Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Café des Antigones, épisode 3

La PMA pour toutes

Note de la rédaction

ERFM vous propose d’aider au développement de la radio d’E&R en nous envoyant des interludes via l’adresse interludes@erfm.fr. Si un passage audio vous paraît drôle, significatif ou fait référence à l’univers de la dissidence, vous pouvez nous envoyer un lien YouTube avec le minutage du passage et il sera diffusé sur ERFM après vérification. Merci à vous !

Le Café des Antigones est l’une des nombreuses émissions d’ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation.

 

Le Café des Antigones est un espace de discussion sur les problématiques contemporaines des femmes. Les émissions sont animées par Iseul Turan et Anne Trewby et nourries par la réflexion du mouvement sur les femmes, la féminité et la complémentarité.

 

Épisode 3 : la PMA pour toutes

Le dernier baromètre réalisé par BVA pour la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) publié le 23 avril annonce deux Français sur trois désormais favorables à la PMA pour toutes. La propagande fonctionne ! Pourtant la PMA pour toutes pose de très nombreux problèmes, sémantiques, philosophiques et anthropologiques qu’il est urgent de souligner.

 

Le sommaire de l’émission :

- Introduction

00:40 : La loi sur la PMA pour toutes
01:18 : L’opinion publique en faveur de la PMA

- La PMA pour toutes sous couvert d’égalité

01:42 : De l’égalité homme-femme à l’égalité entre femmes
03:13 : L’intersectionnalité au service des minorités LGBT+
03:57 : L’amour pour toute éthique

- Qu’est-ce qu’un couple ?

04:20 : Le couple homme-femme à la base de la société
05:00 : La sexualité à l’origine de la génération
05:44 : La sexualité à l’épreuve de la contraception

- Les confusions sémantiques à l’origine de la PMA pour toutes

06:31 : Couple, paire et mariage pour tous
07:55 : L’instrumentalisation du langage
09:15 : La disparition du couple homme/femme comme socle pour la société

- Un rapport problématique à la technique

09:27 : Le désir pour seul guide à la technique
10:15 : Le règne de la subjectivité jusque dans le droit
11:34 : Le refus du religieux et la perte de repères communs
12:39 : La technique comme unique réponse à la souffrance

- L’enfant au cœur de la PMA pour toutes

14:59 : Droit à l’enfant vs. droit à ses origines
16:30 : La nature réduite aux gamètes
17:50 : La PMA pour toutes n’est pas l’adoption
19:05 : La PMA pour toutes, mensonge institutionnel

- Conclusion

19:53 : Et quid de la PMA elle-même ?

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2232195
    le 04/07/2019 par NoHope
    Le Café des Antigones, épisode 3

    La PMA pour les binômes lesbiens implique, au nom de l’égalité, la GPA pour les binômes masculins.

    Il ne faut pas oublier que le capitalisme adore affecter de la valeur à ce qui est rare et nier toute valeur à ce qui est massivement disponible.

    Quand la GPA sera rentrée dans les mœurs, les femmes utilisées pour pondre des mioches vendus à des homos ne seront-elles pas systématiquement recrutées, peut-être de force, dans des pays à bas coût ?

    Et à terme, ça coûtera combien, un mioche, sans même parler du marché de l’occasion comme il en existe déjà aux USA ? 400€ ? 300€ ? Et si c’est pas conforme au cahier des charges, le produit est détruit et remboursé ?

    Sans oublier les à-côté : choix du sexe, telle ou telle caractéristique génétique supplémentaire, etc ...

    Conclusion :

    Mariage pour les homos -> PMA -> GPA -> Mafia internationale -> Eugénisme.

    Vous voulez aller en enfer ? Vous y êtes ! Suivez la flèche du progressisme sociétal initié par la gôche (Parti Satanique) et poursuivi par Les Raclures (En Marche ou pas) de la droite la plus conne du monde, c’est droit devant !

    Je rappelle que c’est ce même progressisme, qui a fait abolir la peine de mort pour les meurtriers, qui décide éthiquement qu’on laisse mourir de faim et de soif pendant une semaine un tétraplégique qui n’a jamais fait de mal à personne pour, soi-disant, lui donner une mort dans la dignité.

    Dans ce pays de plus en plus infernal, nombreux sont ceux qui mériteraient une mort digne de ce genre.

    Mais certainement pas parmi les faibles dont l’argent n’a que faire.


  • #2232249
    le 04/07/2019 par Roland Chastain
    Le Café des Antigones, épisode 3

    Pertinent et drôle (« anti-bisou »). Merci !


  • #2232310
    le 04/07/2019 par René
    Le Café des Antigones, épisode 3

    Tout ça coûte cher donc qui va payer ? De plus il y a trop d’habitants sur la planète pour vivre tranquille : donc ces gens ne sont pas écologistes hein ? Ce n’est pas bien !


  • #2232349
    le 04/07/2019 par freddy
    Le Café des Antigones, épisode 3

    Merci pour cette émission. Très intéressant.


  • #2232575
    le 04/07/2019 par Socrade
    Le Café des Antigones, épisode 3

    pour compléter ce qu’elles disent sur l’essentialité de la différence sexuelle :
    La sexualité, qui est sélection à partir d’une différence, est la source causale qui a créé cette espèce (comme toutes les autres). C’est ce qui se passe entre un homme et une femme qui a transformé une guenon il y a 7 millions d’années en une jeune fille européenne à la beauté surnaturelle et -du fait que l’objet de l’espèce c’est le support de la pensée- transformé de façon intriquée la conscience muette de l’autre en la pensée la plus puissante, la pensée européenne c’est à dire la pensée logique. Les deux sont co-apparu au même endroit au même moment en Ukraine vers -22000 (culture Aratta). Pas la place de donner le détail mais d’un point de vue évolutif toute l’intelligence humaine est sélectivement contenue dans la beauté des femmes.

    La destruction de la différence sexuelle signifie mécaniquement qu’on est à la fin des temps et de l’humain. Et pas pour un mieux : deux sources biologiques structurent l’identité humaine : le couple sexualité-intelligence et le couple troupeau-violence. C’est très évident que la finesse sexuelle et l’intelligence générale disparaissent et sont remplacées par la pression du Bien, la pression de troupeau et la violence juridique qui va avec, c’est ce qui est dénoncé tous les jours ici.

    L’identité LGBTx n’est pas sexuelle* mais troupalle, et consiste à faire régner la terreur normative par la censure et les procès. En Occident le Bien qui fait troupeau est judéochristique, c’est la mentalité d’inversion judaïque portée au niveau rhétorique par le Christ sous l’influence logique eurogrecque en inversion des valeurs premiers-derniers. Le Bien c’est d’abattre un premier ie le mâle blanc occidental hétérosexuel parce qu’il opprime même sans rien dire ces pauvres petits derniers que sont les LGBTx et qui sont les Premiers en droit moral judéochristique. Bien sûr cette mécanique normative est inconsciente, en fait c’est même pire que ça : elle n’a pas d’extérieur car c’est impossible de la remplacer, même Soral ne pourrait faire "mieux" que le Christ. Par domination occidentale elle règne partout sur la planète, c’est la raison pour laquelle Dieudonné s’est fait censurer et arrêter à Hong-Kong par ex.

    *pas sexuelle car il n’y a pas de différence et plus important, pas de sélection : je te montre ma bite, tu me montre ta bite et ça suffit.

     

    • #2234630
      le 08/07/2019 par Socrade
      Le Café des Antigones, épisode 3

      La mentalité d’inversion est en fait une mentalité d’inversé, elle a une source anthropologique exactement inverse de celle qui a créé la mentalité européenne. La mentalité du judaÏsme est une mentalité d’inversé : c’est une mentalité féminine porté par des hommes : le judaîsme affirme des buts de conquête globale masculins mais de manière vindicative, via des armes purement féminines de manipulation de l’autre, dissimulation, d’ultra-violence symbolique, de pensée illogique fonctionnant par inversions et oxymores.

      Grâce au travaux de Guyénot et Jovanovic sur la Bible hébraïque on retrouve la cause sexuelle de cette inversion : le type qui en a pondu le noyau initial était un nomade arabe oppresseur de femmes.

      C’est là qu’est la déselection, l’anti-sexualité : quand la jeune fille ne peut pas choisir le beau gars qui a le courage de la draguer, mais a été vendue à 9 ans au tonton atrocement laid et lâche, totalement incapable de draguer, c’est cette génétique et cette mentalité de laideur qui va s’accumuler au fil des milliers de générations. Il y a différence sexuelle et reproduction mais le facteur vital essentiel, la selection, est absent.

      C’est important de remarquer que bien que la causalité initiale soit ethnique on est passé dans le domaine de la pensée donc de l’universel humain : actuellement cette mentalité d’inversion est portée en très grande majorité par les descendants du peuple khazare, donc par des blancs.


    • #2235322
      le 09/07/2019 par Socrade
      Le Café des Antigones, épisode 3

      autre ex. de l’essentialité de la différence sexuelle dans l’identité humaine : l’intuition soralienne a relevé à plusieurs reprises que le racisme nazi était un judaïsme inversé ; avec le nazisme c’est devenu visible que les allemands ont aussi un coté pervers, manipulateur et dominateur. Le génie socradique (désolé, pas pu résister :D) retrouve ici aussi le même type de causalité anthropologique.

      Le problème anthropologique c’est que leurs femmes portent la culotte morale et dans une réalité bien structurée et qui a du sens les femmes portent le jupon du désir, de la perversion et de la finesse psychique.

      Cette anomalie anthropologique les rend fondamentalement dingues et de temps en temps ils se mettent à tuer tout le monde.


  • #2232708
    le 05/07/2019 par Tatiebaba
    Le Café des Antigones, épisode 3

    Intéressante émission, bien que courte, mais une remarque : je ne considère pas que la PMA soit une problématique de "femme" ....C’est l’humain qui est en cause et en jeu. C’est dommage de vouloir étiqueter les questions humaines en questions "féminines" et "masculines". Ahhhhrrrggghhh et pendant que j’écris vous passez Bob Dylan....Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi je ne supporte pas ce chanteur ?... :)


  • #2233585
    le 06/07/2019 par calal
    Le Café des Antigones, épisode 3

    la pma et la gpa sont une necessite economique dans nos societes qui placent le rendement au dessus de tout : les hommes riches ont trop de mal a trouver une femme pour transmettre leurs biens a une descendance " de valeur".
    La gpa va permerttre a des femmes jeunes qui font bac+5 de financer leur etudes par la vente de leurs ovules et aux hommes riches d’avoir des heritiers qui auront comme avant 50% de leurs genes et 50% de genes d’une bac+5,toussa mis en gestation dans le bidon d’une nana sous diplome (mais a priori ca a pas d’incidence sur le genome du gosse).
    meme les bourgeois catho voteront pour cela...fini les enfants down syndrome chez les bourgeois cathos...