Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Laura, 18 ans, élue Miss France agricole 2016

Le concours dont les médias antifrançais ne parleront pas

Les médias ont plutôt pour habitude, sous la pression du lobby LGBT, de promouvoir les calendriers à pin-up masculines pour homosexuels, qui ne sont pourtant pas plus de 1% de la population, malgré les statistiques trafiquées envovées par leurs soi-disant représentants. Pourtant, au coeur de la France profonde, là où le pouvoir profond ne va jamais, il y a le concours de Miss France agricole.

 

Il oppose d’authentiques jeunes agricultrices, qui ne sont pas nourries à la feuille de salade ou au kleenex (coupe-faim selon le principe de la digestion lente), qui ne sont pas défoncées à la coke, mais plutôt à l’odeur de l’herbe fraîche et du lait de vache. Cela leur donne un teint bien blanc, qui contraste là aussi – sans faire de racialisme blanc, ne vous méprenez pas – avec les injonctions oligarchiques de faire gagner des Miss de couleur sur TF1 ou dans les concours internationaux. On sait tous que les votes sont tordus pour complaire à l’idéologie dominante qui veut de la femme jeune, LGBT-compatible, de couleur, et de gauche si possible. Parfois, ça dérape au détour d’une petite question, mais dans l’ensemble, les organisateurs de ces concours de beauté(s) de plient au règlement hiérarchique.

Bon, là, avec les Miss agricoles, c’est loupé : on n’a que de la Blanche, pas vraiment taille mannequin, et pas forcément bien-pensante. La gagnante a même liké le Facebook de Marine Le Pen ! Aucune chance de passer à la télé, d’ailleurs elle n’y est pas passée. Et si d’aventure elle s’y aventurait, ce serait pour se faire démolir par des chroniqueurs pressés de complaire à la même organisation des lobbies ! La candidate idéale serait donc une jeune fille métisse, des quartiers, votant à gauche (si elle sait ce que c’est), et déclarant sa flamme à Israël et... à sa jeune compagne, homosexuelle elle aussi. La totale. Cette Miss Oligarchie n’existe pas, mais on s’en rapproche. Dans tout le milieu culturel, c’est la même saucisse : en chanson, en télé, en cinéma, les mêmes ordres donnent les mêmes « vainqueurs ».

 

JPEG - 342.5 ko
La photo qui a fait gagner Laura

 

Ceci étant dit, passons au concours 2016, qui a vu une jeune gardienne de vaches l’emporter : Laura Schmidhauser. C’est le Dauphiné, le quotidien de toute l’Isère, et aussi un peu de la Savoie, qui a consacré un article à Laura. Ses parents ont ouvert une charcuterie, et du coup, le sacre de leur fille a un peu boosté les affaires. Les sceptiques se demanderont s’il n’y a pas anguille commerciale sous roche esthétique, mais bon, c’est mieux de promouvoir une entreprise artisanale française qu’une émission de télé franco-israélienne. On ne sait pas s’il y a un rapport familial, mais on a retrouvé un Richard Schmidhauser qui élève des porcs à l’ancienne et en circuit court. C’est-à-dire que ses bêtes ne partent pas en Chine, mais sont consommées dans le coin. Justement, Caherine, sa femme, s’occupe de la charcuterie maison.

 

 

Après vérification, Laura est bien leur fille, qui a fini première parmi 260 candidates. La seule condition, à part l’âge, être agricultrice, ou agriculteur, car il y a eu un Mister ou un Monsieur France agricole aussi. Cependant, allez savoir pourquoi, ça intéresse un peu moins les gens.
Laura, qui ne fait pas les choses à moitié, malgré des soucis de santé qui l’ont maintenue un temps loin des bêtes et de son lycée agricole, joue aussi de l’accordéon, cet instrument devenu français après avoir été importé dans les bistrots par des... Italiens. Laura est ancrée dans le terroir, mais comme toutes les filles de son âge, elle est aussi sur Facebook. C’est par ce biais qu’elle a découvert le concours des Miss. Elle a mis quelques photos sur sa page, des gens ont « aimé », et il y a eu contagion à tout le département. Tout le monde l’a encouragée, malgré quelques critiques qui ne voyaient pas comment on pouvait être à la fois « agricultrice et féminine ».

C’est pour cette raison que les calendriers d’agricultrices sexy ont commencé à fleurir, et c’est très populaire chez les Allemands, qui adorent le terroir... en petite tenue. La preuve en image :

 

 

Sinon, cliquez ici pour voir les autres lauréats du concours français.

La nature, l’agriculture et le Système,
à lire chez Kontre Kulture

 

E&R en pointe sur l’agriculture d’avenir, voir sur E&R :

Agriculture et politique, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1677600

    On saura dans moins de 2 mois si cela est amené à disparaître !
    Toutes les générations successives qui ont construit la France doivent être bien déçues de leur descendance...


  • #1677606
    le 04/03/2017 par Jean Bonbeurre
    Laura, 18 ans, élue Miss France agricole 2016

    Bravo Laura ! Quelle charme.


  • #1677609
    le 04/03/2017 par de par ici
    Laura, 18 ans, élue Miss France agricole 2016

    Je connaissais pas mais j’adhère,et quelles beautés liées à la sensualité.


  • #1677615

    Quelle est mignonne notre Laura nationale ! Vive le pays réel !!!


  • #1677617
    le 04/03/2017 par réGénération
    Laura, 18 ans, élue Miss France agricole 2016

    J’aime bien la dernière image. Enfin une vraie femme !

     

  • #1677619

    J’ai perdu la tramontane
    En trouvant Laura
    Princesse vêtue de laine
    Déesse en sabots
    Si les fleurs, le long des routes
    S’mettaient à marcher
    C’est à la Laura, sans doute
    Qu’elles feraient songer...

    Je sais une rime en pâtit, mais que voulez-vous, c’est ainsi ce que m’inspire l’idée de dégraffer son corsage.


  • #1677620

    C ’ est vrai que ça manque les vraies femmes qui assument leur nature de femme , saines , sexy vraiment , qui sentent la chair fraîche , l ’ odeur de lait naturelle et dont le corps ne suinte pas de mille mélanges chimiques ; au diable ces mijaurées des plateaux télé et leurs épigones des villes à la feminité frelatée , aux rondeur ou minceurs refaites et d ’ ailleurs toujours disgracieuses , jeunes femmes prétentieuses et pourtant sans esprit et sans goût uniquement obsédées et amoureuse de leur fade apparence et des quelques plates flatteries qu ’ elles collectent sur leur face book !


  • #1677623

    Je préfère loin le gras et les poils (à contre sens de l’idéologie dominante).
    si ce commentaire passe, je m’ouvre une bière locale et quelques bons fromages affinés en soutien à nos agriculteurs bien sûr. :-D


  • #1677624

    Bravo fraîche et jolie Laura. Mais cette robe espagnole ?


  • #1677643

    Contrairement à une idée reçue chez les citadins il y a de très belles filles et de très beaux garçons chez les ruraux, j’ai connu un éleveur laitier qui ressemblait à un empereur romain et une fermière de toute beauté, aussi simple que charmante .


  • #1677661

    Je suis étranger résident en France et l’image que j’ai toujours eu de ce pays que j’aime est celui là, authentique, et originale. Il faut revenir au vrai valeur de la France car je ne peux concevoir que mon pays d’origine disparaisse dans ce magma mondialiste. Heureusement que les étrangers dans mon pays ont vocation de rentrer chez eux de temps en temps ce que j’envisage aussi pour moi. Je n’ai pas accepté la double nationalité parce que je respecte la France car mes enfants et moi y vivons. Je suis pour le droit du sang et non du sol car beaucoup de mes compatriotes qui ont obtenu la nationalité française n’aiment pas la France telle qu’elle est depuis Mitterrand et ceux qui l’ont suivi. Bientôt Macron qui va enfoncer le dernier clou sur le cercueil France. J’espère que cela n’arrivera pas et que cette belle France rependra son indépendance. Je me trouve à parler "Independence" pour la France , moi qui viens d’un pays colonisé. C’est un sentiment de retour en arrière. Quitter un pays colonisé pour un autre.. !.


  • #1677672
    le 04/03/2017 par Emmanuelle
    Laura, 18 ans, élue Miss France agricole 2016

    La Vraie France ressemble à la vie et à l’amour, quand on la découvre ou la connaît un peu, on ne peut que l’aimer.
    E&R, encore Merci de nous changer si souvent d’air, en nous installant ou en nous rapprochant un peu plus de La Vraie France.
    Si loin et bien loin de leur France des merdias et autres vipères genre aspic.


  • #1677694

    Le bon sens Paysan perdurera toujours et est de retour parmi nous : des plaisirs simples, authentiques, conviviaux, chaleureux, intenses, sans sophistications inutiles, sans déviances mortifères. Le goût véritable et sain de la vraie vie. Le Paysan, lui, ne se prend pas pour un Dieu, il se sent, en toute humilité, Homme appartenant à la terre, en communion avec la Nature. Un tableau résume l’esprit Paysan : "L’Angélus" de Jean-François Millet (peint entre 1857 et 1859). Il résume tout, l’attachement à la terre, l’humilité, le goût de l’effort et du travail bien fait, la famille, les origines Chrétiennes de notre pays, l’auto-suffisance alimentaire, etc ...


  • #1677695

    Bravo ! Mes félicitations à Laura, et un grand merci aux agriculteurs, qui me donnez mon pain (enfin, le blé, en tout cas !), mes légumes, mon lait !

    On ne respecte que ce qui est respectable et les agriculteurs ont droit à tout mon respect, et je suis heureux de voir que la France profonde continue de vivre au rythme de ses traditions, de son savoir et de ses valeurs !


Commentaires suivants