Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La tribune des 200 people collabos qui encouragent les Français à se faire vacciner

« À ce rythme-là, on va rester fermé pendant un an encore… »

Deux-cent personnalités ont répondu à l’appel de Brigitte, la Première maman, pour inciter les Français vaccino-frileux à se faire piquer par la Bourla Company (Pfizer). On sait qu’en France la vaccination obligatoire a mal démarré : seulement quelques centaines de cobayes suicidaires en 10 jours. Mais il semble, d’après les deux étrangleurs de la Nation, qu’on en soit aujourd’hui à 45 000... 45 000 Mauricette, on présume. En même temps, peut-on encore croire un mot de ces deux ministres payés pour détruire le pays ?

 

 

Le rythme étant trop lent, la Macrone a selon la presse mainstream décroché son téléphone en or massif et appelé le quart-monde culturel aux ordres, ceux qui ont touché une partie du trésor de guerre offert par la Bachelot, 2 milliards d’euros (en septembre 2020) plus une rallonge de 115 millions fin octobre pour fermer leur gueule pendant les atteintes à la liberté. Ils ont peut-être obtenu un avantage fiscal car chez les people Système, tout se réduit au fric, aux avances et aux banquiers complaisants.

« Sous ce simple texte, 200 personnalités, comédiens et comédiennes, auteurs et autrices, directeurs de théâtre, animateurs de télé, cinéastes, chanteurs… ont décidé d’apposer leurs signatures. Un casting de choix qui regroupe notamment Gérard Jugnot, Daniel Auteuil, Arielle Dombasle, Julie Gayet, Nagui, Grand Corps Malade… Un engagement personnel mais qui sonne comme un plaidoyer en faveur de la vaccination à l’heure ou 58 % des Français s’y disent toujours hostiles. » (Le Parisien)

Du coup, en raclant bien les fonds de tiroir de la République des Lettres, Brigitte a rameuté 200 collabos qui doivent expliquer à 50 millions de Français (on met les jeunes de côté) les avantages considérables qu’il y a à se faire déglinguer le code génétique. À côté d’eux, les 2500 « crasseux » de Rennes font figure de purs.

 

 

On a donc vu arriver la sempiternelle troupe de losers subventionnés. Parmi ces génies, le fils Bedos, qui avait pourtant gueulé contre le confinement qui mettait un terme à sa vie nocturne faite d’excès en tout genre. Le nouveau Beigbeder ne pouvait plus sortir en boîte pour draguer !

 

 

Parce qu’il est loin d’être bête, Nicolas a senti venir les accusations de « collaboration », mais il fait malgré ça le jeu d’un gouvernement corrompu : le message, c’est faites-vous vacciner, merde, qu’on en finisse et qu’on puisse sortir en boîte et continuer à faire nos films chiants avec votre argent. Nicolas a raison pour sa pomme mais devrait se souvenir du sort tragique qui a frappé le pauvre Dubosc, le comédien qui a soutenu puis renié les Gilets jaunes pour cause de tsédaka.

Il manque quand même quelqu’un d’important dans ce tas de nécessiteux, c’est le petit Blachier. Qui a carrément viré au transhumanisme laurent-alexandrin lors de son dernier passage télé !

 

 

Blachier, c’est un peu l’histoire de l’arbitre sud-américain pourri qui a sifflé un penalty bidon contre l’équipe la plus populaire du pays. En général, pour plus de sécurité, les autorités le font déménager, ou alors le fourguent dans un programme de protection des témoins...

Pour les curieux, la liste des signataires est ici.

 

Après les malades stars, les médecins stars

Face au sacrifice des 200 people condamnés, 16 toubibs représentant l’Ordre (nouveau et mondial) ont décidé eux aussi de montrer l’exemple. Il s’agit de médecins « de renom » ou de médecins « stars », selon la chaîne d’humour BFM TV. On y trouve les très désintéressés Michel Cymes, Axel Kahn, Marina Carrère d’Encausse... Bref, le gratin de la bien-pensance médicale, du Big Phormol informationnel au Big Pharma conventionnel.

 

 

Il y a aussi Jean-Paul Ortiz, que le grand public ne connaît pas, mais l’apparatchik est en train de se faire un nom.

« Les Français ont un manque de confiance en la vaccination (...) alors que c’est la seule solution pour sortir de ce confinement, pour sortir de cette épidémie de façon claire, définitive ! [...] Dans mon cabinet, (...) il n’y a pas une consultation qui se termine par : “bon docteur, ce vaccin vous en pensez quoi ? C’est dangereux ? Et vous, vous allez faire quoi ? Vous allez vous faire vacciner ?” Eh bien oui. Moi j’appelle tous les médecins, toutes les infirmières (...) à se vacciner et à le dire autour d’eux". »

 

Ça fait seulement 700 000 infirmiers et 226 000 médecins à shooter... Malheureusement, le président de la Confédération des syndicats médicaux français fout la belle initiative en l’air par une grosse boulette de naïf :

« S’agissant du ministre de la Santé, qui a été interrogé à plusieurs reprises sur l’éventualité qu’il se fasse vacciner, Jean-Paul Ortiz a rapporté son échange avec lui sur le sujet. Olivier Véran lui a rappelé, comme il l’a fait sur TF1, qu’il n’avait pas 50 ans, soit le seuil de priorisation pour les personnels soignants, et que sa vaccination pourrait ainsi avoir des airs de passe-droit. "J’entends l’argument politique", a indiqué le patron de la CSMF, avant de nuancer :
"Je trouve que c’est un peu ridicule parce que je crois qu’à un moment donné, c’est le ministre de la Santé, c’est lui qui guide la santé dans notre pays avec (...) le président de la République et le gouvernement. Moi je trouve qu’il se vaccinerait publiquement, ça aurait une valeur d’exemple." »

La piqûre d’Ortiz, même Véran n’en veut pas ! Quant au prochain film de Nicolas Bedos, inutile de le boycotter : on n’avait de toute façon pas envie de le voir. Franchement, qui en France (dans le monde, n’en parlons pas) télécharge les films de ces collabos ?

 

Le premier retournement de veste du petit Bedos (27 octobre 2020)

 

 

Festivals d’été : Bachelot « croise les doigts »

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

201 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents