit un plat qui se mange très très froid, presque congelé.


    • La presse et les médias d’une partialité de haute voltige pyramidale sont en état de putréfaction, ou les chemins de fer du mensonge, de la désinformation, la manipulation, la propagande, la lâcheté et, cerise confite sur la cake, d’un niveau de corruption sans précédent au vu et au su de tous à présent compte tenu du contexte historique.

      Nouveau Tweet de Sidney Powel.

      Restons calme.


  • #2600686

    Depuis le début cette histoire sent l’Affaire Dreyfus, avec Biden dans le rôle du capitaine injustement accusé et calomnié.
    Les peuples peuvent être disqualifiés pour un moment face à l’oligarchie, si la manœuvre fonctionne.

     

    • Je partage cette crainte. Alors que certaines thèses des complotards sérieux (11 septembre, par exemple) avaient pris de la consistance au point que les autorités les censuraient sans pouvoir les étouffer, nous verrions les vérités officielles confortées, de nouveau. Le risque existe. Le pedigree de certains soutiens de Trump commande la méfiance, vu sous cet angle (Giuliani, 11 septembre-Dershowitz, Epstein...entre autres)


  • #2600760

    Chaque vague de courage qui échoue à renverser le mal donne naissance à une vague de courage plus déterminée et plus aiguisée. Ainsi s’élève l’Homme.

    Ne perdez pas espoir avec des élections que tout le monde sait truquées.
    C’est le travail des juristes que se s’embourber là dedans.
    Avec, à la clef, le type de résultat que nous connaissons tous, lent, sinueux et finalement, pas d’une si grande importance que cela.

    Même si Trump gagnait, cela ne changerait rien.
    Il est normal que les déchus du peuple berger tentent leur apothéose, l’être qui les manipule, les y force. Et les pousse ainsi vers leur destin funeste.

    Cela était prévu, cela ne changera rien, il passeront tout juste assez prêts de leur victoire pour éveiller massivement les consciences sur certains dangers de l’élitisme. C’était là le véritable objectif.

    Quand bien même une partie d’eux le souhaite ardemment, il ne peuvent pas plus se débarrasser de vous, que vous d’eux.

    Il y à des fois où vous comprenez, trop tard, que les forces que vous avez jetées dans la bataille pour vous assurer une victoire arrachée, vous privent à tout jamais de victoire en cas de nouvelle confrontation.
    Et ceci est leur cas, pas le nôtre.

    Ne craignez pas croyez seulement.

    Ne demandez que la force nécessaire pour accepter les épreuves qui vous sont envoyées.

     

    • Pas vraiment, ils ont les preuves de trucage des élections partout en Europe …Je vous rappelle que Dominion gère le ministères des affaires étrangères qui valide les élections … Que les vols pour Guantanamo sont en augmentation et qu’il y a jamais eu autant de vols militaires aux USA notamment a New York Los Angeles.


  • #2600792

    L’hypocrisie du couillonavirus éclate au grand jour avec l’anniversaire de Biden (hier) :

    https://twitter.com/silvano_trotta/...

    Les masques, c’était juste pour Halloween en fait !

     

    • Il me semble que cette vidéo date de 2019 . En tout cas il tripote bien la femme.


    • #2601143

      @ Anonyme : je n’y crois pas une seconde. C’est en effet ce qu’a prétendu la chanteuse en robe rouge... juste après avoir tweeté elle-même la vidéo avec en commentaire :



      Wishing our President-Elect @joebiden
      a VERY Happy Birthday from the great Blue state of Joe’gia !



      Ça sent plutôt la tentative de rattrapage de gaffe intersidérale en forme de chutzpah !

      https://twitter.com/KeishaBottoms/s...


    • #2601467

      Ouais, en fait il se pourrait bien que dame Bottoms ait simplement reposté une vieille vidéo, si l’on en croit les excavateurs du web qui ont réussi à en retrouver une autre du 20 novembre 2019 où elle porte la même robe et la même coiffure... enfin ça n’empêche pas que d’autres se soient fait prendre à ne pas respecter la "distanciation sociale" et à organiser de petites fêtes entre amis. Je ne retrouve plus le lien mais j’avais vu ça passer sur twitter à propos d’un élu démocrate je crois...


  • Il y a encore des lecteurs qui se font avoir par les merdias et les fake news c’est dingue ! Trump a gagné les élections avec 80 millions de voix. Et arrêtez de dire que les américains sont divisés c’est absolument FAUX ! Les votes en Californie sont truqués par la machine Trump est largement gagnant ! Ne pas croire qu’ il y a que des bobos riches dans ces régions.

    Allez je vous aide : positif au C19 pour une personnalité est équivalent à une arrestation. Tous les profils de l état profond sont en noir et blanc sur Tweeter et tous les journalistes de l état profond sont en noir en France depuis Mardi.

    Trump et son équipe prépare ce coup magistral depuis 20 ans : le seul à avoir remis en cause le 11 Septembre.

    Restez positif l état profond cherche à vous déprimer et tous les merdias vous dépriment avec des nouvelles négatives à longueur de journée !

     

    • Il est vrai que certains ne comprennent toujours pas que nous vivons une 3ème guerre mondiale 2.0 et non une guerre à la baïonnette.

      Nouveau Tweet de Sidney Powel.

      Restons calme face à la corruption médiatique en perdition qui protège nos ennemis à coup de désespoir, arme de manipulation massive dans un contexte historique majeur.


  • Il y a des choses bizarres qui se passent actuellement en Géorgie dans le comté de Cobb. Des vidéos qui montrent des destructions de bulletins de vote et une descente de police. On parle d’arrestations. Sydney Powell a retweeté une des vidéos.

    Sydney parle également de personnes mises sous le régime de la protection des témoins. Ceux qui regardent des films américains sur la mafia me comprendront...

     

  • #2600952

    Ironique de voir William Reymond dans le camp des anticomplotistes, lui qui affirme avoir vu le film de l’assassinat de Kennedy (Zapruder Film) dans sa version non remontée, celle que l’on connaît, où l’arrêt de la limousine et les preuves de la complicité du Secret service ont été "gommées". Encore un qui pense que les complots, c’était forcément il y a 50 ans mais pas aujourd’hui... en tout cas quand les républicains sont la victime...


  • #2600973

    Dans la récente purge du Pentagone, un nom est en train de surgir : Ezra Cohen-Watnick (34 ans), nouveau sous-secrétaire d’Etat au Defense Intelligence. Càd. au renseignement militaire.
    Le Kraken semble être un programme militaire de cyber-guerre qui permet de suivre et hacker tout système informatique hostile. Ce programme permet de recueillir des preuves irréfutables de toute action de l’Etat profond.

    En ce moment, des hommes de l’Air Force, la nouvelle Space Force et la NSA ont entre leurs mains toutes les preuves de la fraude et les noms des traîtres.

     

    • Exact vincesampras Trump s’est servi du Patriot act et de la NSA pour récolter toutes les preuves nécessaires ! Pour information l armée américaine ne supporte plus de mourir pour des guerres proxy et des politiques totalement corrompus ! Demain date anniversaire de l assassinat de Kennedy : a suivre.


  • Ce tweet de Sydney Powell est presque passé inaperçu alors qu’il est tout simplement explosif !
    https://twitter.com/SidneyPowell1/s...

    A Kaitlan Collins qui lui demande : "Le président Trump n’a répondu à aucune question des journalistes depuis 17 jours", elle répond :
    "Il n’a pas besoin de le faire. Il a décidé de "release the Kraken" ("lâcher le monstre"). Il peut s’asseoir avec du pop-corn et assister au spectacle".

    Sydey Powell, avocate, et donc confidente de Michael Flynn qui sait beaucoup de choses, nous réserve peut-être quelque chose d’énorme. Demain c’est la date anniversaire de la mort de Kennedy, dont certains nous disent que c’est ce qui a fondé "Q"... Du nouveau dès demain ?


  • Du très lourd annoncé en Georgie pour lundi ou mardi, par l’avocat Jordan Sekulow. Il a l’air très sûr de lui, disant qu’il s’agit de quelque chose de très différent que tout ce dont on a parlé jusque là. Il ajoute : "A ceux qui répètent "Put up or shut up" ("Des preuves ou fermez-la") : Ça arrive, cette semaine !". Il dit même que ce qui se passe en Georgie, "c’est un rêve pour un avocat (a lawyer’s dream) ; il faut qu’on soit là, et nous y sommes !"


  • ce commentaire lié à SkyNews Australia sur YT indique que :
    il y a 30 minutes..
    "Face book changed Biden from president elect to senator. Ha ha ! "


  • #2601543

    Une pensée pour JFK, assassiné il y a 57 ans aujourd’hui. La face du monde fut changée à jamais ce jour-là...

     

  • Zuckerberg n’est pas le créateur de FB, c’est le Pentagone avec le programme militaire LifeLog. Faites-le savoir autour de vous !
    La seule qualité de Z est d’être un neveu Rockfeller !

     

    • Exact il y a beaucoup de gens connus qui ont un lien de sang avec les Rockefeller. C ’est plutôt la CIA qui est derrière le projet Facebook. Quant à l oiseau bleu de Twitter cela remonte aux nazis.


  • #2601711

    C’est le ’’journaliste romancier’’ qui a retrouvé (dans l’ordre) : les assassins de la famille Drumond (affaire Dominici), les assassins de Marilyn Monroe, les assassins de john Kennedy... comme ça, dans la foulée... quel homme !


  • #2601781

    Pourquoi tout recompter etc alors qu’au Michigan les démocrates ont rajouté des bulletins, on ne peut plus savoir ? Il n’y a qu’à faire perdre le tricheur et arrêter les responsables. Gain de temps et d’argent.


  • je m’étonne que personne n’a rapporté ici que la fameuse société SYTIL (qui a des contrat avec tout le monde et pourtant se déclare en faillite ?) travaille aussi avec notre ministère de l’intérieur. Pompéo est peut-être pas seulement venu freiner Engie qui participe au gazoduc Russe, il a peut-être aussi rappelé à Macron de se ranger car il a les explications de la « surprise » du 1er tour de la présidentielle de 2017...

     

    • #2602144

      Parce que sur E&R les infos sont filtrés ce qui évite les infos un peu bidons, ou en tout cas pas sourcées et probablement bidons (on attend toujours les bulletins tagués QFS... dont E&R s’est bien gardé de parler, ou alors juste au conditionnel question de donner l’info).


  • Des faits ? On va être servi :
    Dans une émission télévisée, "The Count", hier samedi soir, Sydney Powell n’y va pas par quatre chemins :
    "LA GÉORGIE EST LE PREMIER ÉTAT QUE JE VAIS FAIRE SAUTER"
    "Georgia is probably going to be the first state I’m gonna blow up"

    Elle étaye ensuite son propos méthodiquement, pour ce qui concerne les algorithmes mis en place. Par exemple, en ne parlant que de la Géorgie :
    - Les voix pour Biden ont "pesé" 1,25, celles pour Trump 0,75
    - Le gouverneur Kemp (pourtant républicain) a négocié un accord avec Dominion
    - Les algorithmes ont donné 35 000 voix supplémentaires à Biden
    - Dans l’élection aux primaires de Clinton contre Bernie Sanders, de la même manière ce sont les Dominion Voting Systems qui ont forcé la décision.
    C’est cité dans Newsmax :
    https://www.newsmax.com/newsmax-tv/...
    Les poursuites à venir sont, selon ses mots, de dimension "biblique"...
    Visiblement, le "Kraken", le "Monstre" dont elle parle, c’est elle-même... Elle est déchaînée !


  • #2601794
    le 22/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Bon, au vu de l’augmentation du nombre de messages codés (étalés au grand jour, comme tous les messages codés d’ailleurs) dans l’entourage du président Trump, on peut envisager que les choses sérieuses sont pour (très) bientôt.
    Bravo à D.Trump qui a vraiment fait du bon boulot en détournant l’attention, avec son armée de juristes, pendant que la constellation d’Elon Musk accomplissait l’ultime phase préalable au "Great reset".
    Il ne faudra pas venir se plaindre quand l’Amérique fera fabriquer ses Tesla sous licence en Allemagne alors que nous nous sommes tirés une balle dans le pied en détruisant notre industrie.

    Et dire que la France aurait pu être la mieux placée dans la compétition... mais ce serait sans compter sur les traîtres et les compromis (tenus par des affaires de pédocriminalité ?) qui sont à la manœuvre chez nous.

    D’ailleurs, Elon Musk a annoncé, il y a deux mois, la voiture électrique à 25 000 dollars.
    Allez, on peut parier qu’elle aura une batterie révolutionnaire et peu onéreuse, nickel !
    En effet, depuis l’aboutissement de la quête du Graal à la fin des années 80, les USA n’ont cessé de construire leur contrôle de l’énergie de demain sans que (presque) personne ne le remarque et alors que la véritable géopolitique nous l’indiquait pourtant.
    Il ne reste plus qu’à attendre les ténèbres (quelques heures tout au plus, même si les temps sont bibliques) puis le retour de la lumière qui nous permettra de nous réveiller dans un monde nouveau, assaini, mais avec une Amérique au sommet de sa puissance.

     

    • Effet Tesla et galactique. De la 3G à la 5G ! Le réveil va être douloureux pour beaucoup.


    • #2602382
      le 23/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ Anonyme

      Il est certain que beaucoup vont aussi avoir mal au Q.


    • A Heureux qui comme Ulysse...

      Au moins, devrions nous éviter la pénurie de cuivre si j’ai bien compris.
      Bien à vous
      Serval


    • @ heureux qui comme Ulysse

      Le nickel, vous m’aviez mis sur la piste il y a quelques temps déjà. Je concède n’avoir eu que peu de moments propices pour prolonger les investigations ces derniers temps, la vie familiale étant ce qu’elle est, ces petits êtres pompant décidément toute votre énergie ! Vous n’étiez, par contre, pas si enthousiaste sur la situation à venir à ce moment-là et même jusque récemment, il me semble. Le cours des choses aurait-il bifurqué à ce point ? Le Great Reset annoncé en cacherait-il un autre, disons, moins funeste ?
      Au plaisir de vous lire.


    • #2603730
      le 24/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ Serval

      il me semble en effet !

      @ Nicolas

      L’enthousiasme est réel car je ne veux pas bouder mon plaisir devant la purge qui s’annonce pour (très) bientôt, mais je n’en oublie pas pour autant les fondamentaux. Comme je l’ai écrit ici le 21/04/2013 (commentaire sur "l’attentat" de Boston), ce qui se produit actuellement était prévisible quand on a une compréhension plus profonde des choses.
      La seule difficulté est toujours de déterminer le quand, même si globalement les grandes échéances sont connues à l’avance.
      Nous allons donc très probablement assister à un tournant civilisationnel qui doit permettre une régénération de l’humanité sans quoi la poursuite du projet global serait impossible.
      Nous, les générations actuelles, verrons très probablement notre horizon s’éclaircir mais vous constaterez bientôt que la masse n’aura toujours pas accès à la véritable connaissance.
      Ainsi, même l’imposture du 11 Septembre risque d’être révélée ("inside job") mais rien se sera dévoilé sur le savoir scientifique qui l’a rendue possible ou encore sur le mystère des six millions.
      Beaucoup de ceux qui viennent ici se réjouiront à juste titre de la fin de la Fed et d’Israël (avec la récupération de l’or occidental que Trump relocalisera à Fort Knox ?) comme élément perturbateur... Mais ne comprendront toujours pas où se situe le véritable pouvoir.


  • "Lors d’une conférence de presse tenue ce 19 novembre, Sidney Powell a affirmé qu’un "complot communiste" avait été mis en place par le Venezuela, Cuba, la Chine, Hugo Chavez...."

    Y a que moi que cette phrase choque ?

     

  • #2601937

    Bonsoir à tous et à toutes !!!

    Je me demande :

    Quand Trump et ses équipes dévoileront la vérité de toute cette histoire de tricherie et de fraude ainsi que bien d’autres affaires très embarrassantes de l’état profond.
    Comment mettre au courant la population mondiale et leur faire enfin ouvrir les yeux ?

    Car oui il y a les réseaux sociaux etc... Mais le GROS soucis c’est que encore une grande partie des moutons de cette planète écoutent encore les "merdias" traditionnels et ne jurent que par eux...

    Donc au moment où toutes les affaires sortiront que feront les fameux médias traditionnels ? Vont ils révéler la vérité également ou seront ils dans le déni ?

     

    • La vérité ne passera pas par les canaux officiels. Ils faut inciter les gens à s’informer ailleurs, beaucoup de médias "alternatifs" font le boulot


    • #2602104

      Mandark : Je suis tout à fait d’accord avec vous, seuls les médias alternatifs fournissent du contenu de qualité(c’est pour ça que ça fait des années que je ne regarde plus du tout la télé !).

      Mais j’ai bien peur que énormément de personnes n’accepteront jamais la vérité venant exclusivement de médias tel que E&R(pour ne citer qu’eux). Et ça c’est pour ceux qui font l’effort d’aller voir ces sites.

      Car beaucoup de personnes refuseront catégoriquement d’aller sur ce genre de sites peu importe ce que vous leur dites...


    • Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.


    • #2602216
      le 23/11/2020 par La Vérité ou Le silence
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      C’est de toi que tu parles anonyme ?
      On attend toujours la fameuse déclaration "samedi ou dimanche" pour l’anniversaire kennedy, comme on attend toutes les autres depuis deux semaines, qui sont censées tout boulverser. On en est loin, très loin.


    • #2602312

      Anonyme : Je suis entièrement d’accord avec vous !!!!

      La Vérité ou Le silence : Moi aussi j’ai hâte que l’équipe Trump fasse enfin toute la lumière sur cette histoire mais faire les démarches pour réunir des preuves ça met beaucoup beaucoup de temps...


    • #2602747
      le 23/11/2020 par La vérité ou le Silence
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      si je traine sur ce site, crois-moi que je suis aussi impatient que vous tous. J’ai tellement envie que la lumière soit dans l’esprit de mes collègues, familles et amis.

      mais l’Etat profond a toujours su infiltrer les réseaux dissidents pour faire monter la mayonnaise et les décrédibiliser au dernier moment, et ça ne date pas d’hier (revoir l’affaire Léo Taxil, fin XIXème, et l’affaire Dreyfus). Avec la montée des sites alternatifs depuis 10 ans, si j’étais l’Etat profond, c’est la technique que j’emploierais pour mettre un gros coup d’arrêt à ce petit monde...
      Bref, continuons à être attentif, et à espérer, mais les messages " ce soir à minuit", "trump doit annoncer demain", j’en ai vu à la pelle depuis 15 jours, et ça s’est avéré un petit flop à chaque fois (car rien de bien concret et de bien probant).
      Les mecs sont "chaud bouillants". Qu’est ce que ça va être quand yaura une vraie révélation prouvée et définitive ? ils vont s’évaporer ?
      ça critique beaucoup l’hystérie et l’émotivité des femmes sur ce site... rassurez-moi ce n’est pas que des femmes qui commentent ce fil ??
      soyons prudents nous aussi, afin d’éviter le ridicule. Guillani, ancien maire de new york... c’est pas trop le profil anti-état profond. Powelle je sais pas non plus.. et la forme est tellement excessive, caricaturale (relâcher le Kraken.. et pourquoi pas envahir la terre du milieu..)... pour des gesn qui risquent peut-être leur carrière et leur vie... je trouve que c’est quand même très décrontracté tout ça... ils voudraient nous monter en ridicule avant de nous achever qu’ils ne s’y prendraient pas autrement... A suivre


  • Nouvelle Vidéo salutaire de Floriant Philippot face à la corruption médiatique putride.


  • Le département de la Santé US refuse de travailler avec Biden avant l’annonce des résultats définitifs


  • Etrange, rien sur le Londonistan... ni ici, ni ailleurs.. où l’expression "filer à l’anglaise " prend tout son sens !?


  • #2602070

    J’ai été surpris de voir Dinesh D’Souza classé comme néoconservateur. En fait, c’est un conservateur tout court, et la petite coupure de wikipedia que me donne une recherche yandex se termine par le qualificatif de "conspiracy theorist", après être passé par "far right". Donc, il n’est pas du club. J’ai lu de lui un livre d’apologétique chrétienne "What’s so great about Christianity ?", qui ne sort pas vraiment du lot, si ce n’est ce joyau à la fin de l’introduction. Répondant à l’interrogation des néo-darwinistes sur la dominance persistante du spécimen religieux dans l’humanité, il donne cette explication, qu’un darwiniste conscient des vertus de la pression sélective aurait dû normalement trouver : "La tribu religieuse se compose de gens animés par la foi en un but suprême de l’existence. La tribu matérialiste, elle, est faite de gens qui n’ont pas de raison particulière d’exister. Dans la tribu religieuse, on a des individus qui accordent une importance déterminante à chacune de leurs pensées et à chacun de leurs actes. Dans la tribu matérialiste, on a de la matière pensante qui ne sait pas pourquoi elle pense."


  • #2602133
    le 23/11/2020 par 55% de non = oui (référendum 2005)
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Face aux progressions totalement comiques (+20%) entre 2 élections dans certains contés dans les États disputés, il faudrait rappeler la progression dans les États où tricher n’aurait rien apporté : grosso modo zéro.

    Étrange ! Non ?


  • L’équipe juridique de Trump prend ses distances avec Sidney Powell. La seule qui avait une stratégie offensive... j’avoue ne pas comprendre....

     

  • Une nouvelle très étonnante vient de tomber, annoncée par Rudy Giuliani, avocat de Trump :

    "Sydney Powell NE FAIT PAS PARTIE de l’équipe juridique de Donald Trump. Elle travaille pour son compte".
    Pas d’autres détails dans sa déclaration
    Info surprenante s’il en est (publiée par Newsmax à 0:06H : https://www.newsmax.com/politics/si... ), je viens de la découvrir, j’avoue que je n’en saisis pas toute la subtilité...

     

  • Selon Rudy, Sidney Powell ne ferait plus partie de l’équipe d’avocats de Trump après avoir affirmé que les démocrates ont payé pour truquer l’élection. Cette histoire serait un aveu de faiblesse. Cela fait quelque temps qu’elle parle de "release the Kraken", et la voilà.. released. Sur son fil twitter elle a partagé une série de message d’un certain Praying Medic qui expliquerait que le Kraken ne serait pas moins qu’une compilation de témoignages. Ça n’est pas rien. Ça n’est pas non plus la preuve absolue que tout le monde ici attend. Surtout de la part de quelqu’un qui a textuellement parlé de vote comptant 1/4 de plus pour Biden, et 1/4 de moins pour Trump. Il est possible que ce soit vrai, mais il est également possible qu’il s’agisse d’intox (comme les watermarks QFS BS) démocrates afin de décrédibiliser le camp Trump (guerre d’informations). Le pire serait qu’elle ait raison mais qu’à défaut de preuve elle passe pour folle.

     

    • T’affoles pas chérie, E&R répond à tes angoisses à 6h du mat !


    • @Chirac
      Et c’est pour ça qu’on les aime ! Merci à eux pour leur fantastique travail. Il faut dire que cette communication est pour le moins ambigue, et toute la presse plonge tête baissée ce matin. C’était suite au tweet de Paul Joseph Watson, qui a ses entrées à ER, que je me suis mépris. Bonne journée à tous les résistants patriotes !


    • @Chirac

      T’affoles pas chérie, E&R répond à tes angoisses à 6h du mat !

      EXCELENT !!! On rigole bien et on apprend sur E&R. Vive la France Libre.
      Aux armes (intellectuelles) citoyens.


    • inversion des valeurs : pondre un commentaire prudent et froid et se faire répondre "t’affolles pas" par un des excités du forum, qui croit voir un champignon atomique dans n’importe quelle déclaration de second ordre sur twitter...
      PS : 6h du mat est passé... et alors ?


  • Comme nous le disons sur E&R et comme le rappelle Philippot, l’élection américaine est la mère des batailles.
    Cossette au Quebec, bien relayé par E&R, mène avec d’autres la résistance là-bas, pacifique et de réinformation.
    Une convergence des résistances est indispensable, les peuples se réveillent lentement.
    Le mouvement "Patriotes" de Philippot qui ne nomme pas encore les donneurs d’ordre de ce vaste foutoir, contrairement à E&R, ce mouvement doit-il être pris au sérieux ou bien sommes nous encore en présence d’une opposition contrôlée ?
    Il me plairait que nos énergies s’additionnent pour notre pays.


  • Je ne sais pas si quelqu’un l’a déjà relevé mais c’est bien indiqué que Donald Trump porte plainte au nom de PRESIDENT Incorporated (en lettres capitales, une entité légale) ce qui démontre bien la supercherie de la situation avec les USA et autres "pays" qui sont en fait des corporations à but lucratif fonctionnant sous loi commerciale maritime (UCC) indiqué par les drapeaux à frange jaune (loi martiale) dans les tribunaux, maison blanche etc... Corporations dont nous sommes la possession via les certificats de naissance. D’ailleurs cette élection a été disqualifiée avant même qu’elle ait lieu auprès de la commission par Russell-Jay : Gould, le Postmaster General du monde et Chief Judge du US Supreme Court que seuls peu connaissent et qui est vraiment aux manettes. Tout ça n’est que du théâtre et de la distraction, il n’y a plus de président des USA depuis 1999.

     

    • C est pour cela que Trump et son équipe se battent pour revenir à la constitution de départ qui a été volé aux Américains par les banquiers illuminatis. Il a signé le décret NESARA le 2 novembre 2020 en ce sens. Oui les citoyens américains actuel appartiennent à une corporation Privée.


    • #2603298

      Tiens tiens tiens, le compte Twitter, officiel ou officieux, de Russell Jay Gould a été suspendu.


  • Dernière vidéo de Cossette, ça vient de sortir ! C’est chaud-bouillant !
    https://twitter.com/Alexis_Cossette...


  • #2602229

    choisissez une bonne garantie Vie : Wikipédia !!!
    à la rubrique "Joe Biden" je lis : "Joseph Robinette Biden Jr., dit Joe Biden, né le 20 novembre 1942 à Scranton (Pennsylvanie), est un homme d’État américain. Vice-président des États-Unis de 2009 à 2017, il sera investi 46e président des États-Unis le 20 janvier 2021"
    Donc c’est sûr, noir sur blanc, Joe sera vivant le 20 janvier et il sera président...
    J’écris de suite à wiki pour connaître mon statut le 20 janvier 2021...

     

    • #2602241

      joignant le geste à l’écrit je tente de contacter wiki est il m’est indiqué : "compte IP bloqué depuis août 2020 jusqu’en 2023"
      Quelqu’un peut-il me donner une explication ?
      de mémoire je n’ai jamais écrit ou contacté wiki...j’ai un vpn mais antérieur à cette date...
      Est-ce le fait que je suis souvent sur ER ?
      serais-je complotiste listé à l’insu de mon plein gré ?
      Merci pour vos éventuelles réponses.
      impossible de réclamer sur wiki : en anglais et constamment bloqué...


    • Wikipedia appartient a l État profond. Votre statut vacciné et stérile et modifié génétiquement si la piquousse et revenu universel pour les survivants.


    • #2602277

      Tu es quand même vaguement au courant que n’importe qui peut modifier en écrivant n’importe quoi dans cette encyclopédie falsifiée ? Toi, moi... N’importe qui qui sait utiliser internet et un clavier. Ici, c’est sûrement Laurence Haim qui y est allée de sa petite participation. Ce sera remodifié en temps et en heure.


    • #2602479

      Tu es quand même vaguement au courant que n’importe qui peut modifier en écrivant n’importe quoi dans cette encyclopédie falsifiée ?



      C’est tellement vrai que la fiche Wikipédia française de Klaus Schwab le présentait (du 17 au 19 novembre) comme :



      Klaus Schwab, né le 30 mars 1938 à Ravensbourg en Allemagne, est un conspirateur contre l’humanité, ingénieur et économiste allemand.



      Bon, inutile de vous dire qu’aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre... Donc oui, n’importe qui peut modifier, n’empêche qu’au final c’est quand même le dogme qui a le dernier mot ! Essayez donc de modifier la fiche d’Alain Soral pour voir combien de temps ça tient...

      La modification "libre" n’est là que pour entretenir l’illusion de la démocratie, comme les élections !


  • #2602261

    Sidney Powell suspendue de Twitter pour 12h selon le général Flynn :

    https://twitter.com/GenFlynn/status...

    Panique à bord du vaisseau Système... effet Streisand garanti !


  • #2602314

    aux présidentielles de 2017, 65 communes françaises ont pratiqué le vote électronique
    c’est peut-être çà qu’est venu rappeler pompéo à macron, lors de sa récente visite en france
    sachant que les services secrets de l’armée américaine ont réquisitionné les machines, logiciels et disques durs, qui ont fait l’enregistrement des votes américains...en allemagne
    ces machines aurait-elles servi en 2017 pour macron ?

     

    • #2602326

      pourquoi Mélenchon a t il dit à l’époque qu’il s’était fait volé ?


    • Ce n est pas une histoire de machine mais de consolidation de données. Mais selon des rumeurs les votes blancs auraient été comptabilisés pour macron666.


    • #2602679
      le 23/11/2020 par Braquage électoral
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      Paix et paix, selon les derniers éléments sans Dominion, c’était un deuxième tour Melanchon/Lepen. Et dans ce cas c’est Melanchon qui devait gagné l’élection présidentielle.


    • #2602910

      Braquage électoral, je suis convaincu de la chose depuis 2017 mais je ne savais pas comment ils avaient réussi leur coup.nous avons désormais la réponse. La démocratie est morte. Le futur sera inhumain.


    • #2603181

      Voici le dialogue :

      - Pompéo : Hey Mister Macronne, la récréy est finie. Le Corona-Circus on arrête tout !
      - Foutriquet : Ben ze sais, Biden a gagné, donc plus besoin de geler l’économie mondiale pour faire perdre Trump.
      - Pompeo : May non, Je t’explique Pedo-Biden a perdu. Le Boss va rester. On te dit d’arrêter ton shit de confinement
      - Foutriquet : ah mais non, ze continue quand même car avec Soros on prépare le Grand Reset, il faut + de misère avant 2021...et parce que c’est notre prozeeet ... !!!
      - P. : Ecoute shitty Tar-Loose, en deux Tweet le Boss peut révéler au monde comment avec les machines à voter made in USA tu as éliminé Merlush et Fillon pour te retrouver seul au 2e tour avec la fille du Borgne. Dans dix jours tu auras 10 millions de gilets jaunes...tu devras t’exiler au Canada pour danser avec ta mère-épouse sur du Jean-Jacques Goldmann.
      - F. : Euhh...on va déconfiner lentement...


  • #2602498

    Las, Jack Flynn, le frère de Mike Flynn, a douché ses attentes, en précisant qu’il s’agissait d’une simple clarification du rôle exact de Sidney Powell – probablement pour des raison de conflit d’intérêt ou autres subtilités juridiques.



    Personnellement, j’y verrais davantage (ou en plus) une raison politique. En effet Giuliani est le "pote" de Trump et ne peut pas apparaître "non-partisan" aux yeux des Américains, par contre Powell est connue pour être l’avocate de Flynn, qui lui est certes un soutien de Trump mais avant tout un militaire et un patriote.

    Je pense que le rôle politique de Powell est de rassembler au-delà de Trump ou des Républicains tous les patriotes américains qui sont choqués par la façon dont s’est déroulée cette élection. Et il y en a évidemment même chez les Démocrates : ne pas confondre le comité national aussi vermoulu et corrompu que son candidat avec les démocrates sincères et patriotes de la base, voire certains élus (on a cité déjà ici un élu noir dont je ne me rappelle plus le nom qui soutient Trump bien que Démocrate).

    Sidney Powell a déjà déclaré dans ses interventions qu’elle ne savait pas encore combien d’élus Démocrates et Républicains avaient "bénéficié" des "performances" du logiciel de vote ; il ne faut pas oublier que cette élection n’est pas uniquement présidentielle comme en France et que les électeurs votaient pour plusieurs choses en même temps. Il est clair que la fraude a été massive du côté Démocrate dans certains États mais c’est surtout parce qu’ils n’avaient pas d’autre choix (à part reconnaître leur défaite...) devant la vague Trump. Il ne faut pas pour autant exclure que certains Républicains aient utilisé le système à leur profit là où ils n’étaient pas sûrs de gagner.

    Il me paraît donc assez clair que Powell souhaite se démarquer de Trump pour renforcer le côté patriote et transpartisan du combat, et contrairement à ce que la pauvre Laurence espérait, ce serait plutôt un pas en avant qu’un pas en arrière... le Kraken n’a pas de parti !


  • #2602677

    Une info importante ici :

    https://twitter.com/ppv_tahoe/statu...

    Michael Steel, le porte-parole de Dominion Voting Systems, est aussi un ancien assistant pour la campagne de Mitt Romney et lié à la famille Bush ! Le monde est petit... Pas étonnant que Romney se soit précipité pour féliciter Biden !

    Pour les anglophones, on peut l’écouter ici affirmer la main sur le cœur que pas un seul vote n’a été changé par ses logiciels :

    https://noqreport.com/2020/11/22/fo...

    Les commentaires dans l’article sont très intéressants également.


  • Trump vient de donner le feu vert pour un début de transition avec le clan Biden "dans l’intérêt du pays"
    Rien que de très protocolaire pour Cossette histoire de calmer un peu les esprits pendant que le staff juridique est à la manoeuvre.
    L’art de la guerre ?

     

    • #2603063

      Quand j’écrivais que l’État profond était prêt à déloger Trump par des moyens militaires, certains rigolaient.
      Nouveau coup médiatique de la part des démocrates. Désormais environ 80% des gens doivent penser que Biden est président.
      Je ne sais pas comment tout ça va finir mais si Trump échoue à s’imposer, malgré les 73 millions de voix et malgré la fraude manifeste dans le camp d’en face, Cossette pourra aller se rhabiller.


  • TRUMP n’a pas dit son dernier mot, pas nécessaire de lire ’’20 minutes’’...
    Ce serait intéressant que le Congrès soit capable si Biden est élu
    de lui associer Donald TRUMP COMME VICE-PRÉSIDENT !
    Et pourUoi pas !
    Cela permettrait de bloquer SOROS, les 5% de jaquettes, les anti-patriotes, les défaitistes, comme chez nous les Benalla-crase, Cahuzac, Valls, Buszin, Griveault, Sejourné-Atal, et tous les sous-macron.


  • #2603088

    Les dernières infos ressemblent quand même furieusement à la "mise en confiance" de la souris à qui on présente un bout de fromage au bout de la tapette... quant à la lettre d’Emily Murphy, même pas la peine de lire entre les lignes, suffit de savoir lire ce qui est écrit noir sur blanc, à savoir zéro pression côté Trump mais menaces et intimidations côté Biden ! Accablant pour les Démocrates...

     

    • C est une guerre de l information mais il se passe des choses en coulisse dont on a pas l information. Par contre il faut suivre la stratégie de Trump depuis 4 ans avec des décrets préparant la chute de l empire et cette envie de revenir à la vrai constitution. Récemment il a signé le Nesara ( prônant la vie et la santé) et a annoncé pour la deuxième fois cette année que les médicaments seraient vendu au prix le plus bas du marché mondial.


  • d’ après Powell, Dominion essaye de filer à l’ anglaise..(sous titres french dispo)
    https://www.youtube.com/watch?v=y1N...


  • Hier encore, la revue de cossette me donnait espoir. Aujourd’hui je me demande si tout cela n’est qu’un rêve. Le système est puissant. La cia ne se laissera pas faire. En 69,pompidou était à 2 doigts de démanteler le sdce. Il l’a laissé vivre malgré tout. La volonté de Trump ne sera pas suffisante. Ni celles des patriotes tant la corruption est générale. Ils sont trop fort.

     

  • la photographie montrant ces 3 clampins masqués autour d’une table préfigure la société qu’ils organisent

    cela se fait avec l’aide d’une fraude dont les méthodes sont sans cesses diluées dans les mensonges d’une analyse jamais objective, on relativise l’inacceptable à longueur de phrases
    ce n’est pas biden qui a "gagné" mais les détenteurs du scd amendement, auxquels ce suffrage a été volé, qui ont perdu
    ce n’est pas biden qui sera président mais harris
    et derrière elle, c’est "open bar"

    des faits, des preuves, des actions, des recours, des lois, des juges .... permettent d’arriver au constat suivant, les détenteurs du scd amendement auxquels ce suffrage a été volé ont perdu, se pensant protégés par une institution qui punit le vol mais adoube certains voleurs


  • Parlant de partis et de création, si tu associais le KRAV (Kremlin Robust As Victorious) au MAGA (Make America Great Again) il est sûr que cela n’arrangerai pas les affaires belliqueuses israëliennes : ce rapprochement sans combat n’ayant littéralement pas de sens.


  • Très intéressante interview de Dick Morris, ancien conseiller de Bill Clinton (!), puis devenu conseiller républicain pour Romney (!). OK, c’est pas joli joli comme références. Mais ce qu’il dit à Greg Kelly sur Newsmax est quand même intéressant. Pour ceux qui ne parlent pas anglais, en substance :
    Le titre de l’article dit que les stats sur le nombre de votes recueillis dans certains états indiquent qu’il y a eu, clairement, « bourrage d’urnes », et ce toujours en faveur de Biden. Celui-ci a gagné par exemple 48% (+700 000) de voix de plus qu’Obama à Phoenix (Arizona), et + 30% à Atlanta, pour des augmentations de population de 14% et 9% seulement… L’augmentation phénoménale du nombre de votants démocrates n’apparaît que dans les états « clef », ceux où Biden a gagné avec des marges plutôt réduites.
    Il dit aussi que l’investigation sur Dominion risque de ne pas être réalisable pour cause de manque de temps.
    Autre aspect : il pense que les cours de justice se soucient plus de leur propre cas que de la question des élections, et qu’elles ne voudraient pas que leur soient reproché les émeutes ou le chaos qui pourraient résulter d’une inversion des résultats. A cela pour ma part j’ai envie d’ajouter que si elles ne font pas leur boulot, les émeutes pourraient bien être encore pires car les "rednecks" me semblent bien plus redoutables et déterminés que les antifas et autres BLM...
    Et à la question de Kelly, « A combien estimez-vous les chances de Trump de gagner », il répond, entre 1 chance sur 3 et 1 chance sur 4. Ce n’est pas énorme, mais ce n’est pas négligeable dit-il. Et le journaliste de conclure avec malice que « Ce gars [le président] s’est sorti de beaucoup de sales coups dans sa vie, et qu’il pourrait aussi bien se sortir de celui-ci… »
    Bref, ce Morris, qui s’est signalé dans le passé par des « pronostics » foireux (il avait pronostiqué la victoire de Romney et la défaite d’Obama) pourrait bien, si on l’écoute avec le bon décodeur, nous donner ici des motifs d’espérer. Le lien de la video :
    https://www.newsmax.com/newsmax-tv/...

     

    • #2603262

      L’Etat profond a lâché les USA, dont ils n’ont plus besoin, cela a été soulevé bien avant les élections, notamment pour justifier le positionnement agressif du patriote Trump. Pourquoi craindrait-il une déstabilisation de ce pays, alors que tout se joue à un niveau supranational ?
      pourquoi la France aurait seul droit à la divisision et à a guerre civile de basse intensité, et pas les USA ? pourquoi Trump, après tout, ne jouerait-il pas le rôle qu’ils attendent de lui (malgré lui, sans doute, car il est obligé d’aller au bout de son destin, maintenant qu’il ne peut plus faire machine arrière). La création d’un nouveau média pour continuer la lutte après la perte des élections ?
      en quoi cela serait de nature à ébranler le plan mondialiste qui veut la chute des nations ?

      la défaite du camp Trump, si elle se réalise, ce sera de ne pas avoir réussi à maintenir l’unité de la nation face à son destin. Nous verrons s’il suffit de galavaniser les seuls redneck pour continuer à faire exister ce pays en tant que voix dissidente du plan globaliste.

      Mais il ne faut surtout pas croire que TOUT se joue au USA. Comme il ne fallait pas croire que tout se jouait au niveau des grandes familles françaises, du temps de Jeanne d’Arc...


    • @Tétard

      mmmouais... Si les States choisissent la souveraineté et le patriotisme, je crois que le mondialisme va aller se faire foutre...


  • Etonnant de voir qu’un pays dit "démocratique", à la pointe de la technologie et de l’organisation déploie ce bricolage digne d’un pays africain pour élire son président.
    Il y a manifestement un problème d’ampleur là-bas.
    This will not end well !

     

  • Après avoir mis en doute Sydney Powell, Tucker Carlson remonté à bloc surgit avec le témoignage d’un expert big tech démocrate qui avait prédit la mainmise des big Tech sur l’élection de 2020 en faveur des Dems.
    Pendant ce temps sa collègue Laura Ingraham semble se résigner
    Et Trump qui dit ok pour un début de transition etc..
    On voudrait brouiller les cartes que l’on ne s’y prendrait pas autrement ?

     

  • #2603249

    Sidney Powell est immatriculée en tant qu’AVOCATE MILITAIRE et est la seule à pouvoir poursuivre pour TRAHISON dans un TRIBUNAL !
    Ne laissez donc pas les faux médias vous raconter des mensonges sur la femme qui fait tomber les géants dans le marais ! Et ils sont très nombreux, plus que quiconque aurait pu l’imaginer !


  • Dernières nouvelles ce mardi..Le Congrès peut décider d’invalider les élections pour scrutin insincére et des manifestations pro Trump sont prévues dans tous les USA ce samedi...sources Ntd news.
    Pendant ce temps là macronie roupille et place ses pions partou...
    Avez vous remarqué qu’au gouvernement c’est le quasi silence radio pendant la guerre en Arménie contre les turco-azeris !
    Lamentable, comme en Syrie, heureusement que Poutine est la !
    A quoi cela a t il servi d’attaquer Poutine en s’en moquant, et de reconnaître au perchoir de l’Assemblee le génocide arménien ?
    Macron Hollande...des escopettes qui tirent dans les coins en enfonçant les portes déjà ouvertes ...imposteurs graves !
    Pendant ce temps on torture, viole, égorge, décapite, éventre des chrétiens et les photos circulent nous dit un ministre arménien sur une chaîne TV française !


  • #2603461

    Voilà trois semaines que le scrutin a eu lieu. Que constate-t-on ?
    - Le narratif et des nouvelles informations viennent à chaque fois du camp Trump. Qui doute enocre de la fraude ? Les Démocrates et les grands médias.
    - Ceux-ci sont sur la défensive depuis le début.
    - Trump fait semblant de vaciller et les médias se précipitent.

    Un nouvel exemple de la stratégie trumpienne : L’ancien candidat à la présidentielle 2016 et ancien gouverneur du New Jersey, soutien de Trump en 2016 et 2020, passait à la télévision pour demander à Trump de concéder la défaite. Dimanche, il demandait d’arrêter les plaintes et recours car c’était une honte pour le parti républicain et la nation.

    Aujourd’hui, le gros Chris fait campagne en Géorgie pour la réélection de deux sénateurs républicains et envoient des scuds contre Biden et Obama.

    Brouiller les cartes. Montrer qu’on est faible quand on est fort. Laisser l’ennemi s’engouffrer dans le piège.

    Pour rappel :
    - Les sanctions pour fraude électorale vont jusqu’à 5 ans minimum.
    - Les sanctions pour haute trahison vont jusqu’à la chaise électrique.


  • sydney donne des nouvelles..elle conserve bon espoir dans la réélection de donald !
    https://www.youtube.com/watch?v=KpT...


  • Une petite taquinerie observée en direct on TV, un détail mais on les aime bien ici :

    https://www.youtube.com/watch?v=ST2...


  • Une clause dans la procédure de transition demande à " l’élu " s’il est en affaire ou s’il a des intérêts avec des pays étrangers. " Come on ! "


  • #2603891

    Bon... Syd qui explique que c’est pour aujourd’hui et que c’est massif. Llinwood qui explique que le Kraken est un logiciel de cyber-defense utilisé par l’armée pendant ces élections. "L’apocalypse" serait pour cette semaine ?
    Prions.

     

    • Cela fait un petit moment que je n’ai rien posté. Cependant je continue de suivre. Comme beaucoup, je trouve le travail d’ER remarquable, et je remercie l’équipe derrière.

      Toujours pas convaincu pour ma part ! De plus l’impact de Dominion est toujours infondé. Des États ont recompté manuellement, et il n’a pas été observé ce que Sidney Powell dénonce. Les accusations sont encore trop évasives, et je partage l’avis de la personne qui a rédigé l’article : taper au passage sur Chavez.... ça n’augure rien de bon. Je suis toujours convaincu que Trump a fait une erreur stratégique et n’a pas été bon dans le premier débat (et les deux autres, mais beaucoup d’Américains avaient déjà voté par anticipation).

      Je souhaite sincèrement un revirement de situation, et je continue de suivre avec passion les médias ????????


    • #2603966

      Mon pauvre @Roger ... Vous n’êtes pas sortis du sable en lisant les médias de masse.


  • #2603983

    Bien qu’on jurerait que c’est un extraterrestre, ce Mark Zuckerberg n’est assurément pas un terrestre extra.


  • #2604024

    Pour ceux qui pensent encore qu’il n’existe pas de preuves de fraude :

    https://twitter.com/AOECOIN/status/...

    Cette intervention policière fait suite à l’alerte donnée par des citoyens alors qu’une entreprise spécialisée dans la destruction de documents a été surprise en train de réduire en confettis des poubelles entières de bulletins de vote en Géorgie (bulletins qui doivent évidemment être conservés).

    Pas folle, l’entreprise en question a publié un communiqué pour se dédouaner et expliquer que la nature même de son travail lui imposait de ne pas regarder ce qu’elle détruisait :

    https://twitter.com/RayRuss50211345...

    Par contre du côté des donneurs d’ordre ça risque de moins bien passer comme excuse !


  • L’accord de transition était un piège magnifique : pour pouvoir l’amorcer et que l’équipe touche les 6,3 millions de dollars, il faut déclarer ses liens et éventuels conflits d’intérêts avec des pays étrangers.
    Source : Alexis Cossette.


  • Je tiens moi aussi à exprimer un grand merci à ER pour sa couverture de cette élection américaine. Une vraie mine d’infos, de liens, de vidéos et de commentaires très intéressants, à jour, même au petit matin... Bravo pour ce bon boulot ! Même si certains ici ne comprennent pas la portée de ces événements, qui va bien au-delà du continent américain, ER sait ce qu’une victoire des patriotes, ainsi que le dévoilement d’une telle fraude, surtout dans ce pays-là, peut signifier pour le devenir de l’ensemble des peuples de ce monde, dont la France... Encore merci, et chapeau bas !


  • Les soldats digitales du Gal Flynn sont sur le champs de bataille.


  • L’équipe menée par Giuliani est actuellement (13h30 heure de Montréal) additionnée en par les élus de Pennsylvanie. Elle présente les preuves de fraudes, grâce notamment à plusieurs témoins directs.


  • #2604559

    Des preuves substantielles viennent d’être dévoilées en PA. Donald Trump qui tweet dans la foulée que le Général Flynn est totalement gracié...
    La tempête arrive. J’ai foi.

     

    • Il a usé de son droit pour gracier Flynn, ce n’est pas la justice qui a renoncé aux poursuites.
      Ce n’est donc pas ce qui va empêcher la presse mondialiste de braire, mais après tout peu importe ;

      cependant je ne vois pas en quoi cela donne foi (expression qui rappelle l’état un peu bizarre dans lequel sont certains ici, mais passons). En cas de défaite pressentie il aurait tout autant raison de se dépêcher de gracier un allié avant de quitter la maison blanche.
      Disons qu’il envisage toutes les possibilités


    • #2604772

      @tetar => cf le dernier article e et r sur le sujet. L’issue de l’élection m’importe comme à tous ici, mais il y a d’autres enjeux qui se jouent peu importe qui sera le président. Donc oui. J’ai foi en la victoire du bien contre le mal.


  • L’équipe de Bidon vont être pris comme des rats en plein Capitole.
    En Pennsylvanie l’équipe Trump a frappée fort...


  • allooooooo ? y a t’il 1 pilote dans l’ avion ? ou est-ce que samuel ne comprend pas l’ anglais ?
    Donald a fait 1 speach historique...pas de vidéo ? pas de relais média ?
    on fait de l’ info façon France Info ou kwoaa ?

     

  • #2604623

    The shit storm is progressing !

    1 minute et 26 secondes de plaisir : https://twitter.com/TeamTrump/statu...


  • Longue vie à Trump et aux souverainistes !!!

     

    • Aux pacifistes et humanistes ! Et la science pour le bien et non pour le mal.


    • l’ espoir prend corps avec les 1ères décisions légales en leur faveur, même si ce ne sont que des "suspensions et audiences publiques" jusque là.
      la grande nouveauté, c’ est le discours du chef, avec l’ accusation formelle de triche organisée et préparée par les démocrates ! là, on n’ est plus dans le septicisme électoral ou l’ orgueil mal placé, on est dans l’ accusation de fraude, puis par ricochet de tromperie organisée au dépend du corps électoral et des institutions...bref, ça augure d’ une baston juridique (et médiatique) potentièlement énoORME !
      aujourd’ hui sydney, doit faire auditionner ses 1ers avocats...on va voir si le kraken est couillu ou pas.


  • Nouvelle phase dans cette bataille de Stalingrad 2.0.

    L’état profond est désormais encerclé. Il tentera encore de se sauver, mais c’est trop tard.

    Le tournant est aujourd’hui avec l’anniversaire des 60 ans de JFK Jr. et le pardon du Général Flynn.

    Les dominos tombent de partout : Névada, Pennsylvanie, Géorgie, Arizona cette semaine. Wisconsin et Michigan la semaine prochaine.

    https://www.youtube.com/watch?v=Gfg...

     

    • Exact l état profond a sous estimé le vote massif pour Trump d ou les tricheries massive la nuit après les élections. Et même les démocrates sont choqués par cette triche. Maintenant ils misent tous sur des émeutes.


    • #2604705
      le 26/11/2020 par La Vérité ou Le silence
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      Qu’est ce qui tombe ? Des audiences vont avoir lieu, c’est tout ce qu’on peut dire. Pourquoi ce langage de pré-ado excité et tout à fait ridicule en de telles circonstances (l’apocalypse. Les pop corns. Le spectacle..Etc). Tant d’effet d’annonces qui font flop ("ça" devait déjà être hier, puis finalement "ça" doit tomber aujourd’hui, et ce sera sans doute repoussé à demain, blabla comme depuis 3 semaines). J’ai rien contre les éjaculateurs précoces, mais si vous pouviez vous contenter de faire ça en privé, et de nous laisser assister à la chose entre adultes.

      En pensylvannie, si j’en crois le fil info, ça joue grosso modo sur un vice de procédure. J’ai déjà vu plus gros Kraken. C’est des manoeuvres délicates, on n’est pas dans un jeu vidéo. Donc espérons, avec un peu de tenue svp


    • #2604763

      @ La vérité ou le Silence.
      Si l’enthousiasme ambiant te pose problème, tu ferais mieux d’aller voir ailleurs... Ta rhétorique ne touche pas grand monde à mon avis.


  • #2604674

    "Sydney Powell vient de lacher le Kraken en Géorgie..."
    104 pages à charge sur la fraude dans cet état. Le Michigan sera le suivant.
    Ça + la suspension en Pennsylvanie + Flynn gracié + le Nevada qui accorde audience.
    On dirait une partition de musique.
    ...Le rideau va bientôt tomber...

     

    • Le général Flynn gracié par Donald Trump le jour d’anniversaire de JFK-JR. Alors, hasard ou réalité scientifique ?

      Toutes ces opérations sont menées avec minutie dans cette guerre contre le bolchevisme 2.0. Une pensée à mon grand père spirituel qui a vécu la deuxième guerre mondiale et qui disait souvent : Qui va piano va sano !

      Pendant ce temps, les clébards mainstream ne cessent d’aboyer sous les ordres : « Les démocrates critiquent la grâce accordée par Trump à Michael T. Flynn ». Tu m’étonnes, vu le CV et ce que cela signifie !


  • Sur son site Defending the Republic, Sidney Powell vient de publier les plaintes déposées en Géorgie et au Michigan, pour élection truquée et fraude massive entre autres. Elle demande (entre autres) l’annulation immédiate des résultats et la proclamation de Trump vainqueur. Là on dirait bien que c’est parti :

    https://defendingtherepublic.org/


  • Sidney Powell vient de lâcher le Kraken en Géorgie et dans le Michigan. 200 pages de plainte disponible ici :

    https://defendingtherepublic.org/


  • L’hypothèse de M.Husson (Biden confirmé président mais qui ne pourrait pas finir son mandat car la Justice US prouverait la fraude démocrates) : hélas, dans 2 ans, ce sera trop tard.
    Avec la méga crise Covid, Biden aura eu le temps de remorquer les USA au gouvernement mondial.
    Et dans ce cas, peu importe que la justice américaine prouve ou non la fraude démocrate de 2020.

    C’est maintenant que Trump doit se battre pour gagner.

     

  • un article de juillet 2018 ou Kim Dotcom accuse déjà les gafa de bidouiller les élections
    https://francais.rt.com/internation...


  • #2605019

    C’est un peu stressant tout ça, on a vraiment l’impression de vivre dans un monde parallèle, entre ce qu’on peut entendre à droite/à gauche (même si je ne regarde ni n’écoute ou ne lit plus tout ce qui est média mainstream (sauf Rivarol :-)), ce que disent la plupart des gens (proches, famille, amis) qui parlent de la transition à venir comme un fait accompli, et les infos glanées ici et là dans la dissidence laissant entendre que le kraken enfin libéré va consacrer la réélection de Trump. A quel moment tout ceci va-t-il enfin sortir de l’ornière et être révélé ?? Je rêve d’arrestations en masse de tous les traîtres corrompus, d’un renversement de table total, de l’élimination de tous les médias de masse stipendiés...Je n’en peux plus d’attendre...

     

    • c’ est 1 peu comme un épisode de Colombo, dont l’ issu serait incertaine..


    • Ne pas oublier un fondamental : la politique c est des rapports de force ; l ’ Etat profond tient le Média mondialisé et désormais il a même fait le ménage de l ’internet et regnant outrageusement et sans partage sur toute l ’information grand public ; or pour la masse mondiale la réalité est uniquement ce qu ’ils voient et entendent devant leur écran plat ; Trump pourrait gagner la bataille judiciaire que la masses serait convaincue d ’un coup d ’ état Trumpien et d ’un Biden victime flouée de sa juste victoire . De Trump ou de Biden l ’emportera celui disposant du meilleur rapport de force ; on sait les " divisions" derrière Biden " , conséquentes ! : cartel bancaire et ses tentacules communautaires mondiales financières , économiques , culturelles , étatiques , para étatiques : une formidables pieuvre ; les forces soutenant Trump sont plus obscures mais sans doute bien réelles aussi et assises sur une puissante popularité et conscience de la gravité des enjeux .Plutôt que de croire à une "victoire" de Trump ou de Biden mieux vaut se placer dans l ’optique d’une guerre qui va durer encore des années pour qu ’enfin ne triomphe la "révolte des nations " .Une élection d ’un Trump bunkerisé dans sa Maison blanche ne signifierait pas forcément une étape décisive vers la victoire finale ( l ’état profond a même son plan pour gérer une victoire judiciaire de Trump et de toute manière il a déjà par son plan Covid et sa fraude ,frustré Trump du principal soit l ’ élection triomphale que lui aurait reservé le peuple amércain sans l ’embrouille des votes par correspondance et autres ) ; un Biden affaibli et illégitime , et incertain de tenir le manche pourrait ne pas être le pire cas de figure en ces circonstances pour les patriotes .La Providence fera son choix .dans l ’intérêt du Bien ..


    • @ Blaise Massicot
      En effet, si pour vous Rivarol est le seul média mainstream que vous lisez, vous vivez bien dans un monde parallèle.
      Pourvu que la science se trompe et que les droites ou les lignes se rencontrent un jour (dans le vrai, le beau et le juste).


  • #2605110
    le 26/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Etat des lieux 1/2

    Bon, il est temps d’apporter quelques explications à ceux qui ne parviennent pas à comprendre ce qui se passe et accessoirement de faire taire les oiseaux de mauvais augure qui viennent ici (sur ordre ?) depuis quelques jours démoraliser les honnêtes gens.

    - Sur le terrain militaire et psychologique, "Q" semble être prêt et contrôler la situation, a priori rien à craindre d’une opération à grande échelle de la part des satanistes.
    La vraie difficulté est pour Trump de ne pas laisser les chiens (antifas, criminels etc..) installer le chaos sur le sol des USA par des opérations de faible intensité mais répétées (attaques sur le réseau électrique, attentats, assassinat de Biden ou autre) qui conduiraient immanquablement à un engagement du bon camp, présenté par la meute hurlante comme un coup d’Etat.
    C’est donc de l’immédiateté de la réponse que dépend le succès, une sorte de Blitzkrieg de l’intérieur que Flynn ne doit pas rater.

    - Concernant la fraude électorale, là encore les choses sont on ne peut mieux engagées, en Pennsylvanie, au Michigan, en Géorgie, etc. Deux stratégies gagnantes et complémentaires : Giuliani pour le bourrage d’urnes à l’ancienne et Sidney Powell pour "Dominion". L’objectif : accéder au "third circuit", c’est-à-dire la Cour Suprême des USA composée de neuf magistrats (la plus haute juridiction américaine, toutes matières juridiques confondues) qui devra statuer sur les vices entachant l’intégrité de l’élection. C’est objectif et irréfutable.

    Si la Cour Suprême est majoritairement "conservative", la décision d’hier Diocèse catholique romain de Brooklyn et Juifs orthodoxes contre le gouverneur de New-York nous donne une bonne vision des forces en présence.

    Ainsi le "Chief Justice" Roberts (un faux conservateur mais vrai libéral à chaque "avancée" sociétale) a bricolé une opinion dissidente pour noyer le poisson alors que la décision réaffirme à 5 contre 4 la liberté religieuse contre les mesures sanitaires liberticides. Mais contre toute attente, l’on parie que ce juge pourrait faire pencher la balance à 6 contre 3 en faveur de Trump sur la question de la fraude électorale. Sans doute du fait de ses voyages à bord du "Lolita Express" d’Epstein ?

    Précision utile, contrairement à ce qui se passe chez nous avec la Cour de Cassation qui a sournoisement imposé la concentration des moyens, il est encore possible d’avoir une stratégie juridique aux USA et de ne présenter toutes ses preuves qu’en dernière instance.


  • #2605112
    le 26/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Etat des lieux 2/2

    - Pour ce qui est des institutions et de l’élection du Président aux USA, il faut bien comprendre que ces choses sont liées au caractère fédéral de cette nation, et cela peut effectivement surprendre dans un pays comme le nôtre.
    Selon la Constitution donc, ce ne sont pas les simples électeurs qui déterminent qui doit être le Président, ni la Cour Suprême, et encore moins les médias !

    Le Président des USA n’est pas le représentant du peuple américain, il représente l’intérêt des législatures des différents Etats.

    Ainsi, l’audition d’hier à la demande de la législature de l’Etat de Pennsylvanie (représentée par son comité judiciaire) fut un succès pour Donald Trump (représenté par Jenna Ellis et Rudy Giuliani) et montre à quel point les juges et les médias ne sont pas près de l’emporter... A moins de réformer la Constitution (article 2, section I, clause 2). L’aspiration des Démocrates à la tyrannie quoi !
    En effet, il est fort probable que les preuves accablantes présentées par Donald Trump et ses avocats ainsi que les différents témoins auditionnés devant un public médusé emporteront la conviction des législateurs de Pennsylvanie. Ce sont ces derniers, alors, qui seuls auront le pouvoir de désigner les grands électeurs.

    Si les gouverneurs et les législatures des Etats sont les représentants du peuple américain au niveau local, ce sont les membres de la Chambre des Représentants au Congrès des USA qui représentent le peuple américain au niveau fédéral.

    Si le Grand Collège ne parvient pas à élire le Président, c’est donc à la Chambre des représentants, voire au Congrès, que revient cette tâche. Mais selon le principe de représentation par Etat.

    Comme il y a 30 législatures républicaines sur 50 Etats au total, Donald Trump est certain de l’emporter en cas d’entêtement de Biden à vouloir se déclarer vainqueur.

    Cette organisation prémunit les USA contre toute dictature des minorités comme c’est le cas chez nous. Ce système, bien plus équilibré, a été pensé au départ par les "Founding Fathers" pour que des colonies britanniques puissent s’unifier contre leur ennemi commun, de la base vers le sommet, sans risquer la mise en place d’un régime totalitaire dont la tête agirait contre les Etats fédérés et leurs citoyens, exactement le modèle opposé au nôtre, conçu du sommet vers la base.

    Après, Trump est du côté de celui qui change l’eau en vin alors que les machines de Biden changent seulement le rouge en bleu...


  • J’ai hâte de lire des analyses des plaintes formulées par Sidney Powell. J’ai lu les cinquante premières pages du recueil de plaintes en lien avec les élections de Georgie et je constate plusieurs éléments. D’une part, nous n’avons pas accès aux pièces jointes, et cela ne permet pas d’approfondir les propos ou les faits. D’autre part, les témoignages dénoncent les manœuvres que nous pouvions déjà lire ou apprécier sur les vidéos relayées sur le net et les médias. Je n’ai pas encore tout lu, car l’anglais n’étant pas ma langue maternelle, j’ai parfois besoin de m’y reprendre à plusieurs fois. Donc possiblement, je pourrais être surpris plus tard dans l’autre moitié du dossier. Enfin, et c’est de loin ma plus grosse surprise, ce que j’ai lu sur le dominion voting système n’a pas été très convaincant. Certes, il comporte vraisemblablement un nombre hallucinant de failles exploitables pour tricher, mais pour le moment aucune n’est spécifiquement identifiée dans les élections de l’Etat de Georgie. Si d’autres personnes peuvent nous faire part de leurs impressions post lecture, je serai intéressé qu’ils les partagent dans les commentaires !

     

    • " ce que j ai lu sur le système dominion n ’ a pas été très convaincant " ; c ’est en effet ce qui se dit et lit jusqu ’à cette heure et jusqu ’à plus ample informé ; il faut espérer que les preuves arrivent enfin de ce côté car les conséquences en seraient les plus terribles pour les auteurs de ces fraudes et aussi les plus spectaculaires du point de vu politique . Le séisme attendu .


    • Je reprendrai lundi, mais dans les auditions publiques ils prétendent deux choses intéressantes concernant les machines Dominion. Premièrement elles ne semblent pas se coordonner avec les scanners qui enregistrent les bulletins de votes. Il y a des irrégularités dans le sens où la vitesse d’enregistrement est nettement supérieure à la vitesse de scan. Comme par anticipation. Ensuite, il y aurait des écarts d’enregistrement sur une courte période entre les deux candidats qui déjouent toutes les probabilités mathématiques. Comme si les agents chargés du dépouillement avaient séparé les bulletins, pour les enregistrer à la chaîne. À voir donc si ces deux pistes sont approfondies et démontrées lors des procès, car les auditions publiques n’ont pas de valeur légale.


    • #2605563
      le 27/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ Roger

      Vous faites exprès de tout mélanger ?

      Si les législateurs de Pennsylvanie ont assez d’éléments sur l’ampleur de la fraude, ils peuvent reprendre le pouvoir de désigner les grands électeurs de l’Etat au Collège électoral. Article 2 de la Constitution, section I, clause 2, que vous soyez d’accord ou pas. Ca c’est pour la "légalité". Quant à la légitimité, les auditions ayant été publiques (et massivement suivies), les législateurs sauront ce qui leur reste à faire. Refuser d’exercer un pouvoir constitutionnel en vue de valider une élection frauduleuse est un crime.

      Donc la certification des "résultats" par le secrétaire d’Etat de Pennsylvanie ne vaut absolument rien. Un juge de Pennsylvanie l’a d’ailleurs bloquée, en attendant elle-même d’examiner les preuves de la fraude. Certifier des résultats frauduleux de la part d’un officier public est un faux en écriture publique et une forfaiture. Deux crimes, donc.

      Cela a du sens dans un pays qui est (encore) un Etat de droit, à l’inverse de la France.

      Allez faire votre désinformation ailleurs et cessez de vous faire passer pour un observateur neutre que vous n’êtes pas.


    • @Ulysse

      “Si les législateurs ont assez d’éléments, et s’ils ne veulent pas être accusés de crime ils exerceront leur pouvoir constitutionnel”

      On est d’accord sur ces points. Et ce soir nous n’avons toujours pas assez d’éléments pour ne plus douter. C’est pour cela que nous sommes ici, et que le sujet des élections nous mobilise autant.

      Je viens m’informer sur ER depuis 10 ans. Je fais quelques commentaires de temps en temps, et franchement, si vous pensez que mes maigres interventions suffisent pour baisser le moral des camarades ! Vous vous trompez.

      En général, les infiltrés et les troll ont plus un comportement comme le vôtre. C’est plus efficace. Selon moi vous êtes le fauteur de troubles dans nos rangs.


    • #2606007
      le 28/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ Roger

      J’ai donc encore une fois visé juste, merci.

      @ Les autres, si cela peut les aider

      Pour ceux que la méthode visant à démasquer les imposteurs intéresse, décortiquons-la pour confondre le sophiste malhonnête (bref, le franc-maçon de base dont je me fiche éperdument si c’est le cas ici) qui vient tenter de semer le trouble et la confusion.

      - l’appâter par un propos au caractère général ou maladroitement amené comme élément d’argumentation et dont il tentera à coup sûr de faire un usage frauduleux. Il s’en servira pour détourner l’attention en constituant un socle pour sa logorrhée verbale.
      En effet, dans le cas présent, il n’est pas question d’établir si les preuves de fraude sont présentes ou non, celles-ci étant évidentes, multiples et accablantes, c’est seulement de l’honnêteté de ceux qui les reçoivent à les considérer comme telles qu’il est question.

      - constater qu’il vient à vous avec un propos du type "vous avez raison" ou "nous sommes d’accord" alors que son intervention se terminera toujours par une insulte déguisée et/ou une inversion accusatoire (ici, "troll", "fauteur de trouble").

      - remarquer qu’il cherche toujours à attirer la sympathie de l’auditoire qu’il vise, dans le cas présent il s’agit de jouer la carte de la modestie (cela marche chez nous où l’égalitarisme maçonnique a conditionné les personnes à détester l’excellence) et de tenter de créer une certaine complicité ("camarades").

      - enfin, et alors qu’il a voulu donner l’impression qu’il est magnanime, il déverse sa bile en toute fin de propos en excluant son contradicteur du groupe auquel il prétend faussement appartenir. Dans l’exemple présent, il parle de "nos rangs" alors qu’il vient lui-même de déclarer être un intervenant occasionnel et qu’il est en face de quelqu’un qui donne de son temps depuis des années (près de 4000 messages tout de même, c’est factuel) pour éveiller gratuitement les consciences.

      Voilà, en espérant avoir été utile tout en précisant que je ne répondrai pas aux attaques de "Roger", pas de temps à consacrer aux personnes malhonnêtes.


  • #2605166

    The storm of justice !

    Trump ne cédera pas et nous non plus : 16 actions en justice dans 4 États sans oublier Michael Flynn et Sidney Powell.

    Au passage, j’emmerde la propagande des médias mainstream en plein naufrage, submergés par leurs vagues de mensonges et manipulations sous couvert de corruption mondialiste moribonde, ou la véritable bête immonde à abattre présentement.


  • #2605241

    500 ans incompressibles à Guantánamo, bloc des sodomites.

    Transformer tous ces traitres en petites cochonnes soumises, ça va les aider à bien s’imprégner d’idéologie avant-gardiste.

    Faudra faire le reportage de leur vie avant/après aussi, ça fera réfléchir les autres.

    Et la Clinton ? Chassée à court par une meutes de clebs hargneux n’ayant jamais réussi à passer le moindre test de sociologie.

    Le tout filmé. Ça vous relancerait la télévision ça...

     

    • #2605862
      le 27/11/2020 par Swiss pour toujours
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      Je t’avoue que je ne suis pas trop pour la peine de mort et tout ça. Mais pour les gars du genre, je pense vraiment que les prisons les plus dures serait juste. Et impossible d’aller dans les cellule d’isolement, tu devras faire avec les pipes et le café.

      Par contre si dans la clique il y a les pédophiles de réseaux, ceux qui font ça uniquement pour le plaisir (genre Epstein)... ça me fait bizarre de dire ça, mais je pense qu’il faudrait les brûler vivant, pour les purifier. Mais avant tu les laisse 4 ou 5 ans en prison avec les gars de cité.

      J’ai le sentiment comme disait Dieudo que dieu dirait... allez-y j’ai rien vu


  • #2605262

    Bravo et mille merci à ER et les camarades de la rédaction qui suivent l’élection, probablement ne dorment que très peu et abattent un énorme boulot en nous proposant une version française des informations, certainement les plus importantes de l’année (voire plus !), et auxquelles les grands médias nous dénient l’accès.

    Merci Égalité & Réconciliation
    Merci la rédaction de combat !


  • Aujourd’hui, la Cour suprême des États-Unis a invalidé la décision d’interdire aux gens d’aller à l’église à New York (alors que les clubs de strip tease avaient le droit de rester ouverts). Apparemment la conservatrice Amy Coney Barrett (nommée par Trump il y a deux mois) a clairement pesé dans la balance face aux « progressistes » (comprendre mondialistes). C’est là qu’on voit toute l’importance de cette nomination de Barrett : la Cour suprême va sûrement devoir trancher en dernière instance concernant l’annulation de l’élection présidentielle. Trump est un maître tacticien.


  • #2605668

    « Le président Donald Trump veut mettre fin à la section 230 (The Federal Communications Decency Act) qui donne l’immunité aux réseaux sociaux comme Twitter et Facebook de censurer n’importe quel contenu n’allant pas dans leur sens idéologique. »

    Voici son Tweet du 27 novembre.

    Cadeau bonux ! Tweet de Donald Trump qui résume parfaitement la situation.

     

    • Est-ce que le fait que les tweets du président parlent désormais de preuves précises (clé usb) et qu’il passe à l’offensive (réguler le pouvoir des RS) soit de bon présage ?

      Je ne sais pas si ce sont les algorithmes qui les font remonter, mais les tweets qui répondent à Trump sont très souvent des moqueries gauchistes, reconnaissables à leur mauvaise foi légendaire et leur manque de sens de l’humour / finesse. Bénévoles ou employés de Soros, ils sont complémentaires aux médias car ils servent à décourager et intimider les partisants du président sur le terrain pour faire taire le discours de fraude.

      C’est le quite ou double maintenant pour l’Etat profond, voilà pourquoi ça devient à ce point visible à qui veut le voir. Ils jouent leur vie contre la notre.


    • #2605892

      À Okaren

      « Je ne sais pas si ce sont les algorithmes qui les font remonter, mais les tweets qui répondent à Trump sont très souvent des moqueries gauchistes... »

      Les "réponses" sont d’un niveau lamentable tout droit sorties d’un cerveau dont les neurones sont grillés à 99,9% et cela ne m’étonnerait pas que ces tweets faisandés remontent effectivement à l’aide des algorithmes malveillants.

      Le gauchisme est une véritable maladie dégénérative l’une des plus virulentes avant la démence, ne l’oublions pas.


  • #2605845

    The purge goes on !

    L’administration Trump retire les mondialistes et Warhawks du Conseil politique de défense, incluant Henry Kissinger (kabbaliste vip !), Jane Harman, Eric Cantor et, Madeleine Albright connue pour avoir affirmé que tuer 500 000 enfants irakiens était une bonne décision de politique étrangère.

    Article visible ici mais il est en anglais.

    Devoir de mémoire : « La pandémie de coronavirus modifiera à jamais l’ordre mondial » Henry Kissinger au mois d’avril 2020. 97 ans, les flammes de l’enfer se font sentir.

     

  • Pour confirmer toute cette filsdeputerie encensé par les journalopes, il suffit de retourner voir les articles de 2015 sur la même élection présidentielle et les poubelles offertes au président candidat puis « élu » : on est loin des louanges offertes à Biden cette année.
    Ce qui devrait encore plus éveiller les gens sur la mainmise des merdias au regard des conceptions qu’ils leur collent dans le crâne.


  • En fait Trump a bien obtenu le score massif de 70% des gens qui ont voté ! Du jamais vu ! Ce qui doit correspondre approximativement à 50% de l’électorat total ayant voté pour lui. Biden doit être aux alentours de 15%. En fait c’est un peu comme Macron devenu président avec le soutien de 20% de l’électorat total ! En plus si on prend en considération qu’il y a aussi eu fraude en sa faveur c’est peut être seulement 15% des Français qui ont voté pour lui ! Maintenant je me pose même des question en ce qui concerne Asselineau alias "monsieur 1%" ! Certes il n’était pas à 20 ni même à 10%, mais son score extrêmement bas pour les dernières présidentielles à surpris mêmes les analystes les plus prudents et conservateurs. Comment se faisait-il que son parti dont la notoriété augmentait en flèche n’a pas vu se traduire cela lors des élections ? Passer de 0.97% à 1.01% quand on constate en parallèle une augmentation quasi exponentielle des gens connaissant l’UPR et des sympathisants n’est pas normal. On notera aussi qu’à chaque fois l’UPR obtenait des scores juste pile poil en dessous de la barre permettant d’être remboursés des frais de campagne ! Désormais sachant comment fonctionne ces logiciels de centralisation et gestion des votes je suis persuadé qu’Asselineau était probablement plus près de 3% que de 1% ! Et peut être aussi que l’on peut expliquer le plafond de verre du FN par cela ! Vous savez ce plafond d’approximativement 15% de l’électorat total que le FN n’est jamais parvenu à dépasser même durant les années où manifestement il y avait un clair engouement populaire pour ce parti ! Là aussi on constate une incohérence ! Une dissonance entre l’enthousiasme perçu de manière empirique sur le terrain et les résultats électoraux. Je ne dis pas que le FN aurait du passer de 15 à 45% mais rester année après année juste pile poil à une quinzaine de % de l’électorat total sans aucune évolution ce n’est pas normal !

     

    • #2606018
      le 28/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ goy pride

      Pour Donald Trump, il s’agit en effet d’un plébiscite. En bon complotiste, j’étais en lien direct avec plusieurs personnes en France et à l’étranger pendant la soirée électorale et il nous est immédiatement apparu que le Président Trump l’emportait de manière écrasante.
      Dès le lendemain, en croisant les bonnes informations, nous étions parvenus à envisager à un niveau de fraude de 15 à 20 millions de bulletins. Celle-ci ne fait aucun doute et toutes les procédures en cours viendront confirmer un chiffre qui pourrait même être supérieur.
      Dans la même veine, j’avais constaté au fil de l’eau des "anomalies" en Californie et si Donald Trump décide d’aller jusqu’au bout, vous constaterez qu’il l’a emportée.
      Pour l’élection de Micron, la fraude fut effectivement massive mais j’avoue ne pas m’être intéressé aux "petits candidats" si ce n’est pour comprendre que la multiplicité des candidatures (10 de mémoire) a permis un report cumulé des marges d’erreur sur le "marcheur" !
      La partie la plus visible de la combine (j’avoue ne pas pouvoir évaluer le niveau de bourrage d’urnes à la façon socialiste pour cette élection) était dans le vote des Français de l’étranger mais surtout dans le constat de la variation du nombre d’inscrits (effet "Dominion" du récolement sous-traité à la CIA à l’étranger par le Ministère de l’Intérieur) qui a varié de près de 5 millions d’électeurs entre le début de premier tour et l’annonce des résultats officiels.
      Sans ce jeu, Micron était relégué en troisième ou quatrième position.
      Je puis vous assurer que Marine Le Pen est au courant de cette fraude mais je ne peux affirmer que Mélenchon (arrivé second) en a pleinement conscience. De toute façon, les frères trois points lui auraient demandé de se taire car le duel qui aurait résulté du vote réel des Français aurait donné Marine Le Pen gagnante avec certitude.


  • Trump demande à Biden de prouver les 80M de votes en sa faveur et prévoit de faire un rassemblement le 5 décembre en Géorgie probablement sur un aéroport.

    Le Joe, il devrait commencer à s’essayer à la gravure de traits sur les murs pour compter les jours.


  • Ce qui est clair c’est que les crapules doivent se sentir acculés comme des rats car si Trump réussit à dévoiler la vérité sur leurs manigances , tricheries, fraudes et corruptions , ils sont finis , c’est prison et saisie de leurs biens et fortunes , plus de pouvoir , rien . Ils sont comdannés à aller jusqu’au bout de leurs infamies , et a utiliser tous les moyens possibles et imaginables pour y échapper . Les Médias pourries vont s’acharner , les antifas et blm se déchaîner , ça va chauffer de milles feux . Sacré Trump il est littéralement en train d’essayer d’enchaîner le diable et de chopper ses sbires . La portée en sera internationale . Par répercutions une révolution mondiale .


  • #2605931

    Une nouvelle chaîne d’information chinoise, New Tang Dynasty (NTD), diffuse toutes sortes d’informations en français, en particulier sur l’élection chez les gros :
    https://www.youtube.com/c/NTDFrench...

    Avec l’audition publique, sur le vote, qui s’est déroulé le 25 à Gettysburg, en Pennsylvanie, on dirait que les démocrates sont archicuits.

     

    • Ce n est pas une chaine chinoise mais de dissidents chinois à l étranger ce n est pas pareil ! Mais de qualité j avoue. En France il n y a plus aucune chaine d’information même tv libertés dès fois j ai des doutes !


    • De qualité c’est vrai mais totalement hystérique quand au communisme, à les entendre Biden c’est Staline et sa doctrine ne serait pas mondialo/sionisto/satanique mais d’essence 100% bolchevique, faut pas pousser la grossièreté du trait jusqu’à ce point je trouve.


  • #2605932

    Le premier état qui va tomber dans l’escarselle de Trump est le Wisconsin (10 grands électeurs). Il va y avoir plus de 100’000 bulletins de vote annulés au minimum (l’équipe légale de Trump conteste jusqu’à 200’000 votes), car ils ne sont pas accompagnés par un document signé de l’électeur demandant de voter par correspondance. La nouvelle juge de la Cour Suprême Amy Barrett supervise cet état.
    Sympas les autres juges avec la nouvelle : ils lui ont donné un cas facile à régler.
    Situation dans quelques jours : 232 + 10 = 242 grands électeurs. Il reste 28 grands électeurs.

    La Pennsylvanie (20) et la Géorgie (16) sont proches de changer de couleur.


  • J’aimerais que les gauchistes et les pro-Bidon m’expliquent pourquoi ils trouvaient vraisemblable que Trump fut élu avec la complicité de la Russie (sans preuves !) mais qu’il est impossible que Bidon soit élu avec des fraudes (avec moult preuves !).


  • En lien vous trouverez un article intéressant paru sur geopol et qui rentre dans les détails des déclarations sous serment concernant les plaintes de Powell

    http://www.geopolintel.fr/article24...

    Bonne lecture.

    Stéphane


  • Merci à tous les traducteurs francophones ! Les élections US passionnent les français éveillés car ils ont compris l’enjeu. Il y a de fortes chances que les élections en 2017 et 2020 ont été truqués en France : le nombre de maires verts pastèque élus qui mettent en place l agenda 2030 est plus que louche.

     

    • absolument..et pour 2017, et pour les verts pastèque.
      lorsqu’on suit les élections depuis longtemps, on sait à quel point les électorats sont figés, et entretenus dans cet état, leurs marges de progression ou retractation restent faibles d’ autant qu’il n’ y a pas de nouveau votant seulement des transfert de voix par cousinage.
      les derniers "coups politiques", reposeraient sur un élan, un intérêt de la jeunesse pour la chose...ha bon ? alors, pourquoi ne voit-on pas ces jeunes électeurs dans les bureaux de votes, mais toujours les même vieux ?
      tu comprends bien, dès lors, anonyme, les bénéfices du vote par correspondance..


    • Je n’y crois pas une seule seconde. De tous les témoignages de personnes que je connais, responsables de bureau de vote, observateurs ou qui font le dépouillement, il est strictement impossible de tricher. A la rigueur dans des très petites communes, mais ça ne servirait à rien, et c’est pour ça que personne ne prendrait le risque pour aucun bénéfice.

      La seule possibilité serait que les remontés de chiffres par les bureaux de votes à la prefecture soient ensuite traffiqués à ce niveau. Mais soyons honnêtes, c’est peu probable. Beaucoup de personnes se croient intelligentes à voter "vert", en pensant être au-dessus de l’échiquier politique et faire un bon geste.

      En réalité la triche c’est les réseaux qui influent sur l’information. Comme vous pouvez le constater les français boivent les saintes paroles de la presse en ce qui concerne le covid. Dites vous que c’est pareil avec la couverture médiatique qui a profité à Macron et qui aurait dû lui couter des milliards de "relation publique", ce qui ne serait jamais rentré dans ses comptes de campagne. C’est la même chose avec l’écologie : voyez l’effort médiatique international avec Greta et son réchauffement, contre tout consensus scientifique.


    • re Nadj,
      au 1er comme au 2ème tour de la présidentielle, il n’ y avait quasiment pas d’ assesseurs RN.. il fallait faire confiance aux socialo/sionistes et autres fonctionnaires de mairies...quand tu sais que pour eux "tricher contre l’ extrême droite" c’ est pas tricher (ils le pensent et l’ assument en France comme aux USA)...alors tu parles !


    • @ Nadj
      J’abonde dans le sens d’alençon.
      C’est tout le contraire de ce que vous dîtes. Dans les campagnes, les dépouillements ont lieu après 18 heures, à l’heure de la fermeture des bureaux de vote, et beaucoup de monde assiste aux dépouillements. Aucun parti politique en vue et aucune fraude imaginable.

      Par contre, j’ai assisté aux dépouillements dans plusieurs bureaux de vote d’une ville à l’époque où j’étais un grand démocrate, et je peux vous dire que la fraude y était massive (année 2002).
      Les dépouillements, après 20 heures, sont fermement tenus par les partis politiques (PS en tête, même si l’UMP ne lésinait pas à la démocratie proactive) qui, par différents tours de passe-passe pour dissuader les observateurs impartiaux de rester ou sinon les divertir, éliminaient plus de 90% des bulletins FN. Au premier comptage, 90% des bulletins environ étaient déchirés puis, au recomptage, les quelques bulletins restant estampillés FN étaient souvent biffés au crayon. Si bien que la presque totalité des bulletins FN passaient en nuls.
      À l’époque, le FN était à 70% environ dans les campagnes et j’avais calculé que, la France étant encore majoritairement rurale, s’il y avait autant de bulletins FN exprimés dans les villes, ce parti était absolument majoritaire. Les bureaux de vote dont je vous parle étaient dans des quartiers favorisés, autant dire les moins enclins à voter FN.
      Je n’ai pas officiellement participé à ces fraudes massives mais, étant affilié aux Verts à l’époque, j’avais pu l’observer dans une complicité tacite. Ceux qui la pratiquaient semblaient aguerris. Beaucoup faisaient profil bas, l’heur de ne rien voir. Comme moi. Même si, grand démocrate que j’étais, j’étais rassuré de voir la démocratie triompher de la bête immonde, terrifié à l’idée que le fascisme était majoritaire dans mon pays.
      J’avais aussi compris pourquoi les bulletins dits nuls connaissaient une croissance exponentielle dans ce pays.
      Si maintenant, ils ont en plus des logiciels comme ce Dominion, on peut dire que rien ne peut arrêter la démocratie. À part peut-être le peuple...


  • Que le sourire factice de Biden façonné au seul moyen de zygomatiques surentrainés finisse par retomber comme la cire d’un masque surchauffé par le mensonge et la fraude, et ce sera le festin de tous les amoureux de la vérité, de l’authentique et de l’infalsifiable..la récompense pour tous les combattants acharnés qui livrent jours et nuits le fruit de leurs investigations, enquêtes et analyses particulièrement sur ce site comme sur d’autres .. que nos espérances soient couronnées de succès, que nos ennemis soient humiliés pour le restant de leurs jours et je louerai l’Archange qui domine le Mont Saint Michel pour sa Force et sa Justice.

     


  • Concernant les élections américaines, la presse utilise sans vergogne la technique de l’édredon ou bien, quand ils parlent des fraudes, les journalistes procèdent par minimisation ou ironisent en alléguant des théories du complot.




    Sans compter l’inversion, en relayant les propos d’Obama, par exemple, qui s’étonne qu’autant d’Hispaniques aient voté pour Trump ; preuve que la triche est dans le camp des Républicains.

     

    • Et ce prof de fac américaine (donc,de gauche) ,vu dans le documentaire Arte qui inverse carrément la citation de Trump qui visait les médias et le pouvoir profond en faisant endosser à ce dernier, le rôle de Big Brother....Inversion généralisée qui explique bien des choses.


  • L’obstination du camp Biden à nier les fraudes, malgré les dépositions des témoins oculaires, doit être inspirée par cette réplique du film “Duck Soup” (1933) :
    “Who you gonna believe, me or your own eyes ?” (Qui allez-vous croire : moi ou vos propres yeux ?)
    Les élections US ressemblent de plus en plus à un remake de film des Marx Brothers !


  • A propos des déclarations de Powell sur Chavez (https://www.youtube.com/watch?v=7Do...) vous écrivez « L’avocate Sidney Powells affirme que le logiciel utilisé pour compter les votes est le même que celui utilisé pour faire gagner Hugo Chavez et Maduro (mais qui fit gagner l’opposition en 2015...), ce qui semble difficile à entendre, mais relève probablement d’une stratégie adaptée à ses interlocuteurs pour qui cela agite le chiffon rouge du "socialisme" qu’ils dénoncent et dont ils ont peur. »
    Cette brève explication voudrait dire (selon moi) que le clan Trump prendrait vraiment ses électeurs patriotes pour des gros bourrins, et ne reculerait devant aucune technique de manipulation pour gagner. ça serait triste, mais la réalité est souvent triste, donc...
    Que pense vraiment ER de ces déclarations sur Chavez ? que faut-il réellement penser de ces accusations de fraudes le concernant ? merci de ne pas supprimer mon message...

     

    • #2606188
      le 28/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ pinard

      Vous ne voyez pas la nature profonde du Président Trump, ni celle des USA et visiblement celle du peuple américain non plus.
      Il est inutile de parler du monopole de la fraude électorale aux USA depuis 1945 car elle n’a pas cessé. A part très probablement pour les Présidents Reagan et Nixon, aucun Président n’aura été légitime au regard des élections.
      Ainsi, ce que d’aucuns appellent "l’Etat profond" a toujours désigné le vainqueur aux Etats-Unis. Pensez-vous que le sort électoral des autres nations lui échappe ?

      Après avoir été préparé depuis l’enfance et avoir reçu l’aval des militaires patriotes (acté en 2014) pour entamer la reconquête, Donald Trump engage aujourd’hui une action d’une tout autre nature.
      Il ne méprise ni les Américains ni son pays, au contraire il a bien dit que le camp d’en face en a après eux, pas après lui.
      Porté par un élan spirituel, Donald Trump a noué avec le vrai peuple américain un lien tout particulier, mystique.
      Il suffit d’écouter ses plus grands discours (pas ceux où il fait le clown) pour comprendre la saine ambition qui l’anime, non pour la gloire de sa petite personne comme Charles de Gaulle en son temps, mais bien pour incarner une seconde révolution qui doit libérer son pays de la tyrannie.
      Donald Trump n’est pas plus apprécié dans "l’establishment" de "son" parti que chez les Bidonneurs.
      Il attendait seulement l’appui de l’intelligence militaire dans son entier et de pans essentiels de l’armée pour se révéler. Avec ruse, il a dégagé les traîtres et placé ses bons éléments pendant son premier mandat.
      Malgré la CIA et le FBI qui conservent encore une capacité relative de nuisance, la purge est inévitable. Les palettes de billets d’Obama pour tuer des scientifiques iraniens et faire porter le chapeau à Donald Trump ne sont plus un secret. Le nouveau rapport de force opéré par le renseignement militaire et Mike Flynn avec "Q" est maintenant irréversible. Bien au-delà, la véritable intelligence est dans le camp de Trump.
      Considérez l’homme, non le Président. Sa fortune est faite, sa descendance à l’abri du besoin. Sa famille est debout derrière lui. Voyez comme il aime les enfants, cela ne trompe pas !

      Chaque chose en son temps mais c’est une lutte à mort. Le clan Flynn est déterminé à éradiquer la vermine pédosataniste. Ce qui suivra c’est la fin de la finance apatride qui menace l’économie réelle et le monde.
      Si Trump en finit avec la Fed et qu’il rapatrie l’or à Fort Knox de Jérusalem, verrez-vous qui il est ?


    • @ Heureux qui, comme Ulysse

      Merci pour ces précisions.
      Une idée m’entête toujours concernant le virage que la France devrait prendre dans le sillage des Etats-Unis : qui sera notre personnage trumpien ? A l’évidence pas le frère de...
      Alors, serait-ce ce père de famille visiblement honorable patriote qui égraine les sommations ?
      Qu’en pensez-vous ?
      Désolé, mais le Meshom étant à son paroxysme, il est difficile de sortir de la confusion...
      Cordialement.


    • #2606275

      @ Heureux qui, comme Ulysse... : Je me surprends à me sentir totalement en phase avec vos dernières analyses alors qu’auparavant, bien que les trouvant riches j’y voyais souvent d’inutiles circonlocutions et, pour tout dire, un goût du mystère parfois pénible. Est-ce vous qui devenez plus clair ou moi qui ai passé une étape ? Je n’ai pas l’impression d’avoir à "décoder" vos messages dorénavant...


    • #2606299

      @heureux qui comme Ulysse...Lire vos commentaires est un véritable stimulant. Merci.


    • #2606383
      le 28/11/2020 par pinard ?? j’avais pas écrit bonvin ? petit plaisantin..
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @Heureux qui, comme Ulysse



      Pensez-vous que le sort électoral des autres nations lui échappe ?




      Concernant le Venezuela de Chavez javais cru comprendre que oui justement. Chavez n’incarnait-il pas la résistance face à cette oligarchie sataniste mondialisée ? S’il était toujours en vie ne serait-il pas un soutien de Trump ? Vous parlez sûrement à raison des discours admirables de Trump, mais ne peut-on pas en dire autant de ceux de Chavez ? "Elan spirituel", "lien mystique avec son peuple" : Trump et Chavez seraient-ils deux frères jumeaux ? Donc je suis tombé de haut en écoutant les propos de Powell, et je ne comprends toujours pas pourquoi cette avocate proche de Trump mais qui officiellement se bat pour les droits du peuple américain s’en prend à Chavez et le traîne dans la boue, lui qui se battait aussi pour les droits de son peuple. En tout cas il aura du mal à se défendre contre ces accusations dégueulasses de là où il se trouve.


    • Pinard ou bonvin,
      je propose une réponse à votre question concernant le grand Hugo Chavez et sa défense du peuple venezuelien : du point de vue américain, elle n est pas légitime puisque le Venezuela, à l instar d autres pays, très nombreux, doit être soumis aux States. J ajouterais que la seule défense du peuple qui vaille est celle des américains et israéliens. C est le seul et unique souverainisme, patriotisme même, autorisé, de leur point de vue, et mieux qui légitime les entreprises de subversion, agression, conquête...dirigees contre les autres nations.
      Bien à vous.


    • #2606811
      le 29/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ par pinard ?? j’avais pas écrit bonvin ? petit plaisantin.

      Comprenez la fracture qui existe aux Etats-Unis entre ceux qui représentent les véritables aspirations de cette nation et un "establishment" dont les intérêts sont tout autres. Je sais qu’il est compliqué de renoncer à ce qu’on croit mais le mieux est l’ennemi du bien. Si vous considérez J.F. Kennedy, ce dernier est arrivé au pouvoir apparent par une fraude électorale. Alors qu’il ambitionnait ainsi de protéger son clan face aux magouilles de son père, il a tenté de redonner au peuple américain sa souveraineté et cela lui aura été fatal. C’est malheureusement ce qui arrive quand on oublie les principes. Chavez aussi fut éliminé par ceux qui le tenaient. Trump est probablement animé par les mêmes ambitions que Kennedy...Mais il est totalement légitime, lui. L’emporter par la triche est l’apanage des gauchistes. C’est donc d’essence satanique que de vouloir remettre en cause les principes, une pensée femelle en somme, et Sidney Powell, comme Jehanne d’Arc en son époque, pense comme un homme.


    • Nadia
      et la gouvernance globale dans tout ça, vous en faites quoi ? c’est un autre point de vue ou elle fait elle aussi partie de votre "point de vue américain" ?


    • #2606828
      le 29/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ V pour Vendetta

      Tant mieux car c’est mon objectif !

      Mais cela ne dépend pas de moi car je défends un seul camp, celui de la vérité et de la justice.
      Elles sont pour les honnêtes hommes le moteur de l’existence et c’est vous qui y êtes sensible, mon intervention vous le rappelle seulement.
      Accordez-moi de ne jamais avoir rien fait ici pour être populaire ou convaincre, c’est seulement que les meilleurs ont toujours cette capacité à voir par-delà les apparences et savent faire le deuil de leur orgueil pour ouvrir leur esprit.

      Et vous en êtes, que vous le vouliez ou non, navré pour les égalitaristes.


    • Le vote au Venezuela semble être un des plus sécurisés qui soient avec un vote papier confirmé par voie électronique.
      Il est vrai que la fixette de Sidney Powells à propos de la prétendue fraude au Venezuela est difficilement compréhensible.
      Peut-être qu’elle s’identifie charnellement à la droite et que pour elle toute personne de gauche est dans le camp du Mal.
      En tout cas, il est clair que, même si tous les journaux de gauche avaient fait campagne pour l’élection de Chavez à l’époque, son programme visant à nationaliser tous les pans de l’économie vénézuélienne dont s’étaient emparés les Etats-Unis ne le prédestinait pas vraiment à recevoir un coup de pouce de l’État profond des States.
      D’ailleurs, moins d’une semaine après son élection, pour laquelle ils avaient vaillamment militer, le journal Libération le traitait de fasciste, particulièrement parce qu’il nationalisait les réserves de pétrole, volet politique qu’ils avaient le plus appuyé. (On voit là d’ailleurs ces traîtres en action qui militent pour des politiques idéalistes mais les discréditent dès qu’elles sont appliquées, voire participent à leur démantèlement).
      Pour ce qui est de Powells, je pense tout simplement que son idéologie l’aveugle et que l’État profond a plutôt agi contre Chavez. Ce qui pourrait expliquer pourquoi il a toujours gagné de très peu malgré l’immense ferveur populaire dont il bénéficiait.
      Bref, à trop y réfléchir, on en vient à se demander si cette avocate ne fait pas elle aussi partie de l’État profond et quelle dévoile là sa frustration de ne pas avoir réussi à truquer les élections vénézuéliennes. ;-)


    • Bonpinard,
      ou sont allés se nicher et prospérer tous les cénacles, officines mondialistes ? Quel pays leur a donné les coudées franches depuis près d un siecle ? Soros par exemple a travaillé avec la Cia pour subvertir l ex bloc de l est. Même aujourd hui quand ses réseaux tentaculaires peuvent être utilisés contre un ennemi des usa (et d Israël) ils le sont. C est sans doute par hasard que des gens comme lui ont pris racines aux États-Unis et pu devenir ce qu ils sont ?! L environnement leur était sans doute étranger et inhospitalier ! Il y a une imbrication evidente entre messianisme américain et mondialisme. Celui-ci se confond, en partie, avec la "destinée manifeste" revendiquée par le pays.


    • Bonpinard,
      ne voyant pas ma réponse, je réitère et resume : la gouvernance globale est un objectif du mondialisme. Celui ci peut se confondre, par certains aspects, avec le messianisme bien présent aux États-Unis (chez les élites du moins), le pays prétendant à une "destinée manifeste". Ce n est pas un hasard si des Soros-au sens figure-ont grandi et prospere aux États-Unis et pas ailleurs. Et de la, ont lancé leurs assaults sur le reste du monde.
      Bien à vous.


    • #2607029
      le 29/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ rectificateur

      C’est seulement que les temps changent. J’ai tenté depuis des années de démontrer qu’il est possible de communiquer au grand jour et de fédérer ainsi les meilleurs autour d’un projet qui les dépasse tous individuellement. Internet est donc sorti de la sphère militaire grâce aux hommes de bonne volonté du Pentagone dans cet objectif. Des juifs, avec leur goût pour la spéculation et l’argent facile (Gates, Zuckerberg etc.), ont été placés pour élargir ce réseau nodal de communication qui allait mettre en commun la puissance intellectuelle des meilleurs pendant que la masse abrutie l’utilisait pour s’enfoncer dans l’ignorance sans qu’aucun algorithme ne puisse mettre en équation l’intelligence humaine qui œuvrait au grand jour. J’ai donc compris très vite ce qui se tramait et ai seulement fait ma part. Je sais que ceux qui se sont engagés dans ce sillage ont compris et ont maintenant le contrôle, l’émergence de "Q" en étant la révélation, rien ne pourra les (nous) arrêter. Comme je suis dans "la boucle" depuis fort longtemps avec une critique mécaniquement sérieuse du 11 Septembre sans jamais occuper le devant de la scène, je m’autorise maintenant à livrer en clair des vérités dépassées qui auraient pu compromettre l’efficacité de l’entreprise.
      Après, les choix politiques de Donald Trump lui appartiennent. La période qui vient est très compliquée pour lui. Il va devoir concilier le roman national avec la libération, raison pour laquelle il devrait par exemple livrer toute la vérité sur le 11 Septembre à Washington mais pas à New York...Et trouver un accord avec les juifs qui satisfera tout le monde, comprenez par là qu’ils garderont la chouina mais rendront l’or.
      Les tractations hors diplomatie officielle (pour éviter les traîtres) allant bon train entre Donald Trump et Vladimir Poutine, on peut même espérer que la fin du NOM ne fera que peu de dégâts collatéraux. Le général Flynn ayant avec eux déjà déjoué une attaque nucléaire de la Clinton sur le sol américain, on peut penser qu’il sera difficile de les abuser.


    • #2607031
      le 29/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ Valerius

      A une lettre près nous pourrions avoir un RDV avec l’Histoire de ce côté et je ne ferai rien qui puisse l’entraver car j’ai une certaine conviction quant à l’intérêt de "Q" pour son combat.
      Malgré le saut qualitatif constaté depuis quelques semaines, tout ne peut être dit.


  • #2606108

    La volonté du gouverneur démocrate de Pensylvannie de confirmer le résultat en faveur de Biden sans prendre en compte les preuves nombreuses et formelles de fraudes fournies (tant par le vote automatique que celui par correspondance) par Guliani ou Sydney Powell ne me surprend pas,la Pensylvannie est aussi libérale que l’état de New-York ou celui de Washington.
    Philadelphie et Pittsburgh sont comme Portland ou Seattle des nids de toxicos,d’Antifas et de militants LGBT.
    La débauche et la conso de drogues à Philadelphia ferait passer Lyon ou Toulouse à coté pour des villes de mormons.
    Quand à Pittsburgh,450 000 habitants,elle fait partie du top 10 des villes les plus dangereuses des USA avec Detroit,Oakland,Baltimore,la Nouvelle-Orléans etc...

     

    • #2606301

      C’est le début de la fin. Une juge de Pennsylvanie a rendu sa décision : l’élection est anticonstitunionelle !! L’équipe Biden va naturellement faire appel à la Cour Suprême pour se ramasser une belle baffe !
      C’est une grosse surprise, car on attendait que le Wisconsin tombe en premier.

      Voilà les dominos qui entrent en action ! Plus que 8 grands électeurs (Géorgie, Michigan, Névada, Arizona) et le Président Trump est réélu !


    • #2606635
      le 29/11/2020 par La Vérité ou Le silence
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      Vincesampras
      C’est ballot, l’article vient d’afficher que ça semble mort pour la pennsylvanie. D’autres infos ? Ou aller, chiche, des sources ? (Mais là je rêve..)


    • #2606935

      Ce n’est pas une plainte de Trump. Cela vient de citoyens. C’est pour cela qu’il n’y a pas d’articles. On met en avant les plaintes qui n’aboutissent pas ou font l’objet d’un appel. Il y a en ce moment des dizaines de plaintes. Toutes ne viennent pas du camp Trump. Le but est une attaque multi-frontale pour être sûr d’arriver à la Cour Suprême qui peut rejeter un paquet de recours. L’anticonstitutionnalité du scrutin de Pennsylvanie est le début de la fin. D’autres plaintes dans d’autres états pourraient s’en inspirer. Personne ne sait comment ni quand la victoire de Trump se dessinera. La fin est proche. Le silence assourdissant des médias est éloquent.
      "The Republicans "appear to have established a likelihood to succeed on the merits because Petitioners have asserted the Constitution does not provide a mechanism for the legislature to allow for expansion of absentee voting without a constitutional amendment," McCullough said in a written opinion issued late Friday."
      https://www.register-herald.com/new...


  • A ce stade, la seule chose qui pourrait entravé la victoire de Trump, c’est le parti républicain lui même.
    Stephen Bannon se plaint qu’il y en a très peu sauf quelques uns comme le sénateur républicain Doug Mastriano qui se bougent réellement pour Trump.
    Ils pourraient par exemple rejeter de statuer sur les fraudes, ce qui bloquerait le processus (d’après ce que j’ai compris).
    Après la victoire, il faudra que Trump se lance dans un nettoyage en profondeur du parti, ou même créé le sien propre, ce qui serait encore mieux.
    Merci a ER pour suivre en détail l’évolution au jour le jour.
    Ce suspense est terriblement épuisant, tellement l’enjeu est crucial. Si Trump perd, on entre direct dans une période de ténèbres dont l’humanité ne pourrait jamais plus se relever. Si Trump gagne, on a une chance de démanteler le merdier sataniste esclavagiste génocidaire qui nous est préparé depuis des décennies.
    Allez Go Trump Go

     

    • Nous sommes quand même plongés dans une grande obscurité ; à lire Pinard Trump a dans l ’amée un solide soutien , à lire Fadge Trump n ’aurait pas même son propre parti Républicain derrière lui . On sait en revanche bien mieux de quelles puissantes forces disposent Biden : l ’Empire , l ’Altanto sionisme , l ’oligarchie mondialiste ; toute la principale force de Trump est dans le réel soutien du peuple pour lui , force qui n ’est certes pas à négliger .Mais le peuple peut il avoir le dernier mot comme l ’histoire ne nous l ’enseigne pas ? la réponse paraîtra évidente quand les évènement auront eu lieu ; comme toujours .En attendant chacun est enclin à prédire ce qu ’il désire comme l ’amoureux ou amoureuse croit ce qu ’il espère .


    • Même si Trump perd, il aura révélé au grand jour la compromission des médias et leurs mensonges systématiques. Et il aura considérablement affaibli Biden et de toute façon il pourra se représenter dans 4 ans.
      Et puis n’oubliez pas que le combat ne s’arrêtera pas, même après l’élection.
      Pour finir, il y a toujours la possibilité que Biden soit élu mais finisse comme Nixon.
      Trump n’a pas seulement de plan B, il a des plans jusqu’a Z !


  • En ce début de processus de victoire pour Trump, il n’y a bien sûr aucune information sur les derniers développements dans les gros médias. Et cela va continuer encore des jours, voire des semaines avec quelques petites infos qui seront accompagnées du mépris pour le président sortant et ses supporters.

    En ce temps de Noël qui approche, j’ai une petite pensée pour les gens qui suivent et croient les gros médias depuis des années, qui nous considèrent comme des conspirationnistes et des fascistes. Un jour ou l’autre, ces médias devront sortir l’information que Trump est réélu. Là, vous allez assister à un beau spectacle de cocus. Préparez-vous, c’est pour bientôt !

     

    • Dans un camp comme dans l ’autre on se prépare à cette éventualité d ’ une victoire de Trump ; on parachève sans doute les plans dans les états - major pour y répondre , s ’y ajuster , contrer , sur -contrer .. . et cela loin du regard des peuples et de celui des médias eux mêmes qui ne sont pas autonomes et ne jouent qu ’une partition composée par les stratèges globaux .Résullat ; la guerre continue : inexpiable ; comme beaucoup l ’ont dit il s ’agit lutte à mort . L ’élection de Trump comme peut être aussi sa défaite relative sera le début d ’ une suite historique nouvelle bien loin d ’être un épilogue . Cela va tanguer dur ; Soral a pronostiqué "des temps dangereux et intenses " , une période exaltante après un calme plat historique depuis cinquante années . Et cela signifie la montées de nouvelles élites d ’une autre trempe que les premiers de la classe ( des hautes écoles de cancres ) qu ’on a connu depuis longtemps . Certains à l ’heure qu ’il est doivent déjà bouillonner .et sentir qu ’ils arrivent au bon moment de l ’histoire ., les plus vieux se désoleront d ’un moment tant espéré qui pour eux arrive trop tard .


  • Trump’s Coming Storm !

    Messages de soutien et d’encouragement dans ce combat.

    Mes respects à Alain Soral pour sa pugnacité et à toute l’équipe d’Égalité et Réconciliation sur le pied de guerre de l’authentique information face à la désinformation maladive de la presse et des médias mainstream, ainsi que tous les résistants qui se battent quotidiennement pour que la lumière du monde patriote triomphe de l’obscurantisme mondialiste de Sion.

    Nous vivons une période historique et purement biblique.

    Nous ne sommes pas dans n’importe quelle armée, nous sommes des soldats de l’armée de Dieu. Nous sommes porteurs de la lumière divine et nous reflétons sa gloire dans le monde. Il est de notre devoir de prendre au sérieux la mission qui nous a été confiée.

    N’oublions pas que Christ notre chef a déjà remporté la victoire sur tous les démons, les principautés et dominations. Satan sait qu’il ne peut pas nous faire grand-chose, sachant donc qu’il est limité, nous devons faire de notre mieux pour lui tenir tête jusqu’à ce qu’il ne soit définitivement vaincu.

    Que le tout puissant continue à nous inspirer par son Esprit Saint, nous, soldats du Christ face à Satan et son armée diminuée.

    Le calme avant la tempête, nous vaincrons le sceau de la bête.

    Amen.


  • #2606648

    Les nouvelles relayées ce matin ne sont pas de nature à nous rassurer. Question : puisque la cour suprême de PA valide la victoire de Biden, outre l’appel engagé par les équipes de Trump, y-a-t’il encore une étape au-dessus de la cour suprême d’un état ? D’autant qu’en gros ils disent "c’est trop tard". Super... À ce train comment ne pas prédire qu’il se passera la même chose dans tous les autres états ciblés ?

     

    • Il y a SCOTUS, la Cour suprême fédérale, c’est ça la stratégie depuis le départ, tout se passe comme prévu.


    • #2606804

      @maneki merci. Entre les cours suprêmes d’état et LA cour suprême. Je m’y perds.


    • #2606862
      le 29/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ V pour Vendetta

      J’ai fait ici les rappels constitutionnels qui vous permettront de rester serein.
      Si cela peut vous rassurer, je vous demande de (me) faire confiance, Pénélope étant très exigeante sur ces doctes questions...

      Ceux qui se savent condamnés mettent tout en œuvre actuellement pour vous démoraliser, et c’est bon signe ! Par ailleurs, je ne comprends pas du tout l’intérêt de traduire cet article de "Politico" dont la mission bien connue est de pousser au défaitisme.
      Pour être encore plus précis (mais je vous le dis dans le but d’une transparence totale car je n’ai aucun doute sur l’application du droit constitutionnel américain qui viendra bientôt), la décision d’hier de la Cour Suprême de Pennsylvanie est un aveu qui va dans le bon sens. Cette dernière n’est pas du tout sure de la constitutionnalité de la nouvelle loi pennsylvanienne qui a généralisé le vote par correspondance dans cet Etat. Elle motive donc sa décision en expliquant que le recours du Représentant de la Chambre de Pennsylvanie pour bloquer la certification des résultats a été fait trop tardivement, la loi étant de 2019 ! Tentative désespérée de masquer la réalité. Or la réalité est la suivante :

      Le Congrès de Pennsylvanie va exercer son droit constitutionnel de désigner les électeurs de cet Etat. Rien ne pourra y faire obstacle.

      @ La Vérité ou le Silence

      Comme ton pseudo m’invite si gentiment à le faire, je pense effectivement qu’il serait de bon ton que tu la fermes.
      J’ai donné de bonnes indications depuis longtemps et encore récemment pour débusquer les oiseaux de mauvais augure et autres "trolls" qui viennent en masse et sur ordre tenter de briser les élans d’enthousiasme qui sont justifiés par la réalité dans les moments importants.

      Ce n’est pas parce que les honnêtes gens découvrent le scénario au fur et à mesure que celui-ci n’est pas écrit, comme l’incendie des machines à voter Dominion au Venezuela l’a prouvé...en mars 2020. "Future proves past" (Q).

      Accessoirement, le Lieutenant-général Flynn vient de l’annoncer publiquement hier : "President Trump is going to win Pennsylvania, he’s going to win Arizona, he’s going to win Michigan, he’s going to win Georgia, he’s going to win Wisconsin, he’s going to win Nevada. There is no doubt in my mind".


    • #2607371

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      Merci pour vos nombreux messages qui sont, pour reprendre le terme employé par une autre personne sur ce fil, stimulants !

      J’en profite pour vous faire part d’un étonnement sur l’analyse et les informations que vous nous partagez.
      Il y a un peu moins d’un mois je vous livrais mon analyse d’une victoire finale de Trump avant un ménage salvateur (bien que je n’envisageais pas une portée qui serait quasiment christique selon vous !), vos nombreux messages m’ont donc permis d’affiner ma vision de la scène.
      Toutefois, j’ai du mal à concevoir le redressement spirituel que vous évoquez. Qu’il y ait sur cette planète une élite véritable qui œuvre pour le bien, je n’en doute point. Mais l’état de délabrement de notre civilisation est tellement extrême qu’il me semble irréversible. Comment dois-je aborder ce possible réveil spirituel des masses ?

      Par ailleurs, j’ai récemment suivi un de vos nombreux conseils en visionnant le film "Total Recall" (juste après avoir terminé Voyage au bout de la nuit, nul besoin de préciser que cette soirée fut vivifiante !) : bien que je ne sois pas en mesure de percevoir l’ensemble des messages, je ne peux que vous remercier pour cette recommandation. Etrange cette obsession pour les pyramides... Et j’avoue que cette métaphore d’une humanité qui a le choix entre retrouver sa mémoire (son histoire réelle) ou abandonner cette ambition en épousant la "modernité" (si possible blonde et à la plastique avantageuse) me fait un peu penser à la situation que vit le peuple américain...

      Au plaisir de vous lire


    • #2607463
      le 30/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ Ignatius J. Reilly

      Pour qu’on se comprenne bien, je n’envisage pas que les masses (particulièrement dans un pays comme le nôtre où 200 ans de république maçonnique ont produit un athéisme qui relève de la folie) vont se lever car poussées par un quelconque élan spirituel. Nous ne sommes pas aux USA où la population est globalement très croyante.
      C’est donc par un régime autoritaire doublé d’avantages très bassement matériels (économiques, avec une valorisation du travail au détriment de la rente) sur plusieurs générations que l’on pourra la conduire à s’émanciper de ce qu’elle croit être sa véritable liberté.
      Sinon, elle sera réduite et, pour sa partie résiduelle, forcée à adorer un nouveau Dieu par le grand son et lumière planétaire qui l’attend. Tout cela au grand bénéfice d’un peuple-prêtre (je vous laisse imaginer les guirlandes qui dépasseront de leurs chapeaux) qui assurera la médiation entre "Dieu" et les hommes pour une "hyperclasse" qui concentrera les richesses.

      Pour le reste, continuer à regarder des films de "science-fiction" pour ce qu’ils sont (c’est-à-dire des messages envoyés par quelques initiés) est une bonne approche, il faut seulement séparer le bon grain de l’ivraie et ce n’est pas si facile au début.
      Vous pouvez suivre la carrière de l’acteur Michael Ironside, elle est intéressante.


  • Visiblement a en croire les médias officiels, non seulement il n’y a pas de preuves de fraude mais en plus, les procédures judiciaires et les recomptages font gagner encore plus de voix a Biden !


  • Bonjour.

    Je vous fais partager une analyse du patriote suisse Oskar Freysinger.
    Il rappelle l’essentiel de ce que nous avons pu découvrir notamment sur E&R, pour toute personne un tant soit peu honnête le conflit engendré par les mondialistes s’annonce tout a fait dévastateur.

    https://youtu.be/r2G2Qh51Gk4

    Bon visionnage,

    Stéphane


  • D’après Wikipedia la Cour Suprême de Pennsylvannie est constituée de 2 juges républicains pour 5 démocrates. Pas étonnant qu’elle ait refusé la demande de bloquer la certification !
    https://en.wikipedia.org/wiki/Supre...

    La Cour Suprême fédérale est, elle, constituée de 6 républicains pour 3 démocrates (5 contre 4 si enlève le vendu John Roberts, mentionné d’ailleurs dans le livre noir d’Epstein).

    Les jeux ne sont pas faits !

     

    • Et c’est là qu’on comprend la nomination à la Cour suprême de la très conservatrice, intègre et rigoureuse Amy Coney Barrett il y a deux mois. Trump savait déjà à l’époque ce qui allait se passer.


  • Je veux y croire jusqu’au bout, et même au-delà, mais la déclaration de Trump que Newsmax (media validé par Donald) vient de publier donne la sensation qu’on ne peut plus espérer grand chose... Il exprime notamment ses doutes quant à la possibilité que la Cour Suprême accède à des audiences des dossiers de fraudes...
    "The problem is it’s hard to get it to the Supreme Court", aurait-il dit par téléphone à Fox News, ajoutant, "My mind will not change in six months", ce qui signifie qu’il ne changera pas de conviction (qu’il y a eu fraude), même dans six mois...
    C’est la première fois que son discours apparaît aussi pessimiste. On peut caresser l’espoir qu’il s’agisse d’une nouvelle ruse, sur le terrain de la communication, et qui sait... ?
    Le lien de l’info sur Newsmax : https://www.newsmax.com/headline/tr...

     

  • Bataille rangée en Allemagne entre l’armée et la cia. Cinq morts du côté des soldats. Les ordinateurs ont été sécurisés. Cest pas un film d’espionnage. Personne n’en parlera.

     

    • Ca fait plusieurs fois que l on voit ces infos concernant une possible opération de l armée américaine en Allemagne qui ne sont jamais confirmées nulle part, et pour cause...Comment ,légalement, l armée américaine pourrait opérer dans un pays comme l Allemagne, qui sauf preuve du contraire reste un pays souverain ? Si quelqu un a la réponse, merci de partager....pour ma part je n y crois pas...Ca ressemble à de la fake news pour brouiller et décrédibiliser les démarches de l équipe Trump, comme les histoires de tunnels et de sauvetages de milliers de personnes au printemps dernier...


    • #2607588
      le 30/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ jankry

      Pensez-vous vraiment que l’Allemagne est un pays souverain ?
      Quand la Merkel ne fait pas ce qu’on lui demande...C’est "Germanwings", histoire de la dissuader !
      Après, quand vous voyez son pedigree, cela sent la CIA à plein nez ! Mémère parle parfaitement la langue de Shakespeare, et sans accent en plus.
      Et ne croyez pas que la Fronce est épargnée, un F16 de l’armée américaine est passé à l’aplomb de l’endroit où je me trouvais à l’été 2019 et à une altitude de 60 pieds du sol. Tout cela à une vitesse tout juste subsonique...Sans que les militaires ne reconnaissent la présence de cet avion dans notre espace aérien.


  • À toux ceux qui s’interrogent sur l’apparente lenteur des évènements et les déclarations laconiques de Trump :

    Trump et son équipe occupent l’espace médiatique pour masquer ce qui se joue réellement, à savoir une guerre entre factions de l’État profond, l’une pro-Trump (Kraken est le nom du service anti-cybercriminalité du Département de la Défense), l’autre liée à la CIA qui contrôle les serveurs Dominion situés à l’étranger. Les soldats du Département de la Défense ont saisi les serveurs situés à Francfort (ça n’a pas été facile et certains sont malheureusement décédés) mais la bonne nouvelle c’est que Trump est en train de gagner.

    Flynn (récemment grâcié par Trump et désormais à la tête du groupe de reseignement du Président) détient désormais les données de ces serveurs, les preuves de fraude sont irréfutables et les différents intervenants ont d’ores et déjà remis leurs déclarations sous serment à Sidney Powell.

    Les enjeux sont très élevés car cette opération aboutirait à l’explosion pure et simple du parti démocrate. Selon Flynn les choses vont s’accélérer au cours des 15 jours à venir.

    Source de toutes ces infos : fil Twitter de Sidney Powell

     

    • Pas que le parti démon crate mais tout l état profond et les merdias …


    • #2607472
      le 30/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ Maneki

      Tout cela est juste, on peut même préciser qu’a priori cinq soldats des forces spéciales sont morts dans l’opération de saisie des serveurs "Dominion" dans un bâtiment de la CIA en Allemagne et qu’un officier de cette dernière y a laissé la vie.
      Les victimes de cette opération seraient les cadavres retrouvés dans le crash d’un hélicoptère de l’armée américaine en Egypte le 12 novembre avec un officier français à bord...

      Sinon, je conseille à ceux qui nous suivent de garder près d’eux leurs téléphones portables allumés et bien chargés dans la nuit du 5 au 6 décembre, avec ou sans carte SIM.


    • #2607597

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      pourrais tu être plus précis s’il te plait, j’ai soif de vérité et je ne pense pas être le seul


    • #2607618

      @ Heureux qui, comme Ulysse... : les premières infos sur le raid contre les serveurs allemands sont tombées le 13 :

      https://www.youtube.com/watch?v=NYn...

      et Pompeo est venu à Paris le 16... ça pourrait coller votre histoire d’accident, surtout avec un militaire français dans le tas qui justifierait doublement la visite de Pompeo :

      https://france3-regions.francetvinf...

      Doit-on en déduire qu’il aurait fait partie de l’opération ?

      Et qu’avez-vous à l’esprit pour la nuit du 5 au 6 décembre ? Une grosse coupure électrique comme la Pompili a commencé à nous le suggérer afin de rendre ça plausible ?


    • Des précisions sur cette nuit du 5 au 6 décembre où les téléphones doivent être full ?


    • #2607747
      le 30/11/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ rectificateur

      Vous avez tout bon, opération qui a eu lieu très probablement le 11 (avec plusieurs V22 Osprey ayant ravitaillé au Groenland), raison de la visite amicale du Secrétaire d’Etat (arrivé le 14 au Bourget) chez l’inverti de l’Elysée le 16 pour lui annoncer la couleur.
      D’autres chefs d’Etats seront visés pour leur ingérence dans l’élection présidentielle aux USA...Et ces crimes ne resteront pas impunis.

      @ Christopher, rectificateur & Quand ?

      Il s’agit d’une intuition qui me vient de ma boule de cristal, c’est dire le peu de fiabilité...Mais bon, si les voies du Seigneur sont impénétrables, autant envisager qu’il utilisera des moyens modernes s’il veut s’adresser à nous.


  • #2607280

    Joe Biden se fracture le pied en jouant avec un de ses chiens ... C’est le pied ! Pour tous ceux qui trouvent qu’il y a quelque chose qui cloche dans les élections américaines : voilà une réponse... Mauvais présage ?

     

  • #2607325

    " C’est pas les votes qui comptent , c’est ceux qui comptent les votes qui comptent "

    Joseph Stalin


  • Trouvant son origine dans l’argot de la fin du XIXe siècle, "casser les pieds à quelqu’un" signifie l’ennuyer beaucoup. Le verbe "casser" est à prendre dans le sens d’"écraser". Expression suivante : ça va barder !


  • Au final on est en est là... Si à la haute justice on a beau avoir toutes les preuves du monde concernant la fraude, si ces jugent ne veulent pas reconnaitre les preuves et bloque le processus d’une réel justice, et bien voilà où on en est.
    La justice appartient est du côté de ceux qui ont le plus d’influence hélas. Je pense qu’il n’y aura rien hélas, car la justice des corrompus fait blocus.

     

    • #2607639

      Il manque juste un petit détail à votre remarque : ne pas confondre la justice américaine avec le semblant de justice de république bananière masqué de légalisme en Europe. Là bas, ils ont un peuple armé qui est prêt à demander des comptes et les juges sont élus et non nommés comme dans toutes les autres "démocraties" occidentales. Les juges ont tout à craindre en cas de décision inique ou partisane. Ils ne peuvent pas balayer d’un revers de la main comme ils le font allégrement en France, en toute impunité.


  • Alexis Cosette de radio Québec parlera ce soir lors d’un web journal à 23h via twitter ou odyssée.
    Ces analyses sont pertinentes.

     

    • Pertinentes en quoi ?

      Obama n’ est pas inculpé.
      Michel Obama ne s’ est pas présentée
      Assange n’ a pas ete libéré
      Aucun dossier n’ est sorti sur le réseau Epstein ni sur ses amis politiciens.
      Trump a perdu.

      Cossette raconte n’ importe quoi depuis des années en se basant sur tweeter et facebook


    • #2607892

      @ Daniel :



      Cossette raconte n’ importe quoi depuis des années en se basant sur tweeter et facebook



      Ah ben ça au moins c’est du commentaire. Merci d’être passé, vous en avez certainement convaincu beaucoup.


    • #2607964
      le 01/12/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ Daniel

      Bizarre, mais Alexis Cossette ne me laisse pas cette impression, à part quelques simplifications ou imprécisions, son travail est remarquable.
      C’est d’ailleurs intéressant de constater qu’il vient de la gauchiasse internationaliste athée la plus dégénérée de laquelle il a su s’extraire.
      Même s’il ne fait pas état des causes profondes de tout ce qu’il décrit, ses analyses sont celles d’un honnête homme, ce qu’assurément vous n’êtes pas pour écrire de telles âneries.


  • Pied cassé : Bracelet électronique ?


  • Il y a eu tout récemment aux USA un nouveau règlement émis par le department of justice concernant les exécutions capitales fédérales autorisant le gouvernement à exécuter les condamnés à mort par électrocution, le gaz et le peloton d’exécution. Avant cet amendement de l’ancien règlement les condamnés à la peine capitale par une cour fédérale ne pouvaient l’être que par injection, ils ont donc étendu les méthodes de mise à mort...Reste à savoir pourquoi ! Est-ce que Trump prévoit l’utilisation des forces spéciales militaires pour neutraliser la racaille de l’Etat profond si la méthode "douce"passant par les canaux civils habituels ne fonctionne pas et prévoit des exécutions capitales en masse des traîtres ? Trump nous a promis une grande surprise...
    Je joins le lien du document officiel concernant ce nouveau règlement émis le 27 novembre de cette année et effectif à partir du 24 décembre (bizarre ! La veille de Noël !)

    https://www.federalregister.gov/doc...

     

  • Biden qui se casse un pied en jouant avec ses chiens.
    Et s’il portait un bracelet électronique qu’il cache sous une botte. Cela signifie qu’il est accusé dans des procès à venir ( dossiers chinois et ukrainien, fraudes électorales ). Il a don été forcé de porter des bracelets de contrôle à la cheville. Quoi de mieux que de cacher cela par une malencontreuse blessure. Pauvre chien accusé à tort sniff sniff...
    On nous prendrait pas pour des cons ????????????

     

  • Je confirme que des personnes qui ne sont pas en droits de voter aux US (car pas citoyens US) ont pu voter. J’en connais 2. Et ils ont voté Biden. Surprise je leur demande naïvement "mais comment vous avez pu voter vu que vous n’êtes américains’. Ils m’ont repondu un petit sourire en coin, "tout le monde peut voter aux US, ça fait 15 ans qu’on vote".

     

  • D’un point de vu juridique, c’est une bataille épique ! Et si j’en crois certains, les militaires ricains en Allemagne en viennent aux mains. Tout ceci reste invisible au plus grand nombre, du moins pour l’instant.


  • #2607556

    Si fraude il y a eu (ce dont les images et les évidences semblent démontrer) et si l’élection est entérinée, c’est historique. car ce qui s’est passé c’est l’équivalent de l’effondrement du mur de Berlin pour le camp de l’Ouest. C’est à dire la fin de l’illusion démocratique comme en son temps la fin de l’illusion communiste. Il sera impossible de faire marche arrière... sans de terribles moments


  • #2607614

    Une piste pour expliquer le fait de faire porter le chapeau de la triche à des pays étrangers, dont le Venezuela et l’Iran ?

    https://www.developpez.com/actu/310...

    extrait :



    Le fait que la CIA soit propriétaire de la société a été caché à la vue du public par le biais de transactions financières complexes orchestrées par un cabinet d’avocats au Liechtenstein. Sous le contrôle de la NSA et de la CIA, Crypto a vendu des systèmes truqués à plus de 100 gouvernements, dont l’Iran, des juntes militaires d’Amérique latine, des rivaux nucléaires en Inde et au Pakistan, et même au Vatican.



  • vous verrez que Trump gagnera au final cette élection , il faut comprendre qu’ il joue sur les rebondissements pour ne pas paraitre trop sur ! le plan Qanon est et reste d éveiller le peuple et pas seulement U.S , ceux qui ont suivi le système Q depuis le début n ont aucun doute sur ce qui ce passe et de quel manière cela ce déroule ! " rien ne peut arrêter ce qui vient ! dixit QANON alias en faite l armée américaine ! demandez vous aussi pourquoi le général flynn a peine disculpé ce rend en Europe ?! les logiciels de votes électronique allemand ont été réquisitionné , ce n est pas une fake sidney powell l a confirmé avant d ajouter qu’ ils étaient entre les mains des patriotes ! il serait trop long maintenant de reprendre toute la stratégie QANON mais il n est pas trop risqué de dire que tout est sous contrôle !

     

    • Le plan Qanon n’existe pas et ce sont les juges qui décideront, Etat par Etat, de la validité des élections. Et pour l’instant aucun jugement n’a été rendu en faveur de Trump...
      Pire, l’avance de Biden se conforte.
      Reste la Cour Suprême mais Trump a admis lui même que c’était compliqué...
      Prions.


    • Mouais, Qanon personne ne sait ce que c’est et au final j’ai l’impression que chacun y voit ce qu’il veut.


  • "La présentatrice Maria Bartiromo a rappelé ensuite l’étude récente Reuters/IPSOS"
    Reuters ?
    IPSOS ?
    De bien tristes sources, pauvre fox.


  • 1 juge de Georgie vient d’ ordonner le placement sous scellés des machines Dominion.


  • #2607824

    Sur la fraude électorale, il y a une audience publique en cours dans l’État d’Arizona avec l’équipe juridique du Président Trump et ses nombreux témoins assermentés (très intéressants). Apparemment seule la chaîne OANN transmet cette audience en direct :

    https://www.pscp.tv/w/1djxXqjdlWvKZ


  • Vous voulez savoir qu’est-ce l’Etat Profond ? Très simple, ce sont trois lettres : CIA.

    - Epstein et ses vidéos compromettantes : CIA
    - Al Quaida et ISIS : CIA
    - Tentative d’assassinat de Trump en 2016 : CIA
    - Fraudes électorales depuis Francfort : CIA

    Source : faites une recherche sur le consulat américain à Francfort. Vu la taille des batîments, ça m’étonnerait qu’ils ne s’occupent que du renouvellement des passeports et des visas touristes...

     

    • CIA et MOSSAD : ne font qu ’un ; Epstein était l ’agent de Maxwell lui même agent du Mossad ; Alquaida et Isis sont des instruments des guerres pour Israel . l ’ Etat profond est atlantosioniste ; en fait plus sioniste qu ’atlantique , l ’un servant de masque à l autre . ..


    • Dom,
      Merci pour ce résumé... Un exemple concret, les "preuves" que l Irak détenait des adm ont été fournies par le Mossad et estampillées Cia.
      Belouga,
      cette obstination à faire disparaître toute présence des réseaux sionistes ou israéliens au sein de ou des états profonds américains ne manque pas d étonner... Car s il y a une faction qui est "dans la place", c est bien celle la ! La trajectoire des États-Unis depuis 30 ans en atteste. Le traître américain mais patriote israélien Jonathan Pollard a été condamné en 1985. Tous les présidents américains même un tapin de 1ere classe comme Bill Clinton lui ont refusé la grâce (soit dit en passant le lourdaud Netanyahu avait promis de la lui obtenir à l époque en 1997) Aujourd hui, un Pollard serait-il seulement inquiete ? On peut en douter.


    • Mes excuses à Belouga.
      Le message était adressé à Valverde. Désolée.


  • Face à la fraude des machines, il y a la corruption des humains. On achète plus surement des républicains qu’on ne cache la vérité.
    Les votes ne comptent pas. Seuls ceux qui les certifient comptent.

    Le seul médium qui avait prédit (en nov 2019) la pandémie avait, aussi, prédit la réélection de Trump. Ce sera,peut être, en 2024 et Donald sera le deuxième président après Grover Cleveland a réussir ce coup.

    Trump a prit beaucoup de décisions contre le pouvoir profond. Le Biden peut les annuler comme le fit Johnson à la mort de Kennedy.

    Il ne reste que la cour suprême fédérale qui peut,aussi, s’effrayer de la puissance occulte du deep state.

    L’Histoire,elle, jugera sur les faits.

     

    • Mais cher Spirit comment penser que dans quatre ans on remette ça , dans les règles courtoises , comme si de rien n ’était ? cela pourrait être , dans dans un cas comme celui du duel Bush Algore dans lequel en effet le Républicain Bush gagna l ’ élection présidentielle en emportant la Floride au terme d une âpre contestations au sujet d ’un milliers voire moins de bulletins litigieux regardant 2 ou 3 bureaux de vote d ’un district populaire ( bulletin en fait mal perforés quoique indéniablement pour Algore ) ; la justice en la cour suprême de Floride de couleur républiciane ( comme le gouverneur de l ’ Etat frère du candidat Bush ) avait donné la victoire à GW Bush .Mais quel rapport avec la situation actuelle ? d ’un côté une fraude quasi accidentelle suscitant une controverse peut être partialement arbitrée , de l ’autre un coup d ’ Etat contre le peuple américain , un complot quasi militaire , stratégique, a une hauteur et à une échelle inouies contre la démocratie un coup de force inoui suceptible d ’ébranler le pays jusqu ’en ses ses base .Biden Président c ’est le triomphe d ’une organisation internationale maffieuse contre la volonté d ’une nation baffouée , un attentat inoui contre l ’Etat de droit , un putch inadmissible et qui doit soulever tout citoyen des états unis quelque peu patriote . Bref c ’est la fin de la Démocratie - en Amérique et ailleurs - qui ne peut survivre à une telle violation inadmisiblement honteuse . Tout le problème est que l attentat est si énorme que les institution peuvent difficilement affronter cette quasi agression ennemie de l ’intérieur .Il n y a que l ’armée américaine qui pourrait par son action donner une réponse appropriée a la formidable entreprise de subversion envers un Etat et son peuple .


    • "Demain, la gouvernance globale ou la révolte des Nations" qu’il disait.


    • Cher DOM, je fais ce parallèle avec Grover Cleveland car, c’était un personnage extrêmement populaire. Pas un candidat artificiellement apprécié grâce aux médias comme l’est Al Gore.
      Y’à qu’à voir les meeting de Trump pour comprendre.

      Teddy Roosevelt était pareil et comptait bien se représenter en 1917...Sa mort en 1916 a tout changé.

      J’ai pas dis que c’était cuit. J’imagine juste d’autres scénarios.


  • 6 millions de votes d’avance pour Biden... Encore ce chiffre 6 qui ressort !


  • Observez de quel côté Biden tient son unique béquille, ce n’est pas logique !
    A. Cossette-Trudel dans le dernier web-journal s’interroge sur les raisons pour lesquelles des plâtres à la cheville arrivent assez fréquemment à certains démocrates, cet illogisme conforte ces interrogations, ne trouvez-vous pas ?

     

  • #2608117

    D’après la dernière émission d’Alexis sur Radio Québec, il est possible qu’il n’y aura même pas besoin de la Cour suprême pour décider que Trump a remporté l’élection.

    Il se pourrait que Biden admette avoir perdu, pour éviter d’être fusillé pour haute trahison en voulant s’imposer indûment à la présidence.

    Cette issue serait la meilleure possible, puisqu’elle éviterait que les démocrates honnêtes croient que l’élection leur a été volée, avec la probabilité du déclenchement de la guerre civile.

    Ceci dit, ce document devient vraiment trop gros, mon ordinateur met beaucoup de temps à le charger.


  • #2608118
    le 01/12/2020 par pâàatriq bruhmerd
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Le niveau de corruption de ce pays est inimaginable. Il y a eu fraude à tous les niveaux et le coupable n’est pas emprisonné mais considéré comme élu.
    Pourquoi s’abaisser à recompter les bulletins puisqu’ils ont été rajoutés en masse entre 2 et 4 heures du matin ? Et tous pour jo bidon, impossibilité statistique comme ici en 2017. Tricherie = l’adversaire est élu et fini. Joanne Marie dite "Jo"Jorgensen (libertarienne) et Howie Hawkins (écologiste) ont dû voir leurs voix aussi siphonnées par cette machination.

     

  • #2608124

    le point  : L’état psychologique de Trump « va se détériorer », assure sa nièce
    encore une qui a obtenu son diplôme de psychologie à l’OMS ou au Lancet ?
    pour faire tomber Trump , faut lancer de gros missiles pas des p’tits pêts foireux de tafioles-
    Trump , c’est pas Châtoune qui gicle dès que 2 blacks transpirants se frottent contre lui
    le point , grand torchon qui va disparaître quand le général Flynn va les poursuivre à la haye en Hollande où il a prévenu le Tribunal


  • #2608133

    Biden a un bracelet électronique à la cheville, comme Chelsea et Hillary Clinton, John mac Cain avant lui.
    Ils sont faits comme des rats.
    Giuliani a dit à Biden de renoncer, à peine d’aller en prison. Ils font les choses en douceur, avant le grand clash.
    La haute trahison aux USA c’est la peine de mort !
    L’unité 305 de l’armée a récupéré les ordinateurs et stockage de la CIA à Francfort, ils ont perdu 5 des leurs !
    Cf. dernière vidéo d’Alexis Cossette.

     

  • Ce "thriller" de guerre est tellement incroyable à suivre , certains semblent détenir des infos que l’on ne trouve nulle part on comprend pourquoi ...
    Par contre qu’ils ne se gênent pas pour aller plus loin , il y a parfois des messages qui jouent sur le mystère ce qui peut les décrédibiliser même quand on est soi-même convaincu que les complots ont toujours existé et sans doute au delà de l’imagination.
    La CIA est une organisation malfaisante qui organise (désorganise ?) des conflits pour établir des plans de conquête on le sait de plus en plus mais cette puissance a toujours vaincu dans l’ombre sans être inquiétée plus que cela.
    Trump semble être le messager que beaucoup attendent , son combat doit être glaçant j’imagine , j’espère qu’il est bien protégé .
    L’avenir du monde se joue en ce moment , il faudrait des alliés qui s’engouffrent dans cette guerre secrète , peut-être est-ce le cas , discrètement pour l’instant.
    J’aimerai bien des précisions sur ce conseil de garder prêt de soi son smartphone la nuit du 4 au 5 Décembre , pas bien compris le message là ...


  • Et tous ces républicains qui s’activent pour les démocrates .. ahurissant !
    Ducey, Raffensperger, Kemp ... d’autres certainement c’est sûr.

    Comme ici soit dit en passant : combien de LR ou "de droite" passés chez le prince ? darma, lemaire, solère, castex, philippe ...

     

    • #2608384

      Les R qui basculent sont probablement victimes de leurs agissements avec soit des filles majeures, mais plus certainement avec des mineurs, mâles ou femelles.
      Le maussade et son pion Epstein avaient compris comment manipuler ces avides de chair fraiche.


  • Les articles que l’on peut lire en ce début de semaine dans la presse internationale sont d’un niveau abyssal. Celui sur la nièce de Trump, relayé partout, avec en prime un entretien soit-disant exclusif sur Europe 1... vraiment pathétique. La seule couverture un peu sérieuse sur les auditions (hors ER) était sur Sud Radio. Je n’affectionne pas particulièrement, mais il faut bien reconnaître que parfois ils font le travail, ou invitent des personnalités qui le feront à leur place (Charles Gave en l’occurrence). Je suis sceptique sur les bottes orthopédiques, et un quelconque rapport avec des bracelets électroniques. C’est un peu le problème avec les rumeurs en ce moment, je crains que quelques personnes surfent sur la vague de la résistance au courant mondialiste pour colporter dur, ou pour sur-interpréter des éléments qui n’ont peut-être pas de liens. « Une fois c’est du hasard, deux fois c’est une coïncidence, trois fois c’est une action ennemie » alors qui sait ?


  • Une traduc serait bienvenue sur cette video :
    https://www.youtube.com/watch?v=o8-...
    Biden, Hillary et les autres... leur avouées trahisons.


  • #2608568
    le 02/12/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Là, cela commence à se préciser. Mike Flynn est au taquet.
    Pour ceux qui savent apprécier, je les invite à aller sur le compte Twitter de Donald Trump Junior.
    Une petite euthanasie en vue pour Bidon ?

    Sinon, le quart Sud-Est de l’Hexagone est en panne de télé, c’est ballot, les zombies ne pourront plus regarder BFMerde.
    Et pour les bavardages avec E.T., ce n’est pas mieux, Arecibo vient de rendre l’antenne définitivement.

    Dis-donc Elon, arrête de te la péter, on t’a reconnu et on te file le train !
    Faut pas jouer avec l’électricité, la Pompili a dit qu’on allait en manquer.

     

    • #2608691

      Pour ceux qui savent apprécier, je les invite à aller sur le compte Twitter de Donald Trump Junior.



      Ouais, à prendre avec des pincettes tout de même... il vient de retweeter une "news" de The Babylon Bee, soit à peu près l’équivalent du Gorafi :

      https://twitter.com/DonaldJTrumpJr/...

      C’était sans doute de l’humour mais vu d’ici c’est moins facile à percevoir donc attention à ne pas tout prendre à la lettre !


    • #2608727
      le 02/12/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

      @ rectificateur

      Je vois que vous saisissez de mieux en mieux comment tout ce bordel fonctionne.
      Détourner l’attention mais faire passer l’essentiel dans le même temps, tout un art.
      Ce qui est sérieux est présenté comme une boutade et ce qui l’est moins comme une vérité.
      J’espère seulement que nos concitoyens seront en mesure de donner de leur "temps de cerveau disponible" à autre chose s’ils ne peuvent pas mater le concours de pétasses annuel et son élection tout aussi truquée que celle du Président américain...


    • #2608848

      @ Heureux qui, comme Ulysse... : c’est sûr que la plaisanterie de The Babylon Bee est plus vraisemblable que la blague de celui ayant déclaré l’élection de 2020 comme la plus sûre de l’histoire des USA !

      https://www.la-croix.com/Monde/Elec...


  • #2608722
    le 02/12/2020 par bernard henri LE VIT
    Donald Trump versus Joe Biden : les dernières informations

    Je veux bien y croire à cette machine de guerre du clan Trump qui maîtrise son sujet de A à Z ,mais comment expliquer par exemple qu un Rudolf Guillani se fasse piéger aussi facilement dans un hôtel par une fille aguicheuse, dans le film Borat 2 de sacha baron cohen ?

    Ce dernier s octroyant même le luxe de pénétrer dans la chambre de l ex maire de NY à moitié à poil !

    Franchement ça fait pas trop sérieux........

     

    • #2608903

      Personnellement c’est Baron Cohen que je trouve grotesque et ridicule dans cet épisode (et n’oubliez pas que vous n’avez pas accès aux rushes bruts mais à la version après montage)...

      https://www.youtube.com/watch?v=8tF...

      En fait de "situation compromettante", Giuliani ne fait que remettre sa chemise dans le pantalon après avoir enlevé tout l’attirail de prise de son nécessaire à l’interview. Il n’a même pas enlevé sa veste !

      J’ai vu Borat il y a quelques années et franchement j’ai eu honte pour l’interprète principal. Ce type est une ordure finie qui a tourné un film dans un village paumé de Roumanie utilisé comme un décor vivant gratuit, en se foutant ouvertement de la gueule des figurants et des paysans kazakhs (qu’il est censé dépeindre), présentés comme des brutes épaisses assoiffées d’American-way-of-life...

      Ça pue le racisme et la suffisance d’un peuple sûr de lui et dominateur, comme dirait Charles.


  • Pour expliquer les défections des élus Républicains qui s’empressent bizarrement de certifier la victoire de Biden, Zemmour laisse entendre qu’il y aurait des menaces, exprimées au moyen des antifas et BLM... C’est un paramètre à tenir en compte. Depuis le début je crains même qu’il y ait des menaces très fortes sur la famille de Trump lui-même... Quand même, ce qui est en jeu est tellement énorme, faut pas croire qu’ils vont laisser aller les choses...
    Ici, nombreux sont ceux qui pensent, et je voudrais le croire comme eux, que tout est super ficelé, que Trump, Flynn et Powell ont des coups d’avance etc. Mais il ne faut pas croire que l’Adversaire ressemble en quoi que ce soit à l’impotent Biden. Ces gens sont des crapules sans scrupules, Satan ne fait pas de sentiment et s’il sent que ça chauffe pour lui il n’a pas fini de se débattre, quitte à tout embraser...

     

  • #2608890

    >On ne sait pas comment O’Keefe a réussi à obtenir ces conférences téléphoniques.

    Si si on sait, un lanceur d’alerte en interne a donné le code conférence.


  • Salut,

    Je suis un des premiers à avoir dit sur les fils de E&R qu’il y avait eu des fraudes massives aux USA et que Trump ne devait pas lâcher le morceau.

    Je pense toujours qu’il y a eu fraudes massives dans ces élections mais qu’il n’y a pas seulement des démocrates dans le coup.Il y a bien sur aussi des républicains et une partie de l’armée de la cia et du fbi qui sont forcément aussi dans le coup.

    En effet en écoutant tous les témoignages des personnes présent durant les élections,ainsi que les chauffeurs de camions qui disent avoir transporté des palettes de bulletins dans des endroits non sécurisés ou controllés ;on ne peut imaginer que tout cela soit fait sans que les services secrets et l’armée ne soit au courant.

    Trump est donc entouré de traitres et il doit se mouvoir à travers ce marécage de pourris.Ce serait une erreur que de croire qu’il contrôle tout.
    C’est pour cela que je me méfie des messages du genre ne vous inquiétez pas ceci est dans le plan car Q à dit cela et Q à dit ceci.

    Personne ne sait qui est Q , certains disent que le Q du début n’est plus le même de maintenant.D’autres disent que ce serait un groupe proche de Trump peut être dans l’entourage de Flynn.Ce que je sais par contre c’est que Q peut se tromper.
    En effet précédemment il était annoncé que Clinton, Podesta et autres seraient bientôt à Gitmo (Guantanamo) ,que des cassettes de Hillary allaient dévoilé qu’elle était une criminelle que l’on voit faire des choses atroces à un fille.

    Q dit bien sûr des choses vraies mais je pense aussi qu’il y a une partie de bluff pour faire croire aux oligarches pédophiles qu’ils sont cuits et que les dossiers compromettants sont dans les mains de Q.

    Epstein qui doit avoir une belle vidéothèque des souvenirs de vacances des Clintons,de Bill Gates et autres crapules à été officiellement suicidé.

    Bill Barr en charge du département de Justice va t’il vraiment sortir les dossiers chauds ?

    Le père de Bill est Donald Barr.Sur Wikipedia on apprend que Donald est un bon catholique.Plus loin il est précisé toutefois que Donald provient d’une famille juive qui s’est récemment converti au catholicisme. ... Donald aurait aussi engagé Epstein dans son école pour enseigner.... En 1974 Donald à écrit un livre de science fiction ou une planète nommé Kassar ( Khazar ?!) avait des esclaves sexuels mineurs !

    Epstein s’est peut être inspiré du livre de Donald pour faire son réseau ?

    Seul une révolution venant du peuple sauvera l’Amérique !

     

    • Srato remarquable votre contribution .Pourriez -vous creuser encore ? est -ce que selon vous l ’ingenierie Covid n ’est pas le piège initial dans le quel la défaite de Trump était inscrite ; en un mot pouvait -il se sortir d ’un tel merdier autorisant une marée océanique de votes par correspondance incontrôlable ; a t il fait tout ce qui était possible pour s ’y opposer ? et l ’actuelle bataille pour l ’invalidation de votes frauduleux ( vicjés dans le pricipe mais légalement autorisés ) n ’est -il pas un combat d ’arrière garde perdu d ’avance , se réduisant à de simples recomptages ? d ’autre part , ce a quoi nous assistons est à une subversion d ’ampleur stratégique , mieux à une agression intérieure de type militaire d ’un état , d ’une nation , ’ un peuple par un Etat dans l ’Etat , un réseau ayant noyauté totalement l ’Etat et les structures politiques de la nation et en cas vous l ’admettiez , face a une telle situation de guerre la réponse ne pourrait lle pas selon vous n ’ être que militaire ; mais selon vous l ’armée ( et les services) elle même est largement infiltrée par l ’ennemi intérieur et Trump n ’a plus du tout les commandes ; pensez -vous alors a un lutte possible entre deux factions militaires , Trump étant déjà hors jeu ?


  • L’idée de déclarer la loi martiale et refaire l’élection n’est pas mauvaise, et la on va bien voir la supercherie avec leur vague bleue moisie et les millions de votes en moins !!!

     

    • C’est dingue qu’en 2020 ils ne sachent pas créer un protocole de vote électronique utilisant la blockchain et dont le code serait connu, vérifié et contrôlable par tous (même les citoyens). C’est clairement entretenu de la sorte comme *joker* dans les cas où une personne qui ne sorte pas des loges soit pressenti à la plus haute fonction (faux narratif médiatique + gruge généralisée). Je ne connais pas les lois au niveau national ou des états, mais c’est hallucinant que des gens n’ayant pas la nationalité, ne résidant pas dans l’état etc. aient pu voter. Ils n’ont aucune liste électorale ? Ont ils au moins des papiers d’identité ? Je ne suis pas pour les cartes biométriques, mais au moins quelque chose qui puisse assurer l’unicité de chaque vote ... Donc si l’armée se charge des élections ils va falloir qu’ils opèrent avec le plus grand contrôle des failles existantes, et elles commencent dans leurs propres rangs.


    • #2609496

      il ne peut y avoir de processus démocratique que par un vote sécurisé dans un isoloir . Le vote à distance ne permet pas d’assurer que la personne qui a voté l’a fait sans aucune pression quelconque, sans compter les cas où c’est quelqu’un d’autre qui a voté. cette élection est une parodie.


  • #2609632

    Magnifique discours de Donald Trump ! Comme par hasard, CNN a décidé de ne pas le retransmettre. Étonnant, non ?! Chris Cuomo a commencé son discours à l’antenne par ces mots : "Trump is toxic, period !", en français "Trump est toxique, point barre !" Tout est dit...


  • #2609844

    Auditions publiques dans le Michigan ; Votre pour Trump inversée à Maricopa.

    Vidéo visible ici

    « Donald Trump a qualifié les élections de 2020 de la plus grande machination jamais perpétrée dans notre pays. »


  • #2609911

    Mike Pompeo se pointe en Europe, Sidney Powell annonce qu’elle va libérer le Krakken, Trump gracie Flynn, Flynn se pointe en Europe, les serveurs de Francfort sont saisis (peut-être dans le cadre d’un assaut qui a coûté la vie à 5 soldats du 305ème bataillon, selon Cossette et d’autres), les audiences sont convaincantes et enfin, Trump, ce 3 décembre, livre un discours complet sur cette trahison...

    Pour oi, les choses sont claires : on est face à une feuille de route.

    Les mondialistes avaient leur agenda, les patriotes également.

    Au moins, aux USA, le deep State 2 (patriotes) ne se laisse pas faire par le deep state.

    Sachons nous inspirer de cette lutte qui n’est pas parfaite, car difficile, mais qui est digne pour lutter contre le hold up covidéen !!!

    Force et honneur !

     

    • Les démon Crates ont sous estimés les votes des latinos américains un raz de marée et leur truquage n a pas été assez paramétré donc ils ont utilisés des faux bulletins en catastrophe.


    • Dieu t’entende, Anticyclone, puisse ce scénario se réaliser !
      Trump a tout le mondialisme contre lui, cela signifie bien plus que juste les électeurs qui ont "légalement" voté contre lui. Elites de la finance, OMS, medias, Gafa, mafia, Fmaçonnerie, ça fait beaucoup. Sa seule chance de gagner, c’est effectivement si le coup a été bien préparé à l’avance, et qu’il a, aux postes clé de l’armée, des pions vraiment fiables (pas comme le Bill Barr dont il faisait l’éloge il n’y a pas longtemps, et qui l’a salement poignardé dans le dos hier...)


  • ​Si je résume, parce que je m’y perd... il y a trois possibilités pour Trump : 1/Cour Suprême des Etats-Unis 2/Vote des grands electeurs pour Trump car ils reconnaissent un vote frauduleux 3/Vote par la chambre des représentants au niveau fédéral avec 1 voix par Etat si il y a refus de certifier par les Etats ?
    C’est le cheminement de ces 3 cas maintes fois entendu qui me pose problème !
    En tout cas j’y crois !
    Bien à vous ;)

     

    • #2610022

      Un très bon résumé de la suite des événements :
      https://qanonfr.com/les-chemins-de-...


    • Selon moi l élection va être invalidée et une nouvelle élection sécurisée aura lieu avec sécurité de l armée. C n est que mon pronostic.


    • une autre formule aussi, qui est réclamée par des sénateurs républicains, serait que la cour suprème (fédérale donc) suspende le chronomètre electoral pour donner 1 peu plus de temps aux juges des états concernés pour statuer sur les recours.
      si les démocrates refusent, ils prennent le risque que la cour suprème (fédérale) accepte d’ examiner et trancher sur l’impact des fraudes, s’ ils acceptent ils prennent le risque que des juges invalident les résultats actuels par états perdant ainsi des grands électeurs.
      c’ est bien pour ça que les républicains insistent pour faire reconnaître "l’ ampleur déterminante" des fraudes et l’ autre camp les minimisent jusqu’ à les nier.

      PS : chez nous aussi, c’ est la justice (très,très indépendante) qui a aiguillé l’ élection présidentielle, mais comme dirait Dieudo "quand c’ est dans ce sens, ça ne compte pas."


    • Les législatures étatiques (sénat + chambre des représentants) peuvent aussi s’arroger le droit de choisir eux-mêmes les grands électeurs si les membres élus de ces assemblées sont convaincus de la fraude.

      Il se trouve que les législatures de l’Arizona, de la Géorgie, du Michigan, de la Pennsylvanie et du Wisconsin sont toutes républicaines. D’où les auditions actuelles dans ces états (sauf dans le Wisconsin pour le moment). S’il n’y a pas trop traîtres ça pourrait passer.

      C’est la stratégie qui est présumée dans cette très bonne petite vidéo :
      https://www.youtube.com/watch?v=RgD...

      S’agissant du vote par la chambre des représentants que vous mentionnez en point 3, il me semble mais ça reste à vérifier, que cela se produit s’il n’y a pas assez de grands électeurs pour élire le futur Président. Par exemple si plusieurs états ne certifient pas leurs résultats et donc ne peuvent pas choisir leurs grands électeurs. En fait ce serait pour pallier l’impossibilité d’atteindre le... palier (!) de 270 grands électeurs.


  • #2610039

    Stop the steal : Le camp Trump a plus de 20 classeurs remplis de preuves de fraudes électorales qui seront présentés demain au Nevada.

    Selon le Tweet de Mike Coudrey


  • Les preuves de la fraude s’accumulent et vont crescendo.. La dernière vidéo surveillance du bureau de vote avec les caisses de bulletins qui sortent du dessous des tables en l’absence d’ observateurs est une bombe.. elle sera diffusée sur des chaines américaines sachant que BFM TV ne fait pas la loi aux US et qu’ils existe là bas des journalistes TV honnêtes qui relaieront ces images .. En Macronie ce n’est même pas la peine d’y penser... Je pense que le score de Trump aurait du avoisiner les 70% sans la fraude , le score que Macron a obtenu grâce aux bidouilles : soutien de la totalité des gros médias aux ordres, peaux de bananes pour Fillon et Marine au second tour ( la fraude à la française)..Je crois qu’avec une telle accumulation de preuves de fraudes, si Trump n’obtient pas réparation, les US risquent de traverser une zone de turbulence quasi cyclonique.. le peuple US est surement plus réactif que les fans de Castex, il ne se laissera pas voler impunément.


  • #2610101

    Ça swingue avec une cadence qui s’accélère !

    Facebook : 40 États américains vont s’associer pour poursuivre en justice le réseau social.

    « Une plainte devrait être déposée la semaine prochaine contre le géant des réseaux sociaux, Facebook, deuxième membre des Big Tech à être poursuivi outre-Atlantique en 2020, après Google.

    Près d’un mois et demi après le dépôt d’une plainte de onze procureurs généraux américains et du département de la Justice à l’encontre de Google, c’est cette fois Facebook qui est la cible des États fédérés du pays. 40 d’entre eux s’apprêtent à engager des poursuites judiciaires contre la firme de Mark Zuckerberg. Celles-ci devraient intervenir dès la semaine prochaine, selon l’agence Reuters (...) »


  • #2610122

    Trump a remporté les élections haut la main avec plus de 74 millions de votes en sa faveur - ce sont les chiffres officiels, mais à mon avis si l’on rajoute les votes qui lui ont été retirés et les bulletins détruits, on se rapproche plus de 80 millions (réels) (je me base sur les déclarations de l’avocate Sidney Powell). Quand à Biden, d’après mes estimations, il aurait plutôt reçu entre 40 et 50 millions de voix. Si on résume, ça fait un ratio 60(-)% Trump et 40(+)% Biden.

    Sinon, je vois beaucoup de messages pessimistes alors que le POTUS est à deux doigts de renverser la Géorgie (12’000 voix d’écarts entre les deux candidats). Ses chances de victoire sont réelles. Si Biden est déclaré président, il devra gouverner avec une minorité au sénat et faire face à des électeurs républicains enragés et une armée dont les soldats pensent que leur élection a été volée. Dans ce cas de figure, je pense que la situation va inévitablement dégénérer.

    Qu’en pensez-vous ?

    Force et honneur.


  • Pour ceux qui n’auraient pas compris la stratégie de Trump on va l’exposer sommairement ci-dessous :

    Etape 1 : infiltrer des patriotes un peu partout dans les organisations, institutions, entreprises liés au processus électoral.

    Etape 2 : récolter un maximum d’informations et preuves de la fraude.

    Etape 3 : exposer ces preuves aux médias et à la justice.

    Etape 4 : attendre que les différents acteurs du système judiciaire fassent leur travail.

    Etape 5 : si la justice fait son boulot Trump est investi d’un second mandat. Si la justice refuse de faire son travail on passera alors à l’étape 6 :

    Etape 6 : instaurer la loi martiale, faire intervenir les forces spéciales militaires pour arrêter les traîtres, mise en place de tribunaux militaires pour juger les auteurs de crimes de haute trahison.

    Certains naïvement se posent la question de pourquoi ne pas passer directement à l’étape 6. La réponse est relativement simple : Trump veut épuiser tous les recours civils utilisés normalement dans le cadre d’un système se voulant libre, démocratique et intègre. La solution militaire ne doit être utilisée qu’en ultime ressort quand on a les preuves que l’entièreté du système civil est complètement corrompu, dysfonctionnel et doit donc être repris en main par la force des armes. Tant que toutes les options civils, "pacifiques" n’ont pas été épuisées une nation qui se prétend civilisée, libre, démocratique, ne doit pas utiliser la force. Le faire serait donner à l’ennemi le bâton pour battre Trump en le désignant comme un dictateur. De plus Trump donne une possible porte de sortie aux traîtres. Si les choses se règlent par la voie de la justice civile un nombre considérable d’acteurs de cette fraude auront une opportunité de passer entre les mailles du filet de la justice. En revanche si ils veulent jouer aux cons jusqu’au bout ils seront traînés devant des tribunaux militaires avec risque de condamnations expéditives à la peine capitale par peloton d’exécution ! Sous le règne de la loi martiale et de la force brute, il n’y a plus de recours, d’astuces...judiciaires qui tiennent ! Là, la rigolade c’est fini ! C’est rafles et arrestations en masse, incarcérations, jugements et exécutions expéditives !

     

    • #2610232

      Vu que l’armée est idéologiquement derrière lui dans sa très large majorité, il peut en effet tenter le sort des armes et des procès expéditifs.

      Dans ces moment-là, il faut des couilles, or, mis à part chez quelques uns de leurs proxy défavorisés sociaux, principalement concentrés dans les grandes villes. Ils n’en ont pas.

      Cela dit si ça chie, il faudra la jouer comme Bashar Al-Assad. Ne pas essayer de tout defendre en disperçant les forces. Proteger l’essentiel, assiéger et réduire ville par ville.

      Si les mondialistes perdent les USA, ils seront enclavés en Europe...
      Avec des ennemis de tous les côtés... Y compris a l’intérieur.

      Macron, maintien moi cet hélico en état de marche, ça peut servir...


    • C’est intéressant comme vision des choses. Néanmoins le problème se pose entre l’étape 2 et l’étape 3 :
      - Les médias ne parlent et ne parleront pas des preuves
      - Les juges sont pour la plupart tenus, soit par chantage / corruption, soit parce que les implications du fait de reconnaître la fraude sont énormes et ils ne veulent pas s’y résoudre
      Quant à l’étape 6, le hic c’est que pour les médias mainstream, et donc dans le domaine de la "réalité post-factuelle", ce sera Trump qui aura volé les élections et se sera conduit en dictateur. C’est pourquoi j’ai de forts doutes sur le fait que Trump franchisse le Rubicon.


    • Et contrairement à Nuremberg on a toutes les preuves grâce à big brother, eh oui le système se fait prendre à son propre jeu.


  • Excellent article ! C’est un plaisir de voir que nos vidéos servent ! Merci pour la visibilité que vous octroyez ! Et merci pour votre travail titanesque !


Commentaires suivants