Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Huffington Post se demande si Emmanuel Macron ne serait pas un malade psychiatrique

Après les analyses journalistiques « à chaud » de l’élocution présidentielle de jeudi dernier, supposée être une réponse à la crise des Gilets jaunes, sous la forme d’un « résumé » du Grand débat, prenons le temps de revenir sur la dimension sémiologique – forme et fond réunis – de cette prestation. En effet, la performance d’Emmanuel Macron s’assimile davantage à une cure psychanalytique qu’à un programme présidentiel. De là à répondre à la question que certains se posent « Emmanuel Macron est-il malade ? », il n’y a qu’un pas...

 

[...]

5- L’absence de rationalité derrière la logique apparente.

Fait étonnant : Emmanuel Macron reconnu pour être brillant, notamment dans sa connaissance des chiffres et de l’économie, nous livre une vision paradoxale de la situation française : « Au fond, aujourd’hui, je pourrais vous dire qu’on est au plein emploi avec beaucoup de chômage ». Sans avoir fait d’économie, il est avéré que les termes « plein emploi » et « beaucoup de chômage » sont antinomiques : est-ce l’une des forces de la rhétorique « en même temps » qui sans trouver de troisième voie, réunit comme par magie des opposés ? Si le tour paraît osé, Emmanuel Macron se défend en affirmant que l’économie est subjective : « Le chiffre du plein emploi, c’est les économistes qui le fixent, ce n’est pas un taux. Je pense que le chiffre de 7 % est tout à fait atteignable ». Par ailleurs, nous notons un usage particulier des « il faut », souvent symptomatiques d’une incantation qui ne se réalise pas : « il faut lever les ambiguïtés », « il faut être concret et pragmatique » sont répétés comme pour conjurer un discours qui peine à incarner ces valeurs.

 

III - Emmanuel Macron est-il malade ? La symbolique inconsciente de l’allocution présidentielle

À la question Emmanuel Macron est-il malade ? Deux réponses semblent se dessiner. La première se situe au plan physique. Bien que ce soit le premier président de la République à ne pas donner accès à ses bilans de santé, que le maquillage serve à camoufler des traits tirés, la performance athlétique à laquelle nous avons assisté laisse présager une « forme olympique », bien que surhumaine : pas une seule inflexion de voix, pas une seule baisse d’attention, pas un seul relâchement. L’intervention présidentielle ne fait pas dans le contraste, tout est haut et impérieux dans la diction d’Emmanuel Macron, du début à la fin.

Le second plan relève davantage du niveau psychique. Emmanuel Macron ne montre-t-il pas des signes de troubles de la personnalité ? En mettant de côté les structures sociales et politiques qui favorisent l’émergence et l’élection de personnalités narcissiques, l’accumulation des cinq points précédents devrait sérieusement nous interroger. Si la plastique de notre président, l’esthétique de la mise en scène et la forme performante ont de quoi séduire tout un chacun, la dimension personnelle et l’aspect relationnel posent question. Outre un turn-over impressionnant dans les équipes des cabinets ministériels et chez les ministres eux-mêmes, l’incapacité à fédérer et à créer une certaine confiance n’est-elle pas un frein à l’action présidentielle ? Autrement dit, l’absence de qualités disons « managériales » n’entraîne-t-elle pas un coût financier et humain ? Kenneth Arrow a eu le Prix Nobel en 1972 justement pour avoir montré l’impact des relations de défiance. L’absence de confiance entre les individus nous coûte plusieurs points de PIB chaque année. Particulièrement en France. Dans leur ouvrage La Société de défiance ou comment le modèle français s’auto-détruit, Cahuc et Algan, tous deux économistes, expliquent le très mauvais classement de la France (le pire des pays de l’OCDE) sur la confiance des individus entre eux, mais également envers les institutions.

Enfin, la faille narcissique d’Emmanuel Macron se lit à travers les images et le décorum choisi. Bien que parfaitement minimaliste, la décoration laisse échapper certains symboles pertinents. Les cercles dorés présents sur les murs de la salle viennent former une auréole autour de la tête présidentielle. Une « aura » qui accentue la dimension narcissique de « l’élu ». Par ailleurs, cette forme est répétée dans l’ensemble de la pièce comme autant de portraits « vidés » d’une généalogie qui n’existent pas/plus.

Faut-il y voir le fantasme d’une monarchie absente ? Ou bien la volonté inconsciente d’apparaître comme le premier d’une lignée instituée symboliquement (Emmanuel Macron n’a pas d’enfants) ? Le problème posé ne trouve pas tant ses réponses dans ces interprétations qui peuvent être multipliées à l’infini, que dans la sur-représentation pour le moins étonnante d’un « paraître » travaillé parfaitement et à l’excès, acmé d’une théâtralisation dans laquelle le regard des spectateurs vient se noyer, pour assister passivement à l’incarnation présidentielle. Une incarnation désincarnée pourrait-on dire puisqu’il y manque les marques de la vie réelle : les émotions, l’authenticité, l’échange, une place pour l’autre, pour le dire rapidement.

S’il est un personnage de la littérature française dont « l’épaisseur » renvoie au concept psychanalytique de Narcisse, c’est bien celui de Dorian Gray. Tout comme ce personnage de roman, prêt à tout pour garder la jeunesse et la beauté, Emmanuel Macron nous offre son portrait, encerclé d’un ruban doré. Dit autrement, il assure « le show » en oubliant que la politique n’est pas qu’une fiction. Le Grand Débat est ainsi pour Emmanuel Macron une véritable psychanalyse, un « je » qui se répète et se raconte sous la forme d’un monologue narcissique superfétatoire, davantage qu’une attention portée aux vécus de ses concitoyens.

Lire l’intégralité de l’article sur huffingtonpost.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Malade ? Non juste une marionnette du CRIF, ce qui revient au même !!

     

  • Il ne faut pas être un grand spécialiste de la psychiatrie pour se rendre compte que chez cet homme quelque chose ne fonctionne pas . Je n’ai pas la prétention d’être psychiatre non plus , mais juste un sentiment personnel .
    À force de se regarder le nombril , il doit avoir des problèmes aux cervicales .Mais trêve de plaisanterie ce bonhomme a été parachuté président sans avoir la moindre conscience de la tâche qu’il y avait à accomplir, mais poussé par son arrogance aux extrêmes . il emploie des phrases formatés dans ses discours qui veulent dire tout et son contraire, comme si personne ne s’apercevait de rien, tout en étant sûr de ce qu’il dit , parce que son narcissisme est si grand que rien ne peut l’arrêter dans sa folie .Rien que son regard son sourire est en contradiction .Un regard fixe est ailleurs avec un sourire sans conviction .Un être creux en mission commandée .

     

    • A l’instar du motodidacte Estrosi, Macron cligne rarement des yeux... propre de la marionnette ...


    • Il préfigure les êtres humains tels qu’ils seront pucésRFID, ces personnages que l’on voit dans les séries amécaines surtout, sans aucune profondeur, donc sans âme, et par conséquent sans état d’âme ;

      Passez quelque temps dans un hôpital psychiatrique, vivez avec des dépressifs, des toxicomanes toute la journée, remémorez-vous la non-vie des détenus en camps de concentration, votre service militaire durant 1 an, si vous avez fait de la prison aussi, ces lycées-bahut où vous êtes mêlés à une foule d’élèves insipides etc ... perte de personnalité, de sensibilité, d’empathie diminuant, tristesse ...

      Pression, contrôle mental, règlement partout, et vous y êtes !

      Macron est un prototype vivant préfigurant le transhumain. Ils pullulent dans la Haute Administration de la Fonction Publique, banques et lieux de pouvoir feutré.

      Si en plus, il pratique des rites dont sexuels (?) FM, pour augmenter ses résistances, accroître ses pouvoirs énergétiques que seules les égrégores maléfiques peuvent lui procurer, nous sommes complètement largués et conduit dans l’antre.

      Imaginez-vous vous retrouver seul dans une pièce enfermé avec lui sans parler pendant deux heures !

      Perso, je pense m’en tirer mieux avec un chien sauvage, je sais qu’au fond il n’est pas cruel, c’est juste que je n’ai pas réussi à dominer ma peur, s’il me saute dessus.

      Dans les années 80, lorsque j’ai eu mon premier poste d’assistant de service social dans un secteur rural, j’ai été missionné pour accompagner un gars d’une quarantaine d’année en consultation psychiatrique. Suite au décès de sa mère, il s’était replié sur lui et tirait à la carabine sur des passants. Le maire du village qui le connaissait bien, c’était un ami d’enfance à lui, est venu le chercher un matin avec moi et nous sommes partis tous les trois. Dans la salle d’attente, pendant que le maire discutait avec le psychiatre, le gars auprès duquel j’étais assis, m’a subitement attrapé en me serrant très fort les poignets, me regardant fixement, plongé dans un état de détresse immense. C’est à ce moment que j’ai compris ma fonction d’assistant de service social et que c’était bien ma vocation. Rassurez-vous je suis encore là et j’ai exercé durant plus de 25 ans !

      Tandis que l’autre, j’aurai l’impression de me retrouver comme Sigourney Weaver dans Alien avec une créature inhumaine .... c’est dire !

      Pas pour rien que certains eschatologues l’ont surnommé « La Bête de la Terre » étrange, non ?


  • Il est resté bloqué a la préadolescence, il ne voulait pas quitter maman et avait un rejet du père pour de bonnes ou mauvaises raisons . Ceux qui l’ont coaché et poussé a la direction de l’état ne comptaient que sur son charme et sa capacité a baratiner malgré le zézaiement de petit garçon a sa maman . D’ailleurs il s’en est trouvé une de substitution . Quoi qu’il en soit même pour tout l’or du monde je ne voudrais pas être a sa place et encore moins dans sa tète . Dès que je vois sa face ou que j’entend sa voix tout mon être se révulse et depuis bien avant qu’il ne se présente aux élections . Tout semble de façade chez lui et derrière on sent une grande fragilité.

     

    • Je partage votre analyse , mais j’ajouterais que notre homme a été néanmoins choisi par le complexe financier qui dirige une bonne partie de la planète . ALors certes , il est certainement sur un siège éjectable , et que d’autres de la même " obédience " , sont déjà dans les starting-blocks prêts à " l’emploi " , toutefois s’il tient bon jusqu’à la fin de son mandat , il n’a pas de bile à se faire pour son avenir de pré retraité . " ils " ne manquent pas de guignols républicains ( FM ) pour perenniser leur N.O.M .


    • Alors certes , il est certainement sur un siège éjectable

      Oui, et je me dis que les mandarins médiatiques le pensaient aussi lorsqu’ils ont parlé d’un "grand oral".
      En ce sens, la "performance athlétique" de Macron, relevée par le HuffPost, avait peut-être un but précis : rappeler aux sponsors de son élection qu’ils auront du mal à lui trouver un remplaçant autant capable de maitriser le débat. Car il leur faut un champion qui rééditera la victoire par K.O. contre le candidat populiste lors du débat du second tour de la prochaine présidentielle.
      Sinon, ils doivent essayer (pas évident) d’organiser "gauche de gouvernement" contre "droite de gouvernement", mais l’expérience montre qu’il en résulte ensuite bien des oppositions politiciennes, certes pas sincères, mais qui freinent beaucoup la réalisation de leur agenda.


  • Sans parler des substances que des gens bien intentionnés doivent lui fournir pour tenir le choc et juguler ses émotions .

     

    • #2188952
      le 30/04/2019 par RIC = peur panique totale pour les occupants et leurs collabos
      Le Huffington Post se demande si Emmanuel Macron n’est pas un malade (...)

      Il est vrai que lors du débat d’entre deux tours face à Le Pen Macron avait (au delà de son oreillette invisible couleur peau à l’oreille droite) des sortes de petites boules blanches et gluantes de la taille d’une tête d’épingle à la commissure des lèvres. Et sur pas mal de vidéos on le voit passer le doigt au nez pour s’enlever la morve tel un cocaïnomane au lieu de se moucher comme toute personne bien éduquée. Macron cocaïnomane ? (je pose seulement la question...)


  • Coupé du monde un peu comme un tueur en série qui subit ses obsessions. Si Macron n’était pas retenu par sa fonction présidentielle, il aurait pu devenir Christian Bale dans "American Psycho" (le film donc).

    Le fameux "en même temps" colle exactement au nivellement en marche de notre société, la destruction du Sens - ou alors un sens strictement horizontal, comme quelque chose qui se répand (tel un cancer), qui s’étale (telle une bouse)...

    La politique d’EM n’a aucun bon sens, ne vous attendez pas à un miracle, il va falloir chasser l’intrus pour qu’il arrête de flinguer le pays !


  • #2188474

    Il faut se méfier quand un journal mainstream reprend le mode de pensée parano-complotiste. Vraiment louche comme "journalisme sérieux".
    Macron n’est pas malade. Il incarne au contraire le véritable visage du pouvoir. Simplement, le Huffington Post reproche à Macron de ne pas avoir assez d’épaisseur et de roublardise pour le cacher à la population.
    Il ne manque pas de qualités managériales dans l’absolu. C’est le contraire. Il les applique parfaitement, montrant par là les résultats catastrophiques inhérents à cette vision de la politique. Point de bienveillance, ni de confiance dans les affaires comme semble le regretter le Huffington Post. C’est cette inhumanité et ce manque de qualités humaines qui les font paraître aussi laides. Macron n’arrive pas à faire semblant.

     

    • Très bonne description du personnage de Macron, monstre froid, cynique, dénué de toute empathie, et qui assume tous ses travers dont il est fier, parfaitement.

      Il ne faut pas oublier, qu’il a été formé comme banquier d’affaire à manipuler les clients, en gardant un sourire de façade, afin de leur vendre ce dont ils n’ont pas besoin, et le plus cher possible.


    • Très bonne description du personnage de Macron, monstre froid, cynique, dénué de toute empathie, et qui assume tous ses travers dont il est fier, parfaitement.

      Il ne faut pas oublier, qu’il a été formé comme banquier d’affaire à manipuler les clients, en gardant un sourire de façade, afin de leur vendre ce dont ils n’ont pas besoin, et le plus cher possible.


  • #2188475

    Il faut se méfier quand un journal mainstream reprend le mode de pensée parano-complotiste. Vraiment louche comme "journalisme sérieux".
    Macron n’est pas malade. Il incarne au contraire le véritable visage du pouvoir. Simplement, le Huffington Post reproche à Macron de ne pas avoir assez d’épaisseur et de roublardise pour le cacher à la population.
    Il ne manque pas de qualités managériales dans l’absolu. C’est le contraire. Il les applique parfaitement, montrant par là les résultats catastrophiques inhérents à cette vision de la politique. Point de bienveillance, ni de confiance dans les affaires comme semble le regretter le Huffington Post. C’est cette inhumanité et ce manque de qualités humaines qui les font paraître aussi laides. Macron n’arrive pas à faire semblant.


  • Quand on pense que c’est le même type qui enlace deux dealers à Saint Martin et qui se la pète dans une conférence de presse aussi solennelle, on se rend compte que quelque chose ne va pas du tout.

    Mais le pire, vraiment le pire, c’est de voir la soumission de l’assemblée de journalistes venus assister à son élocution. A son arrivée dans la salle tous se sont mis debout, d’un seul jet, comme à l’entrée du professeur dans une classe de CP.
    Des larbins !


  • Tableau clinique : narcissisme structurel, hypomanie marquée, dromomanie (ne tient pas sur place), logorrhée, anxiété, hantises, angoisses, ressassement, rituels de réassurance.

    Se montre mielleux et obséquieux envers les médecins psychiatres, à qui il prête des pouvoirs magiques. Manipulateur envers le personnel infirmier (tentative d’évasion possible). Posture de séduction constante envers le personnel infirmier féminin du service.

    Historique étrange, énigmatique. Sa femme serait une sorte de trophée scolaire (ce serait sa maîtresse. Episode peu clair.). Le fantasme serait devenu réel avec fort ébranlement du moi, du sur-moi et du contre-moi. Limite pénal.

    Peu d’espoir de guérison dans l’immédiat.

    Solides gaillards à prévoir avec "camisole chimique"..


  • Si à E&R, on faisait le même constat : ahlalalalalalalala !!! Mais là, non : c’est l’Huffington Post de Madame Anne Sinclair, donc ça passe !

     

  • Pour mentir effrontément à des millions de téléspectateurs français à chacun de ses discours faut quand même être un très grand malade mental doublé d’un très grand enculé !
    Sa vie entière est un mensonge, même son pseudo mariage alors qu’il est homo.
    Moi il me fait peur, ce psychopathe n’a aucune sensibilité il joue un personnage qu’il sait inventé de A à Z. Je le crois capable du pire en fait, son seul objectif c’est son ambition personnelle, l’humain les autres il s’en fout. Ce mec détruira et pillera LA FRANCE c’est certain si on ne l’arrête pas.

     

    • Macron c’est un marathonien du baratin . Il ne l’ouvre que pour nous enfumer .


    • Est-ce que se type est un humain même ?


    • "Ce mec détruira et pillera LA FRANCE c’est certain si on ne l’arrête pas."

      Depuis des mois je lance l’idée sur 1 ou 2 forums y compris celui-ci que les GJ doivent absolument exiger la dissolution de l’AN.

      D’abord bloquer le fou Macron eborgneur de Françaises et Français car il n’a plus toute sa tête.

      Cette revendication devrait être la première, et celle qui nous fédère tous. À Drouet et autres : lancez cette revendication claire et unique et nous ne seront plus 80 ou 100 000 mais le double ou le triple. Faites l’essai !

      S’il y a refus de dissolution alors nous trainerons Macron devant les tribunaux pour traîtrise envers le Peuple : éborgner et mutiler des citoyens est un acte de trahison.

      Et dans un 2ème temps en 2022 nous voterons pour le candidat des GJ qui portera le RIC en toute matière (désolé de me répéter encore mais le but ultime est bien le RIC et ça il faut le répéter encore et encore...).


  • Décor blanc signifiant pureté, grande auréole dorée signifiant sagesse, froideur du "je" signifiant force de l’autorité et donc de la sécurité rassurante, discours banal disant tout et son contraire pouvant donc plaire à tout le monde, épanchement signifiant intimité et donc proximité, intervention avec seulement des journalistes facilitant les questions et donc les orientations : conclusion évidente que le Huffington Post n’a bizarrement pas vu :
    Comme le grand débat, mise en avant auto-satisfaite de sa personne et de son parti politique pour espérer remporter les européennes et rien d’autre, à part continuer de vendre la France, d’enrichir les riches, d’ignorer les gilets jaunes et d’effacer les valeurs traditionnelles.


  • Macron est surtout un champion du baratin, et comme il sait que la masse est d’une crédulité infinie il ne se fait pas faute de la duper et de lui promettre la lune, comme "20% de députés élus à la proportionnelle" par exemple .


  • Il a plus d’un an ce psychiatre répondait :
    https://www.youtube.com/watch?v=NND...
    Huffington, à attendre le sens du vent , toujours un TGV de retard.


  • Le Huff post brûle l’idole qu’il a adorée...

    Tacler Macron pour éviter les sujets qui fâchent, la tactique commence à se voir. Il ferait bien de se méfier le banquier : les oligarques font et défont les gagneuses, Kerviel en sait quelque chose.

    https://www.sudouest.fr/2018/01/20/...


  • Autre possibilité : faire un focus sur l’arbre pour mieux cacher la foret, ou comment faire croire que Macron est un pervers narcissique autiste à la souffrance du peuple pour mieux dissimuler qu’il est en service commandé.

    Là ou le système est emmerdé, c’est que la foret prétendument invisible...et bien tout le monde la voit !!


  • Nous aussi on se pose la question.... Mais le fait que le Huffington Post se la pose est inquiétant : qu’est-ce que ca signifie ? Petite pique méchante entre "amis" ou bien le signal qu’on veut se débarrasser du macrounet ?

     

  • Une personne qui ne se remet jamais en question et qui n’écoute jamais les autres, cela s’appelle cliniquement "un pervers narcissique". Très dangereux pour son entourage.

     

  • Marc Blair plus connu sous le pseudo George Orwell avait très justement dit qu’un peuple qui élit des traîtres, des renégats ... n’est pas victime mais complice. Cqfd. Franchement quand on regarde le monde qui nous entoure dans ce pays, que pourrait-on dire d’un peuple qui amène au pouvoir une personne souffrant de troubles névrotiques ? Voilà qui en dit long sur le naufrage moral et même spirituel de tout un pays !

     

  • On peut faire la psychanalyse qu’on veut,et sous tous les angles possibles et imaginables,il n’en demeure pas moins que le sujet central se résume à ceci :
    à-t-on observer suffisamment comment les valets de l’Antéchrist nourrissent la vermine de la chair humaine ?...Si on a fait cette observation,tout le reste suivrait une dynamique implacable. Et la saine et incommensurable colère du peuple,incarnée authentiquement par les vaillants gilets jaunes,est le démarrage de cette dynamique.


  • C’est vrai qu’il y a quelque chose d’incompréhensible chez cette personne et dans son discours...
    Son parcours de théatreux amateur qui épouse sa prof révèle déjà cette propension à rechercher le regard d’autrui et qui plus est, celui d’une personne qui détient une certaine autorité ; pour être bien certain d’être un ado formidable, y a pas mieux... Mais ça positionne pour de bon dans un statut d’"enfant"...bon... passons... si ce n’était que cela, ça ne me dérangerait pas plus que ça...
    Mais ce qui est vraiment incompréhensible, c’est cette incapacité à se rendre compte de choses très élémentaires, qui constituent à mon sens une part importante de ce qu’on appelle l’intelligence, et qui sont comprises par la plupart des gens situés dans une certaine norme sensible...
    Par exemple, en disant l’expression " des gens qui ne sont rien"... il faut manquer de lucidité pour ne pas voir 1- que c’est ignoble et 2- pour ne pas comprendre qu’en disant ça, en tant qu’homme politique, on se suicide !!!
    Ensuite et dans la même veine, la suppression de l’ISF, la diminution de 5 € de l’APL, la désindexation des retraites... etc... Comment ne pas voir qu’on se flingue politiquement en faisant ça !!!
    Le reste manque de cohérence également... L’argument "on n’est pas allé assez vite" et qui cohabite avec certains reculs comme la soit-disante ré-indexation des retraites, ça n’a pas de sens...
    Tout ça pour dire qu’il faut vraiment avoir un problème pour penser qu’on peut faire avaler n’importe quoi aux gens du peuple...
    Ceci dit, ce profil est plus courant qu’on ne le pense, et plus d’une fois j’ai rencontré des gens qui, par bêtise, se croyaient les plus malins du fait même qu’ils ne comprenaient pas l’intelligence des autres... Certains même semblaient réussir, profitant du fait qu’ils ne voyaient pas les potentiels obstacles et qu’ils pouvaient avoir une certaine chance ou un certain détachement...
    Le problème, c’est quand ce genre d’individu, plutôt pitoyable, se retrouve à la tête de son pays...
    Alors, probablement, on doit lui dire dans son entourage qu’il est vraiment brillant, pertinent, fin et intelligent et que les autres sont des jaloux ou des idiots...
    Et apparemment, lui, il le croit...

     

    • Vous me semblez bien naif... Ce genre de personne n’attend pas de retour des autres. Il est dans son monde. Il en a rien à faire de ce que les autres pensent. C’est un psychopathe dénué d’empathie. Il ne ressent rien. Il a été programmé pour ça. Il est à sa place : tout détruire et raconter tout et son contraire pour tétaniser le peuple (c’est ce qu’on appelle les injonctions paradoxales, il en use tout au long de son discours, ce n’est qu’une façon de gagner du temps).
      Il se contre-fout des français. Il se joue de son auditoire. Ce charabia n’avait aucun sens. Il a osé dire qu’on allait à la fois dégraisser et remettre des fonctionnaires. Ca n’a aucun sens. Pendant que les gens cherchent à comprendre il continue son travail de sappe, ce pour quoi il a été élu par l’oligarchie et les réseaux.
      Il est assuré, tranquille, il sourit, mais c’est un robot. Il n’a présenté aucune mesure concrète et immédiate face à l’urgence de la crise des gilets jaunes et il confirme qu’il va continuer son programme (aucune inflexion mis à part quelques promesses à long terme, "on va regarder ça d’ici 3 mois, ou le plein emploi en 2025). C’est totalemeent n’importe quoi ce qu’il promet, ça n’est ancré dans rien de concret, c’est du vent.

      Oui, Macron est bien un psychopathe, un pervers narcissique en puissance, un malade mental.

      Son baratin infini... vous avez mesuré la durée ? Il a épuisé son auditoire, plus personne ne savait ou il ou elle était à la fin. Et personne n’arrivait à résumer son propos en quelques phrases, car c’était impossible à synthétiser (puisque rempli de paradoxes et de projets bidons).


  • Avoir voté Macron restera pour l’éternité la honte de la France et de son Histoire.

     

  • Macron estime que les aides sociales coûtent « un pognon dingue » (juin 2018) !

    Les assistés sociaux estiment que le dingue lui coûte du pognon !

    Bingo dans ta gueule, in memoriam†

     

  • A voir l’analyse d’un psychiatre italien sur le profil psychologique de Macron très intéressant et surtout très bien expliqué qui m’avait laissé une inquiétude toute relative n’ayant les connaissances suffisantes pour avoir un avis pointu mais à la lecture de cette article de plus est de l huffing machin truc ils viennent de faire grimper mes préoccupations sur la santé mentale de Macron.

     

  • Rien de grave.Tout vient du fait que Macron a critiqué récemment Israhell.


  • Je crains malheureusement qu’il ne soit extrêmement rationnel !


  • Un névrotique très à l’aise dans sa névrose, bref un homme de pouvoir normal

     

  • Dorian Gray personnage de la littérature française ? Oscar wilde écrivain français ?
    la culture est ce qui reste quand on a tout oublié , il ne me reste plus grand chose...

     

    • Je me suis fait la même remarque.

      Mais bon, à la fois c’est un article du Huff.écrit par une communicante qui veut fourguer son bouquin. Un journalisme de trottoir emblématique de ce qu’est devenue la Presse aujourd’hui et de ce que sont les journalistes : des ânes dépourvus de culture qui se frottent à d’autre ânes dans le pré carré de l’entre-soi et de la soumission aux logiques marchandes.

      Cette même presse qui après avoir encensé Jupiter du matin au soir fait mine maintenant de découvrir qui il est réellement et feint de sortir de la connivence pour lui envoyer quelques piques bien inoffensives.


    • De mon coté, j’ai trouvé les références à Freud très téléphonées, comme si l’auteure de ce papier n’en avait qu’une compréhension très superficielle.

      Voir aussi sa citation d’un prix Nobel d’économie.
      Référence qui est en fait inutile pour sa démonstration, mais ça pouvait bluffer le lecteur.

      Conclusion : un texte qui, afin de masquer que sa création fut bâclée, est orné de références non-moins bâclées.


  • Ma défunte maman m’a toujours dit de me méfier des gens qui avaient les yeux trop près du nez.
    Signe de bêtise et de méchanceté...
    C’est des vieux trucs, mais bon... Là, ça se vérifie.

     

    • On peut repenser à Balzac qui s’est servi, pour écrire tous ses romans, des études de Gall et Lavater assez en vogue à l’époque.

      La vie de tous les jours nous montre que les physionomies marquées qu’il nous décrit correspondent bien à des traits de caractère et des agissements particuliers.
      Ses "psychologies" sont remarquables.

      Pas besoin de passer beaucoup de temps à étudier la "gueule de l’autre" pour comprendre qu’il est possédé comme dirait quelqu’un...
      Ce type est bon à enfermer !


  • Ce texte se veut pertinent tout en ne l’étant pas. Si il fallait commencer à analyser tous les discours des politiciens et en relever les contradictions. Depuis quand un politicien est-il censé dire qqchose de cohérent ?


  • Waouh ! je rêve le Huffington Post commence enfin à faire du vrai journalisme ? sentirait-ils le vent tourner ?

    Dire que toutes ses accusations avaient été proférées contre Trump il y a à peine deux ans, il me semble qu’il y a largement de quoi le destituer vu qu’il est inapte mentalement, ce n’est pas très prudent de laisser les codes nucléaires à un dingo.


  • Ses yeux se rapprochent de plus en plus... dans deux ans il sera cyclope et n’aura définitivement plus qu’une seule vision des choses !


  • D’autres s’etaient déjà posé la question avant les élections
    https://www.youtube.com/watch?v=SyT...
    Dommage que les Français ne l’aient pas fait


  • C’est seulement maintenant qu’ils s’en rendent compte ?


  • Un ectoplasme amoral,immoral, sans empathie ,un robot idéal pour le système
    Une nouveau Néron éborgneur,incendiaire ,,,,,,,,,,


  • Il y a quelques années, Malek Boutih révélait au micro d’une radio le contenu d’une note de la DGSI : "La France est dans un état insurrectionnel". C’était l’époque Hollande avec déjà beaucoup d’affrontements.

    Hollande, Macron ne sont pas une maladie française, ce sont les symptômes d’une France malade. Malade d’un modèle inventé après la guerre, bâtit par un homme providentiel, basé sur l’État, valable dans les conditions des 30 glorieuses, puis liquidé traîtreusement au profit de l’Union Européenne et l’OTAN (pléonasme).

    Les Français attendent beaucoup de cet État : quand ce dernier n’est plus une solution, ils se débarrassent du problème. Ceci fait, parce que cela se fera, l’UE se réveillera amputée. Et l’OTAN tremblera.

    Macron n’a pu faire son discours pour cause de cathédrale en feux. Martinez n’a pu faire son discours de "coiffage" du mouvement Gilets Jaunes pour cause de "répression inouïe". Toutes les tentatives de reprise en main échouent, l’État et ses supplétifs perdent la main... Faites vos jeux, rien ne va plus !


  • Il a peut-être suivi un lavage de cerveau MK ultra.
    Cela expliquerait sa débilité profonde.

     

Commentaires suivants